Page 46 sur 257 PremièrePremière ... 3644454647485696146 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 351 à 1 380 sur 7694

Discussion: [Lieu] Une cité perdue

  1. #1351
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -C'est vrai. Mais à bien y réfléchir, il y a-t-il beaucoup de choses que l'on puisse prévoir ?
    Il eut une moue embarrassée.
    -Je te demande pardon pour ce que je vais dire : venant de moi, adressé à toi, cela paraîtra terriblement ridicule... Gabriel serait bien mieux placé pour le faire mais... Enfin soit. Tu es un serviteur de Lathandre. Du dieu qui nous apporte l'aube, qui nous apprend a avoir foi en l'avenir, qui nous pousse à l'optimisme... Ne devrais-tu pas laisser une chance à cet optimisme ? Thibault... Thibault considère que ce qui ce passe actuellement est une manière de mise à l'épreuve que lui impose Sunie. Peut-être y a-t-il quelque chose d'apparenté dans ton cas...
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  2. #1352
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Hubert acquiesça.
    " J'y ai déjà songé. A la manière dont Albérich m'avait ramené vers moi-même à son insu. Il m'a permis de laisser derrière moi une fraction de ma vie définie par l'amertume... Les nouveaux départs... J'ai déjà tant reçu à cet égard. Je suis ici, je ne l'aurais jamais imaginé il y a trois mois. Mais n'est-ce pas en demander trop que d'en vouloir encore plus ?"
    Il soupira.
    " Pourquoi Sunie serait-elle cruelle avec son serviteur, un serviteur qui a déjà beaucoup souffert, je le sais, et Lathandre me permettrait-il de jouir d'absolument tout ? N'est-ce pas incroyablement injuste ? Je n'ai pas le sentiment de le mériter. Albérich mérite la lumière, après tout ce qu'il a traversé... Mais moi... Je n'ai pas fait grand chose. Au contraire. J'ai été l'ombre d'un paladin pendant dix ans. Lathandre devrait m'en vouloir."

  3. #1353
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Pourquoi t'en voudrait-il ? Pour avoir dû, dix années durant, vivre dans le renoncement, à cause d'un monde et de gens qui succombent à des aprioris ridicules et voient le mal là où il n'y en a pas ? Lathandre est un dieu de bonté et de lumière : Il ne peut t'en vouloir pour cette période de souffrance. J'ai plutôt l'impression qu'Il estime que cela a assez duré et que, désormais, tu as droit au bonheur.
    Il s'interrompit, comme frappé par une pensée.
    -A bien regarder l'enchaînement des faits, ça donne même l'impression qu'Il estime que le temps de l'ombre est révolu et que celui de la lumière commence... pour vous deux.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  4. #1354
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Hubert resta silencieux un moment, le regard perdu dans le vague, la main serrée sur l'étoffe de la couverture qui lui couvrait les épaules.
    " Je n'ai jamais fait une chose pareille, dit-il finalement. Me déclarer. Chaque fois que j'ai... tissé quelque chose avec quelqu'un... c'était dans des lieux où nous étions entre nous... Il n'y avait pas d'ambiguïté possible, pas de mauvaise surprise..."
    Il relâcha sa respiration.
    " Mais il va falloir que j'ose, n'est-ce pas ? Il va falloir que je m'enivre sérieusement, si je veux arriver à quelque chose..."

  5. #1355
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Il va falloir que tu oses, oui. Mais pas après t'être ennivré, non : ce serait le plus sûr moyen de ne pas parvenir à lui transmettre ce que tu veux lui transmettre, le plus sûr moyen pour qu'il ne te prenne pas au sérieux. Mais, à mon humble avis, tu dois battre le fer tant qu'il est chaud, ne pas laisser les doutes et les peurs reprendrent le dessus. Ce que tu t'apprêtes à faire est tellement difficile...
    Il hésita.
    -Je te conseillerais presque d'y aller tout de suite. Quitte à ce que je te suive pour t'empêcher de rebrousser chemin. Mais peut-être l'aube est-elle un meilleur moment. Je n'ai... Je n'ai pas la moindre idée de ce que vit un prêtre ou un paladin lors de sa prière matinale. Mais j'ai vu à quel point ça vous transfigure... Je pense que cela porurait te donner la force de lui parler. Et m'arranger pour que Gabriel ne soit pas avec vous serait un jeu d'enfant.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  6. #1356
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Oh non, ce n'est pas un aveu que je pourrais faire en pleine lumière, murmura Hubert, soudain alarmé. Devoir traverser toute une journée ensuite... Ça me semble inimaginable. Quoi qu'il advienne."
    Il frissonna.
    " Je ne peux pas croire que tu sois en train de me convaincre d'aller parler à Albérich... Qu'est-ce que tu as mis dans cette boisson ?"

  7. #1357
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Juste de quoi te détendre. Mais, je te le jure, riien de susceptible d'influencer ton comportement. Si tu es sur le point de te laisser convaincre, c'est simplement parce que tu as envie... et besoin de faire cette démarche.
    Il lui serra brièvement l'épaule.
    -Et si tu y allais maintenant ? Sans réfléchir ? Ce qui compte le plus quand on se déclare, c'est la spontanéité et la sincérité.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  8. #1358
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Maintenant ? Mais je ne sais même pas ce qu'il est en train de faire... Je... pourrais... Heu... mal tomber... ou... et... Aaaah."
    Il se leva brusquement.
    " Est-ce que je peux revenir si ça se passe mal ?"

  9. #1359
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Bien sûr que oui ! Hubert, tu peux compter sur moi, j'aimerais que tu en sois convaincu...
    Il se leva.
    -Pense quand même à te rhabiler. Pendant ce temps, je vais un peu ranger. Ensuite, je t'accompagnerai : la dernière fois que tu m'as quitté en paraissant décidé à lui parler, tu as changé d'idée et il est crucial que cela ne se reproduise pas.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  10. #1360
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Me rhabiller... Oui. Oui, c'est sans doute mieux."
    Il était fébrile et pendant qu'il passait sa chemise — les boutons ne lui avaient jamais semblé aussi compliqués à fermer — il se ravisa dix-huit fois. Mais il sentait la présence de Giovanni, tout près, qui ne le laisserait pas se dérober.
    " Est-ce que c'est une bonne idée ? Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. Je ne sais même pas ce que je vais dire."

  11. #1361
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Dis-lui simplement que tu l'aimes : il n'y a rien besoin de dire d'autre. Et je suis intimement convaincu qu'entreprendre cette démarche maintenant est la meilleure chose à faire.
    Il souffla les bougies, s'assura que le feu du brasero n'était pas trop vif. Puis il gagna la porte, attendant que le paladin est fini de se rhabiller avant de l'ouvrir.
    -Oh, et je veillerai à ce que vous ne soyez pas dérangés.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  12. #1362
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Je ne peux pas lui dire ça comme ça." dit le paladin en terminant de remettre ses bottes.
    Il gagna le couloir.

    " Je dois fatalement... amener ça d'une manière ou d'une autre. Oh, je sens que c'est une mauvaise idée. On ne peut pas remettre ça à demain ? Il dort peut-être déjà. Il est tard, après tout... Je ne vais pas le réveiller pour ça... Je veux dire... et puis les enfants qui sont juste à côté..."

  13. #1363
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -C'est le milieu de soirée, à peine. Aussi couche-tôt soit-il, Albérich ne dort pas : il lit avant de se coucher, j'imagine... Quant à Ruth et à Alban, soit ils sont encore avec leurs amis, auquel cas je les intercepterai, soit j'aurai subitement besoin d'eux. Quoi de plus normal que de peindre les écuyers après avoir peint leur maître, hein ? Quant à ce que tu vas dire... Tout le monde essaie d'amener le sujet. Tout le monde se perd dans des circonvolutions langagières sans queue ni tête. Alors tout le monde finit par s'interrompre et par dire simplement "Je t'aime". Bref, tu devrais aller droit au but. Mais au fond... Fais à ta façon : ce sera la meilleure.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  14. #1364
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Ah misère. Misère de misère, gémit le paladin, tandis qu'ils regagnaient des zones plus peuplées. J'ai l'impression d'aller à l'échafaud... Je vais peut-être me sentir mal..."
    Ils avaient atteint la grande salle où, comme Giovanni l'avait prévu, se trouvaient encore de nombreuses personnes. A la mine des plus proches du couloir, Hubert devina qu'il devait avoir une mine étrange et il essaya de se recomposer un visage plus ou moins neutre.

  15. #1365
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Un regard circulaire et scrutateur suffit à Giovanni pour constater qu'Albérich n'était point ici.
    -Direction la chambre ! souffla-t-il.
    Durant tout le trajet, il arbora une expression détendue, saluant les personnes qu'ils croisaient comme si de rien n'était. Mais quelque chose donna à Hubert l'impression que s'il faisait mine de tourner les talons ou même simplement de ralentir, le barde lui saisirait le bras.

    -Nous y sommes... Il y a de la lumière qui filtre sous la orte : il lit, comme prévu.
    Il se tourna vers le paladin.
    -A toi de jouer.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  16. #1366
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Hubert se tourna vers Giovanni et grimaça.
    " Les enfants sont peut-être à l'intérieur aussi, souffla-t-il. Il est hors de question que je parle à Albérich si les gamins sont là. Et je ne suis pas certain que j'ai très envie que... heu... tu sois témoin de ce qui va suivre, aussi. Même si idéalement, j'aimerais autant que nous redescendions boire de ta délicieuse infusion... Mais j'imagine que ce n'est pas trop possible..."

  17. #1367
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    -Oh, tu pourras revenir boire de cette infusion... mais seulement après avoir fait ce qui nous a amenés ici.
    Il jeta un regard en direction de la porte de la salle où logeaient les écuyers. Pas de lumière de ce côté, ce qui pouvait signifier tout et son contraire. Néanmoins, on entendit alors des pas, plus loin dans le couloir, et deux voix familières.
    -Tu vois, le destin nous est favorable ! Je vais donc aller les intercepter. Quand tu réaliseras à quel point j'ai eu raison de t'encourager, j'espère que tu réaliseras aussi à quel point j'ai enduré une terrible épreuve pour toi. Passer ma soirée avec des mômes, ARGH !
    Il sourit, lui pressa l'épaule.
    -Tout va bien se passer. J'en suis tellement sûr que je ne te souhaite même pas bonne chance : c'est inutile.

    Il lui sourit derechef et s'en fut... non sans avoir, au préalable, toqué avec énergie à la porte d'Albérich, ôtant ce faisant toute chance à Hubert de se raviser et de se caparater tandis qu'il avait le dos tourné.

    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  18. #1368
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    « Oui ? » répondit la voix du clerc, depuis l’autre côté de la porte.
    Hubert adressa un regard noir à Giovanni, une prière à Lathandre, puis entra.
    Le Luménien leva les yeux de son livre. Il était déjà en tunique de nuit, appuyé au mur, emmitouflé dans sa couverture. Il parut surpris.

    « Albérich. Est-ce que je peux te parler ?
    — Est-ce que ça va ? Tu as l’air…
    — Est-ce que c’est oui ?
    — Bien sûr, Hubert, qu’est-ce que tu imagines ? Mais tu es sûr que ça va ? Pourquoi est-ce que tu frappes… et pourquoi est-ce que tu entres par cette porte-là ? »
    Il posa son livre à l’envers. Le paladin n’était pas certain de savoir quoi faire de lui-même. Il referma la porte derrière lui et s’appuya dessus, comme pour s’empêcher de fuir. Un sourire bourgeonna subitement sur le visage du clerc.
    « Tu lui as parlé ! »
    Hubert sursauta.
    « Quoi ? A qui ?
    — A ton aimée. C’est pour ça que tu es si nerveux ? »
    Misère, c’était mal embarqué.
    « Non. Je ne lui ai pas encore parlé. Mais… je suis sur le point de le faire.
    — Ah. C’est un progrès. Tu veux des encouragements ?
    — En quelque sorte.
    — Je n’ai pas de bons conseils, malheureusement. Thibault pourrait…
    — Oh mais j’en ai parlé avec Thibault, déjà.
    — Vraiment ? Et bien… Je suis content. Un peu vexé. Mais content.
    — Vexé ?
    — Bah, laisse. Ce n’est pas important. Dis-moi, maintenant.
    — Quoi ?
    — Pourquoi voulais-tu me parler ?
    — Ah. Oh. »
    Hubert s’assit contre la porte et croisa les bras sur ses genoux repliés, regardant un moment ses pieds. Il avait l’impression qu’il sentait la présence de Giovanni, invisible, au dessus de son épaule.
    « Albérich. La personne que j’aime, c’est… »
    Il releva les yeux. Le Luménien était souriant, attendant la révélation.
    « Non. Je ne peux pas…
    — Hubert, pourquoi tant de... complications ? Est-ce que tu penses que je vais être déçu ? Ou scandalisé ?
    — Peut-être.
    — Mais tu as ma bénédiction. Vraiment.
    — Tu ne sais même pas qui c’est !
    — Mais ça m’est égal !
    — Albérich, tais-toi.
    — Je suis content pour toi, c’est tout.
    — Vraiment ?
    — Mais oui. Pourquoi cela te surprend-il ?
    — Si je me déclare… Si… elle répond à mes sentiments… Les choses... seront... différentes... J’aurai moins de temps… de manière générale… Cela altérera immanquablement notre… notre… relation. »
    Le clerc acquiesça avec un léger sourire.
    « Je sais bien. J’y ai réfléchi aujourd’hui, beaucoup et... je sais que… ça ne sera pas facile. Au début, surtout, sans doute. J’ai pris l’habitude… et bref… Mais ce n’est pas important. Je serai toujours ton ami et… ce qui compte, c’est ce que toi tu veux, pour toi...
    — Attends. »
    Il avait levé une main pour le faire taire. Il prit une profonde inspiration et regarda à nouveau ses pieds.
    « Albérich. Je ne suis pas attiré par les femmes. Je ne l’ai jamais été. J’ai espéré que cela changerait un jour, mais ça n’est jamais arrivé, malgré toutes les nobles dames et les douces demoiselles qu’on m’a présentées au fil des ans. »
    Il n’osa pas lever les yeux. Il avait l’impression de deviner le souffle coupé du clerc dans le silence subi qui régnait dans la pièce.
    « Ah, dit finalement Albérich, d’un ton légèrement interdit. Et... Bien. D’accord. »
    Hubert croisa son regard, le Luménien eut un sourire incertain, et le paladin comprit que ça n’avait pas été suffisant, qu’il n’avait pas compris ou qu’il refusait de comprendre.
    « Je suppose que tu voulais l’accord de Thibault ? demanda finalement le clerc.
    — Je ne dirais pas les choses comme ça… Mais il me l’a donné, oui, souffla le paladin.
    — C’est bien. Vous formerez un beau couple. »
    Ce fut au tour du paladin d’être interloqué.
    « Quoi... Mais... de qui crois-tu que...
    — Et bien... de Giovanni, je suppose.
    — Quoi, mais non ! Albérich, bon sang... »
    Leurs yeux s’accrochèrent une seconde, et la bouche du Luménien s’arrondit de surprise comme, enfin, la lumière se faisait dans son esprit. Il se leva brusquement et alla à la fenêtre. Hubert se redressa aussi, paniqué, cherchant déjà un moyen de rattraper ses derniers mots.
    « Cela ne doit rien changer entre nous… »
    Albérich se retourna, irrité.
    « Tais-toi. »
    Il ferma les yeux. Hubert eut l’impression de voir son cœur battre sous le tissu léger de sa tunique. Il devait avoir froid. Il n’avait pas hurlé. Le paladin ne savait pas s’il devait profiter de ce qu’il percevait comme une hésitation ou s’il devait au contraire garder ses distances jusqu’à ce que le clerc reprenne ses esprits.
    « Hubert. Est-ce que tu es en train de suggérer que tu es… épris... de moi ?
    — Oui.
    — Oh. »
    Le silence se nicha entre eux. Albérich frissonna et Hubert s’approcha de lui. Pendant un moment, il n’osa rien. Puis il posa la main sur son épaule. Le Luménien ne se déroba pas, mais il trembla sous sa paume.
    « Tu ne dois pas…
    —Chhhh. »
    Hubert se tut et retira sa main, mais Albérich l’attrapa juste avant qu’il ne le lâche.
    « Attends. » dit-il à mi-voix.
    Hubert ne bougea pas d’un pouce.

    « Je suis... un peu... Hum. Je ne sais pas exactement... ce que je ressens… Je n’ai jamais… imaginé… »
    Albérich haussa les épaules, relâcha sa respiration, resserra une seconde sa prise sur les doigts du paladin. Puis il pivota légèrement, sans le lâcher, jusqu’à ce qu’ils soient face à face. Il sourit à nouveau, empourpré. Hubert sentait la peau de son propre visage le brûler.
    « J’aurais dû, sans doute… »
    Ils s’observèrent un moment. Hubert leva une main pour lui toucher la joue. Il réalisa qu’il tremblait. Cette fois, Albérich ne tressaillit pas.
    « Crois-tu que…
    — Essaie. »
    Hubert baissa la tête et l’embrassa, sans plus réfléchir à rien. Albérich lui répondit presque immédiatement et le paladin frémit tout entier quand il sentit les mains du clerc lui saisir les épaules et ses lèvres s’entrouvrir. Leurs corps se touchèrent et Hubert sentit le sien réagir à la proximité de celui d’Albérich.
    Je rêve, songea-t-il confusément.
    Doucement, ils se détachèrent. Le clerc arborait un petit sourire malicieux. Il n’avait manifestement pas manqué ce qui venait de se produire.

    « Voilà qui est plus clair. »
    Hubert se sentit rougir.
    « Je ne... »
    Albérich posa un doigt sur ses lèvres et secoua la tête. Une seconde plus tard, ils s’embrassaient à nouveau, avec plus de fièvre cette fois. Hubert sentit le désir lui électriser le ventre. Sans qu’il ne puisse réellement s’en empêcher, il glissa les mains sous la tunique du clerc, les posa sur sa peau chaude et douce, sentit l’arc de ses côtes, le mouvement de sa respiration saccadée, passa sur son dos, déploya ses paumes dans le creux de ses reins et perçut le tressaillement de son compagnon.
    « Excuse-moi, souffla-t-il en le relâchant.
    — Non, non... C’est juste...
    — Je vais trop vite, je suis désolé. »
    Il le libéra, passa une main embarrassée sur son visage, le regarda en coin. Albérich était légèrement hors d’haleine et il pinça légèrement les lèvres.
    « Je vais avoir besoin d’un peu de temps. »
    — Je sais. Bien sûr. »
    Il avait du mal à remettre ses idées en place, entre l’embrasement de ses sens qui lui donnait un léger vertige, une vague impression qu’il était en train d’halluciner, la violence de son coeur à l’intérieur de sa poitrine. Il avait besoin de reprendre pied dans le réel, et ce réel, à l’instant, c’était la personne en face de lui. Il se pencha pour lui baiser les lèvres et le Luménien accompagna son mouvement en plongeant une main dans ses cheveux.
    « Ah misère. » lâcha Hubert en se détachant à nouveau de lui.
    Albérich jeta un coup d’oeil vers la pièce voisine.

    « Tu avais autre chose à me dire ?
    — Pas là comme ça, non. »
    Ils se sourirent, un peu penauds.
    « Je devrais aller... chercher les enfants... Je veux dire... leur indiquer que la voie est... dégagée. » murmura finalement Hubert.
    Albérich parut surpris.

    « Tu leur as dit... avant ?
    — Non, mais... heu... c’est... Giovanni qui les... surveille.
    — Ah. Je vois.
    — Je suis désolé.
    — Ne sois pas désolé. Tu n’as aucune raison de l’être. »
    Hubert s’approcha de la porte, hésitant. Il craignait à moitié qu’Albérich change d’avis pendant qu’il était absent.
    « Je reviens vite.
    — D’accord. »
    Il posa la main sur la poignée, hésita à nouveau, jeta un regard inquiet en arrière.
    « Allez, va. Je ne bouge pas. »
    Le paladin acquiesça et sortit.
    Il ne put faire plus de deux pas avant de devoir s’appuyer au mur. Il nicha son visage entre ses paumes et demeura un moment dans le noir. Il ne parvenait pas à y croire. Les choses avaient été... si incroyablement simples. Il n’avait pas envie de partir, il avait envie de retourner dans la pièce, de le prendre à nouveau dans ses bras, et de lui dire tout ce qu’il n’avait pas pu lui dire ces derniers mois, les déclarations enflammées qui brûlaient dans sa poitrine, l’embrasser et caresser cette peau fantasmée un million de fois dans les affres de la solitude.
    Mais il devait se contrôler. Etre patient. Profiter de chaque seconde. Et croire. Avoir confiance. Albérich ne s’était pas dérobé, il devait maintenant parvenir à l’apprivoiser.
    C’était une victoire, une partie de lui-même voulait hurler.
    Pas tout de suite. D’abord trouver Giovanni, inviter les enfants à regagner leurs pénates. Ensuite, seulement, il retournerait se lover dans la lumière.
    Il espérait que son expression n'était pas trop extatique...

