Page 3 sur 34 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 991

Discussion: [Lieu] L'Abri d'Astrée

  1. #61
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    Astrée écouta attentivement les explications, essayant de mémoriser la carte approximative qu'Alice lui dessinait.
    "Je te fais entièrement confiance pour l'itinéraire", lui dit-elle. "Je suis ici depuis peu de temps et je n'ai jamais pris le temps de partir explorer les villages alentours. Je recherchais plutôt la solitude... Toi, en revanche, tu sembles bien connaître la région."
    Elle observa de nouveau l'itinéraire et poursuivit :
    "C'est une bonne nouvelle qu'il y ait des villages pour faire halte. J'espère que leurs tarifs sont abordables, je n'ai guère d'économies. Mais bivouaquer en cette saison n'est jamais agréable, surtout si l'humidité ambiante nous empêche de faire du feu. J'ai quand même prévu tout le nécessaire, au cas où... "
    Alice avait mentionné que peut-être leur expédition s'arrêterait à Respelm. Astrée n'osait trop y croire.
    "Tu dis qu'à Respelm il y a un prêtre de Lathandre? Ça aussi, c'est une bonne nouvelle. Il ne pourra pas intervenir seul, mais peut-être nous apprendra-t-il que le problème a déjà été signalé : dans ce cas, nous n'aurons pas besoin de poursuivre notre route. Et au pire, s'il nous demande d'aller jusqu'à Luménis, au moins pourra-t-il nous indiquer à qui nous adresser là-bas."

    Le repas était prêt, à en juger par l'odeur délicieuse qui se dégageait. Elles s'installèrent autour de la petite table pour le déguster.
    "Je n'ai que de l'eau à te proposer", s'excusa Astrée. "Et pas de dessert... Ah, si, il me reste des pommes."
    Elle les fourra de confiture et les fit chauffer doucement dans une gamelle, obtenant un dessert presque acceptable...
    Repues, elles allèrent se coucher de bonne heure, non sans avoir vérifié une dernière fois que leurs montures étaient bien installées, et tout leur matériel prêt. Il faudrait partir de bonne heure le lendemain.

    Elle s'éveillèrent à l'aube et déjeunèrent copieusement avant d'aller retrouver Moïse et Fougère. Le ciel était encore dégagé, mais des nuages lourds s'amoncelaient à l'horizon, annonciateurs de pluie - ou peut-être de neige vu la température... Les deux bêtes semblaient sentir que quelque chose d'inhabituel se préparait, et piaffaient d'impatience. Astrée prit le temps de calmer Moïse avant d'installer son harnachement. Avec les provisions, la tente, leurs bagages, leurs armes, le chargement était imposant. Mais les deux montures étaient robustes et ne protestèrent pas quand le poids des cavalières vint s'ajouter au poids de l'équipement. Doucement, le petit convoi se mit en route, se dirigeant vers la lisière de la forêt.
    Dernière modification par Voyageuse ; 06/10/2008 à 18h24.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  2. #62
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les deux cavalières suivirent l’orée de la forêt pendant toute la journée. En milieu de matinée, il se mit à pleuvoir, une pluie serrée et froide, qui transforma la piste en boue, et des ruisseaux grondants, éphémères, dévalèrent les pentes tranquilles de la moyenne montagne pour venir croiser leur chemin. Heureusement, les arbres de la lisière étaient encore couverts de feuilles brunes et leurs branches offraient une protection acceptable contre l’ondée. Les deux jeunes femmes finirent d’ailleurs par pénétrer sous le couvert de la forêt pour mieux s’en prémunir, et cheminèrent, plus lentement mais à l’abri, pendant quelques heures encore, avant de bivouaquer pour se sustenter. Alice supposait qu’elles arriveraient en vue du petit village après la tombée de la nuit, mais suffisamment tôt pour y demande asile. Un peu de troc leur garantirait un toit : l’argent n’intéressait pas vraiment les bergers qui ne quittaient pour ainsi dire jamais leurs collines. A l’approche de l’hiver, cependant, des provisions étaient toujours susceptibles de les intéresser, d’autant qu’Astrée et Alice ne leur en demanderaient pas. Elles mangèrent de bon appétit, puis remontèrent en selle. Fougère et Moïse étaient encore vaillants, même si Astrée pouvait deviner à mille petits signes que son destrier n’avait plus l’énergie d’antan.
    Leur progression tranquille ne rencontra aucun obstacle particulier. La forêt, malgré sa réputation sinistre, semblait n’abriter que du gibier conventionnel : bécasses rousses, écureuils sur le point d’hiberner, de temps en temps un lapin surpris qui détalait dans les broussailles. Astrée percevait parfois le passage d’un carnassier de grande taille, lynx ou loup, parfois un puma, et des traces sur les troncs ou dans l’humus révélaient les pistes des sangliers et des cervidés en maraude. En fin de journée, alors que le soleil avait depuis longtemps été avalé par les ténèbres de l’enchevêtrement sylvestre, elles firent une rencontre plus sinistre mais qui tourna court : elles surprirent un trio de gnolls en train de dépecer une biche. Ils détalèrent cependant à leur approche, abandonnant la carcasse sanguinolente de leur victime dans les fourrés. Alice resta aux aguets pendant de longues minutes, mais ils ne revinrent pas, et haussant les épaules, elles reprirent leur route.
    La nuit finit par les englober complètement, et il leur fallut allumer des lanternes pour se guider. Elles regagnèrent la lisière de la forêt.
    Enfin, dans le lointain, quelques lumières faiblardes se dessinèrent. Les chevaux accélérèrent le pas, pressés de rejoindre le village, alors que la température était tombée.


    HRP : tu peux décrire le village, et ce que fait Astrée en arrivant, mais pas présumer de la suite...
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  3. #63
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    HRP: Je m'en doutais un peu...

    "Village" était un nom bien pompeux pour ce hameau d'une dizaine de maisons, groupées comme pour se tenir chaud autour d'une minuscule place où trônait une petite fontaine, probablement alimentée par une source locale. Les bêlements qui s'échappaient de petits abris ne laissaient aucun doute sur la profession des habitants.

    La vue des habitations avait stimulé les montures, et c'est d'un pas joyeux que Moïse et Fougère s'approchèrent.
    Alice et Astrée mirent pied à terre à l'entrée du village. Tenant leurs montures par la bride, elles s'avancèrent vers la petite place, cherchant du regard quelqu'un qui pourrait leur indiquer un abri pour la nuit. Il était illusoire d'espérer trouver une taverne ici, mais peut-être quelqu'un accepterait-il de les héberger pour une nuit?

    L'heure était déjà avancée, et les habitants du village semblaient tous bien au chaud à l'intérieur de leurs demeures. Astrée décida donc de se diriger au hasard vers une des habitations. La plus proche, puisque toutes se ressemblaient. Ses fenêtres brillaient d'une lueur prometteuse.
    Dernière modification par Voyageuse ; 07/10/2008 à 21h00.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  4. #64
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Mais les deux jeunes femmes n’eurent pas le temps d’atteindre la porte qu’un homme en surgit, une fourche pointée en avant. Quelques autres silhouettes s’échappèrent des bâtiments voisins, brandissant l’un une pelle, l’autre une faucille, le troisième un simple bâton. Ils avaient l’air franchement hostiles, bien que les ténèbres ne permettent pas réellement de distinguer leurs visages, emmitouflés comme ils étaient dans leurs manteaux.
    « On a rien ! Tirez-vous ! » s’exclama celui qui avait ouvert la porte en agitant sa fourche avec véhémence, mais sans avancer pour autant.
    Un chien aboya quelque part derrière lui. Un autre lui répondit sur leur gauche.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  5. #65
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Les lois de l'hospitalité ont bien changé... se dit Astrée, interloquée.
    Sans doute ont-ils eu affaire récemment à des visiteurs malintentionnés...

    Elle s'arrêta et écarta légèrement les bras, paumes ouvertes vers l'avant, pour montrer à ses interlocuteurs qu'elle n'avait ni arme, ni intention hostile.

    "Bonjour," dit-elle avec un sourire engageant à l'adresse de l'occupant de la maison. "Nous ne sommes que deux voyageuses qui cherchons un abri pour la nuit. Nous nous rendons à Respelm, précisa-t-elle."

    Du coin de l'œil, elle surveillait les autres villageois qui s'étaient approchés, mais restaient pour l'instant à une distance prudente. Elle attendit la réponse, légèrement anxieuse.
    Ils ne vont quand même pas s'en prendre à deux femmes seules...

    Astrée avait déjà pu constater qu'en pareilles circonstances, les femmes inspiraient généralement moins d'inquiétude que les hommes, et elle escomptait bien que cela jouerait en leur faveur. Elle n'avait aucune envie de dormir dehors sous cette pluie glaciale.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  6. #66
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    « Comment qu’on peut savoir qu’c’est vrai ? » s’exclama un des villageois, quelque part dans le dos des jeunes femmes.
    « On a rien à donner ! Rien à donner ! Plus rien ! » fit un autre.
    La pluie avait repris, lancinante, crépitant sur la selle des chevaux et les épaules des voyageuses.
    « Même une fille, ça peut vouloir l’grabuge ! » renchérit un troisième.
    Celui qui avait ouvert la porte sembla réfléchir un instant.
    « On prend vos ch’vaux ! Si vous faites des misères, on les garde ! » dit-il finalement.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  7. #67
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Il y avait une telle hostilité et une telle peur émanant des villageois qu'Astrée en était décontenancée.
    "Nous ne voulons pas vous importuner," expliqua-t-elle calmement. "Si notre présence est vraiment indésirable, nous pouvons aller bivouaquer dans la forêt. Mais vu le temps qu'il fait, il faut bien avouer que cette idée ne nous enchante guère."

    Elle poursuivit,à l'adresse de l'homme qui lui faisait face :
    "Je vous assure qu'il n'est pas dans nos intentions de vous prendre quoi que ce soit. On était même prêtes à partager quelques-une de nos provisions avec vous en dédommagement. Si vous voulez qu'on vous confie nos chevaux pour la nuit, pourquoi pas? Mais puis-je être certaine que vous nous les rendrez demain?"

    Elle se demandait ce qui avait bien pu rendre ces bergers aussi méfiants vis-à-vis des voyageurs de passage. Sans doute avaient-ils été victime de vols récemment. Elle hésita un instant avant de leur demander :

    "Ma question est sans doute indiscrète mais... Pourquoi craignez-vous à ce point qu'on vous crée des ennuis? Avez-vous eu des problèmes récemment avec des visiteurs de passage?"
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  8. #68
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Un éclair claqua au-dessus d’eux et la pluie redoubla d’intensité.
    « Elles sont juste deux. » fit alors un des hommes. « Elles peuvent pas nous faire grand chose. »
    « Sauf si c’est des sorcières ou quoi. »
    « Rhett, on fait quoi ? »
    « Si vous êtes vraiment sans mauvaises idées, vous avez qu’à mettre les ch’vaux dans la grange. Nous, on sera justes si vous êtes justes. » dit celui qui se tenait toujours dans l’entrée de sa maison. « Après, tout le monde ici, et on causera. Mais si vous nous faites des misères… On sait s’battre, faut pas croire ! »
    C’était la peur, davantage que la hargne, qui transparaissait dans son ton.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  9. #69
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Astrée se dit que ces hommes devaient avoir eu de sérieux ennuis pour que deux voyageuses isolées leur causent une telle peur.
    "C'est d'accord, dit-elle. Je veux bien vous faire confiance. On va installer nos chevaux dans votre grange."
    Joignant le geste à la parole, elle prit Moïse par la bride et le conduisit en direction du bâtiment qu'il indiquait. Elle vérifia d'un coup d'œil qu'Alice la suivait avec Fougère.

    Elle hésita à prendre avec elle son sac à dos avec ses effets personnels. Mais ce simple geste pouvait paraître menaçant pour ces villageois aux abois : ils imagineraient sans doute qu'elle y cachait une arme.
    Mieux valait pour le moment tout laisser dans la grange, et revenir plus tard chercher les bagages et ôter le harnachement des bêtes. Ces hommes semblaient honnêtes. Laisser ouvertement toutes leurs affaires à leur vue témoignerait de la confiance qu'elle leur portait, et les inciterait à accorder eux aussi leur confiance en retour.
    Dernière modification par Voyageuse ; 10/10/2008 à 09h35.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  10. #70
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les deux jeunes femmes revinrent en arrière et l’homme à la fourche les laissa entrer dans sa cabane. Les autres bergers qui étaient restés au dehors s’empressèrent de s’engouffrer dans la pièce sur leurs talons. La petite maison était basse de plafond et relativement sombre. Elle était constituée d’une seule pièce au sol de terre battue, avec un âtre sommaire dans un mur et quelques peaux de moutons sur le sol. Une dizaine de personnes s’y entassaient désormais, et des formes allongées contre un mur indiquaient que d’autres avaient déjà été se coucher. Il y avait là six bergers dont le plus jeune devait avoir quinze ans et le plus âgé la soixantaine. Tous portaient des vêtements de peaux et avaient le visage rude et les épaules larges. Un vieillard somnolait près du feu en ricanant à voix basse. Deux femmes étaient assises à jetèrent un regard aux nouvelles arrivées, avec une suspicion non feinte. Elles avaient aussi le corps et les traits marqués par le labeur. Enfin, une petite vieille toute voûtée surgit de l’ombre, portant une bouilloire en métal qui sifflait.
    « Asseyez-vous donc, bande de rustres ! » grommela-t-elle d’une petite voix, et tous les bergers se découvrirent, penauds, avant de s’asseoir sur le sol.
    « Vous aussi, mes douces. » ajouta la grand-mère à l’intention d’Astrée et Alice. « Becka, apporte les bols. »
    Une des deux femmes se leva sans un bruit et alla chercher quelque chose dans un des coins obscurs de la pièce. Tout le monde était silencieux, désormais.
    « Alors, vous voulez juste dormir ? Parce qu’on a rien à vous donner, rien du tout. » grommela finalement l’homme à la fourche, un jeune gars d’une trentaine d’années, le regard inquiet.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  11. #71
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Astrée sentait un début d'exaspération l'envahir devant cette méfiance injustifiée. Mais elle préféra sourire au berger, et lui répondit calmement :
    "Je vous assure que nous voulons simplement passer une nuit au chaud. Nous devons nous rendre à Respelm, et en cette saison il ne fait pas bon camper dehors. C'est pourquoi nous espérons pouvoir bénéficier de votre hospitalité."

    La dénommée Becka posa sans mot dire les bols sur la table.
    "Si vous voulez, il nous reste plusieurs tranches de pâté en croûte. C'est la belle-sœur d'Alice qui l'a fait, et c'est vraiment une excellente cuisinière. Nous serions ravies de le partager avec vous, en échange d'un abri pour la nuit."
    Elle n'avait pas consulté Alice mais devinait qu'elle serait d'accord. Elle espérait intérieurement qu'il ne leur faudrait pas nourrir chaque soir un régiment de bergers affamés. Emerence avait prévu des quantités impressionnantes de nourriture, certes, et ce qu'elle proposait de partager ce soir ne leur manquerait pas. Mais si ça se reproduisait tous les soirs ce serait une autre affaire.

    Elle revint au sujet qui la préoccupait :

    "Vous semblez vous méfier des voyageurs de passage." C'était le moins qu'on puisse dire. "Avez-vous eu des ennuis récemment, des visiteurs malintentionnés? Ma question est un peu intéressée, au fond: nous allons voyager plusieurs jours, et mieux vaut être prévenues s'il y a dans la région des brigands dangereux."
    Dernière modification par Voyageuse ; 11/10/2008 à 13h26.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  12. #72
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    A la mention du pâté en croûte, un murmure traversa la pièce. Apparemment, la proposition recueillait pas mal d’intérêt, et Alice offrit d’aller le chercher. Elle disparut sous la pluie, abandonnant un instant Astrée avec les bergers. Ces derniers se réchauffèrent les mains sur les bols que remplissait la vieille femme avec un laid chaud et épicé.
    « Ils sont désolés. » fit-elle en servant Astrée et Alice, avec un sourire complice.
    « Nous n’avons pas l’habitude d’être… si peu accueillants. » ajouta l’homme à la fourche, confus. « Mais nous avons eu… des visiteurs récemment… »
    « Ils ont tout pris ! Toutes nos provisions ! Il ne reste rien, pas une miche de pain, pas un oignon ! »
    « Ils n’ont pas pris les chèvres. » fit la vieille.
    « Et heureusement qu’on les a cachées à temps. »
    « Et personne n’a été blessé. » ajouta-t-elle encore.
    Alice entra avec son pâté et elle fut accueillie comme un prophète. On lui ménagea une bonne place, mais personne n’osa bouger. Seuls les yeux dévoraient le festin, écarquillés.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  13. #73
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Leur attitude s'expliquait.
    "Je comprends mieux votre méfiance à présent." Astrée était indignée. "Quels vandales! Vous voler toutes vos provisions juste avant l'hiver! Comment allez-vous faire pour les mois qui viennent? Heureusement que vous avez vos chèvres... Et j'imagine que vous allez devoir chasser et pêcher un peu."

    Elle réfléchit un instant.
    "Je sais que ça ne remplacera pas tout ce qu'on vous a pris, mais on devrait pouvoir vous laisser aussi un peu de viande séchée, et des tubercules. Il nous en restera assez pour nous. Ça ne vous dépannera qu'un repas ou deux, hélas. En attendant, goûtez-moi un peu ce pâté en croûte."
    Alice et elle partagèrent équitablement le reste de pâté entre tous les convives. Le silence qui s'ensuivit, alors que tous dévoraient leur part, montrait à quel point le plat était apprécié.
    Le bol de lait chaud vint compléter le repas.

    Une fois que les appétits furent un peu rassasiés, Astrée se tourna à nouveau vers l'homme à la fourche :

    "Avez-vous signalé ce vol aux autorités? Peut-être que ces individus s'en sont pris aussi à d'autres communautés, ou s'apprêtent à le faire. Etaient-ils nombreux? Armés?"
    Dernière modification par Voyageuse ; 11/10/2008 à 17h26.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  14. #74
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    « Les autorités, ha ! »
    « Ils n’ont rien volé. Ils ont résiqui... résqui… »
    « Réquisitionné. »
    « Voilà, réquisitionné. On n’a rien pu dire. »
    « C’étaient des envoyés de Luménis. Des Lathandrites. On pouvait rien leur dire, ils avaient un papier, tout ça. »
    « Et ils ont tout pris, voilà. Bien intentionnés qu’ils disaient. On a plus rien à manger. Heureusement qu’c’est pas encore l’hiver, qu’il reste quelques semaines avant le gel. »
    « A mon avis, une semaine tout au plus… » intervint Alice, d’un ton lugubre. « Mais Astrée a raison. Nous vous donnerons ce que nous pouvons. Nous devrions arriver à Respelm dans deux jours, nous pourrons nous y ravitailler. »
    La naine se tourna vers la rôdeuse et lui sourit.
    « Et si nous nous levons suffisamment tôt, nous pourrions aller vous chasser quelques bêtes. Mon amie et moi-même sommes plutôt adroites… »
    « Vous feriez vraiment ça ? » lâcha une jeune femme, abasourdie, avant de rougir.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  15. #75
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    "Oui, bien sûr", s'exclama Astrée. "Nous serions ravies de pouvoir vous venir en aide."
    Elle n'avait pas osé proposer ce service, ne sachant pas le temps qu'il leur fallait pour arriver à Respelm. Mais si Alice estimait qu'elles avaient le temps d'aller chasser, alors elle était ravie de se rendre utile.

    Cette histoire de Lathandrites réquisitionneurs était pour le moins surprenante. Elle avait vaguement cru comprendre qu'il y avait eu quelques problèmes à Luménis ; du moins c'est ce qu'il ressortait de quelques conversations entre les bergers habitant près de chez elle. Mais ces problèmes semblaient réglés depuis plusieurs mois, et elle n'avait pas entendu parler de réquisition de nourriture. Elle fit part de ses doutes à ses hôtes :
    "Ce qui vous est arrivé est vraiment étrange. Je n'ai jamais entendu parler de pareil comportement de la part de Lathandrites. Il me semble que c'est contraire à la foi qu'ils professent... Et puis, pourquoi Luménis réquisitionnerait-elle de la nourriture? Et même si c'était le cas, ils ne vous auraient pas tout pris. Non, c'est vraiment bizarre. Je me demande ce ne sont pas de simples bandits qui se font passer pour des luméniens... Vous dites qu'ils avaient un papier pour prouver leur identité?"
    Dernière modification par Voyageuse ; 11/10/2008 à 20h23.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  16. #76
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les bergers s’entre-regardèrent, puis leur meneur rougit.
    « En fait, y’a que le vieux Max qui sait lire. » fit-il en désignant le vieillard qui somnolait près de l’âtre. « Il a jeté un œil au parchemin, mais il n’a plus toute sa tête… »
    Ils restèrent un instant silencieux, gênés.
    « Mais c’était un beau parchemin, avec un sceau en relief, comme ça, moi j’ai reconnu, je suis sûr que c’était le bon ! » ajouta un autre homme.
    « Puis ils avaient des beaux atours et des chevaux. Même qu’y’en a un qui pouvait soigner rien qu’avec ses mains, je l’ai vu faire. »
    « Leur chef avait le symbole de Lathandre sur son épaule, pour retenir sa cape. Un petit cercle rose. C’était des Lathandrites, pour sûr. »
    « En tout cas, ils en avaient l’air. » dit un autre, plus prudent.
    « C’était pour une expétion, qu’ils ont dit. Pas pour Luménis. »
    « Une expédition. »
    « C’est ce que j’ai dit, une expétion ! »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  17. #77
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Les visiteurs indélicats avaient visiblement mis tous les atouts de leur côté.
    "D'après ce que vous dites, effectivement, ils ressemblaient fort à des Lathandrites. Si ce sont des bandits qui se font passer pour eux, alors ils ont soigneusement préparé leur coup."

    Le seul moyen de vérifier l'identité des intrus était sans doute de poser directement la question aux Lathandrites. Elle proposa à ses hôtes de s'en charger.
    "Si vous voulez, quand nous serons à Respelm, nous pourrons nous renseigner auprès des Lathandrites pour tirer cette histoire au clair : si Luménis a lancé une expédition quelconque, ils seront au courant. Et si ce n'est pas le cas, ils seront certainement furieux que des personnes malintentionnées se fassent passer pour eux. Peut-être feront-ils une enquête. Au fait, vos visiteurs vous ont-ils dit quel était le but de cette soi-disant expédition?"
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  18. #78
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les bergers se dévisagèrent à nouveau.
    « On n’a pas vraiment osé leur demander… » fit l’un d’entre eux.
    « Ils étaient pressés, tous ces seigneurs, voyez-vous. »
    « Ils n’ont pas laissé un oignon ! Franchement ! Un simple oignon ! » s’offusqua un autre.
    « Ils n’ont rien dit quoi. »
    « Mais vous allez fatiguer ces petites avec vos récriminations. Elles y peuvent rien si des ruffians ont pris les réserves. » fit la vieille.
    « C’est vrai, on est désolés. C'est déjà gentil si vous pouvez nous donner un coup de main demain matin. »
    « Moi je peux vous accueillir sous mon toit, y’a de la place. » dit l’un des bergers. « Fait chaud et sec. J’irai dormir chez Rolf. »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  19. #79
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    "Merci", répondit Astrée au berger qui se proposait de les héberger. "C'est vraiment gentil à vous."

    Elle se tourna de nouveau vers le meneur de l'équipe.
    "Nous irons vérifier cette histoire à Respelm. Et nous vous dirons ce qu'il en est à notre retour, dans quelques jours, ou peut-être plus si nos affaires nous entrainent jusqu'à Luménis. Dans tous les cas, on s'arrêtera ici en rentrant. Et nous prendrons le temps de chasser un peu de gibier supplémentaire au passage... En attendant, vu l'heure tardive, il serait plus sage d'aller nous coucher. Surtout si nous devons nous lever aux premières lueurs de l'aube pour chasser."

    Elle se leva, suivie d'Alice. Une dernière question lui vint à l'esprit alors qu'elles s'approchaient de l'homme qui avait proposé son toit.
    "J'allais oublier : quand cette "réquisition" a-t-elle eu lieu? Les Lathandrites me poseront sûrement la question... Et avez-vous remarqué quoi que ce soit qui puisse permettre de les identifier? Ont-ils cité un nom par exemple?
    Elle pressentait que la réponse serait négative, mais sait-on jamais.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  20. #80
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les bergers secouèrent la tête.
    « Non, j’crois pas. » fit l’un d’entre eux. « Ils ont juste dit qu’ils venaient de Luménis. »
    « Ils étaient que quatre, avec un chariot, ils sont repartis vers les montagnes. » ajouta un autre.
    « Il me semble que la femme s’appelait Velma. Je crois. Mais je peux me tromper. On a essayé de se faire petits. »
    « C’était pas elle le chef. Le chef c’était le gars aux yeux noirs avec le disque rose. »
    « Oui, mais ils ont pas dit comment il s’appelait. »
    « Ils nous surveillaient. »
    Le berger qui avait proposé sa maison s’était levé à son tour.
    « Je vous amène à la cabane. C’est pas le grand luxe, mais ça devrait aller. »
    Il sourit maladroitement et gagna la porte. Derrière lui, d’autres se levèrent. C’était apparemment extinction des feux pour tout le monde. Il pleuvait toujours dru, mais l’orage s’était éloigné et seul un bruissement continu résonnait dans les ténèbres. Ça et là, des lumières bravaient l’obscurité, signe que quelques habitants résistaient à la nuit derrière leurs fenêtres barrées de volets. Personne n’avait de vitres, bien évidemment. Les bergers relevèrent leurs capuchons puis sortirent sous l’ondée, après s’être échangé quelques salutations laconiques. Le guide d’Astrée et Alice les conduisit vers une maisonnette à quelques pas, leur ouvrit la porte et entra pour allumer quelques bougies. Ensuite, il leur souhaita la bonne nuit et les laissa sur le carré de terre battue qui lui servait de demeure. A côté de cet espace sobre, la caverne d’Astrée ressemblait au paradis.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  21. #81
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    Sobre. C'était le mot qui décrivait le mieux la cabane où elles venaient de pénétrer. Une couchette sommaire dans un coin, et même pas de table. Apparemment tous les bergers mangeaient ensemble. Mais elles y seraient au sec, et même au chaud puisqu'un feu achevait de se consumer dans l'âtre. Elles s'empressèrent de le ranimer, puis prirent leur lanterne et ressortirent pour s'occuper de leurs montures et récupérer leurs affaires.
    Les bêtes semblaient bien installées. Elles avaient un baquet d'eau à leur disposition, et même un peu de foin. Elles durent réveiller Moïse, qui commençait somnoler, pour pouvoir lui ôter son harnachement.

    Chargées de leurs sacs, elle se hâtèrent de retrouver la chaleur de la cabane qu'on leur avait prêtée, et s'installèrent du mieux qu'elles purent, déposant leurs vêtements et chaussures près du feu pour les faire sécher pendant la nuit.
    Le couchage était un peu étroit pour deux, mais elles devraient s'en contenter. Elles se glissèrent sous leurs couvertures, sentant soudain dans leurs membres toute la fatigue de leur longue journée de voyage. Astrée n'avait plus l'habitude de chevaucher aussi longtemps, et pressentait des courbatures pour le lendemain.

    Avant de sombrer dans le sommeil, elle réfléchit à nouveau à la triste aventure qui était arrivée aux bergers. Ça ne pouvait pas être des Lathandrites. Elle en était presque certaine. Ils étaient repartis vers les montagnes... Elles avaient peut-être croisé leurs traces sans le savoir. Elle voulut se tourner vers Alice pour lui demander si elle avait remarqué quelque chose. Mais elle dormait déjà.
    Il était tard. Mieux valait en faire autant. La journée du lendemain serait longue.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  22. #82
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les deux jeunes femmes s’éveillèrent avant l’aube pour se préparer à la chasse matinale. Elles ne furent pas surprises de trouver un village en effervescence en dépit de la pénombre. Il faisait momentanément sec, et vu la saison, l’aube était tardive. Ne compter que sur la lumière du soleil n’était plus possible lorsqu’il fallait s’organiser pour survivre. Elles s’habillèrent donc rapidement et retrouvèrent un petit groupe de bergers sur la place du village. Ils s’étaient vêtus chaudement et s’étaient armés de ce qu’ils possédaient : des gourdins. Aucun ne possédait un arc. Timides et gauches, ils semblaient attendre les directives des spécialistes pour se mettre en marche. A l’ouest, la forêt étendait ses ténèbres. A l’est, les collines escarpées avaient déjà des allures de montagne. Toute la campagne, brunie par l’automne, ruisselait d’humidité.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  23. #83
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    Astrée grimaça intérieurement. Elle aurait de loin préféré chasser seule avec Alice. Elle était tentée de renvoyer chez eux ces bergers qu'elle sentait totalement inexpérimentés. Mais cela les aurait blessés dans leur orgueil : ils voulaient participer à la chasse, pas qu'on leur fasse l'aumône...
    Tout en les rejoignant sur la place, elle les détailla un peu mieux : ils étaient huit ou dix, jeunes, armés de gourdins. Ils semblaient malhabiles et elle devinait que leurs proies les entendraient arriver à des lieues à la ronde. En y réfléchissant, ce défaut pouvait s'avérer utile : ils seraient parfaits dans le rôle des rabatteurs.
    Elle tenta de se remémorer leur itinéraire de la veille, à la recherche d'un endroit propice à une embuscade. Elle se souvenait, un peu après avoir obliqué pour rejoindre la lisière, avoir croisé un large sillon, une espèce de chemin creux en fait, qui s'enfonçait loin, tout droit vers l'intérieur de la forêt.

