Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: [Ailleurs] Trépassé et à venir

  1. #1
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968

    [Ailleurs] Trépassé et à venir

    - Commandant, vous m’avez demandé de sélectionner des candidats pour la mission de demain.
    - Oui sergent, nous avons absolument besoin d’un éclaireur expérimenté pour mener à bien cette reconnaissance. C’est vital pour la suite des opérations sur le secteur de Bois Roux.
    - Nous n’en avons qu’un d’éventuellement disponible malheureusement. Et il y a un problème…
    - Que se passe-t-il ? Il n’est pas volontaire ?
    - Non, et c’est même tout le contraire. Mais il devrait rester à l’infirmerie d’après les clercs.
    - Montrez-moi ça !

    Le commandant, assis derrière sa table de travail prit le dossier que lui tendait son subordonné et se mit à le compulser avant de répondre d’un ton analytique :

    - Multiples contusions, épaule luxée lors de la dernière mission. Il est rentré seul il y a trois jours et il est alité à l’infirmerie depuis. Les blessures ont été soignées mais les préconisations sont de le laisser au moins une semaine au repos. Je crois que cela règle son cas, non ?
    - Nous avons grandement besoin d’hommes de sa compétence. Il trouve déjà le temps long. C’est un cas assez particulier. Il pourrait être sur pied. Il n’a d’ailleurs accepté de se faire soigner que pour repartir plus rapidement en mission.
    - Une sorte de héros bravache ?
    - Non, il ne se vante jamais auprès des autres et il semble se soucier comme d’une guigne des honneurs et des médailles qu’il a pourtant mérité pour certaines de ses actions.
    - Ah oui, je vois qu’il a eu un autre accident le mois dernier. Une cheville cassée cette fois, toujours sur le terrain.
    - Oui, une mauvaise réception suite à une chute de cheval. Lors de l’embuscade de Clairebois. Il est resté en arrière pour retarder l’ennemi pendant que son partenaire retournait au camp chercher les renforts. Quand ils sont arrivés sur place, il n’y avait plus que lui et cinq cadavres. Les clercs n’ont réussi à le retenir que quelques jours avant qu’il ne réclame de repartir au front.
    - C’est un esprit de sacrifice plutôt admirable, quoique téméraire. Enfin, si cela ne nuit pas à son efficacité.
    - Non, rien à redire de ce côté : c’est clairement un de nos meilleurs éléments. Avec un taux de réussite très flatteur. Le problème est qu’il n’a pris aucun jour de repos depuis son arrivée il y a trois mois. En dehors de ses quelques passages à l’infirmerie.
    - Nous ne pouvons pas nous permettre de refuser les bonnes volontés. Y a-t-il autre chose ? Le pensez-vous apte au service pour cette mission ?
    - Physiquement oui, il est résistant. Et il a une bonne expérience de ce genre de situations. Mais il a clairement des problèmes du point de vue psychologique. D’après ceux avec qui il a opéré, il fait une affaire personnelle de chaque mission : il n’y a plus que l’atteinte de l’objectif qui compte. C’est toujours le premier à se porter volontaire quand il s’agit de prendre des risques. Nous avons d’abord soupçonné des tendances suicidaires. Cette impression n’a pas vraiment été démentie depuis. Ce n’est pas qu’il ne prenne pas le temps de calculer les risques qu’il courre, c’est juste qu’il ne semble pas s’en soucier.
    - C’est un tableau plutôt noir. Pensez-vous qu’il soit fiable ? En dehors de son efficacité j’entends.
    - Difficile de se prononcer mon commandant : il est loyal et vous pouvez compter sur lui pour donner le meilleur de lui-même quand vous lui confiez une mission. Mais il est impatient. Un peu trop. Il ne sait pas quand s’arrêter. Ces missions sont éprouvantes : le repos et la récupération sont une donnée fondamentale sur le moyen terme. Lui ne sait que pas décrocher. Il tire sur la corde, toujours plus. Elle finira par casser à ce rythme, c’est inévitable.
    - Je répugne à ne pas suivre votre avis quand il s’agit de vos hommes mais nous n’avons pas beaucoup le choix s’il peut être sur pieds demain. Nous l’enverrons en permission ensuite. A-t-il de la famille sur le continent ? S’en est-il ouvert aux autres soldats ?
    - Non, c’est un solitaire : il n’entretient guère de relations avec les autres hommes. Et il n’a pas de famille connue à Luménis ou même en Helonna. Tout juste quelques relations d’après le rapport initial du commandant FlècheSombre. Il n’entretient aucune correspondance contrairement à la plupart des autres expatriés.
    - C’est une chance…
    - Mon commandant ?
    - L’homme que vous me décrivez nous est utile. Je répugne à l’utiliser au-delà de son état de forme ainsi mais nous avons besoin de toutes nos forces tant que nos défenses ne seront pas en place. De plus, il semble avoir lui-même fait ce choix. Tant que vous ne m’apportez pas des éléments susceptibles de me faire penser qu’il pourrait nuire à la réussite de notre mission ou à la sécurité des autres hommes, je n’ai d’autre choix que de le maintenir en service actif. Comprenez-moi bien, cela ne me fait pas plaisir mais ce genre de personnage est encore plus dangereux pour lui-même quand on le laisse livré à lui-même.
    - Bien, commandant. Je vais l’informer que sa requête est acceptée.
    - Vous me l’enverrez ensuite. J’aimerais me forger une opinion plus personnelle.
    - A vos ordres !
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  2. #2
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    3 mois plus tôt

    Les souvenirs heureux l’assaillaient comme chaque vague heurtant la coque de La Fierté de Solarcis. Tous se mêlaient en un tourbillon incohérent où chaque bribe était déformée au prisme du désespoir. Tous appartenaient désormais à un passé révolu, erroné, faussé. Chacun, unique, venait confirmer sa conviction. Ils étaient tous et chacun illusion naïve, erreur qui ne lui était pas destinée mais qu’il avait voulu croire, qu’il avait nourri de sa soif inextinguible. Chaque réminiscence, inlassable, venait désagréger un peu plus ce qu’il avait été. Ce qu’il avait cru être. Ce qu’il avait cru vivre. Chacun, complice, venait nourrir l’abîme sans fond de son mal-être.

    Cela faisait des heures, ou même des jours qu’il était monté sur le pont, au cœur de la nuit, au cœur de ses ombres. Il n’avait pu trouver le sommeil, les souvenir ne lui en laissant pas le répit. Epuisé, il s’était adossé au bastingage, s’était laissé glisser, de corps et d’esprit. La pluie battante, les mouvements des marins, ceux du navire tout entier, balloté par les flots. Tout cela appartenait à un autre monde, à une autre illusion.

    La tempête continuait de faire rage au dehors, les éléments se déchaînaient sans tenir compte de ceux qui ravageaient son esprit. Il s’était retrouvé debout sans même en avoir eu conscience, sans doute sous l’impulsion d’une embardée. Ses doigts s’étaient crispés sur le bastingage glissant quand il s’était tourné pour contempler l’océan furieux, moqueur, si attirant.

    Qu’il serait simple d’enjamber le garde fou, de simplement se laisser glisser. De s’engloutir tout entier dans les flots tout prêts à l’accueillir. De rejoindre la froide et aveugle réalité des profondeurs. D’y apaiser la morsure cuisante de ces images nauséabondes qui le consumaient de l’intérieur, de ces moments pollués par le mensonge dont il avait été le complice zélé, biaisés par la trahison de celle qui avait tant représenté. Celle à qui il avait trop demandé.

    Alors qu’il se laissait convaincre par une nouvelle de désespoir, il ressentit un appel de détresse, une vague d’incompréhension solliciter son esprit. La morsure ferme d’une mâchoire se refermer autour de son bras. Un rappel criant qu’il avait encore une enveloppe solide, sensible, à défaut de savoir encore comment la contrôler…
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  3. #3
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    Trois jours plus tôt

    Ses paroles le hantaient encore et toujours. Celles qu’il se souvenait avoir prononcées. Celles qu’il aurait voulues. Celles dont il aurait du s’abstenir. Celles qu’il avait sans doute imaginées après coup, dans la torpeur de la nuit sans sommeil, sans repos d’âme ou de corps.

    J’aurais du le savoir. Je n’ai été qu’une courte étape dans ton existence. Sache que tu as été bien plus dans la mienne. J’aurais aimé que tu le deviennes plus encore. Mais ce n’était qu’une illusion, qu’un doux rêve. Ce n’était pas fait pour moi. J’ai essayé mais je n’ai pas su t’offrir ce que tu attendais de la vie, ce que tu attendais d’un homme. C’est pour cela que tu as recherché ailleurs cette étreinte, ce bonheur que je n’étais pas capable de t’offrir.

