Quête : Au-delà - le jardin de la mélancolie, ou presque

Parmi les riches quartiers de Melandis, il est un lieu où les grands de la cité peuvent se retirer en sécurité, loin de la tumultueuse agitation des quartiers commerçants. Au détour d'une rue, on peut apercevoir, derrière des jardins entretenus, une villa ou un cottage, propriété d'un notable mélandien. Seuls les privilégiés ont une demeure dans ce coin de tranquillité.
Verrouillé
Avatar du membre
Lothringen
Messages : 7412
Enregistré le : mar. 17 févr. 2004, 21:34
Localisation : Sur la route, encore
Statut : Hors ligne

Quête : Au-delà - le jardin de la mélancolie, ou presque

Message par Lothringen »

Le Jardin de la Mélancolie, au coeur du Havre, baignait dans une lumière crépusculaire, dont on n'aurait su dire si c'était celle d'une aube délavée au lotus noir ou d'une soirée qui n'en finissait plus de s'alanguir. Comme d'ordinaire, des troncs brunâtres, des ruines antiques, des pierres bises et des eaux mortes ponctuaient cet espace corrompu, qui relevait de la nature autant que la doctrine de Loviathar relevait du plaisir. Des nappes de brume incertaine estompaient les contours de ce décor trop chargé, en apparence celui d'un lieu de promenade anodin et quelque peu précieux, en réalité repaire de drogués, cimetière de bien des secrets, et même témoin de quelques batailles.

Pelouses et chemins étaient beaucoup plus déserts que d'ordinaire, comme si Melandis s'était vidée de sa population. Au milieu des allées, de temps à autres, une ombre errante traversait l'espace, parfois dotée d'une vitesse surnaturelle qui donnait l'impression qu'elle flottait au-dessus du sol, parfois stagnante autant qu'un mauvais songe. Les ombres s'ignoraient, toutes occupées qu'elles étaient à se plonger dans leur propre histoire, et même le vent froid et pénétrant ne parvenait pas à les tirer de leur mélancolie.

Des statues de mauvais plâtre ponctuaient ce paysage choisi, signalant à la mémoire défaillante du passant des héros décrépis, des dieux oubliés, des vierges impudiques au sourire lascif et cruel. Dans le silence assourdissant, leur effort mimétique les rendait presque plus vivantes que les ombres mêmes.
Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manostet Biographie RP
Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)
Avatar du membre
Althéa
Conseiller de Manost
Dragon rouge
Messages : 10424
Enregistré le : mar. 02 nov. 2004, 21:08
Localisation : Pas très loin de Fossy :p
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Althéa »

Il y avait dans ce lieu crépusculaire quelque chose d'illogique. Comme une anomalie cachée au milieu du décor. Ou était-ce simplement le lieu. Ce n'était pas là où elle aurait dû porter ses pas. Mais quelque part, tout la ramenait à Melandis. Arbres distordus, statues défraichies vestiges d'un temps révolu et lumières incertaines. C'est le silence qui la troublait le plus.

L'humidité avait fait naître des goûtes sur ses cils et de loin, on aurait pu croire qu'elle pleurait. Mais Angèle d'Aulfray n'était plus triste. Et elle ne souffrait pas. Non, son esprit s'adonnait à l'inquiétude. Ses pas, renvoyant un écho improbable dans cette ville vide l'effrayaient presque. Vidée de ses habitants, la ville chaotique était lugubre. Une ville fantôme, rien de plus.

