Page 1 sur 13 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 381

Discussion: La route au nord de Melandis

  1. #1
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609

    La route au nord de Melandis

    Quête : le Trésor de Fénelone Doublange

    en provenance de : http://www.baldursgateworld.fr/lacou...tml#post359568

    La route fut calme bien après avoir quitté Melandis : la réputation de sévérité de la ville était telle que peu de bandits sévissaient à proximité. Même après une journée de voyage, avec une pause pour reposer les chevaux, le seul groupe qu’ils rencontrèrent fut de voyageurs paisibles, ainsi qu’un moine étrange qui se garda bien de les aborder.

    D'un accord tacite, les chevaux d'Alexiel, Chance et Eldurvellir trottaient sur une même ligne, la route étant suffisamment large. Fhiongan, quant à lui, baguenaudait devant, menant son cheval d'un bord à l'autre de la route, en éclaireur.

    - Tu as bien fait de prendre le meilleur cheval, Fhiongan. Mais ne le fatigue pas inutilement ! lança Eldurvellir.
    - Ne t'inquiète pas, p'tit mago, je sais ce que je fais. Et nous allons faire une pause bientôt... Qu'en pensez-vous ?
    Dernière modification par Eldurvellir ; 21/06/2014 à 19h14.
    Eldurvellir

  2. #2
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel n'en pensait ni bien ni mal, il avait l'habitude de chevaucher longuement et sur tout type de terrain, et généralement ses compagnons de route, quand il en avait, s'avéraient aussi peu douillets que lui. Avec un mage et une cavalière débutante, on changeait d'ambiance et de train de route ; en dépit du cagnard, le voyage prenait des allures de promenade, et son cheval devait trouver qu'il y gagnait au change.

    "Peu m'importe, rien ne nous presse et Eclipse sera certainement ravi de toutes les pauses qu'on mettra sur cette route qu'il commence à bien connaître. Je suis à peu près certain d'avoir croisé ce rocher, voyons donc... hier, peut-être ?"
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  3. #3
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    Il y en avait une autre qui semblait apprécier que leur voyage ressemble davantage à une promenade : Chance.

    Cela ne se passait pas trop mal, d'ailleurs. Elle avait fini par trouver son équilibre ; leur allure mesurée lui avait facilité la tâche. D'ordinaire, elle ne s'aventurait guère hors de l'enceinte de la ville, elle observa donc le paysage avec intérêt, même si ledit paysage était triste à mourir. Elle avait renoncé à la cape et au capuchon, exposant ainsi sa peau à la chaleur cuisante du soleil ; peut-être qu'elle ne le reverrait pas avant longtemps alors autant en profiter, et puis ça ne lui ferait pas de mal de prendre un peu de couleurs...


    - Bonne idée, j'ai besoin de me dégourdir un peu les jambes, déclara t-elle dès que Fhiogan proposa une pause.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  4. #4
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Eldurvellir n’était pas fatigué, mais il savait que la route serait bientôt beaucoup moins agréable : autant réserver ses forces et faire une pause dans les meilleures conditions possibles.

    - As-tu repéré un bon endroit, Fhiongan ?
    - Oui. Là-bas, il y a comme une petite clairière, juste derrière ces chênes.

    Ils se dirigèrent vers le lieu désigné par le bandit. C’était une charmante petite clairière, dont le centre était marqué par un tas de pierres. Eldurvellir descendit de cheval et s’en approcha.

    - Curieux… On dirait que ces pierres ont été amassées là à dessein… Une tombe, peut-être. Je serais d’avis de ne pas y toucher, inuti…

    Le mage s’interrompit brusquement.


    - Du sang ! frais de surcroît ! il y a eu un sacrifice récent ici… Bon, arrêtons-nous tout de même, je doute que les sacrificateurs reviennent. Et de toute manière, nous ne resterons pas dormir là.

    - Qui êtes-vous ? Vos armes !

    Un gnoll immense était apparu. Derrière lui, un autre gnoll, plus petit et attifé d’une robe de mage, se frottait les mains.
    Eldurvellir

  5. #5
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Il est malheureusement de notoriété commune que les gnolls se déplacent en troupeau, aussi le risque était-il loin d'être nul que ces deux-là ne soient pas seuls. Ce qui expliquerait le sacrifice soit dit en passant. Eldurvellir avait eu la mauvaise idée de mettre pied à terre - deuxième difficulté. Sans sortir son arme du fourreau, Alexiel fit faire à Eclipse quelques petites foulées supplémentaires, histoire d'attirer l'attention.

    "Nous ne sommes que des voyageurs, rien de plus. Comme vient de le dire notre ami, nous ne comptions même pas faire halte ici. Ce... cairn nous a quelque peu intrigués. Un de vos faits d'arme, sans doute ?"


    Avec un peu de chance, la question suffirait à détourner l'attention du gros chien et à faire un peu baisser la nervosité ambiante.
    Il est aussi de notoriété commune que les gnolls n'ont pas inventé l'eau chaude.
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  6. #6
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    - Bon, bah je vais peut-être rester sur mon cheval finalement, marmonna lentement la tieffeline.

    C'était la première fois qu'elle se retrouvait face à un gnoll et elle ignorait donc quelle conduite tenir devant ce monstre à tête de chien ; se tenir prête à prendre la fuite lui semblait être la chose la plus raisonnable à faire pour l'instant. La présence de ses compagnons était d'ailleurs réconfortante en pareille situation, notamment celles d'Alexiel et d'Eldurvellir. De quoi avait-on besoin de s'inquiéter avec un mage dans le groupe ? Il n'y avait jamais rien qu'une boule de feu ne pouvait régler, non ? Malgré la relative confiance dont elle faisait preuve, Chance se garda bien de dire ou de faire quoi que ce soit qui pourrait énerver leurs potentiels ennemis, et surtout pas leur demander si cette odeur de pourriture émanait d'eux ou d'un cadavre en putréfaction dissimulé dans les fourrés. Non, surtout pas ça...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  7. #7
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Le gnoll vêtu en mage regardait le groupe avec attention.

    Eldurvellir prit une inspiration lente et articula :


    - Pourquoi voulez-vous nos armes ? Nous ne sommes en rien agressifs. Comme mon compagnon vous l'a expliqué, nous sommes de simples voyageurs.
    - Ah ? Sûr ! et donc vous êtes des voyageurs armés. Avec un chevalier très armé.
    - Voilà. Nous assurons notre sécurité, voyez-vous.
    - C'est très prudent, un chevalier aussi bien armé. Votre autre compagnon, là, il est pas mal armé aussi.
    - Effectivement.
    - Mais la...

    Le petit gnoll l'interrompit brusquement.


    - Assez parlé, Zorg ! elle fera l'affaire.
    - Oui, grand Lub.

    Eldurvellir leva les yeux au ciel. Tiamaat ! que ces grands chiens sont absurdes ! il vaut mieux éviter la bagarre, mais réussirai-je ?

    - Nous laisserons tranquille votre groupe. Les hommes. La petite, là, très bien pour le sacrifice de la nouvelle lune.
    - Non.
    - Alors, vous proposez quoi ? Il faut de l'or, à la place !
    - Eh bien, la petite dame n'est pas à donner, ni à vendre... Je vous proposerais bien l'archer - excellent - du groupe...

    Fhiongan, que plus personne ne regardait, en avait profité pour armer son arc ; il le tendit, le maintenant dans la direction du mage gnoll.

    - Oh, c'est bien, c'est bien... Pas s'énerver. Non.
    - Nous restons ici une heure. A la moindre tentative d'attaque, mon compagnon archer vous blessera suffisamment pour que vous ne retrouviez jamais la santé. Naturellement, vous restez ici... Inutile d'aller ameuter les vôtres...
    - Pas s'énerver. Non...
    - Fort bien. Asseyez-vous là.

    Eldurvellir leur indiqua une souche. Les gnolls s'y assirent docilement.


    - A la première tentative de fuite, vous ne survivrez peut-être pas.
    - Oui... Oui...

    Trop tard. Fhiongan n'eut pas la patience de son ami ; une flèche partit et atteignit le mage Lub. Zorg hurla et se jeta sur Eldurvellir.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/04/2016 à 21h23.
    Eldurvellir

  8. #8
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel soupira intérieurement. Alors que le mage paraissait avoir la situation sous contrôle, il avait fallu que Fhiongan s'en mêle. Après avoir monté d'un cran dans son estime pour sa maîtrise de soi, Eldurvellir redescendait de deux pour son manque flagrant d'ascendant sur son acolyte. C'était lui le chef, oui ou non ? Enfin bref, un peu d'exercice après un peu trop d'équitation, ce n'était pas une mauvaise chose non plus : le chevalier noir mit lestement pied à terre et tira sa rapière pour aller dire bonjour à Zorg, si possible avant que ce dernier ne recompose à l'attention d'Eldurvellir un visage en deux dimensions. Sur son trajet, il trouva cependant le mage Lub blessé, et ne résista pas à la tentation de le frapper d'un coup rapide au flanc. Ce faisant, il esquissa un sourire mauvais. Les gnolls voulaient voir son arme, n'est-ce pas ? Ils apprécieraient sûrement l'effet de son poison...
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  9. #9
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    La petite ? C'était d'elle dont on parlait ? Chance ne savait pas trop ce qu'était le sacrifice de la nouvelle lune mais elle savait qu'elle n'avait pas l'intention d'y prendre part. Le mage se chargea de protester avant qu'elle n'ait pu le faire elle-même ; bien, cela devait signifier que cet homme était plus censé et raisonnable qu'elle ne l'avait pensé de prime abord. Les gnolls étaient peut-être stupides mais ils ne l'étaient visiblement pas assez pour s'attaquer à leur groupe. Fhiongan, l'arc bandé, semblait tenir en respect les deux créatures, si bien que la tieffeline commençait à douter que cette rencontre vire au bain de sang. Mais le bandit manquait d'action visiblement puisqu'il décocha sa flèche. Le reste s'enchaina beaucoup trop rapidement. Elle eut tout juste le temps d'armer son arbalète et de se préparer à tirer.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  10. #10
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    - Soyez... Soyez maudits... Par Tiamat...

    Les paroles du mage gnoll eurent un effet immédiat sur Eldurvellir. Zorg n'avait pas eu le temps de le blesser gravement, il ne portait aucune arme et ne lui envoyé qu'un coup de poing.

