Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 456
Affichage des résultats 151 à 175 sur 175

Discussion: [Lieu] Le port d'Anarelis

  1. #151
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    921

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Finrod se demanda dans combien de temps tout serait chargé et si ils pourraient immédiatement prendre le large.
    Il décida toutefois d'attendre la suite des évènements. Morcar et Bertrand allaient sans doute expliciter ce qu'ils comptaient faire.

  2. #152
    Date d'inscription
    October 2007
    Messages 
    97

    Re : [Lieu] Le port d'Anarelis

    Comme souvent, la lythari avait l'impression d'avoir manqué la caravane ; que restait-il à faire, qu'attendait-on ? Ah oui, il restait encore à transférer le chargement d'un navire sur l'autre - "discrètement", espéraient les autres. Vu comme ils semblaient surveillés, cela lui semblait relever de l'utopie. A moins évidemment que le premier navire soit tout de même capable de naviguer quelques temps, et qu'on fasse escale un peu plus loin pour faire le transbordement après avoir quitté Anarelis. Allez expliquer ça...

    "Premier bois qui flotte blessé peut-il encore marcher ? Si oui, peut-être c'est mieux faire échange de cargaison en dehors de port, un peu plus loin ?"


    Tout de même, elle faisait des progrès. Et d'ailleurs, la longueur moyenne de ses phrases avait sûrement doublé depuis Melandis !
    Passent les hommes... Durent les Pierres Aînées.

  3. #153
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Durangaud réfléchit quelques secondes. Le navire de Morcar avait été coulé et gisait maintenant dans la rade du port, et devrait être détruit par les hommes de la capitainerie. Il ne restait rien à en tirer, sinon du bois de chauffage, une fois séché.

    En revanche, la coquille de noix sur laquelle ils étaient venus de Melandis pourrait peut-être supporter la cargaison, si elle n'était pas trop massive. Il posa la question au nain.


    "Ma foi... il ne s'agit que de deux caisses, pas très volumineuses. Lourdes, bien sûr, mais ce n'est pas important. En répartissant la masse sur une grande surface, avec des planches, on peut arriver à quelque chose de bien... oui, je pense", annonça-t-il après quelques instants de réflexion intense. "Bonne idée, petite", conclut-il à l'adresse de la lythari. "Il faudra simplement nous séparer pour que chacun des navires ait des marins. Et décider du moment où nous agirons. Cette nuit ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #154
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    218

    Re : [Lieu] Le port d'Anarelis

    Ayant écouté les différentes interactions, Noum'nin se gratta la joue.
    Il était fatigué de cette pression constante; il leur fallait prendre la main.


    - Puisque il n'y a 'que' deux caisses, pourquoi pas en concevoir deux factices? et charger en la divisant comme si elle était des vivres pour le voyage...


    Il était bien conscient qu'il avait déjà lancé une idée similaire au dernier port mais ne se souvenait pas du pourquoi elle n'avait pas été réalisée.

    peut-être car stupide tout simplement pensa-t-il pour lui-même en esquissant un fin sourire.

    Quoiqu'il se décide, il était prêt à retourner la politesse à ces ombres les guettant. Quitte à se cacher dans la cargaison, ils finiraient bien à leur rendre la monnaie de leur pièce et bien plus.

  5. #155
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Durangaud regarda un instant le petit-homme, réfléchit, puis avoua ne pas comprendre :

    "Tu veux dire séparer le minerai, ou faire semblant que les caisses de minerai soient des caisses ne contenant en fait rien ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  6. #156
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    218

    Re : [Lieu] Le port d'Anarelis

    A la question, Noum'nin fut comme intimidé d'avoir réellement attiré l'attention.

    -hum, vider les caisses et charger les minerais dans le bateau parmi les caisses de vivres et d'approvisionnement tandis que lors du transbordement à l'écart tel que suggéré par Sylveneissa; aussi, si on sabote les caisses, on qu'on les coule, ce ne sera jamais que des caisses vides.

    Bien sûr, au vu des méthodes employées, c'est plutôt le bateau qu'ils chercheront à couler...

  7. #157
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Morcar opina du chef.

    "Ce peut être une très bonne idée. Vu les moyens employés par nos ennemis, deux précautions ne seront sûrement pas de trop... mettons-nous à l'œuvre, alors, et embarquons dès que possible."

    Il se gratta la barbe avant de reprendre :

    "Nous devrons embarquer cette nuit et gagner l'extérieur du port. Pour déplacer la marchandise d'un navire à l'autre, on peut se servir d'une plage, non loin d'ici. J'y suis déjà allé, elle est calme en général, et le temps n'a pas l'air de vouloir nous jouer des tours. Une partie de l'équipage prendra le nouveau bateau et partira au plus tôt. En se séparant, je pense qu'on peut moins attirer l'attention... l'autre navire partira la nuit tombée."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #158
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    921

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Finrod garda le silence. La chance n'avait pas été avec eux ces derniers temps, et il espérait que le transfert se déroule sans anicroche. La suite du voyage allait être difficile et ardue. Bientôt, il faudrait choisir une route et s'y tenir.
    Il resta néanmoins vigilant, les ennuis ayant tendance à surgir quand ils s'y attendaient le moins.

  9. #159
    Date d'inscription
    October 2007
    Messages 
    97

    Quête: odyssée à Éternelle Rencontre

    Sylveneîssa approuva sans commenter non plus. La haute stratégie n'était pas vraiment son fort, et si elle était certaine de quelque chose, c'était qu'il fallait se hâter de mettre le plus de distance possible entre eux et leurs agresseurs. Même s'il fallait pour cela s'abandonner à nouveau à ces frêles coques de bois qui ne lui inspiraient décidément aucune confiance...
    Passent les hommes... Durent les Pierres Aînées.

  10. #160
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    218

    Re : [Lieu] Le port d'Anarelis

    Pendant que le mouvement se remettait en marche, que les rôles se distribuaient; Noum'nin s'esquiva pour un entretien avec sinon l'ingénieur du bateau, du moins le réparateur/bricoleur.

    Il sortit à nouveau et revint une heure plus tard, alourdit d'un sac déformé. Sans s'arrêter, il alla de nouveau s'enfermer dans ' l'atelier ' qui était surtout un espace vide rempli de bric-à-brac ou quelque outils de base pendaient aux clous dépassant de la coque.

  11. #161
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Ainsi fut décidé. Les trois aventuriers, accompagné par Bertrand, partiraient de jour, sur le navire qui les avait amené à Anarelis, avec le chargement de caisses, factices comme réelles. Leur tâche était simple : naviguer jusqu'à la crique signalée par Morcar, quelque six milles marins vers le sud. Ils feraient un détour, mais il n'était pas bien long, et le jeu en valait la chandelle ; l'avenir d'Éternelle Rencontre dépendait d'eux... espoir ténu s'il en était.

    L'autre partie de la troupe les rejoindrait là-bas vers la mi-nuit.


    "Inutile de vous dire de ne pas allumer de feu en nous attendant, j'imagine", précisa cependant Morcar en souriant.

    Le groupe partit, composé d'une quinzaine d'hommes et d'une elfe, tous décidés à mener à bien leur mission. Les caisses furent récupérées et leur contenu, fractionné dans des caisses à l'aspect des plus banaux. Le chargement prit une bonne heure, et l'après-midi était bien entamé quand le navire put enfin mettre les voiles. Ils voguèrent rapidement vers le sud, scrutant la côte afin d'y repérer la crique mentionnée par Morcar.

    Sur le pont, les aventuriers prenaient l'air, tandis que Sylveneïssa tentait vaguement de maîtriser son ventre capricieux.


    "Qu'est-ce qui vous a poussé à nous aider ?" demanda, curieux, Bertrand à ses compagnons.
    Dernière modification par Mornagest ; 21/01/2009 à 21h15.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  12. #162
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    921

    Quête : Odyssée à Éternelle Rencontre

    Finrod se tourna vers Bertrand:

    - Pour ma part, je suis un... aventurier originaire d'Eternelle Rencontre. Cela fait un certain temps que je n'y suis retourné, et notre mission est capitale pour l'île.
    Deux bonnes raisons de me joindre à l'expédition, bien qu'une seul eût largement suffit.

    L'elfe se tourna alors vers l'halfelin et la lythari, curieux de voir quelle réponse ils allaient donner.

  13. #163
    Date d'inscription
    October 2007
    Messages 
    97

    Quête: odyssée à Éternelle Rencontre

    Sylveneïssa fronçait les sourcils en émettant un grondement sourd dont elle ne paraissait pas seulement avoir conscience. La question lui faisait rebrasser des souvenirs pénibles. En partant comme elle venait de le faire, elle avait beau avoir chargé l'elfe des bois de prévenir les siens - c'était un abandon, elle le savait. Une fuite en avant, destinée à mettre le plus de distance possible entre elle et la cité qui avait transformé Lindorë de la sorte...

    Elle tenta vaille que vaille de trouver un sens à tout cela.

    "A Melandis, la meute m'avait donné mission. Mais j'ai vu ma soeur, Lindorë. Alors j'ai su : je n'étais pas prête. Je préfère rester elfe. Et louve aussi. Puis on est venu me voir au nom des elfes..."
    Passent les hommes... Durent les Pierres Aînées.

  14. #164
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Durangaud sourit faiblement à la lythari. Son histoire était brève et omettait bien des choses, mais son air grave laissait supposer qu'elle préférait garder pour elle des détails douloureux. Il répondit :

    "De mon côté, je connais Morcar depuis des années... presque depuis mon plus jeune âge. Il connaissait déjà mes parents auparavant, et c'est naturellement que nous sommes devenus amis... je ne pouvais pas lui refuser mon aide !"

    Il se tourna vers le petit-homme et souffla :

    "Et vous, Noum'nin ? Toujours si discret... des choses peu avouables à cacher ? Vous n'avez tout de même pas déjà pillé la moitié de nos réserves de nourritures ?"
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  15. #165
    Date d'inscription
    March 2008
    Messages 
    218

    Re : [Lieu] Le port d'Anarelis

    Pendant un moment, il eut un doute. Se rappelant alors qu'il n'avait rien fait de tel; aucun larcin à lui reprocher, il présenta un large sourire et se contenta de dire la vérité.

    -Disons que je me suis jeté dans leurs bras au hasard,...ou plutôt dans leurs jambes.

    Au souvenir de ces faits qui semblaient si loin, et qui n'avaient pourtant eu juste quelques semaines plus tôt; il eut un petit sentiment de nostalgie , et de fierté aussi: il était toujours vivant et avait droit à des repas équilibrés chaque jour,
    ... plus un petit quelque chose pensa-t-il en tâtant la doublure de sa veste



    hrp/ à propos noum'nin va s'enfermer dans un faux tonneau fabriqué (ceux sensés renfermer les pierres)
    et désolé pour le retard

  16. #166
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 134

    Quête : odyssée à Éternelle Rencontre

    Ils discutèrent un bon moment, racontant tantôt des anecdotes sur leurs existences respectives, avec difficulté parfois - essentiellement pour Sylveneïssa qui peinait à expliquer certaines choses, tout en en taisant d'autres à dessein - tantôt à rester silencieux et guettant la crique annoncée, qui finit par arriver.

    Ils accostèrent et patientèrent alors. Le temps semblait long, loin de tout, et la crainte latente d'une attaque soudaine n'était pas pour arranger les choses. Sur la plage de galets, ils pouvaient se dégourdir les jambes, sachant qu'ils auraient du mal à le faire une fois le grand large gagné. Et pour combien de temps... Aussi profitèrent-ils tous du répit pour marcher tranquillement autour de leur endroit de mouillage.

    La minuit était largement passée quand l'autre navire arriva enfin. Fort heureusement, tout semblait s'être bien déroulé, et l'équipage, au complet, pouvait maintenant embarquer pour Éternelle Rencontre, sa cargaison en lieu sûr dans la cale du gros navire...


    Hrp : désolé pour le temps d'attente, déménagement, toussa... et j'ai eu un manque d'inspiration flagrant à la lecture de ce post
    Dernière modification par Mornagest ; 04/02/2009 à 20h26.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #167
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 408
    Quête : Les Squelettes du Placard
    Chapitre 8 : Terre Mélandienne

    HRP : ce RP se déroule environ un an avant la Guerre des Plaines Brûlantes...

    Venant du détroit, la Vouivre se glissa souplement à quai. Gauthier et Greta descendirent pour amarrer le voilier tandis que Constance s'apprêtait à affronter l'officier des douanes et son adjoint, deux silhouettes austères plantées à quelques mètres du bord de l'eau, le monceau habituel de parchemins sous le bras. Une fois la passerelle abaissée, ils montèrent à bord puis, sans se présenter, commencèrent à déblatérer leurs questions. Constance, épaulée de son second, répondit avec déférence et précision, présentant les documents requis au fur et à mesure qu'on les lui demandait. L'équipage s'aligna sur le pont et fut rapidement passé en revue. Les douaniers descendirent ensuite dans l'entrepont et la cale, Constance et Gauthier sur les talons. Kerun en profita pour aller observer Anarelis depuis la poupe, tandis que Guéric poussait des soupirs miséreux, signe qu'il avait encore de l'eau de vie sur la conscience. Aucun des quatre matelots n'entendit ce qui s'échangea sous leurs pieds, mais Constance et Gauthier remontèrent peu après, échangeant une grimace.
    " Ça devient de plus en plus scandaleux... souffla le second.
    — C'est ça ou perdre une veille, tu le sais bien." répondit-elle à mi-voix.
    Les officiers reparurent peu après, manifestement satisfaits. Ils signèrent quelques documents qu'ils remirent à Constance, puis lui confièrent un droit de passage, et quittèrent le bord.
    " On est repartis, cap sur l'embouchure." dit la jeune femme, et Kerun et Guéric allèrent libérer le navire.
    L'elfe avait l'air particulièrement ravi lorsqu'il remonta à bord.

