Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: [Outreplan] Les contrées du rêve

  1. #1
    Nithep Invités
    Elle avait bu le calice jusqu'à la dernière goutte qui était restée au fond du mortier ... elle avait plongé, tenté de nager, et coulé ...

    Les yeux de l'ensorceleuse s'étaient ouverts, mais un voile émeraude semblait persister. Elle était allongée, les vêtements atrocement vieillis et lacérés ... ses jambes, ses bras, présentaient des marques de griffes profondément enfoncées et les cicatrices avaient un aspect vieilli, violacé, et les chairs autour étaient bouffies et tuméfiées.
    Les poignets et les chevilles de l'ensorceleuse avaient été mordus au sang, et les chairs rougoyantes l'irritaient, en partie car elles étaient au contact d'une eau saumâtre qui sentait la mer, mais la mauvaise mer ... une eau saline à l'odeur de poisson mort et de varech pourri, une eau calme pourtant, mourrant en vaguelettes sur une plage de sable vaseux noir ...

    Son regard parcourut les environs, et elle comprit d'où venait le voile ... l'atmosphère était embuée d'une épaisse fumée verte, flottant et exhalant d'entre les arbres morts plantés au loin ... autour d'elle, jaillissant du sable, ossements blanchis, crânes en miettes, cages thoraciques enfoncées dans l'épaisse couche suintante et noire ...

    Calawen se releva ... son esprit pouvait déjà appréhender ce que devaient cacher ces bois obscurs, envahis de volutes fétides ... la puanteur et l'âcreté lui sautaient à la gorge ... était-ce réellement un rêve qu'elle faisait? Ou bien cette diable de sorcière avait inventé un nouveau tourment pour ajouter à l'âpreté de sa vie des dernières semaines ... une sorte de ronronnement avait commencé à se faire entendre depuis quelques instants, et Calawen n'avait peut être que quelques secondes pour décider quoi faire ... entrer dans les bois ... longer la plage ... plonger ou bien tout ce que son imagination pouvait concevoir...

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête: Sur le fil du rasoir

    «Où suis-je ? Quel est cet endroit ?» Calawen regarde autour d'elle. La mer et le sable doré devant, la forêt derrière. Et sur les côtés, comme ailleurs, pas âme qui vive. Pas d'hommes, pas de trace de civilisation. Juste la mer calme, la forêt sombre et elle, elle qui est... Qui est-elle au juste ? Une femme sans port d'attache. Bien sûr il y a cette boutique qu'elle fait vivre, mais ces derniers temps, celle ci lui donne des idées suicidaires plus qu'autre chose. Elle n'est pas amoureuse, elle ne le sera sans doute plus jamais. Quel but poursuit-elle ? Sa destinée est-elle déjà tissée avant sa naissance ?

    «Humpf». Elle s'étire, fait quelque pas. Une douleur brûlante envahit son corps. Les plaies sont à vif et le sel marin avive la douleur. Pour ne rien arranger à la situation, une odeur de mort plane dans l'air. Une journée maudite, comme on n'en voit pas deux fois. Elle plisse les yeux sous l'effet de la migraine et respire à grands coups pour ne pas sentir cet air pestilentiel.

    Son pied bute sur quelque chose. Elle se baisse et entend quelque chose se déchirer. Elle touche son dos. "Mes vêtements !" Elle se redresse et voit. Elle ne porte que des guenilles. Plus de belle robe, plus de couleurs chatoyantes. Juste des lambeaux de tissus qui pendent lamentablement, et des couleurs dépareillées.
    "Brishmâ ! Où êtes-vous ? Que m'avez-vous fait ?"
    Pas de réponse. Juste l'écho de sa voix.

    «Bon... je suppose que je dois me débrouiller seule». Elle regarde à nouveau autour d'elle. Ou aller ? Vers la forêt. Pour y trouver quoi ? «Je verrais bien. En attendant...» Elle regarde ses pieds. Il y a quelque chose en dessous. Fouillant le sable de ses doigts, elle découvre une petite caissette en métal. Il y a un cadenas minuscule, mais bien entendu, elle ne trouve pas de clé.

    Et le porte alors et continue son chemin.

    Rrrrrr.... rrrrrrrrrr...rrrrrrrrrrrrrrr....


    «Qu'est-ce ? Il y a quelqu'un ?» Un ronronnement sort de nulle part et de partout à la fois. Il devient de plus en plus intense et se rapproche d'elle. Calawen commence à paniquer et s'enfuit en courant vers la forêt...


    300 messages ! :happy: Longue vie au rp !
    Dernière modification par Calawen ; 17/08/2007 à 01h27.
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  3. #3
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    La fuite éperdue de Calawen la blessait un peu plus à chaque pas. L'ensorceleuse se mouvait avec la grâce d'une carcasse de cent ans, vivant cadavre perdu parmi les morts, dont chaque muscle lançait, la douleur remontant en éclair le long de ses nerfs. Chacun de ses pas lui enfonçait des esquilles dans les pieds... Crânes craquant sous la moindre pression, encore plus coupants, côtes dressées pêle-mêle, mâchoires aux dents pointues, figées dans un hurlement muet, et vertèbres engluées dans le varech pestilentiel... Toujours ce ronronnement... devenant à chaque instant plus intense, plus strident... Ce ronronnement venant de partout, la précédant là où elle voulait se rendre, revenant là où elle battait en retraite, inexorable et pressant, venant de nulle part, de sa tête, de sa tête peut-être ?!

    Elle put sentir ses tympans éclater sous la pression et un liquide chaud s'en écouler, collant ses mains plaquées sur ses oreilles. Hurla, mais ne s'entendit pas. Le son l'écrasait contre la berge, l'opprimait dans un étau invisible, jusqu'à la pousser au bord du précipice, celui de la folie pure. Quelque chose sembla s'arrêter... Le ronronnement se mit à changer, muta en sifflement suraigu, puis la stridulation se décanta et s'organisa, devenant cliquetis, mécanique, centaine de rouages crissant simultanément. Calawen rouvrit les yeux.

    A travers la chassie des larmes qui n'avaient pu s'empêcher de couler, à peine visible derrière le dense rideau de brume maléfique, et à la plus terrible de ses horreurs, l'âme en perdition assista à la levée de quelque chose - quelque chose qui prit lentement forme, si l'on eût pu utiliser ce terme pour décrire l'amas de souillures qui s'organisait péniblement devant elle. La chair morte y léchait les os à portée, tentant de s'y accrocher ; les os eux-mêmes cherchaient à retrouver un semblant d'ordre, mais se mettaient en place comme d'après une vague idée de l'anatomie sans avoir jamais vu un corps. Membres et organes flasques se mêlaient au métal tordu et aux restes divers rejetés sur la rive, parcourus de vagues et de frissonnements ; là un visage apparaissait pour se fondre dans la masse et reparaître ici, mais peut-être n'était-ce qu'une illusion.

    Une parodie de face finit par se dessiner, plus tangiblement, au milieu de l'agrégat d'immondices qui dépassait maintenant de beaucoup l'elfe pétrifiée d'effroi, évoluant jusqu'à atteindre le haut d'un buste cadavérique émergé de la masse. Calawen réalisa que ses sens ne la servaient plus, et que malgré l'intensité des cliquetis, elle ne semblait plus rien entendre d'autre qu'un calme total. L'idée folle lui vint que peut-être elle venait de dépasser la limite avec laquelle elle flirtait depuis des semaines. Une chute dans la démence. Un rire hystérique crachota à peine et mourut dans sa gorge à l'instant où le monstre prit la parole.


    - L'âme meut les morts endormis, siffla et articula une voix sans substance. Même les mouvants ne peuvent mentir jamais.

    Gargouillis infâmes et chuintements animèrent un instant le visage.

    - Dis-moi mon nom, reconnais-moi... (D'autres voix, perverses, narquoises, insultantes, chuchotèrent à son oreille : [color= #CD69C9]Dans le fond de ton espriiit, voleuse, menteuse, traître, il est là dans le fond de ton esprit, traînée, mauvaise fille !...[/color]) Donne-moi mon nom pour me modeler, me faire devenir mon nom que tu me donneras...
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    La douleur. Aiguë. Infinie. Le sang. Toujours là où on ne l’attend pas. Le son. Grandissant. Terrifiant par sa nature inconnue.
    Puis ce visage. Semi matériel. Fantôme du passé. Il se dessine parmi les cadavres et les métaux rejetés par la mer. Sa voix. Sans émotions. Certainement le reflet de sa si récente culpabilité. Un démon intérieur prenant vie.


    - Qui es-tu ? La créature ne souffle mot, s'approche d'elle et effleure son visage. Ne me touche pas ! Laisse-moi ! L’elfe repousse violemment la main gluante. Son bras traverse le corps. Déséquilibrée par sa propre force et debout sur un sol instable, elle chute. L’incident ravive les douleurs de son corps meurtri. Frappant d’un coup de pied rageur le sable, elle scrute la face qui n’a pas bougé d’une once.
    - Que me veux-tu ?
    - Un nom. Donnes moi un nom.
    - Un nom ? A toi ? Elle rit. Un rire emprunt de pure folie. Tu n’existes pas ! Tu es irréel !

    C’est alors qu’à travers la masse informe composée de chair putréfiée, d’os blanchis et de métaux rouillés, elle aperçoit un visage. Elle pousse un cri d’effroi. C’est lui, elle le reconnaît.
    - Non ! Je ne veux pas te voir. Tu ne fais plus partie de ma vie. A tout jamais. Dans sa main, une poignée de sable. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Tu es mort. Elle se lève et lui montre un poing menaçant. Haha ! Tu es mort. Mort ! Mort ! MORT ! Une volée de sable atteint la créature. Oui tu es mort. Tu ne dois pas venir ici. Tu n’as pas le droit de me hanter, pas après ce que tu as fais. Vas t-en Amazigh, car tel est ton nom.

    Les yeux posés sur la mer, l’elfe se lève, prend la cassette et fait quelques pas. Elle se retourne et regarda son ennemi.
    « Tu peux bien faire de moi ce que tu veux. Tu as eu ce que tu méritais». La boite dans la main, elle poursuit son chemin en boitillant vers la forêt.
    Dernière modification par Calawen ; 17/08/2007 à 01h30.
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    Sa résolution apparente, si soudaine, prit peu de temps à vaciller et s'éteindre. La masse en putréfaction que Calawen cherchait à contourner s'avérait tellement plus large... et un nouveau chuintement se fit entendre, cette fois teinté d'une impatience et d'un appétit difficilement maîtrisé. Il avait commencé inaudiblement à l'énoncé du nom avant de prendre de l'ampleur, et la femme sentit un violent frisson remonter son échine, tant au timbre désarticulé de l'infâme création qu'à la terreur que lui inspirait l'esquisse d'un autre nom qu'elle ne connaissait que trop bien :

    - Cccccccchhhhhhheeeee...

    Pétrifiée, l'elfe ferma hermétiquement les yeux, serra la mâchoire, comme pour empêcher les souvenirs de s'infiltrer dans sa conscience. Le malaise qui l'avait saisie si brutalement dépassait peut-être son sentiment réel, mais restait quoi qu'il en soit intolérable.

    Assez.

    Que le mot lui ait échappé sourdement ou non, cela cessa.


    La sensation d'un membre mort s'approchant de nouveau de son visage lui fit rouvrir les yeux sur une dépouille rejetée par la masse inhumaine et roulant à ses pieds. Celui qu'elle avait nommé Amazigh. Un dernier cahot le fit se tourner face au ciel, et Calawen suffoqua en réalisant son erreur : une vague ressemblance mais pas de concordance. C'était un inconnu, un cadavre anonyme, qu'elle n'avait jamais vu... auquel elle s'était empressée d'attribuer haut et fort le nom de son cauchemar.

    L'ensorceleuse sans pouvoir se sut trahie, voire percée à jour... Peut-être cette folie n'était là que dans le but de lui faire avouer toutes sortes d'ignominies, un chapelet de crimes vrais et faux pêle-mêle, n'était qu'une arme de torture sophistiquée mise au point par ceux qui la traquaient, une mise en scène dont le décor allait tomber d'un instant à l'autre vers une réalité à peine plus rassurante... Presque pire. Et elle avait faibli et capitulé sans même combattre. Ses interrogateurs devaient être penchés sur son corps en transe, dans une salle obscure, et rire méchamment de son irrésolution. Elle recula avec grande difficulté, ses faibles forces ne lui permettant pas se fuir, tandis que l'horreur se coulait dans sa direction... y poussant les restes anonymes et désincarnés...
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  6. #6
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    Elle prononce son nom, pourtant elle ne le doit pas le faire. Trop tard. Elle ne peut pas savoir qu'on se joue d’elle. Elle n'est qu'un pion dans un jeu dont les règles sont inconnues.

    Un liquide immonde coule à ses pieds si rapidement, qu'elle se retrouve bien vite prisonnière. Elle essaie de se dégager de la substance. Ses pieds sont collés et refusent de bouger. Désespérée, l'ensorceleuse tente de se libérer avec la magie.

    Calawen -> Orbe d'acide mineur -> Masse gluante.

    L'acide ronge aussitôt toute matière. Elle hurle de douleur lorsque celui ci brûle la chair de ses pieds. C'est le seul moyen. Elle s'enfuit. Un regard en arrière; l'infâme créature se meut, elle est poursuivit ! Puis, une racine sur le chemin. Elle tombe et sombre dans l'inconscience.


    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    *Rien à faire... Calawen sans cesse s'empêtre dans tout ce qui passe à sa portée ; sa prégnante impression d'être totalement impuissante, de s'être mise elle-même dans cette situation, pique ses yeux, fait couler des larmes de rage et de chagrin...*

    L'elfe submergée par le désespoir au point d'en être incapable de se relever entendit l'abominable bruit de succion s'approcher d'elle, la chose roulant et rampant inexorablement, comme attirée par ses sentiments exacerbés. Bredouillant supplications et excuses et folle de ne comprendre ce que celle-ci lui voulait, Calawen finit par ouvrir les yeux. Avec une imperceptible surprise de rester si longtemps dans l'expectation d'un final coup de grâce.

    L'être de chairs mortes, penché comme avec attention, semblait l'observer avec une pointe d'humanité. Ou était-ce uniquement pour se rassurer qu'elle se l'imaginait ? Un éclat dans la masse accrocha son regard, une étincelle dansant au-dessus de l'ensorceleuse, sur laquelle celle-ci mit un long moment à faire la mise au point. Tendue par un assemblage contourné qui se voulait peut-être main ou tentacule se balançait une clé. Les délicats entrelacs métalliques de l'anneau et du panneton rappelaient sans aucun doute possible la serrure de la cassette, celle que Calawen serrait toujours compulsivement contre elle...

    Le membre nécromantique se mut dans un geste presque d'interrogation, tandis qu'un vague et pâle écho de rire résonnait, venant on ne sait trop d'où. Du petit coffre ? Soudain celui-ci prenait un caractère inquiétant, et dangereux. Ces rires... Des fantômes du passé. La clé se balançait, hors de portée. Calawen hésita. Que faire, sinon accepter ? Quelle velléité opposer à ce qui ressemblait fort à l'inévitable ? Dans quel engrenage pourrait-elle mettre le doigt, si la damnée capitulait maintenant ?
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  8. #8
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    Peur. Hésitation. Clé. Coffre. Passé. Avenir. Elle le regarde. Il l’a fixe. « Que me veux-tu ? Qui es-tu ? »
    - Donne moi cette clé, donne la moi.
    Il lui tend puis se recule. Il joue avec elle. Donne la moi je te dis !

    La mousse est si douce. Elle veux dormir mais elle ne peut pas. Pas avec cela à côté. Si fatiguée, si fragile…

    Il y a cette boite, cette petite caissette aux motifs délicats. Que peut-elle contenir ? La magicienne secoue l’objet. Pas de bruit. Elle veut la clé, elle l’a veut ! Alors elle a une idée. Puis ce que cette maudite créature ne veut pas l’aider, elle se débrouillera toute seule.
    Calawen -> Orbe de feu mineur -> Caissette
    Les flammes ne tardent pas à lécher le métal, puis s'éteignent bien vite. Le feu n'est pas assez fort pour faire fondre la caissette.


    - J’en ai plus qu’assez ! Quel est ton prix ? Dis moi ce que tu veux !
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    Avec un lent mugissement, si grave qu'on l'entend à peine, le balancement s'immobilisa. Et Calawen fut brutalement envahie d'une interrogation intense et si impérieuse qu'elle en était difficilement supportable. Le fait qu'elle ne pouvait distinguer si la sensation venait de son étrange compagnon, devenu si familier, ou de ses propres doutes et craintes, ajoutait à sa tension : l'abomination tendait maintenant la clé vers elle. La femme avait désormais pleinement la maîtrise de son choix, et cela ne rendait que la décision plus difficile.

    Les murmures se firent plus pressants. Chuchotis, rires étouffés... La mort dans l'âme, et pourtant décidée à faire cesser la mascarade, Calawen prit son courage à deux mains et tendit le coffret serrure en avant vers la créature. Comme elle l'avait expecté, cette dernière glissa fluidement la clé dans l'huis, et la tourna doucement. Un léger déclic se fit entendre.

    La née mage ramena à elle la cassette, la retourna, et la considéra fermée le temps de quelques battements de coeur. Glissant un doigt sous le couvercle, elle le leva avec appréhension. Et le laissa choir en poussant un cri inhumain. Comme matérialisé d'un nuage de brume noire sorti de la boîte et qui se solidifiait d'instant en instant se présentait le monstre dont l'ensorceleuse était la plus terrifiée au monde.
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    La brume se transforme, un homme né sous ses yeux. Impitoyable monstre, il essaie de la faire ployer sous sa force.

    - Hum ouaaah. Petite, je te veux !
    - Non, lâche-moi ! Arrête, tu me fais mal ! Lâche moiiiii !

    Elle se débat, mais il est trop fort. Il la jette à terre, il l'a désire tellement. Ses ongles griffent sa chair, et cherchent ce qui lui est interdit. Ensuite il lève ce qui reste de sa robe. Dans une dernière tentative pour se délivrer de son étreinte, elle parvient à dégager sa jambe droite et lui assène un coup dans les bijoux de famille.

    Projeté en arrière, il heurte un rocher saillant, et chute lamentablement. Puis, plus rien. Il disparaît, redevient brume noire et s'en retourne d'où il était venu.


    «C'est... ? Ce n'était qu'une illusion ?», se demande t-elle à haute voix. Le souffle coupé, elle porte la main à sa bouche, puis se frotte les yeux.
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  11. #11
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : sur le Fil du Rasoir

    Pour autant que l'illusion avait un semblant de réalité, les instants suivant son évanouissement en avaient le goût. Celui de la honte, de la peur, mais aussi celui du soulagement et de la lutte durement gagnée. Calawen tâta sa gorge et son visage comme pour se persuader qu'elle en était rescapée. Si son cou chaud se gonflait bien de l'afflux de sang à sa tête, elle vit de nouveau ses mains griffées, boursouflées, au teint de marbre blanc veiné de violacé, et aux articulations devenues subitement noueuses et difformes. Rien qui ne rappelait son apparence réelle.