    - Alexiel, je vous prie, suspendez vos coups ! ces gnolls ont des choses à dire. Et ils les diront, je vous l'assure.

    Le mage massa ses côtes, fronçant les sourcils. Rien de cassé.

    - Dame Echo, tenez-les en respect. Fhiongan, nous aurons à parler...

    Le bandit avait bondi près de Lub et brandit triomphalement une petite fiole ventrue, d'une vive couleur orange.

    - Tiens, regarde, p'tit mago ! une potion explosive, je pense... Si ce brave mage gnoll te l'avait envoyée, tu ne serais plus de ce monde. Tu comprends, d'où je suis je voyais son dos de trois-quarts. Toujours se méfier d'un type qui garde une main derrière son dos.
    - Bien, Fhiongan. Mais j'ai vraiment cru que tu nous faisais un sale coup !

    Eldurvellir se dirigea vers le mage gnoll.


    - Tu as interpelé Tiamaat.
    - Oui, Tiama...

    Lub s'évanouit. Zorg lança, l'air hagard :

    - Vous l'avez tué.
    - Non. Il est vivant, mal en point certes mais vivant. N'oubliez pas que vous êtes nos agresseurs. Nous n'avons fait que nous défendre. Mais si vous voulez continuer, une jeune dame a très envie de tirer à l'arbalète.
    - Nous partons. Je vais porter Lub.
    - Vous ne partez pas. Ou en tous cas, pas sans répondre à mes questions. Pourquoi ce mage vénère t-il Tiamaat ?
    - C'est en mémoire d'un vieux mage errant, qui l'a sauvé une fois.

    Zorg eut soudain les yeux plein de larmes.

    - Lub est mon père...

    Eldurvellir se tourna vers ses compagnons.

    - Il semblerait que nous n'ayons plus rien à faire ici... Mais encore une question, Zorg : cet amas de pierres rougies, est-ce une stèle ? un lieu de sacrifices ?
    - C'est une entrée de terrier de monstres, qui a été bouchée... Lub pourrait vous en dire plus.
    - Je n'ai pas besoin d'en savoir plus... Nous partons.

    Le mage remonta à cheval.

    - Nous repartons. Nous ferons halte un peu plus loin. Zorg, dis à ton père qu'il a eu de la chance... Beaucoup de chance. Si nous vous croisons de nouveau, vous n'en aurez peut-être pas autant. Tiens-le toi pour dit.

    Zorg fit un signe d'assentiment et s'installa pour soigner Lub.

    La petite troupe repartit. Au bout d'une quinzaine de minutes, ils trouvèrent une autre clairière où ils purent enfin se reposer.

    Eldurvellir sentait qu'il devait donner quelques explications.


    - Je ne sais pas comment vous expliquer. Et je ne saurais véritablement vous expliquer dans le détail... Mais je souhaiterais que nous ne dispersions pas nos forces et ne gâchions pas des munitions qui deviendront si indispensables lorsque nous arriverons au Bois du Gobelin Pouilleux.

    Le mage resta silencieux un moment.

    - Vous devez me faire confiance et je dois vous faire confiance également... D'une certaine façon, j'ai déjà rencontré Lub. Et le fait qu'il vénère Tiamaat, ma déesse, fait que je ne saurais le tuer. J'espère que vous comprenez pourquoi je n'ai pas tenu à ce qu'on les achève.
    Eldurvellir

  11. #11
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    L'arbalète n'avait plus quitté ses mains après leur brève rencontre avec les gnolls ; rencontre qui avait eu le mérite de lui faire aborder cette expédition autrement que comme une simple promenade de santé. Une fois arrivée dans la clairière, la tieffeline mit pied à terre avec moins de souplesse qu'elle ne l'aurait fait quelques heures plus tôt, lorsque ses jambes n'étaient pas encore totalement engourdies par la chevauchée.

    - Allons-nous épargner toutes les créatures qui se réclameront de votre déesse ? J'espère que nous n'aurons pas à payer les conséquences de vos scrupules un peu plus tard, je l'espère vraiment...

    Le gnoll avait tenté de le tuer, toutes les autres considérations lui auraient semblé superflues, à sa place. Mais elle n'était pas à sa place, elle ignorait ce qui pouvait bien se tramer dans la tête de ce mage et n'avait d'ailleurs aucune envie de le savoir. Le mieux était de laisser cette histoire de côté.

    A la place, elle se tourna vers Fhiongan, taquine.


    - Hé, pendant un instant, j'ai cru que vous étiez un parfait crétin ! Heureuse de m'être trompée...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  12. #12
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel n'avait pas bronché et rengainé sagement son arme, mais s'interrompre en pleine fièvre du massacre n'en était pas moins une frustration très agaçante ; Eldurvellir n'avait pas intérêt à jouer à cela trop souvent. Donc, le mage était un adorateur de Tiamat, déesse des dragons. Déesse mineure, songea-t-il aussitôt - et que Shar, ne tolérant pas les faibles, tenait en grand mépris. Mais tout cela ne l'intéressait que modérément, tant que cela n'interférait pas davantage avec leur quête.

