Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 47

Discussion: [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

  1. #1
    Smidge Invités

    [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Tout est dans le titre

    Quelles sont les raisons qui vous poussent à avoir des enfants ? Ou à en vouloir plus tard ? (ou à en avoir eu, bien sûr)
    Ou au contraire êtes vous parfaitement déterminé à ne jamais en avoir ? (et pourquoi, bien sûr )

    La pression de la société ? De la famille ? Ou par tradition ?

    Que pensez-vous des couples sans enfants ? Ou au contraire de ceux qui en ont ? Est-ce un passage obligé ?

    Un ciment pour le couple ? Ou au contraire un élément perturbateur ?

    En bref, qu'est ce qui vous motive, vous motiverait, vous a motivé (ou poussé hein ), ou vous révulse !, à avoir des enfants ?

    Place à votre avis sur le sujet !

    A vos plûmes
    Dernière modification par Smidge ; 02/02/2010 à 15h28.

  2. #2
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 003

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    RHHHAAAA Smidge ! C'est une provocation ! Merci !!!

    J'allais justement créer un nouveau post sur "Eloge de l'ennui, incubateur d'imagination" ! Mais je ferai ça plus tard, on ne laisse pas passer quelque chose comme ça

    C'est vrai, pourquoi avoir des enfants ?

    Dans un premier temps je dirais bien sûr par ennui. La plupart des gens ont une vie tellement pathétique qu'ils ne savent pas l'occuper. Donc comme leur vie "d'avant" commencent à les ennuyer (aller en boite, dans des bars, tout ça, voir des amis...qui comme ils font des enfants ne sortent plus ils sont de moins en moins etc..). Bref, ils se lassent de leur vie de "jeune", et comme ils ne trouvent pas de relais, il faut bien occuper le temps ! Donc, comme ils ne savent pas quoi faire pour occuper leur esprit, ils décentrent leur vie sur quelqu'un d'autre de qui s'occuper/s'inquiéter (on les voit souvent car au début de chaque phrases, ils commencent par "ma fille/mon fils").

    Dans un deuxième temps, par pression sociale. Enorme la pression sociale "tu verras toi aussi" ! Au bout d'un moment les gens qui n'ont pas d'enfants sont vus comme "bizarres/associaux/égoïstes/aigris/etc...". Et on est souvent jugé pour ne pas avoir fait d'enfant. Dans le "social" je prend bien évidemment les parents qui veulent généralement avoir des petits enfants pour avoir l'impression de pouvoir revivre un peu ce qu'ils ont vécu comme parents (oudoudoudou qu'il est mignon il bave ! Oudoudoudou !) et pas se retrouver seuls.
    Pour moi l'"instinct maternel" (comme l'instinct paternel d'ailleurs), n'est juste qu'une pression sociale qui a été intériorisée. D'ailleurs avant Rousseau, tout le monde s'en fichait. Enfin bref. Cette pression est tellement forte que la plupart des "futures" mamans deviennent complètement débiles dès qu'on leur parle de bébé ! (Dès 15/16 ans parfois...). Test à table, je mange avec des collègues. S'il y a plus de 75% de femmes, une fois sur deux ça va parler de bébé. (Cela dit, parfois ça vaut mieux que le foot ou les voitures dans la plupart des cas avec les hommes...)

    Dans un troisième temps, parce que beaucoup de gens pensent régler le face à face étouffant avec leur conjoint en créant un centre d'activité (et quelle activité !). Du coup, comme le fait de ne rien faire fait tourner en rond et donc entraine des disputes, ils font des enfants. Mais c'est un mauvais calcul, car les enfants ont tendance à aggraver les problèmes (ben oui c'est sûr un truc de 5kg qui dégage 90 dB en hurlant dès qu'il a faim/soif/pipi/caca/rayez la mention inutile, c'est rarement calmant pour les nerfs !).

    Enfin, parce que beaucoup de gens n'ont pas le sentiment d'avoir un but dans l'existence. Or, d'une façon ou d'une autre, faire des enfants donne un but à l'existence (l'élever, transmettre des connaissances, des valeurs). Du coup, comme projet de couple, c'est quand même autre chose que la sortie du dimanche !

    Raison "Post Scriptum" : "Comme ça quand on sera vieux on aura quelqu'un qui nous aimera :La peur d'être seul, l'incapacité même d'arriver à la vieillesse sans avoir quelqu'un qui s'occupe de nous, et dans l'autre sens l'incapacité de vivre sans se soucier de quelqu'un ! Le fait de vouloir aimer, s'attacher à un truc qu'on a produit, avec l'"Autre" !

    Bref, beaucoup de mauvaises raisons de faire des enfants pour peu de raisons vraiment bonnes !
    Evidemment, si on fait des enfants pour être suffisamment pour pouvoir des faire des parties d'ADD sans avoir à inviter trop de gens extérieurs, là c'est une bonne raison valable !
    Sinon, je vois pas....
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  3. #3
    Date d'inscription
    January 2010
    Localisation
    A l'"autel"
    Messages
    31

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Quelles sont les raisons qui m'ont poussé à avoir un enfant ?

    J'ai "toujours" voulu avoir un enfant, phénomène de société peut-être (quoique) mais surtout pas pression, l'idée de donner la vie en sachant que le sang qui le parcours est en partie le mien est vraiment quelque chose qui m'a toujours séduit/bluffé.
    Ensuite les réelles questions qui se sont posées étant si j'allais assumer ou pas, et si notre couple était assez solide pour tenir le coup. Parce que s'il y a bien une erreur à commettre, pour moi, c'est de croire qu'un bébé va renforcer un couple. Au contraire, il va le tester dans tous les sens, et si il y a une faille quelque part, cette dernière à de grande chance de s'élargir, et là les problèmes commencent. J'ai déjà vu des couples se séparer peu de temps après l'accouchement.

    Donc je pense que c'est vraiment une bonne chose, mais comme tout un chacun le sait, c'est d'abord une volonté égoïste, et j'y tiens. Le bébé ne demandant rien à personne n'a pas à son mot à dire puisqu'il n'existe pas, et l'idée même de faire un enfant pour faire plaisir à sa femme ou parce qu'il faut le faire tout court "mais bon bof" ... c'est la pire chose. D'une part le couple risque de se briser peu de temps après, ou alors de vivre une relation morose car tenue par la chaîne de la paternité/maternité, et pour l'enfant n'en parlons pas.

    C'est vraiment quelque chose de magique, mais comme dans nos jeux de rôle, on ne fait pas de la magie n'importe comment, sinon ça nous pète à la gueule.

    EDIT suite à la lecture du post d'Inariis : Je veux juste relevé quelques points, quand tu parles de la vie d'avant, ce n'est pas vrai pour tout le monde, j'ai dû, à regret, faire une croix sur pas mal de chose quand j'ai eu cet enfant, il m'arrive parfois de gentiment regretter ma vie de célibataire, mais quand je rentre chez moi que je vois ma fille de deux et demi qui te court dans les bras et commence à te parler de sa journée, mais j'ai rarement un soulèvement de cœur comme ça. Donc, c'est mon avis bien sûr, tu dois avoir raison pour beaucoup de couple, mais certainement pas la majorité.

    Concernant l'instinct maternel, ce n'est pas parce qu'avant Rousseau tout le monde n'en parlait pas avec ces termes qu'ils s'en fichaient. Il y a certaines choses, attention je ne parle de chose mystique, qu'elles ressentent mais c'est simplement dut à une sensibilité qu'elles ont "parfois" avec leur bébé et que nous mâles nous passent au dessus de la tête. Ensuite, je suis d'accord que les discussions tournant autour des gamins peut paraître débile à ceux qui n'en ont pas, et qui ne ressente pas l'envie d'en avoir. Mais cette débilité est toute subjective, tout dépend de quel côté on se place (même si on peut facilement partir sur des conneries baveusement ridicule parfois, je te le concède, mais encore une fois ce n'est pas une généralité).

    Et pour terminer, donner la vie, voir ton enfant commencer à sourire, voir ton enfant marcher, entendre ton enfant t'appeler papa pour la première fois, commencer à vraiment discuter avec lui pour la première fois, te faire engueuler parce qu'elle te singe à la perfection lorsque tu fais un truc que tu lui avais interdit 10min avant, enfin voir l'intelligence infantile s'épanouir sous tes yeux (pour le reste je n'y suis pas encore) ne sont que de bonnes raisons d'en faire un.
    Après tout n'est pas rose, et le côté 90dB en est réel mais qui arrive peut souvent aussi, et pour le faim/soif/pipi/caca, tu le fais pour toi, et c'est tout aussi facile de le faire pour ton gamin.

    Enfin ensuite, je ne sais pas si ton post est à vocation de lancer le sujet sur de bonne base pour débattre, mais si ce n'est pas le cas on a dû te saouler avec le fait que tu n'es pas d'enfant ou que tu n'en veuilles pas vu ce que tu écris.
    Dernière modification par Belonar ; 02/02/2010 à 16h53. Motif: EDIT suite à la lecture du post d'Inariis
    Borakûl u moradin
    Sa bio
    Couleur : #FF8A00

  4. #4
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 185

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Bah... Inarius +1 !

    Je me retrouve totalement dans tout ce que tu dis. Après, comme toi et moi, il faut savoir assumer son égoïsme (en n'étant pas hypocrite) à mettre au monde un enfant, en grande partie pour notre propre bonheur, et lui assurer assez d'attention. Ce que ne font pas un grand nombre de parents malheureusement... Tout le monde ne comprend pas que les responsabilités énormes et ne peuvent pas les assumer d'ailleurs.

    Par contre je voudrais ajouter en motivations un soucis d'immortalité supersticieux: on cherche à laisser une trace de son passage en ce monde. Les enfants, partie de nous même en sont l'expression tangible. Et il est peut être impossible de ne pas vivre un minimum par procuration avec ses enfants (non ?).
    Dernière modification par Eomer ; 02/02/2010 à 16h41.
    Ma biographie Lumenienne
    Ma boutique
    Mon rôdeur
    (Très bon rôdeur à la fin de BG1).

  5. #5
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Assassin Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Quel plaidoyer exemplaire Inarius !

    Et bien moi, j'ai envie d'avoir des enfants après avoir refusé pendant de longues années ne serait-ce que d'envisager d'en avoir...

    J'ai des frères en bas âges dont je me suis occupée. J'ai vu ce que c'est. Dans la pratique, je ne nie pas que c'est pas un machin fragile qui beugle parfois à plus de 90 dB (je suis sûre qu'ils atteignent les 140 dB facile !!!), cependant, un enfant, c'est bien plus que cela : c'est un être humain en devenir.

    Et je dirai qu'en étant parent, on peut vivre un enfant de façon humaniste : je ne sais pas si c'est particulièrement pour perpétuer l'espèce humaine, changer l'avenir, mais, on peut voir ça comme une nouvelle aventure, non parce qu'on s'ennuie, mais parce que c'est l'une des aventures que peut nous offrir la vie.
    Evidemment, ça implique beaucoup de conséquences dont beaucoup ne sont pas très reluisantes pour le couple. Ca le met plus en danger qu'autre chose d'ailleurs. Mais c'est aussi une aventure à vivre à deux. Une aventure n'est jamais sans risque, et ce qui n'est pas risqué n'est pas drôle, mais ça c'est un autre débat.

    Il y a en effet un part égoïste dans le fait d'avoir des enfants, mais il faut aussi et surtout, pour l'évacuer, laisser l'enfant être et ne pas le superposer à l'image de ce qu'on aurait voulu qu'il soit. C'est ça aussi avoir une perspective humaniste.

    Après il y a effectivement une pression sociale énorme à ce sujet (et même une pression de la part de nos entreprises, faut dire que bébé ça rapporte un max !!!!) mais il faut réfléchir et faire son choix en toute connaissance de cause. Ca peut se faire, même si toujours un peu influencé d'une façon ou d'une autre.

    Je réfute totalement l'idée d'ennui. Même si l'idée d'enfant ne germe pas toujours dans de "bonnes" conditions (et puis c'est quoi d'abord de bonnes conditions ???!!!), il y a souvent beaucoup plus que de l'ennui. Des motivations profondes, qui dorment, et qui s'éveillent à ce moment là.

    C'est pourquoi, je ne pense pas qu'on puisse réduire l'enfant à un simple morceau de chair qui amuse. C'est beaucoup plus que ça. Reste encore pour beaucoup de personne à le comprendre.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  6. #6
    Smidge Invités

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Bon, hé bien, je voulais laisser quelques posts entre mon introduction et mon propre avis, cela aura été rapide

    Très personnellement, je pense que "avoir des enfants" n'est pas quelque chose que l'on peut concevoir (sans influence, en tout cas) si l'esprit est occupé par d'autres pressions plus pragmatiques : avoir un couple stable, un logement stable, un travail stable, et suffisant pour envisager une personne de plus.

    Après, de là à assimiler ça à de l'ennui... j'en doute fort. Enfin, là encore, c'est certainement vrai pour une certaine frange de la population. Mais à partir du moment où ce n'est pas vrai en général... hé bien, ce n'est pas vrai tout court.
    Mes loisirs sont nombreux, et toujours compatibles avec ma vie professionnelles. Je n'avais aucunement le "besoin" d'avoir des enfants pour m'occuper. J'en ai eu. Et je m'occupe toujours, de mes enfants en plus du reste. Ce n'est pas une question d'ennui. C'est une question de choix.

    Une fois la "ligne de l'avenir" stabilisée, sans heurts (visibles) à l'horizon, la possibilité d'en enfant apparaît.
    Pourquoi en avoir, donc ? Et pourquoi pas.

    La pression familiale est une mauvaise raison. La pression de la société aussi d'ailleurs.
    Pour moi, "avoir" un enfant représente la même chose qu'il soit adopté ou procréé. Ce n'est pas juste "la peur de disparaître", et de laisser ainsi quelques traces génétiques dans le futur. J'aime partager ce que je connais, ce que j'affectionne.
    Je suis d'accord qu'il est agréable d'avoir "quelqu'un à aimer", comme tu dis Inarius. Mais à ce moment là, on pourrait se poser la question de "pourquoi former un couple ?", non ? Et par la même, trouver à peu près autant d'inconvénients à y être ? (et à voir le nombre de personnes qui se séparent dès le moindre petit soucis, on pourrait tout à fait arguer que c'est une vérité générale de plus...)

    Je rejoins cependant que c'est illusion que de croire qu'un enfant renforce un couple. C'est plutôt un révélateur de failles, et il faut être solide pour l'encaisser.

    Par contre... les 90Db, les couches, etc etc, il me semble que c'est (extrêmement) réducteur. Il ne faudrait pas confondre "avoir un enfant", et "avoir un bébé", le second n'étant qu'un stade particulièrement éphémère, d'autant plus au regard d'une vie.

    Reste l'acte égoïste... Sans doute peut être un petit peu, puisque l'enfant n'a rien demandé. Cependant, l'acte devient véritablement égoïste si l'enfant n'est qu'un prétexte pour revivre son enfance/vivre la vie que l'on l'aurait souhaitée par procuration. C'est un être à part entière, qui s'affirmera avec les années. Et je n'espère pas devenir le vieux qui exige de ses enfants qu'ils "s'occupent de lui" à la retraite...

    Par contre, je pense que c'est une grosse erreur que de "contraindre" un couple à avoir des enfants si celui ci n'en souhaite pas, notamment par la culpabilité. Au pire, il craquera, et en fera... la plupart du temps pour le pire.

    Avoir des enfants n'est pas un acte anodin. Mais ce n'est pas non plus un acte indispensable à une vie "réussie". On peut être aigri et avoir eu des enfants. On peut être épanoui sans jamais en avoir eu.

