Page 2 sur 21 PremièrePremière 123412 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 611

Discussion: [Lieu] Deux-Ponts

  1. #31
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : rendez-vous manqué

    La pièce lui avait soudain paru déserte et froide. Il était sorti... Désoeuvrée, comme assomée par la fièvre qui s'était emparée de son corps et peinait à refluer, elle s'assit sur le lit vide, cherchant confusément à retrouver la chaleur résiduelle de leurs corps enlacés.
    Le temps passa, trop lentement. A chaque passage sur le palier, son coeur battait plus fort, mais ce n'était jamais son pas. Puis l'angoisse remplaça l'impatience. Et si quelqu'un d'autre entrait ? Elle résista à grand-peine à l'envie de fermer la porte à clé. Elle devait se maîtriser. Il n'y avait aucune raison, aucune, pour que ça arrive.
    Quand il revint, elle faillit lui sauter dans les bras tant elle était soulagée. Elle avait reconnu son pas avant même qu'il ne frappe. L'intuition, sans doute. Elle sourit en ouvrant la porte. Qu'il était séduisant, à la fois viril et fragile avec ses cheveux humides et sa peau encore moite. Elle avait l'étrange sensation de le surprendre dans son intimité, ainsi sorti du bain. Pensée bien saugrenue compte tenu des moments qu'ils venaient de partager...
    Elle sentit à nouveau les battements de son coeur s'accélérer, ses joues s'empourprer, et résista à grand-peine à l'envie de lui voler un baiser. Elle se sentait sale, fatiguée, et avait vraiment envie d'un bain. Le reste attendrait.

    Elle s'éclipsa à son tour, chargée de quelques affaires de toilette qu'elle avait pris soin d'acheter dans l'après-midi, et d'une des tenues qu'elle avait achetée - la plus jolie des deux, bien sûr. Elle voulait lui plaire...
    Elle déchanta sitôt dans le couloir. Elle n'était pas seule. Il y avait deux hommes, qui passèrent devant elle avec un vague regard et quelques mots, sans doute de salutation, mais qu'elle n'entendit pas tant elle était pétrifiée d'angoisse. Elle avait l'impression confuse qu'ils la suivaient des yeux, qu'ils parlaient d'elle, qu'ils ricanaient dans son dos. Absurde, certainement. Mais elle se sentait tellement vulnérable sans la présence rassurante de son compagnon. Elle se força à respirer calmement, à descendre les deux étages, à attendre son tour devant la salle d'eau, les yeux obstinément fixés au sol, refusant de voir ou d'entendre quoi que ce soit, résistant de son mieux à la peur qui menaçait de la submerger.
    Une fois dans la salle de bain, elle vérifia trois fois qu'elle avait bien fermé la serrure, qu'il n'y avait personne d'autre, qu'aucune autre entrée n'existait, avant d'oser enfin se déshabiller, ôter ses pansements avec ue grimace de douleur, et vite, très vite, cacher son corps en le plongeant dans l'eau tiède. Elle inspira profondément, plusieurs fois, tentant de se détendre. Un bain, c'est sensé délasser, non ? Pour elle, il avait l'effet inverse tant elle se sentait en danger. Sans compter la douleur de ses blessures, réveillée par l'eau et le savon.
    Pourtant, elle prit le temps de laver ses cheveux, soigneusement, et commença à les démêler. Elle concentrait ses pensées sur Kasumi, décidée à se faire belle pour lui, à faire abstraction des autres regards, à ne voir que lui. Rapidement, elle laça son corsage, enfila ses chausses, une tunique joliment cintrée. Jeta un coup d'oeil dans la glace, s'obligeant à se tenir droite et non recroquevillée comme son instinct l'y poussait. Il la trouverait sans doute belle. Elle avait tant de mal à se le dire elle-même.

    Avant de retourner dans sa chambre, elle passa rapidement voir les deux chambrées où se trouvaient ses camarades d'infortune. Comme elle s'y attendait, elles s'étaient lavées, mais avaient revêtu des tuniques trop larges, cachant leur corps au lieu de le mettre en valeur. Réaction normale. Néanmoins, les aînées avaient pris les choses en main et elle les surprit en train de coiffer soigneusement les plus jeunes, dégageant un peu leurs visages. Elle sourit. Il fallait qu'elles réapprivoisent leur corps. Elle aussi, certes... Mais quelque chose lui disait que ça irait beaucoup plus vite que prévu dans son cas.
    Le coeur plus léger, elle se dirigea vers sa chambre - leur chambre, corrigea-t-elle. Heureusement, elle ne croisa personne cette fois-ci. Elle n'aurait pas su où se dissimuler pour qu'on ne voit pas les formes qui se laissaient deviner sous ses vêtements.
    Elle ne frappa que deux coups rapides avant de pousser la porte, souriant à Kasumi qui s'était levé d'un bond.
    Un instant, elle ne sut que dire, que faire. Et resta plantée à l'observer, refusant presque de croire à la chance qui lui avait offert un tel bonheur. Il fallait rompre le silence...

    - Alors, comment va ta blessure ? Tu veux que je tente un sortilège de soin ? Ou est-ce qu'il faut que je regarde d'abord ?
    Clin d'oeil complice. Elle savait qu'il refuserait. Elle voulait juste le taquiner.
    Dernière modification par Voyageuse ; 17/04/2009 à 20h33.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  2. #32
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi se retrouva debout, poussé par l’instinct, avant même de s’en rendre compte. Et il se sentit immédiatement gêné de se retrouver dans cette position vulnérable, exposée. Astrée se tenait devant lui, debout elle aussi. Il sentait confusément son regard posé sur lui et une chaleur l’envahit ainsi que la rougeur d’une timidité exacerbée par la vision que lui renvoyait son regard. Alors que sa raison l’enjoignait à regarder ailleurs, son cœur guidait insidieusement ses yeux sur elle, sur ses longues jambes, sur sa tunique qui laissait imaginer sa taille fine et la courbure de ses hanches pour le son œil attentif.

    Mais lorsque son regard remonta vers ses épaules et son visage, l’amour intense le submergea à nouveau, le faisant chavirer alors qu’il se perdait dans la contemplation béate des boucles lourdes et sombres qui dessinaient une cascade de folles arabesques en tranchant sur le crème de sa tunique. Il avait soudain une irrépressible envie de passer sa main dans sa chevelure soyeuse. Son cœur battit la chamade alors qu’il faisait un pas en avant, puis deux en arrière avant de s’asseoir sur le lit et oser enfin croiser son regard :

    - Elle n’est pas jolie à voir. Le vampire m’a laissé une vilaine entaille et une flèche a eu la mauvaise idée de se ficher au même endroit.

    Le rôdeur avait trouvé cette seule diversion pour calmer son trouble, prenant un ton aussi détaché que possible alors qu'il tentait de détourner la curiosité de l'ingénue vers des sujets moins glissants. Décidément, Astrée devait avoir un don pour le chambouler.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  3. #33
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée avait perçu le trouble de son compagnon. Le rouge lui monta instantanément aux joues à l'idée de l'émoi qu'elle provoquait en lui. Elle se sentit... désirable. Désirée. Et heureuse - et presque intimidée - de susciter tant d'émotions.
    Elle aurait pu insister pour voir sa blessure. Elle se serait amusée de sa gêne, de sa pudeur, l'aurait taquiné...
    Mais elle n'en fit rien. Elle ne voulait pas l'embarrasser. Enfin, si, elle adorerait ça... Mais elle n'osait pas.

    Elle s'approcha, simplement, du lit, souriante. Résista à l'envie de déposer un baiser sur ses lèvres. Et, doucement, tendit une main en direction de sa cuisse, se forçant à se concentrer sur ce qu'elle était en train de faire, et pas sur l'émoi qu'elle devinait en lui. Ne pas trembler. Ne surtout pas détourner les yeux un peu plus haut, ne pas non plus croiser son regard pour ne pas perdre tous ses moyens. Se concentrer uniquement sur la chair à vif, les tissus à ressouder, la douleur à apaiser.
    Elle ferma les yeux, sentant la chaleur de son corps, localisant la blessure, la douleur, laissant s'échapper de ses doigts ce fluide étrange qu'elle avait appris à maîtriser. Elle sentit la plaie se refermer, doucement.

    Elle rouvrit les yeux, sourit.

    - Il t'a fait une sacrée entaille ce vampire, mais on dirait qu'elle a déjà été soignée... C'était dans la forêt maudite ?
    Dernière modification par Voyageuse ; 17/04/2009 à 21h27.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  4. #34
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi sentit la bienveillante chaleur apaiser la douleur, la gêne qu’avait provoquée la blessure. La sensation était agréable, douce, comme si son corps se débarrassait d’une impureté qui l’étouffait. Il avait souvent été soigné par des clercs, surtout ces derniers temps, mais il n’avait jamais ressenti la plénitude de la guérison de façon aussi marquée. La paix qu’il en éprouva provenait en grande partie de ce qu’Astrée s’occupait de lui, veillait sur lui, faisait preuve de tendresse comme seule une femme en était capable, une compagne corrigea-t-il avec un sourire. Il repensa à cette nuit où la première fois il avait senti la chaleur bienfaisante de sa présence, lorsqu’il avait été blessé, affaibli, qu’elle avait pris soin de lui. Il se laissait doucement bercer par le bonheur de ses sensations et de ses souvenirs lorsque sa question le ramena à la réalité. D’un ton posé, il éluda quelque peu, ne cherchant ni à cacher ni à s’appesantir. Il avait soudain bien d’autres choses en tête, n’avait plus du tout envie de se rebiffer, de se détourner du bien être qu’il trouvait dans le présent, dans sa présence :

    - Non, je venais de perdre ta trace lorsque mes pas m’ont mené dans un bosquet des plus inhospitaliers. Une de ces créatures immondes poursuivait une demi-elfe. Je ne pouvais pas faire autrement que la combattre malgré l’urgence qui me poussait à te retrouver. Heureusement, l’épée de Belenn s’est révélée particulièrement efficace et je m’en suis bien tiré. Le père de la demi-elfe a soigné mes blessures. Mais pas aussi bien que tu viens de le faire. Laisse-moi te rendre la pareille. Tes blessures me sont bien plus douloureuses que les miennes.

    La voix s’était progressivement faite rêveuse, emprunte de sincérité alors qu’il coulait un regard vers elle, cherchait à nouveau à lui transmettre des sensations apaisantes, positives, son amour simplement.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  5. #35
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : rendez-vous manqué

    Astrée ressentit une jalousie fugace à la mention du sauvetage de la demi-elfe. Elle savait bien pourtant, qu'elle n'était certainement pas la seule jeune femme au monde au secours de laquelle il s'était porté. Il y en avait eu d'autres avant, il y en aurait d'autres encore. Et si toutes tombaient aussi vite amoureuse qu'elle ? Elle faillit grimacer. Angoissée. Jalouse. Mais bah... Elle ne pouvait rien changer au passé, et elle espérait bien à l'avenir savoir détourner son regard de toutes les belles demoiselles en détresse qu'il rencontrerait... Inutile de s'inquiéter à l'avance.

    Elle se surprit à rougir lorsqu'il proposa de la soigner à son tour. Bien sûr, c'est ce qui était convenu... mais elle avait soudain un peu le trac. Elle se souvint des pensées qui l'avaient effleurée lorsqu'elle s'était réveillée revêtue de la tunique de son compagnon. Elle avait imaginé ses mains la dénudant, ses doigts courant sur sa peau pour la soigner... Cette fois ce serait réel... Elle frissonna. Elle connaissait trop bien cette sensation, ce vertige qui montait en elle. Elle s'efforça de le cacher au mieux. Mais elle n'étais pas sûre de pouvoir y résister bien longtemps.

    Il suffisait d'enlever sa tunique, son corsage... et de laisser faire ses doigts experts. Pourquoi était-ce soudain si difficile ? Parce qu'elle allait lire dans ses yeux le désir, encore plus fort que tout à l'heure, auquel elle serait bien incapable de résister ? Son corps réclamait trop fort ses caresses.

    Assise au bord du lit, elle se détourna, par pudeur, pour ne pas lui faire perdre tous ses moyens... et surtout pour ne pas être tentée de faire tout autre chose.
    Lentement, elle ôta sa tunique, délaça son corsage. Sentant son coeur battre à tout rompre à l'idée de son regard fixé sur elle.

    - A toi de jouer. Voyons si tu me soignes aussi bien que l'autre jour... Et défense d'en profiter !
    Au contraire... profites-en... soufflait son corps.
    Dernière modification par Voyageuse ; 18/04/2009 à 08h58.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  6. #36
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Le rôdeur sentit le tournis le gagner, ses tempes lui étaient douloureuse à cause du flux et du reflux de son sang, sous la pression de son cœur affolé. Il oublia tout ce qu’il était censé faire lorsqu’Astrée souleva lentement sa tunique. Il fut incapable de détacher son regard, de perdre un seul instant de ce que la jeune femme révélait progressivement, indolemment. Se rendait-elle compte du désir qu’elle faisait monter en lui en révélant ses reins, puis le bustier qui masquait juste assez la nudité de ses épaules pour enflammer son imagination, qui soulignait bien trop sa féminité pour qu’il parvienne à s’en détourner. Lorsqu’elle commença à dénouer les lacets qui le retenait serré, il en oublia de respirer. Les doigts délicats d’Astrée se portaient exactement là où les siens, engourdis, rêvaient d’être. Le sous-vêtement commença à glisser délicieusement sur son corps, répondant à tous les fantasmes auquel le demi-elfe s’était jamais laissé allé. L’instant était trop sublime, trop teinté d’érotisme pour s’arrêter. Et pourtant, il fallait qu’il s’arrête d’y penser. Trop dur…Comment pouvait-il jamais se détourner de ce qu’il voyait ? Des chausses qui masquaient perfidement ses hanches alors qu’elles mettaient en valeur la nudité de sa taille bien dessinée. Comment pourrait-il s’arracher un instant à la vue du dos sensuellement cambré, de l’évasement délicat qui cachait à peine à sa vue les délicieuses rondeurs de sa poitrine ? Son regard remonta encore, explorant les mystères qu’avaient révélés les vêtements ôtés. Oh comme il serait doux de poser ses mains tremblantes sur ses épaules délicates, si accueillantes, si fragiles. De les laisser courir sur les muscles élancés de ses bras. Mais il savait que s’il s’autorisait à le faire, rien qu'un instant, plus rien ne pourrait l’empêcher de les laisser courir ailleurs, de se laisser aller à embrasser sa nuque pendant que… pendant que ses mains descendraient à la rencontre de sa gorge…

    Péniblement, il parvint à déglutir, à fixer ses yeux sur les seules marques qui zébraient le corps si beau, qui insultaient sa perfection. Le traitement de la veille avait commencé à agir, ressoudant les lèvres des plaies les plus profondes, apaisant les inflammations pour rendre un aspect plus sain à la peau mate de la jeune femme là où les coups s'étaient portés. Il continua à inspecter les marques qu’il avait repérées la veille, juste pour se donner une contenance, pour se rassurer, pour voir là où il devait agir en priorité. Là où il pourrait s’autoriser à laisser courir ses mains. Non ! Arrête ça !

    Il se leva sur des jambes flageolantes pour prendre la bassine d’eau dans laquelle se dissolvait un mélange d’herbes au pouvoir désinfectant ainsi que le bocal comportant un baume cicatrisant. En se rapprochant à nouveau d’elle pour s'installer sur le lit à ses côtés, il se força à fixer le sol sous peine de lâcher le tout, de perdre sa résolution de ne pas porter son regard là où il s’abîmerait. Il s’assit lourdement sur le lit derrière elle, approcha ses mains frémissantes de sa nuque, saisissant du bout des doigts ses boucles sombres et humides. Elles étaient encore plus soyeuses qu’il se les était imaginées. Alors, avec révérence, il les releva et les écarta pour les laisser lentement retomber sur une épaule, découvrant la blessure qu’avait laissée le poignard. Il fut soulagé de constater que la peau ne contenait plus aucune marque du poison. Des reflets violacés et bruns sur les bords montraient que la guérison était déjà avancée, encouragée par les soins d’Amil-Galad. Il ne s’en laissa pas compter, et porta une main au baume chaud et épais qu’il avait préparé à cette intention. Il sentit Astrée frémir lorsque ses doigts effleurèrent la plaie et massèrent aussi légèrement que possible pour faire pénétrer le remède. Se méprenant sur sa réaction, il parla d’une voix désolée en un murmure aussi destiné à faire refluer son trouble :

    - Pardon, ça risque de faire un peu mal. Je vais tâcher d’être plus délicat.

    Ses doigts effleurèrent la ligne de ses épaules pour s’assurer qu’aucune autre blessure ne s’y cachait. Il renouvela l’opération avec l’ignominieuse brûlure qu’avait laissée un fer chauffé au rouge. Il chassa la vague de colère qui s’empara un instant de lui en se disant que le clerc parviendrait à effacer cette trace là. Il y appliqua le liquide pâteux sans trop oser y toucher. Cette blessure en particulier devait être douloureuse pour la femme libre qu’il aimait. Ensuite, il posa délicatement ses mains sur ses bras pour l’inciter à se pencher légèrement en avant et la sentit tremblante. Mais pas autant qu’il l’était intérieurement à cet instant. Comme à chaque fois qu’il entrait en contact avec sa peau ou même songeait le faire. Il se nettoya les mains et trempa une éponge dans le baquet avant de l’essorer. Prévenant, il reprit la parole d’une voix altérée :

    - Attention, cela risque de picoter un peu. Arrête-moi si je te fais mal.

    Il posa délicatement l’éponge sur ses épaules, laissant s’échapper quelques gouttes qui coulèrent le long de son dos, se frayant un passage vers ses reins. Il nettoya, par touche délicates, les derniers restes de sang séchés que la rôdeuse n’avait pas pu atteindre seule en prenant son bain. Puis, avec une grimace il dirigea ses gestes pour que le liquide imprègne sa peau là où le fouet avait laissé des sillons marbrés, et sentit la tension qui crispait Astrée. Une nouvelle fois il s’arrêta, pour murmurer des paroles apaisantes laissant la jeune femme reprendre son souffle.

    Il reposa l’éponge dans la bassine et s’essuya les mains avant de s’enduire à nouveau les doigts de baume. C’était le moment qu’il redoutait le plus… Haletant, il posa le bout de ses doigts sur elle, sentant la chaleur qui irradiait de son corps nu. Il les laissa glisser sans que son esprit puisse les guider, laissant les mains opérer la guérison où le corps de la jeune femme les appelait. Le regard dans le vague, les mains se portèrent vers chaque marque, s’annonçant à chaque fois d’une caresse là où la peau était saine avant d’appliquer aussi délicatement que possible le baume qui devait soulager les douleurs où elle était meurtrie. Kasumi ne reprenait le contrôle de ses mains que le temps de chercher du produit dans le bocal et toujours, il se perdait lorsqu’il en revenait à Astrée. Il commença par les marques les plus profondes, au milieu du dos et sur les épaules. Progressivement il descendit plus bas, faisant pencher Astrée encore davantage pour révéler le bas de son dos, provocant un trouble intense lorsqu’il avisa que cela faisait légèrement bâiller ses chausses. Il se fit violence pour ne pas laisser ses mains se portait plus bas que nécessaire alors qu’il soignait une marque violacée qui semblait s’arrêter à la frontière que matérialisait le tissu. Il battit précipitamment en retraite. Mais l’emplacement des marques suivantes était encore plus tentant. Elles courraient à la périphérie de son dos jusqu’à ses côtés. Kasumi ferma les yeux lorsqu’il porta ses doigts à leur rencontre, ne les rouvrant que pour guider ses gestes vers la naissance des marques, les refermant à chaque fois que ses doigts suivaient les sillons vers le ventre puis, progressivement plus haut. Elles approchèrent dangereusement prêt de l’endroit où il devinait le contour de la poitrine d’Astrée. Il laissa un soupir s’échapper lentement et se pencha en avant, murmurant à l’oreille de la jeune femme tandis que ses mains se figeaient sur place, sachant ses doigts à un pouce des rondeurs qu’il devinait généreuses, de la peau qu’il savait encore plus douce que celle de son dos. Il parla à nouveau d’une voix rauque, pour briser l’enchantement qui l’empêchait d’enlever ses mains, sans grand succès :

    - Voilà, j’ai presque fini.
    Dernière modification par Kasumi ; 18/04/2009 à 09h56.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  7. #37
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Le coeur d'Astrée battait fort, trop fort alors qu'elle sentait les yeux de son compagnon glisser sur elle. Elle pouvait presque percevoir son émoi, suivre son regard. Et lui, entendait-il les battements de son coeur, percevait-il la tension involontaire de son corps, la chaleur qui l'envahissait ?
    Elle frémit lorsqu'il écarta ses cheveux, puis effleura la blessure laissée par la dague. Et ce n'était pas de douleur... Elle ferma les yeux un instant.
    Puis elle sentit qu'il touchait sa brûlure, et, malgré elle, sentit son corps se crisper légèrement au souvenir de ce malheureux soir. Trop préoccupée, elle ne les avait pas entendus arriver, elle était sans armes... Elle s'était débattue, ils l'avaient frappée, frappée encore, jusqu'à ce qu'elle cède, qu'elle se soumette. Les images revenaient, trop violentes. Ils l'avaient dénudée, deux d'entre eux l'avaient maintenue immobile tandis qu'ils la marquaient. Elle se rappelait son état de choc. Elle sentait encore leurs regards, entendait leurs commentaires, leurs plaisanteries... Elle sentit une larme perler. Non, elle ne devait plus y penser. Se concentrer sur la tendresse des gestes de son compagnon, sur le trouble qu'elle devinait au léger tremblement de ses mains.

    Puis il la pencha en avant, doucement, tendrement, sensuellement. Ses yeux tombèrent sur ses seins. Une seule zébrure. Un seul coup de fouet l'avait atteinte ici le soir où ils l'avaient punie, à la limite des mamelons. C'était le prêtre de Loviatar qui frappait. Il savait faire mal. Les autres avaient hurlé qu'il leur abîmait leur marchandise, elle savait bien ce qu'ils comptaient lui faire quand le prêtre en aurait fini. C'est sans doute pour ça qu'il ne l'avait pas trop abîmée. Elle sentit la brûlure du désinfectant sur son dos, réveillant la douleur, au diapason de ses sentiments.
    Elle s'aperçut qu'une larme troulait sur sa joue. Non, elle ne devait pas y penser. Plus jamais. Elle se l'était promis. Elle devait se concentrer sur des émotions positives. Sur les yeux de Kasumi lorsqu'elle lui avait volé son premier baiser, ce matin... Si proche et si loin déjà. Sur la chaleur de son corps si proche du sien, sur la tendresse de ses gestes.
    Elle ferma les yeux, s'efforçant de vider son esprit et de se concentrer sur ces mains si douces qui, amoureusement, apaisaient ses blessures. Et pas seulement celles de son corps, elle le savait. Elle les sentait courir le long de son dos, suivant les zébrures qu'elles enduisaient de baume, caressant sa peau. Avec une infinie tendresse. La chaleur montait en elle. Sa peau devaenait moite.

    Elle devina son trouble lorsqu'il dirigea ses gestes vers des zones plus sensibles. Son coeur à elle se mit à battre pus fort, lui aussi, lorsqu'elle sentit ses caresses sur ses reins, puis sur ses côtés, sur son ventre... Juste en-dessous de ses seins. Elle frémit, son corps soudain tendu en attente de la caresse suivante, celle qui réveillerait en elle un émoi irrépressible. Mais il s'arrêta.
    Elle sentit son souffle sur sa nuque, tressaillit au son rauque de sa voix. Devina combien il désirait poursuivre son geste, sentit dans son ton une demande de permission. Peut-être imaginaire.

    - Tu permets ? murmura-t-elle dans un souffle. Une peu espiègle, un peu provocante...
    Et sans attendre la réponse, elle saisit ses mains enduite de baumes qu'il avait laissé posées sur ses côtes, et guida le bout de ses doigts sur la zébrure qui traversait ses seins. Elle le sentit tressaillir alors que ses doigts longeaient les courbes, frôlaient la pointe d'un sein, puis redescendaient vers l'autre. Elles sentit sa peau si sensible se durcir à son contact. Elle avait une envie folle de se retourner vers lui, de l'embrasser, nue dans ses bras. Mais non. Ils n'avaient pas le temps. on allait les attendre pour le dîner. Elle se contenta de tourner la tête et de le surprendre d 'un léger baiser sur ses lèvres restées toutes proches de son oreille.
    Dernière modification par Voyageuse ; 18/04/2009 à 12h44.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  8. #38
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Comme dans un rêve, il la sentit s’emparer de lui, prenant ses mains dans les siennes. Il ne chercha même pas à résister. Pourquoi l’aurait-il fait alors qu’il se sentait si bien ? En sécurité alors même qu’elle le guidait droit vers où il s’était empêché d’aller. Sa façon d’accepter son contact, de l’apprécier balayait l’interdit. Mais pas la tendresse, pas la passion qui atteint un nouveau niveau lorsqu’un frisson lui parcourut toute l’échine. Lorsqu’il devina un mamelon frôler son poignet, lorsque ses doigts glissèrent confusément sur la peau douce, lorsqu’il sentit le poids de la poitrine ferme sous ses mains. Alors, comme Astrée tournait la tête vers lui, il accueillit ses lèvres pulpeuses et laissa leurs souffles haletants se mêler. Il ne se retira pas, même en sentant les mains d’Astrée se rouvrir pour le libérer. Sans arrière pensée, juste pour lui faire du bien, pour stimuler ce qu’il avait senti se raffermir à son contact, il écarta ses doigts pour mieux laisser courir ses paumes le long de ses seins et s’autorisa une lente et langoureuse caresse avant de se retirer sans précipitation.

    Il fut surpris de réussir à parler, mais il n’avait plus assez la maîtrise de lui-même pour empêcher les mots de franchir ses lèvres, alors que son menton se nichait contre son épaule :

    - Ta peau est si douce. Tu sens si bon. Es-tu certaine de n’être pas blessée ailleurs ? Si c’est le cas, je crois que nous serons en retard pour le dîner.

    La voix était mutine mais finit dans un souffle alors qu’il ajoutait tendrement des mots d’amour :

    - Même si je n’ai plus faim que de toi.
    Dernière modification par Kasumi ; 18/04/2009 à 11h22.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  9. #39
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Ses gestes étaient si doux, si tendres. Un peu fébriles, aussi. Elle devinait qu'il réfrénait son désir d'elle. Elle sentait son amour l'envelopper, comme une douce étoffe qui la réchauffait, comme une forteresse qui la protégeait. Elle savait qu’il ne cherchait qu’à l’aimer, à l’entourer de douceur, à soigner ses blessures. Il ne lui ferait jamais de mal. Et c’était si bon d’être ainsi dans ses bras. Elle songea furtivement au contraste entre la pureté de son amour, de ses gestes, et la convoitise de ses ravisseurs. C’était tellement différent. Elle se sentait infiniment en sécurité. Chaque fois qu’il l’embrassait, qu’il la caressait, il repoussait un peu plus loin ses souvenirs, sa souffrance, sa peur. Auprès de lui, elle guérirait, elle le savait.

    Elle sourit à sa question. Oui, elle avait d’autres blessures. Aux cuisses, aux fesses. Mais… ce n’aurait pas été raisonnable de le laisser les soigner. Pas maintenant, alors que les filles les attendaient pour descendre dîner. C’était tentant, bien sûr. Mais trop dangereux… Ils ne pourraient pas s’arrêter.

    - Ne t’en fait pas pour mes autres blessures, elles attendront. Et puis, comment dire… Elles aussi sont très mal placées, ajouta-t-elle d’un ton espiègle. Et… je crois qu’on ferait mieux de prendre quelques forces. Même si elle aussi avait très faim de lui...

    Elle resta quelques instants blottie contre lui, profitant encore une fois de sa douceur, de la chaleur de son corps.

    - Merci pour tes soins, souffla-t-elle avant de s’écarter enfin de lui, à regret.
    Elle entreprit de se rhabiller, enfilant son corsage, résistant à l’envie de lui demander de l’aider à le lacer. Puis sa tunique. Il était temps de rejoindre les filles qui n'oseraient sans doute pas descendre sans eux.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  10. #40
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Même après s’être laissé aller à la toucher. Non, surtout parce qu’il l’avait fait, par tout ce que cela avait éveillé en lui, le rôdeur fut grandement troublé en regardant Astrée relacer son corsage. Il avait envie de s’approcher doucement derrière elle pour le faire à sa place. Sauf qu’il en aurait probablement été incapable, que ses doigts auraient trahi ses intentions. Alors, il détourna son regard pour ne pas surprendre sa nudité, pour préserver son intimité, parce qu’il la respectait trop pour la regarder en douce. Parce qu’il en avait soudain trop envie aussi.

    Lorsqu’elle se retourna vers lui, il fut curieusement désolé qu’elle soit de nouveau habillée. Mais le souvenir de sa peau, de son odeur était encore prégnant. Il lui adressa un sourire énigmatique, une lueur amusée, complice dans le regard :

    - Il faudra recommencer demain. Sauf si le clerc te soigne. Peut être que je lui demanderai de me laisser un peu de travail, juste un tout petit peu.

    Il lui offrit son bras pour quitter leur chambre, sentant soudain le vide qu’avait comblé en lui leur moment de tendresse et de proximité. Il laissa finalement Astrée le devancer, observant sa démarche alors qu’elle toquait aux portes pour en faire sortir les jeunes filles qui les accompagnaient. Leur présence dissuadait de toute manifestation ostensible d’amour mais Kasumi n’en avait cure. Il ne quittait plus Astrée des yeux. Comme la lumière attire le papillon, son regard revenait toujours sur elle. Il ne se souvint pas comment il se retrouva dans la salle commune, installée en face d’elle à l’extrémité exposée d’une table pouvant accueillir leur groupe. Il entendit l’aubergiste qui s’approchait de leur table mais il ne releva la tête qu’au dernier moment, immergé qu’il avait été dans les yeux noisette de sa compagne.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  11. #41
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Oui, ils recommenceraient demain... Elle en avait envie... Mais ce n'était pas vraiment raisonnable. Il fallait que le clerc la soigne, quand même, et puis... qu'avait-il dit ? Qu'il y aurait un onguent à appliquer pendant quelques jours sur l'épaule ? Elle sourit. Son compagnon se ferait certainement un plaisir de l'y aider. Et puis, peut-être n'auraient-ils bientôt plus besoin de faux prétextes... Une fois qu'ils auraient osé franchir le pas.

    Le couloir était désert, mais les filles restaient groupées, serrées les unes contre les autres, anxieuses. D'autant plus qu'elles n'avaient sans doute guère eu l'occasion d'entrer un jour dans une auberge. Elle-même résistait difficilement à l'envie de se blottir contre son compagnon, mais s'efforçait de se montrer forte et confiante pour les rassurer.
    Elle vit les regards se tourner vers eux dans la salle commune, et se crispa malgré elle, se rapprochant instinctivement de Kasumi. Elle avait beau se dire que c'était normal, qu'un tel groupe attirait forcément l'attention, que peut-être des bruits avaient déjà couru, cela restait une épreuve. Pour elle comme pour les jeunes filles qui la suivaient vers l'une des plus grandes tables. Elle fut heureuse de se retrouver en face de celui qu'elle aimait, de pouvoir le rgarder dans les yeux pour y puiser un peu de force.
    Avec une assurance qu'elle était loin d'éprouver, elle passa commande pour tout le groupe, choisissant le premier plat proposé sans même prendre le temps d'y réfléchir tant elle était mal à l'aise. Kasumi semblait aussi troublé qu'elle, mais pas pour les mêmes raisons, elle le savait. Spontanément, elle posa sa main sur la sienne, en un geste de complicité et d'amour. Et aussi pour trouver la force de faire face, d'oublier les yeux qui les avaient suivies à travers la salle, qui les observaient peut-être encore.

    Le silence menaçait de s'installer. Elle s'obligea à le rompre, pour vaincre la tension qui s'emparait de ses jeunes amies. Elle choisit de parler du lendemain, du voyage en bateau qui les attendait. Il fallait les aider à se projeter vers l'avenir, vers leur liberté, vers leur vie retrouvée. Aucune d'elle n'était jamais montée à bord d'un bateau, elles appréhendaient un peu. Elles avaient peur de la promiscuité, des marins dont elles avaient parfois entendu parler en termes peu engageants. Mais petit à petit, elle les sentit se détendre alors qu'elles faisaient des projets pour après.
    Elle-même ne lâchait pas la main de celui qu'elle aimait, et elle surprit plusieurs fois le regard des filles qui s'y dirigeait, attiré, étonné peut-être. Surtout les aînées, qui étaient en âge de connaître les premiers émois amoureux, ou qui l'auraient été si des monstres n'avaient pas tenté de voler leur innocence. Volontairement, elle garda leurs mains enlacées, croisant régulièrement le regard du rôdeur. Elle voulait leur prouver par son exemple qu'on pouvait aimer, même après ces épreuves, qu'on pouvait avoir confiance en un homme. Que tous n'étaient pas des monstres.
    Le moment du dessert arriva sans qu'elle ait vu le temps passer. Elle avait mangé avec appétit, se découvrant une faim de loup. Davantage à cause du bonheur naissant qui emplissait son cœur que des privations de ces derniers jours. Que c'était bon de manger, que c'était bon de vivre...
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  12. #42
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi s’était peu mêlé à la conversation, essayant d’être le plus transparent possible pour laisser les jeunes filles se détendre entre elles. La compagnie d’un homme devait leur être des plus difficiles alors qu’elles avaient été confrontées à ce qui se faisait de plus répugnant en la matière, aux plus bas instincts de brutes attirées par leur innocence. Il savait revêtir le rôle de protecteur aussi, et gardait un regard vigilant sur la salle et les tables voisines lorsqu’il parvenait à le détacher de la contemplation de sa compagne. Leurs doigts mêlés leur permettaient d’échanger en silence. Il n’avait pas besoin de mots pour s’assurer de leurs sentiments mutuels. La voir manger avec appétit lui mettait du baume au cœur, lui faisant prendre conscience que son estomac réclamait aussi son attention.

    Le repas n’avait rien de franchement exceptionnel mais le demi-elfe le trouva néanmoins succulent après des jours passés à déjeuner sur le pouce, quand il se l’autorisait. Il se sentait enfin assez serein pour se laisser aller à manger à sa faim, à récupérer ses forces éprouvées. Combien de sang avait-il perdu ces derniers jours ? Combien d’heures de profond sommeil s’était-il laissé aller à prendre ? Et pourtant, tout cela n’avait plus guère d’importance. Il avait retrouvé Astrée, elle lui avait avoué son amour, avait accueilli le sien malgré les épreuves atroces qui avaient brisé sa confiance. Elle avait besoin de lui pour se reconstruire mais peut être pas autant que lui avait besoin d’elle. Il pourrait passer une existence heureuse s’il lui était simplement donné de dormir dans ses bras, le seul endroit où il se sentirait parfaitement en sécurité, le seul endroit où il serait prêt à affronter de nouveaux mystères le sourire aux lèvres.

    Il se rendit compte qu’il souriait lorsque l’aubergiste vint leur amener leurs desserts. Sans répondre à l’interrogation muette de sa compagne, il savoura la douceur mais ses yeux dévoraient tout autre chose. Il ne pouvait s’empêcher de trouver sensuelle la façon dont Astrée mangeait les fruits secs caramélisés qui leur avait été servis. Il détourna timidement les yeux lorsqu’elle s’aperçut de son regard insistant.
    Dernière modification par Kasumi ; 18/04/2009 à 17h40.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  13. #43
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée sourit, amusée par le trouble du rôdeur. Elle y répondit en caressant doucement sa main, cherchant à croiser à nouveau son regard pour lui transmettre son amour.

    Ils ne prolongèrent pas outre mesure la veillée. les filles étaient épuisées, Astrée également, par leurs journées de marches éprouvantes. Kasumi devait sans doute l'être autant qu'elles, après la route qu'il avait parcourue sur ses traces.
    Ils remontèrent ensemble, évitant les regards, Astrée se réfugiant derrière la protection de son compagnon, et les filles se serrant derrière eux. Combien de temps leur faudrait-il pour surmonter ces craintes ? Astrée n'avait été prisonnière que cinq jours à peine, mais ses compagnes avaient vécu deux à trois veilles de cet enfer. Il leur faudrait du temps pour oublier.

    Elle serra un peu plus fort la main de son compagnon en entrant, se demandant confusément ce qu'il se passerait entre eux, maintenant qu'ils étaient seuls avec toute la nuit devant eux. Elle pensa au bonheur qu'elle aurait à dormir dans ses bras, simplement. Et à l'ivresse qui la saisirait s'il s'avisait de l'embrasser, de la caresser comme il l'avait déjà fait.
    Sans doute les jeunes affranchies trouveraient-elles un jour elles aussi l'âme soeur, l'homme qui saurait les guérir de leurs blessures et leur redonner confiance. Elles se reconstruiraient. Contrairement à toutes celles qui n'avaient jamais pu s'échapper, qu'on avait emmené à Mélandis et qui servaient actuellement un maître sans doute dur, voire, pire, nourissaient les perversions des clients des maisons closes. Elle grimaça. Se souvint.

    Elle s'assit sur le lit, contre le mur, repliant ses jambes entre ses bras, et tendit la main au rôdeur pour l'inviter à s'installer près d'elle. Elle avait tant besoin de sa présence, de sa chaleur.

    - Je hais l'esclavage, déclara-t-elle soudain d'une voix emplie d'une colère sourde. Je hais ces trafiquants.
    Elle hésita un instant, leva les yeux vers le rôdeur. Elle lui faisait confiance. Il comprendrait sa colère....

    - Mon père... Mon père était un convoyeur d'esclaves sur Dorrandin. Les bateaux les débarquaient près de notre village, et sa barge remontait ensuite la Houleuse jusqu'à Mélandis. Je... Je n'ai jamais pu éprouver pour lui autre chose que de la colère, du mépris. Je sais bien qu'on est sensé aimer son père... Mais moi je n'ai jamais pu. Je ne l'ai jamais reconnu comme père.
    Elle soupira, serra les dents, les poings.
    - Et puis, plus tard, j'ai compris qu'il faisait plus que les convoyer. Parfois, il ramenait des esclaves à la maison. Parfois du même âge que les filles qui étaient avec moi....
    Elle n'en dit pas plus. Il n'était pas nécessaire de mettre des mots sur l'horreur.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  14. #44
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Alors qu’ils s’étaient levés d’un commun accord et avaient traversé la salle commune Kasumi avait senti toute la tension de leurs protégées, celle d’Astrée aussi. Aucun des hommes qui s’y trouvaient n’avait pourtant manifesté plus qu’un intérêt poli, la plupart ne s’apercevant même pas de leur présence, simple groupe d’étrangers de passage. Certes atypique par sa composition mais en rien inquiétant pour ces braves gens. Kasumi les avait chassé de son esprit lui aussi, après en avoir évalué la menace. Un réflexe de survie alors que tout pouvait souvent basculer en un instant. Mais il savait combien il serait difficile pour les tourmentées d’oser affirmer leur personnalité sans même parler de faire à nouveau confiance à des étrangers. La malveillance dont avaient fait preuve les esclavagistes en avait peut être détruits définitivement certaines. Comme Anathiel… Combien d’entre elles seraient condamnées à ne jamais s’épanouir, à ne jamais être pleinement heureuses, à passer à côté de ce qu’elles auraient pu être ? A ne jamais s’ouvrir à la plénitude qui se dessinait dans sa relation avec Astrée. Le rôdeur sentait la colère et l’abattement s’emparer de lui lorsqu’il y songeait. La présence de la rôdeuse, l’amour qu’elle lui portait, l’espoir qu’il sentait en elle étaient un baume salutaire à son âme désenchantée.

    Alors qu’il franchissait la porte de leur chambre à sa suite, il avait envie de lui témoigner combien il la respectait, il avait envie qu’elle le prenne encore dans ses bras, non pas pour se livrer à la passion qu’elle pourrait réveiller d’un simple geste, et à laquelle il ne pourrait pas s’empêcher de répondre, mais simplement pour être dans ses bras, s’endormir doucement, pour qu’ils trouvent enfin la sérénité qui les avait fui. Il sentait combien elle était épuisée et cela lui fit prendre conscience de sa propre fatigue. Il doutait qu’elle ait seulement dormi sur ses deux oreilles une seule nuit depuis son enlèvement. Et les esclavagistes avaient tenu un rythme soutenu au travers des montagnes, obligeant sans doute leurs prisonnières à marcher. L’épuisement physique faisait sans doute partie des tortures visant à les briser, à les rendre dociles, malléables pour leurs sombres desseins, pour leurs pulsions répugnantes.

    Lorsqu’Astrée l’invita à ses côtés, il eut un sourire timide, écartant un instant les réflexions qui devaient lui donner la mine songeuse. Il passa doucement une main autour de sa taille en écoutant ses révélations. Il ne répondit pas tout de suite. En tous cas pas par des mots, il se contenta de l’attirer contre sa poitrine, l’enlaçant avec tendresse alors qu’il caressait doucement ses cheveux de sa main libre. Lorsqu’il la sentit se détendre un peu, desserrer les poings, il parla enfin, d’une voix douce, respirant le calme :

    - La plupart des gens s’efforcent de ressembler à leurs parents, adoptent leurs principes, leur mode de vie. Toi, tu as eu le courage de construire les tiens, de les préserver, de les défendre. Et tu as du souffrir énormément pour cela. C’est toujours la voie la plus difficile. Mais, au bout du chemin, n’est-ce pas la seule qui te permet de te regarder en face et de te reconnaître ? L’esclavage est un fléau qui m’a toujours répugné moi aussi. Pas pour l’avoir vécu ou en avoir été témoin. Mais par tout ce qu’il bafoue de plus sacré. Je n’ai jamais pu concevoir que l’on prive un être de sa liberté et bien plus encore. Qu’on le prive de la chance de devenir ce qu’il était destiné être, qu’on le modèle pour en faire un outil, une chose à disposition de celui qui pourra se l’offrir. Je sais que tu comprends cela. Dès le départ, tu m’as semblé en comprendre bien davantage sur la vraie nature des gens que j’en serai jamais capable. Tu n’as pas aimé ton père parce que tu as compris ce qu’il était, ce qui se cachait derrière l’apparence de la figure paternelle qu’il aurait du être. Comment peut-on avoir une fille aussi bonne et généreuse, aussi belle et ne pas se rendre compte de se propres erreurs ? Ton père devait être aveugle pour rester insensible à ce que je vois à chaque fois que je te regarde. A l’exemple que tu me donnes. Que tu donnes à ces jeunes-filles et qui leur permettra peut être de renaître à la vie. Oh, comme il devait mépriser la force qui t’anime, dénigrer ce qui t’incite à te révolter contre l’injustice. Cette même force qui me remplit de fierté pour toi.

    Le rôdeur ne pouvait plus s’arrêter de parler maintenant qu’Astrée lui avait ouvert les portes du bonheur, de la plénitude. Alors qu’elle se penchait pour faire reposer sa tête dans le creux de son bras, il poursuivit en lui caressant doucement le front, en faisant jouer ses doigts dans ses boucles folles.

    - Tous ne sont malheureusement pas capable de voir au-delà de l’apparence physique pour juger une personne. C’est peut être la malédiction qui les damne, si on s’oblige à penser qu’ils ne se damnent pas d’eux-mêmes. Tu ne dois jamais te reprocher d’être toi-même, surtout toi qui es si belle. En apparence comme en réalité.

    Kasumi se sentit rougir en s’entendant parler. Pourtant quel genre d'homme serait-il pour priver celle qui lui avait ouvert son cœur de tout le bien qu’il était capable de lui prodiguer ? Il avait trop longtemps tu ces mots qu’il brûlait de prononcer, muselé qu'il était par sa timidité. Qu’il était bon de la sentir détendue, légère et apaisée dans ses bras. Qu'il était bon aussi de sentir qu'il avait la faculté de la guérir, de la rendre heureuse peut être. Rien ne lui serait impossaible s'il y parvenait.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  15. #45
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée se détendait doucement, les paroles du rôdeur agissant comme un baume apaisant sur son âme. Elle se sentait infiniment bien dans ses bras, et se contenta de garder le silence tandis qu'il parlait, de sa voix chaude et rassurante. Ses mots étaient si doux, si plein d'amour. Ses gestes si tendres. Elle ne put s'empêcher de rougir sous l'avalanche de compliments, d'autant plus qu'elle le sentait sincère. Elle se dit qu'il l'idéalisait un peu trop, qu'elle était loin d'être parfaite. Mais c'était si bon à entendre...

    Elle resta un moment blottie contre lui, savourant la douceur du moment, de ses mains qui caressaient ses cheveux. Elle sourit, et ne put s'empêcher de dire à voix haute la pensée qui venait de lui traverser l'esprit.

    - Tu parles aussi bien qu'un barde. Le compliment était sincère, mais son subconscient fit aussitôt le lien avec son défunt mari.
    - Tu es la seule personne à savoir, pour mon père. J'évite d'en parler, d'y penser, je l'ai chassé de ma vie, de ma mémoire. Et de toute façon il est mort maintenant. La seule autre personne a qui j'en avais parlé, c'était Gwendall. Il disait qu'il devait absolument aller voir mon père pour lui demander ma main. Il plaisantait à moitié, bien sûr, mais je lui ai raconté. Il a compris, lui aussi.

    Elle se tut un instant, rêveuse, se souvenant de ces instants si romantiques, magiques. Aussi magiques et aussi forts que ceux qu'elle vivait aujourd'hui, et qui peu à peu comblaient le vide de son coeur. Elle sourit, heureuse de la paix et de la confiance qu'elle ressentait en cet instant. Elle trouva même la force de plaisanter, un peu amèrement.
    - Tu imagines, s'ils m'avaient amenée à Mélandis... J'aurais peut-être été vendue à l'homme que mon père voulait me faire épouser, ou bien à ma demi-soeur... J'imagine leur tête...
    Elle secoua la tête. La vie réserve parfois de bien étranges surprises....
    Puis, obéissant à une impulsion subite, elle se redressa et déposa un léger baiser sur les lèvres de son compagnon.

    - Merci... Pour tout. Je t'aime. Et je ne sais que dire face à tous tes compliments, sinon que je te dois tout.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  16. #46
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Comme il se sentait bien lui aussi. Il était si bon de sentir Astrée évacuer sa peine sous ses caresses, de trouver les mots qui exprimaient ce qu’il ressentait et surtout de trouver le courage de les prononcer. Tout lui paraissait si évident depuis qu’il s’était ouvert à son amour. Il ne savait pas avoir tout cela au fond de lui avant de la rencontrer. Même la perspective de franchir un nouveau pas avec elle ne le terrifiait plus autant. Il s’en remettrait à elle, à eux plutôt pour juger du bon moment. Et quand il arriverait, ils y consentiraient mutuellement. Il y avait tant de choses qu’il voulait vivre avec elle que son cœur en débordait.

    Lorsqu’elle lui parla de son ancien mari, il ressentit une très brève pointe de jalousie. Avant que ses paroles suivantes ne chassent ce sentiment. Gwendall avait su l’aimer, construire la femme qu’il tenait aujourd’hui dans ses bras. Il sentait qu’il aurait apprécié de le connaître dans d’autres circonstances. Plus que tout, Kasumi débordait de bonheur de la confiance qu’Astrée lui portait en évoquant des souvenirs aussi personnels, des souvenirs qui leur avaient appartenus. Il se sentait prêt à tout partager avec elle. Ses douleurs, ses doutes, ses souvenir heureux avec un autre homme. Elle le complétait, remplissait à chaque fois un peu plus le vide qui avait été sa vie avant elle. Il soupira d’aise après qu’elle l’ait embrassé une nouvelle fois, éveillant encore d’autres sentiments. Comment faisait-elle pour provoquer tout cela en lui, pour le surprendre à chaque fois ?

    - Ce n’est qu’une toute petite part de ce que tu m’inspires. Si j’avais le talent d’un barde, je pourrais sans doute écrire une saga sur l’intensité de ton regard et sur les sentiments que tes doux baisers éveillent en moi, je trouverai peut être des mots suffisamment purs et justes pour décrire tes cheveux, la façon dont mon cœur bondit à chaque fois qu’ils tombent en cascades sur tes épaules. Non, vraiment je n’ai pas le talent nécessaire pour te rendre justice. Mais j’espère que tu m’accepteras malgré mes lacunes. Je ne me lasserai jamais de t’entendre m’adresser ces mots. Je t’aime.

    Le rôdeur avait ponctué son essai d’un regard intense avant de passer un doigt rêveur sur ses lèvres charnelles avant de replonger sa main dans les boucles brunes de la jeune femme. Un sourire dessinait ses lèvres alors qu’il savait l’avoir touchée. Pourtant, cela n’enlevait rien à la sincérité de ses propos.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  17. #47
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Le teint d'Astrée vira au rouge cramoisi. Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais aucun mot n'en sortit. Son coeur battait la chamade. Elle lut dans ses yeux qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait en la flattant ainsi. Il adorait la faire rougir... Il en faisait trop, bien sûr, ses mots dépassaient largement la réalité. Elle sourit, émue par sa volonté de lui faire du bien, de réchauffer son coeur par ses paroles, de la rendre heureuse.