    Le chevalier noir sourit néanmoins en entendant la dernière remarque de Chance, car il avait eu la même pensée. Finalement, Fhiongan avait plutôt fait preuve de réflexes et d'à-propos, et cela valait mieux pour l'avenir du groupe.
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  13. #13
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Ils allèrent jusqu’à une autre clairière, d’aspect moins sombre. La pause se passa sans anicroche. Quelques plaisanteries de Fhiongan déridèrent une ambiance lourde de fatigue. Les chevaux, reposés, semblaient demander à trotter davantage : le groupe en profita pour continuer à avancer jusqu’au début du crépuscule.

    - Commençons à regarder autour de nous pour repérer une clairière propice au campement.
    - Là-bas ! regardez !

    Au loin parut ce qui ressemblait fort à un hameau. Les chevaux, sentant qu’on approchait d’une halte, trottèrent avec un nouvel entrain. Au bout de quelques minutes, ils entrèrent dans le petit village.
    C’était une vision inattendue : les maisons semblaient abandonnées, bien qu’encore en bon état. Eldurvellir avisa une grande bâtisse aux fenêtres encore intactes.


    - Si nous tentions celle-ci ?
    - Attends, Eldurvellir… Ce serait étonnant s’il y avait un piège, je te l’accorde, mais on ne sait jamais… Imagine qu’un villageois, contraint d’abandonner son hameau à cause d’on ne sait quelle menace, ait eu l’idée d’une petite vengeance à sa façon….
    - Tu as raison, vas-y.

    Fhiongan ouvrit la porte sans encombre et avança dans la pièce.

    Fhiongan détection des pièges

    Rien ne se passa. Rassurés, ils entrèrent tous. La porte claqua avec un cliquetis étrange.
    Soudain, un voile de sang s’abattit sur leurs têtes. La pièce s’obscurcit d’un coup. Quelqu’un tenta de rouvrir la porte, en vain.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 30/06/2014 à 17h52.
    Eldurvellir

  14. #14
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    - Amateur... La prochaine fois, c'est moi qui détecterai les pièges, maugréa la tieffeline avant de cracher au sol le sang qu'elle avait avalé par mégarde.

    C'était vraiment une blague de très mauvais goût et heureusement pour lui l'auteur ne se trouvait pas dans les parages. Elle ne prêta pas trop attention à l'état dans lequel se trouvaient les autres, mais elle devinait qu'aucun n'avait été épargné par ce qui leur était tombé dessus. L'odeur du sang lui avait toujours donné la nausée, elle devait sortir d'ici. Elle rebroussa chemin et tenta d'ouvrir la porte, sans résultat. Un peu prise au dépourvue au départ, elle se reprit très vite et tenta de crocheter la serrure ; il ne manquerait plus qu'une simple porte lui pose problème...
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  15. #15
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel entendit la tieffeline s'activer la porte. Pour sa part, il avait fini par se protéger le visage avec son bras, tandis que l'autre se crispait sur la garde de sa rapière. Qu'est-ce que c'était que cette magie noire, au beau milieu de nulle part, dans un village abandonné, non loin de la route ? Qui donc se montre assez puissant pour gâcher des dispositifs pareils sur des voyageurs ? C'était vraiment curieux. Ou alors, ils étaient tombés par hasard sur l'entrée secrète de quelque secte...

    Quoi qu'il en soit, s'il supportait très bien la vue et l'odeur du sang, question d'habitude, le semi-elfe n'appréciait que modérément de se doucher avec. Le responsable de tout ceci aurait des comptes à rendre.

    La plupart des sorts n'ont qu'une durée limitée : il attendit donc que cela passe.
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  16. #16
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Un son suraigu, ténu mais impérieux, leur vrilla les tympans. Tiamandis, jusqu’à présent fort calme, se déchaîna. Elle jaillit du col d’Eldurvellir et tournoya dans la pièce rougie. Son maître ne put qu’imaginer la pipistrelle, langue tirée et museau avide de sang.
    Enfin les efforts de Chance portèrent ses fruits : un rai de lune, brillant et rassurant, apparut sous la porte tirée par la tieffeline. Ils sortirent, soulagés.

    La lune brillait d'un éclat intense, presque indécent. On y voyait presque autant qu'en jour de brouillard léger. Le ciel, dégagé, s'était coloré d'un gris étrange aux lourds reflets, projetant des ombres fantastiques. Au loin, le clapotis d'une eau courante se faisait entendre.

    - Fhiongan ? Ce n’était donc pas un piège ?
    - Je ne sais pas, Eldurvellir… En tous cas aucun piège n’a jamais fait cet effet-là… Tu penses à quoi ?
    - Je pense à une mauvaise plaisanterie, pas à notre intention, mais à celle de l’ennemi de l’habitant de la maison… Des récipients remplis de sang, maintenus au plafond par je ne sais quel mécanisme prévu pour se déclencher quand une personne entre. Nous en sommes quittes pour la peur, et pour un bain dans la rivière voisine. Je ne vous propose pas d’aller voir la maison d’à côté, elle a peut-être été piégée de manière plus désagréable encore.

    Le groupe se dirigea au bord de la rivière étroite et sinueuse qui courait au nord du hameau.

    - Faisons un feu ici, légèrement en retrait du village ; c’est préférable, puisqu’il semblerait que le hameau soit menacé. Chance, vous pourriez vous laver pendant que nous installons le campement. Tenez !