    Tout dépend de la personnalité, et surtout... de l'impact que l'on a laissé la société avoir sur nous...



    @Inarius : ce topic était particulièrement dédié à 2 personnes. Tu étais l'une d'elles

  7. #7
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Alors avoir des enfants, pour une majeure partie de l'humanité, je dirais pour faire à peu près comme pas mal d'espèces animales, histoire de transmette ses gènes -et allez, je suis gentil, peut être une petite partie de son savoir-, remplir sa niche écologique autant que possible, même si on se croit plus malin qu'elles.

    A mon sens les autres raisons ne sont que de la mauvaise foi assez mal dissimulée/masquée par divers aspects des sociétés humaines. Tant pis si ça doit faire hurler, d'ailleurs
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  8. #8
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Elf Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Citation Envoyé par Eliaëdel Voir le message
    A mon sens les autres raisons ne sont que de la mauvaise foi assez mal dissimulée/masquée par divers aspects des sociétés humaines. Tant pis si ça doit faire hurler, d'ailleurs

    Wouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!
    Homme de peu de foi !!!!

    Quel pessimiste tu fais très cher !
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  9. #9
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Je ne suis pas pessimiste, juste raisonnablement optimiste .

    En soit, je n'ai rien de particulier contre les enfants, même si certaines de mes déclarations peuvent parfois être teintées d'un humour douteux. Je peux même tout à fait comprendre que les gens veuillent avoir des enfants, et je me porte très bien avec ça. Mais les histoires d'instinct maternel/paternel, d'enfant désiré depuis toujours, ne m'incitent pas à penser qu'il s'agit d'autre chose qu'un besoin propre à beaucoup d'être vivants. (Ben voui. On est tous des bestioles après tout. Pas forcément très douées pour la sagesse, même, par ailleurs.) Voire à défaut d'une construction mentale faite d'autopersuasion ou d'incitation silencieuse des sociétés quand je suis d'humeur encore plus cynique que le bon goût recommanderait de faire.

    Faire des enfants est une chose. En assumer toutes les conséquences après en est une autre. Et je ne suis pas sûr que tous les parents voient les choses jusqu'à ce point.
    Dernière modification par Eliaëdel ; 02/02/2010 à 17h50.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  10. #10
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    14 124
    Je plussoie Tanny. Enfin, en ajoutant tout de même qu'avoir des enfants, selon moi, c'est avoir vaguement l'espoir qu'ils vivent dans un monde un peu moins pourri que celui qu'on a connu étant gamins.

    Quoi, pessimiste, moi aussi ? Meuh non, enfin !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Icewind Dale et Morrowind

    Pseudonyme en RP : Hugues Montfort. Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    Ma biographie ainsi que mes quêtes et ma couleur RP #6C84FF

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  11. #11
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Oui Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Citation Envoyé par Eliaëdel Voir le message
    Faire des enfants est une chose. En assumer toutes les conséquences après en est une autre. Et je ne suis pas sûr que tous les parents voient les choses jusqu'à ce point.
    Je n'ai jamais dit le contraire . Et je suis tout à fait d'accord. Avec ma vision positive en plus quoi .
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  12. #12
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 003

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    @Smidge

    En fait je m'aperçois que ma réponse est mal formulée
    J'ai parlé de "pourquoi fait on un enfant", et non de "pourquoi faire un enfant".
    En effet je crois que (comme pour les 99% de sujets qui sont abordés sur ce forum d'ailleurs), les règles qui s'appliquent à la majorité, ne sont pas des règles universelles qui s'appliquent à tous.

    Donc, ce que je dis est vrai, d'un certain point de vue
    D'un certain point de vue ? [!]

    Tu dis que la pression sociale n'est pas une raison. C'est vrai que ( ça n'est pas une raison pour faire des enfants), mais par contre c'est une raison de pourquoi les gens font des enfants.

    De même, pour assurer une forme d'éternité galvaudée. CA n'est pas une raison, mais C'est une raison pour beaucoup de gens.
    Etc..etc...


    Pour parler de pourquoi faire des enfants je dirais que l'amour est surement une des meilleures raisons. C'est une expérience qu'un couple peut vivre. C'est une forme de dévouement, d'abnégation de soi (car a priori on ne fait pas des enfants pour en avoir quelque chose en retour (sinon c'est une raison de pourquoi on fait des enfants, et pas une raison d'en faire !)), et d'amour infini et inconditionnel (et pas forcément rendu)
    Il y a effectivement des bonnes raisons de faire des enfants.
    Après, comme pour tout, c'est un ajustement à faire. Ce qu'on utilise (perd?) comme temps à s'occuper des enfants, c'est un temps qu'on utilise pas à faire autre chose.

    Pour moi, la question du couple ne se pose pas vraiment. On ne choisit pas de tomber amoureux. De là une organisation de la vie différente en découle - de fait si j'ose dire.
    Sauf qu'on ne tombe pas amoureux d'un enfant qui n'est pas né. Mais cela peut effectivement venir "naturellement".
    Le problème c'est que si pour beaucoup l'envie de faire un enfant peut paraître naturelle, elle ne l'est probablement pas, car les pressions (je ne détaille pas) sont inconscientes, une forme de conditionnement par tous les media et échelons (Etat, publicité, films, séries, etc..etc...) de la société.

    Le désir de faire un enfant est il libre ? Comment croire cela. Alors que nous sommes des animaux dont la seule fonction est de se reproduire pour perpétuer l'espèce, depuis des millions d'années. Il est évident que faire des enfants n'est pas un acte libre.
    Par contre, qu'on puisse souhaiter cet acte de façon libre, oui ça doit être possible. Un peu comme un nageur qui choisirait de nager dans le sens du courant. Mais la plupart des gens qui n'en font pas se retrouvent frustrés, dépassés par cette pression inconsciente, car le courant est trop fort, quel que soit le sens de la nage.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  13. #13
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Lecture Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    @ Inarius :

    C'est étrange, je trouve que tes deux posts vont plus ou moins... euh en fait pas du tout dans le même sens, et ce que je saisis de ton deuxième post n'est pas spécialement encourageant non plus. Cela dit je peux me tromper.

    L'amour n'est pas une raison suffisante je pense de toutes façons. Pourquoi faire un enfant ? Par amour pour quoi en fait, techniquement ? C'est ça que je ne saisis pas en particulier.

    L'amour peut jouer, mais finalement, l'enfant sera malgré tout à son arrivée, un étranger qu'il faudra ensuite aimer. Mais avant qu'il ne soit là, c'est difficile de l'aimer déjà, à moins de lui prêter une image d'avance et de ne pas lui laisser l'opportunité d'être lui.

    Sinon, j'ai pas mal vu passer l'instinct maternel ou paternel, appelez ça comme vous voulez, et je vous avouerais que je trouve que ça relève quand même de la fumisterie. Il se crée un lien particulier entre un enfant et son parent, mais prétendre que cela serait inné me paraît totalement faux.
    C'est souvent d'ailleurs fustiger gratuitement les parents que de leur mettre une présence ou une absence d'"instinct parental" sur le dos. On ne naît pas parent, on le devient.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  14. #14
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 003

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Ailyn, et bien dans le premier post j'ai essayé de montrer pourquoi les gens font des enfants
    et dans le deuxième pourquoi on peut faire des enfants

    Evidemment, c'est toujours différent, voire même à contresens, puisque la plupart des gens font des enfants pour de mauvaises raisons...
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  15. #15
    Date d'inscription
    March 2006
    Localisation
    dans les limbes...
    Messages
    1 007

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Evidemment, c'est toujours différent, voire même à contresens, puisque la plupart des gens font des enfants pour de mauvaises raisons...
    Quelles sont les bonnes raisons, quelles sont les mauvaises?
    "l'étranger:je ne porte pas de masque" "Camilla: (terrifiée, à Cassilda)Pas de masque?Pas de masque!"
    "Mon nom est Légion, car nous sommes plusieurs..."
    Poids liche...
    La voix de Lester s'entend en #C39C39

  16. #16
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Rhône-Alpes
    Messages
    13 887

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Bon, moi, je renonce à chercher la différence entre pourquoi on fait des enfants et pourquoi on peut en faire....
    Mais j'ai bien aimé ton premier post, Inarius. Un peu caricatural, certes... Mais y'a pas mal de vrai dedans.

    Alors, pourquoi on fait des enfants ? Personnellement, j'ai ressentis vers 22-23 ans une envie intense d'avoir un bébé (ça m'a pris quand j'ai été en couple, avant je m'en fichait royalement), de le sentir grandir en moi, puis de le voir grandir, découvrir la vie, s'épanouir. Alors, savoir d'où vient cette envie, si c'est la pression sociale/familiale ou un instinc primaire lié à la reproduction de l'espère....Personnellement, je penche plus pour la première solution, même si une combinaison des deux n'est pas à exclure.
    Mais bref... La pression sociale, toutes ces images de jeunes mères ou futuers mères épanoueis, ben ça joue pas mals, et ça fait qu'on est en grande souffrance quand on y arrive pas; et du cou^p, comme y'a toujours une bonne âme pour vous dire que "c'est psychologique", ben on creuse la question... Et effectivement, parmi toutes les raisons plus ou moins inconscientes qui nous poussent à faire des enfants, il y a toutes celles déjà citées : l'envie de laisser une trace en ce monde, le besoin de donner un sens à sa vie/ à son couple, la peur de vieillir seul, le besoin de vivre cet amour quasi fusionnel puis inconditionnel qui nous liera à notre enfant. bref, tout un tas de raisons purement égoïste. car il faut bien l'admettre, si on fait un enfant, ce n'est pas pour lui, le pauvre n'a rien demandé, mais c'est pour soi. Même dans l'adoption, si on adopte, c'est avant tout parce qu'on a ce désir d'enfant, ce n'est certainement pas pour faire "une bonne action" comme certains l'imaginent parfois (non mais vous imaginez le poids, pour l'enfant, de cette reconnaissance éternelle qu'il est sensé vouer à ses "sauveurs", si ceux-ci se définissent comme tel ?) - c'est d'ailleurs un des points qui fait que certains couples se voient refuser l'agrément.

    Mais n'empêche... Avoir un enfant c'est un projet formidable pour le couple, une aventure certes risquée mais qui remplit tellement la vie (et non, ça veut pas dire qu'avant on s'ennuyait, ça veut juste dire qu'on a envie de passer à autre chose). On sait qu'on en prend... pour la vie, que c'est irréversible et qu'il va falloir assumer, mais sincèrement, quand le p'tit bout'choux vous appelle pour la première fois papa ou maman, quand il tend ses bras... ben là on craque. Un enfant, ça vous donne tellement d'amour, et ça vous en demande tellement aussi... Et oui, il y a aussi le côté hurlements-corvées-manque de sommeil quand ils sont bébés, puis l'âge du "non"(avec hurlements et manque de sommeil encore et les grands questionnements éducatifs) quand ils refusent tout, puis la rébellion à l'adolescence (là aussi, hurlements, mais des deux côtés et toujours les grands questionnements éducatifs). Mais le lien d'amour qui se crée est tellement merveilleux que ça aide à supporter tout le reste. On est si fiers de les voir grandir et découvrir la vie...

    Et je rejoins ce qui a déjà été dit : ce n'est pas un ciment pour un couple fissuré (même si ça peut l'être pour un couple déjà solide). Et même si le désir d'enfant est égoïste à la base, ça demande ensuite une bonne dose d'abnégation et d'amour.
    Et j'avoue me poser sérieusement des questions quand je vois des mamans qui entament leur 5°ou 6° grossesse alors que leurs grands enfants, ados, sont devenus ingérables et quasiment laissés en autonomie.... Ca c'est vraiment des mères qui ont le désir égoïste d'avoir un bébé, qui adorent pouponner, mais ne réalisent pas que c'est pour la vie....
    Heureusement, c'est rare... La plupart des parents aiment leurs enfant et font absolument tout leur possible pour les éduquer, leur assurer une vie heureuse, en faire des adultes responsables. Il ne faut pas se focaliser sur les quelques cas pathologiques d'adultes qui vivent à travers leur gosse, sensé réussir tout ce qu'eux ont échoué... d'ailleurs, peut-on appeler ces gens-là des adultes ?
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide en apprentissage (RP solo)
    MJ de Chercheurs de sens et Mission
    Co-modératrice Luménienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question...
    L'aventure du RP vous tente ? débuter en RP ; vous hésitez à masteriser ? devenir MJ

  17. #17
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Pourquoi avoir des enfants

    1. Ne pas arriver à imaginer son avenir sans enfants : c’est l’effet de la pression sociale (suivre le schéma familiale, le fait que notre société soit articulée autour de la famille) et le fait d’avoir toujours aimé les enfants. Que se soit en tant que grande cousine ou animatrice de centre aérée, j’aimais être avec eux, jouer avec eux (bien que entre aimer ceux des autres et assumer les siens c’est deux poids deux mesures à franchir après réflexions). Et ce sentiment était bien encré en moi-même avant de rencontrer le futur papa.

    2. « l’instinct maternel », le besoin physiologie d’avoir des enfants. Quand ça vous prend, ça vous lâche plus, c’est comme si tout votre corps vous envoyez des signaux. C’est la boule au ventre et l’impression de se sentir incomplète quand on voit une femme enceinte ou des bébés. Je pense ça vient inconsciemment de ce que Eli expliquait très scientifiquement :

    « je dirais pour faire à peu près comme pas mal d'espèces animales, histoire de transmette ses gènes -et allez, je suis gentil, peut être une petite partie de son savoir-, remplir sa niche écologique autant que possible, même si on se croit plus malin qu'elles. »

    Après on est pas obligé d’y céder à la première occasion comme certaines femme qui veulent avoir un « bébé » à tout pris sans vraiment réfléchir aux conséquences que ça va avoir sur leur vie de tout les jours, sur leur couple. Ces mamans sont d’ailleurs rapidement complètement dépassées dès que l’enfant grandi et malheureusement ça arrive vite. Un enfant, on le rend pas chez le marchand quand on en a marre. Quand on a signé c’est pour la vie.

    3. transmettre son savoir et surtout passer à une autre étape en donnant un nouveau sens à sa vie : Avoir des enfants c’est un acte égoïste. On le fait pour soi avant tout au départ. Mais quand ils sont là, ils nous demandent tellement d’énergie et tellement d’amour qu’au final les choses que l’on va faire ensuite seront plus pour eux. Comme disait Voya, être parents ça demande énormément d’abnégation et d’amour, certains pourrait vivre ça comme un sacrifice. Moi je trouve qu’ils nous redonnent tellement de bonheur (je savoure tout les jours que ma fille m’appelle maman, je m’en lasse pas) et d’affection, que leur bien-être et leur équilibre deviennent notre priorité naturellement et non une contrainte. C’est pour ça qu’il faut avoir un couple solide et bien équilibré pour qu’il résiste à l’arrivée d’un enfant.
    Avant de se lancer, il faut en parler, pauser les grandes lignes éducatives (pour l’équilibre de l’enfant c’est primordial d’être en accord) et surtout bien mesurer l’étendue des changements que va engendré l’arrivée d’un enfant dans le foyer (qu’il soit fait maison ou adopté d’ailleurs).