    - Tu cherches à me faire fondre, finit-elle par articuler. Et tu y arrives parfaitement.
    Elle se sentait incapable de faire un discours aussi beau que le sien, les mots qui lui venaient à l'esprit étaient trop simples, trop banals pour décrire ses sentiments.
    - Tu es la plus belle chose qui me soit arrivée. Je t'aime plus que je ne saurais le dire avec des mots.
    Mais elle savait lui dire... autrement.
    Sans détourner son regard du sien, elle approcha lentement ses lèvres des siennes, et y déposa un baiser si tendre, si langoureux, qu'elle savait le faire fondre à son tour. Elle sentit ses lèvres s'entrouvrir... Tendrement, sa main se glissa dans ses cheveux, caressant sa nuque avec une douceur infinie, tandis que son baiser se faisait plus passionné.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  18. #48
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Le rôdeur allait partir d’un rire joyeux en constatant qu’il avait réussi à la faire rougir. En un sens, lui faire penser à autre chose suffisait à son bonheur. Et si ça lui permettait de la taquiner en retour des nombreuses situations où elle lui avait fait perdre ses moyens, ce serait d’autant plus amusant. Il aimait leur complicité qui refaisait surface. Mais son rire se perdit dans sa gorge en entendant les mots suivants. Le compliment, si vibrant de sincérité le transporta de bonheur. Il la rendait heureuse !

    Elle ne lui laissa pas le temps de savourer la sensation d’ivresse dans laquelle cet aveu le plongeait. Déjà elle le capturait par son regard, le captivait comme elle seule en était capable. Son baiser brisa toutes ses défenses, faussement tendre pour s’imposer à lui puis de plus en plus passionné alors que son cœur battait la chamade, que sa raison était dispersée aux quatre vents. Qu’elle le rendait incapable d’articuler une pensée cohérente. Ce qu’il éprouvait était au-delà même des sensations, il ne devait pas exister de mots pour définir ce mélange de bonheur spirituel, de désir et de volupté. Une nouvelle fois il se sentait transporté dans un monde qui n’existait que pour eux deux, qu’elle façonnait au rythme de ses caresses, des lèvres et de la langue si chaudes et sensuelles qui savaient exactement comment s’y prendre pour lui donner ce qu’il ne soupçonnait même pas désirer.

    Il essaya de balbutier mais la rôdeuse ne l’entendait pas ainsi, et elle pressa son avantage. Le demi-elfe perdit vite son souffle, paniquant à demi sous l’intensité de ses baisers enthousiastes auxquels il ne pouvait que répondre avec ferveur.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  19. #49
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Il perdait tous ses moyens à son contact, elle le sentait. Et cette idée la faisait vibrer de désir, l’incitait à pousser son avantage, à l’entraîner dans le flot de passion qui les submergeait tous les deux.
    Elle sentit qu’il voulait parler, et l’en empêcha en pressant davantage ses lèvres, son corps, contre les siens. Elle adorait le sentir fondre de plaisir, de désir. Elle ignorait avoir un tel pouvoir de séduction. Et le trouble qu’elle sentait naître chez lui sous ses baisers éveillait un tel émoi dans son être qu’elle aurait volontiers fait durer ce moment indéfiniment, de plus en plus tendrement, de plus en plus langoureusement. Elle avait envie de sentir sa peau contre la sienne, envie de l’entraîner encore pus loin.

    Lentement, elle détacha ses lèvres des siennes, plongeant dans son regard vert, si trouble, si aimant. Elle sourit. Tendit sa main pour caresser ses lèvres, sa joue. Puis murmura, espiègle.

    - Hmmmm… Tu voulais dire quelque chose ?
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  20. #50
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi reprit péniblement son souffle, sentant sa poitrine se soulever selon un rythme saccadé. Il était incapable de recouvrer la totalité de ses moyens et Astrée le savait parfaitement. Si ces mots l’avait un instant troublé, elle avait la haute main dès qu’il s’agissait de le faire chavirer. Ses yeux étaient embués alors qu’il le tournait vers elle, encore sous le coup de la surprise et de l’adoration. Et même maintenant, elle le paralysait totalement, faisait monter la rougeur à ses joues. Ils jouaient tous deux à un jeu dangereux, et en étaient conscients. Pourtant, lorsqu’elle le laissa un peu se reprendre, il ne put s’empêcher de chercher à la provoquer, juste un peu. Sa voix était rauque, rêveuse, alors qu’il l’avait espérée espiègle, car il savait que cela ne pourrait qu’inciter sa compagne à un nouveau baiser :

    - Je suis bien capable de dire tout ce que tu veux si tu te mets à chaque fois dans cet état !
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  21. #51
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée se mit à rire. Et se dit fugacement que c'était bon de rire à nouveau, et que lui seul savait la rendre aussi joyeuse. Elle le fixa volontairement droit dans les yeux, d'un regard langoureux, et répondit d'un ton espiègle :

    - Oh, je peux me mettre dans des états bien pire encore... Mais je crains que ce ne soit fatal à ton pauvre coeur si je continue sur ma lancée...
    Et à nouveau, elle éclata de rire.

    - Je disais ça pour rire, ne t'en fais pas. Et... Je crois que je serais capable de passer toute la nuit ainsi dans tes bras, à te couvrir de baisers, si tu me laissais faire. Parce que je t'aime trop.
    Son ton était redevenu sérieux. Tendre.
    Dernière modification par Voyageuse ; 18/04/2009 à 22h16.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  22. #52
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi irradia de bonheur en entendant le rire de sa compagne. Il lui avait confié plus tôt dans la journée qu’il vivait pour l’entendre rire à nouveau et il n’avait pas menti. C’était là une douce musique qui le rendait encore plus heureux que sous le coup des baisers ou la passion des caresses. A ce moment, il savait que la jeune femme qu’il aimait mettait ses tourments de côté, était en paix. Et cela le comblait de savoir qu’il en était la cause. Il se laissa aller à l’écouter jusqu’à ce qu’elle s’arrête pour le taquiner. Cela aussi, il l’adorait même s’il faisait mine de s’en défendre.

    Et pourtant, les paroles d’Astrée le troublèrent bien au-delà de ce qu’une simple plaisanterie aurait du le faire. Il pensait bien qu’elle n’avait pas mis d'autre intention dans ses propos mais il sentit confusément une boule se former au creux de son estomac. Leurs ébats joyeux l’avaient chamboulé. Ils avaient passé la journée ensemble, partageant bien plus d’un baiser, bien plus qu’il s’était laissé rêver à imaginer. Il se rappelait confusément chaque moment, se rendait compte qu’ils avaient failli plus d’une fois se laisser emporter plus loin encore. Et maintenant…

    Astrée put lire le sérieux et le trouble de son expression alors qu’il se redressait pour la regarder en face. Maintenant, la nuit les attendait, jetant un voile d’intimité presque solennelle sur les deux amoureux. Il lisait dans les yeux de sa bien aimée l’envie qu’il avait peur d’exprimer tout haut. La veille encore, il aurait insisté pour se trouver une place sur le sol, se serait contenté d’une couverture, assurant que cela lui suffisait. Mais maintenant, il ne pouvait plus s’y résoudre. Et par la même, il sentait l’anxiété prendre la place de ses bravades polissonnes. Il avait le trac sur ce qui pourrait arriver s’il se décidait à demander, et surtout si Astrée acceptait. Ce qu’elle ne manquerait pas de faire, il le savait.

    Il se tendit mais céda sous le regard interrogateur qu’avait suscité son silence soudain. Il parla d’une voix timide, mal assurée, à des lieux de celle qu’il avait employée pour déclamer ses compliments. Il se sentait soudain fragile, désarmé :

    - Est-ce que tu veux bien passer la nuit avec moi. Je voudrais m’endormir en te serrant dans mes bras ce soir.

    Même après tout ce qu’ils avaient partagés, il détourna le regard, rougissant furieusement.
    Dernière modification par Kasumi ; 18/04/2009 à 22h54.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  23. #53
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée sourit doucement, amusée par la timidité avec la quelle il posait une question dont la réponse lui paraissait pourtant évidente. Et touchée, émue, par cette même timidité qui transformait sa question en une nouvelle déclaration d'amour.
    Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de l'embrasser, de lui dire combien elle l'aimait. Mais elle se contenta de sourire plus largement, de de demander d'un ton faussement sérieux, laissant planer un instant un doute qui n'en était pas vraiment un :

    - Tu crois vraiment que j'accepterais.... De dormir ailleurs que dans tes bras ? termina-t-elle, espiègle.
    Doucement, elle lui prit la main, l'attira à ses lèvres pour y déposer un doux baiser. Puis elle reprit d'un ton sérieux, tendre.

    - Il n'y a que dans tes bras que je suis bien. J'aurais trop froid loin de toi.

    Elle se laissa aller un instant à se demander s'il avait en tête autre chose que dormir. Oh, il y pensait certainement. Mais elle devinait son trac. Il n'oserait sons doute pas malgré son envie, malgré leur désir si fort. C'était peut-être trop tôt pour lui. Quant à elle... Elle y était prête, depuis l'instant où ils s'étaient embrassés ce matin. Elle avait le coeur qui battait rien que d'y penser, le léger trac qu'elle éprouvait était un sentiment délicieusement impatient. Elle avait tellement envie de laisser tomber toute barrière entre eux, de suivre leur instinct qui les poussait à s'enlacer, à entremêler leurs corps, leurs âmes. A s'aimer.
    Son regard s'était fait rêveur. Elle attendrait. Lui n'avait pas eu de vie de couple auparavant, et elle comprenait combien cet acte représentait un engagement important, un pas presque infranchissable, pour qui n'avait jamais partagé sa vie avec une âme soeur. Mais elle se trompait peut-être. Elle verrait bien s'ils osaient se laisser aller à leur passion... Ce qui, compte tenu de l'intimité qu'ils allaient partager, n'était pas si impossible.

    Elle sourit à nouveau, soudain espiègle.