    Le mage sortit d’un des sacs un pain de savon et une pièce de tissu épais.


    - Ceci pour vous essuyer… Ne perdez pas le savon, je n’en ai qu’un seul… Allons, messires, dressons notre camp. Fhiongan, tu as le dîner du soir dans ta besace, je crois ?
    - Oui, p’tit mago ! un beau poulet !

    Le bandit sortit une volaille de son sac, dûment plumée, qu’il commença à vider consciencieusement pendant qu’Eldurvellir sortait un briquet pour le feu.
    Un petit cri rageur les avertit du retour de Tiamandis, rassasiée de sang.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/07/2014 à 23h39.
    Eldurvellir

  17. #17
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    La journée avait été particulièrement exaspérante pour Alexiel, qui, non content d'avoir été stoppé dans sa soif meurtrière face aux gnolls, venait de se faire rincer et humilier par un ou des inconnus que personne ne semblait avoir l'intention de châtier. S'il n'avait tenu qu'à lui... peu importait son intention première, il se serait détourné de sa route jusqu'à s'être vengé. Mais justement, il ne tenait pas à lui, et il commençait à se demander s'il avait bien fait de se joindre à cette expédition. D'ordinaire, il était le chef de son propre groupe de pillards, et seul maître de ses décisions. Il avait cru pouvoir se plier à la discipline d'un groupe le temps du voyage... et peut-être avait-il fait erreur.

    Ne laissant rien voir de son humeur, il participa de bonne grâce à l'installation du camp, en homme dont il était aisé de voir qu'il avait l'habitude d'un tel mode de vie.

    Il se sentait poisseux, collant, et l'odeur aigre du sang séché lui donnait presque la nausée. Tout cela mijotait doucement sous son armure, l'invitant à se jeter tout de fer vêtu dans la rivière. Chance ferait mieux de se hâter. Dire que, la veille, il se plaignait de sa simple sueur...
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  18. #18
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    Voilà qui lui avait fait passer l'envie de se réfugier sous un toit pour la nuit et ce n'est pas si souvent qu'elle avait l'occasion de passer une nuit à la belle étoile, alors pourquoi ne pas en profiter ? D'ailleurs, est-ce que cette expédition aurait mérité le nom d'aventure sans nuit à la belle étoile, sans chansons paillardes autour d'un feu de camp ? Quoi que, à part Fhiongan, elle doutait que ses compagnons soient très portés sur les chansons paillardes. Ce n'était peut-être pas plus mal d'ailleurs...

    Chance resta plantée un moment sans trop savoir que faire : monter un camp ne faisait pas vraiment parti de ses compétences. Heureusement, elle en fut très vite dispensée et s'éloigna des autres avec son savon et sa serviette à la main jusqu'à la petite rivière qui bordait le village fantôme. Une fois seule, elle évalua l'étendue des dégâts : il était presque impossible de dire à quel point ses vêtements avaient été touchés mais elle sentait le liquide poisseux qui lui coulait le long du crâne. Elle frissonna de dégoût et bondit presque hors de ses vêtements avant de se jeter dans la rivière.

    Armée de son pain de savon, elle nettoya en partie ses vêtements et s'occupa principalement de ses cheveux, du moins jusqu'à ce que ledit pain de savon ne lui échappe des mains et plonge au coeur des eaux noires de la rivière.


    - Oups...

    Elle passa un long moment à essayer de le retrouver en tâtant le fond de l'eau avec le pied, jusqu'à ce qu'une grosse truite frôle sa cuisse et la fasse hurler de peur, l'incitant à rejoindre la berge précipitamment. Bon, les bains en pleine nature étaient finalement beaucoup moins sympathiques que ce qu'elle avait imaginé. Quelle piètre aventurière elle faisait...
    Dernière modification par Echo ; 04/07/2014 à 19h41.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

  19. #19
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Le poulet cuisait au-dessus d’un bon feu lorsque Chance revint vers le campement. Dans la braise, quelques raves dodues cuisaient ; l’odeur était appétissante et propre à consoler des pires mésaventures. Eldurvellir et Alexiel allèrent se baigner pendant que Fhiongan fignolait la cuisson du poulet avec des herbes que le mage avait cueillies et un peu de sel.

    - Quand je pense que vous avez perdu le savon ! ah, si ç’avait été moi, j’aurais pris un sacré engueulo, je peux vous dire ! c’est utile, d’être une femme… Le p’tit mago, il les aime un peu trop… Mais attention, il n’aime pas les ribaudes, hein ! il dit qu’elles ont des maladies.

    Fhiongan donna un coup de couteau léger dans une des cuisses du poulet.

    - Pas encore cuit, heureusement. Sinon j’en aurais été quitte pour manger froid, après le bain…
    - Tiens, Fhiongan ! tu as de la chance, le savon est retrouvé ! un peu fondu, mais tu t’en serviras tout de même !

    Alexiel et Eldurvellir, de retour, sentaient nettement meilleur. Tiamandis renifla goûlument l’odeur âcre du bandit, qui s’empressa d’aller se laver à son tour.

    - Ne commencez pas sans moi ! je vais faire vite.

    Quelques minutes plus tard le groupe était commodément installé autour du feu et mangeait avec appétit.