Elle serra autour d'elle les bords de sa cape. Elle avait froid, extrêmement froid. A croire que ses os se changeaient en glace. Pas un bruit, pas un souffle. A croire que la ville avait soudain été engloutie sous une neige invisible. Linceul de pénombre. Quelques instants, elle regarda autour d'elle, soudain frissonnante. Inquiète. Elle fit bouger les doigts de sa main droite un par un. Fronça les sourcils. Oui, c'était bien un rêve. Ou sans doute un cauchemar.
Super modératrice (oui, ça pète :gign:) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.
Avatar du membre
Taliesin
Grand Gourou
Élu de Mystra
Messages : 33537
Enregistré le : lun. 20 déc. 2004, 21:35
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Taliesin »

Et bien, les effets de l'hasardeux remède s'avéraient aussi surprenants que lugubres. Il aurait pu se croire mort, certes, terrassé par la Feuille Pourrie ou par la mixture qu'il avait ingurgitée pour tenter de vaincre la maladie. Cependant, il lui semblait rêver ; il était convaincu qu'il rêvait, même. Et puis, s'il avait succombé, l'au-delà n'aurait certainement pas pris les dehors du Jardin de la Mélancolie, de ce parc mélandien qu'il avait eu l'occasion de parcourir à plusieurs reprises, dans un passé qui, quoique paraissant appartenir à une autre existence, demeurait malgré tout relativement récent.

Melandis, donc. Voilà où l'avaient conduit ses songes stimulés par la fièvre et le lotus noir. Mais devait-il s'en étonner, au fond ? La Cité du Chaos n'était-elle pas le but qu'il cherchait à atteindre, l'endroit où devait s'accomplir son ultime mission, la plus importante peut-être, avant que ne vienne l'heure de l'expiation ? Non, décidément, rien de surprenant à ce qu'il se retrouve ici. Il regrettait seulement de n'y être qu'en pensée, alors que son enveloppe charnelle gisait loin, très loin, dans cette sordide cabane perdue au milieu de nulle part...
Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
"Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)
Avatar du membre
Lothringen
Messages : 7412
Enregistré le : mar. 17 févr. 2004, 21:34
Localisation : Sur la route, encore
Statut : Hors ligne

Message par Lothringen »

Ombre parmi les ombres, Lothringen déambulait dans le jardin, tout se demandant ce qu'il faisait là. Le Jardin de la Mélancolie lui rappelait des souvenirs pénibles, liés à l'accession de Mornagest au pouvoir. C'était là qu'ils s'étaient donné rendez-vous en secret, là qu'ils avaient établi leur boîte aux lettres morte, là qu'ils s'étaient retrouvés après leur calamiteuse expédition dans le bouge où ils avaient tenté de surprendre le conseiller félon – là enfin qu'ils avaient affronté Terenas et ses sbires, afin de mettre un terme sanglant à son jeu de dupes et de trahison. Là, près de cette ruine, il s'était fait labourer le ventre par les griffes d'un tigre invoqué, et il avait connu cet accès de folie qui lui avait fait tuer l'un de ses soldats. Il n'aimait guère se rappeler cet épisode, ni cette période où son compagnon allait si mal, où tout semblait leur échapper...

Ça devait être à cause de cet espion qui lui avait fait rapport sur la situation à Melandis, depuis le départ des troupes pour la guerre. Il lui avait parlé du Havre, de l'Antichambre, et cela avait fait remonter les souvenirs. Oui, c'était cela. Sa dernière entrevue avant d'aller dormir... et à présent il se retrouvait coincé dans ce rêve où il ne se passait rien, à ressasser des impressions désagréables, faites d'impuissance et de déréliction. Avez-vous déjà vu un cauchemar où l'on s'ennuie ? Bon sang ! Ça n'avait pas de sens. Et puis, pourquoi ce silence, cette lumière parcimonieuse, ces ombres errantes, ce froid surtout ? Le jardin était encore plus sinistre qu'au naturel.

Ces ombres... elles étaient étranges. Comme lui, elles paraissaient flotter, immatérielles, perdues dans leurs propres pensées, à peine présentes. D'autres rêveurs ? Décidément, ça n'avait pas de sens...
Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manostet Biographie RP
Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)
Avatar du membre
Echo
 
Troll
Messages : 1484
Enregistré le : lun. 16 juil. 2012, 08:17
Statut : Hors ligne

Message par Echo »

Ses pensées et ses souvenirs n'étaient plus qu'une bouillie informe sans aucun fil conducteur. Une seule image sortait du lot, celle de ses mains couvertes d'un sang encore chaud ; un sang qui, elle le devinait, n'était pas sien. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle eut l'impression d'avoir plongé au fond d'elle-même. Cet endroit lui était familier sans qu'elle ne puisse vraiment expliquer pourquoi, peut-être avait-elle déjà arpenté ce lieu il y a des siècles ou même dans une autre vie.

Depuis combien de temps était-elle là, prostrée en chien de fusil sur ce sol humide ? Le temps ne semblait pas s'écouler normalement ici ; les secondes, les minutes, le jour et la nuit, tout cela n'existait pas ici. Rien que l'éternité. Et son esprit malade n'était plus capable de distinguer la réalité du rêve.

Elle replia ses genoux contre sa poitrine, comme elle le faisait toujours lorsqu'elle était angoissée, observant les allers et venues des ombres qui lui glaçaient le sang. Elle aurait voulu crier, pour qu'enfin cesse ce silence assourdissant, mais toutes ses tentatives se soldèrent pas un échec ; les sons semblaient mourir instantanément dans sa gorge.
On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.
Avatar du membre
Mornagest
Grand Gourou
Élu de Mystra
Messages : 18198
Enregistré le : ven. 17 oct. 2003, 10:48
Localisation : Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
Statut : Hors ligne

Message par Mornagest »

Il ouvrit les yeux péniblement, comme s'il s'était éveillé en pleine nuit à cause d'un bruit étranger. Était-ce le cas ? Il ne ressentait pas le contact doux et chaud des draps censés l'envelopper. Au contraire, il avait l'impression de nager en pleine humidité froide, pour ne pas dire glaçante. S'était-il réveillé après avoir passé la nuit dans la rue, perdu en retrouvant son chemin vers chez lui, en revenant d'un quelconque bouge ? Cette situation lui était déjà arrivée... longtemps auparavant. Il n'errait plus dans les tavernes jusqu'au petit matin, cherchant à noyer sa mélancolie et sa tristesse chroniques dans l'alcool. Non. Désormais, il faisait partie de la Garde Blanche, et les troupes luméniennes venaient de débarquer à Graëlon. Hum. En était-il sûr ?

Tournant la tête, il aperçut des silhouettes mal découpées dans le brouillard ambiant. Des fantômes ? Ou d'autres personnes perdues en ces sinistres lieux ? Il décida d'avancer d'un pas ou l'autre. Reconnut quelques éléments du décor qui lui semblaient familiers... où avait-il vu cela ? Le... il était à Melandis ? Par quel maléfice se retrouvait-il en cette cité honnie, théâtre de tous ses malheurs, de sa déchéance, de sa mort ? Quelque puissant magicien l'avait-il transporté ici à son insu ? Ou vivait-il un cauchemar des plus déplaisants ? Naguère, il y était habitué, mais sa nouvelle vie l'avait accoutumé à des nuits plus calmes, bien plus calmes. Il n'était pas certain d'apprécier ce retour en arrière...

Grommelant, il rajusta ses vêtements pour tenter de lutter contre le froid ambiant.
Administrateur général. Je modère dans cette couleur.

Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

"Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
(Lewis Caroll)
Avatar du membre
Lothringen
Messages : 7412
Enregistré le : mar. 17 févr. 2004, 21:34
Localisation : Sur la route, encore
Statut : Hors ligne

Message par Lothringen »

Le temps passait inexorablement. Les rêveurs furent tentés, chacun à leur tour, d'établir un contact avec les autres ombres, mais c'était impossible : aucun son ne sortait de leur bouche imaginaire, et la forme de l'autre était indiscernable, simple nappe sombre et flottante au-dessus du sol. Ils étaient condamnés à vivre leur rêve de Melandis, à ressasser leurs souvenirs de cet endroit maudit...