    - Mais j'accepte à une condition seulement.... Je ne peux pas dormir avec mes vêtements, je vais les froisser... Aurais-tu une tunique à me prêter ? Par exemple celle que tu m'avais mise lorsque tu m'as soignée hier soir ? Sinon je risque d'être forcée de dormir toute nue, ajouta-t-elle avec un clin d'oeil taquin. Et je suis chiche, fit-elle intérieurement
    Dernière modification par Voyageuse ; 19/04/2009 à 08h36.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  24. #54
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Son cœur se mit à battre plus fort alors même qu’un sourire éclairait son visage sans qu’il s’en rende compte. Un délicieux frisson parcourut son corps en entendant les paroles qui faisaient si bien écho à ses désirs. Ils s’étaient avoué leur amour, elle l’avait serré dans ses bras, il était imprégné de son odeur de sa chaleur, de ses baisers aussi. Et dès qu’elle se retirait, il se sentait froid et vide. Il frémissait d’impatience de pouvoir la serrer toute une nuit dans ses bras, de s’endormir en sentant sa chaleur.

    Mais elle trouva une nouvelle fois le moyen de l’ébranler. Elle avait du remarquer sa timidité soudaine. Et une nouvelle fois, elle pressait son avantage, elle savait exactement ce qu’il pensait, il en était certain. Elle lisait dans son cœur son désir, les fantasmes qu’il n’osait même pas exprimer. Se retrouver ainsi révélé, son âme nue, sous le regard de sa bien aimée le faisait virer au cramoisi. Oh comme il rêvait de la voir nue, que plus rien ne les sépare. Cette attente était délicieuse mais il se sentait soudain fébrile, fragile. Elle faisait monter son impatience sans même le savoir, ou peut être que si ? Elle semblait si bien en jouer en tous cas. Mais il ne percevait aucune malice dans ce jeu. Elle le mettait un peu plus en confiance à chaque instant, même quand ses plaisanteries exacerbaient son attirance pour elle. Elle savait pourtant qu’il n’oserait pas la laisser dormir nue, qu’il serait incapable de dormir… Mais qu’il n’ose pas ne signifiait pas qu’il n’en avait pas envie. Et tous deux le savaient. En tous cas, il espérait qu’elle sache, qu’elle se rende compte du pouvoir de séduction qu’elle avait sur lui, qu’elle pouvait le faire fondre dès qu’elle l’aurait décidé. Une part de lui-même souhaitait qu’elle franchisse le pas et il se maudissait d’être incapable d’en prendre l’initiative.

    Il frissonna une nouvelle fois en songeant que s’il lui obéissait, Astrée ne porterait peut être rien d’autre que cette tunique. Son regard se fit rêveur, et aussi imprégné d’un désir fou. Le vêtement masculin, trop ample, serait trop court pour masquer plus que ses cuisses. Oh, si seulement, elle osait… Alors, pour l’inciter à le faire, pour lui montrer combien ce compromis qui n’en était pas un lui faisait envie, il retira la tunique qu’il portait, lui révélant le corps qu’elle avait si bien su caresser, éveiller à ses sensations. D’une voix qu’il découvrit calme, il put enfin répondre :

    - Tu peux porter la mienne si tu veux.

    Il lui lança le vêtement avec un petit sourire et sans détourner le regard, comme une invitation à ce qu’elle se change devant lui. Oh, pourvu qu’elle le fasse !
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  25. #55
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée sentit son coeur battre un peu plus fort alors que ses doigts s'emparaient du vêtement encore chaud et imprégné de l'odeur du rôdeur. Dormir là-dedans serait presque... comme dormir nue dans ses bras, enveloppée de sa chaleur, de son parfum. Elle rougit.

    Elle releva les yeux vers lui, regardant amoureusement son torse nu, remarquant les quelques cicatrices qu'il concervait de sa vie aventureuse, mais surtout le dessin de ses muscles qui tendaient sa peau. Elle frissonna, sentant la chaleur qui montait à nouveau en elle, l'envie de se presser contre son torse nu, de l'embrasser... partout. Il avait un petit sourire de défi aux lèvres. Elle lui rendit un regard volontairement gourmand, sentant ses joues s'empourprer malgré elle, s'approcha et tendit la main pour caresser quelques instants sa joue, descendre sur son cou, son torse, sa taille.
    Elle l'embrassa furtivement dans le cou avant de reculer, puis, sans hésiter, enleva sa tunique d'un geste vif et délaça son corsage. Elle sourit du trouble qu'elle lisait dans son regard soudain fiévreux, et s'appliqua à ralentir ses gestes. Par pure provocation. Pour sentir le désir monter en lui, impérieux. Elle resta un instant torse nu, hésitant à pousser son avantage. Il suffirait qu'elle s'avance un peu, qu'elle le caresse, embrasse ses lèvres, son torse, et à nouveau la passion les emporterait. Elle se demanda s'il le souhaitait autant qu'elle. Elle rougit. Et préféra attendre qu'il fasse le premier pas. Elle ne voulait pas jouer les séductrices, du moins pas à ce point, même si elle adorait le sentir fondre devant elle. Son coeur battait beaucoup trop fort...

    Avec une lenteur calculée, elle saisit la tunique de Kasumi, et l'enfila doucement, fermant un instant les yeux pour s'imprégner de sa douceur, de sa chaleur, de son odeur. Elle rouvrit les yeux et, sans quitter une seconde du regard son compagnon dont elle sentait la tension monter, elle retira tranquillement ses chausses et s'assit en tailleur sur le lit. La tunique lui arrivait à mi-cuisse, juste assez longue pour cacher ce qu'il désirait sans doute tant apercevoir. Elle ne put s'empêcher de lui lancer un regard malicieux, presque de défi. Puis elle sourit, tendrement, et lui tendit la main pour qu'il la rejoigne.
    Dernière modification par Voyageuse ; 19/04/2009 à 10h20.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  26. #56
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Kasumi se sentit fondre sous les caresses de la rôdeuse sur sa peau dénudée, révélée à son regard soudain appréciateur. Son cœur fit un bond en sentant la chaleur de son regard sur son torse. Il n’aurait pas du ressentir un tel trouble, pas après ses caresses. Et pourtant… Comme c’était bon de se sentir désiré par cette femme qu’il brûlait d’enlacer ! Il la voyait rougir et pourtant, cela ne le trompa, il voyait la lueur dans son regard alors qu’elle se faisait de plus en plus entreprenante. La chaleur de ses lèvres sur son coup le fit se cabrer, se crisper de l’envie irrépressible de la retenir.

    Mais il ne prit conscience de son extrême vulnérabilité que lorsqu’elle s’écarta de lui et se défit de ses vêtements sans lui laisser le temps de reprendre son souffle. Rien ne l’avait préparé à un tel choc. Même s’il y avait pensé, l’avait rêvé, l’avait secrètement souhaité, sa gorge devint soudain sèche alors que ses mains devenaient moites, que ses yeux s’écarquillaient, qu’ils lui refusaient le moindre répit. Sa raison avait envie de pousser un cri, un appel à l’aide, de demander à Astrée de s’arrêter là. Mais elle était impuissante, muette, muselée par le désir brutal qui envahissait son corps, son âme, son corps. Avec une lenteur irréelle, il observa le corsage glisser lentement pour révéler la poitrine qu’il avait à peine osé toucher. Ses yeux la dévorèrent, ne purent plus se détacher des seins lourds, ronds, de leur galbe appelant ses doigts, des mamelons qui se détachaient sur la chair plus pâle pour appeler sa bouche, inviter sa langue. Il déglutit péniblement puis il parvint à fixer autre chose, lorsque ses yeux se fondirent dans ceux d’Astrée, lorsqu’il lut son trouble, sa question muette. Oh oui, il appréciait ce qu’il voyait, il n’avait jamais rien vu d’aussi beau, il avait envie de le lui hurler mais sa gorge était tellement nouée qu’il se sentait incapable de prononcer le moindre mot. Il était trop accaparé par le spectacle hypnotisant de sa poitrine réagissant à chacun de ses gestes, surtout lorsqu’elle leva les bras pour enfiler sa tunique, lorsque le tissu se tendit pour la couvrir d’une étoffe soudain si inutile à cacher sa nudité, sa silhouette élancée, ses formes voluptueuses.

    Peut être que si elle s’était arrêtée là, il aurait réussi à sortir de sa torpeur, à se redresser pour venir à sa rencontre, pour accomplir tout ce qu’il brûlait de faire, là sur l’instant, sans réfléchir. Mais ce ne fut pas le cas, lorsqu’elle ferma les yeux, il resta paralysé, anticipant la suite, incapable de ne rien faire d’autre que de regarder, que de savourer la perfection de l’instant. Lorsqu’elle révéla à son regard la nudité de ses jambes si finement musclées, si féminines, il se sentit défaillir, la tête commençant à lui tourner furieusement. Pris par la volupté de la situation, par son érotisme, sa conscience lui hurlait de lui enlever cette tunique qui ne cachait pas efficacement sa féminité. Pas assez pour couper court à son désir enflammé, à la volonté impérieuse de poser ses mains sur elles, de les laisser courir sur ses jambes, de placer ses paumes moites entre ses cuisses, pionnières d’un pays inconnu mystérieux, merveilleux. Il ne pouvait détacher son regard d’elle, sous peine de s’abandonner aux sensations de son propre corps, à la tension qui le tiraillait dans le bas ventre, qui tendait douloureusement chacun de ses muscles d’un plaisir anticipé.