    - Je ne sais pas ce que vous en dites, mais je passerais volontiers un peu de temps ici. Histoire de savoir exactement ce qui nous est arrivé d’une part… D’autre part, de régler nos comptes. Je n’aime pas trop qu’on se fiche de moi, voyez-vous…

    Le ton d’Eldurvellir, d’aimable avant le repas, était devenu froid. Sans être franchement vindicatif, le mage n’aimait guère l’idée de partir sans avoir pris sa revanche sur le mauvais tour qui leur avait été fait.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 04/07/2014 à 20h16.
    Eldurvellir

  20. #20
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Une fois débarrassé de son attirail de guerre, Alexiel paraissait bien différent de ce que laissait présager son armure lourde. Il avait certes toujours une assez forte carrure, mais, très svelte, il semblait maigri de moitié, et on l'aurait plus volontiers imaginé champion de l'esquive que du renversement. Pour l'heure, il profitait de sa propreté certainement bien éphémère, et d'un poulet qui fut fort apprécié. Il laissa aller ses pensées. Il faudrait encore qu'il nettoie son armure... Un peu de sang, c'est bon pour l'intimidation ; un peu trop... ça fait rouiller.

    Son moral était donc progressivement remonté à un niveau plus acceptable, et la dernière réflexion d'Eldurvellir ne pouvait que l'enchanter, puisqu'elle rejoignait totalement ses pensées.


    "Il n'y a rien de plus frustrant qu'une histoire inachevée, et une dette en suspens ! Voilà ce que j'en dis."
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  21. #21
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    - Alors nous sommes d’accord… Bonne nuit, en souhaitant que nous rêvions d’une belle revanche… ou d’une bonne vengeance !

    Eldurvellir tourna la tête vers Fhiongan et Chance : tous deux étaient déjà endormis.

    - Je prends le premier tour de veille, Alexiel, dormez. Le premier qui ouvrira un œil me remplacera. Bonne nuit.

    La nuit fut paisible. Alexiel eut le tour de veille de minuit à deux heures ; puis Chance veilla de deux à quatre heures, et Fhiongan fit le dernier quart de veille. Vers cinq heures, le ciel se colora de teintes douces, d’un rose-orangé : le soleil se levait. Le spectacle éveilla Alexiel et Eldurvellir, qui murmura :

    - Alexiel, si vous vous sentez d’attaque, allons donc voir ces maisons de plus près…

    Le mage se leva. Tiamandis, quant à elle, avait profité de sa nuit pour partir en chasse, à la recherche probable de menus insectes. Eldurvellir lança un fin sifflement : la pipistrelle arriva, ses ailes membraneuses étirées à l'extrême, son petit museau encore ruisselant du sang de son festin.

    - Laissons dormir Chance... Fhiongan, ordinairement nous n'entrerions pas dans les maisons sans quelqu'un apte à détecter les pièges, mais là je pense que nous avons des pièges mécaniques, très basiques, du genre qui ressort davantage de la mauvaise plaisanterie que du réel désir de nuire... D'ailleurs nous ne ferons peut-être que le tour du hameau, en jetant un regard par les fenêtres... Enfin, nous verrons. Au reste, si vraiment il y avait du danger, notre nuit aurait été moins paisible ! allons !
    Eldurvellir

  22. #22
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel ne répondit que par un sourire de mauvais augure, et s'équipa promptement. Il était enchanté de cette petite excursion à la fraîche. D'abord parce qu'un voyage à cheval présente une certaine monotonie, ensuite à la perspective d'une petite vengeance... Et enfin parce que sa curiosité naturelle se greffait sur ces instincts primaires. Ils s'étaient fait proprement mystifier, la veille, et en dépit de l'explication proposée par le mage, le chevalier noir ne pouvait s'empêcher de trouver ce piège au sang de porc (enfin, c'est ce qu'il supposait) offert au tout-venant particulièrement étrange. Il connaissait plus d'un clerc qui aurait été ravi de connaître la recette d'une telle mise en scène. Pour initier des novices, ça doit en jeter...
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  23. #23
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    - Hé, p'tit mago... Laisse-moi y aller...
    - Non, Fhiongan, désolé... C'est ton tour de garde d'une part...
    - Et d'autre part, tu tiens à te venger ! compris, tu es le patron sur ce coup-là. Bon... Tiens, la potion explosive de ton ami Lub !
    - Tu l'avais volée ?
    - Eh oui, toi tu discutes, moi j'agis ! prends-là, elle pourrait vous être utile.
    - Bon. Merci.

    Alexiel et Eldurvellir repartirent vers le village, jusqu'à la bâtisse où ils avaient été arrosés de sang.

    - Alexiel, faisons d'abord le tour de la maison. Les fenêtres nous révèleront peut-être quelque chose...

    Ils regardèrent par les fenêtres, qui semblaient très ordinaires : un cadre de bois muni de croisillons plutôt maladroitement faits. Aucun petit carreau ne manquait. Le vitrage semblait dépoli par endroits. Eldurvellir observa le cadre de la deuxième fenêtre de plus près.

    - Regardez, on dirait que la fenêtre a souffert du feu... Oui, ici le cadre est brûlé. Mais les carreaux, eux, n'ont pas explosé... Bizarre.

