Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion: Vos impressions après votre première partie

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2015
    Messages 
    16

    Vos impressions après votre première partie

    Salut à tous. Je me permets de poster ici, parceque je viens souvent sur le forum à la recherches de builds/infos sur les RPGs pc, et je pense que d'autres personnes qui cherchent des infos sur POE peuvent avoir le même type de démarche.

    Je viens de terminer le jeu dans le niveau de difficulté juste en dessous du maximum, en 25 heures, sans se presser, mais sans tout explorer non plus. Sachant que je joue RP, avec une bonne expérience des jeux infinity engine. Avant toute chose, je précise que dans beaucoup de ce qui va suivre, je compare directement aux baldur's gates, le jeu m'y forçant de par son public choisi et sa filiation assumée.

    I) Le scénario, quêtes principales et secondaires :
    Même si l'entrée en vigueur est un peu abrupte ( beaucoup d'informations et d'interrogations à la fois ), on plonge rapidement dans un univers qui est clairement un énorme point fort de POE. Les différentes cultures sont amplement détaillées et cohérentes entre elles, et se relient bien au personnage choisi, que ce soit via le panthéon qu'on choisit de prier, ou les problématiques qui nous sont posées. Chaque quête secondaire est bien fouillée, souvent originale, avec des choix importants qui ne pardonnent pas. On gagne ici un gros avantage sur les BG ; le réalisme. L'univers est globalement cohérent, et l'immersion est totale passées les premières heures de jeu. Sans doute plus que dans les Royaumes Oubliées, même si c'est forcément subjectif. L'univers évolue avec le changement de certaines maps passé un certain moment du jeu. L'implication du personnage principal dans ce background est très bien faite, avec de nombreux choix de dialogues en fonction de vos compétences, classes, races, carac, etc. Vraiment un gros plus pour l'immersion! Un ombre au tableau, toujours dans la comparaison avec BG : si la quête principale est au moins aussi intéressante, sa durée de vie est courte. Comptez deux fois moins de temps que dans BGII ( ToB non compris ) pour "terminer" le jeu, et cette perte n'est pas compensée par un nombre plus conséquent de quêtes annexes, même si celles ci sont régulièrement plus fouillées. Ca mène quand même à une faiblesse sur le scénario en général, vu que l'impression du long voyage vers la réussite est moins présente. Maintenant, si on compare à beaucoup d'autres RPGs modernes, le jeu se tient bien de ce point de vue là. Au niveau des compagnons, je dirais que la comparaison fait globalement mal à PoE. Certes, ils sont tous très bien réalisés et originaux, avec le même nombre de banters proportionellement à la durée du jeu que dans BG...Mais leur faible nombre ( 8 ) pose des problèmes de rejouabilité, et leur absence quasi totale de réactions envers les uns et les autres appauvrit le jeu.

    II) Le gameplay :
    Là, on sent qu'un certain nombre d'améliorations fidèles à l'esprit ont été réalisées. Rapidement, il y a 11 classes, 6 races ( qui se subdivisent en au moins 2 sous races chacune ), et 8 ( je crois ) origines qui sont moins importantes. Rajoutez à cela le fait que le système fonctionne sans restrictions d'armes/armures, et que chaque classe possède son propre gameplay ( pas de doublons de sorts par exemple ), on a un ensemble de combinaisons différentes assez conséquent, et même s'il y a forcément quelques déséquilibres, on est très loin du gameplay parfois frustrant de la 2ed de DD; ici toutes les classes sont balancées en combat, fini le syndrome du roublard inutile. Les aptitudes des personnages combattants apportent un peu de complexité bienvenue à ces derniers par rapport aux BGs. Si l'IA s'est développée, les combats tactiques perdent rapidement en difficultés. La stratégie est toujours très importante ( plus même que dans BG je dirais, avec l'absence de buffs avant les combats/les repos limités, le pool de sorts intéressants plus important ), mais une fois qu'on a pris le coup de main, le jeu ne pose guère de problème ( si on va se balader endehors des sentiers battus évidemment ). A noter que le jeu dispose d'un espèce de contenu additionnel à l'aventure, à l'image de la Tour de Garde dans BG2, qui est lui plus costaud. Personnellement, j'ai une critique à faire au niveau de la gestion de l'or. On loote tout ce que les adversaires utilisent, comme dans les baldur, mais les prix à la revente sont mal pensés ; au bout de quelques heures de jeu, votre réserve d'argent ira toujours en augmentant, et vous achetez très rapidement tout ce que les vendeurs font de meilleur. Un peu dommage, et c'est vrai que ça n'améliore pas la difficulté du jeu.

    Avant de finir, je reviens sur cette histoire de comparaison, et de durée de jeu. Difficile de placer PoE à l'aune d'un Baldur. La taille n'a tellement rien à voir que malgrès toutes ses qualités, PoE ne propose pas la même envergure. On fait le tour du jeu bien plus rapidement! Plus petit, mais aussi ( amho ) plus fouillé, plus équilibré, plus immersif, et plus original, alors ça reste quand même à l'honneur d'Obsidian. Mais l'appeler BG 3, ou parler de "digne successeur", ça m'étonnerait. Disons qu'il manque du contenu supplémentaire pour vraiment avoir un chef d'oeuvre, mais ça reste à mon sens le meilleur RPG "à la baldur" depuis baldur

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Toulon
    Messages 
    158
    Citation Envoyé par Ioum Voir le message
    Salut à tous. Je me permets de poster ici, parceque je viens souvent sur le forum à la recherches de builds/infos sur les RPGs pc, et je pense que d'autres personnes qui cherchent des infos sur POE peuvent avoir le même type de démarche.

    Je viens de terminer le jeu dans le niveau de difficulté juste en dessous du maximum, en 25 heures, sans se presser, mais sans tout explorer non plus. Sachant que je joue RP, avec une bonne expérience des jeux infinity engine. Avant toute chose, je précise que dans beaucoup de ce qui va suivre, je compare directement aux baldur's gates, le jeu m'y forçant de par son public choisi et sa filiation assumée.

    I) Le scénario, quêtes principales et secondaires :
    Même si l'entrée en vigueur est un peu abrupte ( beaucoup d'informations et d'interrogations à la fois ), on plonge rapidement dans un univers qui est clairement un énorme point fort de POE. Les différentes cultures sont amplement détaillées et cohérentes entre elles, et se relient bien au personnage choisi, que ce soit via le panthéon qu'on choisit de prier, ou les problématiques qui nous sont posées. Chaque quête secondaire est bien fouillée, souvent originale, avec des choix importants qui ne pardonnent pas. On gagne ici un gros avantage sur les BG ; le réalisme. L'univers est globalement cohérent, et l'immersion est totale passées les premières heures de jeu. Sans doute plus que dans les Royaumes Oubliées, même si c'est forcément subjectif. L'univers évolue avec le changement de certaines maps passé un certain moment du jeu. L'implication du personnage principal dans ce background est très bien faite, avec de nombreux choix de dialogues en fonction de vos compétences, classes, races, carac, etc. Vraiment un gros plus pour l'immersion! Un ombre au tableau, toujours dans la comparaison avec BG : si la quête principale est au moins aussi intéressante, sa durée de vie est courte. Comptez deux fois moins de temps que dans BGII ( ToB non compris ) pour "terminer" le jeu, et cette perte n'est pas compensée par un nombre plus conséquent de quêtes annexes, même si celles ci sont régulièrement plus fouillées. Ca mène quand même à une faiblesse sur le scénario en général, vu que l'impression du long voyage vers la réussite est moins présente. Maintenant, si on compare à beaucoup d'autres RPGs modernes, le jeu se tient bien de ce point de vue là. Au niveau des compagnons, je dirais que la comparaison fait globalement mal à PoE. Certes, ils sont tous très bien réalisés et originaux, avec le même nombre de banters proportionellement à la durée du jeu que dans BG...Mais leur faible nombre ( 8 ) pose des problèmes de rejouabilité, et leur absence quasi totale de réactions envers les uns et les autres appauvrit le jeu.

    II) Le gameplay :
    Là, on sent qu'un certain nombre d'améliorations fidèles à l'esprit ont été réalisées. Rapidement, il y a 11 classes, 6 races ( qui se subdivisent en au moins 2 sous races chacune ), et 8 ( je crois ) origines qui sont moins importantes. Rajoutez à cela le fait que le système fonctionne sans restrictions d'armes/armures, et que chaque classe possède son propre gameplay ( pas de doublons de sorts par exemple ), on a un ensemble de combinaisons différentes assez conséquent, et même s'il y a forcément quelques déséquilibres, on est très loin du gameplay parfois frustrant de la 2ed de DD; ici toutes les classes sont balancées en combat, fini le syndrome du roublard inutile. Les aptitudes des personnages combattants apportent un peu de complexité bienvenue à ces derniers par rapport aux BGs. Si l'IA s'est développée, les combats tactiques perdent rapidement en difficultés. La stratégie est toujours très importante ( plus même que dans BG je dirais, avec l'absence de buffs avant les combats/les repos limités, le pool de sorts intéressants plus important ), mais une fois qu'on a pris le coup de main, le jeu ne pose guère de problème ( si on va se balader endehors des sentiers battus évidemment ). A noter que le jeu dispose d'un espèce de contenu additionnel à l'aventure, à l'image de la Tour de Garde dans BG2, qui est lui plus costaud. Personnellement, j'ai une critique à faire au niveau de la gestion de l'or. On loote tout ce que les adversaires utilisent, comme dans les baldur, mais les prix à la revente sont mal pensés ; au bout de quelques heures de jeu, votre réserve d'argent ira toujours en augmentant, et vous achetez très rapidement tout ce que les vendeurs font de meilleur. Un peu dommage, et c'est vrai que ça n'améliore pas la difficulté du jeu.

    Avant de finir, je reviens sur cette histoire de comparaison, et de durée de jeu. Difficile de placer PoE à l'aune d'un Baldur. La taille n'a tellement rien à voir que malgrès toutes ses qualités, PoE ne propose pas la même envergure. On fait le tour du jeu bien plus rapidement! Plus petit, mais aussi ( amho ) plus fouillé, plus équilibré, plus immersif, et plus original, alors ça reste quand même à l'honneur d'Obsidian. Mais l'appeler BG 3, ou parler de "digne successeur", ça m'étonnerait. Disons qu'il manque du contenu supplémentaire pour vraiment avoir un chef d'oeuvre, mais ça reste à mon sens le meilleur RPG "à la baldur" depuis baldur

    Donc pour toi la durée de vie du jeu est l'élement qui empêche POE d'être un grand jeu ?

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2015
    Messages 
    16
    Oui. Après, je me suis sans doute mal exprimé. Je ne dis pas que la quantité vaut la qualité, que plus le jeu est gros meilleur il sera. Je dis qu'une des ( nombreuses ) raisons qui font de BG2 un grand jeu c'est la taille de son univers. Je vois deux raisons à cela. La première, vu qu'on parle d'un jeu video inspiré des jeux de rôle, c'est l'objectif de permettre au joueur de changer son expérience de jeu en fonction du rôle qu'il choisit d'incarner. Honnêtement, je trouve ça présent dans baldur's gate, parceque tu peux changer de groupes, parceque le jeu est tellement foisonnant que tu oublie toujours tel ou tel de ses aspects quand tu recommence ; ça l'est beaucoup moins dans PoE. Je trouve que c'est un distingo important entre les deux jeux. La deuxième, c'est sans doute subjectif, concerne le scénario de l'intrigue principale ; je trouve que la rapidité du dénouement fait perdre en "crédibilité épique".
     Cliquer ici pour révéler le texte
    Je pense qu'un scénario, même un scénario épique d'heroic fantasy, nécessite le respect de certains trucages littéraires pour que le lecteur y croie un maximum. Dans Baldur's Gate, le chemin parcouru est beaucoup plus long. Basiquement, le premier jeu te permets juste de découvrir que tu es l'enfant de Bhaal . Sur un laps de temps déjà plus grand que celui de PoE. Tu peux consulter la littérature de référence sur le sujet. Une histoire comme celle de PoE ne peut pas se raconter sur un tome. En tout cas j'ai pas d'exemples dans ma bibliothèque.

    Après, je ne dis pas que c'est horrible en soi, je trouve l'histoire plutôt bien ficelée par ailleurs. Je dis juste qu'elle aurait mérité moins de précipitation dans sa conclusion. Pour nuancer mon propos, faut aussi rappeler que Baldur's gate, c'est deux jeux, deux extensions, deux enhanced edition, des mods, bref une foule d'ajouts qui ont enrichi l'expérience initiale sans devoir se retaper tout le travail d'élaboration d'un jeu en soi.

    Si PoE bénéficie du même nombre de sorties, je pense que la version finale pourrait réviser mon jugement

  4. #4
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Toulon
    Messages 
    158
    Ah oui, je comprend mieux ton point de vue.
    J'en suis au début, quelques heures de jeu, donc je n'ai ressenti cette impression de vitesse de la quête principale.

    Pour le groupe effectivement, comparer à BG, la faiblesse est indéniable, mais le fait de pouvoir vivre une nouvelle expérience tient aussi au rôle que joue ton personnage. Avec 11 classes, je pense que cela tempère un peu cette faiblesses.
    La taille du groupe n'est pas toujours une faiblesse. Je pense à la saga Mass Effect, où il y a moins de personnages à recruter que dans un BG et pourtant, j'ai la sensation de vivre une aventure différente à chaque run.

    Mais c'est vrai que par rapport à BG, j'ai dû aller voir sur dans des guides pour connaître le nombre exact de persos recrutables. Ils ne sont pas tous jouables en fonction de l'alignement ou de leurs stats, etc. C'est vrai que cela amène une richesse à l'aventure.
    Dernière modification par Elia83 ; 10/04/2015 à 17h15.

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2015
    Messages 
    6
    Pour ma part je trouve le jeu excellent, il a une bonne rejouabilité je pense, les quêtes secondaires sont très bien amenée et intéressante.
    L'ambiance à la baie du défi est superbement réalisée, les luttes de pouvoir sont bien pensées.
    Je trouve le scénario sympas mais un peu brouillon et pas toujours aussi bien amené que les quêtes secondaires. J'ai eu l'impression d'arriver a la fin du jeu (mode normal), trop rapidement.
    La sensation que j'ai est que si l'on évite les quêtes secondaires et les chemins infinis, on pourrait terminer le scenar en une 20 aine d'heure à peine.
    Par ailleurs, la limitation de levelling au niveau 12 est frustrante. Je pense avoir fini les chemins infinis en sortant level 10 ou 11 avant de faire les quêtes a Dyrford et j'ai roulé comme un buldozer sur le reste du jeu avec une difficulté relative qui n'est revenue qu'à la toute fin...

    Pour corser les choses, je fais un deuxième run en difficile en créant une équipe de toute pièce, ça devrait donner moins d'xp sans les quêtes des compagnons mais vu que je garderais les mêmes perso tout du long ça ne changera peut être pas grand choses.

    Ensuite ce qui va de mon point de vue beaucoup gêner, c'est le manque d'un mode multi coop alors que j'ai des souvenirs énormes de session en lan avec des pottes qui ont je pense largement contribuer à faire des baldurs une référence des jeu de role sur PC!

  6. #6
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 795
    Je viens de terminer ma première partie à l'instant. Mes impressions restent globalement les mêmes... le jeu est très bon.

    L'univers est assez vaste, plutôt documenté sans qu'on croule trop sous les innombrables livres (comme on peut le faire dans un BG avec les Royaumes Oubliés ). Évidemment, on ne prend pas tout en main dès le début, mais finalement, je me suis rendu compte que ça restait abordable.

    Le système de jeu et de combat n'est pas si difficile que ça à maîtriser. Il "suffit" de faire des comparaisons entre deux équipements pour choisir le meilleur, et les sortilèges sont un peu équivalents à du D&D, là non plus je n'étais pas complètement perdu.

    Le scénario principal est franchement prenant. Le fait qu'il ne fasse qu'une partie du jeu et que les quêtes secondaires puissent durer un certain temps ne me gêne pas vraiment, au contraire : ça dénote d'une liberté d'action assez large. Il n'y a qu'un passage bloqué en fonction de la suite de notre progression, pour le reste on fait ce qu'on veut quand on veut, je trouve cela confortable.

    Les quêtes secondaires sont assez sympa, certaines très classiques mais beaucoup offrent des choix difficiles (j'en veux pour preuve les sujets lancés dans la section pour demander quel choix les autres joueurs ont pu faire sur telle ou telle quête). Et cela influe en partie sur la suite, car la réputation que l'on se forge permet de réaliser d'autres choses... ou pas.

    Les personnages recrutables ne sont pas tous aussi intéressants les uns que les autres, mais globalement ils sont sympathiques. Je n'ai pas encore pu jouer avec tous donc je ne peux pas trop détailler...

    Et puis c'est déjà pas mal

    Je ne me suis jamais ennuyé. Les rares fois où j'ai râlé, c'est quand je tombais sur un bug de pathfinding (le personnage qui va de gauche à droite et de droite à gauche sans passer par l'endroit où il pourrait passer pour s'approcher et lancer son sort...) mais heureusement ça ne m'est pas arrivé très souvent. Un nouveau patch est prévu, je suppose que cela sera amélioré (c'est peut-être déjà le cas, j'ai installé les premiers patches ce matin ).

    Bref, un très bon jeu auquel j'ai clairement envie de rejouer dès maintenant !
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 390
    Je viens (enfin) de terminer le jeu, après 102h très exactement passées dessus. J'ai abordé le combat final niveau 10, et passé le niveau 11 avec lui. Alors bien sûr j'ai pris mon temps, puisque j'explorais le jeu, mais je n'ai pas non plus rechargé plusieurs fois les mêmes quêtes, et j'ai plongé dans Breith Eaman en étant encore très loin d'avoir éclusé la liste des quêtes secondaires disponibles. Je comprends néanmoins les commentaires ci-dessus : la quête principale, prise isolément, nous met sans doute trop vite aux prises avec des enjeux qui nous dépassent largement. Mais les quêtes secondaires sont fouillées et assez nombreuses, donc je sens que j'aurais pu musarder un peu plus si j'avais voulu - je n'étais pas obligée de me précipiter vers l'issue.

    Ma partie m'a confirmée dans mes premières impressions : l'univers est riche tout en restant assimilable, le système de combat est tactique tout en étant relativement facile à prendre en main pour un habitué du genre, l'ensemble est soigné même s'il reste des approximations légères dans la traduction. Certes, le jeu n'est pas aussi étendu que BG, mais c'est déjà très honorable surtout si on se mêle de le comparer à des jeux plus récents. Et l'origine, le passé et la réputation du PJ ont plus d'influence que dans BG, où l'on peut jouer un semi-orque CM de 5 d'intelligence à peu près comme on jouera un mage elfe LB, avec les mêmes dialogues et les mêmes réactions des pnjs.

    Les compagnons me semblent bien pensés et même intéressants, même si on peut regretter leur manque de banters, de romances, ou le simple fait qu'ils ne soient pas aussi déjantés que les PNJs de BG. J'espère voir un jour des mods qui enrichiront cet aspect-là, c'est le petit supplément d'âme qui nous donne envie de rester en leur compagnie.

    J'ai eu une bonne surprise au dénouement du jeu : ce dernier se souvient de détails que j'avais moi-même oubliés, et tous nos actes ont eu une conséquence, parfois totalement imprévisible. Cela promet une certaine rejouabilité. En bref, je n'avais pas été autant emballée par un RPG depuis les Baldur's Gate, et j'en ai joués un certain nombre. Comme Mornagest, je pense déjà à ma prochaine partie.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 201
    J'ai adoré. L'histoire, les personnages, tout. Alors qu'au début, j'étais franchement sceptique quant au gameplay. Alors qu'en fait, c'est allé tout seul. J'ai même fini le combat final du premier coup (en facile hein, mais bon ). J'ai trouvé le méchant charismatique et très intéressant, l'intrigue bien menée et addictive. Je me suis beaucoup attachée aux pnjs. Ils sont assez fouillés pour qu'une romance ne semble pas nécessaire, enfin moi, ça m'a pas manquée. J'ai beaucoup aimé aussi que le jeu se rappelle des choix (bon, je suis un peu frustrée pour Val Doré mais bon). Je ne sais pas si je ferai une deuxième partie en revanche, du moins pas dans l'immédiat. En tout cas, c'était une très bonne surprise, voire un coup de cœur.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2014
    Messages 
    1 190
    quelques remarques/observations sont ici :
    http://www.baldursgateworld.fr/lacou...tml#post428666

    je rajoute que le coup de bloquer la progression des personnages au niveau 12 est très frustrant
    (étant arrivé donc au niveau max. au 3/4 du jeu (début de Ormes jumeaux) , là, j'ai pris un grand
    une grande claque arf). Nonobstant, j'ai l'ai fini.

    pour ce qui est de cette 1ère partie (une soixante dizaine d'heures avec une paladine
    naine austral d'une colonie des Terres vivantes, maligne/stoïque, en mode normal) :
    Groupe ultra défensif (dans le choix des compétences et de l'équipement) de 5 :
    Eder, Durance, Kana et Aloth puis 6 avec Pallegina une fois ce putain de 12 atteint !

    14 missions pour l'érosion de Dyrwood
    33 quêtes (1 inachevée : celle de Mère en deuil)
    36 tâches (non effectué celle des oiseaux rares)


    les combats les plus rudes sont ceux des quêtes ou des tâches ...

    EDIT : 12/11/2016 j'ai monté une Moine amauas insulaire (style combat : paysan), cruelle, agressive et voleuse,
    jusqu'au niveau 12 ... ça dépote ... par contre le dragon d'adra : impossible a tuer !
    a noter : un gros bug avec le druide Hivarias : sorts inaccessibles et équipement disparu !
    Dernière modification par SergioToutCourt ; 15/11/2016 à 13h52.

  10. #10
    Avatar de missElder
    missElder est déconnecté entend la belette chanter
    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Paris
    Messages 
    2 481
    78h plus tard, j'ai enfin bouclé PoE, trois ans après avoir démarré ma partie : oui, le jeu ne m'avait pas captivée en 2016, je l'ai un peu repris en 2018, puis fini ce mois-ci. Il me restait deux petites quêtes secondaires et une tâche que je n'avais pas entièrement menées à bien, par choix (je n'avais pas envie de choisir l'une ou l'autre option dans ces quêtes), pour le reste j'ai tout bouclé, y compris les primes proposées à la Loge du Gardien.

    Mon avis : c'était pas mal, mais mon dieu que ce scénario est brouillon. Mon impression m'a été confirmée en lisant Avellone et d'autres expliquer qu'ils ont validé le scénar faute de mieux en sachant parfaitement bien qu'il était imparfait, et ça se voit. J'ai déjà plusieurs idées en tête pour couper ça, simplifier ça pour le joueur en améliorant le rythme, et pourtant je ne suis habituellement pas douée pour ça et pas du tout experte en scénario, c'est dire.

