Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Epopée fondatrice

  1. #1
    Roborune Invités
    En cette belle matinée de printemps, la grand place de Lumenis résonnait comme à l'habitude des longues périodes de beaux parleurs en quête de gloire et applaudissements subséquents des badauds assemblés en quête de leur dose quotidienne d'effets de manche et de poses grandiloquentes.

    Bref, la vie était belle et gaie à Lumenis. Mais, au milieu de cette animation, on tarda à remarquer un curieux phénomène. Autour de la fontaine, qui trônait au milieu de la place, puisant à une source enfouie d'eau fraîche et pure (du moins en avait-il été ainsi jusque-là), une brume légère s'étendait lentement, rampait, s'épaississait en volutes tortueuses. De teinte incertaine, oscillant du verdâtre au rosâtre en passant par le bleuâtre, le rougeâtre, le violâtre, le jaunâtre, mais en évitant soigneusement le noirâtre et le grisâtre, trop triste, cet étrange nuage progressait.
    Au même instant, un vent puissant commença à se lever. Peu à peu, le chuintement qui accompagnait ces deux événements prit lui aussi de l'ampleur, s'intensifia et se précisa. Il n'était autre qu'un long rire hurlant d'hystérie, qui amplifia, puis diminua et laissa place place à une foule de ricanements inquiétants.

    A cet instant, la place disparaissait sous le menaçant nuage, le vent de folie avait redoublé de puissance. Les Lumeniens, d'abord figés de terreur, se mirent à hurler de terreur, mais bientôt ces hurlements se transformèrent à leur tour éclats de rire déchirants. Heureusement que le nuage fou dissimulait aux regards l'inquiétant spectacle de ces pauvres Lumeniens, dignes citoyens l'instant auparavant, désormais réduits à l'état de zombie secouéspar un éclat de rire qui les saisissaitmalgré eux quand ils auraient voulu gémir et crier.

    C'est à ce non-spectacle qu'assista Roborune, fraîche et pimpante, qui débouchait justement au coin d'une rue. Son sang ne fit qu'un tour. Elle comprit immédiatement le danger, frémit devant la menace qui risquait de mettre à bas Lumenis la Noble. Le nuage allait s'étendre, s'étendre encore, et dévorer la belle cité. Dans son regard, la surprise horrifiée fit place à la détermination. Elle leva les bras, prenant les divinités qui président aux destinées huamines à témoin de l'épouvantable apocalypse qui menaçait ici, et murmura:
    "O ténébreux fléau, il ne sera pas dit que Lumenis sombrera dans la folie sans que Roborune la Fière jusqu'au bout n'ait combattu. Va! Monstre, repais-toi de ta proie tant que t'en est laissé le loisir! Je vais de ce pas convoquer les puissances qui déjoueront ton machiavélisme"

    Sur ces paroles, vive comme l'éclair, agile comme la biche, grâcieuse comme la rose qui incline sa corole sous les rayons d'un timide soleil au petit matin clair, majestueuse comme les montagnes qui dressent leur front d'airain et leur chevelure de neige éternelle contre le ciel d'azur, Roborune s'élança, messagère infaillible, pour aller prévenir l'autorité surpême qui conduisait de main de maître la cité, Link Hasriel. La course effrénée du fier destrier à la cheverlure de feu qu'elle enfourcha au passage, que guidait l'intuition de la demie-elfe, la conduisit donc à la plaine où sommeillait Link

  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Tu vois Epona , tout le monde se plaint de ma façon de gouverner , et pourtant personne ne voudrait me remplacer , nan c'est comme les taxes que je voulais créer , on refuse et on propose rien en échange . Ce boulot n'est pas fait pour moi , et si on repartais à l'aventure ? Une princesse à sauver , ah ah me voila !
    La monture poussa un hennissement approbateur et satisfait de la portée de son monologue de quatre lignes Link s'allongea dans l'herbe pour mieux contempler l'immensité bleue devant lui , enfin le ciel quoi .

    Pendant que Link s'endormait sous la seule surveillance de son cheval , Lumenis était en train de sombrer dans la folie , le nuage avait continué de s'étendre et plus de la moitié de la ville était sous son ombre . Au milieu de cette hécatombe parmi les gens biens pensants de la cité chevauchait la gracieuse Roborune , le salut de la ville reposant désormais sur ses épaules fragilisées par un malus de -deux en constitution et un manque de calcium dans sa tendre enfance . Grâce a son huitième sens elle n'aurait aucun mal à retrouver le président , plus qu'a espérer qu'il ait une solution au problème qui pourrait bien dévaster la ville , ce qui sur le plan touristique , était du plus mauvais goût .