    Après chacun est libre de faire ce qu’il veut. Je respecte les gens ou les couples qui ne souhaitent pas avoir d’enfant. Je suis par contre effaré par les couples (et malheureusement c’est pas rare), qui font ça sur « un coup de tête » ou comme l’ « envie de c…. ». Comme leur couple n’était pas assez solide pour gérer, soit ils passent leur temps à se crier dessus, soit ils divorcent rapidement ou les deux. C’est bien triste pour les enfants, parce que eux ils ont rien demandé et c’est eux qui en souffrent le plus.
    Dernière modification par Elanor ; 03/02/2010 à 01h16.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  18. #18
    Date d'inscription
    January 2010
    Localisation
    A l'"autel"
    Messages
    31

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Je ne suis pas d'accord quand je lis que nous sommes des animaux, cela fait "quelques" années que nous ne le sommes plus. Pourquoi ? Il suffit de regarder ce que font les animaux de leur habitat, et nous de voir ce qui nous faisons du notre. Nous ne sommes plus des animaux, car notre cerveau magnifiquement développé nous force à faire des choses contre nature comme exterminer des races animales ou d'insectes (directement ou indirectement), à créer par la force des choses des problèmes psychologiques qui nous font nous tuer les uns les autres enfin plein de chose qui fait que l'on a arrêté d'être des animaux/vivant en harmonie avec la nature (dans le sens harmonie, je ne parle pas du style avatar hein ).
    Par contre, nous en avons gardé un héritage, justement cette envie (viscérale, parfois intéressée) de procréer. Alors notre évolution fait que cette envie peut être plus ou moins importante en chacun de nous, et seul notre personnalité la faire ressortir ou la renfoncer, et c'est ce qui nous éloigne encore plus de ce statut d'animal.

    Je ne souhaite pas faire dévier le sujet, mais je voulais réagir sur cela, car j'ai trouvé que ce terme "animal" était utilisé à toutes les sauces trop facilement.
    Dernière modification par Belonar ; 03/02/2010 à 11h55.
    Borakûl u moradin
    Sa bio
    Couleur : #FF8A00

  19. #19
    Date d'inscription
    August 2009
    Messages
    2 003

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Et ce sentiment était bien encré
    Merci Elanore
    Alors je te répond : as tu un effaceur ? (bon désolé elle était facile !)

    Par contre, pas d'accord avec toi sur l'envie de c....
    Pour paraphraser O*****, l'envie de c.... ça se savoure ! (celle là aussi était facile)


    @ Voyageuse : Ce que je voulais dire dans mon premier post, c'était pourquoi les gens font des enfants en général (en gros, ce que vous avez tous plus ou moins dit dans vos post). Après j'ai fait un deuxième post ou j'ai essayé d'exposer ce qui - pour moi - pouvait constituer une raison "valable" d'en faire. Valable pourquoi ? Parce qu'elle est endogène et non pas exogène.

    @ Belonar : Nous ne sommes pas si éloignés des animaux. L'évolution n'est pas assez rapide pour ça. Il y a d'ailleurs certaines éthnies (de plus en plus rares) qui ont un mode de vie plus proche de l'organisation des chimpanzés par exemple que de nos sociétés.
    Ce qui signifie que si on te prend ton bébé à la naissance et qu'on l'élève comme un animal, il sera un animal. Donc nous en sommes. (le contraire n'est pas vrai, même si les animaux domestiqués ont des comportements souvent surprenants).
    Notre mode de vie n'est différent que par le fait que l'homme a construit une société par dessus pour organiser la vie des gens qui y participent. Mais tu as quand même les poils qui se hérissent quand tu as peur, et tous les sentiments restent quand même bien hormonaux et primaires.

    Le fait que nous détruisons la nature ne nous rend pas différents des animaux. D'ailleurs, les animaux le font aussi parfois. La seule différence c'est que la mortalité vient en équilibre, ainsi que les prédateurs. Donc si une population de sanglier (et ça, ça détruit l'environnement !) défonce une forêt en temps normal, tu aurais des loups ou ce genre de choses qui auraient beaucoup à manger et donc équilibre de la population.

    Ce qui fait que l'homme est plus nuisible, c'est la construction d'habitat et la confection de vêtements (donc la possibilité de vivre dans d'autres climats que celui pour lequel il pourrait vivre normalement "nu" c'est à dire le climat de savane), ainsi que la maîtrise de techniques (notamment la coupe du bois). Et enfin, la maîtrise d'armes qui le fait passer au rang de super prédateur. Et la médecine.
    Tu donnes à n'importe quel animal ces possibilités, il remplira l'espace jusqu'à épuisement. C'est justement la preuve au contraire que nous sommes des animaux, l'absence d'auto régulation. Nous avons cassé ce qui faisait l'auto régulation (Médecine, vêtement, chauffage, agriculture)

    Regarde les pigeons, les chats ou les bactéries ou les moutons. Si tu les laisses vivre dans des conditions optimales, ils se reproduiront indéfiniment jusqu'à ce qu'apparaisse famine, maladie ou si un prédateur les massacre.

    C'est comme cette ile dans le pacifique. Les premiers explorateurs avaient lachés quelques couples de lapins pour avoir à manger la fois suivante. En quelques années, il n'y avait plus d'herbe. Du coup l'ile était détruite (la terre s'érodait). Du coup la fois suivante ils ont laché....quelques couples de chats !
    Les chats ont culminé, puis comme il n'y avait plus de lapins ou presque, les chats sont tous morts de faim. Depuis les deux populations évoluent normalement...

    Il nous manque un chat
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  20. #20
    Date d'inscription
    January 2010
    Localisation
    A l'"autel"
    Messages
    31

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Nous ne sommes pas si éloignés des animaux. L'évolution n'est pas assez rapide pour ça. Il y a d'ailleurs certaines éthnies (de plus en plus rares) qui ont un mode de vie plus proche de l'organisation des chimpanzés par exemple que de nos sociétés.
    Ce qui signifie que si on te prend ton bébé à la naissance et qu'on l'élève comme un animal, il sera un animal. Donc nous en sommes. (le contraire n'est pas vrai, même si les animaux domestiqués ont des comportements souvent surprenants).
    Notre mode de vie n'est différent que par le fait que l'homme a construit une société par dessus pour organiser la vie des gens qui y participent. Mais tu as quand même les poils qui se hérissent quand tu as peur, et tous les sentiments restent quand même bien hormonaux et primaires.
    "Ce qui signifie que si on te prend ton bébé à la naissance et qu'on l'élève comme un animal, il sera un animal". Je ne suis pas d'accord, dans le sens ou tout ce qui caractérise l'homme d'aujourd'hui sera toujours là, certes il ne pourra parler qu'avec des grognements mais il restera tout aussi sensible aux sentiments qui régissent notre monde actuel. Amour et haine feront partie de son quotidien et pour les deux ils pourrait partir dans des extrémités, et même son éducation "animale" ne peut enlever ça.

    Après je n'ai pas dit que nous avions tout coupé avec nos instincts basique (comme les poils qui se hérissent) nous gardons encore certains vestiges de ce qui était autrefois des moyens de survie et qui sont maintenant des réactions anodines.

    Le fait que nous détruisons la nature ne nous rend pas différents des animaux. D'ailleurs, les animaux le font aussi parfois. La seule différence c'est que la mortalité vient en équilibre, ainsi que les prédateurs. Donc si une population de sanglier (et ça, ça détruit l'environnement !) défonce une forêt en temps normal, tu aurais des loups ou ce genre de choses qui auraient beaucoup à manger et donc équilibre de la population.
    Je connais très peu d'animaux (aucun d'ailleurs) qui détruisent la nature pour assouvir un besoin secondaire (comme nous pour se faire de l'argent), les castors peuvent t'assécher une plaine parce qu'ils ont créés un barrage pour leur habitat, mais ça reste dans l'ordre Naturel des choses (j'ai mis un N majuscule pour ne pas confondre nature d'une espèce et Nature tout court).