    " Premier pied sur Dorrandin, je suis vivant !" murmura-t-il avec un accent contrefait des plus outranciers.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  18. #168
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages 
    34 652
    Taliesin, encore quelque peu éprouvé, se contenta d'un sourire pour toute réponse. Il n'aurait pas cru que ce retour sur Dorrandin serait si éprouvant et n'osait pas imaginer ce que cela donnerait, quand il reverrait Melandis. De surcroît, il avait vécu la visite de la douane avec une certaine tension, quoi qu'il n'en ait rien montré. La partie la plus pessimiste de son être n'avait cessé de lui souffler que quelque chose clocherait, dans les papiers ou l'aspect du navire, que les Mélandiens, suspicieux, soumettraient tout l'équipage à un interrogatoire serré... Pourtant, fort logiquement, il n'en fut rien : les Luméniens n'en étaient pas à leur premier voyage et savaient parfaitement mener leur barque.
    Peu désireux de laisser libre cours à ses pensées, l'elfe mit rapidement un terme à son oisiveté et, recourant à son habituelle tactique, prêta la main aux manœuvres du bord avec énergie.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  19. #169
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Impératrice d'Erhedun
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 408

    Quête : Les Squelettes du Placard, chapitre 8.

    Il était déjà tard dans la journée et le soleil déclinait. Anarelis glissait peu à peu dans les ténèbres. Rares étaient les bateaux à repartir à cette heure tardive, aussi la Vouivre put-elle aisément croiser dans le port, contourner une caraque, une frégate, des petites coquilles de noix aux filets repliés. Mille oiseaux de mer, goélands criards et mouettes revanchardes, accompagnèrent le petit voilier dans son périple prudent, annonçant son passage de leurs cris. Les courants étaient violents à l'endroit où la Houleuse se jetait dans la mer et la Vouivre dansa quelques instants, comme un cheval récalcitrant qui refuse l'obstacle, avant de franchir les vagues et d'entrer dans la rivière. Les voiles claquèrent dans le vent, heureusement favorable, et ils entamèrent leur périple au creux du territoire mélandien. S'ils étaient les seuls à naviguer dans le crépuscule, ils furent accueillis pas un concert de grenouilles. Taliesin vit une grosse chose écailleuse se glisser sous la proue puis se transformer en un semblant de rondin de bois près de la berge. Ensuite, il sentit quelque chose de gros se poser sur sa joue.
    " A mon avis, la potion de Kerun attire les moustiques..." fit remarquer Guéric d'un ton détaché.
    Anarelis était désormais un point de lumière dans la pénombre... Ils avaient entamé leur remontée de la Houleuse.
    Dernière modification par Galathée ; 26/04/2013 à 20h48.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  20. #170
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    [Début de la quête solo d'Eldurvelllir]

    Venant d'ici

    Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsque le navire appareilla ; le temps était doux, rien ne laissait deviner que l’île était en guerre.

    Le capitaine vint les trouver.


    - Messire Eldurvellir, vous devez rejoindre Mélandis, je crois.
    - Oui, capitaine.
    - Mon navire ne continue pas au-delà d’Anarelis. Vous pourrez d’ici quelques heures prendre un bateau qui remonte La Houleuse jusqu’à la grande ville.
    - Dans combien de temps exactement ?
    - D’ici trois heures. Peut-être quatre, le bateau n’est pas très ponctuel. Bon capitaine, mais il a tendance à traîner un peu en taverne… Bref, vous avez largement le temps de vous restaurer et de vous balader un peu dans le port. Restez cependant sur vos gardes.

    Il donna l’accolade au mage.

    - Enchanté de vous avoir rencontré. Peut-être referez-vous un jour une traversée en notre compagnie !
    - J’en serai ravi. Merci capitaine, au revoir.

    Le capitaine salua Sombria avec déférence.

    - Quand repartez-vous, ma dame ?
    - Je ne saurais dire, peut-être resterais-je un moment à Anarelis.
    - Fort bien. J’espère cependant vous revoir rapidement à mon bord.

    Eldurvellir était surpris. Y avait-il quelque chose que le capitaine savait concernant Sombria ? Etait-il complice de la surveillance dont le marchand de Cormyr faisait l’objet ?

    Après qu’ils aient quitté le navire, il se tourna vers la chevalière noire.


    - Il sait donc quelque chose, par rapport au marchand ?
    - Cesse de te faire des idées, veux-tu ? J’ai faim et soif, allons donc dans une auberge. La plus proche fera l’affaire.
    - Attendez !

    Ils se retournèrent, surpris.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/06/2013 à 14h49.

  21. #171
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    C’était Halisk, le marchand de Cormyr. Il avait l’air très inquiet.