Une ombre, parmi toutes, finit par attirer leur attention : elle se tenait sur un monticule, une colline artificielle où se dressait un cercle de ruines, et elle faisait de la magie. Bien sûr, ils n'entendirent pas l'incantation, mais ils en virent le résultat – les flammes bleues qui se frayèrent un chemin vers le crépuscule à la façon d'un feu de joie, le flux d'énergie qui s'échappa par vagues et les frappa comme un uppercut. Quelle qu'ait été cette magie, c'était un rituel de haute maîtrise, sans doute démultiplié par le lieu... et pourtant. Une fois la déflagration passée, il ne se passa d'abord rien, et ils en furent presque étonnés, car ils se trouvaient tous fort près de son épicentre. Puis... avaient-ils bien vu ? Cette statue n'avait-elle pas bougé ? Elle paraissait beaucoup plus proche du sommet de la colline que tout à l'heure. Comme plus rien ne bougeait – l'ombre elle-même demeurait immobile - ils finirent par s'en désintéresser. Quand ils regardèrent à nouveau vers le point culminant, l'ombre n'y était plus. A sa place se tenait une des statues du parc, un éphèbe armé d'une massue brandie. Dont ils auraient juré qu'elle aurait dû se trouver plus bas sur la pente... Ils n'étaient plus que quatre.
Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manostet Biographie RP
Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)
Avatar du membre
Althéa
Conseiller de Manost
Dragon rouge
Messages : 10424
Enregistré le : mar. 02 nov. 2004, 21:08
Localisation : Pas très loin de Fossy :p
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Althéa »

(petite musique d'ambiance)



De nouveau le silence enveloppa le jardin. Si pesant qu'il en devint paradoxalement assourdissant. Au dessus des rêveurs restants, la lumière changea imperceptiblement. Malsaine, presque trompeuse, donnant au jardin un aspect morbide capable de devenir les théâtre des pires fantasmagories.

Et puis un bruit strident, irascible - de la pierre frottant contre la pierre - semblant venir de plusieurs endroits à la fois fit sursauter les songeurs. Ceux-ci se rendirent compte incrédules que le décor venait de changer. Plusieurs statues - cette nymphe à la posture lascive tout près de Taliesin, ce minotaure que le temps avait amputé d'un bras non loin de Mornagest et cet enfant aux bras suppliants levés vers le ciel à coté de Chance - ne venaient-elles pas de se rapprocher ? Plus angoissant encore, quelques instants auparavant la nymphe ne désignait pas le barde de son doigt impérieux, tout comme le minotaure n'avait pas l'air de vouloir charger le guerrier, tout comme l'enfant n'avait pas l'air d'implorer la voleuse en lui tendant les bras.

Une fraction de seconde, le temps d'un battement de cil ... Les statues s'étaient encore rapprochées ... Tout près ...
Super modératrice (oui, ça pète :gign:) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.
Avatar du membre
Mornagest
Grand Gourou
Élu de Mystra
Messages : 18198
Enregistré le : ven. 17 oct. 2003, 10:48
Localisation : Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
Statut : Hors ligne

Message par Mornagest »

La magie, toujours cette foutue magie... le gugusse qui avait lancé son sortilège sans effet, là-haut sur la montagne, aurait sans doute mieux fait de s'abstenir. S'il le pouvait, Mornagest lui dirait bien deux mots, mais il avait profité du chaos pour s'enfuir sans demander son reste. Et voilà qu'il était accompagné d'une sorte de statue de minotaure qui faisait mine de vouloir le manger ou le décapiter avec sa hache ! Il voulait s'enfuir, lui aussi, mais pour aller où ? Il était entouré de brume, et les autres silhouettes pouvaient tout aussi bien être de maudites statues du même genre. Il ferma les yeux un instant pour tenter de réfléchir, les rouvrit... et hoqueta de surprise en voyant le museau de l'animal en pierre à quelques centimètres seulement de son propre visage. Il voulut crier, mais aucun son ne sortit. Mû par la peur et un instinct de survie animal, il courut dans la direction opposée à la statue.
Administrateur général. Je modère dans cette couleur.

Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

"Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
(Lewis Caroll)
Avatar du membre
Althéa
Conseiller de Manost
Dragon rouge
Messages : 10424
Enregistré le : mar. 02 nov. 2004, 21:08
Localisation : Pas très loin de Fossy :p
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Althéa »

Encore le frottement de la pierre contre la pierre. Une fraction de seconde cette fois. Mais la course éperdue ne dura pas. Un clignement d'oeil suffit à perdre le guerrier. Geste infime mais si lourd de conséquences. Car une fraction de seconde plus tard, une grande ombre apparut au milieu du chemin. Le minotaure tendait les bras. Mornagest, emporté par son élan ne put que s'y précipiter. Une fraction de seconde encore ...

Et tout devint noir ...

Ne restaient plus que trois ombres ...
Super modératrice (oui, ça pète :gign:) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.
Avatar du membre
Taliesin
Grand Gourou
Élu de Mystra
Messages : 33537
Enregistré le : lun. 20 déc. 2004, 21:35
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Taliesin »

Un ombre incantant au sommet d'une butte, des statues se mouvant d'elles-mêmes sitôt qu'on ne les regardait plus... Voilà qui achevait de transformer en vision cauchemardesque le tableau déjà fort sinistre au milieu duquel se trouvait Taliesin. Cependant, sans être rassuré, il n'avait pas peur. Pas vraiment. Sans doute parce que tout ceci recelait un caractère de nouveauté qui tranchait avec l'atroce monotonie de ses nuits agitées.

Certes, il lui arrivait bien, parfois, de s'éveiller sans que son esprit conserve le moindre souvenir des images qui avaient peuplé son sommeil. Certes, plus rarement encore, lorsque les dieux étaient bons, il faisait des songes lumineux dont la chaleur le réconfortait comme l'auraient fait les bras de sa compagne disparue. Mais, au-delà de ces rares exceptions, ses heures de repos ne lui apportaient que de mauvais rêves. Certains le ramenaient aux tragiques épisodes de sa vie passée ; d'autres lui renvoyaient au visage les ignominies dont il s'était rendu coupable ; d'autres, encore, mobilisaient ses angoisses les plus profondes, soumettant ceux qu'il aimait à des destins si cruels qu'il se réveillait en sursaut, redressé dans son lit, tremblant et couvert de sueur...

Or, rien de tel ici. C'était un cauchemar, indéniablement, mais un cauchemar d'un genre différent qui, fait exceptionnel, ne jouait pas avec ses familières terreurs. Le seule élément faisant écho à sa vie réelle, c'était ce jardin, quoi qu'il n'ait, au final, guère en commun avec celui dans lequel il s'était déjà promené.

Le barde ne fuit donc pas. Non, au contraire, il se campa solidement sur ses jambes et, bras croisés, défia du regard la nymphe de pierre. Il n'y avait là ni courage, ni témérité. De la résignation, simplement. Si les choses tournaient mal - et il ne doutait pas que ce serait le cas -, il y avait des chances pour qu'il soit la victime, pour qu'il n'ait pas, à nouveau, à assister aux tourments infligés aux siens. Ce ne serait en rien agréable, naturellement ; ce serait moins pire, toutefois. De surcroît, en battant en retraite, il aurait eu l'impression de se soustraire à sa légitime expiation. Et cela, il refusait de l'envisager, ne fut-ce qu'un instant.
Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
"Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)
Avatar du membre
Althéa
Conseiller de Manost
Dragon rouge
Messages : 10424
Enregistré le : mar. 02 nov. 2004, 21:08
Localisation : Pas très loin de Fossy :p
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Althéa »

Un clignement et la nymphe lascive se rapproche. Taliesin peut distinguer les traits de son visage de pierre. Fin et régulier. Mais une expression féroce sur le visage. Elle tend la main, touche presque la joue du barde, semble l'effleurer. Nouveau clignement. Les traits se sont faits doux. Les yeux grand ouverts. Mais elle n'a pas bougé. Comme si elle le regardait, quelque part dans son immobilité de plâtre. Il lui manque un doigt à sa main droite. Scié à la première phalange, sans doute par des vandales notoires. Le prix d'un pari sans doute.