    Je n’ai pas su te garder près de moi. Tu ne me désirais plus bien avant que tu t’en rendes compte. Je n’aurais pas du tenter de t’arracher à tes montagnes, à ton monde. Tenté de te capturer dans une cage que j’ai voulu imaginer pour nous deux. Elle était trop étriquée pour ta liberté, elle aurait fini par te blesser. J’aurais du te laisser t’envoler, belle oiselle au lieu de chercher à te conserver égoïstement.

    Ne te fais aucun reproche pour ce qui s’est passé. Je ne t’en fais pas. Je n’en ai pas le droit. Ne t’inquiète pas pour ce qui arrivera. Oublie cette échec, mon échec, cette étape. Envoles-toi vers la suivante ! Retrouve ce bonheur que j’aurais voulu être capable de te donner. Avec lui ou un autre. Je suivrai une autre voie. Une voie pour ceux qui n’ont rien à perdre, guère plus à espérer. Ma place dans le monde, le rôle que je n’aurais pas du quitter. Adieu.

    Avait-il osé prononcer son nom ? Cette sonorité qui lui avait toujours fait battre le cœur un peu plus rapidement. Il aurait voulu faire taire cette voix. S’abandonner à un sommeil plus profond que celui qui le fuyait. Un sommeil sans réveil. Il avait emporté de quoi dans son sac. Certaines herbes médicinales pouvaient servir à autre chose, dosées convenablement. Il glissa sa main dans le noir. Il tenta de défaire une boucle récalcitrante, à tâtons, maladroitement. Il fut interrompu dans sa résolution :


    - Debout soldats ! Cessez de traînasser ! On a besoin de vous.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  4. #4
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    Trois mois plus tard

    Dès qu’il avait su que la mission consistait à s’introduire dans le réseau de souterrains côtiers pour traquer les créatures qui s’y tapissait, il s’était immédiatement porté volontaire. S’infiltrer dans ce réseau pour y trouver le nid de ces abominations nécessitait une grande discrétion. Dans ces conditions, pouvoir se passer de torche lui prodiguait un avantage sur la plupart des autres éclaireurs ne disposant pas de vision nocturne.

    Rares étaient les volontaires pour cette tâche des plus périlleuses mais la nécessité en était devenue impérieuse. Deux des pêcheurs qui ravitaillaient le campement provisoire avaient trouvé la mort la veille, lors d’une attaque des créatures amphibies. Il ne s’agissait pas d’une expédition punitive : les créatures n’en étaient pas à leur coup d’essai et terrorisait une partie des autochtones. Les autorités militaires avaient décidé de s’occuper en priorité du problème quand, le matin même, la plupart des autres pêcheurs avaient justement refusé de s’approcher de cette zone poissonneuse, ce qui mettait en péril l’approvisionnement des ouvriers et des soldats.

    Le rôdeur était parti en avant d’un petit groupe de soldats expérimentés sensés couvrir ses arrières et empêchait qu’aucun des monstres ne quitte la zone et n’engendre une nouvelle menace plus diffuse mais d’autant plus incontrôlable. Ses talents le désignaient tout à fait pour repérer les lieux et désigner les cibles prioritaires. Mais il y avait immédiatement vu l’opportunité de s’enfoncer droit vers la nourricière de tous ces monstres, celle sans qui la menace serait définitivement annihilée. C’était risqué, il serait sur le fil du rasoir pour ne pas donner l’alerte mais s’il parvenait à ses fins, les soldats pourraient achever les derniers survivants sans courir de risques. Cela rétablirait la confiance des pêcheurs et, plus important, cela signifierait des dizaines de vies sauvées. Alors qu’importait de risquer de sacrifier la sienne par comparaison ?

    Il avait trompé sans difficulté la vigilance des créatures restées à la périphérie du réseau, trop confiantes ou trop stupides pour organiser des tours de garde efficaces. Mais à présent il était tout proche de la plus grande salle du complexe et sentait la présence de dizaines de créatures. La moindre erreur provoquerait un combat qui ne pourrait pas être à son avantage. Au mieux il pourrait donner l’alerte pour signaler la position aux soldats mais ils étaient de toute façon trop loin pour intervenir à temps.

    Il repéra un conduit étroit qui le ferait parvenir en surplomb de la salle et empêcherait ses adversaires de l’attaquer à plus de deux à la fois si jamais il était pris à revers. Encore une preuve de la stupidité des monstres. Une chance de réussite aussi. Abattre la reine signerait l’arrêt de mort de la meute. Même si cela rendrait les créatures frénétiques, il n’avait pas le choix. Il arma son arc et s’avança dans la pénombre, plus silencieux qu’une ombre.

    Elle était morte désormais, et la cacophonie des êtres froids et visqueux emplissaient les tunnels, à la recherche d’un exutoire à leur colère, à leur détresse. Il éprouvait un sentiment similaire, s’abandonnait à la frénésie du combat. Il n’y avait que dans ces moments désormais qu’il parvenait à se sentir en vie, à sortir de la torpeur de ses sentiments étouffés, bridés.

    Ses lames étaient déjà poisseuses de sang des gardes les plus proches. Mais ils continuaient d’affluer, toujours plus nombreux, se gênant et se bousculant pour s’empaler sur ses lames. Certains avaient percé ses défenses bien entendu mais il ne ressentait pas leurs coups, leurs griffures, pas tant qu’il lui restait de l’énergie. Son épaule gauche s’était démise quand il avait été percuté par un des plus gros monstres qui l’avait envoyé contre la paroi. Mais la mousse avait amoindri le choc et il n’avait pas été assommé. Alors qu’il ne se battait qu’avec une seule épée, il entendit les voix des soldats alertés par les bruits de lutte. Il ne devait pas se souvenir de la suite.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  5. #5
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    1 mois plus tôt

    Les carreaux sifflaient autour d’eux. Ils s’étaient laissé surprendre mais il fallait reconnaître que les assaillants étaient doués pour être restés inaperçus jusqu’au moment de l’attaque. Il s’en était fallu de quelques puces seulement pour que le premier carreau l’atteigne mais son cheval avait fait un écart salvateur quand la louve avait grogné, alerté par son instinct.

    Les arbalètes étaient lentes à recharger mais les ennemis étaient plusieurs et avaient l’habitude de se coordonner. Hector et lui ne pourraient pas s’en sortir tous les deux sans combattre. C’était déjà un miracle qu’aucun des deux n’ait été atteint. Mais la chance de durerait pas.

    Hector venait de devenir père. Il devait rentrer à Luménis à la fin de la semaine pour rejoindre son épouse et faire la connaissance de son nourrisson, il l’avait entendu dire au réfectoire en tous cas. C’est peut être cette considération qui motiva le rôdeur à sauter à bas de sa selle et à enjoindre son coéquipier de poursuivre à fond de train, lui demandant d’aller chercher du renfort pour éviter qu’il ait un cas de conscience et reste aussi.

    Dès l’instant où il toucha le sol, il sentit une douleur vive dans sa cheville, ainsi qu’une sensation de craquement. D’instinct, il roula sur l’épaule, reléguant les signaux alarmants de son corps pour n’écouter que son instinct. Dissimulé dans les fourrés, il fit partir sa première flèche, surprit l’un des adversaires en pleine gorge. Le second ne put que se retourner pour écoper d’un autre trait sui le cloua sur place. Il s’effondra en donnant l’alerte.

    Trois autres hommes convergèrent sur sa position pendant qu’un autre au moins restait en arrière, sans doute pour réarmer et l’ajuster quand les autres l’auraient forcé à découvert. Mais cette tactique n’était pas sans risque pour les assaillants. L’un d’entre eux le paya de sa vie d’un nouveau tir ajusté. Mais il était trop tard pour les autres, déjà au contact. Le rôdeur lâcha son arc et prépara à se défendre.

    Les deux spadassins avaient du lire leur mort prochaine dans le regard du demi-elfe car ils avaient marqué un instant d’hésitation. A peine suffisant pour lui laisser l’initiative. Le combat ne dura pas, inégal, les assaillants n’avaient pas prévu ce dénouement, avaient été dépassé par la sauvagerie. La louve avait prêté main forte à son maître en attaquant un des assaillants à la cuisse. Puis l’avait achevé en lui déchirant la gorge quand il s’était effondré en hurlant de douleur.

    Le dernier homme resté en retrait lâcha son arbalète, d’effroi. Son carreau avait manqué sa cible, une fois de plus. Le rôdeur observa l’homme fuir, le dos exposé. Il récupéra son arc, arma, prit le temps de viser, de faire le vide. Mais alors qu’il lui suffisait de relâcher la tension, il se ravisa : Non, pas comme ça…


    - Fuis donc et reviens avec tes amis. Je t’attends ici, juste ici. Je ne peux pas te suivre.