    "Voilà ce qu'on va faire", expliqua-t-elle aux bergers réunis. "Vous allez vous déployer à l'endroit que je vous indiquerai, en lisière de forêt, et nous donner une bonne demi-heure d'avance, à Alice et moi. Nous aurons ainsi le temps de nous poster en embuscade. Vous avancerez ensuite en vous disposant en un large demi-cercle : les plus extérieurs devront avancer les premiers, ceux du centre en dernier. Normalement, vous devrez vous retrouver de part et d'autre d'un large chemin creux. Vous continuerez à avancer un bon moment, toujours en demi-cercle, jusqu'à arriver près de nous. Faites du bruit en avançant, donnez des coups de gourdins dans les arbres, faites peur aux animaux. Si tout va bien, ils se précipiteront vers nous." Enfin, j'espère... "Et nous les attendrons avec nos arcs."

    Elle n'avait jamais tenté ce type d'opération. Elle préférait chasser en solitaire, dans un rapport presque d'égal à égal avec la faune environnante. L'idée de tendre un piège lui déplaisait, au fond. Mais ces bergers avaient besoin de manger... Et puis, en cette saison, il n'y avait ni femelle pleine, ni jeune à peine sevré. C'était la saison idéale pour chasser. Et les animaux se laisseraient facilement surprendre aux premières lueurs du jour, sortant juste du sommeil. Elles pouvaient espérer abattre quelques cervidés, peut-être un ou deux sangliers, et sûrement quelques lapins en prime.

    Alice et elle conduisirent leur petite troupe en bordure des bois, et Astrée les plaça un par un à leur poste, après être allée silencieusement vérifier que le chemin creux était bien là, conformément à ses souvenirs. Elle les sentait tendus : ils n'avaient pas l'habitude de la forêt, et les mille rumeurs concernant celle-ci ne devaient rien arranger. Mais ils seraient à portée de vue les uns des autres, ce qui devait suffire à les rassurer.
    Enfin, alors que le ciel commençait à s'éclaircir à l'horizon, les deux chasseuses, armées de leur arc et d'une bonne provision de flèches, pénétrèrent dans les bois. Sans aucun bruit. Deux ombres parmi les ombres. Elles s'enfoncèrent rapidement entre les arbres et disparurent à la vue des hommes.
    Elles avaient dit aux hommes de démarrer leur battue au lever du soleil. Cela leur laissait une bonne demi-heure. Elles eurent largement le temps de pénétrer au cœur des bois et de trouver un lieu d'embuscade. Astrée se choisit un arbre aux branches solides, sur le bord gauche du petit vallon, facile à escalader, et qui conservait un feuillage suffisant pour la cacher. Alice se chargerait du côté droit du chemin.
    Elle croisait les doigts pour que le plan fonctionne.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  24. #84
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Astrée et Alice restèrent silencieuses pendant de longues minutes, guettant les rabatteurs. Elles savaient cependant qu’ils avaient une petite trotte à effectuer avant d’arriver à proximité. La naine avait donné une douzaine de flèches à Astrée, un peu plus lourdes que celles dont elle avait l’habitude, mais à la pointe autrement plus longue et effilée. Alice lui avait soufflé qu’une seule par bête devrait suffire, même pour les sangliers, et qu’il faudrait idéalement songer à les récupérer ensuite. Pourquoi gaspiller des munitions précieuses, alors qu’elles ignoraient ce qu’elles rencontreraient lors de leur traversée de la forêt.
    La première bête à surgir sur le chemin fut un jeune chevreuil mâle. Il était un peu inquiet, mais ne filait pas à pleine vitesse, et Alice le toucha en plein poitrail. Dès qu’il fut au sol, inerte, elle courut jusqu’à la carcasse, la jeta sur son épaule, et l’emporta hors de vue. L’odeur du sang et la vue des cadavres était susceptible de faire dévier la trajectoire du gibier, il fallait mettre toutes les chances de leur côté tant que le gros de la battue n’arrivait pas dans leur direction.
    Comme l’avait prévu Astrée, quelques lapins apparurent à leur tour, fauchés avant qu’ils ne puissent s’écarter. Puis soudain, dans un fracas de feuilles mortes foulées, une demi-douzaine de grands ongulés déboulèrent sous leurs yeux. Elles eurent à peine le temps de les compter, encore moins de se poser des questions, et leurs traits meurtriers fusèrent. Quand elles purent reprendre leur souffle, toutes les bêtes étaient à terre, et la clameur des rabatteurs se rapprochait. Il y avait là deux sangliers, un cerf, un élan, et deux chevreuils de plus.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  25. #85
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Les cris des rabatteurs se rapprochaient, et seule une dernière biche s'offrit encore à leurs flèches, plus lente car plus âgée que les autres bêtes.
    Alice et Astrée s'affairèrent ensuite à récupérer leurs munitions, tandis que les hommes apparaissaient les uns après les autres, avec des cris de surprise et d'émerveillement devant le butin amassé. La chasse avait été bonne, meilleure sans doute que ce qu'ils osaient espérer : huit grands ongulés dont deux sangliers, et une bonne demi-douzaine de lapins. De quoi se nourrir pour un bon moment. Ils imaginaient déjà les jambons, les pâtés, les saucisses, les terrines qui seraient préparés... Les deux femmes furent évidemment longuement complimentées, au point d'en être embarrassées, et coupèrent court aux effusions en rappelant qu'il était temps de préparer les bêtes...

    Le dépeçage fut rondement mené, et la viande répartie dans les besaces. Les deux sangliers furent suspendus par les pattes à deux longs bâtons, portés chacun par deux hommes, afin d'être ramenés entiers. Les lapins remplirent un grand sac de cuir. On abandonna les carcasses des autres bêtes en bordure du chemin, après avoir récupéré tout ce qui était récupérable : elles feraient d'ici peu le bonheur des vautours, corbeaux, rats et autres charognards.

    Le retour au village fut triomphal. A leur butin de chasse s'ajoutaient des châtaignes et quelques champignons, cueillis avec l'aval d'Alice et Astrée, qui viendraient égayer le repas de midi.
    Les bergers étaient métamorphosés par leur soudaine bonne fortune. Eux qui avaient été si froids et si méfiants la veille étaient maintenant enthousiastes, et chacun insistait pour avoir l'honneur d'héberger à son tour les deux jeunes femmes. Hélas, elles devaient repartir... Elles durent promettre de s'arrêter plus longuement à leur retour. Elles en profiteraient pour organiser une nouvelle battue si cela s'avérait nécessaire.