Nouveau clignement. Contact glacé de la pierre contre la chair.

Noir ...

Il n'y a plus que deux ombres.
Super modératrice (oui, ça pète :gign:) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.
Avatar du membre
Lothringen
Messages : 7412
Enregistré le : mar. 17 févr. 2004, 21:34
Localisation : Sur la route, encore
Statut : Hors ligne

Message par Lothringen »

Angèle n'avait pas vu l'ombre-barde disparaître lorsqu'elle était entrée en contact avec la statue de nymphe, mais elle se rappelait nettement le nombre qu'ils étaient sur la butte à peine une minute plus tôt – elle avait compté quatre ombres en plus d'elle. Et voilà qu'elle n'en voyait plus qu'une... Et les statues n'étaient plus à leur place. Pourtant elle ne les avait pas vu bouger ! La nymphe n'avait plus la même position, cependant. Voilà qu'elle tendait la main.

Son attention fut détournée par l'impression d'avoir aperçu un mouvement, à la périphérie de son champ de vision. Elle regarda dans cette direction. Une statue de gargouille était descendue de son piédestal et la créature de pierre se ramassait sur l'herbe, prête à bondir, les yeux exorbités, les ailes déployées pour l'assaut. La fixant. Parfaitement immobile.
Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manostet Biographie RP
Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)
Avatar du membre
Althéa
Conseiller de Manost
Dragon rouge
Messages : 10424
Enregistré le : mar. 02 nov. 2004, 21:08
Localisation : Pas très loin de Fossy :p
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Althéa »

Des statues et des ombres jouant au loup, là où le regard ne portait pas. Elle regarda la gargouille un long moment. Vile créature difforme qui venait vraisemblablement pour elle. Puis elle disparaîtrait. Tout la ramenait à Melandis ... Mais la ville n'était qu'une transition illusoire. Une halte avant ... A quoi bon résister ? Ce qui devait suivre était si prévisible.

Elle fit jouer une dernière fois les doigts de sa main d'épée, retrouva un instant fugitif le plaisir de retrouver leur sensibilité. Pensa à Morgan quelques secondes. Elle résista encore à l'envie de cligner. Inspira un grand coup. Ferma les yeux.

Noir ...
Super modératrice (oui, ça pète :gign:) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.
Avatar du membre
Echo
 
Troll
Messages : 1484
Enregistré le : lun. 16 juil. 2012, 08:17
Statut : Hors ligne

Message par Echo »

Le corps de la tieffeline se paralysa soudain devant cette statue d'enfant dont les bras semblaient l'implorer. Cette vision avait un air de déjà-vu mais ses souvenirs étaient toujours aussi insaisissables, comme si elle tentait d'attraper de la fumée avec ses mains. Son coeur se mit à battre plus rapidement puis les larmes lui montèrent aux yeux, sans qu'elle n'arrive à en comprendre la cause. Un battement de cils plus tard, les larmes dégringolèrent sur ses joues pâles et la statue se rapprocha, touchant presque ses vêtements.

Elle voulait lui dire de partir, de la laisser en paix, mais encore une fois aucun son ne sortit de sa bouche. Alors elle tomba à genoux devant lui et tenta de cacher ses sanglots de ses mains. Elle ne voulait plus, ne pouvait plus regarder ce visage d'enfant.

Elle sentit le froid de la pierre à travers ses vêtements.


Edit : la suite ici
On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.
Verrouillé

Retourner vers « Le Havre Bourgeois »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité