Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 77

Discussion: [Quête] Au sommet de la tour...

  1. #1
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    [Quête] Au sommet de la tour...

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Le sommet de la tour de Samuel de Presle est hexagonal. Un côté non muré s’ouvre à l’Est sur une terrasse longue de quatre mètres et large d’autant. Le reste est plongé dans une pénombre renforcée par les tentures et les volets qui obscurcissent les larges fenêtres. Ce qui devait autrefois être un petit sanctuaire de Lathandre est désormais un temple dédié à Shar. L’ancien autel a été couvert d’un drap noir, des bougies qui diffusent de l’obscurité brûlent, posées à même le sol. On n’y trouve aucun autre mobilier. Il y règne une odeur de sang séché ténue et le vent glacial de l’extérieur souffle autour des murs, dans un fracas tempétueux. Cette zone se trouve hors des ténèbres du vallon.

    ***

    Astrée se sentit poussée sur le sol de pierre glacée. Sa tête continuait à lui tourner violemment et on lui avait arraché son masque de Sharite. Elle était dans une salle sombre, à l’exception d’une lumière triomphante qui venait de l’extérieur, dans son dos, et lui permettait de deviner les formes autour d’elle. A un bourdonnement, elle devina que deux personnes, au moins, se trouvaient derrière elle et parlaient. Elle avait, évidemment, perdu son arc au moment de son agression.

    HRP : N’hésite pas à faire des posts très courts si tu veux prendre des infos ou poser des actions uniques… Comme tu le sens.
    Dernière modification par Galathée ; 26/12/2008 à 14h17.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  2. #2
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Re : [Quête] Au sommet de la tour...

    Astrée tenta de reprendre ses esprits. On l’avait poussée brutalement sur le sol glacé, et elle n’avait eu que le temps de mettre ses mains en avant pour éviter que sa tête ne cogne le sol. Une douleur lancinante à la tempe la ramena à la réalité. Elle se souvenait avoir reçu un coup violent. Et juste avant…. Elle revit l’image du rôdeur entouré par deux morts-vivants, aveugle dans l’obscurité. Sans aucune chance de s’en sortir.

    Kasumi… Elle repensa une seconde à la statuette qu’il lui avait offerte et dont elle sentait la présence dans sa poche. Son cœur se serra douloureusement à la pensée qu’il était seul, là-bas, en train de se faire tuer sans qu’elle puisse rien faire pour l’aider. Elle devina soudain, confusément, qu’elle ne supporterait pas qu’il meure. Non. Pas lui.
    Elle serra les dents mais ne put empêcher une larme de rage de perler à ses paupières. Ce n’était pas possible. Ils ne pouvaient pas tous mourir ainsi, pas maintenant.

    Et Taliesin, qu’était-il devenu ? Peut-être avait-il déjà été tué ? Non, elle ne devait pas penser à cette éventualité. S’il était vivant, il pourrait faire quelque chose. Il avait parlé d’un sort de lumière… Oui, elle devait s’accrocher à ce minuscule espoir. Bien dérisoire, certes. Mais c’était tout ce qui lui restait.

    Elle serra les poings et se releva lentement, prenant conscience de ce qui l’entourait, des voix derrière elle. Elle refusait de se laisser abattre. Elle devait s’accrocher à l’idée que Taliesin était vivant, qu’il sauverait Kasumi, qu’ils viendraient à son secours. Et si cela n’arrivait pas… Alors elle n’aurait plus qu’à se laisser mourir. Mais pour l’instant… Pour l’instant elle était vivante. Ils attendaient sans doute qu’elle se jette à genoux devant eux, qu’elle implore leur pitié, ou qu’elle s’effondre en larmes… Mais elle ne leur ferait pas ce plaisir.

    Elle s’aperçut soudain qu’ils lui avaient laissé son bâton. Bien sûr, elle n’avait aucune chance, ils étaient sûrs de leur force et de leur victoire. Elle sentit soudain la rage l’envahir. Et même si c’était absurde, même si c’était ridicule, elle saisit soudain son arme, se retourna, et, de toute la force de sa rage et de son désespoir, se précipita vers l’adversaire le plus proche, sans même chercher à l’identifier.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  3. #3
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    La personne la plus proche s’avéra être un des deux hommes qu’Astrée avait aperçus dans la salle commune, peu auparavant. Elle n’eut pas l’opportunité de le détailler, il était grand et mince, le regard vif, qui croisa le sien avant d’esquiver sa charge et de saisir le bâton à pleines mains. Le sang battait aux tempes de la jeune femme, douloureux, et elle ne voyait pas parfaitement dans le contre-jour marqué entre les ténèbres du temple et le jour rayonnant qui illuminait la terrasse. Pourtant elle sentait que si son adversaire était plus vif qu’elle, il était aussi un peu moins fort. Un coup sec lui arracherait certainement le bâton, si tout voulait bien arrêter de tourner autour d’elle.
    La seconde personne, une femme, s’était mise à incanter à sa droite. Son timbre féminin psalmodiait à toute vitesse, grinçant, de mauvaise augure.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  4. #4
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Elle avait compté sans la douleur qui lui vrillait le crâne, sans le contre-jour qui l’éblouissait. Son adversaire n’eut aucun mal à esquiver sa charge mal ajustée et à saisir son bâton. Et sa tête tournait tellement qu’elle faillit bien le lâcher. Ce n’est qu’un ultime sursaut de volonté qui lui fit resserrer sa prise sur l’arme.

    Elle arracha d’un coup sec le bâton des mains de son adversaire. Et tenta à nouveau de frapper, sans réel espoir de réussir. Le contre-jour, ajouté à la douleur violente qui lui martelait la tempe, mouchetait sa vue de tâches noires et blanches, et ses coups étaient approximatifs. Mais, serrant les dents, elle tenta de viser de son mieux, et y mit toutes ses forces. Provoquant au passage une nouvelle flambée de douleur dans son crâne.

    A côté, elle entendait psalmodier la prêtresse. Elle savait qu'elle n'avait aucune chance de l'emporter. Mais au moins se serait-elle battue de son mieux.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  5. #5
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Son adversaire esquiva à nouveau sa charge, se déportant d’un pas sur la gauche. Elle sentait qu’en d’autres circonstances, la lutte aurait été nettement plus serrée : ce n’était apparemment pas un guerrier rompu au corps à corps, bien qu’il soit vif comme le serpent. Elle s’apprêtait à porter un nouveau coup lorsque l’incantation s’interrompit et qu’elle se sentit frappée par un boule d’énergie sombre, qui se perdit en elle. D’abord, elle eut l’impression d’avoir réussi à repousser le sortilège, protégée par une quelconque résilience de son organisme, mais une seconde plus tard, elle déchanta. Une douleur fulgurante la vrilla, lui coupant les jambes, et elle tomba à genoux. Le clerc en profita pour lui balayer les avant-bras d’un coup de pied bien ajusté et lui écrasa ensuite la main de sa botte, la forçant à lâcher son bâton.
    Haletante et percluse, Astrée reprenait tout juste ses esprits qu’une nouvelle vague de souffrance l’ébranlait tout entière. Il y avait quelque chose en elle, quelque chose qui la détruisait de l’intérieur, elle sentit du sang perler sur sa langue.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  6. #6
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    La douleur subite prit Astrée de court. La seconde d’après, elle tombait à genoux, et on lui écrasait la main. Elle lâcha son bâton, mais n’en avait cure : tout son esprit était tourné vers cette douleur qui lui vrillait le corps. Haletante, elle tentait de reprendre son souffle.

    La seconde vague de souffrance lui arracha un gémissement. Le goût du sang dans sa bouche lui donna un haut-le-cœur, et elle sentit une bouffée de panique l’envahir. Qu’étaient-ils donc en train de lui faire ? Quel était ce sort qui la détruisait à petit feu ?
    Comme la douleur refluait un instant, elle tenta de se reprendre, et de se redresser. Mais la souffrance, à nouveau, explosa en elle, lui arrachant un cri étouffé. Son corps se replia sur lui-même tandis qu’elle crachait quelques glaires ensanglantées. Pas moyen de reprendre son souffle, elle avait trop mal.

    Elle se dit qu’elle allait mourir. Ils allaient la faire souffrir et la détruire à petit feu. Lentement. Cruellement. Elle sentit des larmes d’impuissance et de souffrance couler le long de sa joue. Et ne chercha même pas à les retenir. A quoi bon ? Ils étaient plus forts, de toute façon.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  7. #7
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Les deux Sharites la toisaient, à présent, debout autour de son corps prostré par la souffrance. Elle entendit l’un d’entre eux donner un coup de pied dans son bâton et l’envoyer glisser sur la pierre, jusqu’au silence : il avait dû tomber dans le vide sous la terrasse.
    « Soigne-la. » dit alors l’homme à mi-voix. « Morte, elle ne sert à rien. Je me charge de lui couper les ailes. »
    Ils se mirent à psalmodier de concert. Astrée sentait le poids d’un pied qui la clouait au sol, entre les épaules, tandis qu’une nouvelle onde de souffrance lui traversait la poitrine et le ventre. Une seconde plus tard, une brume bienfaisante l’engloba, calmant la douleur, lui rendant une énergie vitale qui avait commencé à lui faire défaut. Au même moment, elle se sentit frappée par un rayon pernicieux, qui lui donna l’impression que tout son organisme était brutalement aspiré vers un point situé juste au-dessus d’elle, sans pour autant bouger. La sensation furtive lui coupa le souffle, avant de la laisser inerte sur le sol. Elle pouvait encore bouger, elle le sentait. Pourtant, quelque chose lui avait été retiré. Elle se sentait faible, beaucoup trop faible. Comme quand elle avait été frappée par l’ombre au creux des bois.
    « Dommage que Noir Dessein est parti. » fit la femme avec un petit rire de crécelle.
    « Nous improviserons. » répartit calmement son interlocuteur.
    Et il se remit à incanter.

    HRP : La force d’Astrée est réduite à 6.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  8. #8
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    La douleur avait reflué, laissant Astrée épuisée. Elle se sentait désespérément faible et impuissante. Elle avait l’impression d’être un petit animal piégé, sans aucun moyen d’influer sur son sort. Mais elle était vivante. Et la souffrance s’était enfin tue.
    Elle prit conscience qu’elle n’allait pas mourir. Pas encore en tout cas. Ils voulaient la garder en vie. Mais à quelle fin ? Pour servir d’otage au cas où ses compagnons échappent au piège ? Pour l’interroger ? A cette idée, elle sentit une sourde angoisse monter en elle. Saurait-elle résister ? Jusqu’à quel point ?

    Elle inspira profondément. Elle ne devait pas penser à cela. Elle était vivante. Ses compagnons l’étaient peut-être aussi. Et ils allaient la tirer de là.
    Vraiment ? Tu crois vraiment qu’ils ont une chance de te sortir de là ? Tu es une otage… Ils ne les laisseront même pas approcher. Et ils se serviront sans doute de toi pour les obliger à se rendre.
    Son cœur se serra à cette idée. A cause d’elle, ils allaient échouer. Et à cause d’elle, ses compagnons seraient encore plus en danger…

    Non, elle ne devait plus y penser. Ses ennemis voulaient qu’elle soit terrorisée, qu’elle se sente impuissante.
    Et ils y arrivent parfaitement. Je suis tellement faible que je ne peux rien faire pour me sortir de là, et Kasumi et Taliesin vont devoir prendre des risques supplémentaires pour me sauver…

    Elle se força à retrouver son calme. L’homme au-dessus d’elle lui appuyait toujours son pied entre les omoplates, et elle était incapable de se dégager. Mais elle était vivante. Et comptait bien le rester. Elle ne devait penser à rien d’autre. Sinon ils auraient gagné.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  9. #9
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Astrée fut frappée peu après par un deuxième rayon d’énergie drainante, semblable au premier. A nouveau, elle eut la sensation qu’on lui arrachait une partie d’elle-même. Le pied qui la maintenait au sol se déplaça, la libérant.
    « Elle ne devrait plus nous ennuyer. Attache-la. » dit l’homme.
    La rôdeuse se sentait épuisée, comme si elle n’avait plus dormi plusieurs nuits, et le froid qu’elle avait jusqu’ici trouvé pénétrant, paraissait s’être amplifié encore. Sans qu’elle puisse se défendre, on lui attacha les poignets dans le dos à l’aide d’une corde, puis elle fut redressée sans ménagements, en position assise. L’homme s’accroupit en face d’elle, la scruta et lui sourit.

    « Ça n’a rien de personnel. » siffla-t-il, goguenard.
    Puis il se releva et passa derrière elle. Assise sur le sol, face au jour flamboyant qui baignait la terrasse de la tour, Astrée remarqua alors la présence d’une troisième personne. A moins de dix mètres, debout sous le soleil entre deux piliers de pierre blanche, un homme lui tournait le dos. Eblouie, elle avait du mal à le discerner clairement, mais il ne bougeait pas, les bras écartés au-dessus de sa tête, apparemment nu, une lueur rouge de mauvaise augure lui baignant le dos des omoplates au haut des cuisses.
    D’une secousse sur ses liens, on lui intima de se lever.


    HRP : et une constitution à 8. On va s'arrêter là...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  10. #10
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée était épuisée. Toute la précarité et l’horreur de sa situation lui apparaissaient clairement. Elle n’avait plus de force. Elle tenait sans doute à peine sur ses jambes. Assise sur le sol glacé, elle se sentait percluse de fatigue, gelée, et comme assommée par le spectacle qui s’offrait à elle. Elle grelottait, sans savoir même si c’était de froid ou de peur.

    Ainsi, Albérich était là. Vivant. Mais dans quel état…
    Ce n’est peut-être pas lui, corrigea-t-elle intérieurement, c’est peut-être un des paladins…
    Mais elle savait qu’il n’en était rien. Le chef de la troupe de paladins était mort. Pourquoi l’un d’eux aurait-il été gardé en vie ? Non, l’homme qui lui tournait le dos, apparemment attaché à deux piliers, était le conseiller. Elle en était certaine.

    Elle s’appliqua à ne rien laisser paraître de ses pensées. Ses tortionnaires ne savaient peut-être pas la raison de leur présence ici, inutile de les mettre sur la voie en paraissant connaître l’homme. L’expression de surprise qui était sans doute apparue sur son visage à la vue de celui-ci les induirait peut-être en erreur…

    Elle observa plus attentivement la scène, découvrant les marques rouges sur le corps du prisonnier. Pauvre Albérich. Il était en leur pouvoir depuis une veille. Peut-être plus, elle avait perdu le décompte des jours. Par quel miracle avait-il pu survivre aux tortures qu’on avait dû lui infliger ?
    Non, il n’y avait pas de miracle là-dessous, comprit-elle instantanément. Ils l’avaient simplement soigné chaque fois qu’il était proche de la mort. Comme ils l’avaient fait tout à l’heure pour elle.

    Elle sentit qu’on lui intimait l’ordre de se lever. Les jambes flageolantes, elle obtempéra. Et sentit une vague de peur l’envahir : qu’allait-il se passer maintenant ? Qu’allait-on lui faire ?
    Dernière modification par Voyageuse ; 26/12/2008 à 21h10.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  11. #11
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Le clerc entraîna Astrée sur la terrasse, où le soleil la frappa brusquement, alors qu’elle contournait la silhouette attachée à ses piliers. Son dos n’était qu’un entrelacs de lacérations sanglantes. C’était un homme dans la trentaine, aux cheveux noirs, le visage et le corps marqués par la souffrance et les privations. Sa peau était rougie par le froid, ses yeux larmoyants, mais il était conscient et croisa le regard de la jeune femme sans qu’aucune étincelle ni de surprise, ni de reconnaissance, ne s’y allume.
    « Encore une tentative et encore un échec. » fit le Sharite en poussant Astrée sur le sol. « Combien d’entre eux vont-ils venir périr à cause de toi ? »
    La jeune femme comprit qu’il ne lui parlait pas. Le prisonnier ne répondit pas davantage.
    « Tu peux choisir la manière pour celle-ci. » continua le Sharite sans se formaliser. « Pendaison ? Eventration ? Ecartèlement ? Veux-tu simplement que je la jette dans le vide ? Je peux la frapper jusqu’à ce que mort s’ensuive… ou la saigner. Je te laisse réfléchir un instant. »
    Le prisonnier ne bougea pas davantage.
    « Bon, si tu ne te décides pas, je vais d’abord la torturer. »
    Astrée entendit le son d’une lame glisser hors d’un fourreau, quelque part au-dessus de sa tête.
    « Je ne la connais pas. » dit alors le prisonnier, d'une voix caverneuse, qui n'avait plus dû servir depuis longtemps.
    « Choisis sa mort, Albérich. Choisis-la. »
    « Elle ne m’est rien. »
    « C’est un mensonge. Même les inconnus te sont quelque chose. Ils viennent mourir pour toi. »
    « Plus rien ne m’est rien. »
    « Qui penses-tu abuser ? »
    A cet instant, la voix de la clerc retentit dans l’ombre.
    « Calme Péril. Je pense que nous devons bouger. »
    Le clerc resta silencieux quelques secondes. Puis il se pencha, lia les chevilles de la rôdeuse et la tira en arrière d’environ un mètre.
    « Je vais vous laisser faire connaissance, dès lors, ça devrait te motiver à décider rapidement. Je risque d’avoir de bonnes idées en massacrant ses quelques complices pathétiques, je te préviens. »
    Puis, sans plus rien ajouter, il s’esquiva. Il heurta cependant le conseiller en passant, car celui-ci lâcha une plainte sourde. Quelques secondes plus tard, Astrée entendit la lourde porte qui fermait l’étage claquer et le bruit d'une clef tournant dans la serrure.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  12. #12
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée avait écouté avec une terreur grandissante la liste des tortures envisagées par son tortionnaire. Elle ressentit un élan de compassion pour Albérich, qui avait sans doute vu mourir ainsi plusieurs des paladins, et qui devait souffrir terriblement d’être à l’origine de tant de morts inutiles. Pauvre Albérich…
    Son cœur sembla s’arrêter un instant de battre quand elle entendit la lame glisser hors de son fourreau. Ils allaient la torturer. Elle retint son souffle…

    Et rien ne vint. Elle entendit comme dans un brouillard la discussion entre Albérich et son bourreau, et nota au passage que celui-ci était Calme Péril, le chef de la secte sharite. Puis plus rien. Ils étaient partis.
    Elle réalisa soudain qu’ils n’étaient pas sortis par pure bonté d’âme, ni par un heureux hasard. Mais pour aller combattre Taliesin et Kasumi. Elle blêmit. Ils n’avaient aucune chance d’en réchapper… Et elle ne pouvait rien faire pour les aider, rien du tout ! Ils allaient mourir, et tout ça n’aurait servi à rien. Et s’ils survivaient, ils seraient à leur tour amenés ici pour torturer Albérich…
    Non, reste positive. Ca prouve au moins qu’ils sont vivants !
    Malgré son désespoir, son cœur bondit à cette idée. Ils étaient vivants… Il devait rester une chance alors. Une infime chance…
    Tu rêves. C’est un combat perdu d’avance…

    Elle refusa, à nouveau, de se laisser abattre par le désespoir. Ils étaient vivants. Elle aussi. Albérich aussi. Alors elle devait garder espoir. Elle ne s’effondrerait que quand ses tortionnaires reviendraient, apportant avec eux une sinistre nouvelle. Tant qu’ils ne revenaient pas… Elle devait y croire encore.
    Elle se tourna vers le prisonnier, et tenta de lui faire partager cette minuscule bouffée d’optimisme. Il semblait en avoir tant besoin.

    - Mes amis vont nous sortir de là. Il faut y croire.

    De toute ses maigres forces, elle essaya de tirer sur ses liens, de les relâcher suffisamment pour se libérer. Sans succès. Ils étaient trop serrés. Du regard, elle chercha un objet tranchant. Peut-être l’un de leurs tortionnaires avait-il oublié ici un couteau, une dague ? Peut-être y avait-il une pierre tranchante ? Animée par l’énergie du désespoir et par un sentiment d’urgence, elle fouillait des yeux le moindre recoin. Espérant trouver quelque chose qui puisse l’aider.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  13. #13
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Astrée avait beau regarder autour d’elle, elle ne voyait rien qui eut pu l’aider. Elle se sentait faible et n’avait pratiquement aucune latitude de mouvement, les cordes mordaient sa chair et le froid était terrible. Le conseiller ne disait rien. Il aurait pu ne pas l’avoir entendue.
    « Je ne peux pas vous sauver… » fit-il finalement, avec lassitude. « Personne ne le peut. »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  14. #14
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    -Vous ne pouvez rien faire pour moi, c’est vrai, répondit-elle au conseiller. Mais ne baissez pas les bras. Nous ne sommes pas seuls. On va s’en sortir.
    Elle avait conscience que ces paroles étaient bien dérisoires pour le clerc qui avait vu tant de morts et subi tant de souffrances. A sa place elle aurait sans doute la même attitude résignée. Ou peut-être serait-elle morte de désespoir. Mais elle refusait de se laisser abattre pour l’instant. Il fallait trouver une solution. Il y avait forcément une solution.

    Mais elle avait beau regarder autour d’elle, elle ne voyait rien qui puisse l’aider. Elle savait que le temps pressait, que leurs tortionnaires pouvaient revenir d’un instant à l’autre, et que cela signifierait la fin de tout espoir. S’ils revenaient… Cela signifierait que ses compagnons seraient morts. Cette simple pensée la terrifiait. Elle ne voulait pas perdre ses compagnons. Elle ne voulait pas se dire qu’elle ne croiserait plus jamais le regard vert de Kasumi. Elle ne voulait pas imaginer le désespoir de la famille de Taliesin, de sa compagne, de leur fils.
    De toute façon, tu seras morte toi aussi, alors quelle importance ?

    Une idée la titillait à la limite de sa conscience. Il lui semblait laisser échapper quelque chose. Elle essaya de remonter le fil de ses pensées. Taliesin. Sa compagne…
    La chouette ! La chouette était sûrement dans les parages. Elle pouvait l’aider. Elle pouvait défaire ses liens.
    Elle adressa soudain un sourire radieux au conseiller.

    -J'ai peut-être une idée, souffla-t-elle.
    Et de toutes ses forces, elle se concentra, cherchant à localiser l’oiseau. La dernière fois qu’elle l’avait vue, elle était à proximité de la fenêtre du premier étage… Elle tendit son esprit dans cette direction approximative, élargissant petit à petit son rayon de recherche. Elle n'avait jamais mis autant de concentration à cette tâche. Elle devait absolument trouver Plume.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  15. #15
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Astrée laissa son esprit vagabonder dans les ténèbres du vallon, à la recherche de ce qui devait être l’unique forme de vie rapace à des lieues à la ronde. Heureusement, elle n’eut pas à puiser dans des ressources dont elle manquait cruellement. L’oiseau lui répondit rapidement, la laissa frôler son esprit, puis la rôdeuse sentit qu’elle approchait. Quelques secondes plus tard, secondes qui parurent durer une éternité, la silhouette de la chouette se dessina sur le bleu éclatant du ciel. La vue était magnifique depuis le dernier étage de la tour, portant bien plus loin que le vallon enténébré, par delà les moyennes montagnes, jusqu’aux cimes de la Forêt Maudite. Astrée pouvait comprendre pourquoi le Lathandrite l’avait construite jusque là, et comment il avait pu louer le soleil devant un tel panorama.
    Plume se posa devant la rôdeuse, la dévisageant de son curieux faciès en forme de cœur blanc, percé de deux yeux noirs de jais.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  16. #16
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    L’espoir était là cette fois-ci, bien présent, incarné par la chouette. Astrée en oubliait le froid qui la glaçait, la sensation de faiblesse qu’elle éprouvait, la précarité de la situation. Elle envoya à la chouette l’image de ses mains liées, derrière son dos, et lui demanda mentalement de s’y attaquer à coup de bec. Plume obtempéra. Elle sentit les serres de l’oiseau se resserrer sur son poignet, tandis qu’avec son bec, la chouette s’attaquait au lien, arrachant brin après brin, patiemment mais sûrement.
    L’opération lui parut durer une éternité. Elle n’avait pas assez de force pour tenter de briser les liens entamés, et dut attendre que Plume eût presque terminé pour sentir enfin la corde céder sous ses efforts.
    Elle laissa Plume s’envoler un peu plus loin et frotta ses poignets endoloris. Les serres avaient laissé une trace profonde, et les liens l’avaient meurtrie jusqu’au sang. Mais elle était libre.

    Elle dut recourir de nouveau à l’aide de Plume pour libérer ses chevilles, n’ayant pas suffisamment de forces pour desserrer la corde, même avec ses mains détachées. Elle remercia mentalement l’oiseau, et se promit de demander à Taliesin de remercier sa compagne.
    Puis elle se releva… et tout se mit à tourner. Prise de vertige, elle dut attendre quelques minutes pour retrouver une vision nette de ce qui l’entourait. Elle s’aperçut qu’elle grelottait de froid, que sa mâchoire claquait sans qu’elle puisse l’en empêcher. Elle ferait une bien piètre combattante si elle parvenait à rejoindre les autres…. Mais elle devait d’abord libérer Albérich.

    S’approchant du clerc, elle s’aperçut alors que ce n’étaient pas des cordes mais des chaines qui le maintenaient attaché aux piliers. Elle eut beau les examiner de près, il était évident qu’elle ne pourrait rien faire.

    - Je suis désolée, murmura-t-elle. Je ne peux pas vous détacher.
    Elle sentait la frustration l’envahir. Devoir partir et le laisser ainsi… C’était inhumain !
    - Mes amis se battent en-dessous, je dois trouver un moyen d'aller les aider… Même si je ne suis plus bonne à grand-chose après le traitement qu’ils m’ont fait subir, je ne peux pas les laisser combattre seuls. Mais ne vous inquiétez pas, nous allons vite revenir. Ils savent se battre.
    Elle s’efforçait de mettre dans son ton une assurance qu’elle était loin d’éprouver. Ils étaient peut-être déjà morts…

    Elle le regarda droit dans les yeux. Et n’y lut pas grand-chose. Elle réalisa tout ce qu’il avait enduré, et sentit la vanité de ses efforts pour le réconforter. Son regard s’attarda sur les brûlures. Les Sharites avaient fait en sorte que le soleil brûle cruellement le serviteur de Lathandre. Elle en comprenait tout le symbolisme.

    - Je peux quand même faire quelque chose pour vous soulager, dit-elle soudain.
    Elle sortit d’une de ses poches sa petite trousse de pharmacie, et en tira un onguent. Avec des gestes doux et légers, elle enduisit très rapidement les brûlures les plus graves d’une épaisse couche d’onguent. Cela ne lui prit que quelques instants. C’était dérisoire, sans doute, mais au moins aurait-elle la sensation d’avoir fait quelque chose.

    - Ils ont tué celle que vous aimiez… murmura-t-elle. Ils vous ont torturé et elle aussi… Je sais que tout doit vous sembler égal à présent. Mais vous êtes vivant. Et on va vous sortir de là. Il faut que vous teniez le coup, ajouta-t-elle en plantant son regard dans le sien. Sinon ils auront gagné.

    Elle rougit de se montrer ainsi presque directive avec un homme aussi haut placé. Qui était-elle pour lui parler ainsi ? Elle savait, au fond d’elle-même, que ses paroles étaient sans doute inutiles. Qu’ils l’avaient déjà démoli. Que plus rien ne le rattachait à la vie.
    - Je vais trouver un moyen de sortir de là. Puis je reviendrai. Très vite. Tenez bon.

    Elle s’éloigna en direction de la porte, lentement, pour lui laisser le temps de répondre s'il le voulait. Bien sûr, elle avait entendu tourner la clé dans la serrure. Mais s'ils l'avaient laissée dedans, elle savait comment la récupérer, en la poussant avec une petite tige rigide et en glissant sous la porte une feuille de papier arrachée à son carnet. Et sinon... Aurait-elle la force de descendre en rappel jusqu'à l'étage inférieur? Elle grimaça...

    Se souvenant que la tour était plongée dans l’ombre, elle chercha du regard le masque qu’elle portait avant sa capture.



    HRP : ce long post clôt l'année 2008... A l'année prochaine!
    Dernière modification par Voyageuse ; 28/12/2008 à 11h30.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  17. #17
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Le conseiller avait observé la jeune femme sans plus rien dire, comme indifférent à ses tentatives fructueuses de se libérer. Il se sentait étranger à ce qui l’animait, cette flamme vive qui parlait de confiance, d’espoir, de survie. Le froid, cette terrible lumière, la souffrance insidieuse, omniprésente, routinière… Il n’arrivait même pas à la penser là. Il ne savait pas qui elle était. Lorsqu’elle fut libre, il n’eut qu’une envie, qu’une seule chose à lui dire.
    Tuez-moi. Vous en avez l’opportunité, c’est peut-être notre seule chance.
    Mais la vie qui l’animait le prit de court, et il se laissa faire, à la fois reconnaissant et humilié, lorsqu’elle apposa un onguent apaisant sur ses blessures. Comme l’avaient fait les Sharites, mille fois.
    Dix fois.
    Mille fois.
    Peu importait.
    Les brûlures du soleil se turent, vaincues, pour un temps. Les lacérations du fouet se réduisirent à un chuchotement geignard. Il sentit sa carcasse trembler, gémir, se détendre. La jeune femme lui parlait, ses yeux brillaient d’une fièvre oubliée, il n’entendit pas un mot de ce qu’elle disait. Elle s’écarta, et il ressentit son départ comme une déchirure imprévue. Un être, un seul, bienveillant, un instant, puis la solitude qui se répand à nouveau, meurtrière.
    Pourtant, il n’avait jamais rien espéré.

    Astrée balaya le temple obscur du regard, profitant de la lumière intense du soleil hivernal, mais elle dut se rendre à l’évidence : on n’y avait laissé ni son sac, ni son masque. Tout ce dont elle disposait se trouvait sur elle ou dans le mobilier spartiate du sanctuaire sharite. La porte était bien fermée, la serrure vide. Ce n’était pas du chêne inébranlable mais un bois de conifère plutôt léger. Elle était cependant trop faible pour parvenir à l’enfoncer.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  18. #18
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée sentit le découragement l’envahir en s'apercevant de l'absence de son matériel. Elle n’avait aucun moyen de sortir d’ici. Elle ne pouvait aider ses compagnons, en train de se battre à deux contre…. beaucoup trop ! Elle ne pouvait rien faire, absolument rien. Sinon attendre que cette maudite porte s’ouvre…
    Ses yeux tombèrent sur le drap noir qui couvrait l’autel. Elle avait toujours son couteau dans sa poche, elle pouvait sans doute le découper en lanières, les tresser et fabriquer une corde sommaire pour descendre à l’étage en-dessous. Oui, mais… Si elle s’apercevait alors la fenêtre était obstruée ? Elle n’aurait certainement pas la force de remonter. Non, c’était un plan trop risqué. Elle garda quand même l’idée dans un recoin de son cerveau. Au cas où.

    Il lui fallait se résigner à la patience. Et espérer que lorsque la porte s’ouvrirait enfin, ce serait sur Taliesin et Kasumi et non sur les deux sharites... Sinon cela signifierait alors que ses compagnons seraient morts.
    Elle se secoua.
    Pas forcément. Ils peuvent aussi envoyer quelqu’un achever le conseiller si le combat tourne en leur défaveur.
    Elle devait se tenir prête à empêcher cela.
    Elle fit l’inventaire de ses maigres possessions : son couteau, une pelote de ficelle fine très solide, son briquet. Sa trousse de secours. Les potions d’Arya. Elle caressa un instant l’idée de mettre le feu à la porte, en mettant le feu au drap ou à un autre combustible.… Trop long sans doute. Sans compter qu’elle risquait de mettre le feu à toute la tour s’il y avait des boiseries de l’autre côté. A ne tenter, là aussi, qu’en dernier recours.

    Le froid était toujours aussi glacial, ses forces toujours aussi faibles, et elle se sentait épuisée comme si elle avait eu de la fièvre - peut-être en avait-elle, d’ailleurs, quelle importance ? Mais s’occuper ainsi à échafauder intérieurement les plans les plus irréalistes avait un effet stimulant sur son moral. Qu’ils viennent. Elle serait prête. Peut-être arriverait-elle à fabriquer un petit piège sur leur passage… Et elle avait même un semblant d’arme : son couteau qu’elle ne lâchait plus. Et elle n’hésiterait pas à s’en servir pour sauver sa vie ou celle du conseiller...

    Elle observa froidement la pièce qui l’entourait. L’endroit où elle était sensée être attachée n’était pas visible de la porte. Son évasion passerait donc inaperçue dans un premier temps, et elle bénéficierait de l’effet de surprise. Un bon point. Elle pourrait se cacher derrière l’autel.
    Elle se mit ensuite à fouiller méticuleusement la pièce, en veillant à bien remettre en place tout ce qu’elle déplaçait pour que ses ravisseurs ne s’aperçoivent de rien. Elle cherchait tout objet susceptible de l’aider à s’évader de la pièce, à libérer le conseiller, ou à tendre un piège. Elle observait les murs à la recherche de vieux clous oubliés, repérant les boiseries et piliers qui lui permettraient éventuellement de tendre une ficelle. Elle s'imprégnait de l'agencement des lieux, repérant les moindres recoins où elle pourrait se dissimuler.
    Dernière modification par Voyageuse ; 03/01/2009 à 21h08.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  19. #19
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Sur quatre des cinq autres côtés de l’hexagone qui formait le temple s’ouvraient de larges fenêtres, dont l’appui était à hauteur de hanche, et qui d’ordinaire devaient laisser entrer un soleil fabuleux. Toutes étaient masquées d’épaisses tentures noires et fermées de volets, lesquels n’étaient cependant pas scellés. Les débloquer était un jeu d’enfants. Elles étaient dépourvues de vitres, ce qui expliquait la température polaire qui régnait au sommet de la tour. Dans un coin, Astrée finit aussi par découvrir un coffre, qui se révéla ne contenir que de vieux livres écornés, apparemment des textes à la gloire de Shar, et de nouvelles bougies noires pour remplacer celles qui brûlaient un peu partout dans le sanctuaire, remplissant l’air d’une odeur infecte qui masquait presque celle du sang. Derrière une autre tenture, elle découvrit un banc unique, en bois clair, redressé. Il devait ne pas peser très lourd, pour quelqu’un de force normale. Elle parviendrait sans nul doute à le déplacer, mais au prix d’efforts importants.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  20. #20
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée hésitait. Elle pouvait sans doute tendre un petit piège à un éventuel intrus en attachant la ficelle au banc, le faire trébucher, et se précipiter pour… le tuer... Elle revit le geste de Kasumi, un peu plus tôt dans la journée, un éternité plus tôt : viser la gorge… En serait-elle seulement capable? Elle frissonna. Ce n’était pas le moment de flancher, elle n’avait pas le choix. Elle devait réussir.

    Une boule se forma dans sa gorge à l’idée qu’elle faisait peut-être cela pour rien : comment savoir si ses compagnons étaient encore en vie ? S’il leur restait une chance de réussite ?
    S’ils étaient morts les Sharites seraient déjà de retour.
    Maigre espoir.

    Ses yeux se posèrent sur la chouette, posée sur le mur entourant la terrasse, qui la fixait d’un air interrogatif. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Comment n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? Elle pouvait savoir ce que devenaient ses compagnons ! Elle pouvait même voir si les fenêtres de l’étage inférieur étaient obstruées, et ce qui l’y attendait éventuellement…

    Elle se concentra sur l’oiseau, tendit doucement son esprit vers le sien, et lui transmis l’image de Taliesin et Kasumi, probablement trois étages plus bas : qu’elle essaie de les trouver, de savoir ce qu’ils devenaient. Et au retour, elle lui demanderait de visualiser les fenêtres se trouvant au-dessous de celles de la terrasse, pour savoir ce qu’il s’y trouvait. Et il lui fallait aussi savoir si possible ce qu’il y avait au quatrième étage. Tout un programme…
    Elle se concentra de toute ses forces pour transmettre à Plume l’image de Taliesin, accompagnée de la sensation d’un grand danger imminent, pour qu’elle comprenne la gravité de la situation. Elle était certaine que pour aider le barde, l’oiseau lui donnerait toutes les informations dont elle avait besoin.
    Et elle l’envoya à la recherche de ses compagnons. Partagée entre espoir et inquiétude.
    Dernière modification par Voyageuse ; 03/01/2009 à 22h35.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  21. #21
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    L’oiseau prit son envol et plana une seconde au-dessus des ténèbres avant d’y plonger, retrouvant quelque peu son élément. La chouette décrivit des cercles concentriques autour de la tour, descendant petit à petit jusqu’au troisième étage, où la fine fenêtre de la cage d’escaliers lui permit de s’immiscer. Elle entra ainsi dans la tour, découvrant Kasumi et Taliesin devant les cellules, en train de parler avec une jeune Sharite blessée et secouée, le visage défait… Sans hésiter, la chouette voleta jusqu’au barde et se posa sur son épaule, nichant une seconde sa tête duveteuse contre sa joue.

    Astrée put constater, par les yeux du rapace, que ses deux amis étaient en bonne santé. Un cadavre gisait sur le sol, à leurs pieds, et la jeune femme qui leur faisait face était manifestement leur prisonnière. Elle était blessée et ne semblait pas en état de leur opposer quoi que ce soit. Taliesin était couvert de sang, mais cela ne semblait pas être le sien. Kasumi se tenait la nuque mais semblait bien éveillé lui aussi, le regard glacial. Ils étaient entiers et manifestement inquiets. Plume reprit son envol une seconde plus tard, et quitta la pièce pour regagner les hauteurs.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  22. #22
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée sentit un immense soulagement l'envahir en voyant ses compagnons vivants, et apparemment encore en état de se battre. Le regard dur de Kasumi témoignait de la rudesse du combat qu'ils avaient sans doute dû mener. C'était le regard froid d'un guerrier efficace... Mais ils semblaient inquiets. Sans doute le combat n'était-il pas totalement terminé?

    Elle quitta un instant le contact avec Plume pour reprendre ses esprits et analyser les informations qu'elle venait de lui livrer.
    Un seul cadavre à leurs pieds. Et une prisonnière. Ca faisait deux sharites en moins. Peut-être y en avait-il d'autres qu'elle n'avait pas vus. Mais il était probable qu'il leur reste encore des ennemis à combattre. Et dans ce cas, son aide pourrait être utile. Ou peut-être valait-il mieux qu'elle reste auprès d'Albérich?

    Il lui fallait davantage d'informations. Elle renoua le contact mental avec l'oiseau et l'envoya explorer les fenêtres du quatrième et du cinquième étage. Elle l'enjoignit de repérer tous les êtres vivants s'y trouvant, et de lui indiquer les positions éventuelles de fenêtres non obstruées au cinquième étage. En espérant que personne parmi leurs ennemis ne verrait la chouette : la présence d'un tel oiseau risquait en effet de leur mettre la puce à l'oreille...
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  23. #23
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Les deux étages suivants étaient plongés dans les ténèbres. Si Plume put s’introduire dans la cage d’escalier, elle ne tomba que sur des petits paliers fermés par des portes et dut faire le tour pour observer à l’intérieur des pièces. Les fenêtres n’étaient pas obstruées, mais elles étaient vitrées et fermées.
    Au quatrième étage, l’oiseau n’aperçut qu’une pièce déserte et silencieuse, des formes vagues sur le sol, sans doute des couchettes, un sac ou deux, reflet du dénuement habituel de ce camp érigé à la va-vite, qui semblait temporaire. Plume ne vit personne, mais il y faisait très sombre et plusieurs angles restaient cachés à son regard. Au cinquième, elle distingua trois silhouettes : deux étaient l’une en face de l’autre, une troisième restait près de la porte de sortie.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  24. #24
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Re : [Quête] Au sommet de la tour...

    Ils étaient juste en-dessous... Donc elle ne pouvait espérer descendre aider ses amis. Pas tout de suite en tout cas. Elle ordonna à la chouette de retourner temporairement auprès de ses compagnons, là où l'oiseau pouvait se poser sans se faire repérer, et rompit le contact mental pour réfléchir calmement. Ce n'était pas le moment de se laisser abattre par un obstacle aussi minime que... trois ennemis armés jusqu'aux dents! Elle renverrait Plume au cinquième étage dans un moment pour voir s'ils étaient toujours là.

    Elle hésitait. Devait-elle attendre ici, et se préparer discrètement à attaquer un éventuel intrus? Ses compagnons, jusque-là, s'en étaient bien tirés sans elle, et vu son état elle ne leur serait sans doute pas d'une grande utilité. D'un autre côté, parmi les trois sharites qu'elle avait vus, elle avait cru reconnaître Calme Péril, et peut-être la prêtresse qui l'accompagnait. Or ces deux-là savaient parfaitement qu'un combat se déroulait sous leur pieds. S'ils n'y étaient pas, cela signifiait sans doute qu'ils préparaient un piège pour ses amis...
    Elle se mit à marcher de long en large, tiraillée. Mais au fond d'elle-même sa décision était déjà prise. Elle ne pouvait pas rester assise sans rien faire.

    La plus urgent était d'obstruer la porte. Il lui fallut bien des efforts pour y amener le banc, trop lourd pour elle. Elle parvint cependant à la redresser en position presque verticale, le bloquant juste sous la poignée. Elle le fixa solidement avec de la ficelle, le cala avec le coffre, renforçant encore la solidité du dispositif avec un peu de ficelle, attachant le banc au coffre, reliant l'ensemble aux charnières de la porte... Une fois son montage terminé, elle vérifia qu'il était impossible d'actionner la poignée. Pour entrer, il faudrait enfoncer la porte, et ce serait loin d'être facile.

    Elle monta sur le rebord d'une des fenêtres, coupa la tenture verticalement au tiers de sa largeur, s'y pendit et se laissa tomber d'un coup pour en tester la solidité. Solide. Un tiers de la largeur suffirait pour supporter son poids sans problème. Elle détacha donc l'épais tissu et le coupa en trois bandes. Il lui faudrait ensuite partager chacune des bandes en trois larges lanières, les rouler sur elles-mêmes avant de les tresser. Cela prendrait un certain temps, mais elle était habile à cette tâche. Elle avait passé son enfance dans un village de pêcheurs et son adolescence à crapahuter dans les montagnes...

    Elle décida de s'installer à l'endroit où les sharites l'avaient laissée attachée, face à Albérich. Elle n'était pas visible depuis l'entrée et aurait le temps de se cacher derrière l'autel s'ils arrivaient, le temps qu'ils enfoncent la porte. Sauf bien sûr s'ils pouvaient se téléporter comme lors de son kidnapping...
    Un seul problème à la fois. Inutile de s'inquiéter d'une chose contre laquelle tu ne peux rien...

    Elle s'assit à l'endroit où gisaient les débris de cordes qui l'avaient emprisonnée, et sourit au clerc.

    - Je suis toujours là. J'ai bloqué la porte, et je vais fabriquer une corde pour aller aider mes amis. La chouette les a vus : ils sont vivants. On va s'en sortir...
    Patiemment mais efficacement, ses doigts s'étaient déjà mis au travail.

    HRP Tu me dis si j'ai trop avancé, je changerai...
    Dernière modification par Voyageuse ; 04/01/2009 à 16h21.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  25. #25
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Le clerc ne lui répondit rien, son visage reflétait la plus parfaite indifférence, et il ne la regarda pas travailler. En réalité, l’atténuation de ses souffrances le plongeait dans une étrange torpeur, il se sentait glisser vers l’inconscience, une inconscience qu’il savait dangereuse. S’il perdait pied, il ne lui faudrait pas longtemps pour s’asphyxier. Ce serait une sortie peu glorieuse, mais une sortie tout de même. Si la jeune femme pouvait retenir les Sharites ne fut-ce que quelques minutes, il avait une chance de pouvoir leur échapper.

    Astrée s’était à peine assise qu’elle entendit la clef tourner dans la serrure et quelqu’un secouer la porte, sans succès. Suivit un juron sonore, puis le silence. Sa barricade était toujours en place, mais les Sharites l’avaient découverte.
    Dernière modification par Galathée ; 04/01/2009 à 22h37.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  26. #26
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée jeta un œil inquiet vers le conseiller. S’il perdait connaissance, elle savait que son corps s’affaisserait et que les muscles de ses bras viendraient obstruer ses voies aériennes. Il s’asphyxierait.

    Elle n’eut cependant pas le temps d’y penser davantage. Une clé tournait dans la serrure.

    Elle avait déjà réfléchi à ce qu’elle ferait en pareil cas et n’hésita pas une seconde. Elle se précipita le plus silencieusement possible vers l’un des piliers, y attacha l’un des bouts de tenture et le fit pendre à l’extérieur de la terrasse. Espérant que ses ravisseurs croiraient ainsi à sa fuite.
    Elle se dirigea ensuite vers l’autel, espérant pouvoir s’y cacher avant que les intrus ne parviennent à pénétrer dans la pièce. Elle avait pris soin de prendre tout son matériel pour le dissimuler aussi. Et ensuite… elle préférait ne pas y réfléchir.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  27. #27
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Re : [Quête] Au sommet de la tour...

    Mais l’ennemi ne vint pas de la porte. Pendant un certain temps, dissimulée derrière son autel, Astrée n’entendit plus rien. Puis il lui sembla entendre des pas, loin vers la terrasse, avant que ne leur succède un nouveau silence. Elle finit par oser jeter un œil par-dessus le rebord de sa cachette et vit qu’un homme, celui qui l’avait agressée plus tôt, se tenait campé devant le conseiller et lui parlait à voix basse, penché à son oreille.
    Il se déporta ensuite sur la droite, contourna le prisonnier et se plaça juste derrière lui.

    « Alors, ma chère, où vous trouvez-vous ? » dit-il alors d’une voix forte. « Je ne suis pas certain que vous aimeriez vraiment que je vienne vous chercher. Et puis vous ne voudriez pas que je fasse du mal à ce pauvre Albérich, si ? »
    Disant cela, il posa une main sur l'épaule du conseiller et se mit à murmurer quelques mots à voix basse.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  28. #28
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Astrée sentit son sang se glacer sans ses veines en entendant les pas sur la terrasse. Ainsi, il s'était téléporté là-bas. Et il avait certainement jeté un œil sur sa minuscule corde qui pendouillait, révélant la supercherie. Elle était fichue.
    Elle inspira lentement, calmement, pour évacuer la peur qui menaçait de la paralyser. Puis jeta un coup d'œil sur la terrasse redevenue silencieuse, confirmant ainsi l'identité de l'intrus. Elle se demanda un instant ce qu'il pouvait chuchoter au conseiller.

    Les paroles qu'il prononça la firent frémir. Allait-il vraiment s'en prendre à Albérich?
    Il ne le tuera pas. Leur but est de le torturer par tous les moyens, pour cela il faut qu'il vive.
    Oui, mais Belenn avait dit qu'ils n'hésiteraient sans doute pas à l'éliminer s'ils perdaient la bataille. Peut-être qu'en bas les choses tournaient mal pour eux et qu'ils étaient décidé à en finir?
    Elle ne pouvait pas prendre ce risque...
    Et de toute façon, tu ne peux pas le laisser se faire torturer pendant que tu te caches. Et ça il n'hésitera pas à le faire...

    Il était loin d'elle, et elle n'avait aucun moyen d'arriver jusqu'à lui sans être vue : l'espace qui la séparait d'eux était vide et lumineux. Elle n'avait pas le choix... Elle serra rageusement les poings. Puis ferma les yeux un instant, se forçant à retrouver son calme. Les dés étaient jetés.
    Elle déposa son couteau ouvert dans sa poche, juste à portée de main. Au cas où. Elle l'aurait bien gardé dans sa main, ou dans sa manche, en le dissimulant, mais son adversaire s'en serait certainement aperçu : il semblait rompu à ce genre de pratiques....

    Lentement, calmement, elle se redressa. Son cœur battait sans doute un tout petit peu trop vite, mais elle était déterminée à n'en rien laisser paraitre.
    Elle fit un pas dans la direction de l'homme.

    - Je suis là, dit-elle d'une voix quelle s'efforçait de rendre la plus calme possible.

    Elle s'interdit de penser à ce qu'il allait faire d'elle. Servirait-elle d'otage ?
    Ne surtout pas y penser. Ne pas perdre ton sang-froid.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  29. #29
    Date d'inscription
    August 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 497

    Quête : Un sombre désir de crépuscule

    Calme Péril la regarda approcher sans rien dire, le sourire tranquille. Il ne fit aucun geste dans sa direction, garda la main sur l’épaule du conseiller, l’autre main sur la hanche, à proximité de sa masse d’armes.
    « Vous voilà raisonnable. » fit-il doucement. « Dans l’état dans lequel vous vous trouvez, c’est sans doute sage. Qui, sinon, un clerc, pourrait vous rendre un semblant d’énergie ? »
    Astrée entendit du bruit, provenant de l’étage inférieur, fracas de combat.
    « Ne vous inquiétez donc pas pour vos amis. Vous les rejoindrez bientôt. Il paraît que le paradis des héros est des plus agréables… »
    Il désigna le sol devant lui.
    « Vous me rendriez service en venant vous agenouiller juste ici. »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  30. #30
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    October 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 752

    Quête : un sombre désir de crépuscule

    Raisonnable ? Non, elle se sentait tout sauf raisonnable. Elle sentait son sang bouillir dans ses veines. Si seulement il n’avait pas sa main à proximité de sa masse d’arme. Si seulement elle n’était pas aussi affaiblie. Si seulement elle osait plonger sa main dans sa poche et brandir son couteau d’un coup sec en direction de sa gorge. Mais ce serait suicidaire. Il était sur ses gardes. Elle n’aurait pas le temps d’agir, il bloquerait son attaque en un instant. Et elle aurait perdu sa seule arme.

    Lentement, elle s’approchait de lui. S’efforçant de ne montrer aucune peur, aucune émotion.
    Il voulait qu’elle s’agenouille devant lui. Elle sentait tout en elle se révulser à cette idée. Une espèce de révolte bouillonnante qui lui interdisait d’obéir. Elle s’efforça de se calmer. Ce n’était pas le moment d’agir sur un coup de tête. Il fallait qu’elle réfléchisse. Et vite.

    Elle entendait les combats se rapprocher. Ses amis seraient bientôt là : elle devait absolument gagner du temps. Elle leva les yeux vers lui et l’interrogea sur un ton qu’elle réussit à rendre à peu près neutre :

    - Pourquoi ? Que comptez-vous faire ?
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Quête] Le festival de Cojum: Sur la route de la tour de Vigie
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 27/07/2008, 11h23
  2. [TLR] La quête de la deva de la Tour de Garde
    Par greywolf03 dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit "PNJ"
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/03/2006, 09h53
  3. Tour de garde...
    Par Mérillym Martial dans le forum Le Comptoir d'Amn
    Réponses: 55
    Dernier message: 13/02/2006, 09h37
  4. Déclencher la quête de la tour de garde
    Par totoman33 dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/08/2004, 16h02
  5. [Quête] La tour des éléments
    Par Aloysius Kelsen dans le forum La Forêt de la Lorien
    Réponses: 156
    Dernier message: 18/04/2004, 11h05

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250