Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 167

Discussion: À l'extérieur de Melandis

  1. #1
    Zakam Invités

    À l'extérieur de Melandis

    La pâle lueur de l’aube baignait la plaine, éclairant la route de pierre menant à la Cité. Une route bien encombrée, caravanes marchandes, voyageur solitaire, aventuriers, mercenaires et autres chalands de passages s’y bousculait. Tous s’arrêtaient aux majestueuses portes faites d’airain et de bronze. Certains comme ces Caravaniers qui transportaient, marchandises exotiques et soieries en provenance du Calimshan n’y restaient que quelques instants puis passaient les portes, sous le regard attentif des gardes. D’autres voyageurs fourbus, pauvre hères vêtus de loques, et mendiant en tout genres étaient refoulés et abandonner dans ces plaines. N’entrait pas qui veut à Mélandis.
    Alors que le garde en faction laissait passer un groupe d’aventuriers à l’air farouche, un phénomène étrange se produisit.
    Un rectangle de lumière, semblable à une porte, se découpa dans l’air. Une grande silhouette encapuchonnée en émergea.
    L’être portait en plus de cette capuche noire dissimulant ces traits, une fine côte de maille, ainsi qu’un pantalon de lin noir surmontée de bottes de cuir usées. Quelques bourses – contenant sûrement des composants- et un sac de toile portée à l’épaule portait a croire le nouveau venu magicien ou encore érudit, mais l’épée longue qui battait sa hanche démentait cette impression. L’être s’approcha du garde et l’interpella d’une voix basse et profonde, dans une langue étrange. Devant l’air d’incompréhension du garde, l’être repoussa sa capuche dévoilant un visage aux trait fin et avenant marqué par l'irritation, dont la peau noire contrastait étrangement avec ces longs cheveux d’un blanc neigeux. Il murmura quelques mots incompréhensible fit quelques gestes des mains et s’adressa au garde à nouveau.


    - Me comprend tu à présent, Rivvin ?



    Hrp: Arf je viens de me rendre compte de mon erreur je n'ai pas poster au bon endroit ! Heu...d'abord, je m'excuse :blush: et hum comment effacer le message ?

  2. #2
    Banshee Invités
    Voilà, grace à Nalfein un nouveau sujet prend corps à Mélandis.

    Ici vous êtes à l'extérieur de la ville du Chaos, aux alentours de ses remparts. Les portes de la ville ne sont pas loin, mais pas en vue. Ceux qui approchent de Mélandis, avec des intentions variées, peuvent donc passer par ici.
    Une petite rencontre fortuite loin des yeux indiscrets et à l'abri des dangers qui pullulent plus loin? Vous avez trouvé votre lieu de rendez-vous idéal...

  3. #3
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Le garde ne comprenait pas tout à fait ce qu'y venait de se produire juste devant lui... Veiller toute la nuit aurait un mauvais effet sur lui? Serait-il en train de rêver? L'étrange personne, un drow visiblement, sortait de... nulpart. Etrange tableau certe mais en Melandis, rien ne surprenait vraiment plus la garde depuis longtemps. Ce n'est que lorsque l'individu lui parla que le garde réalisa la réalité de la scène.

    Mais là encore, la réponse le décontenança quelque peu... Demander si il le comprenait, bon dieu tout le monde -ou presque- savait que le language commun était la seule langue que les humains savaient vraiment... Bref, l'halleine d'une fraicheur d'égout, le garde répondi simplement :

    "Bah tien, bien sur que ch'te comprend. Quoi que mon nom c'est pas Rivvin mais Corick. Que veux tu? et qu'es-ce tu fou là?"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  4. #4
    Zakam Invités
    Nalfein grimaçant à cause de l'haleine fétide de son interlocuteur fit quelques pas en arrière. Il observa un instant le garde, se demandant comment ont avait pu confier la surveillance de la porte a une telle énerghumaine. Finalement ne souhaitant pas prolonger cette entrevu, Nalfein répondit de manière simple et consice sans s'attarder a expliquer son arrivée subite.

    - De toi je ne veux rien, Rivvin quand au but de ma présence ici, il me parait évident.

    Nalfein lorgna le garde d'un air sarcastique, mais il réalisa que l'homme n'avait pas compris son allusion

    - Hum...Il me parait évident qu'un voyageur interpellant l'un des gardes d'une ville souhaite, entrer dans cette ville...

    Le drow attendit, impatient la réaction de l'humain.

  5. #5
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Le garde n'apréciait pas tant de se faire tirer de son semi-sommeil juste pour une broutille. Visiblement l'étranger ne connaissait rien ici. Demander d'entrer par la porte de la caserne... certes cela pouvait être une idée, mais peu ingénieuse.

    "Boah... Pour ça te faut pas vnir ici! C'est la caserne, sortie spéciale des forces de Melandis. C'est pas tout ça de jouer à saute monton dans les plans, mais te faudrait te renseigner p'tet gros malin! Va de l'autre côté de l'encinte, au poste du loup. C'est par là-bas qu'tu rentreras. Aller, et bonne nuit!"

    *Non mais on a pas d'idée de déranger de braves gens dans leur nuit de sommeil... euu de boulot*

    Sur cette pensée, le garde bailla de toute la largeur de sa cavité bucale, offrant au nouveau venu un spectacle peu ragoutant...
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  6. #6
    Zakam Invités
    Des la fin de la tirade du garde, Nalfein tourna les talons n'accordant plus aucune importance a l'homme. Il partit donc au poste du loup, suivant le conseil de l'humain, tout en notant mentalement qu'il devrait étudiés les courants astraux de la région, pour identifier la cause de cette téléportation ratée.

  7. #7
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    [Quête : un traître à exflitrer]

    Leur long voyage les avait tous deux rendu fatigués et irritables, aussi avaient-ils évité de trop se parler durant le périple à travers le désert. A l'aube, les remparts de la cité du Chaos pointaient à l'horizon, et ils furent bientôt en vue des postes d'entrée à Melandis.

    Mornagest se tourna alors vers Astaldo :


    "Il ne me reste plus qu'à entrer par le poste de garde. Quant à vous, vous devrez demander la citoyenneté. Le reste ne me regarde plus... Et peut-être vous croiserai-je encore, en ville, qui sait ? Vous serez peut-être encore en vie pour me raconter vos "exploits"."

    L'ambassadeur s'en fut sans adieux.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #8
    Astaldo tarkil Invités
    [Quête : un traître à exfiltrer]

    Astaldo ne s'attarda guère sur les murailles de Mélandis, à part un goût architectural douteux c'était le même principe que pour Luménis. Donner l'illusion que ces murs étaient infranchissable pour tout assaillant et que l'attention des gardes ne se relâchait jamais ; ce qui n'empêchait guère quelques "imprévus" d'arriver.

    C'est cela oui, je vais me présenter et dire "Je suis Astaldo Tarkil, avec T comme Tusse, je viens établir mes pénates chez vous". Je ne vous lâcherais pas Mornagest, vous m'avez mené ici très bien, mais je pense pouvoir dénicher du travail grâce à votre, disons, propention à déclencher les catastrophes.

  9. #9
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    [Quête : un traître à exfiltrer]

    Mornagest s'arrêta, mais ne se retourna pas pour déclarer :

    "C'est vous l'espion, de nous deux. A vous de trouver une identité pour entrer en ville. De toute manière, là où je me rends, vous n'aurez pas fait deux pas sans être arrêté et mis au frais. La sécurité n'est pas un vain mot, ici. Et vous n'êtes pas connu comme faisant partie du pouvoir mélandien, je crois, non ?"

    Il poursuivit alors son chemin.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #10
    Avatar de Tar Ael Velluthra
    Tar Ael Velluthra est déconnecté Fey'ri du vortex
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Melandis
    Messages
    117
    D'ici...
    Tar'Aël avait une migraine épouvantable suite à des agapes désormais très floues dans son esprit. Il avait décidé de sortir de la ville, brièvement, histoire d'augmenter ses chances de trouver un chat roux ou une dinde ou une vierge, ou n'importe qui, en fait. De prendre l'air, aussi, car les miasmes en suspension perpétuelle dans l'air vicié de Mélandis lui avaient pris la gorge, et il avait la désagréable impression qu'un parasite vorace s'était installé dans son foie ou sa rate, voire son intestin grèle. En tout cas, il était encore plus maigre qu'à son arrivée dans la cité, quelques semaines plus tôt, à moins que ce ne soient des mois, il ne savait plus très bien, et ça n'avait de toute façon pas grande importance.

    Il musarda donc sous les remparts, les mains dans les poches trouées de son paletot rapiécé, semant leur contenu au fur et à mesure, sans s'en inquiéter. Les possessions matérielles n'étaient rien... Seul comptait le grand vortex et les possibilités infinies qu'il offrait. Si seulement il avait eu un associé, un apprenti, un allié, n'importe qui! Mais personne n'était digne de confiance, certainement pas à Mélandis, où tous les êtres vivants conspiraient les uns contre les autres, du virus affamé à l'elfe noir suspicieux, en passant par les cancrelats, les rats, les nains et toutes ces autres vermines. Profitant de la tranquilité que lui offrait son escapade, le fey'ri reprit un instant son apparence originelle, cornes pointues et queue fourchue, et déploya ses ailes dans l'air frais du petit matin. Il s'étira, déroulant sa musculature ankylosée, simplement heureux de pouvoir être lui-même quelques secondes.

    Baissant les yeux, il découvrit un écureuil qui le dévisageait de ses grands yeux ronds, grignotant, frénétique, une petite noisette.

    " Va t'en, sciurus vulgaris, risible vermine, minable mammifère, ferment de cervelle de rongeur de crottin de bique!" s'exclama le fey'ri. " Tes orbites exorbitées ne méritent pas de poser leur rétine sur ma superbe monstruosité démonique!"
    L'écureuil s'assit sur son séant et déposa la noisette sur le sol, fasciné.
    " Je t'ai dit de te casser!" fit Tar'Aël, agacé.
    L'écureuil frétilla de la queue et remua son petit nez retroussé de cette manière si charmante qui séduit toujours les jeunes filles et les enfants sensibles et les fait s'exclamer, d'un ton charmé: "trop mignon!".

    " Par les cornes de ma grand-mère! Tu me cherches! "
    Furieux, le promeneur donna un grand coup de pied dans une pomme de pin attardée. Tar'Aël visait juste, mais la colère avait tendance à dévier ses tirs d'environ 12 degrés vers l'ouest. L'écureuil laissa donc passer le projectile sans remuer les moustaches.
    Alors Tar'Aël comprit qu'il ne lui restait qu'une seule possibilité. Il ferma les yeux, écarta les doigts, replia ses ailes de chauve-souris veloutées, en appela à ce flux sauvage et puissant qui courait quelque part entre les Plans, le laissa affluer, l'emplir, le dominer, le rassasier, l'électriser, chacune de ses cellules, chacun de ses atômes, ouvrit les paupières, lentement, repéra l'infernal animal qui le provoquait et déchargea sur lui l'énergie meurtrière d'un projectile magique surpuissant.

    Evidemment, il sentit aussi l'entropie réduire tous ses efforts à néant.

    L'écureuil, frappé de plein fouet, se mit à grandir,ses poils se rétractèrent, son museau s'allongea en un nez disgrâcieux, et soudain, dans le sous-bois, un homme se dressa, parfaitement nu, la mine ravie.

    " Ha! Ça marche dans les deux sens!" s'écria-t-il avec bonheur et il détala aussi vite que possible, sans attendre son reste.
    Tar'Aël le regarda disparaître dans les sous-bois et poussa un profond soupir.
    Il n'était pas persuadé qu'il n'aurait pas préféré une vie sans histoire à croquer des glands au sommet d'un grand arbre plutôt que l'existence sordide d'un Mélandien moyen dans les ruelles glauques de la métropole.
    Mais il n'était pas un Mélandien moyen, donc la question ne se posait pas réllement.
    Par ici...
    Dernière modification par Tar Ael Velluthra ; 22/08/2007 à 17h05.
    Vous parler du vortex ? JAMAIS! C'est mon vortex! Bas les pattes! Du vent! Sinon je vous pulvérise à coup de boules de... poil d'écureuil, tiens... Ahum... Une noisette ?

  11. #11
    Date d'inscription
    September 2007
    Localisation
    Le Marais Maudit, Melandis
    Messages
    127

    Quête : cœur de sève.

    En provenance de l'herboristerie ([Commerce] Herboristerie du marais maudit)

    Led Shark, Draion, Églantine, Sheaxie et Umbre parcoururent sans encombres les rues désertes de Mélandis jusqu'au poste de garde. L'herboriste ne dirigeait pas ses mules, il ne les tenait pas et avait même retiré leurs mords, les bêtes étaient simplement harnachées, pourtant les deux charrettes avançaient d'un bon train et les mules prenaient toujours la bonne direction aux croisements, elles s'arrêtaient ou repartaient d'elles mêmes très opportunément le tout sans aucun signe de Led Shark.
    Lorsque ils passèrent sous le regard intrigué des soldats, ils furent longuement observés, un homme-lézard, une demi-portion, une demi orque, une fillette et un elfe aux manières étranges... Un tel équipage étonnait, même eux.
    Toutefois les manœuvres de l'herboriste portèrent leurs fruits, personne n'eut l'idée de les arrêter. Ils étaient un peu en avance, aussi prirent ils le temps d'équilibrer les charges et d'ajuster le chargement, ils déposèrent le plus lourd de leurs affaires sur la première charrette, laissant les encombrants sacs vides dans la seconde. Églantine eu même la permission express du vieux druide de s'allonger sur le confortable tas de sacs. Toutefois l'herboriste trouvait que les réactions de la fillette étaient bizarres, il n'arrivait pas à mettre la main dessus, mais il y avait quelque chose de l'enfant qui lui posait problème. Bah, il avait tout le voyage pour tirer des plans sur la queue du ver, inutile de se précipiter...


