[Confrérie] Sénodral le sage

Verrouillé
Sénodral
Statut : Hors ligne

Message par Sénodral »

Sénodral fit son entrée dans la confrérie, l'air aussi énigmatiquement paisible qu'à l'ordinaire. Il partit rejoindre ses appartements privés, d'où l'on pouvait voir les lumières chancelantes de plusieurs bougies jusqu'à une heure très avancée de la nuit. Le vieux mage, comme à son habitude, étudiait son livre de magie jusqu'au petit matin, après quoi il s'accorderai un très bref temps de sommeil.
Aenarion
Statut : Hors ligne

Message par Aenarion »

Aenarion arriva dans ces lieux magnifique très lumineux:

-Bonjour mages, je voudrai savoir si vous arrivriez à transformer un cheval en pegase ou en licorne (contre quelques po)?
Sénodral
Statut : Hors ligne

Message par Sénodral »

"Eh bien, jeune guerrier..."

Se caresse longuement la barbe et observe le nouvel arrivant

"Peut-être que Grundill ou ma confrère Elondara vous donneront une version différente, mais les licornes sont des animaux sacrés et purs... Seul une vierge peut les approcher."

Caresse sa fée, assise sur son épaule.

"Ma longue expérience des plans primaires m'a donné quelques fois le privilège d'en observer quelques unes de loin. Mais quant à dire si un mage peut transformer de simples cheveaux en licornes, c'est évidemment impossible... Il pourra créer une illusion, une métamorphose à la rigueur, mais l'animal ainsi métamorphosé n'aura jamais les pouvoirs mystérieux de cet animal merveilleux."

"Bien, excusez-moi, j'ai à faire dans la cité. Demandez aux autres mages de la confrérie, s'ils sont d'humeur à vous répondre."
Aenarion
Statut : Hors ligne

Message par Aenarion »

Aenarion écouta les paroles du mage avec attention. Puis une fois avoir bien écouté et comprit ce que le mage venait de dire, le guerrier regarda autour de lui et pensait que quelqu'un pourait surement transformer de simples cheveaux en licorne ou en pégase. Il dit alors:

- "Si quelqu'un sait comment transformer un cheval en licorne ou en pégase, ou qu'il sait ou je peux en trouver, merci de me l'indiquer..."

Sur ces paroles, Aenarion s'en alla vers les bas-quartier avec une petite lueur qui faisait illuminer son regard...
Verrouillé

Retourner vers « Les Archives des structures de Melandis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité