Page 3 sur 13 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 370

Discussion: Quête : les Cimeterres Maléfiques, sur l'océan

  1. #61
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Sylveneige et Streen marchèrent en silence, chacun ruminant de sombres griefs. Puis la rôdeuse recommença à ralentir son allure. Soudain, elle comprit tout. Et pila.

    - J'ai compris ! Streen ! c'est juste que j'ai faim.

    Elle posa les sacs.


    - Tu comprends, c'est juste ça ! j'ai faim ! donc je suis énervée. Bon, on avance encore un peu, puis on fait une pause pour manger.

  2. #62
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Perdu dans ses pensées, Streen en fut brutalement tiré par sa compagne. Il avait pourtant apprécié ce moment de solitude et voilà qu’elle venait de l’interrompre. Non pas qu’il lui faisait la tête mais parfois un moment calme peut faire du bien. Face à sa remarque, il haussa les épaules et répondit d’un ton neutre :
    -Comme tu voudras, c’est toi qui décide.
    Streen était quant à lui las. Le passage lui paraissait interminable et il commençait à douter de leur possible évasion de l’île. Néanmoins, pas question de se laisser capturer par ces jobards.
    Ma bio rp est ici

  3. #63
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Sylveneige continua tant bien que mal. Elle sentait que Streen en avait assez. Mais qu'est ce que j'y peux, moi, s'il fait la tête pour tout et n'importe quoi ? Ah, il nous faudrait un petit combat, tiens, ça nous défoulerait...

    Son désir fut exaucé. Des cris retentirent, des cris d'assaut. Face à Streen et Sylveneige, trois bandits fonçaient, épée brandie. Sylveneige tira vivement son épée.

  4. #64
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen fut soudainement surpris par les trois zigotos qui venaient d’arriver. Visiblement, l’endroit où ils allaient était loin d’être calme. Mais qui étaient ils ? Des rebelles ? Des pirates ? Qui étaient ils pour brandir leurs épées dans leur direction prêts à les embrocher ? Et Sylveneige qui tirait son épée prête à les accueillir. Visiblement, on croirait se retrouver sur un ring où tout quiconque a pour but d’assassiner toute personne dans son champ de vision. Poussant un soupir, il sortit son épée à deux mains. A présent, il fallait passer aux choses sérieuses. Les trois ennemis ne semblaient bons qu’à foncer dans le danger. Streen se concentra donc sur eux et attendit avec confiance le combat au corps à corps.
    Ma bio rp est ici

  5. #65
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Deux demi-ogres, rigolards, se jetèrent sur Streen, tandis que le bandit humain cherchait à attraper Sylveneige avec une impressionnante masse d'armes.

    - Boudiou, il croit quoi, çui-là ?

    La rôdeuse bondit prestement hors d'atteinte, consciente que son épée risquait juste d'être broyée par la masse d'armes si elle entrait dans un corps à corps. Elle lâcha son épée et sortit sa dague, prête à esquiver autant qu'il le fallait et frapper au moment où le poids de son arme déstabiliserait son adversaire. Jetant un regard du côté de Streen, elle le vit en posture délicate, mais espéra qu'il s'en sortirait avec son aisance coutumière.

    Les demi-ogres avaient chacun un fléau, qui semblaient être armes de piètre qualité. Ils combattaient sans subtilité, assénant leurs coups sans discernement, juste pour le plaisir de taper dans le tas.

  6. #66
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Durant un instant, Streen crut halluciner en voyant deux des bandits se jeter sur lui avec des masses d’armes de piètre qualité. Décidément, ils avaient opté pour la méthode la plus stupide. Streen crut qu’il allait combattre à mains nues tant la menace paraissait futile. En deux ou trois coups d’épée, il aurait achevé ses adversaires. Mais en les voyant s’approcher, il réalisa que ses adversaires n’étaient pas de simples humains mais des demi-ogres. Des êtres totalement stupides mais dont la force était redoutable. Ils frappaient sans relâche et sans subtilité obligeant Streen à reculer et parer du mieux qu’ils pouvaient. A présent, il comprenait mieux l’ironie de ces brigands. S’ils étaient de piètres combattants, leur nombre et leur force tournait à leur avantage. Il allait devoir se défaire très rapidement de l’un d’eux s’il ne voulait pas que la situation ne se complique. Il esquiva un coup que s’apprêtait à lui asséner un des demi-ogres et contre-attaqua de toutes ses forces avec son épée.
    Ma bio rp est ici

  7. #67
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Sylveneige fut soulagée de voir que Streen venait de frapper très efficacement l'un des demi-ogres, au point que ce dernier s'effondra sans pouvoir reprendre le combat. Elle oublia sa fatigue, due aux esquives continuelles, et réussit à attaquer à son tour, frappant l'homme à la masse d'armes en haut du bras. Il lâcha sa masse, jura, cria quelque chose à son compagnon encore valide. Tous deux optèrent pour la fuite, laissant leur compagnon se vider de son sang, évanoui.

  8. #68
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Des brigands de pacotille. Voilà comment Streen qualifierait ces malfrats qui maniaient leurs armes peu impressionnantes comme des débutants. Et lâches par-dessus le marché. Une fois que la situation se compliquait, ils détalaient comme des lapins. Finalement malgré leur brutalité, ils ne faisaient pas le poids face à lui. En les voyant fuir, il haussa les épaules. Il était peu probable qu’ils les revoient de sitôt sauf s’ils décidaient de revenir avec toute une armada mais Streen n’y croyait pas. Réalisant qu’il y avait plus important, il se tourna vers sa compagne.
    -Tout va bien Sylveneige ? Tu n’es pas blessée ? Peut on reprendre notre route ?
    Ma bio rp est ici

  9. #69
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    - C'est incroyable, Streen... Bizarre, tout de même, que des costauds pareils s'enfuient... Méfions-nous, il y a forcément anguille sous roche. Et celui-là, on en fait quoi ? On le laisse ici ?

    Sylveneige s'approcha du demi-ogre : il était mort. Prestement, elle fouilla le corps.

    - Tiens, huit pièces d'or, ça peut servir... Allez, on continue.

    Les deux fuyards étaient partis dans la direction qu'ils allaient prendre. Il fallait désormais espérer ne pas retomber dessus. La rôdeuse réfléchissait.

    - Streen, je pense que nous aurions intérêt à trouver une autre issue... Si ça se trouve, nos adversaires sont partis chercher du renfort.
    Dernière modification par Féérune ; 10/08/2014 à 22h35.

  10. #70
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen réfléchit pendant un long moment. Il semblait hésiter entre les possibilités qui s’offraient à eux.
    -Peut-être que oui, peut-être que non. Mais si les renforts sont aussi forts que le demi-ogre, nous n’avons pas grand-chose à craindre. Mais nous ne pouvons pas non plus npous montrer stupide et nous laisser submerger par le nombre. Cherchons une autre issue s’il y en a une.
    Il examina la pièce à la recherche d’une autre sortie.
    Ma bio rp est ici

  11. #71
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Bon sang, comment peut-on mettre autant de temps à répondre à une question si simple ? Sylveneige aimait vraiment son ami, mais elle n'en connaissait que trop les défauts. Elle ne dit cependant rien : le temps lui permettait, quant à elle, de reprendre des forces. Evidemment, songea t-elle avec quelque bon sens, on ne peut pas avoir toutes les qualités. Et un Streen costaud et habile aux armes est à tout prendre beaucoup plus utile qu'un Streen intelligent et sage.

    Elle repéra le puits de lumière le plus proche et le scruta avec attention. La jungle, en ce climat chaud et humide, reprenait vite ses droits. Une racine avait pénétré par l'orifice et descendait de trois bons pieds. Malheureusement ce n'était pas suffisant pour l'atteindre.


    - Streen, tu vois ces racines ? Nous devons trouver un puits qui laisse passer des racines suffisamment longues pour que nous puissions y grimper.

  12. #72
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen fut surpris par l’environnement. Avait il été trop perdu dans ses pensées pour pouvoir y songer ? Mais ce n’était pas le moment d’y réfléchir. Les forbans pouvaient revenir d’un moment à un autre. Il acquiesça, conscient que les racines étaient trop courtes pour le premier puits qu’ils croisaient. Il scruta des yeux la salle et chercha un puits qui serait plus accessible. La jungle l’inquiétait légèrement. Contrairement à sa compagne, il n’avait pas l’habitude de cet environnement. Mais c’était mieux que de rester ici.
    Ma bio rp est ici

  13. #73
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Ils continuèrent à marcher quelques minutes, sans trouver ce qu'ils cherchaient.

    - A ton avis, Streen, faut-il risquer de continuer par là au risque de tomber sur un comité d'accueil, ou retourner sur nos pas pour tenter de trouver un puits nanti de racines suffisamment grandes ?

  14. #74
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen secoua la tête.
    -Continuons à avancer, nous ne pouvons pas prendre le risque de revenir. Il se peut que nous ne trouvions pas de puits que nous recherchons. Dans ce cas, nous nous retrouverons de toute façon confronté avec ces forbans dans l’éventualité où ils reviendraient avec des renforts. Il vaut mieux avancer tant que nous le pouvons plutôt que de revenir et de perdre du temps. Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes peut-être recherché et qu’il vaut mieux quitter cette île rapidement. Courage, avec un peu de chance, peut-être que nous trouverons un puits.
    Ma bio rp est ici

  15. #75
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Ils trouvèrent d'autres puits, mais si tous laissaient passer quelques racines, aucun n'était véritablement accessible. Streen et Sylveneige ne marchèrent pas longtemps, avant d'entendre un brouhaha de voix.

    - Streen, si nous continuons, nous tomberons dans un guet-apens, c'est sûr. Je vais aller espionner un peu, attends-moi ici...

    Sylveneige courut sur la pointe des pieds, puis ralentit. Une troupe de demi-ogres, prête à en découdre, parut dans son champ de vision. Ce serait trop risqué de se frotter à ces types-là, songea t-elle. Il faut absolument que nous trouvions une autre issue. En tous cas, pour le guet-apens, j'avais raison... Elle repartit vers son compagnon, courant aussi légèrement que possible.

    - Non, par là ce n'est vraiment pas possible. Il y a toute une troupe armée, là-bas. Des demi-ogres. On n'en viendra jamais à bout ! retournons sur nos pas, et cherchons de nouveau un autre moyen de sortir d'ici.

  16. #76
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Encore une fois il s’était trompé. En même temps, il aurait de toute façon agi de cette manière. Au moins, sa compagne avait flairé le piège. Ils allaient éviter de passer un sale quart d’heure. Enfin, s’ils se dépêchaient bien entendu. Leurs ennemis n’allaient sa les attendre éternellement. Ils viendraient d’eux-même à un moment donné. Autant revenir en arrière en espérant trouver un puits adapter.
    -D’accord dit il, revenons sur nos pas et cherchons une autre issue.
    Ma bio rp est ici

  17. #77
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Ils revinrent donc sur leurs pas. Sylveneige s'arrêta un instant pour observer le puits qui lui avait donné l'idée d'une issue.

    - Tu sais ce qu'on pourrait faire ? avec des cordes, accrocher cette racine et grimper. Le mort, il n'a plus besoin de ses vêtements ? On fera des cordes avec !

    Ils coururent jusqu'au corps du demi-ogre et commencèrent à découper son pantalon. La toile en était solide, mais ils eurent tôt fait de tailler de grandes lanières et de les nouer. Ils obtinrent une "corde" suffisamment longue pour faire l'affaire, retournèrent sous le puits où Sylveneige comptait opérer.

    - Tu comprends, là j'attache notre corde de fortune à cette flèche...

    La rôdeuse banda son arc après avoir glissé la flèche nantie de la corde et visa la racine. Le tir enfonça la flèche de manière satisfaisante.

    - J'y vais, Streen. Mais je ne suis pas sûre que la corde supporte ton poids. Je trouverai bien là-haut des racines ou des lianes suffisamment longues et solides pour toi.

  18. #78
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Si au départ l’idée de Sylveneige lui avait paru farfelue, il fallait reconnaitre que c’était le seul moyen qu’ils avaient pour faire une corde. Il l’aida à découper les vêtements du demi-ogre puis la laissa monter la première. Si la corde ne supportait pas son poids et que les forbans arrivaient, Streen crierait au moins à sa compagne de fuir, il devait au moins sauver sa vie
    Ma bio rp est ici

  19. #79
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Sylveneige prit son élan et grimpa vivement le long de la corde improvisée. Juste à temps pour s'agripper à la racine avant que la flèche ne s'en détache, tombant avec la corde. Streen restait dans le souterrain. La rôdeuse se pencha et cria :

    - Il y a des lianes épaisses, je t'en envoie une !

    Elle attacha une liane à la racine, aussi solidement qu'elle put. Lorsqu'elle se pencha pour la lancer à Streen, un brouhaha monta à ses oreilles. Le groupe de demi-ogres arrivait près de son ami !

    - Streen, monte vite, ils arrivent !

    Sylveneige se sentit soulevée de terre, une corde solide fut envoyée dans le puits.

    - Olà, chica ! como estas tu aqui ?

