Page 17 sur 17 PremièrePremière ... 7151617
Affichage des résultats 481 à 507 sur 507

Discussion: [MP] Histoire : Echo

  1. #481
    Smidge Invités
    "Tout à l'heure, c'est bien vague pour une inspectrice..., rétorqua-t-elle. Mais il est possible que j'ai couru, oui. Pour rattraper quelqu'un qui n'était pas vraiment là où je croyais. J'entends des choses étranges dans cette maison..."

  2. #482
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Était-il possible que ce ne soit pas mademoiselle Stöan qu'elle ait fait fuir un peu plus tôt ? Elle n'aurait sans doute jamais la réponse...

    - J'ai entendu des bruits moi aussi, mais apparemment il n'y a rien par là qui en soit à l'origine, dit-elle en désignant la porte menant dans l'aile Est. Enfin peu importe. Si vous voulez bien m'excuser, je cherche Marjorie...

    Et si elle ne se trompait pas, cette dernière était partie en direction de l'aile Nord.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  3. #483
    Smidge Invités
    Mademoiselle Stoän la salua brièvement, et se dirigea en direction d'Emile.

    "Vous êtes nyctalope, Emile ?, lui lança-t-elle sur un ton plus léger. Je n'ai pas eu cette chance..."

    Dans tous les cas, si elle voulait retrouver Marjorie, il allait falloir sortir d'ici.


    [HRP : du grand hall, on peut rejoindre l'aile Nord (les chambres, la salle de bain, le bureau du Comte et son atelier), l'aile Sud (la salle à manger, les salons, les cuisines, la bibliothèque), ou encore la cours]

  4. #484
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Gabrielle se dirigea donc vers l'aile Nord.

    Elle espérait tomber sur Marjorie en chemin et éviter ainsi de devoir la chercher dans chaque pièce.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  5. #485
    Smidge Invités
    Elle n'eut cependant guère à chercher longtemps, la voix de Marjorie résonnant dans les couloirs.

    "Emile ?... Emile ?", s'écriait-elle.

    Gabrielle s'approcha. La voix semblait venir d'en haut des escaliers menant à l'étage.

    "Emile ? Nous allons passer à table !"

  6. #486
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Gabrielle gravit les marches quatre à quatre et rejoint Marjorie à l'étage.

    - Marjorie ? Émile est en bas, avec mademoiselle Stöan. Vous me cherchiez, non ? Juste pour annoncer que le repas est prêt ou... vous avez appris quelque chose de nouveau ?
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  7. #487
    Smidge Invités
    La jeune femme descendit en quatrième vitesse.

    "Oh, vous êtes là madame ! Oui, je vous cherchais pour vous prévenir que nous allions bientôt passer à table..."

    Elle se posta devant elle, la mine déconfite.

    "Je suis désolée madame... Ma mère m'a réquisitionnée depuis tout à l'heure à la cuisine, je n'ai pu suivre personne..."

  8. #488
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Gabrielle sourit devant la mine déconfite de la jeune femme. Elle n'avait jamais attendu de Marjorie qu'elle trouve l'identité du meurtrier à sa place, mais avoir une paire d'oreilles en plus dans un aussi grand château pouvait s'avérer utile.

    Enfin, il ne fallait pas oublier que la jeune femme était elle-même sur la liste des suspects...


    - Et, finalement, vous avez réussi à mettre la main sur le coupe-papier qu'il vous avait demandé avant de mourir ? Le comte je veux dire... demanda t-elle sur le ton de la conversation alors qu'elles rejoignaient les autres.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  9. #489
    Smidge Invités
    La jeune fille se raidit à sa question, vraisemblablement mal à l'aise que Gabrielle remette ce sujet dans la conversation.

    "Je... oui, je l'ai trouvé. Dans le bureau, à côté de la bibliothèque... Il doit être dans un tiroir maintenant je dirais..."

    Une sonnerie grinçante retentit au fond du couloir, en provenance du grand hall.

    "Tiens, quelqu'un sonne ?", ajouta Marjorie pour elle-même.

  10. #490
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Peut-être un collègue...

    Ou ceux qui viennent reprendre mon affaire, pensa t-elle amèrement.

    - Entre nous, continua t-elle, vous devez être soulagé qu'il ne soit plus là. J'ai cru comprendre qu'il n'avait pas un comportement approprié avec vous, et j'imagine que ce n'était pas occasionnel...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  11. #491
    Smidge Invités
    La jeune femme rougit jusqu'aux oreilles.

    "Je... je ne vois pas de quoi vous voulez parler."

    Sa voix était montée dans le suraigu.

    Il était évident qu'elle avait visé juste. Mais s'était-il passé quelque chose... d'autre, la veille au soir ? Si elle voulait la faire parler, il allait falloir viser juste, et se montrer précise.

  12. #492
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Ah oui ? Certains invités ont trouvé qu'il avait eu des gestes déplacés, continua Gabrielle, et votre réaction ne fait que confirmer ce que je soupçonnais : ce n'était probablement pas la première fois. A t-il déjà été plus loin ? Vous pouvez parler sans crainte, il n'est plus de ce monde après tout...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  13. #493
    Smidge Invités
    "Ma mère l'est toujours..., répondit-elle d'un ton cassant. Je préfèrerai..."

    Elle s'interrompit, marqua une légère pause, et se ressaisit tout à coup.

    "Excusez-moi, on va avoir besoin de moi aux cuisines."

    Il allait falloir bien davantage de précision pour la faire craquer.

  14. #494
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Oui, bien sûr, répondit-elle lentement, laissant du même coup Marjorie lui échapper. Que pouvait-elle faire d'autre de toute façon ? Lui extirper des réponses par la force ? Elle doutait que ce soit là une solution efficace, d'autant que cette jeune femme commençait vraiment à lui faire de la peine.

    Elle se dirigea donc vers le hall, pour voir qui était leur mystérieux visiteur.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  15. #495
    Smidge Invités
    Et à l'instant où elle franchissait le pas du hall, la porte en face s'ouvrait à son tour.

    "Ah, madame, s'exclama le majordome. Deux hommes sont arrivés et vous attendent dans l'entrée. Si vous voulez bien me suivre... ?"

  16. #496
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Je vous suis.

    Deux hommes qui l'attendaient. Ça sentait le sapin...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  17. #497
    Smidge Invités
    Gabrielle reconnut aussitôt la silhouette symptomatique de l'Inspection Générale... Ca sentait le sapin, c'était le mot...

    "Inspecteur Lemaçon... ?", grommela le premier en tirant inutilement sa plaque de sa poche intérieure.

    Il l'invita à la suite, et à rejoindre son collègue.

    "Je vais faire simple. Cette affaire est trop sensible pour qu'elle traine en longueur. Vous n'avez peut-être pas pris la mesure de cette enquête, mais elle pourrait avoir des conséquences bien plus importantes que ce que vous pourriez imaginer..."

    Il tira un calepin de sa poche.

    "Nous allons reprendre l'enquête, et y mettre un terme au plus vite. Mais avant ça..."

    Il tourna un instant son regard vers son collègue, qui n'avait pas encore dit un mot, et se contenta d'un bref hochement de tête.

    "...je vais vous demander un résumé de la situation. Vos principaux suspects, leurs motivations, ceux qui ont pu jouer un rôle clé, et tout ce que vous avez pu déduire de la situation, que vous ayez obtenu des aveux pour cela ou pas."

    Il leva les yeux dans sa direction, le visage toujours aussi imperturbable.

    "Je vous écoute."

  18. #498
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Ce bonhomme était presque insultant. Elle avait eu à peine 24h pour tenter de maîtriser la situation et trouver le coupable à elle seule, c'était faire preuve de bien trop d'optimisme que de croire que l'enquête aurait pu être résolue si vite. Mais Gabrielle ne se démonta pas.

    - Voyons... Je suis arrivée hier soir et ai trouvé le comte gisant dans une marre de sang près de la cuisine. Il a eu la gorge tranchée et l'armée du crime n'a toujours pas été retrouvée. Le meurtre a vraisemblablement eu lieu pendant une représentation théâtrale à l'étage, ce qui aurait normalement du faciliter les choses si le château n'avait pas été plongée dans le noir après la coupure de courant...

    Elle sortit son calepin de son manteau et en arracha une page.

    - Voilà la liste des personnes présentes lorsque le meurtre a eu lieu. Ils étaient quinze en tout. Cinq domestiques, six invités et les quatre membres de la troupe de théâtre. Maintenant ils sont plus que douze là-dedans. Un... autre meurtre a eu lieu. Mylène, la jeune fille de la troupe a été tuée avec une arme à feu aujourd'hui, arme que je n'ai pas tardé à retrouver. Tout porte à croire que c'est Gaston Chambernaud, le tueur, mais j'imagine qu'il va falloir attendre les résultats des analyses. Il est au poste en ce moment même avec sa femme, je ne sais pas encore ce qu'a donné son interrogatoire mais je n'ai aucun doute quant à sa culpabilité.

    Elle marqua une brève pause, guettant les réactions de son interlocuteur.

    - Gaston Chambernaud s'est éclipsé de la représentation, il n'est donc pas impossible que ce soit également lui qui ait tué le comte. Toutefois... je ne sais pas, je n'y crois pas trop. Je pense qu'il y a deux meurtriers bien distincts. Une récente piste m'a amenée à me concentrer davantage sur Marjorie, la fille de la cuisinière. Le comte a semble t-il eu des gestes déplacés envers elle, devant témoins, et la réaction de la jeune femme me fait craindre que cela soit allé plus loin par le passé. L'autopsie du corps a révélé que le meurtrier était petit, ce qui laisse à penser qu'il s'agissait d'une femme. Et il avait aussi... de nombreuses griffures sur les bras et dans le cou. Peut-être infligées par la jeune femme lorsqu'elle essayait de se débattre ? Mais ce ne sont là que des suppositions. J'aurais aimé avoir plus de temps pour interroger Marjorie...

    Elle soupira, puis continua.

    - Quant aux autres... J'ai pu écarté certaines personnes des suspects, comme Yvette et Marie-Madeleine. Elles étaient toutes deux à l'autre bout du château lorsque le meurtre a eu lieu. J'ai aussi écarté les membres de la troupe, je ne pense pas que l'un d'eux ait pu tuer le comte entre deux apparitions sur scène. Il y a aussi Sofia Stöan, c'est elle qui a trouvé le corps et elle aurait vraisemblablement eu le temps de tuer le comte mais... je ne sais pas, je trouve qu'elle ne correspond pas au profil. Je me méfie davantage d'Émile Martineau, le majordome. Intuition d'inspecteur peut-être ? Je n'ai pas d'éléments qui le disculpent mais je n'en ai pas non plus qui l'incriminent. Il reste le notaire, monsieur Marquand, et le docteur, monsieur Dupré. Aucun d'entre eux n'a quitté la représentation au moment du meurtre, semble t-il, mais il y faisait tellement noir que personne n'aurait pu voir quoique ce soit, de toute façon. J'aurais aussi aimé interroger plus avant le jardinier, je n'ai pas encore remis la main sur lui depuis ce fameux soir... Mais j'imagine que c'est votre boulot, maintenant, dit-elle avec une certaine raideur.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  19. #499
    Smidge Invités
    La porte de la salle à manger s'entrouvrit l'espace d'un instant au beau milieu de son discours.

    "Il se passe quelque chose ?, interrogea une voix qu'elle reconnut aussitôt. Faut-il rajouter deux couverts suppl..."

    Elle n'eut cependant pas le loisir d'achever sa question. Gabrielle n'eut même pas le temps de se retourner que l'autre homme de l'inspection générale lui avait claqué la porte au nez.

    "Très bien, conclut le premier après quelques temps de réflexion et de lecture de ses différentes notes. Nous allons ramener tout le monde au commissariat, et mener une dernière interrogation. Pour le moment, notre principal suspect est donc cette Marjorie, c'est bien ça ?"

    Gabrielle acquiesça.

    "Embarquons tout ça, dit-il à son collègue, qui hocha brièvement la tête avant de rouvrir les portes du salon. Vous, vous montez avec nous."

    Malgré la frustration de se voir ainsi confisquer son affaire, elle n'avait pas à discuter les ordres. L'homme en costume rouvrit les portes de la salle à manger, et ordonna à tout le monde de le suivre. Les invités et les employés défilèrent tous devant elle, et furent conduits dans la cours, où les attendaient d'autres policiers et deux paniers à salade. Dehors, il faisait nuit, et la seule lumière provenait des phares des véhicules.

    Quelques minutes plus tard, Gabrielle s'installait à l'arrière du véhicule des deux inspecteurs généraux, qui démarra peu après.

    "Je ne peux pas dire que vous ayez fait de l'excellent travail, inspecteur", déclara enfin son supérieur.

    Devait-elle répondre quelque chose ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Mais elle trouvait un peu fort de porter l'entière responsabilité de ses résultats, avec le temps et les moyens qu'elle avait eus à disposition pour résoudre cette affaire.

    "Je sais cependant que les conditions n'ont pas été optimales, poursuivit-il. A vrai dire, nous voulions autant que possible élucider ce cas sans attirer l'attention de la presse, ce qui semble plutôt compromis à présent. C'est la raison pour laquelle vous avez dû agir seule."

    Elle n'était pas sûre de percevoir un reproche dans sa voix, même si cela ne ressemblait non plus aucunement à un éloge...

    "Une fois arrivés en ville, nous allons interroger de nouveau tous les suspects, expliqua-t-il. Mais vous connaissez les évènements mieux que nous. Si vous le souhaitez..."

    Il marqua une pause, pendant laquelle il poussa un soupir.

    "...vous pourrez assister et participer à l'un de ces interrogatoires. Avez-vous une préférence ?"
    Dernière modification par Smidge ; 19/04/2014 à 12h41.

  20. #500
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Marjorie, répondit-elle sans l'ombre d'une hésitation. J'aimerais assister à son interrogatoire.

    C'était là l'occasion d'enfin savoir ce que cachait sa principale suspecte. La jeune femme n'avait jamais démontré un grand talent dans l'art du mensonge et Gabrielle ne doutait pas que cet interrogatoire à l'allure beaucoup plus officiel finirait de la faire craquer.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  21. #501
    Smidge Invités
    "Très bien", conclut son interlocuteur.

    Ils ne prononcèrent plus un mot jusqu'à leur arrivée. Le commissariat débordait d'activité en ce samedi soir, mais ce n'était majoritairement pas ses hommes qui étaient à la tâche. Gabrielle passa devant le bureau d'Antoine, qui se précipita pour la saluer.

    "Tout va bien, patron ? L'IG a débarqué tout à l'heure... C'est un beau bordel..."

    Gabrielle n'eut pas le temps de lui répondre.

    "Suivez-moi."

    Antoine salua à son tour son supérieur et s'éclipsa.

    "Si vous avez besoin de quelque chose, vous me faites signe", lui chuchota-t-il en disparaissant.

    Dans le couloir adjacent aux salles d'interrogatoire, tous les invités du château patientaient sur des bancs, entourés de gardes.

    "C'est dans celle-ci."

    C'était Fabrice qui se tenait à la machine à écrire. Et au centre de la pièce, sur le "tabouret des suspects", comme ils avaient coutume de l'appeler entre eux, se tenait Marjorie. Son collègue de l'inspection générale s'assit en face de la jeune fille.

    "Nom, prénom, âge.", débuta-t-il sans autre forme de procès.
    "Leroux, Marjorie. J'ai 19 ans.", répondit-elle d'une petite voix.
    "Je sais qu'on vous l'a déjà demandé plusieurs fois, poursuivit-il, mais je vais vous redemander de nous décrire les évènements qui ont précédé et suivi le meurtre du Comte de Rochebois. Et n'oubliez pas que vous êtes sous serment. Si vous mentez, cela pourra être retenu contre vous."

    La jeune femme entama son récit, que Gabrielle connaissait déjà par coeur. La pièce de théâtre, le fait qu'elle soit restée regarder malgré la demande du Comte, sa curieuse requête à propos du coupe-papier... Et enfin les cris, et son arrivée dans la cuisine où elle a découvert mademoiselle Stoän, et le corps de la victime.

    Si elle avait quelque chose à ajouter, c'était en cet instant, ou jamais.
    Dernière modification par Smidge ; 20/04/2014 à 01h02.

  22. #502
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    - Marjorie, intervint la lieutenante, est-ce que le comte vous a déjà... violenté ? Lors de l'autopsie, nous avons remarqué que ses bras et son cou présentaient de nombreuses griffures, comme s'il s'était battu avec quelqu'un, une femme peut-être. Et comme je sais qu'il n'avait pas un comportement irréprochable avec vous...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  23. #503
    Smidge Invités
    "Je... ne vois pas ce que vous voulez dire", répondit-elle d'une petite voix aigüe.

    Pour la faire craquer, il allait falloir trouver une faille dans l'exposé de son emploi du temps de la soirée. Dénicher un point sur lequel elle mentait... et se risquer à une hypothèse sur le réel déroulement des évènements... ou du moins le plus près de réel possible.

  24. #504
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Elle commençait à croire que la jeune femme ne craquerait jamais, et pourtant la lieutenante savait qu'il s'était passé quelque chose ce soir là. Pour autant, elle-même n'était pas convaincue de la culpabilité de Marjorie. Mais si ce qu'elle imaginait était vrai alors la jeune femme avait une bonne raison de vouloir tuer le comte. Une bonne raison, les moyens et le temps de le faire. Hélas, faute de preuve, elle pouvait difficilement la confondre.

    Mais ce travail n'était plus vraiment le sien maintenant, et elle ne doutait pas que ces hommes de l'inspection générale finissent par trouver le fin mot de cette histoire.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  25. #505
    Smidge Invités
    "Très bien, vous pouvez y aller inspecteur. Nous nous chargeons de la suite, finit par conclure son collègue. Nous vous tiendrons de la suite en temps voulu. En attendant, profitez de votre fin de semaine tranquille."

    Passablement contrariée, mais aussi soulagée que cette affaire prenne enfin fin, Gabrielle s'avança lentement jusqu'au perron du commissariat, d'où elle respira l'air frais - froid même - qui balayait la petite place de Villeneuve.

    Plusieurs sentiments confus et contradictoires se mêlaient dans son esprit en une curieuse sensation, peu agréable, et certainement menée par la fatigue accumulée.

    Un dernier regard en arrière... ?



    [HRP : si tu veux faire encore quelque chose de particulier, tu peux, sinon ce sera ton post de conclusion (qui sera suivi du mien avant la fin définitive)]
    Dernière modification par Smidge ; 25/04/2014 à 21h29.

  26. #506
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages
    1 481
    Il est vrai que Gabrielle n'était pas vraiment satisfaite de la façon dont cette enquête se terminait. Même si les circonstances étaient particulières, elle vivait cela comme un échec, le genre de chose qui la plomberait sûrement à long terme.

    Enfin, l'insupportable banquier allait probablement finir derrière les barreaux, et ça, mine de rien, ça sauvait son week end.

    Et quoi de mieux qu'un bon bain pour terminer celui-ci ? Sa baignoire remplaça progressivement le fiasco de cette enquête dans son esprit. Elle tira les lunettes de soleil cachées depuis tout ce temps dans sa veste avant de se rappeler qu'il faisait nuit et que ce n'était quand même pas bien pratique les lunettes de soleil en pleine nuit...

    Dommage, ç'aurait été une belle façon de conclure cette histoire.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  27. #507
    Smidge Invités
    "Chef ?...", interrogea une voix familière tandis qu'elle décrochait le combiné.

    Elle répondit à Antoine de son grommellement caractéristique. La réveiller ainsi un dimanche matin devait être interdit, même si elle se doutait de la raison de cet appel matinal. Cela faisait une semaine maintenant. Même si elle n'avait rien affiché de son angoisse quotidienne au travail, celle-ci pesait plus que de mesure sur son sommeil, et sans doute sur son humeur. Son avenir professionnel était tout de même en jeu...

    "Je t'écoute", poursuivit-elle avant qu'il n'ait le temps de meubler la conversation avec d'autres banalités.
    "J'ai plusieurs choses... je commence par quoi ?"
    "Ce que tu veux."
    "Très bien... Alors, commençons par Chambernaud... On a facilement pu le relier à l'arme, et son armée d'avocats n'a pas pu faire grand chose, à part nier les évidences et invoquer le flou du mobile... Je crois qu'il veut plaider le "doute" au procès, mais honnêtement, ça n'a pas beaucoup de chances de passer. "

    C'était déjà ça de pris.

    "Ensuite... Marjorie Leroux. Il semblerait que tu aies vu juste là aussi. Après quelques heures de "cuisine", et grâce aux témoignages que tu avais déjà recueillis, elle est finalement passée à table. Le vieux pervers la tripotait régulièrement, et c'est effectivement ce qui s'est passé ce soir là aussi. Il l'a conduite dans la cuisine, à l'abri des regards, et cette fois ça a mal tourné... Elle aurait saisi un couteau dans la panique, et lui aurait tranché la gorge dans le noir, en voulant se défendre."
    ""Aurait" ? Pourquoi au conditionnel ?"

    Antoine se racla la gorge.

    "C'est là que le bât blesse un peu... La gamine n'a pas cessé de prétendre avoir réussi à s'enfuir, mais sans avoir tué qui que ce soit."

    Il marqua une courte pause.

    "Mais des psychologues ont assuré qu'il était tout à fait explicable qu'elle ne se souvienne pas totalement de son agression ! Le stress, tout ça... Ca devrait atténuer sa peine je dirais, si c'est bien retenu, mais vu l'affaire, elle n'échappera à mon avis pas à de la prison..."

    Elle l'entendit froisser quelques papiers.

    "Pour le reste, le château va être cédé à Schneider, comme stipulé dans le testament..."

    Tout rentrait finalement dans l'ordre, apparemment. Gabrielle poussa un soupir.

    "Rien d'autre ?"
    "Rien... d'officiel en tous cas."

    Même au téléphone, elle pouvait deviner un sourire complice sur son visage
    .

    "Antoine... ?"
    "Bon, bon ! De toute façon, je n'aurai pas pu garder ça pour moi plus longtemps."
    "Qu'est ce qui se passe ?"
    "Attention, c'est pas officiel hein, j'ai juste entendu ça pendant que les inspecteurs terminaient leurs rapports."

    "... ?"
    "Il semblerait que je doive bientôt vous appeler "commissaire", chef."
    Dernière modification par Smidge ; 27/04/2014 à 12h50.

Page 17 sur 17 PremièrePremière ... 7151617

Discussions similaires

  1. [Histoire] Histoire à quatre mains.
    Par Althéa dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 28
    Dernier message: 28/02/2013, 15h16
  2. Fiche de personnage : Echo
    Par Smidge dans le forum Murder Party
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2013, 13h37
  3. [DAO][SOLUCE] Histoire de cendres
    Par john connor dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/11/2009, 13h21
  4. [Histoire] Histoire policière sans titre
    Par Althéa dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 54
    Dernier message: 09/06/2009, 21h48

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256