  19. #1369
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Il dénicha le trio dans l'atelier mais il n'y était point question de peinture : non, sous le regard attentif du barde, Ruth et Alban ouvraient et refermaient simplement le coffret découvert quelques jours plus tôt par Albérich.
    Le visage que Giovanni tourna vers lui était indéniablement nerveux. Mais une fraction de seconde plus tard, un éclair traversa son regard et un large sourire illumina ses traits.

    -Ah, Hubert... Toutes mes excuses pour avoir enlevé tes écuyers de la sorte mais j'ai repensé à cette histoire de coffre et... Enfin, peu importe : je te les rends !
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  20. #1370
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Oh non, ce n'est pas nécessaire, si vous êtes occupés..." dit Hubert, d'un ton détaché.
    Il était conscient d'être écarlate, mais c'est le genre de choses que les bougies cachaient efficacement.

    " Mais je me demandais juste... heu... où ils étaient à une heure si tardive."

  21. #1371
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Giovanni se fit penaud.
    -Je me doute... Ah, je suis vraiment désolé, mais tu sais comment sont les bardes : quand on a une idée en tête, on fonce sans voir plus loin que le bout de notre nez... Mais écoute : j'en aurai terminé avec eux d'ici une demi-heure grand maximum. Je te les enverrai à ce moment-là. Ça fera un peu tard, d'accord, mais sans doute pas au point qu'ils soient épuisés demain...
    Les deux écuyers suivaient l'échange sans mot dire mais avec une perplexité manifeste.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  22. #1372
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Hubert grimaça légèrement.
    " Une demi-heure. Bon. Hum. Si c'est moins, c'est bien aussi. Je veux dire... Ils ont besoin de sommeil."
    Une fois les enfants couchés, la nuit serait à eux, mais tant qu'ils traînaient dans les couloirs et risquaient de surgir...
    " Mais je vous laisse."
    Tout bien réfléchi, il pouvait convaincre Albérich d'abandonner leurs appartements, même en tunique de nuit, et de monter à la chapelle. Il y faisait froid mais ils trouveraient bien un moyen de se réchauffer...

  23. #1373
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Giovanni marqua une très légère hésitation. Sans doute était-il partagé entre son désir de ne pas nuire aux projets du paladin et la nécessité de donner un minimum de crédibilité à sa petite comédie.
    -Je te les renvoie dans un quart d'heure. Dans vingt minutes, au pire. Tu as ma parole d'honneur.
    Nouveau sourire penaud.
    -Encore désolé pour mon impulsivité, même si je t'assure qu'ils me rendent bien service. Oh, et... Bonne nuit, évidemment !
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  24. #1374
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    " Bonne nuit à toi, Giovanni. Et surtout ne sois désolé de rien... Au contraire." dit Hubert, avec chaleur.
    Il pressa l'épaule du barde, puis s'esquiva et reprit le chemin des hauteurs, espérant ne croiser aucune tête connue sur la route. Il n'était vraiment pas certain d'avoir une mine présentable...