    Deux costauds hilares tenaient la corde, par laquelle Streen allait grimper. Pourvu qu'ils ne soient pas de mèche avec les demi-ogres, espérait Sylveneige en son for intérieur.
    Dernière modification par Féérune ; 14/08/2014 à 23h36.

  20. #80
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Le brouhaha s’intensifiait. Il n’y avait plus le temps. Il fallait monter absolument. Il fut tellement obnubilé par ce bruit qu’il n’entendit pas la voix qui venait de parler ou du moins n’y prêta pas attention. Il saisit la corde et commença à grimper. il ne vit pas non plus les deux hommes costauds qui les cueillaient comme des agneaux que l’on emmenait gentiment à l’abattoir.
    Ma bio rp est ici

  21. #81
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    - C'était un mauvais plan, finalement...
    - Ah, estranjeros ! d'où vous venez ? Echappés des prisons du Commandante ?
    - Oh euh... Non... Pas vraiment.
    - Il faudra savoir, pourtant... Le grand garçon, il veut parler ?

    Le gaillard toisait Streen, un grand sourire narquois sur les lèvres.

    HRP : je posterai encore une fois si je peux ce soir, mais demain soir je ne suis sûre de rien. Je serai tributaire du WiFi local !
    Je suis aussi tributaire d un antivirus mal lune, qui me refuse l acces Internet... Sinon le WiFi fonctionne - les jeux bootent sur Internet, mais AVG me refuse l acces a mes sites habituels pour des raisons de securite, le bourrin ! d ou le clavier sans accents du cybercafé (accent en rectif automatique, celui-la)
    Donc tu peux poster, Streen peut y aller a fond sur ses etats d ame, je devrais poster tous les 2 jours au moins.
    Dernière modification par Féérune ; 17/08/2014 à 15h06.

  22. #82
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen fut stupéfait par les gaillards qui les accueillait. Néanmoins, il doutait du danger qu’ils représentaient. S’ils avaient constitué une menace, ils ne leur laisseraient pas l’occasion de parler. Autant donc essayer de jouer franc jeu mais pas trop non plus. Tant qu’ils n’étaient pas certains de savoir à qui ils avaient affaire, il ne pouvait pas tout révéler. Mais qui sait si ces hommes étaient des rebelles ou au contraire des soldats. La réponse qu’il allait donner sera leur salut ou leur tombeau.
    -Une prison ? demanda t’il. Je n’ai jamais vu de prison moi ici.
    Puis désigna le puits dans lequel il venait :
    -Mais si vous voulez, on peut demander aux gaillards armés jusqu’aux dents s’ils en ont vu une. Vous croyez que ce serait une bonne idée ?
    Il cria à l’adresse des forbans par le haut du puits :
    -Hé les vilains pas beaux borgnes avec une jambes de bois, vous n’avez pas vu une prison ? Ca nous aiderait beaucoup.
    Puis en se retournant vers les deux costauds qui venaient de les cueillir :
    -Hum, finalement, ils ne seront pas très enclins à répondre. Bon voilà on va vous raconter notre histoire, comme vous savez sur l’île, il y a un autre vilain pas beau qui veut attraper tous les étrangers pour les capturer et les rançonner. Je ne sais pas si c’est un jeu pour lui mais dans tous les cas, nous lui avons proposé un autre jeu sans lui demander son avis : cache-cache.
    Il réfléchit encore un instant avant de demander :
    -Vous connaissez cache-cache ? C’est un jeu où quelqu’un doit compter sans se retourner pendant que les autres se cachent et celui qui compte doit retrouver les autres. Bon, on doit dire que ce vilain pas beau n’a pas attendu de compter jusqu’à dix avant de chercher à nous attraper. Il a capturé tous nos amis et il compte les rançonner voire pire. Nous il nous a pas encore trouvé mais on a pas l’intention de l’attendre. En fait on aimerait quitter l’île avant qu’il nous trouve. Vous connaissez un moyen ?
    Il se lança dans une nouvelle réplique plaintive :
    -Pauvre de nous de simples étrangers sans défense qui n’avons rien fait et pourtant menacés de mort par un vilain pas beau qui par-dessus le marché commande toute l’île. Nous aimerions lui échapper comprenez vous ? s’il ne nous trouve pas, ouf pour nous, s’il nous trouve aïe pour nous. C’est aussi simple que cela.
    Ma bio rp est ici

  23. #83
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    - Etranger... Tu viens juste de nous faire très probablement repérer par les bandits auxquels tu cherches visiblement à échapper.
    - Ah sûr, c'est malin...