    Quelques déciles plus tard un imposant convoi de charriots sortit de la ville et se dirigea sur eux. C'était la caravane du Marcheur Cyril Vertespaumes, qu'ils accompagneraient pour la première étape. L'herboriste parrut alors un peu plus nerveux. Et se fut sur un ton assez ferme qu'il s'adressa alors à ses compagnons :


    "Gahe vous m'accompagnez, je dois dissscuter avec l'homme de tête. Umbre, Draion je vous confie les charrettes, esssssayez de vous plasssser au milieu de la caravane, et je vous-zinterdit de malmener mes bêtes !"


    Et il se dirigea à la rencontre de la caravane avec Sheaxie à ses côtés. Il lui murmura quelques mots avant d'être à portée d'oreilles du meneur.
    "Le Marcheur Vertespaumes et ssses mangeurs de sssable... Rensssseignements pris ils ssssont plutôt fiables pour des caravaniers, mais sssela n'implique pas qu'on leur fasssse confianssse, nous ssssommes ssssous la protecsssion d'amis ssssûrs, mais ssssi je dois en croire les-zéclaireurs de la garde, ils détrousssssent les voyageurs-zimprudents à leurs moments perdus, ils-zappellent sssa la part du dézzzert. Ssssa ne devrait pas nous-zarriver, inutile d'inquiéter les-zautres. En cas de trahizzzon je veux que notre réaction ssssoit naturelle, vous sssemblez la meilleure actrissse du lot, dame Gahe, et votre carrure fait ausssssi sssson petit effet. Ssses gens là sssont joueurs, pas courageux, ssssinon le vol sssserait leur activité prinsssipale et non une fasssétie de voyage. Nous arrivons, restez ssssilencieuse et détendue, tout sssse passsssera bien."
    Et alors qu'ils arrivent à porté de voix l'herboriste héla le meneur.
    "Marcheur Vertespaumes, sss'est une belle journée pour affronter le désert !"
    "En effet Led Shark, et vous semblez toujours vouloir vous joindre à nous, prêt à affronter le désert ?"

    Cyril Vertespaumes était un demi elfe menu à la peau tannée par le vent et les tempêtes de sables. La couleur verte du harnachement de son cheval était manifestement passé sur ses mains à force de tenir les rênes, d'où le nom. Il portait un ample boubou brun et un foulard vert protégeait son crâne du soleil, Sheaxie ne voyait qu'un carquois sur sa scelle, elle supposa donc que le Marcheur était un archer, mais elle ne voyait pas d'arc. Le reste des hommes de la caravane étaient des humains qui portaient des épées courtes et la même tenue que leur chef. Le groupe de tête masquait le reste de la caravane, la demi orque ne la voyait pas.


    "Plus que jamais, nous nous joignons donc à vous, aux condisssions convenues."
    "Bienvenue parmi les mangeurs de sable Led Shark, vous êtes désormais des nôtres, mais je ne connais pas vos compagnons... Vous là, la donzelle orque, quel est donc votre nom ?"
    Ssh ! Une posssion de sssoin ? Pourquoi donc ? Vous tenez donc à ssssouffrir plus longtemps, mizzérable nain ?
    Led Shark | L'herboristerie du Marais Maudit | Quête : Cœur de sève, engagez-vous !
    Agrégat | Bolg

  12. #12
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages
    790

    Re : À l'extérieur de Melandis

    "Gahe, monsieur Vertespaumes. Juste Gahe. Enchantée"
    Elle avait adopté un ton courtois mais pas exubérant, accompagné d'un léger sourire de circonstance.
    Cela avait fait beaucoup d'informations à assimiler. L'attitude plus que confiante de Led Shark avec les bêtes en était une, et pas forcément la moindre, même si pour l'heure Sheaxie tentait surtout de percer dans le regard de Cyril Vertespaumes un indice quand à ses intentions futures. Elle évalua du mieux qu'elle le put les forces des caravaniers, et la probabilité pour qu'ils leur tombent sur le dos, ainsi que les possibles réactions de ses propres équipiers si une attaque venait à survenir. L'attitude de l'homme-lézard la taraudait également quelque peu. Il l'avait repérée comme "la meilleure actrice du lot", et même si cela ne voulait pas dire grand-chose au vu de l'attitude maladroite de Draion et de celle dérangeante d'Umbre, elle devrait rester sur ses gardes. Le meilleur mensonge était un demi-mensonge, et l'identité qu'elle s'était créée ne lui paraissait pas trop extravagante, pas suffisamment pour qu'on puisse se douter qu'elle en cachait une autre, aussi peu intéressante au demeurant, derrière. Elle en vint presque à éprouver une certaine admiration pour son très écailleux employeur. Il n'était pas stupide. C'était un commerçant mélandien plutôt renommé, se rapella-t-elle. Il lui fallait bien un peu de cervelle pour tenir le coup et prospérer dans une ville comme la Cité du chaos. Il s'était renseigné, ce qui était à la fois rassurant et inquiétant. Sheaxie avait laissé bien peu de trace à Mélandis, mais on ne savait jamais. La demi-orque soupira. Elle devenait de plus en plus paranoïaque au fil des ans, à mesure que s'accumulaient derrière elle les intrigues qu'elle construisait elle-même pour en protéger d'autres. Il lui fallait éclaircir son esprit, ce n'était pas en s'enfonçant dans les remous de sa conscience qu'elle allait pouvoir se construire une idée nette du monde qui serait le sien le temps de la mission. Il fallait se focaliser sur les caravaniers. Elle garderait un oeil sur eux. Oh, ça elle savait faire. Très bien même. Et Led Shark saurait ce qu'il aurait à savoir, et uniquement cela. Après tout -Sheaxie eut un sourire en coin-, Gahe n'était pas une espionne.
    Rien qu'une ancienne esclave flattée d'avoir été mise dans la confidence de son employeur, un brin effrayée par ce qu'on lui avait dit mais résolue à se montrer loyale. Et franchement contente d'avoir pensé à se fournir une épée. Sheaxie partageait au moins ce dernier sentiment avec son avatar.
    La demi-orque se tourna ensuite vers Led Shark, dans l'attente. Elle aurait voulu avoir le temps de lui parler, mais elle le trouverai sûrement plus tard.
    Sheaxie, sorcière demi-orque paranoïaque. / Les zombies sont vos amis !

  13. #13
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 240

    Re : À l'extérieur de Melandis

    Umbre regarda l'homme lézard et la femelle orque s'éloigner vers la tête de la caravane. Il regarda Draion et la fillette d'un air inquisiteur puis se dirigea vers la première charrette et saisi les reines. La bête eu un mouvement de recul mais la poigne de Umbre fit comprendre à l'animale que le calme était de mise. Umbre se demandait pourquoi le semi-homme venait avec une petite fille? Mais tant que ceux-ci resteraient à leurs places d'êtres inférieurs tout se passerait bien. Il ne restait plus qu'à attendre le millieu de la caravane. Son ombre se promenait parmis les chariots de celle-ci, puis elle se dirigea vers Draion et la fillette et fit plusieurs tours de leur coté. Tantôt curieuse , parfois aggressive, elle semblait se jouer d'eux à sa manière.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  14. #14
    Avatar de phoeunix
    phoeunix est déconnecté Punching-ball de service (avec un solide penchant masochiste)
    Date d'inscription
    February 2008
    Localisation
    Nice
    Messages
    469

    Re : À l'extérieur de Melandis

    Perchée sur son tas de sacs, Eglantine observait avec impassibilité les manigances de l'ombre du tieffelin. Son regard s'amusa de voir comment Draion allait se débrouiller pour amadouer sa mule. Pour l'instant, l'animal s'était contenté de braire avec véhémence à chacune de ses tentatives pour saisir la bride en donnant des petits coups de sabot dissuasifs si jamais il insistait trop.

    Draion savait pertinemment qu'il n'y arriverait pas par la force (il n'y arrivait jamais de cette façon), en plus ça aurait le don de mettre son employeur en rogne. Aussi, comme à l'accoutumée, il se rabattit sur une stratégie de séduction. Il déboutonna une des sacoches qu'il avait conservé pour en sortir un biscuit aux épices. La réaction de la mule ne se fit pas attendre lorsque celle-ci redressa ses oreilles avec intérêt et approcha un museau plein de goulafrerie vers le biscuit qu'elle dévora sans autre forme de procès. Cette petite feinte avait laissé tout le temps au petit-homme de saisir la bride de l'animal tout en caressant son chanfrein pour l'apaiser.


    "Tu vois, je ne te veux pas de mal... Et si tu es sage, il y aura d'autres biscuits à la clé. En plus, je vais te faciliter la tâche, je montre le chemin et tu as juste à mettre une patte devant l'autre, comme ça tu auras tout le temps de penser à autre chose. Marché conclu ?"

    L'animal répondit en remuant les oreilles dans tous les sens d'un air dubitatif. Apparemment, quelque chose la perturbait encore. Draion frissona quand il ressentit dans son dos le froid d'une ombre lui cachant le soleil.

    "Hum... Messire Umbre, vous pourriez éviter de faire... hum... ce que vous faites avec votre ombre ? Ca fait peur à ma mule." Il avait rassemblé son courage en sachant qu'en utilisant la mule comme prétexte, il obtiendrait sûrement gain de cause. Pendant qu'il attendait la réaction du tieffelin, la mule aventura son museau vers la sacoche que Draion avait bien pris soin de refermer.

  15. #15
    Date d'inscription
    September 2007
    Localisation
    Le Marais Maudit, Melandis
    Messages
    127

    Quête : cœur de sève.

    "Dans ce cas Juste Gahe, bienvenue parmi les mangeurs de sable. Tâchez de ne pas manger mes clients et tout ira bien."
    Le ton était celui d'une plaisanterie. Le visage de Cyril Vertespaumes s'était pourtant fermé, pour Led Shark comme pour Sheaxie c'était assez clair le demi elfe n'aimait pas les peaux vertes.
    "Bien présentez moi les autres."
    Rapide et direct, atypique d'un elfe, mais Led Shark avait déjà traversé ces contrés, il savait que tous les fous du désert étaient ainsi. Il économisaient tout même leurs paroles.
    "Bien je vais vous prézzzenter mes-zautres compagnons de voyage, ils sssont resssstés avec les mules, nous-zarriverons bientôt à leur niveau."

    Les choses s'arrangèrent bien vite pour Umbre et Draion, car le Marcheur Vertespaumes accompagné de Led Shark et Sheaxie se rapprochait d'eux tout en devisant avec l'herboriste. Les trois apprentis caravaniers ne pouvaient rien entendre de ce qui se disait. Mais la présence de l'herboriste fit son petit effet, lorsqu'il fut à nouveau assez près les quatre mules se laissèrent docilement mener. Le Marcheur accompagné par deux de ses hommes vint "inspecter le matériel" Led Shark restait silencieux le Marcheur parlait, Sheaxie était visiblement un peu plus nerveuse et restait à portée d'épée des deux gardes.

    "Qu'avons nous là ? Un Elfe, un Sagespectre un peu rondouillard et une petite d'humains maigrichonne, vous avez du courage pour affronter le désert ainsi, quels sont vos noms ? Et vous, l'elfe, inutile de malmener vos bêtes ! Vous ne voyez pas qu'elle suivent docilement les autres ?"
    Ssh ! Une posssion de sssoin ? Pourquoi donc ? Vous tenez donc à ssssouffrir plus longtemps, mizzérable nain ?
    Led Shark | L'herboristerie du Marais Maudit | Quête : Cœur de sève, engagez-vous !
    Agrégat | Bolg

  16. #16
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    July 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages
    790

    Re : À l'extérieur de Melandis

    "J'vais essayer de rester tranquille, monsieur, mais dites à vos clients de ne pas trop avoir l'air comestible, on ne sait jamais."
    Fit-elle avec un ton léger sur lequel flottait tout de même l'ombre du sarcasme, haussant des épaules alors qu'elle emboîtait le pas des deux hommes. Cyril Vertespaumes avait l'une créature silencieuse et efficace, taillée pour faire ce qu'il faisait. Il n'était sûrement pas foncièrement mauvais, mais c'était un survivant professionnel, un habitué du désert, et à ce titre il faisait probablement passer ses intérêts ou ceux de ses hommes avant ceux de tous les autres. Sheaxie savait qu'elle avait des semblables en ce monde, et plus particulièrement à Mélandis, même si en vérité bien peu de gens étaient capables de se montrer aussi égoïstes qu'elle. Elle était mauvaise et s'assumait, même si pour elle les notions de bien et de mal étaient parfaitement abstraites. Elle n'avait d'intérêts que dans ce qui pouvait la servir, et imaginait sans mal une personnalité un brin similaire chez le caravanier. Toutefois, elle devait se garder des jugements hâtifs, aussi décida-t-elle de s'accorder quelques temps pour cerner la nature de l'elfe. Comme à peu près tout le monde, il ne paraissait guère apprécier les demi-orques. Sheaxie était aussi imperméable aux préjugés qu'au mépris, mais ce n'était peut-être pas le genre de Gahe qui était, après tout, un brin naïve. Il ne faudrait pas l'oublier en temps voulu.
    Bon sang, ce qu'elle aimait mentir. C'était vraiment un des rares plaisirs que la vie daignait lui accorder, et elle en profitait avec extase. N'eut été son faciès d'orque, elle aurait été certaine de pouvoir faire une comédienne toute à fait respectable, sinon de talent. Mais elle était ce qu'elle était, une créature hybride au teint verdâtre et à la silhouette musculeuse, et devait opérer de l'autre côté des barrières, comme arnaqueuse. Cela ne lui déplaisait pas tant.
    Sheaxie, sorcière demi-orque paranoïaque. / Les zombies sont vos amis !

  17. #17
    Avatar de phoeunix
    phoeunix est déconnecté Punching-ball de service (avec un solide penchant masochiste)
    Date d'inscription
    February 2008
    Localisation
    Nice
    Messages
    469

    Re : À l'extérieur de Melandis

    Draion n'aimait guère que l'on plaisante de son embonpoint, surtout quand la plaisanterie venait d'un parfait inconnu gonflé de sarcasmes. Il n'était pas si gros que ça et encore moins rondouillard !

    "Je m'appelle Draion, m'sieur, et je ne suis pas rondouillard !" dit-il d'une voix flûtée. Il avait délibérément omis son nom de famille, ne voulant pas donner une occasion au caravanier de se moquer de lui.

    "Et cette petite fille s'appelle Eglantine. Et c'est pas parce qu'on est petits qu'on devraient avoir peur de voyager dans le désert." Il se demandait lui-même pourquoi il couinait sur un ton de reproche d'une voix aigüe qu'il avait du mal à maîtriser. Le demi-elfe ne s'était pas montré agressif et il n'avait pas à se justifier. Peut-être était-ce pour faire taire une angoisse qui montait en lui chaque fois qu'il s'imaginait n'arrivant pas au bout de ce voyage...

  18. #18
    Date d'inscription
    August 2008
    Localisation
    Quelque part en France
    Messages
    2 240

    Re : À l'extérieur de Melandis

    Le petit Draion avait plus de tripes que ne le pensait Umbre au premier regard. Seulement Umbre ne voyait aucune raison faire plaisir à cette demi portion et l'ombre avait sa conscience propre. Même si elle aidait Umbre et que les émotions de celui-ci concordaient souvent avec celle de son ombre, il n'avait jamais pu la contrôler vraiment.
    Quand à la mule, Umbre regarda l'animal dans les yeux, puis lâcha légèrement la sangle. L'animal continuait de suivre le reste de la caravane et Umbre se détendit un peu.




    Dernière modification par Umbre ; 09/07/2009 à 20h07.
    Le vrai pouvoir se cache dans l'ombre.

    La bio de Umbre, Tieffline demi Elfe de Lune et moine de la Lune Noire: ici
    Quêtes en cour: Le voyage de l'Ombre et Le réveil de l'Ombre couleur RP: #FFCC33

  19. #19
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128

    Quête : cœur de sève

    Vertespaumes haussa les sourcils. Le petit-homme était plus audacieux que sa taille ne le laissait supposer. Probablement la raison qui le poussait à prendre le risque de traverser le désert. Mais la gamine... bah, c'était son problème, si elle souffrait d'insolation, après tout.

    "Bien, bien... inutile de vous énerver. Tout se passera bien, le trajet n'est pas très difficile en soi. La seule chose à craindre est la chaleur, et évidemment, la soif qui en découle. Vous avez des provisions, moi aussi, tout est donc pour le mieux.
    - Nous pouvons donc nous mettre en route ?", siffla l'homme-lézard.
    "Quand vous voulez, messire. Je n'oserais pas vous donner d'ordre..."

    La caravane se mit alors en branle, quelques minutes plus tard. Il y avait une trentaine de charriots, en comptant ceux tirés par les mules de Led Shark. Un épais nuage de poussière de sable se souleva au passage des roues ferrées, et le convoi s'en fut des portes de la ville, vers le cœur des Terres du Basilic.
    Dernière modification par Mornagest ; 27/09/2009 à 12h57.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  20. #20
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    Les recruteurs de l'armée mélandienne ne pouvaient décemment pas être trop regardants sur les candidats. Les rangs comptaient des repris de justice, des pauvres qui avaient endossé l'uniforme pour avoir un peu à manger, des lâches qui fuyaient un rival mortel en ville... alors, un type à l'aspect un peu étrange mais qui paraissait savoir se battre un minimum n'était franchement pas pour trop déplaire au lieutenant à qui Elzen s'était adressé.

    "Bon. En ce moment, c'est une grosse vague de départ qui se prépare. Vous marcherez pendant deux semaines sans arrêt à travers le désert, ensuite, vous serez sans doute emmenés vers Aghoralis, à moins que la situation n'ait beaucoup changé d'ici là. Là-bas, ce sera plus facile, il fait moins chaud. Vous avez plutôt l'air d'être léger au combat, hein ? Vous irez avec les éclaireurs. Remontez toute la colonne de combattants. Vous trouverez d'autres gugusses en tenue de combat légère. Demandez à parler au sergent Ortrask. C'est un orque, vous ne devriez pas le louper, il a... bon caractère", acheva-t-il avec un sourire narquois sur le visage, avant de lui indiquer de la main la direction à prendre.

    Devant eux, une troupe qui semblait s'étendre jusqu'à l'infini était disposée dans un ordre très relatif. Pour une assez grosse majorité, des civils convertis au dernier moment à l'éphémère carrière de soldat, avec une probabilité de mort violente très élevée - entre la faim, la soif, la chaleur, les blessures, les rébellions éventuelles au sein de la troupe, le choix ne manquait pas... Elzen aurait peut-être une chance de s'en sortir.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  21. #21
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages
    3 961
    Il n'avait pas été question du montant de la rétribution. Bah, après tout, quel intérêt ? L'on verrait bien le moment venu, si l'occasion ne se présentait pas d'ici-là. Au pire, il resterait la possibilité de vérifier combien paierait l'autre camp. Mais l'on en était pas encore là ; et une occasion comme celle-ci de s'amuser primait sur le reste.
    Deux semaines de désert. Une destination nommée Aghoralis. Sa connaissance de la géographie locale venait de faire un prodigieux bon en avant. Il ne savait toujours pas ce qu'il y aurait exactement en face, mais à en juger par l'allure d'un bon nombre des engagés, soit il ne s'agissait pas d'ennemis particulièrement impressionnants, soit l'un des objectif de cette guerre était de nettoyer par le vide les rues de la ville.

    Remerciant d'un geste un interlocuteur beaucoup plus courtois que le précédent, Elzen s'engagea dans la direction désignée, longeant la colonne, qu'il détailla quelque peu davantage au passage. Bien peu, parmi ces êtres, auraient pu survivre plus d'une journée là où le Tieffelin avait passé son enfance. Peut-être que les conditions climatiques locales, auxquelles ils devaient être plus ou moins habitués, les épargneraient ; mais il faisait peu de doute qu'une importante proportion de ceux qui y survivraient périraient sitôt face à l'ennemi.
    Par moments, Elzen ressentait une certaine révolte contre cette manie qu'avaient les puissants d'envoyer les faibles mourir à leur place. À une toute autre échelle, lui et les siens avaient été de ces faibles, sacrifiés pour des motifs qui leurs paraissaient inaccessibles. Tant de vies gâchées en vain, sans que, la plupart du temps, cela ne change quoi que ce soit à la situation ; et sans même que cela ne soit profitable aux survivants.
    Ses sens démoniaques avaient, parfois, ressenti une intense satisfaction au fait de tuer, mais seulement lorsqu'il s'agissait d'actes isolés, que l'on pouvait ainsi savourer à leur juste valeur. Au cœur d'une bataille, cela ne devenait plus qu'un geste mécanique ; et, l'ennemi n'étant pas une entité identifiée, personnifiée, le fait de lui ôter la vie perdait toute sa saveur.

    Il se rasséréna en pensant au chaos que représentait la bataille, lorsque la plupart n'ont plus une vision claire de ce qui se trouve autour d'eux ; frappant parfois leurs camarades aussi fort que leurs adversaires, car il ne leur était plus possible de distinguer les uns des autres. Cela, c'était son élément ; là, il se sentait à l'aise. Ses sens à lui étaient, au contraire, beaucoup plus éveillés dans ce genre de situations, et il y remarquait une foule de détails qui, dans le calme des situations usuelles, lui échappaient bien souvent.
    L'atmosphère qui régnait autour de cette colonne rappelait quelque peu cela ; c'était cette ambiance curieuse et subtile qui annonce le chaos à venir aussi sûrement que la plus pâle et timide des aurores annonce néanmoins le jour clair à venir.

    Il parvint finalement auprès de ceux qu'on lui avait dit de trouver. Soldats légers, éclaireurs. Il n'avait jamais vraiment compris comment on pouvait se vêtir d'une armure lourde pour aller guerroyer – cela ne faisant que gêner les mouvements, et mieux valait, largement, esquiver les coups que de subir des coups atténués. Mais après tout, à chacun le loisir de périr comme il le souhaitait.
    Celui qui devait être le sergent Ortrask n'était, en effet, pas particulièrement dur à repérer. Aussi peu, disons, qu'un orque peut l'être au milieu de soldats choisis justement pour leur stature svelte. Pour peu qu'Elzen commençait à s'y habituer, il portait, semblait-il, les marques sur sa tenue qui distinguaient les officiers dans cette ville.
    Il attendit que l'orque ait terminé de brailler un reproche à quelques troupes récalcitrantes pour se présenter à lui. Il avait misé sur son art de la discrétion, et le son de sa voix fut sans doute le premier élément indiquant sa présence que le sergent pu percevoir. Habileté, vitesse et discrion, n'était-ce pas là ce que l'on attendait d'un éclaireur ?


    « Sergent Otrask ? On m'a affecté ici. Quels sont les ordres ? »
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : …promenons-nous dans les bois, pendant que les trolls y sont… (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  22. #22
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    Le sergent mesurait un pied de plus qu'Elzen et était l'archétype parfait des représentants de sa race : tout en muscles et en stature imposante, tandis qu'il souffrait d'une laideur et d'une pilosité repoussantes, ce qui renforçait son caractère plutôt maussade dans les bons jours, et carrément infect le reste du temps. Pas de chance pour Elzen, il était tombé sur le second cas. Le sergent le lui fit rapidement comprendre.

    "Ortrask, espèce d'elfe ! Qu'est-c'qu'c'est qu'cette tenue ? Tu comptes vraiment traverser les terres du Basilic avec un équipement pareil ? Bah, qu'tu crèves, j'm'en fiche ! T'as juste intérêt à servir à aut'chose que d'faire baisser les réserves de boustifaille de l'armée. Allez, hop ! Va voir en première ligne si j'y suis ! Tu ouvres les deux yeux et dès qu'tu vois un truc hostile, tu nous fais un rapport. Tu balaies une région de trois kilomètres au maximum pour l'instant. Plus tard, ce s'ra plus grand, mais là on verra pas d'manostiens avant des jours, sauf si y s'sont perdus, ces crétins."

    Avec force postillons quelque peu gras, le sergent venait de lui assigner une mission d'importance, tout de même. Elzen s'aperçut qu'il n'était pas le seul à avoir reçu cet ordre, et il se retrouva rapidement au sein d'un petit groupe d'une sizaine d'éclaireurs en partance pour le sud-ouest, vers l'oasis de la chèvre d'or, puis Aghoralis ensuite.

    Autour de lui, des humains, uniquement. Eux semblaient mieux équipés que les troupes de choc qu'il avait vues plus tôt. Ils disposaient d'une bonne armure, souple et légère, d'armes de bonne facture et d'un sac à dos probablement rempli de trésors destinés à les aider en cas de souci quelconque dû à la chaleur ou l'adversaire. Il était vrai qu'excepté une légère brise chaude, l'air était particulièrement lourd, et cela empirerait à mesure qu'ils marcheraient dans le désert.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #23
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages
    3 961
    Ah ouais, tiens, j'ai oublié un r à son nom. Bizarre, j'étais sûr d'avoir fait un copier-coller ^ ^"

    Charmant bonhomme, cet orque. Qu'attendre de mieux, cependant, d'un type qui cumulait à la fois une ascendance peu enviable – même pour un tieffelin – et un poste d'officier de bas niveau dans l'armée d'une ville comme Mélandis ? Par mesure de sécurité autant que par manque d'inspiration, Elzen ne fit, pour cette fois, aucune bravade, et se contenta de rejoindre son poste.
    Le départ était donc donné, et le tieffelin tenta de dissimuler l'humeur joyeuse qu'éveillait chez lui l'approche du chaos. Il avait en effet cru remarquer que les locaux ressentaient à peu près l'effet inverse, et il n'était peut-être pas raisonnable de se montrer extravagant sur cela.

    À mesure qu'ils s'éloignaient des portes de la ville, Elzen retrouvait des sensations qu'il avait affronté durant certains de ses voyages. Il semblait que les déserts de sable avaient toujours beaucoup en commun entre eux, sur quelque plan qu'ils se trouvent. Époussetant quelque peu ses habits pour que s'y engouffre les quelques bribes d'air encore vaguement qualifiables de frais, il se prépara à affronter le soleil ardent, tout en détaillant discrètement des yeux ses compagnons de route.
    Ceux-là avaient déjà quelque peu plus fière allure que les pauvres bougres voués à la mort qu'il avait croisé jusque là. En cas d'escarmouche prématurée, ils pourraient même se montrer d'un précieux secours dans un autre rôle que celui de boucliers humains. Pour l'instant, ils semblaient surtout, eux aussi, tenter de s'habituer à la chaleur, plus élevée que dans l'enceinte de la ville.

    Aucun d'entre eux n'avait encore adressé la parole aux autres, et Elzen décida qu'il ne serait pas le premier à élever la voix. Sans le savoir, Ortrask lui avait tout de même transmis une information de taille : une partie au moins des adversaires potentiels étaient qualifiables de « manostiens ». Quoi que cela puisse signifier – une référence à leur pays d'origine, sans doute, ou bien une sorte d'injure locale –, il aurait au moins un mot spécifique pour les désigner si le besoin s'en faisait sentir.

    En attendant, il se contentait de marcher dans la direction désignée, ne souffrant pas encore trop de la chaleur, et gardant yeux et oreilles en alerte.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : …promenons-nous dans les bois, pendant que les trolls y sont… (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  24. #24
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    La marche n'était pas très rapide, car les plus prompts étaient de toute manière obligés d'attendre les plus lents en queue de convoi. De fréquentes mais brèves haltes entrecoupèrent le défilé, et Elzen avait tout le loisir d'observer ce qu'il se passait autour de lui, de même que le paysage aux environs.

    Les terres du Basilic étaient arides, rocailleuses et sableuses. L'air se déformait sous l'effet de la chaleur, créant régulièrement de vagues mirages auxquels personne ici ne croyait. Malgré l'habitude de la chaleur, la marche dans le sable était éprouvante pour les soldats, et porter jusqu'à trente livres de matériel ne facilitait pas toujours les choses. Heureusement, le convoi était accompagné de chariots qui abritaient le matériel lourd, comme les tentes, les barriques de nourriture et d'autres accessoires indispensables pour mener une campagne efficace.

    Durant une des pauses, les éclaireurs discutaient tranquillement tout en vérifiant leur matériel. Du sable venait souvent coller aux vêtements et aux cuirs, et ils s'en débarrassaient dès que cela leur était possible. L'un des éclaireurs se tourna vers Elzen et lui lança :


    "Je ne t'ai jamais vu dans la troupe. Nouvelle recrue ? Fais gaffe à Orty, il a l'air méchant comme ça, mais c'est un salopard de vicieux quand il s'y met. T'as bien fait de pas moufter devant lui, il aurait été capable de te découper en lard."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #25
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages
    3 961
    La première fois qu'Elzen s'était trouvé dans un désert, auquel il n'avait pas été préparé, avait été particulièrement dure à supporter ; mais son ascendance lui fournissait néanmoins quelques avantages, dont notamment une certaine résistance aux températures extrêmes, dans un sens comme dans l'autre. Plusieurs voyages de cette sorte l'avaient habitué à ce type d'environnement, et depuis, de tels voyages n'étaient plus qu'assez désagréables.

    « Merci du tuyau, j'vais essayer d'éviter de le mettre en rogne. »

    Pour dire vrai, si l'orque était autrement plus solide et physiquement puissant que lui, il semblait également assez balourd et pas franchement adroit ; le tieffelin estimait avoir suffisamment de tours dans son sac pour qu'un éventuel combat entre eux tourne son adversaire en ridicule, au grand plaisir des spectateurs. Cependant, concrétiser cette hypothèse était sans doute bien loin d'être la meilleure idée du moment.

    Avisant qu'il serait peut-être plus agréable de bavarder un moment que de passer ses journées à marcher en silence, Elzen focalisa une partie de ses pensées sur son interlocuteur. Ses sens restaient en alerte par ailleurs, mais il ne semblait y avoir, dans les environs immédiats, rien qui soit susceptible d'échapper à une attention partiellement détournée – rien, en tout cas, qui n'aurait pas également échappé à son attention entière.


    « Ouaip, je suis nouveau dans le coin. » Se disant que, s'il s'arrêtait là, l'autre lui poserait peut-être des questions sur sa région d'origine, et qu'il n'avait envie ni de dire la vérité, ni de prendre la peine de trouver un mensonge adapté, Elzen enchaîna aussitôt, pour tenter d'aiguiller la conversation sur un sujet potentiellement plus instructif. « Et comme il n'y avait pas l'air d'y avoir grand chose de palpitant à faire en ville, j'me suis dit que ça pourrait être intéressant de se rendre utile. Voir du pays, trancher quelques têtes, tout ça… »
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : …promenons-nous dans les bois, pendant que les trolls y sont… (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  26. #26
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    La plupart des éclaireurs étaient des humains, mais il y avait quelques elfes et demi-elfes. Pratiquement tous étaient des hommes, tout comme celui qui s'était adressé à Elzen.

    "Ouais, c'est sûr, en ce moment, c'est plutôt mort. Tout le monde est parti faire la guerre... et puis, après l'agitation qu'on a eue juste avant, c'est sûr que par contraste, on a l'impression qu'y s'passe plus rien. Pourtant, les complots, ça y va toujours ! Mais ça s'voit moins qu'une guerre ouverte, pour sûr."

    Il s'étira les bras et les jambes, puis poursuivit :

    "J'connais quelques tieffelins comme toi. Plutôt grognons, la plupart du temps. T'as juste envie de te battre ? Ou tu veux de la gloire et de la reconnaissance ?" pouffa-t-il.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  27. #27
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages
    3 961
    Elzen sursauta légèrement en s'entendant désigner comme « tieffelin ». Une grande majorité des créatures des plans matériels qu'il avait rencontré se sentaient quelque peu perturbées en sa présence, mais n'étaient pour autant pas capable d'identifier à quoi cette sensation était due.
    Il repensa cependant aux trois caractéristiques principales d'un éclaireur qu'il avait intérieurement énoncé un peu plus tôt : habileté, vitesse et discrétion. Il en manquait en fait une, fondamentale : l'observation. Les individus placés à ce poste et y survivant un certain temps étaient, pour la plupart, capables de percevoir des détails qui échappaient à la moyenne des gens. Si celui-ci avait connu d'autres tieffelins par le passé, il semblait tout-à-fait naturel qu'il soit capable de le reconnaître et de le désigner comme tel.

    Quelque peu vexé de n'avoir pas envisagé cette éventualité plus tôt, Elzen tenta néanmoins de ne rien en laisser paraître et de faire comme si cela n'avait aucune espèce d'importance – ce qui était le cas, après tout.


    « Ni l'un, ni l'autre, en fait. Disons que me battre ne me dérange pas, mais ne m'attire pas spécialement non plus. C'est un boulot comme un autre, et ça permet au moins de voir un peu de pays. Quant à la gloire et la reconnaissance… je connais des moyens plus sûrs de les obtenirs. »

    Pour autant qu'il connaisse les réactions humaines, son interlocuteur devrait probablement répondre en lui demandant lesquelles. Ou peut-être pas. Habitué au chaos qu'il était, il avait déjà constaté que la façon de réagir de ces drôles de créatures semblait correspondre à une sorte de logique particulière qu'il lui était difficile de suivre.
    Attendant de voir s'il avait au moins pu anticiper ces propos-ci, il jeta un regard à ses autres compagnons de route. Tous semblaient venir des plans matériels et avoir quelque expérience du métier. Combien avaient identifié son ascendance ? Avait-ce été dès le premier regard, ou bien seulement au cours de leur marche ? Le sergent orque croisé plus tôt, lui, du moins, n'avait certainement rien remarqué.
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : …promenons-nous dans les bois, pendant que les trolls y sont… (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  28. #28
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    L'autre ricana un instant.

    "A Melandis, il vaut mieux ne pas être dégoûté par le combat, c'est sûr. Quant à la gloire... j'pense pas que tu la trouveras ici, ni même ailleurs. Peut-être si tu parviens à accomplir un acte vraiment méritoire... et encore. Vaut mieux rester dans l'ombre, en fait. Moins risqué. C'est qu'les puissants et les célébrités ne font pas long feu, dans le coin. 'Fin bon. Maintenant qu'on est embarqué là-d'dans, faut bien survivre. On verra une fois arrivé en territoire manostien. Il paraît que les premiers font déjà route vers Aghoralis, et qu'ils vont pas traîner à l'assiéger. T'y crois, toi ? Une victoire aussi rapide ?"

    Visiblement, les soldats étaient plus ou moins tenus informés de la situation sur le front. Manière de garder la rage au ventre pour ceux qui devaient continuer à combattre, ou mensonge éhonté pour éviter une débâcle à cause du moral dans les chaussettes ?
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #29
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages
    3 961
    Rester dans l'ombre pour survivre avait été la règle élémentaire à suivre durant son enfance. La Gaste Grise et la Guerre Sanglante avaient été une préparation tout-à-fait satisfaisante aux problèmes qu'il pourrait rencontrer ici à ce sujet. Néanmoins, que serait l'existence, s'il n'y avait le plaisir d'apparaître de temps à autre dans la lumière pour lancer quelques bravades et attirer quelques foudres à éviter ensuite ?

    Mais voilà que l'autre lui demandait un avis sur la situation réelle de ce conflit-ci ; dont il ne connaissait qu'à peu près rien du tout. En matière de guerre, quelques analyses pouvaient néanmoins se faire sans nécessité de connaître les particularités du sujet dont il était question.


    « J'pense que si les manostiens étaient si faciles à battre, on n'aurait pas besoin de faire tout ce cirque pour leur rentrer dans le lard. Si autant d'hommes sont partis, c'est sans doute qu'il va falloir se battre vraiment, et pas juste un jour ou deux et puis on rentre. Et puis, un siège, ça peut durer sacrément longtemps, ça dépend de la solidité des murs et de l'importance des réserves qu'il y a derrière. Tant mieux, d'ailleurs : il faudra bien qu'on ait quelque chose à fêter en rentrant au bercail, non ? »

    “Rentrer au bercail”. En ce qui le concernait, l'expression ne signifiait rien : depuis bien longtemps, il n'avait plus de foyer vers lequel retourner. Il avait cependant l'intention d'en avoir un nouveau, un de ces jours. Serait-ce à proximité ? La vie dans ce désert était désagréable, mais néanmoins, tout-à-fait possible pour des gens comme les siens. La Gaste Grise n'avait pas été particulièrement agréable, elle non plus, quoique d'une manière radicalement différente. Mais le désert s'arrêterait bien un jour ; et peut-être les terres situées au delà étaient-elle autrement plus accueillantes.
    Il verrait bien lorsqu'ils les auraient atteintes…
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : …promenons-nous dans les bois, pendant que les trolls y sont… (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  30. #30
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 128
    L'autre hocha la tête en guise d'assentiment.

    "Ouais, c'est aussi c'que j'pense. De toute manière, Manost est une cité martiale. Les paladins, les prêtres, tout ça. Ils ont l'habitude. Sûr qu'ils vont nous donner du mal, si on arrive jusque là ! Déjà, prendre Aghoralis, ça va pas être simple : j'ai déjà vu les murailles, c'est une vraie forteresse, pas un simple avant-poste mal fichu."

    Il demeura coi ensuite, réfléchissant à ce qu'il savait de la cité. Non, ce serait loin d'être aisé. Et tout d'abord, il fallait arriver là-bas...

    Ortrask signifia la fin de la pause en beuglant quelques ordres et insultes. La troupe se remit en marche, et les éclaireurs se disperèrent à nouveau. Cette fois, ils demeuraient à un seul à la fois pour couvrir un terrain plus large. Les risques étaient faibles, ici, et l'armée avancerait plus vite en ne prenant pas de précautions inutiles.

    Elzen se retrouva donc à une cinquantaire de mètres de l'éclaireur suivant, dans le sable chaud et les cailloux brûlants. L'immensité du désert s'offrait à lui, pratiquement tout autour. Il était plutôt plat, les dunes étant rares. Quelques promontoires rocheux déparaient l'horizon, offrant une faible ombre à celui qui en aurait besoin - et le temps.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [NEWS] Melandis
    Par Seina dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 47
    Dernier message: 06/08/2014, 12h13
  2. [TD] De Glain à Melandis (partie 2)
    Par Taliesin dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/01/2006, 18h44
  3. [Plan] Melandis
    Par Eleglin dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2005, 12h01
  4. Retour de Mélandis
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 15
    Dernier message: 18/09/2003, 20h15

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231