[Lieu-dit de quête] La ferme des Kohlrabis

Ce pays désertique et infertile, rendant toute culture vaine, porte ce nom en raison de la présence impressionnante de cet animal capable de transformer en pierre toute créature ayant le malheur de croiser sa route. À en croire les rumeurs inquiètes faisant état de statues grimaçantes, nombreux furent ceux dont la vie s'est arrêtée au détour d'une dune ou d'une tempête de sable les ayant entraîné plus avant. Quant à la présence d'oasis réconfortantes, nul n'en fait état, rendant encore plus pénible le franchissement de cette barrière de sable.
Répondre
Avatar du membre
Beorn Devir
 
Blême
Messages : 946
Enregistré le : lun. 28 avr. 2003, 13:38
Localisation : Quelque part près du col des Mosses
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Beorn Devir »

Située sur les terres peu encourageantes du basilic, l’exploitation agricole des Kohlrabis tenait presque de l’exploits, ou alors d’une chance inouïe. Une parcelle cultivée de taille honorable pour la région au milieu de laquelle trônait une vieille bâtisse de bois. Cette bâtisse, agrémentée d’une grange à grains et d’une cours ouverte ou de la volaille piaillait à longueur de journée était l’œuvre du Père Kohlrabi comme tous le monde l’appelait. On dit que lui-même ne se rappelle plus tout à fait son prénom. Il avait découvert cette parcelle dans sa folle jeunesse, alors que l’asile, fort proche – trop selon sa femme - n’était pas encore ce qu’il est aujourd’hui et que l’aura putride qui s’en dégage comme la puanteur d’une blessure infectée ne s’était pas encore répandue aux alentours.

Ici poussait de l’orge et du blé ainsi que des courges, dont les deux champs étaient remplis d’épouvantails aux traits lugubres, seule protection contre les corbeaux. Et les courges poussaient jusqu’à atteindre des tailles impressionnantes.
Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
L'Encyclopédie de Toril, les druides
Statut: Etudiant donc...

#55F578 pour me faire parler

Chambre et Table d'hôte au Perigord
Avatar du membre
Beorn Devir
 
Blême
Messages : 946
Enregistré le : lun. 28 avr. 2003, 13:38
Localisation : Quelque part près du col des Mosses
Contact :
Statut : Hors ligne

Message par Beorn Devir »

[Quête] Dans les Méandres de la Peur

« Sacré bon dieux d’brouillard »
Pensa le Père Kohlrabi. Encore une fois, par ce mois d’octobre, le voile funeste de la brume recouvrait ses champs alors que l’heure était déjà bien avancée. Et forcément les ouvriers, flémards acharnés à la glandouille en profitaient pour travailler avec autant d’entrain qu’un paresseux atteint de la mononucléose… Le Père Kohlrabi devait donc passer d’un endroit à l’autre histoire de donner quelque coup de botte dans les arrières trains des flèmards histoire de leur rappeler pourquoi ils étaient payé.

Ainsi occupé à errer dans les limbes de brumes, criant de tout son souffle, il n’entendit pas le sombre groupe arriver proche de la ferme. Il n’entendit pas non plus le cri perçant de Warehl, jeune ouvrier agricole travaillant à la ferme depuis six printemps.

Ce n’est que lorsque, manquant à l’appelle du repas de midi que le Vieux Kohlrabi s’inquiéta. Vaillant travailleur, Warehl était aussi un ventre toujours vide et avide de le remplir. Il parti donc voir ce que le jeune homme pouvait bien faire, suivi de six autres ouvriers.

Ce qu’il trouvèrent les laissèrent sans voix… acculé contre un mur, Warehl semblait vouloir se cacher de quelque chose, un bras couvrant ses yeux, l’autre fouettant l’air comme pour repousser quelque chose. Mais ce n’était pas tout. Gaillard, le chien de Warehl gémissait à la mort, caché sous une poutre. Lorsque l’un des ouvrier, pourtant très bon ami de Warehl et de son chien, tenta d’approcher une main consolatrice, il ne put éviter que de justesse une morsure. Gaillard se mit à roner entre deux gémissements.

Lorsque le Père Kohlrabi s’avança pour réconforter son jeune ami, lui parlant calmement, il remarqua quelque chose d’autre… les cheveux, d’ordinaire d’un brun magnifique à rendre jaloux un elfe n’était plus qu’une lisse chevelure blanche et fine. Ses yeux reflétaient une peur insondable, aussi profonde que le plus obscure des tunnels nains.
Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
L'Encyclopédie de Toril, les druides
Statut: Etudiant donc...

#55F578 pour me faire parler

Chambre et Table d'hôte au Perigord
Répondre

Retourner vers « Les Terres du Basilic »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité