Page 4 sur 4 PremièrePremière ... 234
Affichage des résultats 91 à 120 sur 120

Discussion: [Bâtiment] L'Antichambre du Conseil

  1. #91
    Date d'inscription
    June 2004
    Localisation
    Paname
    Messages
    1 859

    Quête : reconstruction du monastèrel

    Ben-j eu un rictus de satisfaction. Il espérait bien, après tout ce qu'il avait enduré, qu'on n'allait quand même pas lui faire l'affront de placer quelqu'un d'autre à la tête du monastère !

    "Oui, oui, on procède comme convenu. Enfin, en espérant que monastère puisse enfin tenir d'un seul morceau !"

    Les deux hommes rigolèrent, se serrèrent la main puis se quittèrent.

    Ben-j retourna au monastère...
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  2. #92
    Date d'inscription
    September 2007
    Localisation
    Le Marais Maudit, Melandis
    Messages
    127

    Un problème de stocks

    Arrivé directement de sa boutique ([Commerce] Herboristerie du marais maudit) , l'herboriste affichait une mine préocupée.

    Les gardes commençaient à avoir l'habitude de voir le vieux druide dans les couloirs, il venait régulièrement déclarer ses stocks de matières dangereuses, c'était pour ainsi dire un habitué, et ne lui firent aucune remarque. L'herboriste se dirigeait vers les bureaux des servies du commerce, il retrouva son interlocuteur habituel, un fonctionnaire efficace qui l'avait bien aidé par le passé.

    Une fois les salutations effectuées, et les échanges de banalités passées. L'herboriste entra dans le vif du sujet.

    "Bien, mon cher ami je n'irais pas par quatre chemins, comme vous le sssavez sssurement j'ai récsssemment dû fournir de larges quantités de marchandiszzzes, et mes-zaffaires sssse portent très bien, trop bien même, mes sssstocks ssssont au plus bas ! Les cueilleurs même réguliers de la csssité ne parviennent tout ssssimplement pas-zà sssatissssfaire mes beszzoins, et ssscertains produits vont tout ssssimplement bientôt manquer. J'ai un problème d'approviszzzionnement. J'ai donc formé le projet d'aller acheter cssse qui me manque chez nos voizzsins helmites, ayant eu vent des-zaccords qui lient les deux csssitées. Je n'ai toutefois aucun moyen de faire rapatrier la marchandiszzze de Manosssst à ma boutique. Pouvez vous m'aider à organiser cela ?

    Est-il possssible par exzzzemple de louer un esssspace en cale auprès d'un capitaine ssssûr et de le charger de la livraiszzzon à ma boutique ?"
    Ssh ! Une posssion de sssoin ? Pourquoi donc ? Vous tenez donc à ssssouffrir plus longtemps, mizzérable nain ?
    Led Shark | L'herboristerie du Marais Maudit | Quête : Cœur de sève, engagez-vous !
    Agrégat | Bolg

  3. #93
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    Quête : un problème de stocks

    L'homme réfléchit quelques instants, puis exposa la situation à l'homme-lézard.

    "Géographiquement, passer uniquement par la mer prend du temps. Il faut pratiquement faire le tour complet de Dorrandin, et cela met plus d'un mois, si le temps est favorable à la navigation. À l'inverse, une caravane terrestre perd du temps pour quitter les terres du Basilic. Les chemins sont sableux, les tempêtes fréquentes, et une marchandise fragile peut se retrouver endommagée..."

    Il avait une solution en tête qui pourra pallier les deux inconvénients.

    "À mon avis, le plus simple serait de combiner les deux moyens de transport. Un convoi de marchandise qui suivra la route depuis Manost jusqu'à un point d'embarquement, et de là, un navire prend les biens en charge en descendant tranquillement la Houleuse jusqu'à Melandis. Cela s'est déjà fait, d'ailleurs, pour des cas bien particuliers de marchandises fragiles..."

    Il interrogea Led Shark du regard, afin de savoir si cette possibilité lui semblait convenable.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #94
    Date d'inscription
    September 2007
    Localisation
    Le Marais Maudit, Melandis
    Messages
    127

    Un problème de stocks

    L'herboriste écarta les mains, un geste typiquement humain qu'il avait rangé dans la catégorie "négociateur" du langage corporel des mammifères. Mais exécuté par un saurien, le geste était déplacé voire ridicule.


    "La sssolution que vous me proposzzez, à la fois rapide et ssssûre, me sssséduit...

    "Ssssi vous pouviez m'indiquer exzzzactement comment je récupèrerais mes biens à Mélandissss, qui contacter à Manosssst et bien ssssûr les tarifs en vigueur, je vous en sssserait reconnaisssssant."

    L'herboriste souriait, les choses se mettaient en place très favorablement, d'ici à quelques semaines il serait à Manost où il referait ses stocks. Une fois les détails traités il pourrait même prendre des vacances, et puis il y avait cette curieuse affaire au Bosquet...
    Ssh ! Une posssion de sssoin ? Pourquoi donc ? Vous tenez donc à ssssouffrir plus longtemps, mizzérable nain ?
    Led Shark | L'herboristerie du Marais Maudit | Quête : Cœur de sève, engagez-vous !
    Agrégat | Bolg

  5. #95
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    En provenance de

    Le futur-ex chancelier de Melandis revint à l'antichambre alors que le soleil prenait déjà sa teinte orangée vespérale, donnant aux nuages surplombant la cité un camaïeu de roses des plus impressionnant. La journée avait été chaude, et le vent se levait. L'orage guettait, et il risquait d'être violent, comme d'accoutumée en plein milieu du désert.

    Il était trop tard pour convoquer le conseil ce soir. Les membres avaient souvent des activités nocturnes des plus variées, et qui leur prenait une bonne partie de leur temps libre. Mornagest n'avait jamais réellement cherché à en savoir plus ; il avait eu quelques détails concernant la vie privée de ses "collègues", et cela lui avait largement suffit. Il espérait simplement ne pas être lui-même la cible d'un tel espionnage... visiblement, sa relation avec Lothringen était toujours secrète, et c'était heureux. Les conséquences d'une découverte seraient probablement dramatiques.

    Pour l'heure, il avait simplement envie de grignoter un morceau, de boire un peu de bière, puis de se coucher. Les affaires attendraient... de toute manière, le plus urgent était réglé. L'annonce officielle de la chute de Talos, ainsi que l'avènement de Cyric, était effectuée. Il avait manœuvré pour ne pas être obligé d'apposer sa signature sur l'édit. Participer à cette mascarade lui aurait retourné le cœur. Cette pensée le fit sourire ; une semaine auparavant, il aurait probablement accepté sans se remettre un seul instant en question. Lothringen l'avait-il ensorcelé ? Pour le coup, il songea que c'eut été un charme bien attirant, si tel eut été le cas.

    Après avoir satisfait sa gourmandise, il se décida à rédiger ce soir même la lettre qu'il enverrait aux autorités. L'avis du conseil était important, mais le contenu de la missive le concernait seulement. Après tout, il n'y avait plus d'ambassadeur, et il était le seul membre du conseil à avoir jamais posé le pied sur Helonna, et ce, à plusieurs reprises.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  6. #96
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    La nuit allait commencer, et le chancelier avait enfin terminé la version définitive de sa lettre. Peser les mots, éviter les doubles sens éventuels, caresser dans le sens du poil. La réponse risquait d'être rude, mais elle existerait. Le reste n'aurait pas d'importance, en fait. Ce qui comptait, c'est que le conseil luménien accepte sa venue...

    Il partit se coucher, la tête remplie d'interrogations quant à leur avenir proche. Dix semaines... si long. Il avait ressenti ce vide, les autres fois qu'ils s'étaient quittés, mais pas de façon aussi intense. Était-ce à dire que ses sentiments s'affirmaient de jour en jour ? Incontestablement... et c'était probablement cela qui expliquait la relative facilité qu'il avait eue à accepter ses erreurs, et à quitter Melandis pour vivre enfin une existence saine, même si non exempte de dangers...

    Il passa cependant une nuit calme, bien qu'assez courte. Les affaires devaient encore tourner, et il ne pouvait pas prendre le risque de montrer des signes de relâchement, de crainte d'attirer l'attention sur lui. Il réunit le conseil en milieu de matinée, et la discussion débuta directement sur son projet de mission à Lumenis. Les avis étaient mitigés...


    "Je doute que ce soit utile... ils sont probablement déjà au courant de la situation en ville... et en ont déjà tiré leurs conclusions ; Melandis est devenue ouvertement une ennemie, selon leurs préceptes, soyez-en sûr.
    - Et en quoi une guerre arrangerait nos affaires ? Justement, une tentative de dialogue pourrait calmer le jeu. Les tensions actuelles nous déforcent... pas question de se lancer dans un conflit que nous ne pourrions soutenir très longtemps avant de demander merci.
    - Pfff... comme si nous étions du genre à accepter la défaite...
    - Préparer la paix en vue d'éviter une défaite possible n'est pas déshonorant... une preuve de sagesse, chancelier. Pour ma part, vous avez mon accord.
    - Mouais... qu'en pense notre général du Chaos ?"

    Devir était resté silencieux, se contentant d'observer attentivement l'attitude de Mornagest durant le début de la réunion, et, dans une moindre mesure, les autres conseillers. Son intuition lui soufflait que quelque chose se cachait là-dessous, mais il ignorait quoi précisément... bah. Le chancelier avait ses secrets.

    "La guerre est, contrairement à ce que vous pouvez penser, la dernière option envisageable pour régler un conflit entre deux forces. Si la diplomatie échoue, elle prend sa place. En attendant, essayons cette option, et étudions la réaction des luméniens. Je ne doute pas qu'ils seront furieux, mais nous voir tenter d'ouvrir le dialogue adoucira certainement leur réaction, consciemment ou non... allez-y, chancelier."

    Mornagest soupira silencieusement. La majorité des conseillers étaient d'accord... c'était parti.

    "Bien. Je vais expédier une missive à Théobald Longuehune, le responsable de la diplomatie à Lumenis. D'ici à ce que j'aie la réponse, priorité au calme en ville. Les rixes sont plus ou moins maîtrisées, mais il subsiste des dangers d'émeutes... Cyric n'a pas l'unanimité à Melandis.
    - Pas plus que ne l'avait Talos... les gens n'aiment simplement pas le changement. D'ici quelques semaines, tout sera rentré dans l'ordre, j'en mettrais ma main à couper.
    - Sans doute, sans doute... mais évitons les débordements trop excessifs. Melandis n'est pas renforcée par cette crise religieuse. Il faut éviter que cela se voie, par un affaiblissement de la discipline."

    D'autres questions, de moindre importance, furent abordées, comme de coutume, puis réglées sans que les avis ne soient trop mitigés.

    L'avenir de Mornagest pouvait enfin s'annoncer sous des augures plus cléments...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #97
    Avatar de Théobald Longuehune
    Théobald Longuehune est déconnecté Haut Conseiller de Luménis
    Date d'inscription
    June 2008
    Localisation
    Lumenis
    Messages
    159

    Re : [Bâtiment] L'Antichambre du Conseil

    La réponse du conseil luménien tarda à venir, et Mornagest commença à désespérer de jamais recevoir ne serait-ce qu'un refus catégorique. Pourtant, un jour, on lui fit parvenir une missive dont le cachet présentait indéniablement les armes de la cité de lumière. De ce qu'on lui en dit, elle avait été apportée par un navire ne battant aucun pavillon particulier, transmise par un homme qui ne possédait aucune attribution officielle. Les Luméniens n'avaient donc pas recouru au même biais que les Mélandiens, préférant au navire marchand les agents, les intermédiaires.
    Le mot en ui-même était bref, dépouillée de la moindre fioriture.


    Au chancelier de Mélandis.

    Messire.

    Après délibération, le Conseil de Luménis a accepté le principe d'une rencontre entre l'un de ses représentants et vous-même. Cependant, en l'état actuel des choses, les conditions que vous évoquez ne sont pas applicables, et votre présence en notre cité paraît peu opportune.
    Aussi, nous proposons que l'entretien ait lieu au milieu du détroit séparant nos deux continents, sur un navire affrété par nos soins. Libre à vous de quitter la côte sur l'un de vos propres bâtiments ou d'embarquer sur un bateau de notre flotte venu vous chercher en un port proche à votre convenance.
    Quant à la date de la rencontre, nous la laissons à votre discrétion.

    Théobald Longuehune
    Conseiller à la Diplomatie, au Commerce et à la Marine
    Ils étaient quinze sur le coffre du mort
    Oh hisse et une bouteille de rhum !
    La boisson et le diable avaient réglé leur compte aux autres
    Oh hisse et une bouteille de rhum !

  8. #98
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    La réunion du Conseil qui s'ensuivit fut mouvementée. Les réactions étaient unanimes : les luméniens cherchaient clairement à provoquer la colère de Melandis. Leur méfiance était une insulte vis-à-vis de leurs intentions, qui n'étaient certainement pas hostiles... quant à leur faire comprendre, c'était une autre paire de manches : Melandis restait le synonyme parfait de la vilenie, apparemment.

    "Je vous l'avais dit... ces imbéciles ne sont nullement prêt à discuter, à partir du moment où la demande émane de nous. Bourrés de préjugés...
    - Ils n'ont pas refusé.
    - Enfin, chancelier, vous plaisantez ? Cette missive est presque une déclaration de guerre ! Au large de Lumenis, sur un navire, comme un pestiféré ? Ces bouffons s'imaginent que nous allons accepter des conditions aussi ridicules ?
    - Pourtant, c'est bien ce que je compte faire..." L'autre failli s'étrangler. "... et leur jouer un tour à ma façon. Je n'irai pas là-bas pour me faire marcher sur les pieds, faites-moi confiance.
    - Que comptez-vous leur raconter, chancelier ?"

    Mornagest haussa les épaules. Peu importait, en vérité, puisqu'il n'atteindrait jamais Lumenis... mais il avait préparé ses réponses avant la réunion, sachant pertinemment que les autres ne le laisseraient aller sur Helonna que sous leurs propres conditions. Un homme de paille, vraiment, c'était ce qu'il était censé être.

    "Lumenis n'a pas plus d'intérêts que nous dans un conflit ouvert. Elle est pratiquement aussi déforcée que nous, suite à leur profonde révolution qui a eu lieu il n'y a pas si longtemps que cela. L'ordre est revenu, en apparence... mais les informations dont je dispose montrent que ce n'est que façade. La grogne est toujours présente, la méfiance à son paroxysme... quelques fauteurs de trouble bien placés, et c'est à nouveau le chaos. Ils ne peuvent pas surveiller tous les nouveaux venus en même temps.
    - Vous comptez les menacer de la sorte ? C'est là pure folie.
    - Pas forcément... avec quelques instructions laissées à nos soins, le chancelier pense se garantir ainsi une écoute attentive de la part de ses interlocuteurs luméniens... si je ne m'abuse, bien entendu."

    Le chancelier sourit étrangement. "C'est très exactement mon intention. Simple, mais efficace." Les autres conseillers restèrent sans mot dire, quelques instants, mais hochaient lentement la tête en guise d'approbation. Comment laisser une occasion pareille de se débarrasser de cet encombrant chancelier ? Il se jetait lui-même dans la gueule du loup ! S'il venait à mourir, plus besoin de chercher un autre prétexte pour déclarer la guerre à ces soi-disant bien pensants engoncés dans leurs faux principes de bonté mal placée.

    "Vous avez mon accord, chancelier. Restez toutefois prudent. Les luméniens sont rusés, et leur conseil semble mené par un fou furieux qui, paraît-il, déteste cordialement tout ce qui provient de notre cité... vous en premier lieu, je le crains."

    Ainsi fut-ce conclu. Le voyage devait être préparé ; Mornagest s'en irait une quinzaine plus tard, le temps d'affréter un navire suffisamment équipé, de trouver une garde triée sur le volet... que cela lui semblait long ! Cependant, si tout allait bien, il reverrait Lothringen plus tôt que prévu. La réponse des luméniens avait été plus rapide qu'escompté, et la décision du conseil fut sans équivoque - guère étonnant quand on savait pourquoi.

    Il se retira dans son bureau, et commença une lettre, qu'il adressait au semi-drow. Il fut concis dans ses explications, mais s'épancha un peu plus sur ses habituelles considérations personnelles et peu ou prou philosophiques. Sa voie était de nouveau tracée, même si le cap avait sensiblement été modifié. Il se sentait le cœur léger, malgré l'attente à subir, encore... deux semaines.

    Il scella l'enveloppe avec un peu de cire rougeâtre, et apposa le sceau impérial. Une missive officielle, de conseiller à conseiller, passerait plus facilement inaperçue qu'un courrier personnel et secret...

    Le soir était déjà tombé lorsqu'il sortit de l'antichambre. Comme à l'accoutumée, il émit le souhait de ne pas s'encombrer d'une escorte. Les gardes avaient l'habitude des lubies du chancelier, et malgré les protestations d'Ithrand, ce dernier avait fini par se faire une raison ; le guerrier s'estimait suffisamment habile pour éviter toute embuscade sur sa personne. Du reste, il n'en avait pas pour longtemps, assura-t-il aux gardes.

    D'une foulée rapide, il se rendit droit vers l'ambassade de Manost. Il n'avait pas à s'en cacher ; les relations étaient devenues moins tendues depuis les accords, avec la cité d'Helm. Quoi de plus normal que d'entretenir ces liens, de façon régulière et courtoise ?

    Le chancelier pénétra dans le bâtiment, et il fut autorisé à rentrer sans trop de formalités. Il remit rapidement son pli à un des gardes de faction.
    "Pour le conseiller à la diplomatie. C'est assez urgent, veillez à faire le nécessaire..." Un hochement de tête pour réponse, et sa lettre était confiée au gré de la volonté manostienne...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  9. #99
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    Le temps de revenir à l'Antichambre, et il faisait nuit. Il n'alla cependant pas se coucher de suite ; l'excitation était bien trop intense pour qu'il fût en état de s'endormir. Songer qu'il était à quelques jours seulement de leurs retrouvailles définitives provoquait en lui une sensation étrange mais très agréable, tout en sachant qu'il devrait encore patienter un moment, un moment qui lui paraissait une éternité... les mois s'étaient écoulé entre eux, et tout s'était précipité, il y a quelques semaines, quand Lothringen était revenu à Melandis. Leur rencontre fut douloureuse, mais des plaies purent cicatriser, et le temps avait déjà fait son œuvre. L'avenir s'annonçait sous de meilleurs auspices, et c'était là le plus important.

    Il finit par se coucher, terrassé par la fatigue accumulée ces derniers jours tendus, guettant une réponse luménienne qui jamais ne semblait vouloir venir le contenter... jusqu'à ce matin même. Sa vie était repartie, et, même s'il avait dû faire quelques concessions, notamment sur la date de son départ, il avait confiance en la suite des événements. Mais cela ne l'empêchait pas de rester vigilant. Une traîtrise de la part de l'un ou l'autre conseiller ne semblait guère impossible, bien au contraire... sauf Beorn, qui quitterait le conseil dans les jours à venir, les autres étaient tous des suspects potentiels...

    Il s'endormit en ressassant vainement les éléments qui pouvaient faire pencher la balance vers l'un ou l'autre possible félon. Ses rêves furent abondants, et presque déchargés de peur ou de noirceur. Il se revoyait, avec Lothringen, sur Helonna, lorsqu'ils avaient passé quelques jours loin de tout, avant sa prise de fonction à la tête de Melandis. Loin de tout, ou presque ; ils s'étaient arrangés pour tomber sur un conflit entre deux factions de races différentes... Leur goût pour l'aventure les menait-ils toujours là où ils pouvaient en trouver ?

    Le lendemain, il accueilli la journée avec un sentiment mitigé. Chaque instant le rapprochait de son départ, mais il lui faudrait s'occuper de bien des choses... les préparatifs demandaient de la minutie, et choisir ses hommes de confiance, une prudence extrême. Il s'en remit aux conseils de l'un de ses proches collaborateurs, en qui il avait presque entière confiance. Presque, car Melandis resterait toujours la même...

    Les jours passèrent, s'égrenant avec une lenteur insupportable. Il trépignait, tout en essayant de se concentrer au maximum sur les tâches du conseil ; son voyage n'occultait en rien son poste de chancelier.

    Une semaine passa, puis deux. Le départ tant attendu était maintenant imminent ; plus que deux fois dormir... mais avant d'aller se coucher, il apprit alors qu'un visiteur voulait s'entretenir en privé avec lui. Curieux mais méfiant, Mornagest le fit introduire dans son bureau.

    L'individu était recouvert d'une longue cape noire le couvrant des épaules aux pieds. Seule sa longue chevelure blanche tranchait avec ce sombre ; son visage d'une pâleur mortelle ne laissait aucune doute quant à l'identité dudit visiteur : Walar, le Seigneur des cryptes mélandiennes. Walar, qui était sorti de sa torpeur, et qui venait maintenant revoir son ancien... "protégé". *

    Pris de court, le chancelier ne sut que dire en guise de bienvenue au vampire. Ce dernier se chargea d'engager la conversation.


    "Voici bien longtemps que je n'avais eu l'occasion de contempler votre visage de fieffé coquin, chancelier." Une voix encore plus lugubre que dans ses souvenirs, des tons menaçants, des crocs apparents lorsque ses s'ouvraient sur son infernale bouche, noire et corrompue comme les Neufs Enfers...

    voir "traque sombre et incertaine"
    Dernière modification par Mornagest ; 03/07/2009 à 12h14.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #100
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    L'entrée en matière n'était pas pour plaire au guerrier. Le vampire n'avait pas la réputation d'être un interlocuteur facile, mais il n'avait jamais réellement eu l'occasion de traiter avec lui depuis de longs mois. Il l'avait cru endormi pour un temps suffisamment long, et la vague menace qu'il pouvait représenter n'était même plus entrée en ligne de compte. Mornagest espérait que Walar ne resterait pas trop longtemps, mais il en doutait ; le vampire n'agissait que rarement par futilité. S'il était là, c'est qu'il avait une bonne raison. Et le chancelier éprouva un malaise en concluant logiquement qu'elle ne devait pas être particulièrement bonne pour lui-même...

    "Hum", hésita-t-il à répondre. Que lui dire ? "Je n'avais pas été informé de votre retour en ville." Une première gaffe. Avouer les lacunes chez ses informateurs n'était pas partir du bon pied pour entamer une discussion entre deux "adversaires" politiques.

    "J'ai préféré revenir discrètement. Vos agents n'ont nul besoin d'être au courant de ma présence en ces lieux... curieux bâtiment que ce nouvel antichambre. Mais, je ne suis pas venu vous voir pour parler d'architecture ou d'espionnage au sein du conseil, n'est-ce pas ?" Il hocha la tête, comme s'il répondait lui-même à son affirmation implicite. Il leva ensuite le bras et tendit un index accusateur vers Mornagest. "Vous m'avez menti, chancelier." S'il avait jusqu'alors parlé sur un ton froid, sa dernière phrase sonnait comme un glas pour le guerrier, qui réprima avec difficulté un frisson qui tentait de parcourir son échine. Il déglutit, la gorge soudain très sèche.

    "De quoi parlez-vous, Walar ?" Jouer à l'idiot n'était pas une bonne idée non plus, face à cet être si peu dépourvu d'humour, et encore plus de commisération. Il le lui rappela aussitôt. "N'essayez pas de me prendre pour un imbécile. Vous savez très bien ce à quoi je fais référence.

    Sur le moment, Mornagest avait réellement oublié. La peur y était bien entendu pour beaucoup, mais la volonté de jouer le jeu... dans son esprit, leur précédente - et unique - conversation depuis son accession au conseil de Melandis ressurgit, aussi lucide que si elle avait eu lieu la veille. Les mensonges, les menaces mal formulées mais qui avaient pu faire plier le vampire, et le convaincre de se retirer pour un temps indéfini... une tactique de la créature, qui souhaitait davantage le repos que les intrigues politiques et l'élimination d'un chancelier fantoche ? Il avait, de mauvaise grâce, accepté le compromis avec Mornagest, sans toutefois préciser combien de temps durerait sa retraite dans les catacombes du cimetière. La réponse était désormais connue.

    "Mes informateurs sont plus discrets et efficaces que les vôtres. Et ils m'ont fait savoir que vous comptiez vous rendre sur Helonna... alors que je venais d'apprendre sur quel air vous aviez maladroitement tenté de me faire danser... Mornagest, Mornagest... vous m'avez profondément déçu. J'eus imaginé, après vous avoir sauvé la mise, que vous eussiez l'intelligence de reconnaître à qui vous deviez allégeance... malheureusement, il est devenu clair que vous êtes aussi dénué de jugeote que tous les autres. Cette cité n'est dirigée que par des incapables."

    Sa dernière phrase avait été prononcée avec un accent de tristesse dans la voix ; regrettait-il le temps où lui et les autres créatures infernales du conseil régnaient en maîtres sur Melandis ?

    "J'ai perdu depuis longtemps toute envie de pouvoir sur cette cité, mais vous n'ignorez sûrement pas que le droit de vie ou de mort sur les mortels comme vous m'attire toujours... si ?"

    Mornagest déglutit à nouveau, plus péniblement encore. La menace n'était même pas voilée ; pourquoi aurait-il pris la peine de le faire ? Il était le plus fort, et il le savait. Sur tous les plans. Il ne pouvait espérer s'en sortir que si le vampire s'en allait sans l'attaquer, mais le regard menaçant de Walar anéantissait les derniers pans d'optimisme qu'il avait pu se construire depuis qu'ils avaient échafaudé leur plan, avec Lothringen. Tout allait tomber par terre, pour quelques jours passés en trop ici, pour un chantage mal exécuté et trop imprudent, pour... quelles étaient réellement les motivations du vampire ? Le tuer par vengeance ? Ou par simple amusement ? Il aurait voulu avoir le loisir de l'interroger à ce sujet, mais cela n'aurait fait que précipiter sa mort, qu'il voyait maintenant dans les yeux de Walar. Et, alors qu'il tentait vainement de prononcer une phrase, de clamer inutilement son innocence, il ne put que laisser sa boucher béer sans proférer le moindre son, sans émettre la moindre protestation.

    Walar laissa tomber sa longue et sinistre cape au sol. Il était revêtu de noir, et ses vêtements devaient dissimuler quelque armure maléfique et enchantée afin de lui laisser toute liberté de mouvements. Nulle arme à sa ceinture, nulle magie pour combattre. Seules ses griffes acérées et ses crocs mus par une soif de sang jamais apaisées suffisaient à lui faire remporter toutes les victoires.

    Lentement, le vampire s'approcha du chancelier, dont les jambes commencèrent à flageoler. Mornagest avait rarement peur avant un combat, mais parce qu'il estimait avoir toujours une chance d'en sortir vivant. Cette fois, il n'ignorait pas qu'il ne pouvait plus qu'espérer une seule chose : souffrir le moins possible avant de voir son âme à jamais damnée par la créature d'outre-tombe. Il ne songea même pas à dégainer. Un coup de griffe l'aurait aussitôt désarmé, et sa lame n'était probablement pas suffisamment puissante pour entamer l'épiderme bistre du vampire. Rassemblant le peu de courage qu'il lui restait, il fit un effort pour ne pas s'enfuir ridiculement à travers toute la pièce, et attendit que Walar le tue.


    "J'ai le regret de vous annoncer que je ne compte pas faire de vous l'un de mes serviteurs. Votre mort satisfera uniquement ma soif de châtiment, celui que vous méritez pour votre impudence..."

    Rapidement, presque instantanément, un premier coup jaillit. Touché à la poitrine, Mornagest recula d'un pas, baissa les yeux et vit son sang couler lentement à travers une plaie béante. La douleur était indicible ; elle s'étendait dans l'entièreté de son corps, de même qu'une vague de chaleur insoutenable, aussitôt suivie par une autre, de froid, celle-là, qui le fit grelotter. L'approche de la mort...

    Un second coup lui sectionna une partie du bras droit, qui ne tenait plus au torse que par quelques ligaments et une partie du biceps. Le guerrier trébucha et chut sur son fauteuil en cuir, maculé de sang, de son sang. La force du vampire était effrayante, mais laissait entrevoir l'espoir que la mort viendrait rapidement. Il ne voulait pas s'amuser, mais tuer, se venger, punir. Ou peut-être craignait-il vaguement être surpris en train d'assassiner le chancelier, et se dépêchait-t-il ? Mornagest ne le saurait jamais.

    Les pensées du guerrier s'étaient maintenant curieusement accélérées. Ou bien le temps s'était-il ralenti ? C'était plus probable, car il semblait voir le monde se mouvoir bien plus lentement que précédemment. Le sourire carnassier qu'arborait Walar sur ses lèvres blêmes fut très lent à se dessiner, et le coup suivant qu'il lui porta était nettement découpé dans le temps. Il aurait pu, s'il en avait eu la force, l'éviter, esquiver, s'enfuir. Mais il ne sentait plus suffisamment d'énergie que pour garder les yeux ouverts, et penser... tous ces bons moments qu'il avait récemment vécus, alors que l'essentiel de son existence avait été noir et sans espoir. Ces quelques instants de bonheur, qu'on lui avait offert pour mieux lui faire goûter ensuite l'amertume de sa vie, brutalement interrompue par un monstre dont les motivations étaient aussi obscures que son cœur sans vie. Que n'aurait-il pas donné pour revivre, même brièvement, ces moments de tendresse avec Lothringen ? Cette complicité qu'il avait ressentie, cette amitié équivoque, cette fraternité improbable ?

    Sa dernière sensation fut celle d'une énorme gerbe de sang qui jaillit de sa gorge, lorsque Walar la lui arracha d'un ultime coup de griffe, emportant sa vie, exterminant ses rêves, annihilant ses idéaux.

    Le corps sans vie de l'ex-chancelier de Melandis tomba mollement à terre, sans bruit, et se vida rapidement de son sang sur le tapis qui ornait le bureau où, naguère, il avait reçu son amant manostien.

    Une silhouette aussi discrète qu'un souffle de vent se glissa au-dehors de la pièce et quitta l'antichambre sans éveiller le moindre soupçon.

    Vers le
    Dernière modification par Mornagest ; 27/08/2009 à 19h37.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  11. #101
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Rp : Aux quatre vents

    En provenance de

    Jamais il n'avait eu autant de peine à rassembler sa concentration pour un sortilège... Lothringen interrompit plusieurs fois l'incantation, sentant qu'elle risquait de l'envoyer ailleurs qu'il ne le souhaitait. A la troisième tentative, il libéra enfin l'énergie magique et se téléporta.

    Le message n'était pas très précis, mais comme il indiquait que le meurtre avait eu lieu à l'Antichambre et qu'il n'y avait pas de témoin, Lothringen en avait déduit que cela avait dû se passer dans les appartements du Chancelier. Le manostien avait donc choisi de se rematérialiser dans le bureau même de Mornagest, dans un angle rentrant de sa bibliothèque. Son invisibilité devait seule garantir que nul ne le surprenne.

    Il rouvrit les yeux sur des alignements de livres et de dossiers. Tandis que les maux de coeur se résorbaient peu à peu, il se retourna pour balayer prudemment la pièce du regard. Rien ne ne lui garantissait que le corps s'y trouvait, ni même qu'elle serait vide d'enquêteurs ou de curieux...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #102
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    En terme d'enquêteurs, c'étaient deux gardes qui restaient à l'encadrure de la porte restée ouverte, afin d'empêcher toute personne non autorisée à pénétrer les lieux. Nul conseiller n'était présent, nul fonctionnaire normalement dédié à la tâche difficile mais importante de relever tous les indices inhérents à l'assassinat d'un membre du conseil.

    De là où il se trouvait, Lothringen ne voyait que les jambes de son compagnon, et des éclaboussures de sang séché sur le tapis, l'ornant d'un curieux motif marron. Sentant son cœur repartir de plus belle, il se força cependant à tendre le cou... et vit le cadavre de Mornagest, baignant dans son propre sang, allongé à terre près de son bureau. S'il s'agissait d'un sosie, il était en tout point ressemblant à l'original. Difficile à dire, cependant, vu l'état du corps... l'assassin s'en était mis à cœur-joie, apparemment.

    Les gardes, dehors, étaient silencieux. Pour l'instant, pas moyen de savoir où en était l'enquête.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  13. #103
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Rp : Aux quatre vents

    Apparemment, le conseil de Melandis ne s'inquiétait pas outre mesure d'identifier le coupable. Le semi-drow n'en était pas vraiment surpris : pour ce que Lothringen connaissait de la politique locale, il était assez probable que le commanditaire siégeait en son sein. Veillant à ne pas faire de bruit, il glissa de quelques pas sur le tapis, jusqu'à venir s'accroupir près du corps. Il respirait difficilement. Le spectacle de ce cadavre disloqué et baignant dans son sang était à peine soutenable ; un boucher psychotique n'aurait pas fait plus de dégâts...

    Dès le premier examen plus approfondi, son dernier espoir s'envolait. Ce n'était pas un sosie. S'il y avait une seule personne au monde capable de déceler une éventuelle supercherie, c'était bien Lothringen : mais il avait aussitôt reconnu l'emplacement des cicatrices, des grains de beauté, la nuance si particulière du blond de ses cheveux... C'était Mornagest, mais sans la voix, sans le sourire, sans le regard, sans la démarche, démembré, et avec un trou béant à la place du ventre. Ce n'était plus de Mornagest que la chair et le sang, et en un triste état encore.

    Le chancelier avait reçu plusieurs coups directs d'une rare violence, qui lui avaient presque arraché et le bras et la tête. Il les avait reçus de face, et pourtant il n'avait même pas tiré l'épée de son fourreau. Ce dernier détail portait un nouveau coup à Lothringen. Mornagest aurait pu alerter les gardes, essayer de gagner du temps, de se défendre au moins, mais il n'avait rien fait de tout cela, comme si sa vie n'avait pas de valeur.

    Les blessures étaient profondes, mais larges ; elles n'avaient pas été infligées par une lame ordinaire. Lothringen remarqua des traces de griffures. Un loup-garou ou un vampire, probablement... Walar, peut-être ? Ou l'un de ces vampires assassins dont Seina et lui avaient ravagé le nid deux ans plus tôt, après tout. La piste de Walar lui semblait néanmoins plus probable. Lui seul avait assez de puissance pour déchiqueter ainsi les membres d'un seul coup de griffe. Et il avait un lourd contentieux avec le chancelier, assez pour vouloir lui parler et s'amuser de sa terreur avant de le mettre à mort. Mais au fond, savoir qui avait fait cela, quelle importance...

    Et maintenant ?

    Il ne parvenait plus à s'arracher à sa contemplation morbide. Il ne put s'empêcher de remarquer que le sang avait bruni, que le corps était à température ambiante, et que l'assassin devait déjà être loin. Avait-il envie de le traquer, du reste ? Est-ce que cela ramènerait son compagnon ? Il n'avait plus envie de rien. Mornagest lui était revenu, il s'était cru à l'avant-veille de la délivrance et du bonheur, et c'était à ce moment-là que tout leur avait été retiré. Tout. Leurs projets et leurs rêves, jusqu'à la rédemption de son compagnon, jusqu'à la possibilité de vivre ensemble. Jusqu'à la possibilité de mourir ensemble. Y avait-il un dieu qui ricanait, là haut, de cette cruauté ?

    Et maintenant...

    La vengeance ? Il avait déjà été porter la vengeance dans l'antre de Walar, deux ans plus tôt, et Seina et lui avaient bien failli y rester. Il ne ferait pas cela dans l'espoir dérisoire de se venger d'un être aussi surpuissant. Mais pour mourir, peut-être...

    La gorge serrée, il contemplait le fruit de leurs efforts, sans oser lui fermer les yeux ni rallonger les membres en une position plus décente : il ne fallait pas laisser de traces de son passage. Et il songea que le corps était trop disloqué pour lui laisser le moindre espoir de rappel à la vie. Il n'était pas non plus assez riche pour payer une résurrection...Y avait-il une autre solution ? Il n'était pas en état de réfléchir. Pas ici, pas maintenant, alors qu'il avait envie de hurler pour briser cet insupportable silence. A tout hasard, il préleva une mèche de cheveux sur le corps. Il ne voyait rien d'autre à tenter pour l'instant.

    Il se redressa et, sur la pointe des pieds, entreprit de passer entre les deux gardes, avec dans l'idée de ressortir par le porche principal de l'Antichambre.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  14. #104
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    Il n'avait qu'une vague idée de l'itinéraire à suivre pour rejoindre la sortie, mais il savait qu'il finirait par y arriver. D'ailleurs, il n'y songeait pas vraiment en ce moment. Trop de sentiments différents lui traversaient l'esprit pour qu'il réfléchisse à la direction à prendre. Ses pas étaient cependant francs, mais son regard, s'il eût pu être perçu, trahissait son émotion indéfinissable. Tristesse, rage, incompréhension...

    Il croisa un homme qu'il avait déjà eu l'occasion de voir auparavant. Sa mémoire lui revint aussitôt : Enetos, le seul conseiller qui fût resté en place après l'arrivée de Mornagest au poste de chancelier. Il était accompagné d'un autre membre du conseil, visiblement, et tous deux s'entretenaient à voix basse à un angle du couloir.


    "... finalement, cela arrange nos affaires. Nous n'avons même plus à nous soucier de comment nous débarrasser de lui", souffla le conseiller inconnu.
    "Mmh... j'espère simplement que les soupçons seront bien dirigés... pas besoin d'un conflit en plus pour l'instant. Il faut que le coupable désigné soit habilement choisi.
    - Je reste campé sur ma position : donner le véritable assassin en patûre. Ce vampire est trop dangereux... nous en avons une preuve irréfutable. Personne ne l'a vu se glisser ici.
    - Mmmh... allons voir le chancelier. J'aimerais tout de même me rendre compte par moi-même..."

    Ils empruntèrent alors le couloir que Lothringen occupait. Ce dernier pouvait cependant s'effacer et les laisser passer sans craindre d'être heurté. Ils passèrent outre sans s'apercevoir de rien, et disparurent au coude suivant. Restait au semi-drow à décider s'il les suivait ou s'il poursuivait son chemin.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  15. #105
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Rp : Aux quatre vents

    Ainsi, les conseillers partageaient son opinion quant à l'identité du coupable. Ils en étaient déjà à chercher un bouc émissaire ! Lothringen renonça à les suivre : il n'avait pas le cœur de retourner auprès du cadavre pour les regarder souiller sa mémoire. Et après tout, si ces deux-là trouvaient le courage de défier Walar, il l'apprendrait bien assez tôt... Germait déjà en son esprit un moyen de leur forcer la main.

    Nid de cancrelats pathétiques et lâches, adorateurs du mensonge et du faux-fuyant, corrompus, moisissants, charognes animées, infections en marche... Ce n'est pas le temple de Talos que j'aurais dû brûler, mais cette ville entière, jusqu'à dix étages sous les fondations. Puisse la folie de Cyric vous faire payer mille fois pour chacun de vos crimes... Malédiction sur vos actes et vos rêves, malédiction sur vos ambitions démentes. Je ne me paierai pas de mots. Je ne... me perdrai même pas pour vous.

    Tout en ruminant dans son for intérieur, le manostien avait remonté les couloirs, reconnaissant ici ou là un trajet qu'il avait effectué à plusieurs reprises, accompagné. Il avait peine à ne pas se remémorer la fois où Mornagest l'avait guidé, en sens inverse, lors de leurs retrouvailles... Deux mois plus tôt.

    Enfin, et à son grand soulagement, il retrouva la surface, et la sortie...

    Quoi qu'il advienne, je ne reviendrai plus ici pour arrondir les angles. Jamais. Mort d'un diplomate.

    En route pour ([Bâtiment] La Main de Gloire)
    Dernière modification par Lothringen ; 19/08/2009 à 15h23.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  16. #106
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117

    RP : aux quatre vents

    Le reste de la journée fut chargée, à l'antichambre. Les gardes pullulaient, les discussions et surtout les rumeurs allaient bon train, et le conseil était évidemment réuni... sans Beorn Devir, qui demeurait introuvable pour une raison inconnue.*

    "Pour l'heure, impossible de nier l'évidence... les marques sur le corps sont univoques.
    - Ce qui rend la tâche d'autant plus simple à partir du moment où nous sommes d'accord pour...
    - Non. Trop risqué. Vous comptez l'attaquer vous-mêmes ? Envoyer des troupes ? Qui sait ce dont ce... cette chose peut être capable ? Le chancelier était un guerrier. Or, il n'a même pas esquissé le moindre geste pour combattre, c'est évident. Son arme était toujours engainée...
    - Laisser Walar en liberté, alors qu'il est - si c'est bien lui le meurtrier - dans cet état ne me semble pas une meilleure option.
    - Qui dit qu'il compte s'en prendre à nous ? Après tout, nous servons notre protégé... comme il l'aurait fait.
    - Vous vous fiez à l'allégeance hypothétique d'un vampire ? Ces créatures sont aussi fausses que la soi-disant vie qui les anime encore.
    - Alors, monsieur-je-sais-tout... que feriez-vous, VOUS ?"

    La pique déplut au conseiller visé, dont le visage se crispa.
    "Ne...", commença-t-il, mais Enetos leva la main et conseilla calmement :
    "L'heure n'est pas aux disputes. Nous avons fort à faire, et la disparition soudaine de Devir n'est pas pour nous arranger, elle. Nous comptions sur lui, et le voilà introuvable... aucun indice ! À croire qu'il s'est enfui avec le vampire ?
    - Laissons-le mijoter ses combines dans son coin. Après tout, notre mission est plus importante... peu importe son absence. D'ailleurs, il est peut-être simplement allé à son bosquet chéri.

    Le reste de la discussion porta sur l'organisation future du conseil, détails complexes et surtout secrets, que personne en dehors des trois conseillers présents ne connaissaient. Et, évidemment, quelques autres personnes, comme toujours. À se demander comment de telles informations parvenaient à exfiltrer la salle de réunion du conseil...

    * voir ici ([Guilde] Les Lames Pourpres)
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #107
    Avatar de Swaren sar Venuma
    Swaren sar Venuma est déconnecté Empereur de Melandis
    Date d'inscription
    September 2009
    Messages
    7
    Une nouvelle réunion avait lieu. Cette fois, au lieu d'être à trois conseillers, ils étaient quatre. Un nouveau venu siégeait pour l'instant en lieu et place du chancelier défunt. La mine sombre, les traits fins mais durs, il était jeune. Ses cheveux noirs renforçaient la rigueur de son apparence générale, et lorsqu'il parlait, sa voix autoritaire poussait à écouter en silence, respectueusement. Il bénéficiait indéniablement d'une sorte de magnétisme qui faisait de lui un meneur d'hommes né.

    "Alors... dites-moi comment se sont déroulées ces funérailles ? Je n'ai pas eu le plaisir d'y assister, à mon grand regret."

    Les conseillers se firent un plaisir de raconter par le menu la cérémonie de l'enterrement de Mornagest, avec toute une troupe de courtisans désireux de se montrer devant les possibles successeurs à ce poste envié. Aucun des conseillers ne serait chancelier, eux-mêmes le savaient, et cela renforçait le ridicule de leur comportement faussement courtois. Sans parler du pompeux de la cérémonie en elle-même... des prières marmonnées par un prêtre cyrinishade à la foi douteuse, un emplacement au cimetière reléguant le corps de l'ex-chancelier au statut de minable roturier - il avait de peu échappé à la fosse commune, sachant que le peuple se moquait éperdument du devenir des restes de leur ancien tyran.

    Le jeune homme savoura le récit, agrémentant celui-ci de sourires malsains et de petites exclamations du genre :
    "Ah bon ?" ou "Vraiment ?" qui auraient normalement poussé n'importe qui à avoir des envies de meurtres vis-à-vis de lui, mais, venant de sa part, passaient pour des encouragements à poursuivre tant et si bien. Magnétisme...

    Le tout dura un bon quart d'heure, et le conseiller qui acheva le récit le conclut d'une petite blague de son crû. Le jeune homme ricana, d'un rire qui résonna étrangement dans la pièce exiguë.


    "Aah... quel dommage que je ne fusse pas là. Vos talents de narration sont excellents, messires, mais je crains que cela ne suffise pas à me faire changer d'avis."

    Alors qu'il prononçait ces mots au ton inquiétant, une poignée de soldats lourdement armés entra dans la salle de réunion. Ils semblaient s'être battus ; leurs épées étaient tachées de sang, leurs uniformes froissés. Ils arboraient une expression dure et froide, comme le jeune homme. Chacun avait un regard carnassier, le genre de regard qui suffisait à faire fuir n'importe qui, même le plus téméraire, ou inconscient. Mais les conseillers ne pouvaient fuir.

    "Voyez-vous... le meurtre de Mornagest est survenu à peine quelques jours trop tôt. Vous auriez dû disparaître avec lui, mais Walar m'a devancé, pour le coup. Bah... son heure viendra, pour lui aussi. En attendant... mes amitiés à Kelemvor, messires."

    Une fois sa phrase achevée, les soldats entamèrent le massacre. Acculés, incapables de se battre, les trois conseillers furent assassinés avec une violence barbare, inutilement cruelle. Les soldats prenaient plaisir à tuer ces vieux hommes sans défense, les faisant souffrir avant de leur porter un coup fatal. Une récompense, après s'être battus contre les quelques gardes de l'Antichambre qui gardaient le bâtiment.

    "Bien. Vous pouvez disposer, soldats. Capitaine, vous ferez nettoyer la pièce. Réservez une place de choix pour chacun de ces imbéciles, au cimetière. Je ne voudrais pas que le peuple s'imagine que nos conseillers soient traités comme des moins que rien."
    Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir

  18. #108
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    En provenance de ([Bâtiment] La Bibliothèque Magique)

    Arrivé au pied de l'édifice colossal qui tenait lieu d'archives publiques mais également de centre du pouvoir, Asmodeus chercha à qui s'adresser pour pouvoir entrer ; chose qui ne semblait guère aisée : les allées et venues étaient plus rares, ici, et la plupart des gens qui entraient ou sortaient du bâtiment portaient un uniforme ou avaient une attitude d'officiels, leurs bras chargés de documents divers. Les rares exceptions devaient concerner les domestiques chargés du fonctionnement logistique de l'Antichambre.

    Non loin de lui, deux gardes impériaux étaient postés de part et d'autre de la première porte du domaine. L'air peu amènes, ils surveillaient avec attention le moindre mouvement chez les badauds, lesquels évitaient spontanément de venir se frotter à eux de trop près ; question de bon sens mélandien...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  19. #109
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    Asmodeus douta que son idée fut avisée en notant que l’antichambre du Conseil n’était pas forcément un lieu ouvert au public. On ne laissait probablement pas accès aux archives les plus intéressantes aux personnes ne disposant ni de la citoyenneté, ni d’une quelconque recommandation. Toutefois, Asmodeus doutait risquer quoique ce soit à se renseigner sur les conditions d’accès, même dans la cité du chaos. Il s’approcha donc des gardes avec sa démarche assurée, affichant sans sourciller son symbole de Cyric. Il choisit le garde qui lui paraissait le plus expérimenté en les jaugeant sur leur âge, leur uniforme et une multitude de critères moins objectifs. Il s’adressa à son interlocuteur avec aplomb, comme s’il était assuré de son bon droit :

    - Je viens consulter les archives du conseil. J’imagine que le bâtiment est ouvert à cette heure ?
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  20. #110
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Le garde toisa un instant l'élu divin, puis son regard se porta sur le soleil noir qu'arborait Asmodeus de façon ostentatoire. Un représentant du culte de Cyric avait certainement beaucoup de poids, en ce moment. Il répondit, assez amène :

    "Pour l'instant, vous pouvez entrer. Tâchez cependant de respecter la pause méridienne. Demandez à l'intérieur, il y a plusieurs greffes qui pourront vous guider dans vos recherches."

    Il ne proposa pas à Asmodeus de l'accompagner, sa tâche se bornant à garder les portes.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  21. #111
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    Voilà qui était grandement satisfaisant ! Il n’aurait pas soupçonné que le colifichet qu’il avait arraché à un cadavre lui soit autant utile. Mais s’il avait réussi à duper aisément un garde sans grande intelligence, il n’en serait pas forcément de même avec des officiels plus au fait des protocoles. Il rangea donc sagement son symbole sous les plis de son vêtement pour s’engouffrer dans le bâtiment, l’air toujours assuré d’être à sa place en ce lieu de pouvoir. A l’intérieur, il chercha à repérer l’un des greffes qu’avait mentionné le garde. Il avait l’intention de s’enquérir de l’état des cultes en ville, voire d’aborder discrètement les répercussions de la destruction du temple de Beshaba. Si des factions s’étaient positionnées en leur faveur ou au contraire était suspectées, cela ferait de bonnes pistes pour commencer sa recherche d’alliés potentiels.
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  22. #112
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Des greffes, il devait y en avoir une bonne demi-douzaine rien qu'autour de lui. En train de classer des documents, ranger des ouvrages, rédiger des notes... l'activité était bourdonnante, ici, et contrastait assez avec le calme relatif au-dehors, dans les rues du havre.

    D'autres prêtres étaient présents ; la plupart arboraient un symbole religieux de Cyric, mais ce n'était pas le cas pour tous. D'autres semblaient être des suivants de Malar, assez curieusement, de Baine, ou même de Tempus. Aucun d'entre eux ne semblait vouloir agresser son prochain avec véhémence.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #113
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    L’élu divin choisit cette fois le greffe le plus proche et qui lui paraissait le plus inexpérimenté pour lui adresser la parole d’un ton poli et assez bas pour ne pas attirer l’attention sur lui :

    - Je suis de retour en ville après une longue période d’absence. Pourriez-vous m’enquérir de la situation et des questions religieuses en ville ? J’ai ouï dire que des déments s’en seraient pris au temple impie de Beshaba. De là à penser que les autres cultes ont à craindre pareilles attaques…
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  24. #114
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Haussant les sourcils, le greffe, un jeune homme avec à peine quelques poils au menton, considéra Asmodeus un instant. Drôle de bonhomme... il avait bien l'air d'un prêtre, sans doute un peu dément. Mais... n'était-ce pas le cas de la majorité d'entre eux ? Et puis, sa question n'avait rien de confidentiel.

    "Oui, vous avez raison, le temple a été la cible d'une attaque... mystérieuse. Probablement des membres d'un autre culte qui voulaient se venger ou augmenter leur influence en ville... d'après les éléments dont nous disposons, il n'y a pas de raison de croire que cela se reproduira ailleurs. D'autant que Cyric a renforcé son influence en ville... personne n'oserait s'y frotter, désormais. Pas comme Talos, dont l'influence s'était affaiblie ces derniers temps, avant que son temple soit détruit par des fanatiques fous furieux... à mon avis, l'ex chancelier Mornagest a joué un rôle là-dedans, en insinuant Baine dans le jeu de pouvoir religieux à Melandis. Enfin bref. Avec un peu de chance, l'attention va rester focalisée sur la guerre... et il n'y aura plus d'incidents de ce genre. Mais... on ne sait jamais. Il est possible que les bainites tentent un coup d'éclat contre les adeptes de Cyric. La puissance de Baine est toujours aussi élevée, vous savez ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #115
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    Asmodeus s’efforçait de mémoriser le plus d’informations possibles et de lire entre les lignes en mettant de côté ce qu’il jugeait relever de la pure interprétation partiale de son interlocuteur. Les cyricistes semblaient puissants en ville, venant confirmer l’abondance de disques noirs qu’il avait remarqués jusqu’ici. Et leurs ennemis du moment semblaient être les fidèles de Baine. Intéressante opposition. L’élu divin voyait déjà un embryon de plan se dessiner dans son esprit mais il voulait éviter de risquer de renforcer l’une ou l’autre faction, toutes deux ses ennemies. L’idée la plus évidente était de prévenir chacune des factions que l’autre convoitait un objet. Avec de la chance, elles se causeraient mutuellement des dégâts et se neutraliseraient. Mais ce plan pouvait l’exposer également et n’avait que très peu de chance de réussir à lui faire gagner l’artefact qu’il convoitait. Il poussa donc ses investigations :

    - Mais avec cette guerre, certains groupes laïcs pourraient peut-être tenter de tirer leur épingle en s’en prenant aux cultes, non ? Sauriez-vous qui seraient susceptibles de le faire si c’était une chose possible ? Une famille noble, une bande organisée, un groupe terroriste peut-être ?
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  26. #116
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    Cette fois, le greffe ouvra des yeux comme des soucoupes.

    "Euh... franchement, vous me prenez de court. Je dirais... il y a quelques organisations secrètes en ville, mais... elles sont secrètes, n'est-ce pas ? Difficile de connaître leur réelle puissance de frappe. Ou leurs objectifs précis, à part avoir du pouvoir, de l'or, ce genre de fariboles. Enfin, je dirais tout de même que les cultes ont un pouvoir plus étendu que ces guildes... l'empereur est très lié à Cyric, vous comprenez ? Il n'accepterait jamais que le clergé soit la cible d'attaques. Notez que c'est possible ! Mais... il faudrait être complètement fou pour s'y risquer. L'empereur est du genre... impitoyable. Il les traquerait jusqu'au dernier pour les pendre par les tripes. Non... à mon avis, ça n'arrivera pas... pas en l'état actuel des choses."

    L'homme pourrait encore parler pendant des heures. À vrai dire, il paraissait positivement ravi d'être détourné de son travail, d'autant que personne ne semblait s'être rendu compte qu'il ne fichait plus rien depuis plusieurs minutes... et qu'il parlait aussi candidement de choses aussi tragiques.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  27. #117
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    Asmodeus n’avait rien de mieux à faire qu’écouter le fonctionnaire pour le moment aussi ne s’en privait-il pas. D’ailleurs, avoir la chance de tomber sur une prolixe en informations méritait bien qu’il s’attarde un peu. D’autant que sa couverture de Cyriciste était parfaitement adaptée au vu de ce qu’il apprenait. Ainsi donc ils avaient la faveur des autorités. Il ne s’y était pas attendu en arrivant en ville mais mieux valait le savoir. Et ne pas se frotter à eux à moins d’être certain d’en tirer un avantage. Il n’avait qu’une seule question qui lui venait à l’esprit et ne s’en priva d’autant moins que c’est son interlocuteur qui avait abordé le premier le sujet :

    - L’empereur a le soutien de la plupart des factions en ce temps de guerre, j’imagine ? A moins que d’aucuns profitent de l’absence d’une partie de l’armée pour étendre leur influence ? Qu’en est-il ?
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  28. #118
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    "Oh... les plus téméraires tentent de défendre leur bout de gras, je suppose. Mais à mon avis, Swaren sar Venuma s'en fiche totalement. Les sphères influentes de Melandis le soutiennent, sinon ouvertement, en sous-main. Qu'aurait-il à craindre de quelques groupuscules guidés par une foi idiote ou un idéal complètement fantasque ? Malgré tout, la chancelière tient la cité d'une main de fer, surtout en l'absence de l'empereur, vous comprenez... elle est encore plus intransigeante que lui", acheva-t-il sur un ton confidentiel. "Les gardes impériaux maintiennent l'ordre sans pitié. Et croyez-moi... on ne les affronte pas comme ça, à moins de souhaiter mourir rapidement."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #119
    Date d'inscription
    August 2011
    Messages
    1 124
    Ainsi donc la ville était-elle tenue avec fermeté. Ce n’était pas une mauvaise nouvelle, cela évitait les surprises. A condition de savoir se tenir du bon côté. Et le bon côté était toujours celui des vainqueurs. Avant de déterminer avec sûreté de qui il s’agirait, il ferait profil bas autant que possible, comme d’habitude. Sa curiosité assouvie, du moins pour l’heure, l’élu divin adressa un simple signe indiquant au jeune greffe qu’il était satisfait. Le remercier aurait été un signe de faiblesse :

    - Bien, vous faites du bon travail. J’ai les informations que j’étais venu cherchées. Je vous laisse donc retourner à vos occupations habituelles.

    Asmodeus ignorait si les coutumes stipulaient qu’il devait laisser quelque dédommagement au greffe. Dans le doute, il préférait s’abstenir. Si le garçon n’exigeait rien de lui, l’élu divin s’en retournerait et regagnerait tranquillement l’auberge où il avait élu domicile. Bien que cela lui coûte, il se devait de demander à Silmandel s’il était d’accord avec le plan qu’il avait conçu.
    Bien que vous n’en soyez pas digne, vous pouvez lire mon histoire ici.
    Si vous cherchez vraiment à me contacter, voyez avec mon secrétaire que je laisse parfois me diriger, Kasumi.

  30. #120
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 117
    L'élu divin put circuler librement jusqu'à la sortie de l'Antichambre. Le greffe ne lui tint pas rigueur de l'absence de rétribution : il n'avait fait que son travail, ou du moins, une partie de ce en quoi consistait son travail, à savoir, utiliser les archives de la cité pour informer les citoyens. Évidemment, il ignorait la nature véritable d'Asmodeus, mais, combien d'êtres aussi loufoques traînaient en ville ?

    Le greffe retourna rapidement à son ouvrage, saisissant sa plume et son encrier.

    En route vers ([Bâtiment] Au Luménien Noyé)
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 4 sur 4 PremièrePremière ... 234

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Palais du Conseil
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 89
    Dernier message: 26/10/2009, 15h53
  2. [BUG] La deuxième épreuve de l'Antichambre ne commence pas
    Par Macros dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/04/2008, 19h59
  3. [Bâtiment] L'antichambre du Conseil
    Par Seina dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 170
    Dernier message: 12/02/2008, 01h47
  4. [RP] Epreuves de l'Antichambre
    Par Elzen dans le forum La Salle de Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/05/2006, 23h35
  5. [BUG] Je ne peux pas quitter l'antichambre
    Par Captain frakas dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/04/2006, 12h57

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236