    - Que se passe t-il, messire Halisk ?
    - Je suis en danger, je le sais ! j’ai besoin d’aide.
    - Voulez-vous vous joindre à nous ? Nous parlerons de tout cela devant un repas.
    - Non… Non, je ne peux… Je… Laissez tomber. Personne ne peut plus rien pour moi.

    Le marchand repartit, fonçant littéralement en direction des docks. Eldurvellir et Sombria se regardèrent, puis éclatèrent de rire.

    - Tu crois qu’on le retrouvera mort quelque part ?
    - On peut toujours espérer !

    Ils rirent comme des bossus jusqu’à la première auberge.
    L’auberge ne payait pas de mine, mais un fumet délicieux s’échappait des cuisines. Ils s’installèrent à la première table libre, toujours riant.


    Un grand rustre de près de six pieds se leva de la table voisine.

    - Hé là ! on vous fait rire ?
    - Ah sûr, un beau costaud comme toi !

    Devant l’air parfaitement ahuri du « beau costaud », Eldurvellir se mit à rire encore plus. L’instant d’après, il roulait trois tables plus loin, sous le coup de poing formidable asséné par l’homme.

    Le mage avait de bons réflexes, qui lui permirent d’éviter de perdre quelques dents. Il se releva immédiatement, et se rappela opportunément un sort intéressant.

    [manipulation à distance : cruche de vin > tête de l’homme]

    A part quelques gouttes de vin sur la cape de Sombria, il s’avéra que l’idée n’était pas mauvaise. Enfin, pas mauvaise pour mettre une animation d’un genre sportif dans une auberge mal famée. En effet, l’instant d’après gobelets, cruches et chaises faisaient un extraordinaire ballet dans l’air vicié de la taverne.

    Après que la table où ils se trouvaient fût tombée près de la porte, ils parvinrent à se faufiler derrière et à sortir du glorieux établissement.


    - Allons plus loin, finalement…
    - Hmmm. C’est mieux, oui.

    Ils repartirent vers les docks. A l’intersection d’une ruelle, Eldurvellir buta contre quelque chose de mou.

    - Et merde !
    - Attends, c’est un homme qui est étendu là !

    Sombria le traîna hors de la ruelle : c’était Halisk.

    - Le marchand !
    - Mort ou vif ?
    - Mort. On a dû le dépouiller, je pense.
    - Vérifie.

    La chevalière noire commença par tâter son cou.

    - Oui, mort. Il y a une dizaine de minutes, pas plus. Le corps est encore chaud.

    Elle retira du cou de Halisk un grand collier d’or et une poche de cuir fin qu’il portait sous sa chemise.

    - Tiens, regarde s’il n’y a pas une petite chauve-souris dedans !

    Elle lança l’objet à Eldurvellir.

    - Pas de chauve-souris, mais des manuscrits… Et une gemme.
    - Je te laisse les manuscrits, tu me donnes la gemme ?
    - Tu as déjà le collier…
    - J’ai l’impression qu’il sera vite reconnu, ce collier. Trop personnel, il a certainement été fait pour lui. Offert par sa femme… Ou par sa guilde. Sa guilde, je dirais.
    - Alors la guilde en question offrirait probablement une récompense pour le récupérer ?
    - Franchement, tu aurais envie de te mêler de ça ?
    - Non. Mais si nous vendons ce collier, utilisons l’argent pour nous. Moitié-moitié ?
    - Ca marche ! ces manuscrits, ça ressemble à quoi ?
    - A des notes…
    - On échange ! voilà la gemme, donne-moi ces notes !
    - Si tu veux… Tu as donc la confirmation que Halisk était un espion à la solde de Manost ?
    - Oui ! et Melandis paiera bien pour ces manuscrits… Outre mes gages pour l’avoir découvert. Eldurvellir, c’est moi qui régale ! espérons juste que la prochaine auberge sera la bonne.

    Ils continuèrent leur chemin et finirent par trouver une auberge à l’air engageant.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/04/2016 à 19h40.

  22. #172
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Enfin la taverne idéale fut trouvée, et Eldurvellir et Sombria dévorèrent bientôt leur meilleur repas depuis six grandes semaines.

    - Et que feras-tu à Mélandis ?
    - Je compte m’installer pour vendre des potions, des parchemins, des objets magiques… Tout ce qui permet de supplanter un guerrier, finalement !
    - C’est une bonne idée, tu sais. Mais tu n’as pas peur de t’ennuyer ?
    - J’ai l’impression qu’on ne s’ennuie pas dans cette ville. Trop d’animation. Et puis, si j’en ai marre, je fermerai la boutique quelques jours pour courir l’aventure !
    - Vu comme ça, je comprends mieux.
    - Et toi ? Tu vas aussi à Mélandis, pour avoir tes gages. Voyageons ensemble !
    - Evidemment. D’ailleurs il faudra que nous trouvions le capitaine du bateau, a priori il ne devrait pas être bien loin… C’est un pochard, il passe son temps dans les tavernes quand il ne navigue pas.
    - Et après ?
    - Après ?
    - Après, quand tu auras été payée ?
    - Oh je ne sais pas vraiment. Peut-être un p’tit tour à la guerre. Histoire d’embêter encore un peu plus les Manostiens !
    - Tu n’aurais pas envie de rester avec moi, je suppose.
    - Tu supposes bien. Vendeuse dans une boutique, main dans la main avec toi…
    - Je t’imagine parfaitement !

    Ils rirent, mais un peu moins fort que dans la précédente auberge. Inutile de recommencer un haut fait d’armes.

    - Au fait, tu n’as pas regardé les poches du mort, tout à l’heure ?
    - Si, mais j’espérais que tu oublierais ça. Sa bourse, là voilà.
    - Vide ?
    - Oui. On dirait qu’on lui a demandé de l’argent, qu’il a commis l’erreur de sortir sa bourse, et c’est alors qu’on l’a tué pour le voler.
    - Pourquoi le voleur n’a-t-il pas pris le collier et la gemme ?
    - Il n’a pas dû avoir le temps.
    - Possible. Fais voir la bourse.

    Sombria lui tendit. C’était une grosse bourse en cuir de bœuf retourné, d’un pelage noir et blanc. La couture était distendue à un endroit, comme si on avait glissé un petit objet dans l’ourlet.
    Eldurvellir fouilla dans son sac pour en sortir son nécessaire de couture. Il prit ciseaux et aiguille, et commença à ouvrir l’ourlet.


    - Tu trouves quelque chose ?
    - Oui, regarde !

    Une théorie de minuscules pierres translucides tombèrent au creux de la main du mage.

    - A ton avis ?
    - Des diamants ?
    - Il faudrait les montrer à un bijoutier.
    - Nous verrons cela à Mélandis, ça me paraît plus raisonnable. D’abord ici nous n’avons que peu de temps, ensuite évitons de nous faire repérer. Histoire de limiter les risques.
    - Tout à fait d’accord. D’autant plus que je doute qu’il y ait un bijoutier dans le coin, si tu veux mon avis…
    - Hmmm. Dis donc, je crois que nous devrions y aller, non ?
    - Je parie qu’il est bien trop tôt… Mais on ne sait jamais ! allons-y.

    Ils se levèrent, payèrent et Sombria se ravisa juste avant de sortir.

    - Tavernier, je prendrai encore un cruchon fermé de bon vin mélandien.
    - J’en ai un tout prêt, ma dame, voici.
    - Merci ! à la prochaine.
    - Avec plaisir, mes dame et sire.

    La guerrière laissa le prix du vin et un pourboire, puis rejoignit Eldurvellir sur le pas de la porte. Un fois sortis, le mage demanda :

    - Tu comptes donc picoler à bord ?
    - Non, frère de sang… Juste amadouer le capitaine.
    - Ah… ?
    - Oui… Je crois bien l’avoir reconnu dans la première taverne où nous nous sommes montrés si brillants.
    - Tu le connais ?
    - Disons qu’on me l’a décrit.

    Tout en discutant, ils arrivèrent à la partie du port à l’embouchure de La Houleuse. Un bateau plus modeste que le navire de la traversée depuis la Porte de Baldur, mais portant beau avec sa coque repeinte de frais, s’y trouvait.

    - Alors les beautés, on vient mettre de l'ambiance ?
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/04/2016 à 19h43.

  23. #173
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Sombria fit au capitaine un immense sourire.

    - A qui avons-nous l’honneur ?
    - Capitaine Hic-Hips, comme on m’appelle ! et vous, à part ricaner sottement et quitter les tavernes juste quand il y a un peu d’ambiance, vous voulez naviguer ? Vous vous en croyez capables ?
    - Nous nous croyons capables d’aller jusqu’à Mélandis par bateau, tout simplement.
    - Aaah oui ? Z’avez intérêt à avoir des arguments pour que je vous prenne à bord. Et l’argent, je m’en fous.
    - L’argent, nous avons le prix du voyage, cela devrait suffire, non ?
    - Non, je prends juste qui je veux à bord. Et c’est tout.
    - Et quels sont vos critères pour accepter les voyageurs à bord ?
    - D’abord, vous êtes qui, hein ?

    Ici le capitaine faillit tomber. Son pied gauche, depuis le début de sa discussion avec Sombria, était enfoncé dans un rouleau de cordage ; il n’eut pas le temps de s’en dégager alors qu’un jeune mousse venait d’empoigner le bout de la corde. Il se rattrapa in extremis à Eldurvellir et le bébé chauve-souris, se sentant malmené, poussa un cri aigu de frayeur.

    - Hé ! ne pourriez-vous prendre garde à ce que vous faites ?

    Sombria poussa un soupir et murmura entre les dents :

    - Eldurvellir, de grâce, ne gâche pas tout !
    - C’est le moment de sortir ton arme secrète, si tu veux mon avis…

    Effectivement, la paix finit par être scellée grâce au cruchon de vin et les deux passagers furent acceptés à bord.

    - Danger !
    Le mage prit délicatement la petite chauve-souris et la caressa doucement.

    - Sombria, il y a du danger, la petite l’a senti.
    - Oui, je l’ai senti aussi… Mais tu ne vas pas avoir peur maintenant, frère de sang, non ?
    - Combien de membres d’équipage à bord ?
    - Une petite dizaine. Entre tes talents et les miens, on devrait y arriver. Et au niveau persuasion, j’ai aussi quelques arguments. En tout bien tout honneur, bien sûr.

    Un branle-bas se fit tout à coup sur le quai, et une petite troupe d’hommes en armes apparut.

    - Dame Sombria ?
    - Oui, c’est moi.
    - Puis-je vous parler en privé ?

    Après s’être assurés que le bateau du capitaine Hic-Hips ne partirait pas tout de suite, la guerrière et le chef de la troupe s’installèrent dans une petite cabine. Sombria fit signe à Eldurvellir de les suivre, ce qu’il fit après avoir rangé avec soin le bébé chauve-souris.

    - J’ai toute confiance en mon frère de sang. Il rejoint Mélandis pour s’y installer.
    - Fort bien. Les autorités du port viennent de signaler la mort d’un marchand arrivé par le même navire que vous. Voici mes lettres de créance.

    L’homme appartenait à la sécurité mélandienne.

    - Vous deviez apporter des renseignements sur cet homme soupçonné d’être un agent à la solde de Manost.
    - Je peux vous remettre les renseignements que j’ai trouvés sur lui.
    - Comment les avez-vous obtenus ?

    Le garde était surpris et vaguement inquiet.

    - Si vous l’avez tué, nous risquons gros. En fait la sécurité mélandienne perdrait du crédit !
    - Nous l’avons trouvé, il était déjà mort. Vous avez ma parole.
    - La mienne aussi, intervint Eldurvellir.
    - Je suis soulagé. Très soulagé. Mais l’un de vous devra s’expliquer auprès des autorités portuaires. Par ailleurs, dame Sombria, je suis habilité à vous donner, moyennant reçu, le paiement des gages qui vous ont été promis.
    - Je vais rester pour faire une déposition.
    - Les documents sont importants, il est possible qu’il y ait une récompense, mais vous devrez la chercher à Mélandis.
    - Vous la donnerez à Eldurvellir, cela l’aidera à s’installer.
    - Parfait.

    Sombria se tourna vers le mage.

    - Mon cher Eldurvellir, nous nous quittons ici. Je vais m’assurer que le capitaine Hic-Hips ne te fera pas un mauvais coup… Mais j’ai la ferme impression qu’il n’osera rien faire après avoir vu quels personnages importants nous sommes !

    Le mage ne répondit rien, mais pressa sa sœur de sang sur son cœur, manquant écraser sa chère petite chauve-souris.

    Sombria et la troupe mélandienne quittèrent le bateau, qui bientôt remonta lentement La Houleuse en direction de Mélandis.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/04/2016 à 19h49.

  24. #174
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Eldurvellir, conformément à ce que Sombria pressentait, voyagea - presque - paisiblement. Il profita de son temps pour s’occuper de la petite chauve-souris. Elle avait bien poussé en huit semaines, prenant un pelage d’un joli ton de brun, mais restait cependant toute petite. Il s’avisa que c’était une pipistrelle, un modèle très réduit de chauve-souris.

    Malgré tout, ce défaut de taille pouvait être une énorme qualité : personne ne pouvait deviner qu’il avait un familier ; en cas d’aventure qui tourne mal, le petit animal pourrait être envoyé avec un message. Avec quelque satisfaction, il réalisa aussi qu’il n’aurait plus à craindre les moustiques.

    Avant d’arriver à Mélandis, il décida de vérifier ses affaires. Il n’était pas sûr d’avoir donné à Sombria sa part parmi les objets qu’ils devaient se partager. Elle avait conservé les manuscrits de Halisk et son collier, mais il lui semblait avoir gardé la grosse bourse et les pierres brutes. Il constata que c’était bien le cas et que rien ne manquait. Il devrait compter ce qu’il devait à Sombria. Bon sang, qu’elle lui manquait !

