Page 11 sur 13 PremièrePremière ... 910111213 DernièreDernière
Affichage des résultats 301 à 330 sur 370

Discussion: Quête : les Cimeterres Maléfiques, sur l'océan

  1. #301
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    « Buvez Streen » ? Qui avait parlé ? Qui lui donnait une fiole qu’il devait boire ? Il ne pouvait même pas voir la scène. Où en était le combat contre les Sharites ? Comment pouvait il faire confiance à la personne qui lui avait donné la fiole ? Cela lui paraissait absurde. Néanmoins, privé de sa vue, la situation ne pouvait pas être pire. Autant boire, la fiole, il verrait les effets qu’elle produirait. Seule la mort pouvait être îre que son état. Il but le contenu sans savoir ce qu’il buvait.
    Ma bio rp est ici

  2. #302
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Lumi, qui venait de lâcher la potion de soins à Streen, poussa un cri de jubilation. Il avait bien rempli son rôle. Un peu à l'écart du combat, Milien d'Otrante sourit. Comme un petit sort de base peut être utile ! enfin Streen va pouvoir reprendre le combat. Négligemment, le mage avisa un petit groupe de Sharites qui arrivaient en renfort.

    Milien d'Otrante boule de feu groupe de Sharites

    C'étaient de piètres guerriers, ils moururent presque tous. Le dernier se traîna encore quelque peu, mais juste pour mourir piétiné par un des taureaux.

    Streen, qui avait recouvré sa vision, n'avait plus qu'à retourner au combat. Un combat qui tournait désormais nettement en faveur des villageois.

  3. #303
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen regrettait de ne pas avoir pris un arc avec lui. A vrai dire, il ne s'attendait pas à voir autant d'adversaires. La vision retrouvée, il examina brièvement la situation avant d'agir. Il reprit son épée à deux mains et fonça vers un groupe de sharites en criant:
    -Banzaiiiiiiiii!!!!!!!!
    Ma bio rp est ici

  4. #304
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Les Sharites en question avaient déjà subi des assauts qui les avaient affaiblis, mais ils se battaient avec l’énergie de ceux qui n’ont plus rien à perdre. Sylveneige, qui n’avait plus de flèches, était très agacée. Elle se jeta dans la mêlée avec son épée. Le capitaine Englund, quelques matelots de l’Azur, Yerr-Ir et Sombria rejoignirent les deux jeunes aventuriers et bientôt le groupe de Sharites fut vaincu. Les villageois crièrent leur joie et remercièrent le groupe qui les avaient tant aidés, tandis que les deux bergères réunissaient les troupeaux.

    Un des fermiers se dirigea vers eux.


    - Merci ! vous avez donné l’impulsion nécessaire à notre révolte !
    - Que s’est-il passé ?
    - Les Sharites sont arrivés il y a un mois environ. Ils étaient armés, ont capturé le bourgmestre et sa famille et les ont emprisonnés. Notre soumission contre leur vie ! comprenez que nous ne pouvions pas leur résister. Soumission d’ailleurs provisoire, puisque les Sharites avaient choisi notre village, isolé, pour une transaction spéciale qui devait avoir lieu avec des chevaliers noirs. Nous devions les héberger et les nourrir pendant ce temps. Barbe d’Ulgoth leur servait ainsi de base. Qui s’imaginerait que notre petit village puisse être la proie de tels dangereux individus ?
    - Les cimeterres !

    Yerr-Ir avait blêmi.

    Effectivement, nulle trace du grand sac qui contenait les cimeterres en vue.

  5. #305
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen estimait saugrenu d’avoir organisé un tel remue-ménage pour une transaction qui était sensée rester secrète. Agir de cette façon avait été un acte considéré. S’ils avaient été plus discret, personne ne se serait douté de rien. Dévoiler aux villageois l’objet de leurs actions et capturer le bourgmestre, c’était la meilleure façon de se faire remarquer. Pas très malins ces sharites. Mais le moment n’était pas venu pour en discuter, les cimeterres avaient disparu. Streen qui avait voulu poursuivre le porteur s’était retrouvé aveuglé. Personne n’avait fait attention à lui et il en avait profité pour prendre la clé des champs. Vers où était il parti ? Il ne voyait qu’une seule solution.
    -Vite au port cria t’il. Le porteur a du les amener dans leur bateau.
    Ma bio rp est ici

  6. #306
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Yerr-Ir et Streen coururent au bateau. Sylveneige ne les suivit pas, elle fixait Milien qui réfléchissait intensément.

    - Milien ? Que se passe t-il ?
    - Vois-tu, Sylveneige, je suis sûr que personne ne s’est dirigé vers le petit port. Là où vous vous battiez, je surveillais en lançant des sorts utiles de temps à autre. Comme le sort de message à distance, qui a intimé à Streen l’ordre de boire la potion de soin que je lui ai fait porter par Lumi.
    - Alors où sont ces fichues armes ?
    - Selon moi, elles ont été prises par un Sharite qui a réussi à s’enfuir.

    Streen et Yerr-Ir revinrent du bateau, qu'ils avaient exploré de fond en comble, sans rien trouver. A leur retour, un villageois leur indiqua une direction, vers une tour abandonnée.

    - Vos amis sont partis par là, à la recherche d'un Sharite qui s'est enfui.

    Sur la place, un homme bien mis et sa famille clignaient des yeux éblouis par le soleil, heureux de leur liberté retrouvée.
    Dernière modification par Féérune ; 04/01/2019 à 21h53.

  7. #307
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Pas le temps de réfléchir, il fallait retrouver impérativement ces armes. Streen suivit la direction indiquée par le villageois et se dirigea vers la tour en compagnie de Yerr-Ir. Pourvu qu'ils retrouvent ces cimeterres à temps.
    Ma bio rp est ici

  8. #308
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Ils marchèrent vivement, mais ne virent aucun Sharite. Devant eux, la tour branlante paraissait être une entité vivante. Le soleil, qui déclinait lentement à l’horizon, lançait des feux étranges le long des murs. Le bruit du ressac ajoutait une impression fantastique. Soudain, le bruit d’une porte émana de la tour.
    La porte de vieille tour était ouverte et laissait entrevoir un escalier en meilleur état qu’on pouvait attendre d’une batisse aussi ancienne.


    - Bon alors, on entre ?



    HRP : Streen peut entrer s'il le désire

  9. #309
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen haussa les épaules.
    -On rentre.
    Il sortit néanmoins son épée à deux mains. Les sharites n'allaient pas se laisser faire. Ils se savaient coincés. ils ne s'étaient pas attendus à ce que le groupe les retrouve. Or un homme qui se sait condamné n'avait plus rien à perdre. Il pouvait se montrer très dangereux.
    Ma bio rp est ici

  10. #310
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Milien faillit lancer une discussion sur l’importance de l’usage du terme exact dans la langue commune, mais se retint à temps. Après tout, entrer ou rentrer, quelle importance ? Il se contenta d’un fort banal :

    - Attention cependant, il peut y avoir des pièges ou des glyphes de garde…

    Streen, énervé, venait d’entrer. Aucun piège ne se déclencha.

    La tour était désertée depuis longtemps, vide. L’escalier était si branlant qu’on ne pouvait envisager de le monter sans accident. Cependant une lueur étrange, comme une espèce d’éclair gris bleuté, brilla pendant quelques secondes en haut de l’escalier.


    - Il y a quelque chose, là-haut ! Lumi ! va voir, mon cœur.
    - C’est probablement dangereux… Attendez.

    Yerr-Ir protection Lumi

    Le harfang battit des ailes et prit de la hauteur, effectuant un vol circulaire vers le haut de la tour. On entendit un cri, indéniablement humain, puis une chute dans l’eau. Lumi revint, l’air affolé.

  11. #311
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen fonca les sourcils en voyant Lumi revenir l'air affolé. Bien qu'il aie entendu un bruit dans l'eau, Streen s'écria:
    -Je monte en haut. Je veux en avoir le cœur net.
    En l'espace d'un instant, il se demandait qu'est ce qu'il nécessitait d'en avoir le cœur net. Mais s'il n'y avait rien en haut, il verrait de là où il sera ce qui est tombé dans l'eau.
    Ma bio rp est ici

  12. #312
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Ni Milien ni Yerr-Ir n’eurent le temps de prévenir le jeune aventurier. Quant à Sylveneige, elle était trop occupée à réconforter Lumi pour réagir.

    Streen monta quatre marches sans encombre. La cinquième et la sixième se contentèrent de grincer. La septième émit un craquement léger, la huitième un craquement plus prononcé, la neuvième branla… Enfin la dixième céda sous le poids du demi-elfe, dans un craquement apocalyptique.

    Sylveneige releva la tête et éclata de rire.

  13. #313
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen n’avait pas vraiment fait attention au bruit des marches. Il s’était imaginé que l’escalier était très vieux mais cela n’affectait nullement sa détermination. Il voulait aller jusqu’en haut des marches. C’était ainsi qu’il tomba à la renverse lorsque la dixième marche s’effondra sous son poids. Après un atterrissage de choc. Il se hissa de là où il était et redescendit. Il foudroya Sylveneige du regard qui se moquait de lui.
    -Tu trouves ca drôle ? J’aimerais bien t’y voir.
    Puis à Milien et Yerr-ir :
    -Alors on fait quoi ? vous avez une idée ?
    Ma bio rp est ici

  14. #314
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    - Oui.

    Le ton de Sylveneige était distinctement moqueur. Milien se hâta de prendre la parole avant que la rôdeuse lance une phrase blessante.

    - Vous devez avouer, Streen, que monter un escalier aussi abîmé ne pouvait être qu’une très mauvaise idée.
    - D’autant plus que nous avons entendu le bruit d’une chute dans l’eau. Donc l’idée, Streen chéri, c’est de sortir de la tour et de regarder la mer… Là où le Sharite se trouve très certainement.


  15. #315
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen s’apprêta à répliquer à sa compagne quand Milien prit précipitamment la parole. L’effet souhaité par celui-ci fut il escompté ? Oui car non seulement Sylveneige n’avait pas lancé une phrase moqueuse avant lui et Streen avait aussitôt oublié l’ironie de sa compagne. Malheureusement, la nouvelle phrase qu’elle fit l’exaspéra à nouveau :
    -Cesse de m’appeler ainsi veux-tu ?
    Puis à l’ensemble du groupe :
    -Escalier abîmé ou pas, qu’auriez vous fait à ma place si le sharite n’était pas tombé dans l’eau ? Si ca se trouve, il n’est pas tout seul et les cimeterres sont encore au sommet de la tour. Allons voir dans l’eau au cas où.
    Ma bio rp est ici

  16. #316
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Yerr-Ir n’avait pas attendu la fin des discussions pour courir au rivage. Le Sharite avait coulé à pic.

    - Vite ! il a coulé ! nous devons tenter de le sauver pour avoir des informations et retrouver les cimeterres ! qui sait bien nager ?

  17. #317
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    -Pas moi en tout cas. Je ne sais pas nager.
    Streen se demanda comment le sharite était tombé dans l’eau. Peut-être une dispute avec son compagnon qui était resté là haut s’il y en avait réellement un. Sauf si ce dernier avait en fait disparu dans la nature et que cet homme avait simplement servi à détourner leur attention. Dans ce cas, il y avait de fortes chances qu’ils ne les retrouvent jamais.
    -Hum…peut-être que l’on devrait le repêcher mais croyez vous qu’il nous révélera où se trouvent les cimeterres ?
    Ma bio rp est ici

  18. #318
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    - Il y a mieux à faire, ne vous inquiétez pas.

    Le mage rentra à l’intérieur de la tour. Les autres le suivirent ; il n’y avait pas grand-chose à faire. La mer était houleuse, et un homme en armure n’avait aucune chance de s’en sortir : même son sauveteur n’aurait pu le maintenir en surface, le poids de l’armure et des armes étant trop lourd.

    Milien d’Otrante sort d’enchevêtrement rampe de l’escalier

    - La rampe est lisse, mais plus maintenant. Vous pouvez l’escalader sans danger en faisant vite.

    Sylveneige grimpa la première avec sa prestesse coutumière.

    - Ça alors !!! montez, montez tous ! il y a un tunnel lumineux ! le Sharite a dû filer par là après avoir jeté quelque chose par la fenêtre pour faire diversion !


  19. #319
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen avait suivi sa compagne jusqu’à l’arrivée vers le tunnel lumineux. La dernière réplique de Sylveneige le fit éclater de rire :
    -Mais oui, tu as raison, c’est l’homme en armure que le sharite a poussé d’en haut pour faire diversion ?
    Il commençait à avoir des crampes d’estomac tellement il n’en finissait plus de rire. Néanmoins, les cimeterres n’étant toujours pas retrouvés, il reprit son sérieux.
    -Allez on se lance à sa poursuite. Qu’est ce qu’on attend ?
    Il commença à filer vers l’issue en criant :
    -Banzaiiiiiiiiii !
    Ma bio rp est ici

  20. #320
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Yerr-Ir, pourtant si discret, ne put s’empêcher de soupirer. Ce jeune crétin pousse le cri sacré des chevaliers de la très lointaine Kozakura. S’il savait la fière cruauté de ces guerriers, il éviterait ce cri…
    Le clerc poussa doucement mais fermement Streen et lança un sort divin dans le tunnel.


    Yerr-Ir détection du mal tunnel

    - Oui… Les cimeterres y sont très certainement : voyez comme l’aura maléfique est intense. Permettez, cependant…

    Yerr-Ir bénédiction groupe

    Pendant ce temps Sylveneige, à tout hasard, avait lancé une corde à la mer après l’avoir attachée à la rampe de l’escalier.

    - Là ! ça laissera peut-être une chance au type qui est tombé…

    Aucune certitude que ce ne soit pas un objet tombé à la mer, mais la rôdeuse ne tenait pas à se sentir responsable d’une éventuelle noyade. J’ai un cœur d’artichaut, moi…

    Enfin, ils pénétrèrent dans le tunnel.

    Juste à temps. L’intensité lumineuse diminua brusquement et le tunnel disparut. Le groupe se retrouva sur une étroite passerelle flanquée de chaque côté d’un gouffre de feu.
    Dernière modification par Féérune ; 16/11/2014 à 15h50.

  21. #321
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen blêmit en se retrouvant sur la passerelle. Celui lui rappelait désagréablement l’expédition luméniene avec l’escalade effectuée avec Arya, Dorian et Eomer. Sans compter qu’il lui semblait se trouver dans une véritable fournaise : un gouffre de feu de chaque coté de la passerelle. S’il tombait, ce serait la fin. Or, sa peur du vide ne s’était pas estompée au fil du temps. Son sourire s’effaça aussitôt. Il hésita avant de commencer à s’engager sur la passerelle. Il claqua des dents tout en posant le premier pied.
    -Nous sommes obligés d’y aller ? J’ai le vertige. Etes vous certain que ce soit vraiment une bonne idée ?
    Mais maintenant qu’ils étaient arrivés ici, ils ne pouvaient plus reculer. « Ne regarder que la passerelle, surtout ne regarder que la passerelle ».
    Ma bio rp est ici

  22. #322
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    - Avançons. De toute façon, nous n’avons pas le choix.

    Ils avancèrent avec précaution. La chaleur était intense, si intense que leurs yeux les piquèrent. Derrière eux, une autre personne apparut.

    - Je me disais bien que vous deviez être dans le coin…

    Sombria souriait, de son sourire vaguement empreint de cruauté.

    - J’ai pris mes renseignements. Bien sûr j’ai dû user de ma dague pour les avoir, mais cela valait la peine ! marchons, voulez-vous, il y a un endroit plus frais après cette maudite passerelle.

    Ils atteignirent un porche, le passèrent. Immédiatement l’air sembla fraîchir. Ils se trouvaient dans une vaste grotte. Des stalagtites et des stalagmites, d’une délicate teinte ocrée, créaient un décor féérique.

    - Ici nous sommes en sécurité.

  23. #323
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    L’arrivée de Sombria avait failli faire tomber Streen hors de la passerelle. Il perdit l’équilibre à ce moment là et cria :
    -Non, je vais tomber.
    Par chance, il s’écroula sur le passerelle mais ne tomba pas ailleurs. Qu’est ce que cette femme venait faire ici ? Elle l’avait tellement surpris qu’il avait failli tomber. Il trembla de tout ses membres tandis qu’il était sur la passerelle. Il se releva et avança tant bien que mal. Lorsqu’ils atteignirent la grotte , il sentit menaçantes les stalactites. Après tout, elles pouvaient se décrocher à tout moment.
    -moi je ne suis pas rassuré murmura t’il.
    Ma bio rp est ici

  24. #324
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Sombria le toisa sans aménité.

    - Nous sommes dans le repaire principal des Sharites. Ici vivait un petit peuple duergar, qu’ils ont presque éradiqué. Une petite trentaine de personnes, c’est ce qui reste d’une ville souterraine de plusieurs milliers d’habitants. Les Sharites ont tout détruit, lentement, méthodiquement, pour assouvir leur haine des autres et peut-être d’eux-mêmes. Ils ont utilisé les portails de téléportation que les mages duergars avaient créés, afin de parcourir le sous-sol féérunien instantanément.
    - C’est très intéressant… Où s’est réfugiée la trentaine de duergars survivants ?
    - Non loin de Barbe d’Ulgoth, probablement. C’est un lieu qui reste assez isolé… C’est d’ailleurs pour cela que les Sharites l’ont choisi comme repaire.
    - Oui, c’est intéressant, mais nous devons retrouver les cimeterres.
    - Ils ne sont pas loin… Le Sharite que j’ai eu en mains a fini par avouer qu’un de ses comparses s’était enfui vers la tour pour utiliser un de ces fameux portails. Avec les cimeterres. Nous n’avons plus qu’à les chercher…
    - Et votre ami Seroaunk ?
    - Il a dû être ramené à la vie. Mais il va bien ! il était juste trop faible encore pour nous accompagner.

    Le regard de la chevalière s’était adouci.