    Ils tournèrent à l'angle du bâtiment, où une troisième fenêtre se trouvait, très abîmée.

    - Peut-être pourrions nous entrer par cette fenêtre... Le mage empoigna une branche morte et en frappa le cadre, qui céda. Attention aux éclats de verre, ici le vitrage n'a pas résisté...

    Ils entrèrent. Se trouvèrent dans une petite pièce, qui donnait sur un escalier. Alexiel et Eldurvellir montèrent avec prudence, sans rencontrer de déboire. Au premier étage, ils virent un gros sac sanguinolent posé en équilibre instable sur la balustrade.

    - Couvrez-moi, je vais voir... Eldurvellir fit basculer le sac sur le sol. Une odeur douceâtre s'en dégagea. Tiamandis frémit d'excitation et s'échappa de la poitrine de son maître.

    - Alexiel... C'est un corps. Massacré.
    Eldurvellir

  24. #24
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Alexiel ne put que constater la même chose, interloqué. Il n'y comprenait plus rien. Etait-ce ce corps qui leur avait dégouliné dessus ? Sur quatre personnes, par-dessus la balustrade ? Sur le moment, il avait eu l'impression de se prendre beaucoup plus que ce que peut rendre un unique cadavre. Et puis, il faut un corps bien frais, pour saigner de la sorte... Ou alors, il n'y était pas du tout, et ce corps faisait partie d'un nouveau piège, destiné, par exemple, à balancer ce sac sur les passants.
    Quoi qu'il ne soit, cela sentait la vengeance personnelle. Alexiel se pencha sur le cadavre, décidé à l'examiner. Ce dernier avait sûrement une histoire, à commencer par celle de sa mort, et le semi-elfe espérait qu'il ne ferait pas trop de difficultés pour la lui raconter.
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  25. #25
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    - Alexiel, vite !

    Eldurvellir eut juste le temps de tirer son compagnon. Un autre corps tomba sur le premier et un hurlement déchirant se fit entendre.
    Les deux hommes se regardèrent, interloqués. Une femme apparemment terrifiée jaillit de l’escalier menant au deuxième étage.


    - Une machine… Une machine horrible, qui déchiquette les gens ! voilà ce qu’ils ont inventé !
    - Qui, « ils » ?
    - Comment saurais-je ? Les habitants d’ici, des fous, que sais-je, moi ?
    - Vous n’êtes pas d’ici ?
    - Non, nous nous sommes arrêtés pour nous reposer… Et mon mari, en se levant, a été haché menu !

    La voix de la femme « terrifiée » ne paraissait pas si effrayée. C’était une femme aux cheveux noirs de jais et au teint olivâtre ; on ne pouvait dire qu’elle était belle, cependant un charme étrange se dégageait de sa personne.

    - Allez ma brave dame, vous allez nous en dire plus. Montez, nous vous suivons…
    - Non…
    - Vraiment ? Qu’en dites-vous, Alexiel ?
    Dernière modification par Eldurvellir ; 02/04/2016 à 21h28.
    Eldurvellir

  26. #26
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Cela faisait un bon moment déjà qu'Alexiel avait renoncé à comprendre quoi que ce soit à ce qu'il était en train de se passer ; il y avait des traces d'incendie, il pleuvait du sang, il pleuvait des corps, et à présent, il pleuvait même des épouses effarouchées. Ou pas... Non seulement la femme paraissait bizarre et sa détresse plutôt mal jouée, mais son histoire n'était pas franchement crédible. Combien de chances pour qu'un couple vienne dormir ici, au deuxième étage, après l'accueil soigné réservé aux visiteurs aux deux étages précédents ? S'il en avait eu le loisir, il aurait volontiers examiné ce corps ainsi que le précédent, comme il en avait eu initialement l'intention, mais il ne tenait pas à s'en prendre un troisième sur le coin du crâne.

    "Moi, je crois que madame est très ennuyée de m'avoir raté. Et elle fait bien. Allez, faites-nous visiter."


    Il s'empara du bras de leur témoin surprise et la poussa sans trop de ménagements dans l'escalier.
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  27. #27
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    - Oh, ça va, ça va. Vous n’avez jamais tué, ou quoi ?

    La femme se redressa, toute trace d’effroi disparue.


    - Là-haut, il y a une espèce de monstre qui se nourrit de massacre. Une créature d’un sorcier particulièrement doué : mon mari.

    Elle rit, d’un rire sauvage et sombre.


    - Mon mari… Il a payé, maintenant.

    Ils montèrent au deuxième étage. Une cage de bois solide, rongée par endroits, était attachée à la charpente du toit, en plein centre. Elle contenait une espèce de créature étrange, sombre et velue, un ogre muni d’une impressionnante mâchoire ruisselante de sang.

    - Mon mari a créé ce monstre… A partir d’un ogre qu’il a tué puis ressuscité avec ses talents de sorcier… L’ogre a massacré le hameau… Finalement des hommes un peu plus courageux que ce mari - à l’esprit scientifique mais si lâche ! – ont réussi à attraper l’ogre ensorcelé, l’ont mis en cage et placé ici, juste sous le toit… Ils ont ensuite tenté de mettre le feu à la bâtisse, mais des pluies torrentielles ont éteint le début d’incendie. Mon mari les a persuadés d’aller tuer eux-mêmes l’ogre, rendu soit disant inconscient par ses soins. Mais il leur a menti… Et ces hommes ont été massacrés, le monstre ayant été rendu plus furieux encore par l’enfermement. Mon mari a mis les corps dans des sacs hier soir ; il a été interrompu dans sa besogne par des types qui entraient dans la maison. Il les a fait fuir en faisant tomber sur eux le sang des villageois tués, qu’il avait récupéré pour quelque obscur dessein.

