Page 1 sur 8 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 217

Discussion: Donjon du Dragon - Partie 2

  1. #1
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003

    Donjon du Dragon - Partie 2

    LE DONJON DU DRAGON
    Partie 2


    Prologue : l’Auberge
    (MJ : Manfred)

    Le mal nommé hameau de Chanteclair se trouvait à une demi-journée de marche à peine du fameux Donjon du Dragon. Cette proximité avait pratiquement changée la localité en village fantôme. Des masures à divers degrés de délabrement s’enchevêtraient autour d’une petite place où soupirait le vent dépressif. Ne chantait ici plus que les corbeaux. Les rares irréductibles villageois qui refusaient de partir de ces ruines croulantes s’étaient mués en ombres mélancoliques errant dans les venelles tortueuses. Des visages mornes pour un endroit mort... Même la forêt aux alentours n’avait rien d’accueillante. Elle semblait pouvoir vomir à tout instant des monstres impies. Au milieu de toute cette désolation subsistait pourtant une lueur de vie, une lueur d’espoir. Sur la petite place aux corbeaux se tenait l’auberge des téméraires, baptisées ainsi car c’était là que les aventuriers attirés par le donjon faisaient leur ultime halte.

    Le bâtiment, bien sûr, ne payait pas de mine, mais au moins ne donnait-il pas l’impression d’être désert. C’était un couple âgé qui en assurait la gestion. L’homme, grand et maigre, se tenait derrière son comptoir, échangeant de régulières remarques avec sa femme, petite et grosse, qui s’afféraient dans la cuisine ou la cave. Ici on mangeait bien, buvait mieux encore et des chambres pas trop miteuses pouvaient être louées. Ici surtout, il faisait chaud et l’on pouvait discuter.


    * * *

    Norio fut annoncé par les hurlements d’un chien famélique errant dans les rues du bourg moribond. Ignorant la bête, il gagna de son pas assuré la place, puis l’auberge. Il savait qu’il en trouverait une, il s’était renseigné. Ultime étape avant le si fameux Donjon du Dragon, il décida de s’arrêter un petit moment, histoire de vider une bière et de, peut-être, glaner d’autres informations sur sa destination.
    « Ha, un nouveau client ! s’exclama le vieux, derrière son comptoir. Décidément, en ce moment, il y a de l’influence. »
    Le grand barbu qu’était Norio considéra le tenancier, puis la salle commune entièrement vide.
    « De l’influence vous dites ?
    - Tout à fait ! Voilà pas deux jours que j’ai vu passer un groupe. Une halfeline, une grande barbare, un type louche et un type tout gris avec des cheveux comme du feu. Ils ont leur chance, que j’me suis dit !
    - Et ? »
    Le vieux haussa les épaules avant de sourire largement.
    « Prenez place, aventurier ! Et attendez les autres.
    - Comment ça les autres ?
    - Ils arriveront, vous verrez. C’est toujours comme ça. Quand quelqu’un débarque, les autres suivent. Qu’est-ce que je vous sers ? De la bière ou de la bière ? »
    Décidément, l’aubergiste était haut en couleur. Norio lui accorda l’ombre d’un sourire, confirma pour la bière, puis s’installa à une table. Il supposait qu’un peu de la magie du Donjon devait arriver ici, sinon comment expliquer le comportement du vieux ? À moins qu’ici, tout le monde soit fou. Quoi qu’il en soit, il attendit, sa chope en main, sa hache appuyée contre le mur, curieux de voir si la prédiction allait se vérifier.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  2. #2
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Sir Adoram posa un pied sur la place du village et marqua un temps d'arrêt pour prendre la peine d'inspecter les lieux. Comme tout le reste du village, les bâtiments étaient désert et à l'abandon à l'exception de ce qui semblait être une auberge, confirmant une information qu'il commençait à croire être pure supercherie.

    Réajustant les sangles de son bouclier attaché au dos, Adoram s'avança d'un pas décidé vers l'établissement, notant au passage l'état à peine meilleur que les constructions alentours. Sir Adoram franchit l'entrée et marqua à nouveau une pause, autant pour ménager son effet que pour regarder où il mettait les pieds : un aubergiste et sa femme ainsi qu'un client qui ne pouvait décemment pas être un simple villageois au regard de sa hache et de son accoutrement.

    Ôtant son heaume, Adoram s'avança jusqu'au comptoir de l'aubergiste et dit d'une voix résolue :

    "Salutations ! Je suis Sir Adoram, chevalier au service d'Helm le Vigilant ! Je requiers ton aide et te demande de bien vouloir m'indiquer sans tarder le chemin qui mène à l'antre du Donjon du Dragon !"

  3. #3
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Monté sur son fidèle poney Tassetèrre, Gwiamaq suivait le chemin qui serpentait au milieu de la forêt lugubre. Il regardait de tout cotés à mesure qu'il avançait, se demandant si dans ces bois sombres se cachait de méprisables créatures, et quelles formes elles pouvaient bien prendre.
    Il fini par apercevoir au loin la lumière indiquant l’orée du bois et le bout du chemin, et il n’était pas mécontent de retrouver la lumière vive du soleil.
    Clopint clopant il fini par sortir du bois, pour déboucher sur un village tout aussi lugubre que la forêt : morne, habité par des villageois aux mines lugubres... ce village ne respirait pas le bonheur, cela sautait aux yeux. Il vit là une occasion d'accomplir une noble quête, en résolvant le problème que devait avoir ces villageois.

    Il fit avancer son poney d'encore quelques pas, et fini par s’arrêter devant une chaumière devant laquelle une grand mère reprisait une veste élimée. Il la salua avec ses mots :
    "Bonjour, ma bonne dame. Veuillez m'excuser d’interrompre votre nécessaire travail, mais je me demandais pourquoi vous tous semblez avoir sombré dans une profonde mélancolie"

    Ce à quoi la vieille dame lui répondit en levant à peine les yeux de son ouvrage
    "Passe ton chemin, le gnome, et ne t’arrête pas dans ce village maudit... tous ceux qui arrivent ici n'en reparte jamais...."