  25. #325
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen demeura sceptique. Décidément les sharites avaient déployé les grands moyens avec de nombreuses portes de sortie si tout se déroulait mal. Avec ces portails, celui qui les possédait avait toutes les chances de s’enfuir et de semer le groupe. En soi cela n’aurait pas été gênant s’il n’avait pas eu les cimeterres. Désormais, ils paraissaient très loin maintenant. Il dit à l’attention du groupe :
    -Alors dirigeons nous vers ces portails. Nous avons encore peut-être une chance de els récupérer.
    Ma bio rp est ici

  26. #326
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    - Nous venons d’en utiliser un, Streen. Nous devrions tâcher de nous localiser. Dame Sombria, savez-vous où nous sommes ?
    - Le premier portail mène à la Porte de Baldur. Enfin, à son sous-sol, et à une profondeur respectable. Bien au-dessous des caves des habitants ! le prochain devrait nous mener à Athkatla. Là où vous deviez livrer les cimeterres… Mais notre Sharite n’est sans doute pas bien loin. Il devait rester au premier portail, donc dans cette salle, pour attendre son comparse. Celui à qui il est arrivé une si mauvaise aventure : tomber dans mes mains…
    - Alors nous devons le retrouver, ne perdons pas de temps.
    - Il n’y a qu’un seul souterrain, ce ne devrait pas être bien difficile. Mais j’avoue que je suis surprise de ne pas le trouver ici.

    Ils avancèrent dans le souterrain, beaucoup plus sombre que la salle précédente. Streen buta sur quelque chose de mou. Sylveneige poussa un juron. Elle venait de trébucher sur un large objet.

    - Mais c’est un sac ! Streen, attention ! je suis sûre que c’est le Sharite que tu piétines…


    HRP : oui ce sont les cimeterres et le Sharite ; l'homme est mort.

  27. #327
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Streen se releva et ajouta :
    -Oui, c’est effectivement un cadavre. Le sharite est mort et le sac est avec lui. Mais il vaudrait mieux vérifier que les cimeterres sont bien dans le sac.
    Ma bio rp est ici

  28. #328
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Yerr-Ir prit vivement le sac, l’ouvrit et en tâta prudemment l’intérieur.

    - Oui, ce sont les cimeterres. Quel soulagement !

    Milien s’était agenouillé auprès de l’homme.

    - Il est mort, mais depuis peu de temps. Que s’est-il passé ?

    Un grondement envahit le souterrain. Le sol trembla. Une stalagtite se fendit, puis chuta.

    - Une stalagtite ! c’est cela qui l’a tué. Je sens une blessure. Nous devons passer le portail au plus vite, nous sommes aussi en danger.

  29. #329
    Date d'inscription
    juin 2006
    Messages 
    2 485
    Finalement le choix des sharites n’avait pas été un succès. Certes il était judicieux d’avoir choisi barbe d’Ulgoth grâce à la présence de portails mais ils n’avaient pas prévu le risque lié aux stalactites. Qui aurait pu le prévoir d’ailleurs ? Mieux valait ne pas trainer ici. les stalactites tombées ne seraient pas les seules.
    -Tirons nous d’ici. Nous devrions rejoindre le portail le plus proche. Plus vite nous serons partis de cet endroit, le mieux ce sera.
    Ma bio rp est ici

  30. #330
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Paris
    Messages 
    4 717
    Ils trouvèrent rapidement le second portail. D’autres tremblements sourds montaient du sol, quelques stalactites tombèrent, mais sans faire de blessé. L’obscurité se dissipait au fur et à mesure qu’ils avançaient dans le souterrain : la lueur émanait du portail.

    Yerr-Ir ouvrit de nouveau le sac pour constater que les armes étaient bien celles qu’ils avaient cherchées.


    - Oui, nous pouvons y aller, ce sont bien les cimeterres maudits.

    Il les montra. Les armes luisaient faiblement, d’un reflet gris-vert clair. Le clerc referma vivement le sac.

    Ils passèrent le portail. N’entendirent ni de ressentirent plus les grondements.

    Le groupe était sur une autre passerelle. Celle-ci se trouvait également au-dessus d’un gouffre, mais d’une nature bien différente. Milien se pencha précautionneusement.


    - Regardez, ce sont des roches, mais elles brillent… probablement un minerai précieux. Peut-être le secret de la richesse d’Athkatla ?

Discussions similaires

  1. [BG1] Cimeterres, quelle compétence ?
    Par Keliah dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/02/2008, 12h32
  2. [QUETE] Quête d'admission
    Par Eldora dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/06/2005, 17h27

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257