    La femme rit de nouveau.

    - Parmi les villageois, il y avait ma famille… Je les ai vengés, j’ai poussé mon mari dans les pattes du monstre qu’il a créé. Je ne suis pas une petite femme fragile, vous savez…
    - Eh bien… Nous devons vous croire sur parole, semblerait-il… Et à qui avons-nous l’honneur ?
    - Je suis Ralla-Rane ; vous n’avez pas à en savoir plus.
    Dernière modification par Eldurvellir ; 14/07/2014 à 20h21.
    Eldurvellir

  28. #28
    Date d'inscription
    May 2014
    Messages 
    172
    Les explications de la femme s'étaient succédées avec un débit soutenu et Alexiel mit un petit moment à se les repasser. Quelque chose ne collait pas ; il finit par réussir à mettre le doigt dessus.

    "Et comment cette créature en cage réussit-elle à tuer tout ce petit monde sans en sortir ? Alors qu'il suffirait apparemment de la cribler de projectiles, magiques ou non ? Ce récit n'est pas plus crédible que le précédent, ou alors vous en 'oubliez' l'essentiel..."


    Il soupira, regardant Eldurvellir. De toute évidence, la femme cherchait encore à les tromper, et il doutait qu'ils puissent jamais obtenir la version originale de cette histoire. A moins d'insister, bien sûr...
    Code couleur : #EE3B3B - Biographie

    moi c'est Loth...

  29. #29
    Date d'inscription
    April 2013
    Messages 
    609
    Eldurvellir la dévisagea. Belle femme, décida t-il. Son regard s’attarda sur la taille fine, puis sur le décolleté prometteur. Il secoua la tête, comme pour chasser des pensées aventureuses, mais dont le caractère n’avait rien à voir avec la recherche du trésor qu’il avait promis à ses compagnons.

    - Je pense qu’en fait, il n’y a pas de mari… En tous cas pas de mari sorcier… Mais une créature que vous nourrissez vous-même. Je ne sais quel est votre but, mais j’entends bien obtenir réparation de la mauvaise plaisanterie que mon groupe a subi.
    - Et tu veux quoi, toi ? un dédommagement en nature ?

    Le mage tressaillit légèrement. Ainsi, la femme est vulgaire, pensa t-il. Ah, si Alexiel n’était pas là… Eldurvellir aurait bien profité de l’occasion. Il se ressaisit.

    - On aurait pu envisager une vengeance assez désagréable pour toi – puisque tu sembles tutoyer facilement – mais nous ne pouvons risquer de perdre notre temps. As-tu autre chose à nous proposer ? par exemple, si tu n’as rien de mieux, des aveux complets ? mon ami et moi-même pouvons t’aider à dire les choses…

    Le mage jouait négligemment avec sa dague.

    Pendant ce temps, Chance s'était réveillée. Fhiongan, lui, commençait à s'ennuyer vaguement. Sensation qu'il ne trouvait pas si désagréable que cela.

    - Dites donc, Chance, si nous allions voir ce que deviennent Alexiel et Eldurvellir ? ils sont partis voir la fameuse bâtisse où nous avons été inondés. Les chevaux ne risquent rien... le mieux, d'ailleurs, serait de les amener jusque là. On y va ?
    Dernière modification par Eldurvellir ; 14/07/2014 à 20h21.
    Eldurvellir

  30. #30
    Avatar de Echo
    Echo est déconnecté Princesse licorne fétichiste des pieds
    Date d'inscription
    July 2012
    Messages 
    1 482
    Chance émergea difficilement de sa paillasse et bâilla à s'en décrocher la mâchoire. Alexiel et Elduveillir avaient disparu, apparemment pour mettre la main sur le petit plaisantin qui avait piégé sa maison. Quelle perte de temps... Elle était convaincue qu'ils reviendraient bredouille de leur "chasse" et elle s'en amusait d'avance.

    Après avoir discipliné sa chevelure en bataille, elle suivit Fhiongan, menant sa monture par la bride.
    On peut douter de tout, sauf de la nécessité de se trouver du côté de celui qui a le pognon.

Page 1 sur 13 12311 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [SF?] La Route
    Par Finrod Felagund dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/06/2011, 10h07
  2. [Quête] Pillages à répétition: Sur la route de Melandis
    Par Folken dans le forum Les Terres du Basilic
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/04/2007, 11h04
  3. [NWN] Chap2 - route du Sud : je manque d'air
    Par sahmaz dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 11
    Dernier message: 23/06/2004, 11h01
  4. En route...
    Par Elgaern dans le forum Les Chroniques de Sang
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/05/2003, 12h06
  5. Episode 13 en route
    Par Elgaern dans le forum Les Chroniques de Sang
    Réponses: 29
    Dernier message: 23/12/2002, 18h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250