    Il fut incapable de se redresser pour se porter à sa rencontre, s’il faisait cela, s’il parvenait à faire le plus petit mouvement dans cette direction, il ne pourrait tout simplement plus s’arrêter. Il en avait trop envie. Qu’est-ce qui le retenait alors ? Peut être l'’impression que s’ils se laissaient aller à céder à leurs pulsions si soudaines, peut être qu’ils le regretteraient le lendemain matin. Alors que s’ils y résistaient, leur désir mutuel se ferait encore peut être plus fort encore, qu’il n’aurait pas cette impression fugace qu’Astrée se jetait à corps perdu dans leur relation, qu’il profitait de la situation. Mais avant tout il avait le trac, de mal faire, de la décevoir, d’être incapable de lui donner le plaisir qu’elle attendait de lui. Alors, pour essayer de lui faire comprendre qu’ils feraient mieux d’attendre mais surtout pour qu’elle n’imagine pas qu’il la repoussait, qu’il ne la désirait pas, il tendit sa main vers celle qu’elle tendait, juste pour lui faire comprendre qu’il était incapable de s’approcher, mais encore plus de s’éloigner.
    Dernière modification par Kasumi ; 19/04/2009 à 11h46.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  27. #57
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée sentit un froid inattendu l'envahir. Il ne la rejoignait pas.
    Des sentiments confus l'agitaient. Le manque de lui, de son corps, l'envie désespérée d'être dans ses bras, la frustration. Quelque part aussi la certitude que son refus était une forme de respect, qu'il désirait autant qu'elle leur contact mais se refusait à laisser libre cours à la passion alors qu'ils venaient à peine de se retrouver. Elle avait l'impression confuse qu'il voulait ainsi lui montrer qu'il ne profiterait pas d'elle. Et que c'était par amour qu'il résistait à ce désir. Elle savait pourtant combien il en avait envie, elle l'avait lu dans ses yeux...

    Elle laissa retomber sa main, baissa la tête. Soudain vaincue par une immense fatigue. Elle se sentie envahie par une grande détresse, venue du fond d'elle-même sans qu'elle s'y attende. Elle ne se reconnaissait plus. La femme qu'elle était habituellement n'aurait pas fait de telles avances, aurait été bien trop timide pour faire le premier pas. Que lui arrivait-il donc ? Qu'avaient-ils fait d'elle ? Elle ferma les yeux, tentant de résister aux souvenirs qui affluaient. Elle ne voulait plus y penser, ne pas les laisser l'envahir, détruire ce bonheur auquel elle désirait tant s'accrocher. Mais elle se sentait tellement fatiguée... D'où venait donc un tel épuisement ? De l'effort qu'elle faisait pour lutter constamment, pour s'accrocher au moment présent sans laisser le passé la briser ? Pour redevenir heureuse alors qu'on l'avait démolie ? Elle sentait confusément que depuis le matin elle n'avait fait que se jeter à corps perdu dans l'amour, la passion, le bonheur, pour oublier, pour compenser ses souffrances.

    Elle exhala un profond soupir. Inutile d'y penser, de se poser tant de questions. Cela ne ferait qu'aggraver les choses. Elle devait faire confiance à la vie, à l'amour qu'elle éprouvait pour Kasumi et qu'il lui rendait. Elle devait avoir confiance en lui, qui mieux qu'elle avait su deviner qu'elle n'était pas tout à fait dans son état normal.

    - Je suis désolée, souffla-t-elle en tournant à nouveau son regard vers lui. Sa voix tremblottait. Non, elle n'allait pas pleurer, pas après cette journée de bonheur. Elle inspira profondément, retrouva le contrôle de ses nerfs.
    - J'ai simplement tellement besoin de me blottir contre toi avant de dormir... Mais ce n'est pas grave. Je crois que je suis trop fatiguée pour réagir normalement...
    En disant ces derniers mots, elle glissa ses jambes sous les couvertures et s'adossa contre le mur. Espérant, de tout son coeur, qu'il ressentirait son appel au secours et saurait, à nouveau, lui redonner un peu de force. Elle se dit qu'elle abusait de sa patience, de sa gentillesse, de son amour. Mais il était le seul à pouvoir l'aider.
    Dernière modification par Voyageuse ; 19/04/2009 à 12h57.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  28. #58
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Le désir reflua, inassouvi. Et pourtant Kasumi n’en ressentit aucune peine, chassa la pointe de regret, la protestation de son corps. Il vit dans les yeux d’Astrée ce que son cœur avait perçu, qu’elle n’était pas aussi prête que son attitude l’avait laissé voir, qu’elle ne savait plus exactement ce qu’elle faisait. Lui non plus d’ailleurs. Il avait été presque insurmontable de résister à la tentation mais ils avaient réussi cette nouvelle épreuve ensemble. Et il sentait que cela les avait d’autant plus rapproché, bien plus que s’ils avaient répondu à leurs pulsions. Ce temps viendrait, il en était convaincu, le savourait d’avance, le désirait. Mais pas maintenant. Le moment était à autre chose. Il lui appartenait de rassurer Astrée, de lui permettre de se retrouver.

    Il retrouva enfin sa liberté de mouvement, se sentant davantage en terrain connu. Alors, après s’être débarrassé de ses bottes, il se coula doucement à ses côtés, appuyant son épaule contre la sienne, saisissant sa main inerte pour y mêler ses doigts, passant à son tour ses jambes sous les couvertures. Il se pencha ensuite, pour lui embrasser tendrement le front et lâcha sa main pour mieux passer un bras sous sa taille, et l’autre sous ses épaules. Elle était si légère, si fragile entre ses bras alors qu’il l’attirait contre sa poitrine, qu’elle tremblait, subissant sans doute le contrecoup de l’épuisement. Il l’entraîna doucement en arrière pour la déposer là où sa nuque pourrait reposer sur l’oreiller de plume. Il lui jeta un regard intense, brillant à la lumière vacillante de la chandelle qui se consumait, qui jetait des reflets étranges et vacillants sur la scène. Il voulait lui communiquer toute la tendresse, tout l’amour dont elle l’emplissait.

    Il souffla la chandelle puis roula de côté, sans cesser de l’étreindre, de l’attirer contre sa poitrine. Il en était incapable, n’en ressentait pas le besoin. Il gardait une main sous sa nuque et l’autre reposait, protectrice, un peu possessive aussi, dans le creux que dessinait sa taille. Alors, simplement pour lui assurer qu’il veillait sur elle, pour conjurer ses cauchemars, il lui parla doucement, enfouissant sa tête dans ses cheveux :

    - Moi aussi j’ai besoin de toi. Je t’aime. Je veux rester près de toi. Oh comme tu es belle mon amour. Je voudrais tant de donner bien plus encore. Ne t’éloigne pas, je promets de veiller sur ton sommeil.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  29. #59
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    19 141

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Astrée ferma les yeux, se blottissant contre celui qu'elle aimait tant, et qui seul savait la comprendre, lui transmettre sa force. Elle sentait la chaleur de son corps contre le sien, la douceur de son amour, des mots qu'il prononçait. Elle se sentait bien. Infiniment bien. Ses angoisses avaient reflué à l'instant même où il l'avait prise dans ses bras. Il ne restait en elle plus que l'amour, la confiance. Le bonheur. Elle avait posé une main contre son torse nu et le caressait doucement, rêveusement. Tendrement.
    Elle se redressa légèrement pour lui déposer un baiser dans le cou.

    - Merci. Merci pour tout, mon amour. Je crois que je ne mesure pas encore la chance que j'ai de t'avoir.

    Elle se laissa glisser un peu plus sous les couvertures, cherchant une position confortable. Se recroquevilla contre lui, nichant sa tête au creux de son épaule, juste sous son bras qui l'enlaçait. Puis elle ferma les yeux. La dernière image qu'elle grava dans son esprit avant de s'endormir était celle de grands yeux verts remplis d'amour. Suffisamment forts pour faire fuir tous les cauchemars.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  30. #60
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    18 035

    Re : [Lieu] Deux-Ponts

    Quête : Rendez-vous manqué

    Un sourire s’épanouit sur les lèvres du rôdeur alors qu’il se détendait au rythme de la respiration de plus en plus apaisée d’Astrée. Pourtant, malgré son grand épuisement, il ne s’endormit pas tout de suite. Ses yeux restaient ouverts, posés sur le visage endormi qui lui faisait face. Il se repassait les images de la journée, leur premier baiser qui l’avait pris de court, les baisers passionnés qui avaient suivis, chaque fois surprenant, grisant. Astrée blottie contre lui alors qu’ils progressaient vers Deux ponts. Les révélations douloureuses qu’elle avait tenu à partager avec lui, qui avaient renforcées leur lien, en avaient prouvé la solidité. Puis il se repassa des dizaines de fois les sensations qu’il avait éprouvées en soignant son dos blessé, en la touchant, lorsqu’elle avait attiré ses mains vers sa poitrine, puis lorsqu’elle lui avait montré son corps nu, si féminin, si beau si sensuel.

    Alors que son esprit s’enfuyait dans les limbes, son cœur revivait les moments délicieux, l’amour qu’il avait lu dans ses yeux, qu’elle lui témoignait dans chacun de ses gestes, dans les regards qu’elle coulait vers lui, dans la complicité de leur proximité. Il se réjouissait de leur intimité de tout ce qu’il leur restait à partager, de la vie heureuse qu’il pourrait passer dans ses bras. Il était pris d’une euphorie indescriptible alors que tous ses sens lui faisaient délicieusement prendre conscience de sa présence : son odeur féminine exacerbée par leurs moments passionnés, celle de ses cheveux, le bruit apaisant de sa respiration, de son corps se mouvant légèrement sous les draps, le goût encore prégnant de ses lèvres, de sa peau qu'il gardait précieusement sur sa bouche. Mais surtout la chaleur de son corps blotti contre le sien, lové dans ses bras, de sa main sur sa peau si douce…

    Il se laissa glisser dans un sommeil bienheureux, plus en paix qu’il ne l’avait jamais été. Il n'était plus seul pour affronter la vie et soudain elle apparaissait plus belle, plus vive, pleine d'espoirs.
    Dernière modification par Kasumi ; 19/04/2009 à 14h18.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

Page 2 sur 21 PremièrePremière 123412 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [SOLUCE] Deux armes
    Par Finrod Felagund dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 20
    Dernier message: 02/07/2008, 09h58
  2. Idée de deux PNJ
    Par auctor dans le forum Idées
    Réponses: 18
    Dernier message: 22/04/2008, 16h03
  3. Deux armes...
    Par Mekren le maudit dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/01/2008, 09h21
  4. [MOD] Peut-on créer de nouvelles races et de nouvelles zones ?
    Par Non inscrit dans le forum Généralités sur la création d'un mod
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/01/2008, 09h39
  5. [BGT] Deux armes
    Par huguesdu14 dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/03/2007, 15h44

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251