    Leurs hôtes refusèrent catégoriquement qu'elles leur laissent toutes leurs provisions. Il est vrai qu'elles paraissaient un peu ridicules auprès de la manne du matin. De leur côté, elles arguaient qu'elles n'auraient qu'à chasser pour les reconstituer. Un compromis finit par être trouvé : elles laissèrent aux bergers un demi-jambon sec, un peu de poisson fumé, quelques tubercules et légumes qui leur faisaient défaut, et même un peu de thé. Il leur restait encore largement de quoi se nourrir cinq jours sans se rationner. En échange, l'aïeule les obligea à accepter deux bons litres de lait dans un petit bidon, qu'elles eurent toutes les peines du monde à caler verticalement au milieu des bagages.
    Puis vint l'heure des adieux. Et les deux jeunes femmes reprirent leur route. Un peu plus tard que prévu, sans doute. Mais elles pouvaient normalement espérer être à Respelm en deux jours.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  26. #86
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    Les deux cavalières s’enfoncèrent donc dans les bois, suivant une petite sente tortueuse qui se glissait entre les arbres. La Forêt Maudite avait mauvaise réputation et était peu fréquentée par les voyageurs. Aucune route réelle ne la traversait, les gens préféraient de loin la contourner. Il existait cependant quelques pistes serpentant entre les troncs millénaires, tracées par des animaux, des humains ou d’autres êtres encore, mais personne n’en avait de carte. Il valait mieux s’en remettre aux étoiles et au soleil, à la mousse sur les troncs, pour repérer son chemin.
    Astrée et Alice marchèrent dans la broussaille pendant quelques heures, le poitrail de leurs montures fendant les fougères. Toute conversation était impossible, car il fallait rester aux aguets. Ce qui hantait la Forêt Maudite n’était pas seulement rumeurs et légendes. Bien des aventuriers l’avaient découvert à leurs dépends. Alice, malgré une certaine connaissance du terrain, avait avoué à Astrée n’avoir fait la traversée qu’une fois, dans le sillage d’un vieux nain bien plus expérimenté qu’elle, aux pouvoirs druidiques des plus utiles dans le décor. Armées de leurs flèches, les deux jeunes femmes étaient nettement plus démunies.

    Elles firent une première rencontre à la mi-journée, lorsqu’une meute de loups croisa leur route. Mais les carnassiers semblaient repus, et ils ne leur accordèrent pas grand intérêt. Leur présence rappela cependant aux voyageuses qu’elles devraient bien réfléchir au moment de monter leur camp pour la nuit. Elles mangèrent en selle, sans ralentir.

    De temps en temps, Astrée devinait des traces étranges dans la neige, grosses ou difformes, n’appartenant à aucune espèce animale traditionnelle. Parfois des troncs étaient brûlés, des herbes jaunies, comme si un feu très localisé y avait crépité quelques instants. Une fois, une longue plainte déchira le sous-bois, venant du nord, puis s’éteignit. Une autre fois, Astrée crut entendre un rire dément s’échapper de la canopée d’un arbre. Rien n’en descendit. Plus prégnantes étaient les odeurs de pourriture et de charogne qui flottaient parfois en nappes dans l’air, comme si la forêt n’avait été qu’un sinistre cimetière, refoulant ses cadavres.
    Au détour de leur route, soudain, se dressa une étrange construction de pierre à moitié bouffée par le lierre. C’était une sorte de temple, ou peut-être un mausolée. Alice s’arrêta quelques secondes dans son ombre, le regardant avec une curiosité un peu anxieuse. Il y eut un craquement et Moïse prit peur. Elles s’écartèrent. Puis, peu à peu, le soleil déclina.


    « Nous ne pouvons plus continuer, les chevaux vont s’écrouler. » murmura bientôt Alice, avec un sourire nerveux.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  27. #87
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Les montures étaient fourbues. Moïse commençait même à boitiller un peu. Et de toute façon, il valait mieux choisir leur lieu de campement avant la nuit. Elles mirent donc pied à terre.
    L'endroit n'inspirait guère confiance aux deux jeunes femmes. On disait la forêt hantée, et tout ici renforçait cette impression.
    Si elle avait été seule, Astrée aurait sans hésité grimpé à un arbre solide et installé son hamac au cœur du feuillage, à l'abri des prédateurs - quels qu'ils soient... Mais elle n'était pas seule, et ignorait si Alice avait le même penchant qu'elle pour la grimpette. Et de toute façon elles ne pouvaient pas laisser leurs chevaux seuls. Non, il leur faudrait camper au sol...

    Elles firent quelques dizaines de mètres de plus, tirant leurs chevaux par la bride, à la recherche d'un endroit un peu plus accueillant - ou un peu moins inquiétant. Elles trouvèrent un espace un peu plus dégagé, un espèce de clairière avec trois grands bouleaux au milieu. Un petit bief courait tout près, suffisant pour permettre aux bêtes de se désaltérer.

    "Cet endroit ne m'inspire vraiment pas confiance", murmura Astrée. "Qui sait ce qui hante cette forêt la nuit? Les traces qu'on a croisées n'étaient pas toutes des traces de loups, d'ours ou de gibier. Il y en avait d'autres. Beaucoup plus étranges... Je pense qu'on a intérêt à faire un feu et à bien l'entretenir. Ça éloignera peut-être certaines créatures malintentionnées. Et il faudra qu'on monte la garde, à tour de rôle. Si tu veux, je veillerai la première."