    Gwiamaq fut décontenancé par cette attitude et ne put que répondre :
    "Mais.. je ne comprend pas, madame... pourquoi refusez vous me me répondre ?"

    La vieille dame avait déjà repris son raccommodage et ne le regardait déjà plus, mais elle lui maugréât quand même ses derniers mots
    "J'ai rien d'autre à te répondre, l’aventurier. Si tu veux des réponse, passe par l'auberge. Mais ne t'y arrête pas, et repars vite. Écoute le conseil de la vieille Madelon."

    Peiné de ne pouvoir discuter plus avec cette villageoise, Gwiamaq repris sa route et entrepris de trouver cette auberge dont elle avait parlé. Devait-il essayer de parler à d'autre villageois ? Il en etait encore à se poser la question quand il vit l'enseigne et les lumière de l'auberge. Pressant le pas de Tassetèrre, il fini par s’arrêter devant et descendit du poney avant de l'attacher et de rentrer.

    En rentrant dans ladite auberge, il fit face au comptoir, où se tenait une guerrier dans une armure rutilante, orné d'un symbole divin. Un croisé, ou un compagnon paladin. Quelle chance ! Il vit aussi le haut de l'aubergiste juste derrière le comptoir, et en parcourant la salle du regard, il vit un autre homme attablé, une armoire à glace hirsute qui le regardait avec un regard noir. Hum.. lui, il faudra que je le surveille, se dit-il.

    Il fit quelques pas en avant vers le guerrier en armure et s'annonça comme ceci :
    "Bonjour ! je me présente : Gwiamaq, vaillant, bricoleur et luttant pour le bien. A qui ai-je l'honneur ?"

    Il n'avait pas encore vu la femme de l'aubergiste, d'où il était il ne pouvait pas voir ce qui était derrière le comptoir.
    Enfermé dans son atelier.

  4. #4
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Non loin de l'auberge se tenait un vieux chêne sur lequel Nashka s'était perchée pour faire un somme. Elle était arrivée à l'aurore aux abords du village et la longue marche qu'elle avait fait pour venir jusqu'ici l'avait épuisé, elle s'était donc installé sur cet arbre préférant de loin les premiers rayons du soleil qui venait lui caresser la peau pour s'endormir au contact froid des draps qu'auraient pu lui offrir une des chambres de l'auberge.


    Elle fût reveillée en sursaut par des aboiements de chien, et vit Maïko regarder un homme avec curiosité. Il était grand et bien bâti, équipé d'une hache, sa démarche était assuré et il s'engouffra dans l'auberge.


    Elle lança un regard complice à Maïko

    "Tiens ! Sûrement un aventurier celui-là ! Où un bûcheron ?"


    Nashka baillât et s'étira avec légèreté, elle tapota la tête de Maïko qui la gratifia d'un petit ululement affectif. Elle s'apprêta à descendre de l'arbre lorsqu'elle vit un autre homme qui avait fier allure tout de maille vêtu et tout aussi imposant que le précédent. Elle se ravisa et regarda attentivement cet homme marquer une pause sur la place et qui balayait du regard l'endroit dans lequel il venait d'arriver. Après un bref instant il se dirigea à son tour vers l'auberge.


    "Mais c'est qu'il y en a du monde par ici finalement ! Les hommes de cette contrée ont l'air plutôt impressionant !"


    Quand soudain des claquements de sabots se dirigeant par ici attira son attention. Un petit homme en armure de plaque étrange sortait des bois à dos de poney et interpella une vieille dame sur le pas d'une chaumière, elle ne put entendre la conversation mais celle-ci fût breve. Il continua vers l'auberge attacha son poney et à son tour passa la porte.


    "Finalement ils ne le sont peut-être pas tous... Bon ! Allons voir ce qui se passe à l'intérieur de cette auberge et si l'un d'entre eux a l'intention de se rendre dans ce fameux donjon !"


    Elle descendit de l'arbre, rabatta la capuche de sa cape sur son visage et Maïko vint se poser sur son épaule. Elle marcha avec hâte vers l'auberge et y entra avec curiosité. Le premier homme était assis et sirotait une bière, le second se tenait devant l'aubergiste accompagné du troisième qui lui engageait la discussion. Elle s'avança vers le comptoir et s'assit calmement sur un des tabouret en attendant de pouvoir commander auprès de l'aubergiste. En passant devant le "bucheron" elle eu une étrange sensation qui lui vint de la part de Maïko qui n'avait pas l'air bien rassuré en sa présence.

  5. #5
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    L’aubergiste n’eut pas le temps de répondre à ce clinquant Sir Adoram car déjà entrait en son établissement un individu fort insolite, dont la petite taille n’avait d’égal que l’exotisme de son armure, qui lui-même fut suivi par une jeune femme à l’allure de chasseresse avec un rapace sur l’épaule. Le vieux acheva d’essuyer une chope, embrassa du regard l’assemblée puis se tourna vers Norio à qui il adressa un sourire ravi.
    « Voyez, ils sont venus. Comme je vous ai dit, c’est toujours ainsi. »

    Norio avait haussé un sourcil perplexe. Cette extraordinaire coïncidence ne pouvait que l’intriguer. Il frotta sa barbe, détailla les individus qui venaient de défiler devant lui. Un chevalier, un gnome et une gamine. Drôle de compagnie. Ce serait pourtant la sienne, il le savait. Il tenait cette conviction de l’étrange ambiance de ce commerce. Il ne dit mot, se contenta de saluer d’un hochement de tête.

    L’aubergiste refit face à ses clients.
    « Messires Chevalier, prenez donc place. Prenez donc aussi un bon repas. C’est une coutume, voyez-vous. Les aventuriers boivent et mangent ici avant de se rendre au Donjon du Dragon. Celui-ci est proche. Vous n’aurez aucune difficulté à y entrer. »
    Il tendit les bras en signe de bienvenue.
    « Bière pour tout le monde ? »
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  6. #6
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Gwiamaq s’était retourné à l'entrée de la rôdeuse, et de l'angle d'où il la regardait, il pouvait voir son visage sous sa capuche. Très jolie. Pourquoi se cacher sous une capuche ?, se demanda t-il.
    Puis elle le dépassa pour s'assoir devant le comptoir.
    Le chevalier et la rôdeuse étaient assis devant le comptoir, mais pour Gwiamaq, il n'y avait pas de place. Ces tabourets étaient trop hauts pour lui, et le comptoir encore plus haut. Alors il se tourna vers la salle, et la seule table occupée. Il ne souhaitait pas s'assoir seul, maintenant qu'il avait enfin de la compagnie après avoir battue la campagne pendant des jours. Le gros costaud regardait tout le monde sans dire un mot, il sirotait déjà une bière. Gwiamaq le rejoignit.
    Il aurait apprécié en effet un bon repas, mais certainement pas de l'alcool ! Il répondit à l'aubergiste :
    "Pas pour moi. Enfin, pas de bière, je veux dire. Je préférerais un sirop de framboise, si c'est possible".
    Enfermé dans son atelier.

  7. #7
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    "Une blonde oui ! S'il vous plait"

    Nashka pivota sur son tabouret pour faire face à la table ou était assise le "bucheron" et le gnome et s'accouda au comptoir pour prendre ses aises. Elle ne souhaitait pas rejoindre la table du fait que sa chouette se sentait pertubée par la présence de l'homme à la hache. Cette raison éveilla sa curiosité pour cet homme.

    Elle lança un regard à l'homme en armure qui ne s'était pas encore décidé et reporta son attention sur la table.

    "Je suppose que tout le monde est là pour la même raison ? Que comptez vous trouver dans ce donjon ?"

  8. #8
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Adoram avait regardé tour à tour chacun des nouveaux arrivants, les jaugeant rapidement du regard : un gnome à l'accoutrement fort étrange (encore que c'était souvent le cas pour les gens de cette race pensa-t-il ) et une fille qui avait tout d'une rôdeuse à en juger par sa tenue "forestière". La prise de parole de l'archère confirma sa première impression : ils partageaient tous le même objectif semblait-il.

    Adoram prit la peine de réflechir une minute à l'offre de l'aubergiste puis répondit :


    "Fort bien Maître Aubergiste ! La route a été longue et je ne suis pas homme à rechigner devant un bon repas chaud, accompagné de ton meilleur vin si possible !"

    Disant cela, il défit les sangles de son bouclier et de son barda, puis se tourna vers l'archère :


    "En effet gente dame, bien que je ne puisse parler pour le reste des compères ici présent, Helm m'en soit témoin, je suis ici pour entrer dans l'antre du Dragon et terrasser le mal qui règne en ces lieux ! Mais je manque à tout les usages, je me présente : Sir Adoram, chevalier au service d'Helm le Vigilant et présentement votre humble serviteur !" énonça-t-il en s'inclinant avec un grincement d'acier, dans le plus pur respect de l'étiquette du chevalier.

  9. #9
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    « Un sirop de... framboise ? s’étonna l’aubergiste. Vous ne seriez pas un peu elfe, maître gnome ? »
    Il rigola à sa propre blague, avant de rapidement retrouver son sérieux. Quoi que demeurait sur sa face ridée un petit sourire amusé.
    « Je vais voir ce que je peux vous trouver. Et en attendant, bière ! Prenez place, je vous en prie ! »
    Il servit les chopes puis disparût en cuisine pour donner des instructions à sa revêche de femme, avant de gagner la cave.

    Norio laissa le gnome s’installer à sa table. Il continuait d’observer en silence, constatant que oui, ils étaient là pour la même raison. En tout cas, il avait la même raison que le chevalier : détruire le dragon. Les autres étaient peut-être en quête de richesse, ce qui n’était pas la même chose. Il finit par prendre la parole avec son calme coutumier.
    « Je suis Norio. Et je suis là pour chasser le mal de ces terres. »
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  10. #10
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Après avoir entendu "Donjon" de la bouche de la rôdeuse et "Donjon du dragon" de la bouche du chevalier, Gwiamaq eu envie de poser la question :
    "Mais de quoi parlez vous, vous tous ? Ho pardon. S'il vous plait, de quoi parlez vous ?" Il fit une pause et continua avec ces mots : "J'arrive après quelques jours de trot au hasard ou presque, et je ne suis ici que sur le conseil d'un vieille villageoise. Je n'ai pas entendu parler de donjon. Pourriez vous m'en dire plus, s'il vous plait ?"
    Il en attendait particulièrement du chevalier et du bucheron, qui avaient tout deux parlé de "vaincre le mal".
    Dernière modification par deratiseur ; 05/10/2016 à 16h16. Motif: Italique
    Enfermé dans son atelier.

  11. #11
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Adoram se tourna vers le gnome et répondit à sa question bien volontier, d'une voix légèrement pompeuse :

    "En effet Maître Gnome, dans la région se terre l'une des plus ancienne et cruelle créature qui peuple notre monde : un dragon ! Son antre a attiré moult aventuriers et autres bandits avides des richesses que cette vile créature possède. Ces gueux n'ont fait qu'accentuer la réputation de la bête. Helm a guidé mes pas jusqu'ici et j'ai pour mission de mettre un terme à ce cercle malsain."

    Adoram marqua une pause pour s'assurer de l'attention de son petit auditoire avant de poursuivre :


    "Nul doute que le donjon est bien protégé et lourdement piégé car nombreux sont ceux qui n'en sont pas revenu. De plus la légende parle d'une mystérieuse magie ancestrale imprégnant les lieux...Néanmoins le Bien ne saurait reculer devant le Mal, et si Helm le veut, nous en sortirons victorieux ! Car assurément, c'est une divine destinée qui nous a réuni là et il serait heureux que nous devenions compères dans cette aventure !"

    Et Adoram termina sa tirade, le coeur battant, enivré par son propre discours.
    Dernière modification par Mephysto ; 04/10/2016 à 21h37. Motif: quelques fautes

  12. #12
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Nashka fut ravie de découvrir que tout le monde avait la ferme intention de se rendre au donjon, le gnome n'avait pas l'air de connaître son existence mais elle était certaine que l'aventure l'interesserait.

    Elle se présenta à son tour:

    "Pardonnez ma maladresse, je suis Nashka, voici Maiko mon compagnon" Elle rabatta sa capuche sur les épaules pour laisser découvrir son visage "Personnellement je n'ai pas d'intérêt particulier à m'y rendre, seule la soif d'aventure me guide, j'ai ouïe dire que ce donjon était venu à bout de tous les aventuriers ayant foulés son sol et j'ai la ferme intention de m'y rendre et d'en resortir riche d'expérience ! Je serai enthousiasmé de me joindre à votre cause et exterminer le mal qui y règne."

  13. #13
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    Norio espérait que le chevalier maniait l’épée aussi bien que le langage, que la jeune rôdeuse n’était pas une amatrice et que le gnome, s’il venait, prouverait l’utilité de ses talents en mécanique. Initialement, il pensait partir seul dans le Donjon du Dragon, mais plus il en avait entendu parlé, plus il avait réalisé qu’il lui faudrait de l’aide. Le mal qui rôdait en ces lieux était grand. Aussi était-il prêt à faire équipe en dépit des risques que cela constituait pour lui d’être découvert sous sa vraie nature. La route était tracée, il ne s’en détournerait pas.

    L’aubergiste revint, accompagné de sa femme. Il servit un repas pour quatre personnes. Du gibier, un ragout, du pain et...
    « Du vin ! Et du bon ! assura le vieux, à l’adresse d’Adoram en déposant la bouteille. Ce que vous avez dit au sujet du Donjon est vrai. J’insisterais cependant sur le fait que personne n’en est revenu. Je vous dissuaderais bien d’y aller, mais ce n’est point là mon rôle. Je ne peux donc que vous souhaiter bonne chance. Pour vous rendre dans le Donjon, c’est simple, il suffit de suivre le chemin nord sur quelques lieux et vous y serez. Pour le reste, mystère ! Puisque jamais personne n’est revenu, jamais personne n’a pu me décrire ce qui se trouvait dans cet endroit. »
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  14. #14
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Quel repas divin songea Nashka le gibier faisant parti de ses mets favoris ! Elle se leva et rejoignit les autres à table, Maiko allat se fourrer dans la sacoche trop intimidé par le "bûcheron".
    Voici donc les 3 compagnons qui formeraient son groupe ! Elle était excitée à l'idée d'entreprendre cette aventure, une de plus qu'elle pourrait raconter dans ses récits ! Nashka aimait la vie mais par dessus tout elle aimait chaque surprise que lui reservait chaque lendemain. Il ne va sans dire que l'exploration d'un Donjon dont personne n'était jamais revenu relevait un challenge très stimulant à ses yeux et ses histoires n'en seraient que plus grandiose lorsqu'elle irait les raconter !


    Elle leva la main en direction de l'aubergiste:

    "S'il vous plait ! Serait-il possible de nous préparer quelques vivres, de quoi tenir un ou deux jours ?"

    Elle présenta une bourse bien rebondie dans sa main et la posa sur la table avant d'ajouter:
    "C'est pour moi..."


    Elle roula ensuite quelques boulettes de pain qu'elle fit glisser dans son sac pour faire manger Maiko, puis, regarda ses compagnons un à un, le "bûcheron" n'avait pas l'air effrayant mais quelque chose clochait, elle ne saurait pas mettre le doigt dessus mais une chose émanait de cet homme, un instinct sauvage peut-être ? Quelque chose de pas de pas banal en tout cas ! Elle apprendrait peut-être plus au fur et à mesure du voyage, il faudra d'ailleurs qu'elle rassure Maiko à son sujet. Le grand homme en armure avait tout l'air d'un paladin, ce qui est sûr c'est qu'il possède un certain charisme, le charisme des chevaliers, ceux qui protègent la veuve et l'orphelin. Elle eut l'occasion d'en croiser quelques un sur sa route, auparavant elle n'en avait entendu que des histoires contées par les anciens de sa tribu. Elle trouvait ce genre de personnage fort amusant dictés par leurs codes et leurs manières parfois quelque peu ridicule aux yeux de Nashka. Et enfin le gnome ! Quel curieux personnage celui-là ! Très amusant lui aussi, il avait l'air tourmenté et paradoxalement aussi très insouciant ! Ce qui était sûr c'est qu'il avait l'air très gentil et quelqu'un de spontané.


    Elle fini d'une traite son repas, allat chercher les provisions et paya pour tout le monde.

    "Je serai devant l'auberge à vous attendre compagnons, j'ai grand besoin d'air frais et je sais que devrai m'en passer une fois dans le Donjon je souhaite donc en profiter avant de partir."


    Elle marcha droit vers la porte, le soleil lumineux l'accueilla en la baignant d'une lumière douce à sa sortie de l'auberge, quelle sensation agréable ! Elle se trouva un parterre d'herbe et s'allongea de tout son long en respirant à plein poumon. Maiko sorti de la sacoche et se mit à danser au dessus d'elle en volant dans tous les sens trop heureux lui aussi d'être dehors.

  15. #15
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Gwiamaq se réjouissait d’entendre toutes les personnes réunies dans cette auberge parler en cœur de "vaincre le mal". Quelle heureuse rencontre que celle là.
    La vielle dame n'avais pas parlé d'un donjon, de même qu'aucun des gens qui l'avaient guidé vers ce village. Mais il comprenait à présent pourquoi il avait cru entendre soupirer "l'aventure, le frisson..." par le jeune garçon qui lui avait indiqué la route de l'autre coté du bois.

    Si un dragon se terrait au fond de ce donjon, voilà une noble quête qu'il ne pouvait pas refuser d'accomplir. Peut être était-ce ce dragon qui faisait peser tant de désespoir sur les habitants de ce village. Après avoir vu leur mines résignées, s'il pouvait trouver quelque chose pour leur rendre la joie de vivre, il le ferait. Il s'adressa donc aux autres avec ces mots :
    "Mes amis, soyez assurés que si le mal sévi dans ce donjon dont nous parlons, mon épée sera la votre pour aider à son éradication. Quels que soit mes misérables dons, je les dédis à cette noble cause à partir de ce jour".

    Ce faisant, il se leva, se dirigea vers le comptoir, et avant d'y arriver, choisi un angle éloigné de quelques pas d'où il pouvait voir le visage du tavernier afin de lui dire
    "Je ne goute point au vin, fusse t-il de qualité. Si vous n'avez pas de jus de framboise, avez vous du jus de pomme, ou même de l'eau d'argousier ? Sinon, pourriez vous s'il vous plait apporter une carafe d’eau ? Je me contenterais de ce qu'il y a, pourvu que ce soit simple. Je vous remercie d'avance".
    Et il revint s'assoir, pensant en son fort intérieur que ce n’était pas professionnel ne pas avoir pensé à lui.
    Enfermé dans son atelier.

  16. #16
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Adoram se mit à table et commença à se sustenter. Il sirotait son verre de vin lorsque Nashka s'adressa au tavernier pour demander des vivres et ne put que saluer d'un signe de tête approbateur l'initiative : elle avait les pieds sur terre en tout cas. Norio lui faisait bonne impression malgré ses dehors bourrus et nul doute qu'il saurait s'avérer utile dans cette périlleuse mission. Mais quand le gnome prit la parole, il s'exclama :

    "Voilà qui est bien parlé Maître Gnome ! Dévouement et humilité sont les maîtres-mots d'Helm et nul doute que nous triompherons de ce mal ensemble ! Hâtons-nous de terminer notre repas et partons sans attendre pour l'antre de la Bête !"

    Et joignant le geste à la parole, Adoram finit d'un trait son verre et enfourna rapidement les dernières bouchées de son repas, avant de se lever et de s'harnacher pour ce qui lui semblait être, la croisade la plus importante de sa vie.


    Enfoncant son heaume sur son crâne, il annonça, avant de sortir :

    "Je m'en vais rejoindre notre grâcieuse compagne à l'extérieur ! Il me tarde d'aller affronter ce Mal !"

    Et sur ces mots, Adoram franchit la porte et sortit à l'extérieur. Il marqua une pause, cherchant l'archère du regard puis avança vers elle après un signe amical dans sa direction. S'approchant, il dit :

    "M'est avis que nos compagnons ne tarderons point à nous rejoindre ! Ta prévoyance en matière de vivres t'honores et me laisse à croire que l'aventure t'es familière ! Nul doute que pareille expérience sera fort utile là où nous nous rendons !"

    Jetant un coup d'oeil alentour, Adoram repéra le sentier nord avant de s'adosser non loin pour attendre le reste de l'équipe. Intérieurement, il adressa une courte prière à Helm.

  17. #17
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    Le gnome finit par obtenir un pichet d’eau. L’aubergiste s’excusa par la même occasion, mais un éclat un rien moqueur laissa sous-entendre qu’en ce lieu fréquenté par maintes groupes d’aventuriers, les boissons non-alcoolisée étaient plutôt hors des traditions. Seuls les elfes et leurs drôles de manies pouvaient boire celles-ci sans souffrir de taquineries frontales.

    Norio demeura très discret durant le repas. Pour autant, il ne donna pas l’impression d’être associable, juste qu’il n’avait pas grand-chose à dire. Il inspirait la force tranquille. La jeune rôdeuse lui fit bonne impression. Il l’imaginait un peu téméraire mais au moins elle n’était pas dépourvue de bon sens. Il se dit aussi que comme lui, elle devait savoir être discrète lorsqu’il le fallait. Quel dommage que les armures des deux autres allaient nuire à cette discrétion. À chacun son rôle sans doute. Il faudrait bien s’organiser. Il acheva son repas, paya et n’eut point besoin de prendre des provisions, il en avait déjà dans son sac. Il sortit de l’auberge, sac an bandoulière, hache sur l’épaule, avant de se poster non loin du chevalier, prêt au départ. L'aubergiste ne tarda pas à confier à la rôdeuse ce qu'elle avait demandée. En revanche, il oublia de lui rendre l'or en trop car au final, chacun avait payé pour soi.
    Dernière modification par Manfred ; 06/10/2016 à 10h51.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  18. #18
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Gwiamaq bu quelques verre d'eau car il avait grand soif, fini son repas, puis allait sortir quelques pièces de sa besace quand il se rappela que la rôdeuse avait payé pour lui. Il la trouva bien généreuse, pour quelques personnes qu'elle venait juste de rencontrer, et appréciait fortement le geste.
    Il se leva et se dirigea vers la sortie, mais avant cela il se cala encore à quelques pas du comptoir et s'adressa à l’aubergiste en ses mots :
    "Mes félicitations, cher monsieur. Vous n'aviez pas menti, votre ragout était fameux. Pensez donc à remercier la cuisinière pour cette assiette revivifiante. Si d'aventure il m'arriver de repasser par ici, soyez assuré que je reviendrais m'assoir à une de vos tables".
    Puis il s'inclina respectueusement avant de pivoter et de sortir, pas rancunier pour l'oubli de l’aubergiste.

    Dehors, il retrouva ses trois compagnons proclamé. Chacun semblait attendre, et comme il était le dernier sorti, il se senti mal à l'aise en pensant avoir peut être mis les autres en retard.
    Il se dirigea vers Nashka et s'inclina devant elle avant de lui adresser un large sourire et de lui dire "
    Madame, je vous remercie pour le repas que vous nous avez offert. Je suis à présent votre débiteur et j'espère que saurais m'en acquitter convenablement".

    Puis il détacha Tassetère et le monta. Il pris alors une pose droite, tel un chevalier expérimenté, et clama au groupe
    "Je suis prêt. S'il y a dans ce donjon un malin à bouter, je n'aurais de cesse de le traquer".
    Après quoi il attendit que le groupe se mette en mouvement.
    Enfermé dans son atelier.

  19. #19
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    Norio se tourna vers le gnome et, calmement, lui dit :
    « Maître gnome, je serais vous, je laisserais ma monture ici. Le Donjon n’est pas bien loin, même à pieds. Une fois que nous y seront, vous risquez fort de devoir laisser votre bête derrière vous. Autant ne pas la condamner à une triste fin. Le village est moins dangereux que les abords de cet antre maudit. »
    Le poney risquait également de paniquer en côtoyant de trop près un loup-garou, mais cela, Norio préféra bien sûr ne rien en dire.
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  20. #20
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Une fois ses trois compères retrouvé Nashka fut agréablement surprise par la politesse de chacun d'eux ! Maiko le sentit et virevolta gaiement dans tous les sens autour d'eux en veillant de ne pas trop s'approcher de Norio.


    Elle s'adressa en premier lieu a Adoram:

    "En effet, voila maintenant quelque temps que je suis sur la route. Mon but ? Voyager tout simplement et c'est ainsi que l'expérience vient a moi ! Mais a en juger par votre attirail nul doute que vous soyez vous aussi quelqu'un d'expérimenter je me trompe ? Combien de temps avez-vous mis pour parvenir jusqu'ici ?"


    Puis elle se retourna vers Gwiamaq:
    "Vous êtes bien aimable ! Mais je vous l'assure je ne cherche pas a m'attirer vos faveurs, ces provisions et ce repas feront peut-être toute la difference ! C'est de bon coeur que je vous l'offre, un groupe ne parvient à survivre qu'en restant fraternel, c'est ainsi que j'ai été élevé."


    Puis un léger sourire se dessina sur son visage, une vague émotion chargée de nostalgie l'envahit l'espace d'un instant. Maiko vint se poser sur son épaule et frotta sa tete contre la sienne. Elle rabatta la capuche sur sa tête après avoir passé son doigt sur la tête de Maiko pour lui témoigner son affection et se mit elle aussi en marche vers le donjon.

    Lorsqu'elle vut Norio s'arrêter en voyant Gwiamaq monter sur son cheval. En effet pensait-elle, il etait plus judicieux de laisser le poney ici. Le reste du temps Norio avait l'air pensif mais paisible, il devait avoir pas mal d'énergie a revendre. Il etait aussi beaucoup plus discret que ses deux autres compagnons ce qui etait un bon signe, ils pourraient faire des binomes ou partir en reconnaissance furtivement et couvrir plus de zonrs ! Les deux paladins seraient parfait en première ligne pendant que les deux autres tendraient une embuscade ! Le groupe avait l'air relativement équilibré, ils avaient leurs chances ! Elle le savait !
    Dernière modification par Hashelia ; 07/10/2016 à 10h33.

  21. #21
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Adoram avait emboîté le pas à ses compagnons d'armes et regardait d'un air pensif le taciturne Norio tâchant de déterminer à quel genre d'individu il avait affaire mais la déclaration de Nashka le détourna bien vite de cela. Avec enthousiame, il répondit :

    "Que voilà une courageuse entreprise et assurément, vous devez être d'une grande habileté pour vivre pareille aventure ! Je ne pense pas avoir autant de mérite que vous, j'ai été entraîné durant de longues années aux métiers des armes et l'adoubement requiert une longue expérience en tant qu'écuyer pendant laquelle, Helm m'en soit témoin, il faut faire durement ses preuves."

    Resserrant la sangle de son bouclier, Adoram poursuivit :

    "Je suis arrivé dans la région il y a quelques semaines. Mes pas sont guidés par Helm qui me mène la où je peux être utile. Les rumeurs concernant ce Donjon étaient persistantes et j'ai souhaité m'y rendre afin de vérifier la légende : c'est le devoir du gardien de protéger le monde des calamités qui le parsèment."

    Comme ils allaient bientôt quitter le village, Adoram fit jouer ses bras sous son armure pour ajuster sa cotte de maille et vérifia machinalement la présence de sa dague dans sa botte. Adoram était sûr de sa victoire mais il n'en demeurait pas moins réaliste : le périple serait sans doute long et périlleux et tout le monde serait mis à rude épreuve. Il connaissait sa propre valeur mais malgré le bon sentiment qui l'habitait vis-à-vis de ses compagnons, il attendait d'être dans le feu de l'action pour pouvoir jauger véritablement leur compétence...Allons, haut les coeurs se dit-il, la journée est belle et l'avenir promet d'être glorieux !!

  22. #22
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Après avoir entendu le conseil de Norio, Gwiamaq estimait que son conseil était bon, mais pour autant il n’était pas près à écarter Tassetèrre. D'abord parce que se tenir droit sur son destrier lui donnait fière allure et lui avait fait gagner un peu d'estime de la part des passant lors de son périple (enfin un petit peu), ensuite parce qu'il savait qu'il avait du mal à suivre à pied les grandes personnes.

    Il hésitât donc une trentaines de secondes en pesant le pour et le contre, avant de finalement descendre de selle, rentrer dans l'auberge, sortir quelques sous de sa bourse et s’adresser à l'aubergiste :
    "Aubergiste, est-ce que vous consentiriez à prendre soin de mon poney si je vous donne de quoi compenser sa nourriture et une place devant votre établissement ? J'ai là assez de pièces pour que vous l'entreteniez pendant un mois, et si je devais revenir avant, je vous propose de garder le surplus. Si vous ne pouvez pas, ce que je comprendrais, veillez s'il vous plait m'indiquer l'endroit ou la personne à qui je pourrais le confier."

    Puis il attendit la réponse de l'aubergiste.
    Enfermé dans son atelier.

  23. #23
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    L’aubergiste accepta l’or sans hésiter, tout en assurant qu’il prendrait soin de la bête comme à la prunelle de ses yeux. Le groupe d’aventuriers put ainsi partir à pied vers leur destination. Pour ce faire, il lui fallut traverser la forêt qui était rien moins qu’inhospitalière. La faune tout autant que la flore étaient auréolés d’ombre et de mystère. Malgré tout, le trajet se déroula sans incident.

    Le chemin Silvestre parvint à une falaise puis se mit à la gravir, devenant escarpé, traitre. Au détour d’une de ses sinuosités, une grotte pareille à une gueule de monstre gigantesque apparût. Un vent lugubre sortait en gémissant de cette ouverture. Ils y étaient, le Donjon du Dragon.

    Norio, sans mot dire, sortit une torche de son sac. Il ne l’alluma pas encore, préférant la placer à sa ceinture et prendre en main sa grande hache de guerre. Il se tourna ensuite vers ses compagnons.
    « Je proposerais bien de partir en éclaireur, mais à mon avis, on nous a vu venir. Le chemin, depuis ici, est facile à observer. Je propose donc une avancée groupée, au moins pour le début. »
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  24. #24
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Effectivement, si quelqu'un guettait ce chemin cette personne les avait vu arriver. Il était beaucoup plus prudent de ne pas se séparer.


    "Je marche devant. Ma vision est bonne dans l'obscurité et celle Maiko est encore meilleure, gardons les torches pour plus tard. En revanche ne nous éloignons pas trop des uns des autres ce sera plus sûr..."


    Elle respira un grand coup, il était toujours quelque peu stressant de s'engager dans des endroits auxquels on ne savait pas a quoi s'attendre. Enfaite c'était juste le temps de se mettre à l'aise, une fois le premier quart d'heure passé l'adrénaline et le plaisir qu'elle procure prend le dessus et donne un grand coup de fouet à la volonté et renforce le courage de s'engouffrer toujours plus profond dans ces lieux inconnus. Elle dégaina son arc et se tenait prête a sortir une flèche de son carquois à tout instant. Maiko se posa sur son épaule à l'affût du moindre bruit, du moindre mouvement, en alerte pour prévenir le groupe à la moindre activité suspecte.

  25. #25
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    Adoram écouta attentivement Norio et ne put qu'être d'accord avec son analyse de la situation. Même si il n'y avait pas âme qui vive aux alentours, il n'était pas exclu qu'un guetteur ait signalé leurs présences. Adoram fit quelques mouvements d'assouplissements avec ses bras, puis prit son bouclier et le passa sur son avant-bras gauche et dégaina sa lame, pointe vers le bas, "en posture de déplacement comme au bon vieux temps" pensa-t-il se remémorant son sergent instructeur. Un sale type qu'il avait souvent détesté avant de se rendre compte avec le temps que la plupart de ses enseignements lui avaient déjà sauvé la vie plusieurs fois.

    Quand il entendit Hashelia parler, Adoram fut néanmoins plus réticent : certes les arguments de l'archère étaient fondés mais l'idée de ne pas ouvrir la marche lui déplaisait aussi il précisa :


    "Fort bien gente dame, mais je passerai le second et vous suivrai comme votre ombre ! L'on ne sait quels dangers recèle ce repaire du Mal et je ne permettrai pas qu'il vous arrive quoique ce soit sans pouvoir réagir promptement !"

  26. #26
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    GAP, Hautes alpes
    Messages 
    2 393
    Gwiamak marchait derrière Sir Adoram, en forçant le pas comme il pouvait, en se félicitant d'avoir fabriqué cette armure qui lui donnait assez de force pour la porter sans trop fatiguer. Mais il se demandait s'il aurait assez d'huile de roche pour l'alimenter encore longtemps, les provision qu'il avait prise dans les besaces de Tassetèrre et qu'il portait à présent en bandoulières lui semblant trop réduites.

    Et puis il n'y voyait pas grand chose devant. Il aurait été très inconvenant de regarder entre les jambes des compagnons le précédent, alors il tanguait à droite, à gauche, pour essayer de voir ou il mettait les pieds. Il se disait qu'il pourrait inventer un système de tuyau coudé avec des miroirs pour voir par dessus la tête de sir Adoram, mais il faudrait pour ça faire une pause, et ce n’était surement pas pour tout de suite.

    Il lui languissait que ce couloir étroit finisse, afin de pouvoir se mettre sur le coté. En attendant, tant qu'à avancer en file indienne, il jetait quelques coups d’œil en arrière pour voir comment allait Norio.

    Dernière modification par deratiseur ; 10/10/2016 à 19h05. Motif: Et, enore trop long à écrire, arrivé derrière Mephysto et donc pas 2eme mais 3eme.
    Enfermé dans son atelier.

  27. #27
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Encouragée par le groupe qui lui emboîtait le pas Nashka s'engagea sur l'unique chemin dont l'antre du donjon était pourvu. Le chemin n'était pas bien large et le groupe s'était naturellement mis en file indienne derrière elle.
    Cette configuration ne lui plaisait guère: elle se retrouvait en première ligne et le couloir ne lui offrait pas la possibilité de pouvoir s'extraire facilement pour laisser Adoram passer devant elle en cas de pépin. Cependant Nashka prit sur elle, et dissimulait son appréhension du mieux qu'elle pût.



    "Puisque nous allons passer un certain temps ensemble je suggère de briser la glace... Il se trouve que j'ai une petite devinette qui fait son effet d'où je viens vous êtes prêts ? Comment appelle-t-on un nain avec une baguette sous le bras ?... Un agenda par ce que c'est un petit qu'a le pain !" Un léger rictus se marqua sur son visage puis elle donna un rapide coup d’œil en direction de Gwiamaq. Quelque peu embarrassée elle espérait que ce dernier n’interpréterait pas mal en raison de sa petite taille sa tentative maladroite de mettre le groupe à l'aise. "Jadis mon oncle était un aventurier comme nous... Puis un jour il s'est pris une flèche dans le genou et il dû tout arrêter ! Finalement il se révélait être un excellent conteur, il animait des soirées au coin du feu le soir lorsque la nuit tombait et racontait des histoires drôles, il s'inventait des personnages, tout le monde adorait ! ... Cette histoire de nain est toujours plus drôle quand c'est lui qui l'a raconte..." S'enquit-elle d'ajouter.
    Dernière modification par Hashelia ; 11/10/2016 à 07h29.