    - Monseigneur Hasriel , réveillez vous , il y a eu urgence !
    - Suis je dans un rêve , et vous qui êtes vous belle créature ? Oh un ange , j'aime les anges , ils font de très bons gâteaux au chocolat .
    - REVEILLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEZ VOUUUUUUUUUS !
    En moins de temps qu'il ne faut pour le dire , Link était debout et armé , se tournant alors vers Roborune il lui dit :
    - Je crois que je m'étais assoupi ... mais , hum , que me voulez vous ?
    - La ville est en danger , un mystérieux nuage répand la folie parmi les citoyens , si nous n'agissons pas de suite tout est perdu .
    - Ah ... et pourquoi ça me tombe dessus ?
    - Vous êtes aussi bon président que guerrier , vos conseils et votre épée sauront nous sauver .
    - Vous parlez par rimes maintenant ?
    - Je suis une barde , très cher .
    - Si je comprends bien , je dois vaincre le nuage ou alors on va tous mourir dans d'atroces souffrances ? C'est que , je n'ai jamais combattu de nuages !
    Le visage angélique de l'elfe changea de couleur et son sourire se crispa en une affreuse grimace dont elle était la seule à avoir le secret .
    - Quoi , j'ai encore dit des bêtises ?
    - Le .... le ... nuage !!!
    Link se retourna et horrifié hurla :
    - Vite à la Batmobile !
    - Hein ?
    - Euh , au cheval je voulais dire .
    - Et vous comptez faire quoi ? L'attaquer de front ? Je vous préviens , je tiens à garder toute ma raison !
    - Faîtes moi confiance ... j'ai mon idée .... Suivez moi et quand je vous le dirais vous lancerez une boule de feu sur le nuage !
    - Les dieux nous protègent !
    - Personnellement , je ferais plus confiance , à mon arc , prête ?
    - Pour Lumeniiiiiis !

    Chacun regagna sa monture respective et sous les directives du président ils chevauchèrent à l'encontre du maléfique nuage , arrivé à hauteur de celui ci et après qu'il ait dégainé son arc , Link ordonna à l'elfe de lancer sa magie , pendant que lui même lançait plusieurs flèches . La suite est indescriptible , comme une énorme explosion suivit d'une pluie de goutelettes argentées ... puis le néant .
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  3. #3
    Roborune Invités
    Link rouvrit péniblement les yeux. Il promena un regard navré autour de lui. Selon toute apparrence, leur vaillante attaque avait été un échec. Autour d'eux, la plaine n'avait plus figure humaine (ce qui, en soi, est encore relativement normal), ni même figure de plaine. Le sol était devenu gluant et blanchâtre; à intervalles réguliers, surnageaient des espèces de petits monticules roses. Pris d'un doute, Link plongea le doigt dans le sol....
    _Du yaooooooooooourrrrrrrrt avec des morceaux de fraiiiiise, hurla-t-il, troublant la mortelle quiétude du lieu.

    Pas d'écho. Bizarre, mais pourquoi?? Il se rappela soudain la charmante compagne aux côtés de laquele il avait combattue, et commença à s'nquiéter; il se leva donc, se baissa pour goûter encore un peu de yaourt, fit deux trois pas, puis s'assit sur un morceau de fraise pour continuer à manger.

    Roborune, qui avait repris connaissance depuis un petit moment, et se trouvait en fait, gisante dans une pose souffreteuse, quelques pas derrière Link qui ne s'était même pas retourné, comprit qu'il n'y avait rien à attendre de lui. Elle soupira, puis un rictus déforma malgré elle son visage. Elle hoqueta alors:

    _ Link...?
    _ Moui?, répondit le lution en tournant la tête, enfin, l'espèce de machin enduit de yaourt qui lui en tenait lieu en ce moment.
    _ Link? Je me sens bizarre...
    Et , au même instant, la demie-elfe bondit dans l'air, sauta sur ses peids et, bondissant sur place, se mit à clamer d'une voix sardonique:
    _Ah ah ah ah!! Je sais comment te détruire! Je n'ai qu'à te cliquer dessus!! Car tu n'es
    qu'un link, qu'un lien!! Mouhahahaha. Hihihihi! Hihihihi!


    Link avait blêmi, frémi. Le yaourt devait avoir d'extraordinaires propriétés, car il avait compris en un instant ce qui s'était passé. L'air défait, il contempla Roborune. Celle-ci, redevenue normale, apparemment, la crise passée, était en train de remettre un peu de désordre dans ses cheveux, l'air un peu déboussolé.

    _Rob?? Rob, je crois que le nuage t'a contaminée.
    _ Ah? Oui, peut-être.... je me sens.... plus... moins... Bref, un grand changement va advenir.
    _ Ah bon?
    _ Ben, ouais, ouais, pourquoi pas? Ca fait quand même moins midinette que de dire "je me sens mal".
    _ Moui.... visiblement, le mal neprogresse pas trop vite, mais....
    _ Et le nuage, au fait?
    _ Oh, bouse! dit Link en se tapant le front, ce qui fit splotch, vu la couche de yaourt.
    Ils échangèrent un regard. Au loin, en direction de la ville, leur parvenaient des cris de mauvais augure.


    _ Bien, quand faut y aller, faut y aller
    _ Oui. Le mal ne passera pas.
    _ Oui, le destin de Lumenis repose sur nous.
    _ Oui. Les bonbons, c'est mauvais mauvais pour les dents.
    _ Oui. Le chocolat, c'est euphorisant
    _ Oui. Les chaussettes, c'est chouette...

    Et c'est ainsi, devisant gravement en ces heures tragiques, que les deux compagnons se remirent en route en direction de Lumenis.

  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Comme le reste de la ville , le quartier religieux n'avait pas était épargné par le nuage . Les temples que l'on disait splendides étaient désormais recouverts d'une poussière grise qui semblait venir tout droit d'outre tombe , les rues étaient jonchés de cadavre qui pourtant ne portaient aucune marque de mort violente , un peu comme si tout le monde allait se réveiller et hurler Joyeux Anniversaire Link Hasriel , ce qui aurait était encore plus étrange puisque ce n'était pas son anniversaire .
    - Link , allons tuer le nuage !!
    - Non , j'ai quelque chose à faire , ensuite nous irons combattre le mal !

    Link sauta de sa monture et dégaina son arme , il se dirigea alors vers le temple de Lathandre ou agonisaient prêtres et citoyens au milieu de la poussière , sur ses talons , courait Roborune qui n'était déjà plus en état de comprendre quoi que ce soit .
    - Que faîtes vous ? Il est interdit de porter les armes dans un lieu saint !
    - Vous parlez quand on vous l'ordonnera vieillard ...
    Et sans lui laisser le temps de s'exprimer il le transperça d'un coup d'épée . Puis il alla jusqu'à la magnifique statue de Lathandre qui trônait au milieu de la pièce et la frappa si fort que celle ci s'écroula , se brisant en milles pièces dorées .

    - Misérables , vos dieux ne sont rien , seulement des idoles de bois et d'or que vous agitez pour vous protéger des malheurs ... rejoignez le vrai pouvoir .... je veux qu'en ces lieux mêmes soient dressées des statues du grand Flamby , car lui seul peut nous guider , ainsi à parlé Link Hasriel , son fils .
    - Bien dit , rajouta Roborune pour donner un ton convaincant aux discours écervelés de son coéquipier .
    Après cette brève démonstration de leur folie , ils sortirent , répandre le mal dans la cité ...
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  5. #5
    Roborune Invités
    Volant sur les traces brûlantes du nuage de l'apocalypse, Link et Roborune se demandèrent soudain s'il ne faudrait pas passer faire un tour par l'esplanade de Waukyne. Il y avait là tant de richesses à protéger, à sauvegarder du fléau... et puis quelques fioles de ceci et de cela ne seraient pas de trop, des armes aussi pour combattre le nuage, et puis un peu de vivres, des machins magiques pour faire joli et et merveilleux parce qu'on n'est pas sur Féérune pour rien non plus, et Roborune avait besoin de nouvelles robes, Link d'une nouveau capuchon, etc etc.... Leurs espérances ne furent pas déçues: le nuage était déjà passé par là, les alentours étaient dévastés, juste quelques cris d'agonie, dont notamment ceux du barde Jeamos, un train de mourir de rire, qui rendit bientôt l'âme et devant lequel ils se recueillirent en instant, pendant que Roborune enlevait un caillou coincé dans sa chaussure et que Link se grattait la tête. Bref, ils n'avaient qu'à se servir.

    Quelques heures plus tard, le lution et la demie-chose pensèrent soudainement à aller vérifer si tout se passait bien du côté de la boutique de leur ami Kerdän. Une demi-elfe élancée suivie d'un petit truc qui disparaissait sous les cabas des différentes emplettes apparut donc dans l'embrasure de la porte.

    Kerdän était tranquillement en train de continuer son inventaire. Surpris, les deux autres s'entreregardèrent.

    _ Eh beh mon gars, dit Roborune subitement dotée d'un solide accent paysan, v'là ti pas qu'il est drôl'ment résistant, c'tui-là.
    _ Oui.... presque autant de nous, dit Link en se rengorgeant. Mais, submergé qu'il était par les colis, on n'entendit que "Gmpf gmpf gmpf"
    Or à cet instant, Kerdän devint une peu brillant, telle une mer d'huile sous le soleil couchant, puis se mit à hoqueter en sautillant sur place. Link lâcha tout, saisit différentes fioles, les déversa dans le gosier de Kerdän que Roborune maintenait ouvert. Ce dernier se débattit, se dégagea, et s'enfuit en courant.

    _Bon, il va mieux. Il fait bien de fuir le nuage.
    _ Oui, encore un que nous venons de sauver.

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    C'est toujours aussi chargés , que Roborune et Link arrivèrent au conservatoire de Lumenis avec pour seul argument valable " on a toujours besoin d'objets magiques " . Heureusement pour eux le conservatoire était fermé tout les jours de la semaine finissant en i ou en che et ils n'eurent aucun mal à fracturer la porte pour entrer dans le musée .
    Une fois à l'intérieur ils ramassèrent tout les objets qu'ils purent porter , puis décidèrent de briser tout les autres pour qu'on ne puisse jamais les retrouver une fois qu'ils se seraient enfuis sur une île lointaine .
    Lorsqu'il ne resta plus un mètre carré des lieux qui ne fut recouvert de débris divers ils se mirent à essayer leurs nouvelles acquisitions .
    - Ooooooh la belle bleue !!! J'ai toujours rêvé d'être magicienne !
    - Mais ... tu est une magicienne !
    - Ah ben oui , hi hi hi .
    Link regarda dans leurs sacs et en sortit une boule étrange qui renfermait des voluptés multicolores , alors qu'une force supérieur le poussait à regarder a l'intérieur il pu y voir un grand oeil rouge inquiétant , qui d'ailleurs l'interpella en ces termes :
    - Et soi , sais tu est ou mon anneau de pouvoir !!
    - Euuuh , attendez ; Robbiiiiiie , tu as un anneau de pouvoir en rayon ?
    - Dit lui qu'on a des chaussettes magiques avec fonction chauffante
    - Je crois qu'il préférerait un anneau ...
    - On peut toujours lui refiler celui de ton pote , enfin évidemment il faut qu'il ait envie de se transformer en humain , ou en orque , bah je sais plus !
    - De toute façon il a raccroché ...
    - Hé , j'ai une super idée ! Et si on prenais le pouvoir de la ville , comme ça on contrôle les frontières et paaaaaf , le nuage il pourra plus s'enfuir !
    - Mais c'est une super idée , vite au palais !!

    Ils quittèrent la boutique avec assez d'objets magiques pour racheter la ville , enfin l'ancienne version ...
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Dans la grande salle qui servait généralement aux cérémonies officielles se trouvaient Roborune et Link en passe de devenirs souverains à vie de Lumenis et ses royaumes . A la manière des chevaliers servants , Link avais posé un genou à terre pendant que Roborune qui essayait de se donner des airs princiers jouait avec la couronne du sacre .
    - Link Hasriel , par la volonté de la trinité lactée , je vous nomme roi tout puissant d'Hélonna et de Lumenis , soyez digne de cette divine tâche !
    Le roi , nouvellement nommé , se leva et ce fut au tour de Roborune de mettre genou au sol .
    - Je suis heureux d'avoir était nommé roi , bien que je n'ai pas trouvé une seule fève ! ( il enleva alors sa couronne et la posa par dessus les longs cheveux de la demi elfe ) Je vous choisis pour reine Roborune , nous régnerons sur la ville pour le bien être des péons , euh habitants .

