Page 2 sur 11 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 316

Discussion: [Bâtiment] Le poste du Loup Hurlant, pour ceux qui sont de passages en nos murs

  1. #31
    Kol Dan'Metil Invités
    Kol regarda avec un sourire mauvais le garde. Quel manque d'imagination flagrant... jouer les "tranches gorges"... Il y avait des moyens plus raffinés et bien plus amusants de tuer quelqu'un... Comme dans toutes les cités, les gardes étaient niais, toujours à penser " métal" alors qu'il devrait bien plus se méfier du mot " magie"... Ce garde méritait une leçon... Mais pas pour l'instant... Kol devait se refaire avant, mais il prit soin de noter dans son esprit tortueux le visage du garde. Un de ces jours il recevrait la visite d'un "ami" qui lui enseignerait la définition du mot " terreur".


    Kol remit les 5 pièces d'or demandée au garde et avec un sourire hypocrite se dirigea vers les portes de la cité. Les ayant passé il demeura stupéfait par la vue qui s'offrait à lui. Les immenses remparts de la cité Melandienne cachaient un merveilleux entrelas de bâtiments de cultures variées. C'était impressionnant. Mais comment se repérer dans cette ville ? Kol n'avait point envie de se retrouver égorger dix minutes à peine après son entrée dans la cité.

    Il émit dans sa tête les priorités.

    1) trouver le temple de Beshaba, tant est-il qu'il en existe un ici.
    2) trouver un emploi "provisoire"
    3) trouver la guilde des mages


    Il arréta un jeune garçon de Dix ans :

    " 1 pièce do'r si tu deviens mon guide pour la journée..."


    Amusé le garçon accepta.

    " Bien, conduis moi à l'endroit où se trouvent les temples."

    Ils partirent ainsi en direction du Quartier des temples. Kol sourit sournoisement. Melandis allait être son nouveau terrain de jeux.

  2. #32
    Elendill Invités
    Alors que le crépuscule se faisait sur Melandis, j’approchai de la porte, garder par deux gardes, je m’adressai aux gardes : « je cherche exil, es que votre cité pourrait m’abriter ?
    _ HALTE, cria le garde
    _ modère ton humeur « homme », di-je en relevant ma capuche, montrant ainsi mon visage au deux garde.
    _ C’est 5 pièces d’or l’entrée dit le second garde, bien moins costauds que le premier.
    _ très bien prend tes 5 pièces d’or « homme », * donne les 5 pièce d’or *
    _ Il y a certaine taxe pour l’entrer. Dit-il en souriant.
    _ Je m’en passerais, dit-je
    _ Ok, mais si tu veux plus de sécurité c’est 100 pièce, dit le premier garde en montrant son hallebarde.
    _ J’ai dit que je m’en passerais.
    _ très bien, répondit la brute

    Je repris mon chemin, un enfant m’accosta et me dit
    _ M’sieur pour 1 pièce d’or je vous emmène ou vous voulez.
    _ Lâche moi morveux ou tu devra subir ma colère, lui dit-je en montrant la garde de mon épée.

    Je me rendit donc a a la bâtisse ou le Colonel donne la citoyenneté Mélandienne

  3. #33
    Seina Invités
    Un Immense destrier Noir remontait le chemin de pierre menant aux Portes de la Cité, ses sabots frappaient en rythme les pavés tel des éclats de tonnerre. Le destrier avait un regard haineux et les muscles tendus. Visiblement il n'appréciait pas l'animation dense des voyageurs se dirigeant versla Capitale du Royaume. Il se tordit le cou pour mordre l'oreille un homme passant à portée... Un garde de la cité. Celui ci se retourna, la main sur la garde de son épée, prêt à punir le coupable de cet outrage :

    " Nom d'un Peckenaud de Gnoll ! Tiens ton Canasson sale.... "

    Ayant reconnu son interlocuteur, le garde blémit et son imprécation mourrut sur ses lèvres. Il bredouilla une excuse banale et s'empressa de déguerpir avant que le cavalier ne mémorise ses traits...

    n'ayant cure de l'incident, le cavalier flatta l'encolure de sa monture pour la calmer puis claquant de la langue l'incita à poursuivre en direction des Portes Impériales.

    Les cheveux voletant au gré de la brise et de la course du destrier Seina savoura ses derniers instants précédant son entrée dans la Cité... les pensées du barde virevoltait tel un papillon. Les derniers évènements avaient été étranges... Il avait ramené chez les vivants un être et avait tout fait pour que son implication reste secrète...


    Soudain il stoppa la course de son destrier... une silhouette avait attiré son attention...

  4. #34
    Banshee Invités
    Pendant quelques secondes, alors que la porte lumineuse se refermait derrière elle, l'elfe de lune fut désorientée. Elle ne savait pas où elle était. Elle se trouvait au milieu de nulle part dans une plaine désolée et peu engageante. Une route pierrée cheminait en contre bas et menait à une cité au loin. Elle en percevait les murs impressionnants au loin, comme brouillés par la distance. Des murs noirs, peu engageant. Mais étant totalement perdue, Banshee n'avait d'autre choix que d'avancer.

    Elle ne sut pas combien de temps elle mit pour atteindre enfin les faubourgs de la cité puis son imposante porte, mais elle y arriva enfin. Les environs de la poterne grouillaient de monde, et une foule diverse se pressait pour entrer dans la cité.

    Un violent haut le cœur saisit l'elfe de lune. Les lieux lui étaient familiers. Même si c'était une sensation confuse, elle savait qu'elle avait déjà passé cette porte plus d'une fois, et que les lieux étaient emplis de mauvais souvenirs pour elle. C'était ça la cité sûre promise par la mage? Elle voulu reculer, mais un obstacle l'en empêcha...


  5. #35
    Seina Invités
    Ô Seina ne connaissais que trop bien cette Elfe de Lune si Jolie qui contemplait d'un regard hagard les Murs de la Cité, il ne connaissais que trop bien cette robe éclatante... L'une et l'autre, c'était lui qui les avaient choisies.. Afin d'etre l'apparat de l'âme d'une femme qu'il n'avait pu supporter voir mourir.

    Il maudt Elondara, cette facétie du destin portait bien la griffe de l'Enchanteresse. Un endroit sûr... bravo... un endroit sûr.... ces mots mots tournaient dans la tête du barde... Quelle finesse d'esprit... Elondara avait subtilement forcé le barde à prendre ses responsabilités...

    Il s'approcha au pas en direction de Banshee... de quoi se souvenait l'elfe ? si elle avait retrouvé toute sa mémoire, elle n'aurait pas eu l'air si désemparée face à la Cité... dansle doute et dans l'incapacité d'assumer encore son acte, le barde choisit de jouer le tout pour le tout... Il feindrait l'ignorance...


    Il arréta sa monture endiablée à la hauteur de l'Elfe de lune et s'adressa à elle d'une voix douce et chaleureuse :

    " Milles excuses gente dame, pardonnez mon audace de m'adresser ainsi à vous, mais vous semblez perdue... Puis je vous être d'une quelconque utilité ?"


    Il redoutait la réaction de l'Elfe de Lune, mais il se devait de la protéger quoi qu'il lui en coute...

  6. #36
    Banshee Invités
    L'elfe sursauta et se retourna pour se retrouver nez à naseau avec un cheval noir de haute stature qui semblait terriblement nerveux. Son cavalier venait de s'adresser à elle. Elle le contempla d'un air méfiant. Elle était à peine armée, et sans protection...

    Il avait un visage avenant, et la contemplait avec beaucoup d'intérêt. Il lui était là encore vaguement familier, comme un souvenir enfoui qui refuserait de faire surface. Mais tout lui semblait familier en fait, ce qui, vu son état, ne voulait absolument rien dire. Ses souvenirs restaient terriblement confus. Seuls certaines choses restaient nettes, quelques visages familiers, qui lui importaient, des lieux aussi, des évènements... mais le reste semblait recouvert d'un voile opaque... et rien ne lui garantissait qu'il s'agissait de ses souvenirs à elle... seules, sur certaines images, l'accélération de son cœur et la douleur de la nostalgie lui prouvaient que ces souvenirs étaient bien les siens.

    Ce visage réveillait en elle l'écho de quelque chose de vague, sans plus. Elle quitta légèrement sa pose défensive, prise par instinct, et répondit à l'inconnu en s'inclinant légèrement.

    Je viens d'arriver, seigneur, et je ne sais ni où je suis ni où je vais... si vous pouviez m'indiquer où je me trouve et comment pénétrer dans cette ville pour y passer la nuit, je vous en serez reconnaissante.

    Le son de sa voix la surprit. Il n'avait rien à voir avec le timbre légèrement grave qu'elle se connaissait. Il était plus fluet, plus mélodieux aussi... ce n'était pas sa voix.

  7. #37
    Seina Invités
    Seina contempla à la dérobée l'elfe, elle était plus petite qu'à l'origine, plus mince aussi, néanmoins ce nouveau corps était réellement à la hauteur de sa détentrice... néanmoins, il lui faudrait du temps pour s'y habituer.

    Il lui fit son sourire le plus rassurant et le plus "angélique" possible. Si son regard s'était endurci ces dernières décennies, il savait encore se faire passer pour un ange...


    " Vous vous trouvez aux abords de Melandis, Capitale de ce royaume. Il ne fait pas bon de s'y promener seule... Si vous le désirez, je peux vous escorter au sein de la cité, voir vous offrir une chambre le temps que vous trouviez à vous loger... je me nomme Seina, Belle dame de Lune."

  8. #38
    Banshee Invités
    L'elfe se détendit, la première impression passée. Le personnage était avenant et ne semblait pas représenter une mance. Simplement lorsqu'il nomma la ville, Banshee sentit un long frisson la parcourir. Mélandis. Ce nom avait un écho funeste dans ses maigres souvenirs. Si elle se rappelait bien une chose, c'est qu'elle était morte dans cette ville. Un lieu sûr? La femme s'était moquée d'elle! Tout comme celui qui était derrière toute cette mascarade! Elle aurait voulu fuir, mais elle ne savait pas où aller... et puis qui la reconnaîtrait?

    Le nom que lui donna l'inconnu la ramena brusquement à la plaine s'ouvrant devant la cité du Chaos.

    Belle dame de Lune...

    Elle sursauta. On aurait dit que l'inconnu connaissait son nom... mais c'était impossible. Elle était au dos du mur, et n'avait plus le choix. Quitte à pénétrer à Mélandis, autant le faire sous bonne escorte. Elle pourrait toujours filer ensuite, une fois qu'elle aurait retrouvé ses idées et des forces. Elle sourit gracieusement au cavalier, ses anciens réflexes d'Eauprofonde revenant naturellement à la surface. Elle n'avait aucune idée de ce à quoi elle ressemblait, mais on n'aborde pas un laideron pour lui proposer son aide.


    Je ne voudrais pas vous déranger seigneur... mais si vous dites que cette cité n'est pas accueillante pour une femme seule, je préfère me placer sous votre protection.

  9. #39
    Seina Invités
    Seina se détendit, l'Elfe n'avait manifesté aucun signe à son nom... Il en fut tout de même blessé.. Quel paradoxe. Il lui tendit la main qu'elle saisit et d'un mouvement gracieux la souleva pour qu'elle s'installe derrière lui. Il fut satisfait de voir qu'elle se stabilisait avec aisance sur la selle. Le Destrier piaffa d'impatiente. Avec douceur il intima à l'elfe de lune de se tenir à lui pour éviter de tomber. puis d'un coup de talon, il incita son destrier à reprendre sa route vers les Portes Impériales.

    AU galop seina dépassa la masse grouillante des voyageurs. Par fierté ou Défoulement, il imprima un galop soutenu à son Pur Sang qui zigzagua dans un fracas terrible entre les caravanes de marchands. Il ralentit enfin le pas arrivé aux abords des Portes.

    Un Garde fit mine de le saluer, mais le regard assassin du barde l'en dissuada... rares étaient ceux qui ne connaissaient pas l'aspect démoniaque des colères du barde... Ils pénètrèrent sans plus de difficultés au sein de la Cté de la Destruction. sans contrôle, sans questions...

  10. #40
    Banshee Invités
    L'elfe prit la main tendue et se retrouva hissée avec facilité sur le cheval de l'humain. Son nom avait là aussi un caractère familer mais lointain. Elle s'acrocha de toutes ses forces quand il le lui conseilla et se sentit happée par la vitesse du cheval. La bête ralentit à peine en arrivant à la poterne, et personne ne fit mine de les arrêter.

    Par prudence elle se ressera dans le dos du sieur Seina, même si personne ne pouvait la reconnaitre. Le cheval et ses deux cavaliers s'engagèrent dans les murs de la cité au galop, bousculant les passants imprudents.

    Où s'était-elle donc fourrée?

  11. #41
    Angelus Dameo Invités
    Angelus se présenta face à Mélandis. Ville puante... Le dos vouté, mais toujours impressionant de prestance physique, le vieux prêtre de Mystra se dirigea vers plusieurs soldats, qui débattaient à coup sûr d'inintéressants problèmes inhérents à leurs payes... Angelus, tout de blanc vêtu, faisait un peu "tâche", alors qu'à quelques mètres de lui, un convoi de gobelins misérbales discutaillait pour pénétrer en ville sans avoir à payer l'impôt. Angelus soupira, les bassesses de l'existence et du quotidien le fatiguaient davantage qu'elles ne l'amusaient. La puissance, l'énergie spirituelle émanait d'Angelus, et le prêtre ne put s'empêcher, par plaisanterie, de lancer presque machinalement le sortilège de détection des forces du mal, et la réponse reçue, elle, l'amusa.

    Quelles questions stupides allait-on encore lui poser... Age? Religion? But de la visite? Qu'importaient ces détails, le mensonge pour certains constituaient la forme de monnaie la plus acceptable qui soit. Angelus s'approcha encore davantage des soldats en pleine conversation. En silence, il les interrompit d'un geste de bras, et prit la parole.


    Je veux entrer dans ta cité soldat, renseigne moi du prix à payer à cet effet et laisse moi passer.

    Abrutissement perpétuel de l'humanité... Angelus se retint d'un éclat de rire qui eut fait fort mauvais effet, pire encore que sa présente introduction. Il fixa le soldat, jeune, inexpérimenté dans les yeux. D'ici quelques secondes, il le menacerait, puis l'insulterait, menaçant de le tuer, avec pour légitimité le statut misérable dont il jouissait. Les hommes étaient si prévisibles, et leurs esprits si malléables. L'elfe attendait sa réponse, bien que sa requête eut laissé pantois les soldats. Il fixait toujours, impassible, le soldat. Il sentait la vie bouillonner sous son armure de fer lourde et encombrante. Il pouvait dès lors sentir la rage, la haine qui grandissait dans le coeur de son interlocuteur. Les hommes, oh oui, étaient désespérants. Voués à l'échec. en perpétuelle attente de puissance, de rang, de statut. D'une phrase, le vieux prêtre venait de balayer l'égo du soldat. d'une autre, il détruirait ses défenses mentales. Peut être le tuerait-il. le mal devait être éradiqué, par tous les moyens. Angelus sourrit, silencieusement. il aurait du travail, dans cette ville...

  12. #42
    Seina Invités
    Seina frémit au contact du corps de banshee dans son dos. Il n'avait jamais pu résister à l'attrait d'une belle femme, et pourtant il n'éprouvait pas le même désir irrépréssible que d'ordinaire, serais ce que sa conscience le retenait ? ou quelque chose de plus profond ?

    Il intima à son destrier d'accélérer la cadence, comme si le cheval pouvait distancer toutes ces questions sans réponses et troublantes. s'éloignant loin des Portes Impériale

  13. #43
    Avatar de Ithrand
    Ithrand est déconnecté Capitaine de la garde
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Poste du Loup Hurlant à Melandis
    Messages 
    94
    Le Garde regarda Seina passer au galop... C'était la première fois qu'il voyait le Dirigeant employer un moyen "normal" pour entrer dans la cité. Son attention fut détournée par un mage en toge blanche qui lui parlait.

    " Bien, bien.. heu.. c'est 10 pièces d'or pour l'Entrée en ville et vous devez déclarer vos armes et objets magiques..."
    Je suis les véritables remparts de Melandis

    Ma couleur : #4a72a3

  14. #44
    Angelus Dameo Invités
    Angelus détourna son regard du soldat pour fixer le cheval au loin qui s'éloignait. Une aura intéressante émanait de l'homme. Conscient de son pouvoir certainement, il ne prenait même plus la peine de le dissimuler. Angelus se souvint des paroles de son maître qui disait, bien des années auparavant, que celui qui sait sa puissance ne la maitrise que le jour ou il se trouve capable de l'abandonner.

    Angelus présenta son baton d'if comme sa seule arme, déclara ses objets qui ne représentaient en aucun cas une menace. Il donna au soldat les dix pièces d'or nécessaires et s'apprêta à pénétrer dans la cité.

  15. #45
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 312
    [RP : un guerrier devenu pacifiste]

    Escorté de son garde, Mornagest s'avançait vers le poste de passage. C'était la première fois qu'il le voyait. A vrai dire, il n'aurait jamais cru devoir en faire usage. Sa seule conception de fuite de la ville était par d'autres moyens, plus radicaux et définitifs.

    Il retourna une nouvelle fois les derniers évenements qui lui tombèrent dessus, quelques jours auparavant. Le guerrier ne savait au juste quelles seraient ses missions. Tout au plus avait-il reçu quelques instructions de la part de Seina. Il lui suffirait de garder son caractère brusque et ferme, pour arriver à ses fins. Pour le reste, ces lâches de luméniens ne pourraient lui causer beaucoup de problèmes. Du moins l'espérait-il.

    Mornagest se demanda également combien de temps durerait cette mise à l'écart. Peut-être ad vitam eternam ? Pourquoi pas ? Si elle devait se révéler intéressante, cela lui permettrait d'ouvrir ses voies vers de nouveaux horizons. Apprendre l'histoire, la culture. Devenir autre chose qu'une machine à tuer.

    Devenir ce que son défunt tuteur souhaitait qu'il devienne. En repensant au vieil homme, son coeur, ou ce qu'il en restait, se serra. Il dut faire un effort pour contenir une larme, qu'il ne pouvait laisser s'échapper ainsi, au vu et au su de tous.

    D'autant plus que, quelques pas plus loin, se tenait le garde du poste, Ithrand, l'air peu amène, ni enclin aux attendrissements.


    "Salutations", lança Mornagest. "J'ai reçu l'ordre de me rendre à Luménis, pour une mission diplomatique commandée par notre maître Seina. Verrez-vous une objection à me laisser passer ?".

    Bien sûr que non. Mais la diplomatie ne s'apprenait guère en un jour, aussi Mornagest testa-t-il les réactions du garde à ses belles paroles. Une sorte de mise en bouche...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  16. #46
    Avatar de Ithrand
    Ithrand est déconnecté Capitaine de la garde
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Poste du Loup Hurlant à Melandis
    Messages 
    94
    [RP : un guerrier devenu pacifiste]

    Ithrand contempla le barbare d'un air dégoûté. Mesurant bien ses deux mètres, les cheveux blonds virevoltant au gré du vent, Mornagest en imposait. Barbare, issu des toundras et revenant du combat, voilà à quoi il ressemblait à l'instant même. Mais en aucun cas il ne ressemblait à un Noble melandien, fier et malveillant. Ithrand sourit. Heureusement pour le nouvel Ambassadeur, Seina était extrèmement prévoyant. Bien sûr ce serait la dernière fois que Mornagest pouvait compter sur l'aide extérieure de quelqu'un. A Lumenis il serait le Chef. Ce serait à lui de penser à tout. C'est aussi pour ça que Seina avait demandé à Ithrand de brieffer l'Ambassadeur. Pour qu'il ne sois pas la proie des rivalités au sein de la Cité melandienne.


    Ithrand fit signe à un aide de camp d'approcher. Ce dernier trainait une lourde malle. Il s'arquebouta pour en soulever le couvercle. Ithrand y plongea la main et en sortit un vêtement de toute beauté. C'était un costume d'un noir abyssal. La matière semblait à la fois fine et extrèmement solide. Il en sortit aussi une cape de velours vert. Mornagest pouvait s'imaginer habillé ainsi. il aurait l'air d'un prince ténébreux. Ithrand plongea la main une nouvelle fois dans la malle. il en sortit une large besantine au cuir fin mais à l'aura brillante. Une armure de cuir si fine qu'elle ne se verrait pas sous un vêtement tel le costume sorti précédemment, mais assez résistante pour éviter de mourir d'un coup de poignard dans le dos.

    Mornagest fasciné par ces vêtements luxueux sursauta lorsque résonnèrent le claquement retentissant de sabots derrière lui. Il se retourna pour contempler un alezan gigantesque. Sur la selle était fixée une épée des plus fines. Mornagest mourait d'envie de la dégainer pour en admirer la lame.


    Ithrand ne put s'empécher de ricaner. Mornagest était semblable à un enfant devant des jouets. Il interrompit les réjouissances pour donner ses consignes au fugitif.


    " Bien, pour des raisons de sécurité, vu qu'un certain nombre de personnes désirent votre mort, un navire vous attend à l'extérieur de la ville. près de l'Oasis de la chèvre d'or. Là bas le capitaine vous attendra avec vos lettres de noblese et votre garde personnelle. Faites honneur à Melandis ou je vous traquerai personnellement."
    Je suis les véritables remparts de Melandis

    Ma couleur : #4a72a3

  17. #47
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    17 312
    [RP : un guerrier devenu pacifiste]

    Tandis qu'il admirait les vêtements que lui présentait Ithrand, Mornagest écoutait attentivement ses consignes. Se rendre à Luménis par la mer... pourquoi pas ? Ce serait l'occasion pour lui de faire connaissance avec cet élément naturel, qu'il n'avait pour ainsi dire jamais cotoyé auparavant.

    Mornagest se para des atouts vestimentaires qui étaient à sa taille. L'ensemble donnait quelque chose d'assez pittoresque, mais d'élégant. Ses origines paysannes étaient ici parfaitement masquées par ces belles parures.

    Ensuite, ayant écouté jusqu'au bout la tirade du garde, il le remercia vaguement, puis entreprit de chevaucher sa future monture. Chose qui ne fut pas aisée. Là aussi, c'était son baptême du feu, aussi lui fallut-il deux tentatives avant de parvernir à se hisser tant bien que mal sur le dos de la bête.

    Enfin, le guerrier reconverti put dégainer la magnifique épée qui accompagnait la selle du cheval. La tenant fermement par la garde, il la fit tourner sur elle-même, afin d'en admirer les détails. De fines gravures ornaient le pommeau, surmontées d'une petite émeraude sombre, taillée en poire.

    La lame brillait sous la lumière lunaire, révélant la finesse de son fil. L'estoc, enfin, semblait suffisamment pointu que pour traverser la plus robuste des armures du pays.

    Une belle arme, pour l'usage qu'il allait en faire. Peut-être allait-il rencontrer de la résistance lors de sa fuite de la ville. A moins que son destin soit plus dangereux encore que ce qu'il s'imaginait...

    Mornagest salua Ithrand une dernière fois, prenant bien note de son dernier conseil, et s'en fut vers l'Oasis de la Chèvre d'Or.



    je suis un boulet, je suis un boulet, je suis un boulet... ceci est un message subliminal (s) Seina le maître-bardboulzor
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  18. #48
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Quatre chevaux arrivèrent, ainsi que leurs cavaliers, au poste du loup hurlant. Deux personnages chevauchaient côte à côte. Le premier était le haut conseiller luménien Garfield, dans une tenue de voyage propre, ses deux épées attachées à sa ceinture. A ses côtés se trouvait un garde du corps recruté à Luménis, se servant aussi bien de la dague que des arcanes. Deux archers montés étaient légèrement en retrait, et une prêtresse formait la ligne médiane de la cavalerie, portant sur son dos une rondache et une masse.

    Garfield mit pied à terre et prit son cheval par la bride, puis se dirigea vers le poste de garde.


    Bonjour, je suis Garfield, conseiller Luménien. Je viens en votre cité accompagné de trois guerriers et de Lilianna, prêtresse de Lathandre, afin d'y rencontrer les autorités et, j'insiste, dans un but pacifique. Comment obtenir l'autorisation d'entrer?
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  19. #49
    Avatar de Frindal
    Frindal est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Portes de Melandis
    Messages 
    47
    Un soldat observa le petit cortège avec dédain. Encore un groupe se faisant passer pour de hautes instances d'un royaume éloigné...

    "Ben suffit de demander tiens !"


    Sous le regard furibond et outré de son interlocuteur, le soldat se dit qu'il avait peut-être fait une erreur et palit.

    Frindal avait observé la petite scène et jugea le moment opportun pour intervenir. Il venait enfin d'avoir l'occasion d'évincer ce freluquet de Kurt.


    "Soldats, veuillez mettre aux arrêts le Soldat Kurt, pour mise en péril de la Politique Melandienne ! Il vient d'insulter les Hauts Dignitaires de la Cité Lumenis !"

    Deux soldats en ricanant se saisirent du soldat pour le traîner vers le poste de garde. Ce dernier criait et se débattait, il savait que Frindal venait de signer, consciemment son arrêt de mort.

    Avec un plaisir non dissimulé Frindal se tourna vers Garfield et le salua d'une révérence approximative.

    " B'jour Monsieur le Conseiller. je vais vous adjoindre une escorte pour vous mener jusqu'à l'ambassade et dépêcher un soldat pour prévenir les Instances supérieures de la ville. Mon nom est Frindal, et je suis à votre service. Puis je m'enquérir de la raison de votre venue ?"
    Je vous parle en vert... si ça me plaît

  20. #50
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages 
    1 994
    Garfield regarda le soldat Kurt se faire emmener en se débattant. Il n'avait jamais été dans sa nature de se laisser insulter, et encore moins de renier les coutumes locales. Il laissa donc faire...

    Bonjour Frindal. Si étrange que cela puisse paraitre au vu des pauvres relations entre nos cités, je suis venu inviter vos dignitaires a Hélonna. Mais si vous le voulez bien, je developperai ceci plus avant une fois que je serai passé par mon ambassade et que j'aurai obtenu rendez-vous avec vos Instances supérieures.

    Voila, il avait réussi à ne pas snober le garde, mais n'avait pas dévoilé grand-chose devant lui. Espérons au moins que l'ambassade ne soit pas en ruines, pensa le haut conseiller.
    Lies are never forgotten, they go on and they grow
    Chat orange et D'Oghmatique.
    Rodolpho Remington, barde/boulanger, s'exprime en FF99CC > Bio RP

  21. #51
    Suirei Invités
    Parmi la foule grouillant aux portes de la cité de Mélandis se faufilait une petite silhouette qui semblait à peine toucher le sol. A cette heure tardive, entre chien et loup, alors que le soleil disparaissait à l'horizon, une foule bigarrée se pressait pour entrer dans la ville avant que les ténèbres ne recouvrent la campagne environnante. La belle, la décadente Mélandis, toute pourrie de l'intérieur qu'elle était, était plus sûre que ses terres environnates une fois la nuit tombée.

    La petite silhouette arriva enfin devant la poterne. Un garde la contempla, interloqué. Sous le lourd manteau noir qui la recouvrait apparaissait un visage délicat, enfantin!!! Une gamine, ici?!!! En y regardant de plus près il constata que la personne, une femme de petite taille, n'était pas une enfant. Une adolescente, tout au plus, à l'air juvénile et doux, mais pas une enfant. Elle avait un teint opalescent, des lèvres fines et rouges, des cheveux sombres et épais, et des yeux... des yeux noirs et profonds en amandes qui le fixaient avec calme.

    Le jeune garde restait là, bêtement penché sur la jeune femme, sans mot dire, comme happé...

  22. #52
    Avatar de Frindal
    Frindal est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Portes de Melandis
    Messages 
    47
    Frindal salua une deuxième fois le Dirigeant. Il fit un signe et une mini escorte s'avança.

    " Je vais vous ammener moi même à l'ambassade... Veuillez me suivre Monseigneur"

    Ils prirent alors la direction de L'ambassade Lumenienne
    Je vous parle en vert... si ça me plaît

  23. #53
    Avatar de Frindal
    Frindal est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Portes de Melandis
    Messages 
    47
    Le garde observa quelque peu interloqué la jeune adolescente. Elle semblait fragile et sans défenses. Il pensa à la séquestrer discrètement pour en profiter mais se ravisa... Si jamais on l'attrapait à faire ça pendant son service, c'était la décapitation assurée. finalement il se décida à ouvrir la bouche :

    " Bon allez, circule toi ! Tu vois bien que tu bloques le passage ! "
    Je vous parle en vert... si ça me plaît

  24. #54
    Suirei Invités
    La jeune fille eut un délicat sourire alors qu'elle entrait dans la ville. Une fois de plus personne ne lui demandait son nom ou d'où elle venait. Voilà qui limiterait les soupçons le moment venu, quand les gens se poseraient des questions...

    Elle avait faim. Il fallait qu'elle trouve un endroit où se nourrir et où se reposer.

  25. #55
    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Paname
    Messages 
    1 859
    En provenance de la guilde de Zaefal

    Ben-j arriva au poste de garde fort de ses questionnements. Il allait donc devoir se rendre à Lumenis pour abattre un homme dont il lui semblait préférable de ne pas abattre.

    Il s'approcha du garde de faction.


    "Bonjour garde, j'ai une mission personnelle à règler à l'extérieur, auriez-vous l'obligeance de me laisser passer? Je serai de retour dans quelques jours, enfin j'espère..."

    Il était clair que ben-j n'allait pas dire au garde ce qu'il allait faire hors des murs de Melandis.



    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  26. #56
    Avatar de Frindal
    Frindal est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Portes de Melandis
    Messages 
    47
    Frindal n'était pas d'humeur à bavasser. Il jaugea le type d'un oeil dédaigneux, puis lâcha agressivement :

    "C'est bon, passez... Et allez vous faire pendre là-bas. Ca nous fera de l'air en plus !".

    Il se fichait éperdument des sous-fifres, surtout des mercenaires. Il aurait voulu être à la place d'Ithrand, en train d'escorter le haut-conseiller luménien et sa potiche bien agréable à regarder...
    Je vous parle en vert... si ça me plaît

  27. #57
    Vaerandaël Invités
    Son voyage touchait à sa fin. Il devenait difficile de suivre le sentier. Peut-être était-il trop fatigué? Des bruits étranges couraient furtivement parmi les buissons et les roseaux de part et d’autre. Ses compagnons s’en étaient-ils sortis? Aucune importance! Le filou avait pris la poudre d’escampette lorsque qu’un Ogre - de fort mauvaise humeur, précisons-le - s’était mis en tête de dévorer son « escorte. » Prions pour qu’ils ne remettent pas la main sur le fuyard! Il hésitait maintenant sur la route à suivre. Ouest? Nord? Va pour le Nord! Son itinéraire avait été choisi de façon à mettre le plus de distance entre lui et son ancien groupe ; ou du moins ce qu’il en restait… si il en restait quelque chose!
    Il se trouvait maintenant à un jet de pierre à droite du chemin, hors de vue ; ou du moins l’espérait-il! Il faisait noir. Peut-être assez pour qu’il se risque sur le sentier. Mieux valait y regarder à deux fois! Le poltron s’agenouilla derrière l’un des gros rochers qui bordaient la route, et y risqua un coup d’œil : rien. Allons-y! Il avait eu tort de s’en faire. Que pouvait-il bien lui arriver? Ce n’était certainement pas une bande d’aventuriers miteux qui allait lui faire peur! Essayait-il de s’en persuader? Quoi qu’il en soit, il serait bientôt à l’abri!
    Tout en marchant de bon pas, le magicien faillit se rompre le cou une bonne dizaine de fois - autant à cause des ornières que des trilles d’oiseaux qui déclenchaient immanquablement chez lui de brusques sursauts - .
    […]
    Les gardes de la porte étaient vêtus de noir et leurs heaumes avaient une forme étrange, hauts de fond avec de longs oreillons très ajustés à la figure, au-dessus desquels se voyaient les ailes blanches d’oiseaux de mer. Ils tenaient de hautes lances de frêne et portaient dans le dos des boucliers d’argent. Lorsque le barde fut en vue, ils se relevèrent bien vite (tout en tentant de dissimuler - plus ou moins discrètement - cartes et bouteilles vides.) Certainement des fils de paysans. Des bouseux sans envergure… Ils le sommèrent de s’identifier sans plus tarder. Quels imbéciles!