  28. #28
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Là où mènent les étoiles
    Messages 
    3 003
    Norio se retrouva en dernière position. Il n’en avait pas l’habitude, quoi qu’en vérité, c’était de faire les choses à plusieurs qui était pour lui une nouveauté. Pour autant, les dangers pouvaient surgir de partout, y compris de derrière, aussi ne baissait-il pas sa garde, continuant de marcher, calme, résolut, sa hache en main. Il ne réagit pas aux propos de la rôdeuse de devant, mais il y avait deux personnes entre elle et lui, ce qui le dispensait sans doute de cela.

    Le couloir devenait de plus en plus obscure à mesure que la lumière extérieur faiblissait. Le recours aux torches allaient bientôt s’avérer indispensables. Certes, certains membres du groupe devaient avoir une vue plus adaptées que celle de Norio pour ce genre de périple souterrain, cependant le bûcheron préférait compter sur ses propres yeux pour manier sa hache. C’était... recommandé.

    Voilà que le couloir amorçait une pente douce, s’engouffrant dans les profondeurs de la terre. En cet instant, un claustrophobe aurait fait marche arrière. Norio, lui avançait toujours, l’œil à tout. Les parois s’élargissaient et désormais il était possible de marcher à deux de front. Tout était calme pour le moment. Était-ce le calme avant la tempête ?
    Dirigeant de Melandis
    Personnage Rp principal : Silmandel Songevent – Biographie – Couleur RP : #DDDD00
    Personnage éphémère : Mixtli

  29. #29
    Date d'inscription
    août 2010
    Localisation
    Dans le 9-3 mais je suis un Lorrain pur jus ! ;)
    Messages 
    307
    L'atmosphère devenait pesante à mesure que le groupe avançait qu'il s'enfonçait dans la terre, la pénombre s'installant progressivement. Comme le couloir allait en s'élargissant, Adoram en profita instinctivement pour se placer aux côtés d'Hashelia. La démarche souple de celle-ci faisait un constraste saisissant avec le pas lourd et cadencé du chevalier qui progressait pas après pas légèrement tourné sur la droite pour offrir son bouclier vers l'avant.

    Les yeux d'Adoram ne cessaient de scruter l'ensemble du tunnel droit devant eux, mais force lui était d'admettre qu'il ne voyait guère plus loin que quelques mètres devant lui.

    Lorsqu'Hashelia prit la parole, Adoram eut un sursaut de réflexe avant de comprendre presque instantanément qu'il n'y avait pas de dangers...en revanche il se demanda si l'archère allait bien car il ne comprit pas un traître mot de la "blague". Il répondit néanmoins par politesse, car nul chevalier au fait des règles de bienséance n'aurait laissé une damoiselle ainsi dans l'embarras :


    "Une plaisanterie fort distrayante ma Dame ! J'ai moi-même eu l'occasion de croiser moult bardes et conteurs qui narraient les exploits des héros de jadis tantôt épique, tantôt dramatique mais bien souvent comique ! Qui sait, peut-être qu'un jour, quelqu'un chantera nos louanges pour l'aventure dans laquelle nous nous lançons ! Quant à dire des plaisanteries, les miennes datent d'une époque révolue et sont bien trop déplacées pour que je les énonce devant vous."

    Disant cela, Adoram se félicita d'avoir son heaume car il avait légèrement rougi de gêne comme il se remémorait les histoires au coin du feu quand il était dans l'armée...Une époque définitivement derrière lui.

  30. #30
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Europe
    Messages 
    80
    Nashka se sentie plus à l'aise dès l'instant où le couloir s'élargissa. Elle n'était désormais plus en première ligne et pourrait aisément s'extraire si la situation l'imposait.


    "Sir Adoram, je suis certaine que l'on chantera nos louanges car nous ressortirons d'ici tous vivants et triomphant de ce donjon ! Quant à vos plaisanteries je serai curieuse de les entendre, quelles genre de drôleries pourraient donc être déplacées de la bouche d'un paladin ?"


    Elle regarda par dessus son épaule les deux autres étaient rester bien silencieux. Elle pensa ensuite à Maïko et se remémora l'attitude étrange de sa chouette en présence de Norio. Cet homme inspirait le calme et la sérénité, en quoi Maïko pouvait-il bien être dérangé ? Peu importe se dit-elle, il avait l'air sincère dans sa quête contre le mal pour le moment elle ne ressentait pas le besoin de s'en inquiéter. Une odeur nauséabonde la tira de ses pensées et elle grimaçat.

    "L'odeur de la fôret est tellement plus agréable que celle des donjons, il n'y a bien que les orcs et les gobelins pour supporter de pouvoir y vivre !"
    Dernière modification par Hashelia ; 15/10/2016 à 21h37.

Page 1 sur 8 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [One Shot] Donjon du Dragon : commentez l'aventure !
    Par Manfred dans le forum Les mondes parallèles
    Réponses: 159
    Dernier message: 15/03/2017, 22h06
  2. [Donjon du Dragon] Fiches de personnage
    Par Manfred dans le forum Les mondes parallèles
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/10/2016, 21h34
  3. Donjon du Dragon
    Par Manfred dans le forum Les mondes parallèles
    Réponses: 199
    Dernier message: 29/09/2016, 17h38
  4. [BGT] Commencer une partie multi dans le donjon d'Irenicus avec BG trilogy
    Par bruceraoul dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/10/2013, 15h19
  5. [BD] Donjon
    Par Dreiyan dans le forum La Grotte aux BDs
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/03/2007, 21h25

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250