    Puis il s’effondra, gagné par la douleur. Il observa les corps autour de lui et partit d’un rire presque dément. Puis s’adressa au vide, aux dieux, à ceux qui voudraient bien l’écouter :


    - Ils ne voulaient certainement pas ça. Alors pourquoi eux et pas moi ? Pourquoi prolonger ma torture ?
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  6. #6
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968
    Jour 2

    Le rôdeur se tenait debout devant le bureau de l’officier, aussi droit que son bandage le lui permettait. Celui-ci faisait pression sur ses contusions et sa cote fêlée ce qui le faisait atrocement souffrir mais tout valait mieux que de rester alité dans l’infirmerie froide et austère. Et s’il serrait les dents, probablement que cela ne se remarquerait pas. On lui avait signifié qu’il pourrait participer à la mission mais un revirement était toujours possible… Mais hors de question de son point de vue. Les dangers sur le convoi étaient trop grands pour la confier aux novices du dernier débarquement. Alors que l’homme qui lui faisait face lui faisait signe d’approcher, le demi-elfe s’exécuta en ne pouvant retenir plus longtemps sa curiosité, bien décidé à en découdre si les ordres ne lui plaisaient pas :

    - Mes salutations. Vous m’avez fait mander, commandant ? Pourrais-je vous demander pour quelle raison ? Il me reste à me préparer et l’escorte doit partir dans deux heures…
    - Détendez-vous soldat. Je sais ce qui vous tracasse mais je ne vous ai pas convoqué pour cela. Nous sommes tous les deux conscient des enjeux de cette escorte et vous nous avez prouvé être capable de gérer ce genre de situations. Je tenais simplement à vous adresser mes félicitations au nom du haut commandement. Plus aucune attaque d’amphibe n’a été déplorée depuis votre succès. Nous resterons vigilants mais l’approvisionnement en poisson a repris son cours normal. Et cela nous vous le devons.
    - Mon commandant, je n’étais qu’éclaireur sur cette mission. Mais merci. Est-ce tout ?
    - Non, une dernière chose. Nous recevrons dans trois jours une livraison pour refaire nos réserves de vivres frais. Les bâtiments resteront au port jusqu’à la semaine prochaine. Quand vous serez de retour du village, vous les prendrez donc pour une permission à Luménis. Et c’est une condition non négociable.
    - Mon commandant, je ne comprends pas. C’est ici que je vis désormais. A quoi bon une permission si ce n’est pour me mettre à l’écart ?
    - Comme vous n’avez pas l’air de reconnaître un ordre quand on vous en met un sous le nez, je vais être plus clair : une fois que ces pierres auront été livrées, nous pourrons achever les défenses de la digue principale. Port-Couchant sera alors bien défendue. Vous avez fait du bon travail mais vos compétences seront désormais plus utiles ailleurs. Le commandant Flèche-Sombre que vous connaissez déjà l’a réclamé personnellement. Rassurez-vous donc : nous ne vous congédions pas.

    Le rôdeur se tenait blême et muet. Luménis… Il n’avait jamais escompté y retourner. Et voilà qu’on l’exigeait malgré ses efforts méritoires pour se rendre utile ici… Mais il restait encore cette mission d’une veille entière. Les choses pouvaient encore évoluer d’ici son retour. Si jamais il revenait. La mission était particulièrement délicate, l’itinéraire en partie inconnu, les dangers omniprésents. Le rôdeur esquissa un sourire avant de répondre :

    - A vos ordres, commandant ! Puis-je me retirer ?
    - Oui, rompez ! Vous devez encore rencontrer vos partenaires. Pas question de faire cavalier seul cette fois…
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Discussions similaires

  1. [Débat] La vie ailleurs ?
    Par Ugo dans le forum Le Comptoir
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/09/2010, 21h25
  2. [DAO][BUG] comment faire venir le iarl à denerim
    Par nono82 dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/08/2010, 09h42
  3. [MOD_NWN2] Voici venir Mysteries of Westgate
    Par Coranyell dans le forum NeverWinter Nights & NeverWinter Nights 2 : les modules
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/06/2009, 16h45
  4. [TASHIA] ... Ne veut pas venir dans mon groupe
    Par D@rK_dude dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit "PNJ"
    Réponses: 19
    Dernier message: 23/08/2004, 16h35
  5. Annexes a venir
    Par Elgaern dans le forum Les Chroniques de Sang
    Réponses: 28
    Dernier message: 15/12/2002, 13h55

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256