Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 42 sur 42

Discussion: [Lieu] Aghoralis

  1. #31
    Date d'inscription
    November 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Quête : Pillages à répétition

    On aurait presque cru vivre une scène stéréotypée de la vie à la ferme. Regroupés devant l'écurie, quelques hommes discutaient sous la rosée matinale blanchâtre que les premières lueurs du jour dévoilaient. Derrière eux, l'écurie encore toute propre, n'offrait guère plus de chaleur que la faible lueur qui perçait à travers la brume. Le fort s'agitait petit à petit. Morgon s'était levé dans les premiers, malgré son activité de la nuit passée, assistant aux premiers allers et venues des garçons d'écurie qui amenaient leurs chevaux aux officiers en train de préparer l'offensive du jour.

    Petit à petit, les quelques petits groupes qui se formaient à l'entrée de l'écurie et à la sortie du réfectoire devinrent un seul et unique groupe massif de soldats en armes et armures. Des dizaines d'hommes n'attendaient plus que le signal de départ. Au milieu d'un brouah discret, un son de corne appela les soldats à se mettre en rang devant la salle d'arme, comme ils l'avaient appris à l'entrainement. Parfaitement alignés sur plusieurs rangées, au milieu de la cour, les hommes demeuraient au garde à vous, faisant face au commandant et deux de ses lieutenants qui venaient d'arriver sur leurs montures. L'homme, en armure de plates complètes, balaya d'un regard attentif chaque membre qui composait son armée, puis apercevant Morgon, lui fit signe de s'avancer.


    - Vous prendrez un cheval et ferez route en tête du convoi avec nous, afin de pouvoir mieux nous guider.

    Puis, jetant un dernier regard sur son détachement, l'officier inclina la tête comme pour indiquer sa satisfaction de voir ses ordres exécutés à la lettre, fit volte face avec sa monture. C'est alors que l'un des lieutenants sonna l'ordre d'avancer dans un ordre et une organisation tout ce qu'il y a de plus militaire. Toute la troupe se mit alors en route en direction du bosquet des druides.

    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  2. #32
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Les deux compagnons se retrouvèrent donc le lendemain matin. Après que le Grand Emissaire eut donné quelques consignes à Ariel de Vadennay, Ravestha et Vergil reprirent leur route en direction de Graëlon, quittant la Tour de VigieTour de Vigie. A présent, la discrétion primait et ils devaient désormais cacher leur identité. Afin d'accélérer leur route, Ravestha usa de ses sorts de rapidité qu'il avait volontairement mémorisé en nombre. Une fois sur les plaines, les chevaux se mirent donc à galoper à grande vitesse. Le vent rabattit en arrière la capuche de Ravestha qui affichait un large sourire. Oubliant tout de l'objet de leur quête, le Grand Emissaire ne faisait que profiter de l'instant, la vitesse, le vent contre se visage. Ravestha avait appris à apprécier ces moments depuis son terrible séjour parmi les fantômes.

    La route jusqu'à Graëlon se déroula sans encombre. Et c'est presque en deux fois moins de temps que la normale qu'ils rallièrent la cité cotière. Ils ne firent halte que le temps de se réapprovisionner et de se reposer. Le temps pressait. Ravestha réfléchit : à ce rythme, il serait possible qu'ils arrivent à Melandis avant le Grand Prêtre. Mais il était aussi probable que parmi les ravisseurs il se trouvait un mage qui se sera arrangé pour raccourcir leur chemin jusqu'à Melandis.

    Ravestha et Vergil continuèrent sur leur rythme élevé le chemin qui les séparait d'Aghoralis, où ils firent une nouvelle étape. La dernière en territoire helmite. A quelques lieues à l'Est se trouvait la frontière.


    Sur la route vers la cité du chaos, peu avant la frontière, les hommes virent les deux cavaliers chevaucher à grande allure. Trop vite pour que la magie ne soit pas impliquée. Le chef des bandits grimaça, il détestait les sorciers. Mais un sorcier vaincu permettait souvent de faire main basse sur de vrais trésors. D'ordinaire, deux personnes n'intéressaient pas les bandes organisées, les caravanes des marchands étaient bien plus prolifiques. Mais les temps étaient durs, et les convois beaucoup plus gardés qu'avant. Mirael soupira, le chef du groupe regrettait l'époque où ils étaient maîtres de la frontière, obligeant les marchands à les payer pour le passage sous peine de représailles. Aujourd'hui ils étaient obligés de s'en prendre à du menu fretin et le manque à gagner commençait à se faire sentir fortement. Au diable le sorcier ! S'ils n'osaient plus s'attaquer à deux cavaliers, ils n'iraient pas bien loin.
    Mirael avisa son groupe : un semi-orc avec une massue hérissée de pics, un humain qui tenait un arc et qui possédaient une panoplies de dagues à sa ceinture, un autre humain avec un oeil en moins mais une belle lame.
    Les cavaliers seraient bientôt à leur niveau. Mirael jongla avec une petite boule de verre, sa seule arme contre les sorciers. S'il échouait, ils étaient sans doute mort.

    Ravestha et Vergil avançaient sans s'imaginer ce qui se tramait derrière la colline sur la droite de la route. Soudain un projectile jaillit devant les Manostiens. La boule de verre explosa avec un flash lumineux qui fit s'ébrouer les chevaux. Aussitôt les deux compagnons mirent pied à terre pour faire face aux bandits qui fondaient sur eux, Mirael en tête brandissant une hache d'arme aussi large que lui. Ravestha vit l'archer, resté sur la colline, armer une flèche. Ravestha ouvrit la bouche pour prévenir Vergil. Aucun son ne sortit. Un sort de silence ! La flèche vint ricocher sur le sol juste à côté de lui. Ravestha dégaina ses deux lames et s'apprêta à accueillir leurs adversaires. Sans ses sorts, ce serait une autre paire de manche.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  3. #33
    Vergil Invités
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    - (est-ce moi ou les brigands deviennent de plus en plus idiots?)

    Il voulu prononcer ces paroles, mais pour une raison inconnue, aucun mot ne sortit de sa bouche. Quel sort avaient-ils utilisés? Qu'importe, ca ne chanqeait rien à leur sort. Ils n'avaient aucune chance contre lui et surtout, le grand conseiller.

    Un rire silencieux sortit de sa bouche alors qu'il saisit son foureau pour dégainer son arme la seconde ou l'un d'entre eux arriverait à portée.

  4. #34
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Ravestha tenait ses lames devant lui, prêt à parer le premier coup. Le premier bandit fondait vers lui, sa hache à double tranchant n'attendant que d'être à portée de son adversaire pour s'abattre. Ravestha réalisa : si la boule de verre l'avait réduit au silence, elle n'avait pas dissipé la magie et leur sort de hâte faisait toujours effet.

    Au lieu de parer la hache de son ennemi, manoeuvre difficile vu la puissance de l'homme, il préféra plonger sur sa gauche. La hache siffla dans l'air avant de se planter dans le sol. Ravestha n'eut que le temps de rouler de nouveau avant qu'une flèche ne vienne heurter le sol où il se trouvait une seconde plus tôt. Le semi-orc et le borgne tenaient en respect Vergil qui avait deux adversaires à affronter. Le Grand Emissaire espéra qu'il parviendrait à éliminer son adversaire suffisament vite pour venir aider son compagnon.

    Combattre avec un long manteau n'était pas des plus pratiques et à chaque pas en arrière qu'il faisait, Ravestha manquait de marcher dessus et de s'écrouler sur le sol. D'un mouvement rapide, sa lame droite chercha à porter un coup horizontal à Mirael. L'homme eu la réaction escomptée, il eu un mouvement de recul du torse le laissant sur des appuis incertains. Avec son autre épée Ravestha plongea pour porter un estoc à la cuisse de son adversaire. Mais la vitesse de réaction du chef des bandits prit par surprise le Grand Emissaire qui avait visiblement sous estimé l'agilité de cette masse de muscle. D'un coup de poing de colère en plein visage, Mirael envoya au sol le Manostien. Le Grand Emissaire roula immédiatement pour se relever, réflèxe qui le sauva d'une nouvelle flèche qui ricocha sur le sol.

    Tenant à distance son ennemi avec une épée, Ravestha massa un peu sa joue douloureuse. Il savait à quoi s'en tenir. On ne l'y prendrait pas deux fois... Il darda un regard mortel à son ennemi. Si seulement ce bandit savait qui il était, aurait-il simplement oser l'attaquer ?
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  5. #35
    Vergil Invités
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Vergil jura muetement quant il vit deux d'entre eux le charger.
    Il se concentra pour les recevoirs. Le borgne arriva une seconde avant le son camarade demi-orc. Avec sa main gauche, il utilisa le foureau pour mettre un coup dans le plexus du bandit qui reculla ésouflé. Son second mouvement fut de dégainer le katana et faire un arc de cercle en direction du second. Le bandit vit l'attaque arriver et parra avec sa massue. La lame s'enfonca dedans et resta coincée. Le demi orce tira la massue en arriver pout tenter de le desarmer. A la place, Vergil resta fermement accroché, ce qui n'empecha pas son ennemit de le soulever et le balancer en l'air.
    Vergil attérit plusieurs metres derriere le demi orc sa chute n'ayant pas été particulierment agréable. Il jura (silencieusement) et se leva en parrant tout juste le bandit brogne qui voulait le mettre à mort.
    Vergil coinca l'épée de son ennemit avec le foureau et utilisa le katana pour lui trancher l'abdomen. Son ennemit, mortifié en réalisant ce que Vergil cherchait à faire reculla. Ceci lui sauva la vie mais eut comme conséquence que son bras se trouva sur le chemin. Celui là fut tranché net une gerbe de sang sortant éclaboussant partielement le visage de Vergil.
    Son compagnon demi orc hurla de colere et le chargea avec une fureure renouvellée placant le soldat Manostien dans une situation tres précaire.

  6. #36
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Ravestha attendit l'attaque de son adversaire. Bien que rapide pour son physique imposant, une hache ne se manipulait pas aussi rapidement qu'une épée. Le Grand Emissaire esquiva le coup qui aurait du le toucher au bassin en se jetant en arrière.

    Feignant une contre-attaque immédiate, il attendit le coup de hache préventif correspondant qui ne manqua pas de venir. Mais la hâte avec laquelle le barbare avait donné le coup ne lui permit pas de changer la trajectoire de son arme lorsqu'il vit Ravestha le contourner sur le côté pour lui porter un coup dans les côtes. Sa lamelune s'enfonca de quelques centimètre entre les os arrachant un cri de douleur à son adversaire. Le sursaut de son adversaire lui sauva la vie, son épée vengeresse n'eut pas la portée suffisante et ne pu qu'érafler le barbare dans le dos.

    Mirael dû faire appel à toute sa volonté pour ne pas lâcher sa hache sous la douleur qui l'avait atteint au côté. Depuis quand les sorciers savaient-ils se battre à l'épée ?! Jurant de plus belle, il donna un coup de hache à la force monstrueuse, Ravestha tenta une parade mais sous l'impact son épée vola au sol. Ravestha fit sauter sa lamelune dans sa main droite. L'épée brillait toujours de sa lueur bleue indiquant un danger et Ravestha se morigéna intérieurement une nouvelle fois de ne pas avoir remarqué son éclat avant que les bandits ne se jettent à l'assaut. Avisant son arme au sol, il feinta une nouvelle attaque avant de se jeter vers son épée mais au dernier moment la vue d'une flèche sur la trajectoire l'obligea à rouler dans une autre direction. La flèche vint se ficher dans son manteau.

    Se délestant de ce dernier rapidement, il fondit sur le barbare qui para le coup d'épée avec le revers de sa hache, mais pas le coup de pied dans sa blessure déjà ouverte. Sous la douleur, Mirael baissa sa garde. D'un geste vif et précis, Ravestha plongea son arme dans le torse de son adversaire et l'enfonça jusqu'à mi-lame. Il la retira d'un geste rapide alors que l'homme s'effondra.

    Le Grand Emissaire se tourna vers Vergil pour voir comment ce dernier s'en sortait.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  7. #37
    Vergil Invités
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Vergil qui était en train de désesperement esquiver la pluie de coups que le demi orc faisait pleuvoir sur lui. Il était vraisemblablement furieux de l'amputation de son ami et voulait visiblement faire payer Vergil.

    Heureusement pour lui, Vergil était rapide et parvenait à esquiver et parer la plupart des attaques. Seulement, un des coups bloqués fut particulierement intense et sonna Vergil un bref instant. Le coup suivant toucha le bras de vergil et arracha avec ses pointes une partie du manche de son manteau. En dessout se trouvait un bras avec de grosses blessures désormait.
    Vergil hurla (silencieusement) de douleur et lacha le fourreau de son arme. De colere il contre attaqua et parvint a faire une profonde taillade dans le torse du bandit qui n'avait pas vu la menace. De nouveau confiant il poussa l'assault.

  8. #38
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Ravestha vit Vergil encaisser le coup de massue et sa contre attaque qui avait gratifié le semi orc d'une sacré taillade sur le torse. Le soldat manostien poussait son avantage pour faire reculer le semi orc. Le borgne - et désormais manchot - avait du mal à recouvrer ses esprits mais dans son attaque sur le semi orc, Vergil avait fait abstraction du reste, et l'humain comptait bien en profiter.

    Le Grand Emissaire s'approcha sans que ce dernier ne le voit, trop occupé à guetter le moment propice pour surprendre Vergil dans son harcèlement du semi orc. Ce fut ce dernier qui, à la limite de la rupture devant les assauts répétés du soldat, cria à l'adresse de son compagnon un "attention !" de circonstance mais légèrement trop tard. Si le borgne se retourna, ce ne fut que pour voir Ravestha, le regard froid, décapiter l'humain dans une attitude implacable.

    Le semi orc, comprenant le désespoir de la situation, décida soudain de cesser de se battre, bien décidé à courir vers l'autre bandit qui, à court de flèches, s'était armé de deux dagues mais que visiblement la mort prématurée de deux de ses compagnons avait refroidi dans sa course.

    Allaient-ils laisser ces bandits s'échapper ? Certainement pas. Le sort de hâte faisant toujours effet, les Manostiens rejoignirent rapidement les deux bandits, prêts à en finir.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  9. #39
    Vergil Invités
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Et ils pensaient pouvoir s'échapper. Vergil n'en n'avait certainement pas l'intention. Il poursuivit l'orc, à une vitesse bien superieure à celui ci et l'ataqua dans le dos, d'une attaque verticale de bas en haut. Ce dernier continua à avancer pendant dex secondes avant que les deux motiés de son corps ne se séparent et tombent sur le sol.

    - (Ca, c'est pour le manche de mon manteau.)


  10. #40
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Ravestha s'était approché du dernier voleur, qui avait visiblement compris qu'il n'était pas assez rapide pour fuir. La crainte se lisait sur ses traits, ses compagnons avaient été éliminés trop rapidement à son goût et même s'il n'était pas dénué de talents, il ne faisait clairement pas le poids face au semi elfe qu'il avait en face de lui.

    Se sachant perdu, il se jeta sur le Grand Emissaire avec ses dagues en avant. Ravestha s'écarta pour éviter le coup porté par le bras droit de son adversaire avant de trancher le poignet gauche de ce dernier dans le même temps. Hurlant à la mort, l'homme lâcha son autre arme pour presser son avant bras avec la main qui lui restait. Ravestha regarda le bandit, un jeune homme qui ne devait pas avoir atteint la trentaine encore.
    Mais il avait choisi le mauvais camp en se dressant contre la loi et cette mort, il l'avait cherchée. Le Grand Emissaire fixait les traits défigurés par la douleur de son ennemi ainsi que sa blessure par laquelle le sang s'écoulait en quantité. Il mourrait de toute façon. Ravestha plongea son épée vengeresse dans le coeur du voleur qui s'éteint dans un dernier cri. La douleur à sa joue s'estompa. Si le Manostien était sévère avec tous ceux qui enfreignaient la loi, il n'était pas sadique. Il n'éprouvait aucun plaisir dans la souffrance des autres.

    Il nettoya ses lames sur les habits du mort avant de se tourner vers Vergil.


    - Pensez-vous pouvoir continuer malgré cette blessure ? Nous avons une trousse de premier secours sur les chevaux.

    Il haussa un sourcil en réalisant qu'il avait effectivement parlé à voix haute. Le sort s'était dissipé, il n'avait duré que quelques minutes.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  11. #41
    Vergil Invités
    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Lui par contre, regarda avec satisfaction le dernier bandit mourire. Il les méprisait profondément, incapables de survivre par leurs talents. Peu de choses était plus basses pour lui.

    Son bras le faisait assez soufrire, la chair ayant été arrachée à certains endroits. Seul bon point, l'os en dessous était intact. Au moins il pouvait toujours utiliser son bras.

    Il se rendit compte soudain que le le Grand Conseiller se souciait de son état.


    - Ca ira grand conseiller. La seule chose que je déplore est la destruction de mon manteau au dessus.

    Le plus grand défault de Vergil était une fierté bien grande. Il refusait d'admetre la faiblesse chez lui. Il prit les restes du manche et l'enroula autour du bras comme bandages de fortune.

    - Je suis en parfait état de continuer.

  12. #42
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258
    Désolé pour le contre-temps, deux DS en fin de semaine ont eu raison de mon peu de temps libre.

    Quête : L'enlèvement d'Alréac

    Ravestha hocha la tête. Il n'était pas dupe sur la blessure de son compagnon mais il comprenait parfaitement celui-ci. En tout cas la réponse soulagea le Grand Emissaire qui voyait mal les deux Manostiens faire marche arrière vers Aghoralis. Ils étaient dans les grandes plaines du centre du continent, et au loin, son oeil de demi-elfe perçevait déjà le début du désert. Ils devraient faire étape à l'Oasis de la Chèvre d'Or, la dernière avant Melandis.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Lieu] Respelm
    Par Taliesin dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 977
    Dernier message: 02/09/2019, 14h47
  2. [Lieu] La rue des Chapeliers
    Par Kasumi dans le forum La Place du Temple
    Réponses: 50
    Dernier message: 20/05/2017, 21h06
  3. [Lieu] La rue des bateleurs
    Par Folken dans le forum Les Arcades
    Réponses: 78
    Dernier message: 02/04/2017, 18h43
  4. [Lieu] Cojum
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 839
    Dernier message: 07/03/2016, 20h07
  5. [Lieu-dit] Le Pic du Dragon
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/07/2004, 11h16

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250