    Au cours de ce voyage « presque paisible », il avait fort à faire en matière de potions. Le capitaine n’avait pas bu que le vin mélandien, mais il avait toujours dans sa cabine une belle provision d’alcools variés, qu’il ne partageait avec personne ! Eldurvellir avait pris soin de le maintenir dans un état d’ébriété très contrôlé, l’empêchant ainsi de réfléchir efficacement et de se poser des questions sur ses passagers.

    Tant que l’équipage passait son temps à gérer un capitaine tantôt trop joyeux tantôt trop déprimé, le mage bénéficiait d’un calme relatif. Il avait poussé le capitaine Hic-Hips à beaucoup boire, lui proposant des potions qui le remettaient sur pied le lendemain. Bien sûr, si ces mixtures donnaient au capitaine l’impression de mieux tenir l’alcool, il n’en était rien.

    A l’arrivée au port de Mélandis, Eldurvellir se dit qu’il était bon pour le capitaine Hic-Hips que le voyage n’ait duré que deux semaines. Les potions ajoutées à son alcoolisme auraient certainement fini par avoir raison de sa vie. Or le mage considérait avec raison qu’un capitaine aussi aisément manipulable pouvait avoir son utilité.


    La suite ici
    Dernière modification par Eldurvellir ; 06/06/2013 à 20h23.

  25. #175
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 999
    Quelques jours après le départ de la flotte de guerre.

    A la faveur de la nuit, six caraques se dirigeant à la position des étoiles avaient mis le cap sur le port mélandien d’Anarelis, plateforme commerciale servant occasionnellement au trafic d’esclaves autorisé dans l’empire. Nombre d’Helonniens avaient perdu des proches pour nourrir cette odieuse pratique ce qui expliquait la hâte d’en découdre des équipages au moins autant que le coup aux finances et au ravitaillement que cette attaque devait porter à la cité honnie.

    Aucun esquif mélandien ne pouvait rivaliser au combat avec les massifs vaisseaux armés pour la guerre. Toutefois, l’amiral avait incité ses capitaines à la prudence, à ne pas s’approcher des défenses de la ville. L’accès à la baie et au fleuve pouvait être contrôlé à bonne distance par une escouade de cet ordre. Le blocus devait empêcher tout navire commerçant d’atteindre la cité. S’ils battaient pavillon étranger, ils devaient être dissuadés et déroutés. S’ils battaient pavillon de l’empire, ils contribueraient à encombrer la baie.

    Quelques navires patrouilleurs, des galères et de petites cogues pour l’essentiel, assuraient le bon déroulement du trafic à l’approche du port plutôt qu’une protection vraiment dissuasive. Elles furent les premières cibles des balistes luméniennes déployées sur les châteaux de proue. Les projectiles enflammés visaient à immobiliser et mettre hors combat un maximum de petits navires avant qu’un second passage n’achève de les couler, parfois avec l’aide du mangonneau disposé sur le pont principal de chaque navire. Les caraques attaquèrent trois par trois, se dispersant après leurs tirs nourris avant de se reformer inlassablement. Au loin, les tours terrestres étaient impuissantes à assurer la défense de la frêle flottille.

    Les plus avisés des capitaines d’Anarelis cherchèrent au plus vite refuge dans le port encombré, espérant bénéficier de l’abri des quais et des digues. Une tactique que les luméniens avaient prévue et qui ne ferait que désorganiser un peu plus une éventuelle sortie et une riposte bien aléatoire.

    Le matin se levait sur plusieurs carcasses brisées en train de prendre l’eau ou se consumant lentement. En tout et pour tout, la première attaque avait duré moins d’une dizaine de minutes avant que les caraques ne reprennent leurs distances. Les voiles et les étendards luméniens restèrent néanmoins à portée de vue des guetteurs du port, signifiant que le blocus avait commencé, ainsi que le premier acte de guerre contre l’empire.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 456

Discussions similaires

  1. [Lieu-dit] Le Port de Melandis
    Par Duo dans le forum Le port de Melandis
    Réponses: 118
    Dernier message: 10/06/2018, 14h19
  2. [Lieu-dit] Les ruelles interlopes du port
    Par Duo dans le forum Le port de Melandis
    Réponses: 146
    Dernier message: 12/12/2014, 18h00
  3. [Annonces] A la criée du port
    Par Egrevyn dans le forum Le Port
    Réponses: 43
    Dernier message: 22/12/2012, 18h32
  4. [Lieu] Une ruelle sombre du port
    Par Wookiee dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 49
    Dernier message: 30/11/2005, 17h38
  5. [Quête] Patrouilles sur le port
    Par Ravestha dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 25
    Dernier message: 10/09/2003, 20h44

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250