    Une intuition subite la fit reporter son attention sur le coffret tombé à terre. Il y avait encore quelque chose... L'ensorceleuse s'en approcha à quatre pattes et en sortit un petit face-à-main très ouvragé, au cadre d'argent orné de corps de femmes éthérées et lascives. Cet objet... Elle caressa du bout du doigt le métal doux du cadre, jusqu'au manche qui avait repris sa place dans sa main comme s'il ne l'avait jamais quittée. L'émotion la submergeait en même temps que les souvenirs, et elle se mit à pleurer doucement, assise seule sur le sable, abandonnée sur cette lande funeste et irréelle. Autant par nostalgie du temps passé que par l'aspiration à la paix à laquelle l'objet appelait.

    Inclinant machinalement le miroir à main, l'elfe finit par rencontrer son regard... Son propre regard ? Ce qu'elle y voyait n'avait rien de familier...
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

  12. #12
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344
    Quête : sur le Fil du Rasoir

    Dans le miroir, un visage. Mais ce n'est pas le sien, c'est celui d'une autre, celle qu'elle a été autrefois. Contemplation du profil. Elle suit dans le miroir la trajectoire de ses doigts sur les courbes de son corps. L'arête du nez, les courbes de la bouche, la pointe des oreilles. Tout est si beau, presque parfait. Mais à l'intérieur, l'âme, comment est-elle ?

    Elle se regarde une dernière fois, puis se tourne vers l'horizon. C'est ici que tout s'achève ou que tout commence ? De nouveau un regard dans le face-à-main.


    «Tu l'as tué avant qu'il te tue. Est-ce que ça fait de toi un assassin pour toujours ? Regarde, tu as tout perdu. C’est fort payé. Tu n’as plus confiance envers les hommes, ni envers toi même. Tu n'as plus la joie de vivre. Tu es perdue. Tu tournes en rond. Tu attends. Tu cherches des réponses en vain. Aurais-tu pu échapper à ton destin ? Peut être que oui, peut être que non. Qui le sait ? Et maintenant, de quoi as-tu envie ? Ca non plus tu ne le sais pas. Et dans l'immédiat ? » Une pause. Elle a fini avec sa conscience. « Enlever ce sang de mon oreille. Me laver.»
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  13. #13
    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Tampere, FIN
    Messages 
    537
    Quête : Sur le Fil du Rasoir

    Peut-être que oui, peut-être que non... Peut-être... Le roulement du ressac berçait Calawen, l'emportait petit à petit dans la rêverie, elle qui était si épuisée par ces émotions fortes. Des images et des voix remontaient doucement à la surface, libérées des fonds ; elles étaient suivies de sensations, d'odeurs et de goûts, plus diffus, plus pâles... Le regard rivé sur la surface de verre poli, la femme fixa encore et encore ce visage si différent et tellement plus beau que les mains détruites qui le tenaient. A force de la fixer, l'image se troubla... Elle en avait presque mal aux yeux, abîmée dans sa propre contemplation... Un point blanc, lumineux, sembla apparaître au coeur du verre, un rideau opalescent tomba devant ses yeux... Bientôt tout devint blanc, et l'elfe ne vit plus rien.
    Dernière modification par Ombre ; 11/08/2007 à 11h06.
    PY D'ABORD JE REFERAI MA SIGNATURE QUAND J'AURAI DES LIENS VOIR LES NOUVEAUX MESSAGES
    casse les pieds en LightCoral
    Quêtes en cours : ~[^`~[`~@ & as MJ : Sur le Fil du Rasoir...et disponible pour vous aider à démarrer en RP à <span style=\'color:aquamarine\'>Manost
    !

Discussions similaires

  1. Réponses: 67
    Dernier message: 02/02/2009, 15h37
  2. Asiramond
    Par Asiramond dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/10/2007, 19h20
  3. [Online depuis peu] Les contrées d'Yrhnul
    Par Tethilyssak dans le forum NeverWinter Nights & NeverWinter Nights 2 : les modules
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/10/2005, 11h50

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250