    L'intro du jeu est vraiment très fouilli, niveau exposition à l'univers, implication dans les enjeux de la quête et création d'une motivation pour le joueur et son perso, c'était vraiment pas ça. C'est dommage car l'univers est détaillé, original et prometteur, mais le jeu ne sait vraiment pas du tout par quel bout prendre son intrigue et ses multiples branches, et le début était laborieux. La meilleure partie, pour moi, c'est la fin, à partir du moment où on a choisi son allié à la Baie du Défi et qu'on va à l'audience ducale. Là, tout était beaucoup plus clair, beaucoup plus lisible, avec des enjeux émotionnels clairs dans lesquels je me sentais impliquée, et il y avait enfin ces discussions philosophiques à la Planescape qu'ils nous avaient promises dans le Kickstarter. Tout le truc autour des dieux était passionnant, et j'ai adoré les Ormes Jumeaux, et les zones et choix finaux. Du coup, ça rehausse mon avis sur le jeu, et mon envie de jouer à sa suite. C'est relativement rare pour que je le souligne, d'ailleurs : la plupart du temps dans ce genre de RPG, la fin est la partie bâclée faute de temps. Certes ici ça se sent qu'il y a eu quand même des trucs passés à la trappe, notamment parce que la plupart des quêtes aux Ormes sont très axées combat et proposent peu de variations niveau choix, mais après le fouilli de la première partie du jeu, c'était très rafraîchissant.

    Niveau gameplay, il y avait plein de bonnes idées, pas menées à terme. Les premières dizaines d'heures proposent des combats assez fouilli (oui, c'est un mot qui revient souvent dans ce post), peu lisibles et franchement peu intéressants. Arrivée autour du niveau 9, ça commençait à devenir vraiment fun par contre, on peut enfin faire pas mal de choses avec les persos, le jeu propose enfin des combats stimulants où j'ai dû réfléchir à ma stratégie, mon placement, mon enchaînement de sorts et capacités, et j'ai même parfois dû recharger. C'était très agréable.

    En bref, il m'a fallu une bonne quarantaine d'heures pour me sentir fondamentalement impliquée dans le jeu - jusque là c'était un divertissement sympa, assez pour que j'y passe lesdites quarantaines d'heures, mais pas assez pour m'accrocher, me faire le finir d'une traite ou me passionner pour son univers, son histoire ou ses choix, que je faisais de manière mécanique et pas particulièrement impliquée. Par contre le dernier tiers du jeu m'a franchement passionnée et m'a fait rêver d'un Pillars qui aurait été comme ça dès le début : là, ça aurait été direct un de mes jeux préférés.

    Reste que la bande-son est superbe, que l'interface est très agréable, fortement inspirée de BG mais avec une modernisation très sympathique, que l'esthétique me plaît beaucoup et est réussie, et que la plupart des compagnons m'ont assez marquée malgré leurs quêtes perso très maigres et leur manque d'interactions, ce qui est somme toute une réussite.
    En RP, Eldrina s'exprime en 3DB220.
    Modératrice des sections The Witcher et Divinity, et super-modo à mes heures perdues.
    Always look on the bright side of life.

Discussions similaires

  1. [BG2][SOLUCE] Premiere partie sur baldur's gate 2
    Par Vallar dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 13
    Dernier message: 20/02/2012, 12h14
  2. [TW2][NEWS] Présentation en avant première aux Halles de Paris : impressions
    Par Kasumi dans le forum The Witcher 2: Assassins of Kings
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/05/2011, 08h03
  3. [SoBH] Finir la première partie...
    Par Lothringen dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/05/2010, 15h20
  4. [DAO][DIVERS] Premiere partie sur DAO
    Par ShyriuDraco dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/01/2010, 22h16
  5. [BGT/TUTU]Première partie : configurez
    Par Sith dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/03/2009, 14h20

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251