    Sylveneige était sur les dents. Etait-ce possible d'être aussi crétin ? Qu'on amène le danger sur sa propre tête, soit, mais sur la tête des autres c'était pire que tout. Soudain elle réalisa où la troupe de demi-ogres risquait d'aller.

    - Streen ! dona Angustias ! elle est en danger, ces brutes vont aller jusque chez elle ! nous ne pouvons pas la laisser dans un péril pareil !
    - Ola ! qui avez-vous dit ?
    - Dona Angustias dellas Casas y Marquez, c'est elle qui...
    - Ah si ! c'est ma tante ! vous êtes des amis ! mais ton ami à toi, chica, c est un parfait crétino...
    - Il faut aller aider dona Angustias !
    - No, pas de danger... Il y a une protection magique, ces brutes ne pourront pas la passer. Il faut être un peu intelligent, pour trouver...

    Pendant ce temps, les compagnons du neveu de dona Angustias avaient récupéré les cordes par lesquelles Streen s'était hissée à l'extérieur. Dans le tunnel, les demi-ogres hurlaient des imprécations, menaçant entre autres de prendre la troupe ennemie à revers.

    - Je me présente : Paolo dellas Casas y Marquez. Vous avez oublié encore quelque chose...
    - La Victoria o la Muerte.
    - Parfait. Avant que les crétinos d'en dessous trouvent le moyen de parvenir jusqu'à nous, filons par ici...

    Ils entrèrent dans la jungle. Deux hommes devant le groupe traçaient le chemin à coup de machette, un de chaque côté surveillait les alentours, deux fermaient la marche, soucieux de se retourner de temps à autre afin de vérifier s'ils étaient suivis. Sylveneige était épuisée et peinait à tenir le rythme de leur marche.
    Dernière modification par Féérune ; 02/09/2014 à 14h22.

  24. #84
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Ouf, il avait fait le bon choix en révélant leurs intentions. Ces hommes étaient des rebelles, des ennemis du commandante. Ils s’exprimèrent sur son cas de manière peu flatteuse. Certes il ne s’y était pas pris de la meilleure des façons en attirant les bandits à eux mais d’un autre coté, les premiers arrivés l’avaient déjà repéré lorsqu’il était encore en bas du puits. Tout ce qu’il avait fait, c’était de précipiter leur arrivée. Mais ils auraient fini par arriver tôt ou tard. Dans le fond cela ne changeait pas grand-chose. En revanche, Sylveneige allait le maudire pour sa nouvelle prestation ratée. Il jugea avisé de quitter les lieux au plus vite puis de suivre leurs nouveaux compagnons.
    S’il fut impressionné par l’effectif des rebelles et la protection magique, il devait avouer qu’à eux seuls, ils ne parviendraient pas à renverser le commandante. Ils ne pouvaient que se cacher et vvire à l’écart de tout soucis grâce à leur protection magique., rien de plus. Mais Streen avait renoncé à cette idée de coup d’état. La population soutenait le commandante et qui disait qu’en cas de réussite, le nouveau gouvernement serait plus juste ? Absolument rien. La seule solution restait de quitter l’île. Il aperçut à coté de lui Sylveneige qui commençait à être épuisée par ma cadence de la marche. Il voulut lui crier des mots d’encouragement mais dans l’état actuel des choses, il risquait surtout de se faire incendier.
    Ma bio rp est ici

  25. #85
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    HRP

    Trouver l inspiration en moins de 30 minutes, taper sur un clavier degueulasse et QWERTY, avoir un minimum d autorisations Internet et pas de chat ni de possibilite de modifs de mes posts, c est trop pour moi.

    Soit j arrive a me connecter sur mon propre ordi, soit je te lache jusqu au 1er septembre au soir. Desolee, c est trop penible.
    Dernière modification par Féérune ; 02/09/2014 à 14h24.

  26. #86
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    Ils traversèrent la jungle sans encombre, à part quelques singes voleurs, quelques animaux étranges qui occasionnèrent moult crises de rire à Sylveneige et un étonnement sans bornes de Lumi. Enfin la petite troupe parvint sur la côte.

    - Bueno ! nous y voilà. Et maintenant, comment vous traversez ça ? A la nage ? Avec l’équipement que vous avez, ça sera difficile…
    - Il n’y a donc pas de bateau ?
    - Tous réquisitionnés par le Commandante. Ola, que croyez-vous ? C’est cela, les régimes autoritaires…

    Paolo sourit.