    - Suis-je bête, j’en oubli mes bonnes manières! Je me nomme Vaerandaël Cyanostrae. On me dit "magicien", plus dans la forme que dans le fond si voulez mon avis. Quoi qu'il en soit, je ne cherche pas les ennuis… et n’en causerai pas. « Melandis » m’a-t-on dit, accueil volontiers les gens de ma sorte. Me laisserez-vous entrer?

  28. #58
    Avatar de Frindal
    Frindal est déconnecté Garde de Melandis
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Portes de Melandis
    Messages 
    47
    Les Gardes se regardèrent perplexes. Que venait donc faire un Voyageur à cette heure ci de la nuit... Généralement on expédiait ad patres ces manants qui tentaient de pénétrer en ville de nuit... Mais il avait dit être magicien... C'est pas bon de tuer un Mage, ça porte malheur qu'on dit ! Et puis ça lance des sorts auxquels on comprend rien mais qui font très mal. Le Pauvre Bill s'est vu transformer en grenouille après avoir trop lorgné sur la poitrine d'Elondara... Pour vous dire... Mieux valait expédier loin de vous un Mage... C'est préférable pour la santé.


    Les gardes se regardaient toujours pour savoir lequel allait prendre la parole. L'un, moins poltron que les autres s'avança :

    " Messire Cyanostrae, Bienvenu dans notre Glorieuse Cité, Protégée par le Tout Puissant TALOS"

    * Il espérait ainsi intimider le Mage *

    "Une fois que vous aurez payé la taxe d'entrée ainsi que les frais administratifs concernant l'utilisation de la magie, nous vous laisserons passer. Si vous cherchez la Guilde des Mages... Elle est là bas, voyez les grandes tours sombres qui pointent dans ces nuages bizarres ? C'est là."


    HRP : Bienvenu à toi on espère que tu te plairas à Melandis. Excepté si tu as envie de continuer ce RP ( et ce sera avec plaisir ) tu peux poster en une seule fois pour partir de ce sujet si tu le souhaites
    Je vous parle en vert... si ça me plaît

  29. #59
    Vaerandaël Invités
    Ce garnement, maigre, long, un peu crochu, avait des cheveux jaunes et si légers qu'ils semblaient un duvet de poule plumée, si rares qu'il avait l'air chauve. Il possédait en outre des pieds énormes et des mains géantes, des mains de colosse. Un garde?! Ma foi. Le magicien prit dans sa poche une enveloppe, l'une de ces invraisemblables enveloppes que toutes les taches possibles ont marbrées, une de ces enveloppes qui gardent, dans les doublures des gueux errants, les papiers quelconques, vrais ou faux, volés où légitimés. Il en tira quelques pièces, de ces pièces que l’on faisait autrefois, usées d’avoir traînées entre toutes les mains. Le magicien les secoua à côté de la figure du garde. Il fit deux pas pour se saisir de la taxe. Nul doute que ses supérieurs n’en verraient jamais la couleur.

    - Bien, mes hommages à vos dames, messieurs. Il me faut prendre congé, mais ce fut avec… grand plaisir!

  30. #60
    Date d'inscription
    avril 2005
    Localisation
    Angers
    Messages 
    121
    Dans la nuit un inconnu se distinguait nettement grâce à sa chevelure blanche...Sa silhouette inspirait une terreur et personne n'osait s'approcher de lui...Soulagé d'avoir enfin trouvé la cité de Melandis, Siegfried s'arrêta pour la contempler...Peu après le demi-elfe s'avança vers les portes. On pouvait voir des yeux rouges qui luisaient dans la nuit et une cotte de mailles noire presque imperceptible pour des yeux humains...
    -Bien, me voici arriver, j'en avais assez de ces paysages où règnent la paix...
    J'ai entendu dire qu'une taxe était nécessaire pour pouvoir entrer dans la cité, à
    combien s'élève-t-elle? Le guerrier-mage avait une voix grave et résonnante...
    -Si vous voulez des informations sur mes capacités, sachez qu'elles sont favorables pour l'autorisation de mon entrée dans la ville...


    HRP : Attention à ton orthographe/grammaire
    Frérot de Shinook, mais pas au niveau RP (sans pitié!)

Page 2 sur 11 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu] Poste de garde
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les Portes de la Ville
    Réponses: 692
    Dernier message: 01/04/2019, 14h02
  2. [MOD] Quels sont les outils pour créer un PNJ ?
    Par Kaleb dans le forum Créatures, Monstres et NPC
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/06/2007, 15h31
  3. [GUI] Pour ceux qui veulent changer leur interface
    Par Mathrim Cauthon dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/10/2006, 15h46
  4. avant poste de TALOS
    Par sakasse dans le forum Les Archives du Cartographe
    Réponses: 182
    Dernier message: 02/02/2004, 09h14

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250