    Après qu'ils se soient entre félicités de cette grande action , la porte centrale de la salle s'ouvrit , laissant apparaître le plus étrange des personnages : Le Fou
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Un peu partout sur les murs
    Messages 
    1 298
    Post du Fou :

    -Ah ! Mon Roi est Roi ! Et une barde est ma Reine ! Que les dieux de toutes les races soient bénis autant de fois qu'elles le souhaitent !
    Sur ses mots, il se jeta au sol, ventre à terre, saluant son Roi dans une parfaite gaucherie.
    -Relève-toi, fou, et vois ton maître et dieu. Car désormais, nous sommes sous la tutelle protectrice de Flamby, sage d'entre les sages, puissance supra-majeure du lait et des trucs lactés.
    -Mon Roi, je n'ai que vous comme points cardinaux, comme repère et comme souverain suprême, faites de moi ce que vous voulez...
    -Je souhaite te présenter ma femme et épouse et reine et maîtresse et esclave et tout et tout qui te servira de souveraine.
    -Avec son habilité à gouverner les cordes des harpes ou les rats des bas-fonds, je suis persuadé qu'elle fera une Reine extraordinaire...
    Le regard noir jeté par la nouvelle reine fut répondu par un sourire et une langue pendue de la part du fou.
    -Je veux me montrer au peuple ! Ouvrez la fenêtre, que je me montre au balcon ! Clama le Roi.
    -Sire... Veuillez me pardonner, mais cette fenêtre donne sur le jardinet, seul les géraniums vous acclameront...
    Un beuah joue, un beuah boit mais un beuah ne dort jamais


  9. #9
    Roborune Invités
    Le nuage arrivait en bout de course, au terme de la tornade. Il était au quai d'embarquement. Or, entretemps, le nouvel Empereur Glorieux, Tout-Puissant et Tout Petit avaient fermé les frontières. Il était bloqué. Il allait se retourner pour achever son oeuvre de destrcution quand se dressèrent devant lui, lui barrant le passage, ledit Empereur, Link l'Unique et sa fidèle (et déplorable) conseillère en communication, récemment promue au rang de reine Roborune la Multiple.

    _ Psst, psst, on fait quoi, maintenant?
    _ Ben.... je pense qu'on devrait négocier, dit l'ex-conseillère. Et elle poussa le lution en avant.

    Celui-ci, tortillant son chapeau pointu, symbole de pouvoir qui avait remplacé la couronne, horriblement banale, sur décret impérial, s'éclaircit la gorge, puis murmura:
    _ Bonjour, monsieur le nuage....On peut négocier?
    Le nuage partit d'un grand éclat de rire jovial
    _ Mais bien sûr.... que NON, rugit-il
    Roborune avança d'un pas, se déhancha de manière provacante et lui lança une oeillade ravageuse: _ Sûr, mon loup?
    _ Oui, sûr, rugit-il de plus belle
    _ Ah bon. Roborune recula, et allait s'enfuir dignement quand elle entendit la voix du lution.

    _Et si... vous devez vous ennuyer tous seul. Les gens qui meurent secoués de rires frénétiques et hystériques, vous pouvez pas en faire grand chose... alors...
    _ Accouche, morveux, tu proposes quoi?
    _ Hum, deux secondes, je dois consulter ma reine et néanmoins conseillère.
    Chuchotements. Roborune écarquille les yeux, frémit, puis son regard devient ferme et déterminé, stoïque.
    _ Soit
    _ Monsieur, nous nous proposons comme otages, ou proies expiatrices ou tout ce que vous voudrez, dit l'Empereur en se tournant vers le nuage.
    _ Nous nous sacrifions pour Lumenis, brâma Roborune
    _ Oui, en gros, c'est ça. Nous nous rendons en votre pouvoir si vous épargnez la cité.
    Le nuage réfléchit.
    _ Ami-ami, alors??
    _ Ouep, mais faut décamper d'ici. Que diriez-vous d'une charmant petit village d'irréductibles tarés?
    _Vendu, conclut le nuage. Au fait, je me présente, Rhou d'Houdhou.
    _ Je suis le mirifique Link Hasriel et voici la ... bon, ben Roborune, quoi.

    Sur ce, le nuage enveloppa les deux héros qui avaient renoncé à toute raison et à tout sérieux, pour les transporter en un lieu encore indéterminé où fonder le village, qui serait bientôt baptisé Folrune.

Discussions similaires

  1. Une épopée à raconter
    Par Khaine dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 13
    Dernier message: 20/12/2007, 09h48
  2. Epopée Fraternelle
    Par Shangalar dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/12/2005, 16h54

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251