    Ce qui fait que l'homme est plus nuisible, c'est la construction d'habitat et la confection de vêtements (donc la possibilité de vivre dans d'autres climats que celui pour lequel il pourrait vivre normalement "nu" c'est à dire le climat de savane), ainsi que la maîtrise de techniques (notamment la coupe du bois). Et enfin, la maîtrise d'armes qui le fait passer au rang de super prédateur. Et la médecine.
    Tu donnes à n'importe quel animal ces possibilités, il remplira l'espace jusqu'à épuisement. C'est justement la preuve au contraire que nous sommes des animaux, l'absence d'auto régulation. Nous avons cassé ce qui faisait l'auto régulation (Médecine, vêtement, chauffage, agriculture)
    "Tu donnes à n'importe quel animal ces possibilités, il remplira l'espace jusqu'à épuisement." A nouveau, je ne suis pas d'accord , je n'ai rien pour appuyer mes dires, mais je pense que si un autre animal venait à évoluer intellectuellement, il ne sera pas forcément aussi dévastateur que l'homme.
    "C'est justement la preuve au contraire que nous sommes des animaux, l'absence d'auto régulation. Nous avons cassé ce qui faisait l'auto régulation (Médecine, vêtement, chauffage, agriculture)" La je ne te suis pas, parce que c'est pour moi justement ce qui nous différencie, on s'est séparé de toutes les autres espèces pour en être indépendant ou presque (avec nos nourritures de synthèses, nous vêtements tout aussi synthétique etc ...). Aucun animal n'est capable d'être aussi autonome.

    Regarde les pigeons, les chats ou les bactéries ou les moutons. Si tu les laisses vivre dans des conditions optimales, ils se reproduiront indéfiniment jusqu'à ce qu'apparaisse famine, maladie ou si un prédateur les massacre.

    C'est comme cette ile dans le pacifique. Les premiers explorateurs avaient lachés quelques couples de lapins pour avoir à manger la fois suivante. En quelques années, il n'y avait plus d'herbe. Du coup l'ile était détruite (la terre s'érodait). Du coup la fois suivante ils ont laché....quelques couples de chats !
    Les chats ont culminé, puis comme il n'y avait plus de lapins ou presque, les chats sont tous morts de faim. Depuis les deux populations évoluent normalement...

    Il nous manque un chat
    La je suis d'accord, sauf qu'un monde comme ça n'existe pas. La nature fait que si une espèce devient trop dangereuse pour casser un équilibre, une autre aura juste ce qu'il faut pour replacer la balance comme il faut, mais qui sera elle aussi chassée par une autre espèce pour que la seconde n'extermine pas complètement la première et que .... un cycle sans fin. Un cycle qui pour moi est dominé par l'homme et non qui comprends l'homme.

    Désolé de relancer la dessus, puisque je m'éloigne encore un peu plus du sujet original.
    Borakûl u moradin
    Sa bio
    Couleur : #FF8A00

  21. #21
    Avatar de Ailyn
    Ailyn est déconnecté Admisounours
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages
    4 874

    Magicien Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Recentrons un peu le débat sur les enfants si vous le voulez bien, les origines de l'humanité seront pour une autre fois .

    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    @ Voyageuse : Ce que je voulais dire dans mon premier post, c'était pourquoi les gens font des enfants en général (en gros, ce que vous avez tous plus ou moins dit dans vos post). Après j'ai fait un deuxième post ou j'ai essayé d'exposer ce qui - pour moi - pouvait constituer une raison "valable" d'en faire. Valable pourquoi ? Parce qu'elle est endogène et non pas exogène.
    Une raison endogène ? Mais la question est de savoir si il y a réellement une raison endogène à avoir un enfant.
    Il y a des facteurs exogènes qui poussent à faire des enfants, pression sociale notamment, et peut être un facteur endogène qui le simple "instinct" d'envie d'avoir ds enfants.

    Je trouve que ces deux raisons sont des mauvaises raisons. On ne peut pas juste faire un enfant parce qu'on a envie d'avoir un enfant. C'est tellement plus d'avoir un enfant qu'une simple raison endogène ne suffit pas puisque les conséquences s'étalent tout au long de la vie. Parfois certains, mais ça reste une minorité, se laisse simplement porter par cette raison avec comme crédo : advienne que pourra. Heureusement que c'est pas le cas de tout le monde, parce que ça fait peur .

    En revanche si la raison endogène (l'instinct d'envie d'avoir un enfant) est supporté par des raisons exogènes, tu donnes tout de suite un sens plus vaste à ce que sera cet enfant, pour toi même, comme pour lui même. Et là, tu trouveras comment évoluer avec cet enfant qui évolue à tes côtés.
    Dernière modification par Ailyn ; 03/02/2010 à 13h11.
    Administratrice de la Taverne des Crocs de Flamme
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  22. #22
    Date d'inscription
    August 2004
    Messages
    1 013

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Je n'ai pas d'enfants et je n'ai pas envie d'en avoir pour la simple et bonne raison que ça ne m'intéresse absolument pas. J'aime bien les enfants mais uniquement ceux des autres.

    Je ne pense pas avoir la patience nécessaire pour m'en occuper d'un : quand on fait un gosse, on en prend pour 20/25 ans à l'heure actuelle (et ça c'est quand tout se passe bien) et franchement j'ai mieux à faire de mon temps qui est précieux.

    Je vais sûrement me faire taxer d'égoïsme mais je l'assume complètement et si certains affirment "qu'un enfant c'est le bonheur", eh bien libre à eux de penser ainsi mais qu'ils ne viennent pas critiquer ceux qui ne veulent pas en avoir (une attitude un peu trop répandue chez les pro-enfants et que je trouve agaçante).

    Et puis, est-ce vraiment bon pour l'enfant de le faire venir dans un monde pareil ? Personnellement je ne pense pas. Il y a trop de lois imbéciles, de contraintes, de pollution, de guerres, de violence, etc... pour lâcher un petit bout de chou dans un merdier pareil. Les époques antérieures n'étaient certes pas non plus roses et violettes mais reconnaissons que la nôtre est sacrément sombre.

    La perpétuation de l'espèce humaine ? Mouahahahahah !! Pardon, c'est nerveux...
    Dernière modification par Bardamu ; 06/02/2010 à 00h06.
    LA SAGESSE DES HOMMES EST FOLIE AUX YEUX DES DIEUX
    LA SAGESSE DES DIEUX EST FOLIE AUX YEUX DES HOMMES


    Président du Fan Club d'Aerie

  23. #23
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages
    6 954

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    J’entrais l’an dernier dans la trentaine et je dois dire que pour l’instant cette décennie me plait moyennement. Autour de moi, les couples se mettent à pondre avec frénésie, impossible de voir quelqu’un sans se trainer un landeau, une poussette, et le petit matériel pas du tout encombrant qui va avec. Ils font des enfants pour essayer de fixer un mec coureur (et je dois vous contredire : dans le cas auquel je pense, ça a marché du tonnerre), ou tout simplement parce que c’est ce qui vient après dans la liste de courses des signes extérieurs de vie réussie (juste après “avoir un boulot fixe”, “avoir un couple stable” et “acheter une maison”). N’étant pas dans ce cas, j’observe de l’extérieur, et voilà ce que ça donne…

    Conséquence 1 : ils ne bougent plus de chez eux, ou presque.
    Conséquence 2 : les filles deviennent de plus en plus inintéressantes, avec une conversation qui peut se limiter en gros à “mon gosse, mon homme” (mon nombril, mon cordon…) Et on n’y coupe pas, même (et je soupçonne : surtout) si on n’est pas dans leur situation.
    Conséquence 3 : déjà qu’on ne fréquentait plus les gens qu’on voulait, mais ceux qui convenaient aux deux membres du couple… certains commencent à choisir les gens qu’ils fréquentent en fonction de l’âge de leurs gosses. Comme ça ils n’auront rien à se dire, mais ils pourront regarder jouer les enfants ensemble. Je vois venir avec inquiétude le moment où, comme je le remarquais autrefois pour ma mère, ils développeront un “ton spécial famille” et un “ton de façade pour le reste du monde”

    Et chacun de se replier sur sa petite cellule-cocon et de bazarder joyeusement les reliquats de la décennie précédente. Au niveau des rapports humains, tout ceci ne me fait guère rêver.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #24
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    dans le brouillard
    Messages
    27 401

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Bon, j'avais plus ou moins décidé de ne pas répondre dans ce sujet, parce que je suis toujours perplexe de découvrir que les "sans-enfants" savent pourquoi les "avec-enfants" en ont eu... C'est déjà pas évident de savoir pourquoi on fait les choses (en général, on se plante... tous, à ce jeu-là) mais alors savoir pourquoi les autres font les choses, c'est encore plus casse-gueule...

    Je pense, d'abord, que c'est quand même bien que les gens fassent des enfants. Peu importe leurs raisons. Nous sommes tous les témoins d'un envie, un jour. Finalement, personnellement, je m'en fiche de savoir pourquoi mes parents m'ont eue. Je suis contente d'être là Donc je leur dis merci, même si c'était purement égoïste de leur part Sans eux, tout ce que j'aurais manqué !

    Ensuite, je voudrais rebondir sur ce que vient de dire Loth, à deux égards...

    D'abord, qui a décidé que parler des enfants, ce n'était pas intéressant ? Qui décide de ce qui est intéressant ? En quoi le développement et les prouesses d'un petit être en devenir sont-ils moins intéressants que la dernière connerie de Sarko, que le contenu d'une BD au pif, ou d'un roman XY, que le nombre de calories dans mon yaourt, que la manière d'installer je ne sais quel logiciel open source ou que les turpitudes d'une vie d'étudiant ? Moi je trouve ça passionnant, l'acquisition du langage, l'explosion de l'imaginaire, les relations sociales en bourgeon dans une classe de maternelle... C'est un pur jugement de valeur, de décider que ce n'est pas intéressant. Mais c'est normal, sans doute, si on n'est pas psy, ou si on n'est pas parent, de trouver ça naze. Comme je trouverais ça naze de me retrouver entre deux Français qui parlent de politique intérieure toute une soirée ou entre deux potes qui ont lu le même roman révolutionnaire que je n'ai justement pas lu. On pointe du doigt les mamans qui parlent "que de ça", mais personnellement, je connais plein de papas qui aimeraient en parler plus, simplement, c'est pas très mâle, faut croire...

    Ensuite, les parents avec enfants délaissent les autres... et vice-versa, il ne faudrait pas l'oublier. Si chaque fois que je vois mes copines sans enfants, elles refusent que je parle de mes enfants, mais moi je dois me taper leurs petites aventures professionnelles, par exemple, j'ai l'impression que l'intolérance est présente chez elles. Sans compter les copines désespérées de ne pas en avoir et qui ne veulent plus mettre les pieds chez moi parce qu'un hochet abandonné provoque une crise de larmes. Alors c'est vrai, on a tendance à se regrouper entre parents... pas spécialement parce qu'on ne veut plus voir les autres... Mais parce que les rythmes deviennent plus difficilement conciliables et les conversations difficiles... si personne ne met de l'eau dans son vin. C'est donnant-donnant, quelque part. Comprendre qu'une copine avec gosse préfère qu'on vienne chez elle (moins de problème de babysitting) ou qu'on se voit en journée (à cause des mauvaises nuits), c'est simplement intégrer une composante de sa vie... et ça dure un temps. De mon expérience personnelle, les "sans-enfants" sont rarement prêts à faire des accommodations pour les "avec-enfants". Du coup, fatalement, on fréquente... ceux qui nous comprennent. C'est la vie. Et oui, on parle de nos gosses entre nous... mais ça ne nous appauvrit pas pour autant...

    Bon, j'ai dévié du sujet
    Lathandre est le début du plaisir
    Et Luménis c'est par ...


    En RP : Albérich Megrall & Hubert de Maleval. La bio de l'un et la bio de l'autre...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

  25. #25
    Avatar de Elanor
    Elanor est déconnecté Paladine
    Date d'inscription
    May 2009
    Localisation
    Lothlorien, premier malorne en rentrant à droite
    Messages
    596

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    C'est sur quand tu as des enfants ta vie social est perturbée surtout parce qu'on n'est plus libre de sortir comme on veut quand on veut. (soit faire garder les gamins soit faire suivre avec le matos et envahir les copains).

    Vu qu'avec Smidge on sortaient pas beaucoup avant et qu'on préfère rester au calme à la maison devant l'ordi ou un bon livre, ça nous a pas trop dérangé.

    @lothrigen : Je comprend ton point de vue, c'est sur que quand tu es avec des gens qui parlent QUE de leur enfants et que toi tu n'en as pas c'est lourd. C'est dommage si les gens se contentent exclusivement de ce genre conversation, pour la plupart des parents que je connais c'est pas le cas. Après dis-toi que ça sera pas forcément le cas pour toi. Être maman ne transforme pas obligatoirement en "mèmère"

    Pour ma part je dois avoir de la chance, j'ai des copains tous sans enfants. Ils acceptent de bon cœur de venir à la maison pour simplifier les choses. Et quand ils veulent absolument que nous nous rendions chez eux, ils sont ravis d' accueillir notre fille et ont tout prévu pour elle.
    Dernière modification par Elanor ; 10/02/2010 à 14h15.
    Ma bio RP
    "Sire, on en a gros" Perceval

  26. #26
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    *approuve Lothy sans réserves.*

    (même s'il peut rester plein d'autre cases subsidiaires, comme "séparation" et ses autres avatars)

    Et ce que tu signales est une perspective qui me fait, fort honnêtement, un peu peur.

    Avoir des gosses, et les élever, c'est peut être pour beaucoup de monde un accomplissement, mais ce n'est pas l'intégralité d'une vie, ni ce à quoi elle doit se résumer. Sans parler forcément des derniers potins politiques et autre, j'ai la furieuse impression qu'avoir des gosses bouffe tellement d'énergie aux parents qui font ce choix, qu'entre le boulot, l'éducation à fournir, tout ce qu'implique la vie quotidienne, le temps de réflexion sur le monde qui nous entoure (et il en faut, pour éviter de faire des jugements trop à l'emporte pièce), et bien ce temps là passe cruellement à la trappe. Celui là, et le temps de rêver et de se retourner de temps en temps, qui ne sont pas moins importants.

    Et du temps de réflexion, je pense qu'on en a tous besoin, à toutes échelles.

    Et plus que le pourquoi avoir des enfants (entre le poids biologique et sociétal), le pourquoi ne pas en avoir serait à mon sens une question tout aussi intéressante.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  27. #27
    Smidge Invités

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Personnellement, je vois plutôt le principe dans l'autre sens. Je me retrouve dans mon milieu professionnel à peu près le seul à avoir des enfants, et ce sont les autres, qui n'en ont pas, qui me néantisent royalement. Et pourtant, je n'ai vraiment, mais vraiment, pas que ma fille à la bouche. Mais les préjugés ont la vie dure, dans un sens comme dans l'autre, et l'intolérance aussi.
    Personnellement, je m'emmerde puissamment entre "parents qui parlent de leur progéniture". J'ai des enfants, certes, mais ils me concernent moi en priorité. D'autres inondent les conversations de leur boulot, et ça me gave tout autant.

    Pour répondre aux 3 "conséquences" de Lothringen :

    - oui, je ne bouge pas de chez moi, et j'ai des enfants. Mais cependant, je ne mettrais pas de lien de cause à effet, car c'était déjà le cas avant.
    - de nombreuses personnes, filles comme mecs d'ailleurs, étaient déjà bien inintéressants avant d'avoir des enfants. Ils parlaient juste d'autres sujets idiots, et ceux ci ont changé. Je ne pense pas qu'on change aussi facilement une personne.
    - j'ai plutôt la sensation que la discrimination se fait dans l'autre sens (et sans véritable autre raison que des préjugés), mais bon, ça doit sans doute vouloir dire que ça fait une moyenne. Et en être rendu à ne fréquenter les gens uniquement sur le critère d'avoir des enfants ou pas... c'est tout de même particulièrement pauvre, et bien peu ouvert d'esprit.