    - Mais bien sûr, il y a une solution. Sauf que personne ne l’a jamais testée en pleine mer. J’espère que vos dieux sont assez puissants pour vous aider. Sinon… Eh, il faudra en changer… Et vite, avant de vous noyer…

    Les compagnons de Paolo avaient ouvert une espèce de rideau de lianes, derrière lequel étaient dissimulées trois longs canots, chacun d’entre eux creusé dans un immense tronc d’arbre.

    - Ce sont des pirogues. Vous le voyez, ce sont des troncs d’arbres évidés. Ca flotte donc parfaitement bien ! pas loin de la côte, bien sûr… En haute mer, vous aurez d’autres risques…

  27. #87
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen blêmit en voyant les « canots » qui s’offraient à eux. Effectivement, ils n’iraient pas très loin s’ils en empruntaient un. C’était fait uniquement pour faire du tourisme le long des côtes, pas pour naviguer en pleine mer. Il suffisait qu’un seul requin joue au taureau et le tronc d’arbre volerait en éclats. Et même s’ils parvenaient à prendre le large, que feraient ils face aux tempêtes ? Où le canot allait il les amener ? Et si un jour ils ne parvenaient pas à atteindre la terre ferme ? C’était vraiment risqué comme option. Lorsqu’on leur avait dit que les rebelles les aideraient à s’échapper, il s’attendait à bénéficier d’un équipement plus moderne. Il adressa peu rassuré vers sa compagne bien qu’elle ne se soit pas encore prononcée concernant ces pirogues:
    -Heu…tu veux vraiment prendre ca ? demanda t’il en désignant les canots ?
    Ma bio rp est ici

  28. #88
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    - Streen a raison… Est-ce possible de traverser la mer avec une pirogue ? Avez-vous déjà tenté…
    - Oh bien sûr que non ! en tous cas pas avec un bateau aussi simple. Nous allons fabriquer quelque chose qui va stabiliser la pirogue. Nous allons la transformer en vrai bateau. Mais il faudrait que vous puissiez juste aider un peu… Pas seulement participer à la construction, mais aussi aider à l’effort de guerre… Nous avons besoin d’armes et du nécessaire pour maintenir une petite force armée. Cela coûte cher. Si vous aviez, disons… Cinquante pièces d’or ? Ce n’est pas beaucoup, vous savez, pour vous sortir des griffes du Commandante. Si vous ne pouvez pas, nous vous dirons comment faire pour stabiliser la pirogue, mais ce sera à vos risques et périls. Ce n’est pas que nous souhaitions vous savoir en danger, mais notre temps et notre énergie sont précieux et nous avons déjà perdu beaucoup de temps. Sans compter qu’il va nous falloir construire de nouvelles pirogues.

  29. #89
    Date d'inscription
    June 2006
    Messages 
    2 429
    Streen se demandait pourquoi les gens s’acharnaient à faire des choses inutiles. Du genre par exemple construire des pirogues alors que l’on sait parfaitement qu’elles ne feront pas l’affaire. Un bateau plus résistant serait évidemment le bienvenue mais en avaient ils les moyens. Ensuite cinquante pièces d’or, ce n’était effectivement aps énorme. Disons même que c’était ridicule pour participer à l’effort de guerre. Alors que le peuple acclamait Ortsac, il y avait de toute façon peu de chances qu’ils trouvent de nouvelles recrues. Pour mobiliser une armée, c’était plus de 50000 pièces d’or. Evidemment, personne ne pouvait verser cette somme mais sachant que les paumés qui devaient voir les rebelles étaient probablement peu nombreux, ce n’était pas en leur réclamant 50 pièces d’or qu’ils allaient faire un malheur. Néanmoins, s’ils leur fabriquaient un batau correct, ca valait la peine d’essayer.
    Il demanda à Sylveneige :

    -Combien avons-nous en poche ?
    Ma bio rp est ici

  30. #90
    Date d'inscription
    January 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    3 922
    - Toi, je ne sais pas. Moi je n’ai plus que 7 po…

    Sylveneige se sentit soudain très découragée. Vraiment, si Streen ne retrouve pas un fond de pièces d’or quelque part, c’est fichu…

Page 3 sur 13 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [BG1] Cimeterres, quelle compétence ?
    Par Keliah dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/02/2008, 13h32
  2. [QUETE] Quête d'admission
    Par Eldora dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/06/2005, 18h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256