Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Créer une fiche de personnage

  1. #1
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 595

    Créer une fiche de personnage

    Dans ce premier post, vous trouverez les informations pour remplir la fiche ainsi que quelques trucs supplémentaires utiles à savoir. Dans le second post, vous trouverez une fiche vierge que vous n’aurez plus qu’à copier/coller et à remplir. Transmettez-là-moi par MP. Si vous avez des questions, n’hésitez pas.



    INFORMATION SUR LA FICHE DE PERSONNAGE

    La création de votre personnage se fait en deux étapes :
    -1, remplissez le questionnaire
    -2, définissez les caractéristiques, l’innocence, les qualités et les défauts.
    Vous pouvez inverser les étapes si vous voulez. Le principal est que les deux parties n’aient pas d’incohérence entre elles. Par exemple, si vous prenez le défaut « J’ai un nom idiot », pensez à donner un nom idiot à votre personnage ou si vous décrivez votre famille comme pauvre dans le questionnaire et que vous mettez comme qualité « ma famille est riche », ça ne collera pas.

    Le questionnaire.

    Répondez simplement aux questions. Celles marquées d’une étoile sont obligatoires, les autres sont optionnelles. Si vous ne répondez pas aux questions optionnelles, je m’en chargerais à votre place (ce qui n’est ni un avenage, ni un inconvenant, faites comme vous voulez).

    *Comment tu t’appelles ?
    Donnez le prénom et le nom de famille de votre personnage. Il peut bien sûr avoir plusieurs prénoms. Dans ce cas, mettez le prénom usuel en premier.

    Comment tes amis t’appellent-ils ?
    Ce peut être un surnom, pas forcément flatteur (« le gros », « le chouchou ») ou un diminutif du prénom (Tom pour Thomas).

    *Tu as quel âge ?
    C’est une information très importante. Vous pouvez avoir de 6 à 12 ans. Plus votre personnage est jeune, plus il est innocent. Plus il est innocent, plus les monstres s’intéresseront à lui. En contre partie, plus votre personnage est innocent, plus il a de chances d’arriver à utiliser une sorte de magie, celle de « faire comme si ». J’en dirais plus quand j’aborderais l’innocence en elle-même dans la seconde partie.

    *Es-tu un garçon ou une fille ?
    Tout est dans la question.

    Quelle taille fais-tu ?
    En moyenne, un enfant de 6 ans mesure 98 cm. Il gagne de 8 à 12 cm par année de plus.

    Combien pèses-tu ?
    En moyenne, un enfant de 6 ans pèse 24 kg. Il gagne 3 à 4 kg par année supplémentaire.

    *Tu ressemble à quoi ?
    Décrivez tout ce qui vous semble nécessaire sur l’apparence de votre personnage. (Couleur de ses cheveux et de ses yeux, habitude vestimentaire, éventuels signes distinctifs…)

    Qui sont tes amis ?
    Donnez le nom des enfants que votre personnage apprécie. Vous pouvez éventuellement (et rapidement) en dire plus sur eux. J’inclurais ces enfants dans l’histoire.

    Qui est ton meilleur ou ta meilleure ami(e) ?
    Puisque vous avez déjà indiquez tout vos amis, vous n’avez qu’à mettre là le nom de celui que vous préférez si, toutefois, il y en a un.

    A quel adulte peux-tu toujours te confier ?
    Votre personnage connaît peut-être un adulte qui le prend toujours au sérieux et qui lui donne de bons conseils. Dites son nom et décrivez la relation entre cet adulte et votre personnage.

    Que veux-tu faire quand tu seras plus grand ? Pourquoi ?
    Policier, pompier, star, supère héros, alors, quel est donc le rêve de votre personnage ?

    Quel est la personne que tu aime le plus ?
    Votre personnage idolâtre sans doute quelqu’un de réel ou d’imaginaire (son père, une célébrité, un héros de livre ou de jeu vidéo…). De qui s’agit-il ?

    *Quel est la chose la plus importante que tu possède ? Pourquoi ?
    Il s’agit de quelque chose de vraiment spécial (le premier nounours de votre personnage, le bijou de maman offert juste avant qu’elle n’ait un tragique accident de voiture…) La grande valeur sentimentale de cet objet permet à l’enfant de l’utiliser pour se protéger. Si jamais il le perdait, ce serait un drame et il serait près à beaucoup pour le retrouver.

    *Quelle est ta plus grande peur ?
    Il peut s’agir de quelque chose d’irréel (le monstre imaginé sous le lit), de quelque chose de réel (les araignées) ou d’une situation (se retrouver dans l’eau, sans avoir pied).

    Que fais-tu quand tu es terrifié ?
    Votre personnage utilisera instinctivement ce moyen pour se rassurer. Il peut s’agir, par exemple, d’une prière (religieuse ou inventée depuis longtemps), de se forcer à penser à des souvenirs heureux, de tenter de se résonner…

    *Que fais-tu pour te protéger des monstres ?
    Votre personnage a peut-être un rituel, une manie, qui l’aide à se prémunir des choses de la nuit. Par exemple, il peut garder près de lui l’objet qui lui est le plus cher, ou s’entourer de peluche, ou encore faire trois fois le tour du lit avant de se coucher….

    A quoi ressemble la vie à la maison ?
    Votre personnage vit-il avec ses deux parents ? A-t-il été adopté ? A-t-il des frères et sœurs ? Est-il choyé ou, au contraire, négligé voir pire, maltraité ? Vous pouvez décrire vos parents, la maison, bref, ce que vous voulez sur le sujet.



    Caractéristiques, innocence, qualités et défauts

    Vous disposez de 6 points de créations ou PC. Vous pouvez les utiliser de plusieurs manières différentes :
    -Dépensez 1 PC pour ajouter 1 point dans l’une de vos caractéristiques
    -Dépensez 2 PC pour gagner 1 point d’innocence
    -Dépensez 1 PC pour acquérir une qualité.
    Vous pouvez également obtenir des PC supplémentaires.
    -Enlevez 1 point dans l’une de vos caractéristiques pour gagner 1 PC.
    -Enlevez 1 point d’innocence pour gagner 1 PC.
    -Prenez un défaut pour gagner 1 PC qui ne peut être utilisé que pour acquérir une nouvelle qualité.

    Caractéristiques

    Elles sont au nombre de cinq. Dans les règles originales, des jets de dés y sont associés mais ici, elles servent simplement à se faire une idée du potentiel de votre personnage. L’âge est également une donnée importante pour évaluer ce potentiel. Par exemple, un enfant de 6 ans à peu de chance de battre un enfant de 12 ans au bras de fer et ce, quelque soit ses statistiques.

    Chaque statistique va de 1 à 5. Au début, elles démarrent toutes à 2. A vous de les étalonner comme vous l’entendez. Vous pouvez les optimiser en utilisant une grande partie de vos PC, ou les délaisser pour utiliser vos PC ailleurs. Prenez quand même garde à rester cohérant. Si par exemple vous prenez comme qualité « Je suis un petit génie », montez votre caractéristique « Tête » assez haut. Si vous prendrez comme défaut « J’ai les doigts de beurre », laissez votre caractéristique « Mains » assez bas.

    Voici ce que traduit chaque caractéristique :
    -Tête : c’est l’intelligence, le QI, la logique du personnage. Avoir 1 dans cette caractéristique signifie que l’enfant est presque débile. Avec 5, c’est le Bac+5 assuré enfin… si l’enfant arrive en âge de l’obtenir.
    -Muscles : c’est la force, l’endurance, la résistance aux maladies du personnage. Avec 1, l’enfant est vraiment fragile et n’arrête pas de choper tout les microbes qui passent. Avec 5, l’enfant est un gros dur à la santé de fer.
    -Mains : c’est la dextérité manuelle du personnage. En plus de bricoler, manipuler, cette caractéristique est utile pour se battre (en plus des muscles). Avec 1, l’enfant à tendance à faire tomber tout les objets qu’il tient, un vrai maladroit. Avec 5, c’est l’as des tours de magiciens.
    -Pieds : c’est la rapidité, l’agilité, la discrétion du personnage. Avec 1, l’enfant trébuche tout les deux pas. Avec 5, c’est la carrière sportive qu’il va falloir envisager.
    -Esprit : c’est la vigilance, la ruse et le courage du personnage. Avec 1, l’enfant risque d’avoir peur de son ombre et a bien du mal à se débrouiller seul. Avec 5, il remarque tout, ou presque, il a plains d’idées et n’est pas facile à intimider. (Enfin, ça dépend par qui…)

    L’innocence

    C’est grâce à l’innocence (proche de la naïveté), que les enfants peuvent voir, et sont la cible, des monstres du placard. L’innocence, leurs permet aussi « de faire comme si ». Cela signifie qu’ils sont tellement persuadés de quelque chose, que cette chose se produit. Par exemple, un enfant peut arriver, grâce à ce moyen, à transformer son nounours préféré en un puissant gardien, ou encore métamorphoser son pistolet en plastique en un vrai. « Faire comme si » marche aussi pour les rituels. Si un enfant est persuadé que faire trois fois le tours de son lit avant de se coucher lui permet de se protéger des monstres, cela à de fortes chances de marcher. Pour arriver à « faire comme si » il faut donc y croire mais plus un enfant est grand, plus c’est difficile.

    Vu l’importance de cette forme de magie, j’ai décidé de conserver le jet de dé qui y est associé.

    L’innocence d’un personnage va de 2 à 10 et sa valeur de départ dépend de l’âge. A 6 ans, elle est à 8. Par année supplémentaire, elle diminue de 1. Ainsi, un enfant de 12 ans n’a plus que 2 points d’innocence. Vous pouvez utiliser 2 PC pour gagner 1 point d’innocence ou gagner seulement 1 PC en perdant 1 point d’innocence.

    Si j’estime que votre personnage est en condition pour tenter de « faire comme si », je lance un dé à 6 faces. Si le résultat du dé est inférieur ou égal à l’innocence du personnage divisée par deux (et arrondi à l’entier inférieur si nécessaire) c’est bon. Sinon, c’est un échec.

    (Si vous voulez, vous pouvez en apprendre un peu plus sur l’innocence et « faire comme si » en bas du post, dans les infos supplémentaires.)

    Les qualités et les défauts

    Les qualités et les défauts donnent de la profondeur à votre personnage. Leurs effets sont variables. Il peut s’agir d’amplifier une force ou une faiblesse traduite par les caractéristiques, ou obtenir des particularités, ou bien simplement influencer le comportement et le relationnel. Vous trouverez ci-dessous la liste des qualités et des défauts, ainsi que leurs effets respectifs. Obtenir une qualité coûte 1 PC. Prendre un défaut permet d’avoir une qualité supplémentaire. Vous pouvez avoir au maximum 10 qualités mais vous n’êtes pas du tout obligé d’en prendre autant.

    Les qualités :

    Je suis ambidextre.
    Votre personnage utilise ses deux mains avec la même adresse. Cela à plusieurs utilités, notamment celle de ne pas être trop handicapé si l’enfant perd l’usage d’une de ses mains.

    Je suis un artiste.
    Le dessin, la peinture, la danse, la musique… précisez dans quel domaine votre personnage se distingue. L’art est parfois utile là ou on ne s’y attend pas.

    Je suis un athlète.
    Votre personnage est très doué en sport. Il fait sans doute partit d’un club et, peut-être, est-il le chouchou de l’entraineur.

    Je connais quelqu’un d’important.
    Votre personnage est en relation avec quelqu’un qui a du pouvoir et peut lui demander de l’aide. Dites de qui il s’agit. Par exemple, son père peut être le directeur de l’école ou son frère, la terreur de la cour de récré.

    Je suis grand pour mon âge.
    Votre personnage grandit plus vite que la normal. Il dépasse les autres de 8 à 15 cm.

    Je suis un rat de bibliothèque.
    Votre personnage adore lire. Il a toujours sur lui un ou deux ouvrages et il s’est constitué une solide culture générale ainsi que littéraire.

    Je suis charment.
    Votre personnage attire aisément la sympathie des autres. Il a donc beaucoup de copains.

    Je suis compatissant.
    Les animaux et les tous jeunes enfants se calment et se sentent en sécurité en compagnie de votre personnage. Les autres on naturellement tendance à lui parler de leurs problèmes et à lui faire confiance.

    Je suis courageux.
    Votre personnage n’est pas facile à faire paniquer. Il garde son sang froid dans les limites du possible.

    J’ai une excellente mémoire.
    Votre personnage se souvient du moindre détail des événements qu’il à vécu. Utile pour les acquêtes.

    Ma foi renverserait des montagnes.
    Votre personnage possède une véritable foi qui le pousse en avant et lui octroie une très grande volonté. Il ne s’agit pas forcément d’une foi religieuse, l’enfant peut croire en quelque chose d’autre, qui existe ou non. A vous de le dire.

    Je suis le chouchou de mes parents.
    Votre personnage est l’enfant préféré de la famille. C’est toujours lui qu’on croit et ce, quoi que disent ses frères et sœurs.

    Je cours comme une gazelle.
    Votre personnage est une fusée sur pattes. Il va vite, il est gracieux, quand il s’adonne à la course. C’est utile pour fuir les problèmes.

    Ma famille est riche.
    Grosse maison, grosses voitures, piscine privée, télé géante… l’argent ne fait peut-être pas le bonheur mais il y aide.

    Je suis inspiré.
    C’est étrange, votre personnage connaît parfois des choses qu’il ne devrait pas savoir, comme si une force supérieur (bénéfique ou maléfique) le lui apprenait. L’enfant, la plupart du temps, agit insciemment. (Par exemple, il peut se lever la nuit et aller quelque part sans trop savoir pourquoi)

    Je suis solide.
    Votre personnage ne tombe presque jamais malade. Mis à part peut-être la varicelle, les autres maladies semblent l’épargner.

    J’ai l’air honnête.
    Votre personnage possède cette étrange aura qui fait que tout le monde a naturellement tendance à le croire et à lui faire confiance.

    J’adore les histoires d’horreur.
    Votre personnage connaît tout sur le sujet enfin, tout ce que les livres et les filmes passés à sa porté en disent. L’enfant peut également aimer raconter ces histoires.

    Je suis le roi du surf sur internet.
    Ha, internet, c’est une fabuleuse source d’informations que votre personnage exploite avec aisance. Utile pour les acquête ou pour contacter quelqu’un de loin.

    Je suis chanceux.
    Aux jeux de hasard, votre personnage gagne très souvent et sa chance ne se limite pas qu’à ça.

    Je parle plusieurs langues.
    Votre personnage parle couramment plus d’une langue. Cela peut concerner la langue des signes et le braille (écriture des non-voyants). Précisez quelle langue supplémentaire parle votre enfant. Si vous voulez avoir plusieurs langues supplémentaires, il faut choisir cette qualité plusieurs fois.

    J’ai un ami plus âgé que moi.
    Votre personnage s’entend très bien avec quelqu’un qui a jusqu’à dix ans de plus que lui. Cette personne l’aidera dans la limite du possible si on le lui demande. Avoir une voiture à sa disposition, c’est parfois utile.

    Je suis populaire.
    Votre personnage est l’un des gamins les plus populaires de l’école, de son cartier…. Les autres ont tendance à se tourner vers lui avant de prendre une décision.

    Je dis des choses étranges.
    Votre personnage fait parfois des révélations à haute voix sans pouvoir dire d’où elles préviennent, ni contrôler leur degré de vraisemblance.

    Je suis le chouchou de la maitresse.
    C’est curieux mais votre personnage ne se fait jamais réprimander par la maitresse. Il peut aussi lui demander des services que jamais elle n’accepterait de rendre à n’importe quels autres élèves.

    J’ai des visions.
    Votre personnage est susceptible d’avoir à tout moment une étrange vision. Ce peut être quelque chose de prémonitoire. Ou sinon, l’enfant peut déceler la présence d’un monstre déguisé sous une apparence inoffensive.

    Je suis un petit génie.
    Votre personnage apprend très, très vite. Il a sans doute sauté une classe, voir deux.

    Je suis un pro du vélo/skateboard/patin à roulettes.
    Votre personnage est très à l’aise et peut même faire des acrobaties avec l’un de ces trois moyens de locomotion. Dite lequel.

    Les défauts :

    Je suis asthmatique.
    Votre personnage souffre d’asthme. Il n’aime pas trop jouer dehors et ne peut pas pratiquer une activité sportive sans manquer rapidement se souffle et devoir recourir à son inhalateur.

    Je porte un nom idiot.
    Mais zut quoi ! Les parentes de votre personnage n’ont-ils pas fait attention quand ils ont choisit son prénom ? Toujours est-il que l’enfant est handicapé dans ses relations par son prénom ridicule. (Il peut s’appeler Harry Kossek par exemple).

    Je fais pipi au lit.
    Si jamais cela arrivait à se savoir, votre personnage risquerait fort de le regretter.

    Je suis la brebis galeuse.
    Votre personnage ne trouve pas sa place dans sa famille. Ses frères et sœurs lui sont nettement préférés.

    Je suis le tyran du coin.
    Votre personnage cherche à s’imposer aux autres enfants. Il leurs dicte leur conduite mais si jamais il se retrouvait en difficulté, il risquerait de se sentir bien seul.

    J’ai les doigts de beurre.
    Votre personnage est terriblement maladroit. C’en est presque comique.

    Je suis grassouillet.
    Votre personnage souffre d’un embonpoint certain. Ajoutez 3 à 10 kg à son poids.

    Je suis le pitre de la classe.
    Votre personnage est le fouteur de troubles de la classe. Du coup, la maitresse à tendance à l’accuser systématiquement dés que quelque chose ne va pas.

    Je suis empoté.
    Votre personnage n’a aucune grâce et aucun talant pour les activités sportives.

    J’ai besoin de lunettes.
    Sans lunettes, votre personnage n’y voit plus grand chose.

    Je suis curieux.
    Et oui, la curiosité est un vilain défaut. Votre personnage veut toujours tout savoir et il est près à prendre des risques pour ça.

    Je suis un délinquant.
    Que ce soit vrai ou pas, les adultes considèrent votre personnage comme un jeune criminel qui exerce une mauvaise influence sur les autres gamins.

    Je suis dépendant.
    Votre personnage ne se déplace jamais sans son grand frère ou sa grande sœur. Ce n’est pas une question d’autorité, il est paniqué quand il se retrouve livré à lui-même.

    Je suis handicapé.
    Votre personnage souffre d’un handicape physique variable. Cela peut aller de la nécessiter d’avoir des béquilles jusqu’à être cloué sur un fauteuil roulant. A vous de voir.

    Je porte un appareil auditif.
    Si votre personnage perd l’appareil qui remédie à son problème d’audition, il est presque sourd.

    Je suis un gros dormeur.
    Le monde pourrait s’écrouler autour de votre personnage, celui-ci continuerait à dormir. Parvenir à le réveiller est un vrai exploit.

    J’ai le sommeil très léger.
    Votre personnage se réveil pour un rien si bien qu’il arrive rarement à dormir huit heures d’affilées et que le matin, le manque de sommeil le rend peu dynamique.

    Je suis bruyant.
    Oubliez la discrétion. Quoi qu’il fasse (manger, parler, marcher et peut-être même dormir), votre personnage fait un bouquant d’enfer.

    Je suis un traitement médical.
    Votre personnage doit prendre à intervalle régulier ses médicaments sous peine de ressentir rapidement les effets de sa maladie. A vous de voir de quoi il souffre.

    Je suis espiègle.
    Votre personnage ne peut pas s’empêcher de mettre son nez dans les affaires des autres. Si on lui dit de ne pas faire quelque chose, c’est la première chose qu’il fait.

    Je ne pense qu’à une chose à la fois.
    Quand votre personnage à une idée en tête, elle devient une vraie obsession. Impossible de penser à quoi que ce soit d’autre.

    Je suis phobique.
    Votre personnage souffre de phobie. Les chiens, les araignées, le noir, les espaces clos, le nombre 13… à vous de voir quel est l’objet de sa peur. (Il doit s’agir de quelque chose de relativement courent) Quand votre personnage est en présence de cette chose, il est terrorisé.

    Je suis un souffre-douleur.
    Pas de chance, la terreur de la cour de récrée à désigné votre personnage comme sa victime favorite. Votre personnage à sans cesse peur de rencontrer son tourmenter et ne sait pas comment remédier à ce problème.

    Ma famille est pauvre.
    Votre personnage doit se contenter du strict minimum (ou même moins, si vous voulez) car ses parents ne peuvent lui offrir rien de plus.

    Je parle la zone.
    Votre personnage s’exprime en un langage très « coloré » avec qui que ce soit.

    Je suis trouillard.
    Votre personnage est toujours très prudent et est facile à terroriser.

    Je hurle fort.
    Quand votre personnage est effrayé, son premier réflexe est de hurler fort et très longtemps. Peu importe s’il fallait être discret à ce moment là.

    Je suis timide.
    Votre personnage à du mal à aborder les autres. Il fait tout pour se faire remarquer le moins possible.

    Je tombe facilement malade.
    C’est désespérant. Votre personnage attrape tous les microbes dans l’air (principalement la grippe) et reste malade plus longtemps que les autres.

    Je suis maigrichon.
    Votre personnage est tout maigre. Son poids est le minimum de son âge, encore diminué de 3 à 10 kg.

    Je suis lent d’esprit.
    A l’école, votre personnage apprend difficilement et plus lentement que les autres. Il a sans doute déjà redoublé.

    Je suis un trainard.
    Votre personnage est pareil à un escargot. Il ne sait pas se presser, il faut toujours l’attendre.

    J’ai un problème de prononciation.
    Votre personnage à du mal à se faire comprendre des autres car il bégaie, zozote ou émet des sons étranges lorsqu’il parle.

    Je suis la cinquième roue du carrosse.
    Votre personnage à du mal à intégrer un groupe. On oubli de l’inviter aux anniversaires, c’est toujours lui qu’on choisit en dernier quand il faut former des équipes….

    Je traine un boulet derrière moi.
    C’est chiant d’avoir à s’occuper de son petit frère ou de sa petite sœur mais votre personnage n’a pas le choix. En plus, le bambin sous votre responsabilité a tendance à faire tout ce qu’il ne faut pas faire.

    Je suis malchanceux.
    Votre personnage n’y peut rien mais il a la poisse tout le temps.

    Je suis geignard.
    Votre personnage n’arrête pas de se plaindre de tout et n’importe quoi.

    Je suis hanté.
    Votre personnage à la fâcheuse tendance d’attirer à lui les monstres. Les esprits rôdent autour de lui.

    Vérification de la fiche.

    Voici une méthode qui permet de vérifier si vous avez correctement utilisé vos PC. Effectuez l’opération qui correspond à votre cas.

    -Si vous avez laissez l’innocence de votre personnage au niveau que dicte son âge, faites ceci :
    Total des points de caractéristiques – 10 + Nombre de qualités – Nombre de défauts

    -Si vous avez augmenté l’innocence de votre personnage, faites ceci :
    Total des points de caractéristiques – 10 + Nombre de qualités – Nombre de défauts + Point(s) d’innocence supplémentaire(s) X 2

    -Si vous avez diminué l’innocence de votre personnage, faites ceci :
    Total des points de caractéristiques – 10 + Nombre de qualités – Nombre de défauts – Nombre de point(s) d’innocence enlevé(s)

    Le résultat de l’opération vous donne la réponse.

    -Si vous avez obtenu 6, c’est bon. Votre fiche est correcte.
    -Si vous avez obtenu plus de 6, vous avez dépensez trop de PC. Il faut donc diminuer quelque chose et/ou ajouter un ou plusieurs défaut(s).
    -Si vous avez obtenu moins de 6, vous n’avez pas utilisé tout vos PC. Vous pouvez donc les dépenser quelque part et/ou enlever un ou plusieurs défaut(s).





    Infos supplémentaires sur l’univers Little Fears.
    (A lire si vous avez envi, ce n’est pas vraiment utile pour la création du personnage)

    L’innocence, « faire comme si »
    L’innocence d’un personnage dépend de son caractère et aussi de l’environnement dans lequel il se trouve. Si un enfant est particulièrement éveillé pour son âge, qu’il a un esprit logique, son innocence risque d’en pâtir. Au contraire, s’il est un peu simplet, son innocence devrait être très élevée. Si le gamin est malheureux, délaissé par ses parents ou même battu, il perd beaucoup d’innocence. S’il vit heureux dans le cocon familial, il peut rêver en paix. Vous pouvez tenir compte de cela si vous y tenez.
    Il y a des éléments qui permettent de faciliter de « faire comme si ». Si votre enfant est persuadé que l’objet le plus cher qu’il possède ou que le rituel qu’il pratique toutes les nuits le protège, il n’y a normalement pas de raison que cela ne fonctionne pas. « Faire comme si » avec un objet inconnu de l’enfant (ou qu’il vient d’acquérir), est plus difficile car il y est moins attaché, moins sûr que l’objet va le protéger. Il en va de même avec un nouveau rituel. Si l’enfant se retrouve en danger, et qu’il résiste suffisamment à la peur pour être capable de se contrôler, il va sans doute s’en remettre désespérément à sa « tentative de « faire comme si », ce qui aide un peu normalement. Bref, tout dépend de la croyance que l’enfant mets dans sa tentative « de faire comme si » et aussi de sa maturité (d’ou le jet de dé). Si vous rentrez dans la peau de votre personnage, vous devriez sentir si celui-ci doute ou pas. Vous pourrez alors le faire ressortir dans votre narration. Sinon, ce n’est pas grave du tout. J’explique cela juste pour faire comprendre la notion, mais je chipote.

    Le monde du placard.
    C’est le royaume de l’ombre et de la peur. Il est en fait constitué d’une infinité de mondes plus effrayants les uns que les autres. C’est là que les monstres emmènent généralement les enfants qu’ils ont capturées, à moins qu’ils ne les éliminent dans le monde réel. Parfois, les enfants sont obligés de se rendre volontairement dans le monde du placard, pour détruire le mal qui les tourmente ou pour retrouver un camarade disparu. Le monde du placard est assez facile d’accès. Il suffit de croire en un procédé (comme tourner cent fois sur lui-même dans le noir ou simplement, ouvrir la porte de son placard) et le tour est jouer. C’est pareil que « faire comme si ». Par contre, sortit du monde du placard est une autre affaire. Il faut chercher une porte, quelque part, ou un miroir. En plus, une fois sortit, les enfants ne savent pas où ils vont atterrir dans le monde réel. Il se peut tout à fait qu’ils se retrouvent assez loin de chez eux.

    L’armée divine.
    C’est l’armée du bien (les anges). Elle fait sont possible pour protéger les enfants des monstres du placard mais elle ne peut pas être toujours au bon endroit, au bon moment. Parfois, elle donne un coup de pouce ou déjoue un piège. Sachez qu’elle existe, car les enfants peuvent la connaître, mais ne comptez quand même pas trop sur elle.

    La peur et la folie.
    Dans les règles originales, il existe trois vertus : l’innocence (déjà expliquée), l’âme et la peur. Ces deux dernières ne sont pas primordiales et c’est pourquoi je les ai enlevées de la fiche. Sachez juste que certains monstres peuvent s’en prendre à l’âme d’un enfant. Un enfant qui perd peu à peu son âme devint tout pâle et sa fièvre monte. S’il n’a plus d’âme, il meurt sauf s’il se trouve dans le monde du placard. Concernant la peur, elle peut laisser des séquelles si elle est suffisamment intense. Dans ce cas, l’enfant qui en souffre aura des troubles du comportement (stresse, tics). Si l’enfant continu à avoir de grosse terreur, il peut en devenir irrémédiablement fou. Normalement, cela ne devrait jamais arriver dans un scénario (il faudrait qu’un même personnage participe à plusieurs scénarios) mais bon, on ne sait jamais….
    Dernière modification par Manfred ; 20/01/2009 à 16h18.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  2. #2
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 595

    Re : Fiche de personnage

    FICHE DE PERSONNAGE

    Questionnaire

    *Comment tu t’appelles ?

    Comment tes amis t’appellent-ils ?

    *Tu as quel âge ?

    *Es-tu un garçon ou une fille ?

    Quelle taille fais-tu ?

    Combien pèses-tu ?

    *Tu ressemble à quoi ?

    Qui sont tes amis ?

    Qui est ton meilleur ou ta meilleure ami(e) ?

    A quel adulte peux-tu toujours te confier ?

    Que veux-tu faire quand tu seras plus grand ? Pourquoi ?

    Quel est la personne que tu aime le plus ?

    *Quel est la chose la plus importante que tu possède ? Pourquoi ?

    *Quelle est ta plus grande peur ?

    Que fais-tu quand tu es terrifié ?

    *Que fais-tu pour te protéger des monstres ?

    A quoi ressemble la vie à la maison ?

    Caractéristiques

    Tête :
    Muscles :
    Mains :
    Pieds :
    Esprit :

    INNOCENCE :

    Qualités :

    Défauts :
    Dernière modification par Manfred ; 18/01/2009 à 17h41.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  3. #3
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages 
    220

    Re : Fiche de personnage

    J'arrive pas à envoyer ma fiche...
    Il me mets que je dois raccourci à 1000 caractères plutot que 2500 hors j'ai pas fait de longues tartines donc je ne comprends pas.

    Je peux commencer à supprimer els questions etc mais si je l'envois en attahcé ou qqchose, ça sera pt plus facile et efficace.

    voila

    Autre chose; l'idée me trottine d'illustrer cette 'aventure'. Je me disais que faire une sorte de galerie juste en noir et blanc au fur et à mesure pourrait être intéressant. (je le dis surtout pour pousser ma grosse carcasse à se bouger le poignet)

    ciao

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 595

    Re : Fiche de personnage

    Concernant ton problème, je ne sais pas s’il s’agit d’un problème technique ou d’une limitation normale. En tout cas, ne raccourcis rien. Envois-moi ta fiche en petits morceaux de mois de 1000 caractères et je la reconstituerais de mon côté.

    Concernant ton idée d’illustration, elle me plait bien et je suppose qu’elle devrait plaire à tous les autres joueurs. (Si ce n’est pas le cas, qu’ils le disent.) Ça devrait être intéressant de pouvoir voir les personnages et les monstres. Il faudra qu’on réfléchisse à la manière d’organiser ça. J’y réfléchis déjà…
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Le nez dans un bouquin
    Messages 
    5 275

    Re : Fiche de personnage

    L'idée des illustration est excellente mais elle risque d'être très difficile à réaeliser, je veux dire que ça risque de te prendre pas mal de temps, parce que tu risques d'avoir à lire toutes les biographies des joueurs...
    (Pour savoir quels tics, quels gestes et quels objets ils affectionnent...)
    RP : Ailyn, ensorceleuse entropiste déjantée. Quête : La morsure du cobra Calimshite
    Venez écrire et lire dans notre atelier d'écriture !
    Un problème ? Une question ? Une idée ? Un thème à proposer ? Par ici !

  6. #6
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 595

    Re : Fiche de personnage

    Pas forcément. (Surtout que les fiches doivent rester secrètent). J’imagine que Philippin va s’appuyer sur les messages RP et dessiner ce qu’il a envie.

    Qui sait, si j’ai du courage (rien n’est moins sûr), je ferais peut-être moi aussi une ou deux illustrations. On verra…
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

Discussions similaires

  1. Fiche de personnage : Armand
    Par Smidge dans le forum Murder Party
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2013, 14h10
  2. Fiche de personnage : Lekhtarin
    Par Smidge dans le forum Murder Party
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2013, 13h43
  3. Fiche de personnage : Echo
    Par Smidge dans le forum Murder Party
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2013, 13h37
  4. Fiche de personnage : Ailyn
    Par Smidge dans le forum Murder Party
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2013, 13h30
  5. [SOLUCE] Décryptage de la fiche de personnage
    Par Lothringen dans le forum Drakensang : L'Œil Noir
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/07/2009, 14h01

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251