    Après, ce qui frappe je trouve sur la majorité des avis de personnes n'ayant pas envie d'avoir d'enfants, c'est l'aigreur inhérente à leurs posts. Je me demande d'ailleurs où se situe le problème ? Jalousie ? Peur de la différence ? Difficulté à assumer ?

    Je sais pas, par exemple, je n'ai pas la télé, contrairement à 96% des français, et bon, perso, ça m'indiffère pas mal. Les gens me regardent un peu bizarrement (ou se gaussent) quand je leur dis ça, mais bon, rien de dramatique. Faire des gosses bouffe du temps. Suivre les séries télé aussi. Chacun choisit comment le dépenser, non ?

    Ce n'est ni plus ni moins un accomplissement que de faire n'importe quoi d'autre qui compte pour soi. En fait, c'est avant tout un choix personnel. Certains s'adonnent à leur travail, d'autres à leurs copains et copines, d'autres à leurs loisirs, d'autres encore au RP... et bien certains élèvent des enfants. Oui, c'est une activité qui prend du temps. Comme d'autres. J'espère simplement et sincèrement pour toutes les personnes qui "dénigrent" les jeunes parents que toute cette aigreur n'est pas liée à une simple jalousie de ne pas avoir la même situation, mais est plutôt basée sur autre chose, sinon, ça serait bien triste pour eux... Mais bon, j'ai confiance, et je suis à peu près certain que les raisons sont autres.

    Pour conclure, enfin :

    La connerie est la caractéristique la plus partagé par l'être humain. Par corolaire, on trouve donc une majorité de cons chez les jeunes parents trentenaires. Mais bon, pas plus pas moins qu'ailleurs.

    Et si tri d'amis il devait y avoir, sur cette caractéristique il devrait être fait.
    Dernière modification par Smidge ; 10/02/2010 à 18h41.

  28. #28
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    En l'occurence, et pour te répondre (sans me répêter par rapport à ce que j'ai précedemment dit, et que je ne renie aucunement), Smidge, ce n'est pas tellement une question de peur, de difficulté à assumer, ou de jalousie, en ce qui me concerne.

    Plutôt de froide indifférence envers la question. Et, je l'avoue, d'un peu -beaucoup- d'agacement avec ce qui est présenté, bon gré, mal gré, comme un modèle de vie dominant en France et dans plein de pays d'ailleurs.

    Et pour peu qu'on soit au fait de quelques petites questions concernant les capacités de notre planète à supporter notre mode de vie, je ne pense pas que ladite question sera plus facile "en croyant en l'avenir" et en faisant des gosses plus ou moins sans réfléchir à ce que ça implique -à un cadre plus large que la petite cellule familiale bien pépère. Les vertus de la croissance démographique sont sans doute trop subtiles pour que je comprenne quelque chose (même si tout n'est pas que population, mais aussi beaucoup un problème d'inégalités sociales & économiques). Mais à force de trop tirer sur la corde, la thématique inégalité risque de représenter un pouillième de celle dont tout le monde parle mais tout le monde se fiche, à savoir d'environnement écologique.

    La question d'avoir des gosses en suivant plus ou moins ses hormones représente à mes yeux une belle fuite en avant. Non seulement, ça ne résout rien, c'est égoïste, bien qu'emballé dans un beau papier, et ça cause plus de problème que ça n'en résout.
    Après bien sur, il faut des gens pour faire des gosses, pour une simple question purement logique d'espérance de vie limitée de chaque individu. Mais je doute aussi furieusement, dans le contexte actuel, que ce soit les gens qui ont des enfants qui subissent cette pression sociale.

    C'est un avis froid, sans doute sans coeur, mais à vrai dire, je l'assume aussi. Je suis sans doute aigri.

    PS: ce n'était forcément de mon intention première de mettre les deux pieds dans le plat, mais tant pis pour ça également.
    Dernière modification par Eliaëdel ; 10/02/2010 à 19h18.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

  29. #29
    Smidge Invités

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    Citation Envoyé par Eliaëdel
    Non seulement, ça ne résoud rien, c'est égoïste, bien qu'emballé dans un beau papier, et ça cause plus de problème que ça n'en résoud.
    Ca contraste quand même pas mal avec tes posts précédents, qui sous entendaient qu'avoir des enfants était une véritable galère dans laquelle les gens s'embarquaient sans réfléchir.

    Cependant, les raisons "écologiques" me semblent valables, bien que discutables elles-aussi (comme tu le dis, c'est le mode de vie qui est en cause, pas la vie elle même).

    De la même manière,
    Plutôt de froide indifférence envers la question. Et, je l'avoue, d'un peu -beaucoup- d'agacement avec ce qui est présenté, bon gré, mal gré, comme un modèle de vie dominant en France et dans plein de pays d'ailleurs.
    me semble aussi une magnifique contradiction. Soit, ça t'es indifférent, soit ça t'agace. L'un et l'autre sont compréhensibles hein, mais pas les 2 en même temps.
    Perso, le "modèle de vie dominant en France", je l'emm****, mais d'une puissance rare. Je fais ce que je juges bon de faire pour moi, pour mon couple, pour ceux qui me sont proches. Et à vrai dire, l'avis des autres sur le sujet.... m'indiffère *réellement* : à savoir, il ne m'agace ni ne me rassure.

    Je penche donc pour un déficit d'assomption.

  30. #30
    Date d'inscription
    September 2003
    Localisation
    Wien, Österreich
    Messages
    925

    Re : [Société] Pourquoi avoir des enfants ?

    me semble aussi une magnifique contradiction. Soit, ça t'es indifférent, soit ça t'agace. L'un et l'autre sont compréhensibles hein, mais pas les 2 en même temps.
    Je m'étais mal exprimé. Plus exactement, les gens ont des gosses ou n'en ont pas. Libre à eux, et ça m'indiffère dans le sens où ce n'est pas parce qu'ils auront des gosses ou pas que ça déterminera mon envie de leur parler. Ou, pour les gens que j'apprécie vraiment, qu'ils cesseront d'être des amis ou des gens que je respecte.

    En revanche, ce qui m'agace beaucoup (mais qui ne m'empêchera pas de mener ma vie comme bon me sent) c'est l'image qui est donnée à la famille avec enfants.
    J'espère que c'est plus clair .

    Edit:

    Ca contraste quand même pas mal avec tes posts précédents, qui sous entendaient qu'avoir des enfants était une véritable galère dans laquelle les gens s'embarquaient sans réfléchir.
    Après relecture attentive, j'avais dit que certains parents n'assumaient pas le fait d'avoir des gosses. Et qu'elever des enfants n'était sans doute pas forcément simple tout les jours. Mais je ne pensais pas avoir -et je n'avais pas- généralisé/sous entendu à tous les cas.
    Dernière modification par Eliaëdel ; 10/02/2010 à 19h47.
    "I saw you hit your own chin and you're wondering why
    fat cops make bigger targets
    so don't forget:
    these things that you see just ain't right" Radar Bros - Happy spirits

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [NWN2] Retrouver les enfants disparus
    Par Ugo dans le forum Le Fort de la Croisée (NWN 2)
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/12/2009, 21h22
  2. [BG2][AVIS] Enfants de Bhaal, les incohérences
    Par Murdin dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 14
    Dernier message: 04/03/2009, 11h03
  3. Les noms des enfants de Bhaal
    Par Venolas dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 7
    Dernier message: 21/02/2006, 12h25
  4. [BATTLE] Quête du tueur d'enfants
    Par shalala dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/10/2004, 14h47
  5. [SPOILER] Age des enfants de Bhaal
    Par Wookiee dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 11
    Dernier message: 03/10/2003, 16h19

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231