    Alice ne semblait pas plus rassurée qu'elle. Elles se mirent rapidement en quête de bois sec, tâche rendue très ardue par l'humidité ambiante. Elles avaient laissé leurs chevaux au pied du bouquet d'arbre de la clairière, après leur avoir ôté leur chargement. Elles avaient pris soin de tout entasser de manière très ordonnée, afin de pouvoir lever le camp rapidement si le besoin s'en faisait sentir.
    Il leur fallut un bon moment pour récupérer une quantité acceptable de bois, et le crépuscule était bien avancé quand elles parvinrent à allumer leur feu. Le froid se faisait de plus en plus mordant, et elles chauffèrent un moment leurs mains à la chaleur des flammes, adossées contre les troncs des bouleaux. Tandis qu'Alice faisait bouillir de l'eau pour le repas, Astrée prit la lanterne pour continuer à amasser du bois, de façon à pouvoir maintenir un feu assez imposant toute la nuit. Elle ne s'éloigna guère du camp, la forêt lui paraissant bruire de mille bruits inhabituels et angoissants. Elle revint alors qu'Alice mettait la dernière touche au repas, et déposa une grosse brassée supplémentaire de bois (plus ou moins sec) près du feu.
    Dernière modification par Voyageuse ; 14/10/2008 à 21h59.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  28. #88
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Quête : Sombre est la nuit

    La nuit était tombée rapidement, profonde, et le vent agitait les branches nues des grands arbres au-dessus de leurs têtes. En d’autres lieux, Astrée aurait apprécié cette forêt millénaire, intouchée et sauvage, mais la nature autour d’elle n’était pas accueillante, la rôdeuse la sentait violente, capricieuse, hostile, comme hantée par un esprit étranger et ancien. Pourtant, elle y avait deviné la présence de lapins et de renards, entendu chanter les oiseaux et à présent hululer la chouette, des champignons, de la mousse, des fougères y poussaient, comme ailleurs. C’était une forêt dangereuse, mais une forêt néanmoins. Simplement, toutes n’étaient pas bienveillantes.
    Après un repas solide, Alice laissa Astrée prendre la première veille et la naine se roula en boule près du feu. Elles avaient convenu de faire des tours de garde de trois heures, avant de se relayer.
    Au début, la nuit resta tranquille. Il y avait de temps en temps un craquement, la plainte d’un animal dans le lointain, et le feu crépitait allègrement derrière la jeune femme, la réchauffant malgré le froid. Il ne pleuvait pas mais une petite brume s’était levée entre les racines, donnant un aspect un peu fantomatique aux sous-bois. Parfois, un insecte surgissait des ténèbres pour venir s’immoler dans la flambée. Les yeux d’un animal en maraude reflétaient la lumière puis disparaissait. Toujours, les oiseaux de nuit croisaient dans les hauteurs, ressassant leur cri d’outre-tombe.
    Astrée sentit la fatigue la saisir, l’engourdissement du froid s’immiscer peu à peu en elle, mais résista. Le vent s’était levé. Le temps s’écoulait, peu à peu, et les réserves de bois flambaient.
    Quelque part, quelque chose fuit en piétinant les branchages.
    Puis soudain, il lui sembla entendre un son ténu… C’était difficile à distinguer, les branchages dansaient dans la brise nocturne, mais c’était comme une musique…

    « … rivière, le long… »
    La voix était ténue, lointaine, on l’entendait à peine, l’entendait-on seulement ?
    « …puisait la belle, le long… »
    La mélodie était familière. Mais y avait-il vraiment une mélodie ? Le vent sifflait toujours et les braises craquaient dans le foyer.
    « …et dans l’eau froide, le long… »
    C’était une des ballades qu’affectionnait particulièrement son mari. La ballade de la Belle Noyée.
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

  29. #89
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    18 849

    Quête : Sombre est la nuit

    Astrée se secoua mentalement, et se frotta les yeux. Était-elle sur le point de s'endormir ? Était-ce une simple réminiscence d'une époque lointaine qui lui revenait en songe? Elle connaissait bien cette chanson...

    Non, décidément, elle ne dormait pas. Elle entendait réellement cette voix, mêlée au sifflement du vent. Peut-être n'existait-elle que dans son esprit? Mais elle n'en était pas moins réelle, extérieure à elle. Ce n'était pas une création de son imagination.
    Elle tâta son arc et ses flèches, posés près d'elle, pour se rassurer.

    Cette voix ne pouvait pas être humaine. Il était inconcevable d'imaginer un être humain chanter ainsi en pleine nuit au cœur de la forêt maudite. Mais dans ce cas, d'où venait-elle? Était-elle dangereuse?
    Sans bruit, elle se leva pour aller jeter quelques morceaux de bois supplémentaires dans le feu. Elle resta quelques instants immobile, écoutant avec attention ce son si ténu, et observant, les yeux écarquillés, la brume autour d'elle. Elle essayait de repérer d'où pouvait venir cette voix.
    Dernière modification par Voyageuse ; 15/10/2008 à 13h36.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne avec Galathée et Kasumi, contactez-nous pour toute question !
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

  30. #90
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    sur une autre longueur d'ondes...
    Messages 
    33 565

    Re : [Lieu] L'Abri d'Astrée

    La voix continuait à chanter, avalée par le vent, les craquements, tantôt forte, tantôt à peine audible, et les paroles qui s’égrenaient résonnaient dans la mémoire d’Astrée.
    « … pose le pied, le long de la berge… pluie et nénuphars… »
    La mélodie était familière, bien sûr… mais le ton… les inflexions… Bientôt, il lui sembla que c’était la voix de son mari qu’elle entendait. Un rire résonna quelque part sur la droite, aigu, en cascade, comme le rire d’un enfant. La balade émanait à présent des arbres derrière elle, même si elle semblait toujours tellement lointaine. Il faisait de plus en plus froid.
    « …emportée, elle flotte, la belle, tourbillonne dans le courant… »
    Créateurs de tous poils, rejoignez-nous : Ecrivains, moddeurs, traducteurs, amateurs de RP, une place pour chaque plume !

    MJ sur Hélonna, full en ce moment

Page 3 sur 34 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu] Respelm
    Par Taliesin dans le forum La Côte de la Lumière
    Réponses: 977
    Dernier message: 02/09/2019, 15h47
  2. [Lieu] La rue des bateleurs
    Par Folken dans le forum Les Arcades
    Réponses: 78
    Dernier message: 02/04/2017, 19h43
  3. [Lieu] Le marché
    Par Folken dans le forum Le Port
    Réponses: 204
    Dernier message: 11/04/2016, 22h17
  4. [Lieu] Cojum
    Par Kasumi dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 839
    Dernier message: 07/03/2016, 21h07
  5. [Lieu] Aghoralis
    Par Morgon dans le forum Les Plaines du Centre
    Réponses: 41
    Dernier message: 17/11/2006, 14h25

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251