    ***

    Albérich était resté immobile, les yeux fixés sur la porte, pendant plusieurs longues minutes. Puis il avait eu froid, avait repris sa couverture, et avait fermé les yeux. Il sentait le sang pulser dans son corps, à la vitesse endiablée d’un coeur dépassé par les événements.
    Dans le même temps, il se morigénait mentalement. Il aurait dû le savoir, le comprendre, l’anticiper depuis bien longtemps. Avait-il été complètement aveugle ? Ou Hubert avait-il été incroyablement discret ? Il n’en savait rien. En vérité, il ignorait même si le sentiment qui avait poussé le paladin à se déclarer était ancien. Il sentait que Thibault était responsable de cette brusque ouverture des vannes, cependant, et suspectait qu’il était le troisième homme, le rival souffrant dont Hubert lui avait parlé hier. Il devrait l’affronter tôt ou tard, mais il ne voulait pas ternir l’instant à l’évocation d’un futur difficile.
    Car il ne regrettait rien. C’était imprévu mais bienvenu. Il porta les doigts à ses lèvres. Embrasser un homme. Jamais il n’aurait imaginé faire une chose pareille. Mais c’était étonnamment facile. Et loin d’être désagréable. Avec la bonne personne, immanquablement.
    Il frissonna, fit un pas vers son lit, un pas vers l’étoffe qui séparait leurs deux chambres, revint à la fenêtre. Il n’était pas certain qu’il soit possible de canaliser cette fébrilité. Il avait envie qu’Hubert revienne, mais il avait aussi peur. Le désir du paladin s’était manifesté d’emblée et s’il ressentait une certaine curiosité, il ne s’imaginait pas franchir un tel pas aussi rapidement. En même temps, il avait confiance en Hubert, il savait que jamais son ami – le terme était-il encore adapté ? – ne le forcerait à quelque chose pour laquelle il n'était pas prêt.
    Impatience et anxiété. Il guettait le grincement dans la porte au moment où il rentrerait.
    Il finit par se remettre au lit, par reprendre son livre. C’était juste une pose. Ses yeux glissèrent dix fois sur la même ligne sans qu’il en comprenne un traître mot. Il finit par poser les deux mains sur sa poitrine et s’émerveilla un moment du mouvement de la vie.
    Autour de lui, le monde avait pris un relief étrange, comme s’il était ivre, avec une prise sur les choses un peu déformée, plus réelle, plus centrée sur lui-même aussi. C’était le choc, il le savait sans pouvoir s’en défaire.
    Le bruit vint. Hubert entra dans la pièce voisine. Il était seul. Le Luménien entendit qu’il relâchait sa respiration. Puis un glissement. Il retirait ses bottes, sa tunique. Un soupir à nouveau. Puis la toile de séparation s’écarta et le paladin apparut dans l’embrasure, le visage marqué par son indécision.

    « Viens. » souffla Albérich.
    Il hésita, puis s’approcha, s’agenouilla près de lui, et ils s’embrassèrent à nouveau. Hubert avait la bouche chaude et douce, légèrement épicée, la langue prudente, et Albérich s’y livra sans retenue, sans oser prendre d’initiative pour autant, novice en ces matières inconnues. Ils se détachèrent.

    « Ils vont arriver dans un moment, murmura le paladin.
    — Giovanni les a écartés... sciemment, alors ?
    — Oui. Il voulait que... nous ayons de l'espace."
    Le Luménien sourit. Il se demandait qui d'autre, exactement, était dans la confidence.
    " Je ne leur ai rien dit, je me suis dit... que c'était un peu prématuré.
    — Je pense aussi."
    Pendant une seconde, Hubert regarda ailleurs. Il avait l'air incroyablement peu sûr de lui, soudain, presque fragile, et Albérich, tout en comprenant son trouble, espéra qu'il parviendrait rapidement à le rassurer.
    " Est-ce que je peux... venir dormir près de toi ? demanda finalement Hubert. Je te promets que je respecterai... que je ne ferai rien...
    — Oui."
    Un sourire radieux traversa une seconde le visage du paladin, puis il se leva.
    " Je vais aller les attendre... et me changer."
    Albérich se contenta d'acquiescer tandis qu'Hubert battait en retraite vers son alcôve, manifestement encore plus nerveux que lui.
    Dernière modification par Galathée ; 03/03/2015 à 23h02.

  25. #1375
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Quelques minutes plus tard, une dizaine peut-être, Hubert entendit des pas discrets mais pressés dans le couloir. Quelques secondes encore et la porte de la chambre allouée aux écuyers s'ouvrait doucement, juste assez pour que Ruth et Alban, multipliant les précautions pour ne pas faire de bruit, puissent se faufiler par l'entrebâillement.
    La présence du paladin les surprit : manifestement, ils ne s'y étaient pas attendus.

    -Désolé, m'sire, on a fait aussi vite qu'on a pu... murmura la fillette.
    -Désolé aussi de ne pas vous avoir prévenu que nous ne rentrerions pas à l'heure habituelle...
    renchérit son camarade, contrit. Mais messire Giovanni nous a vraiment pris au dépourvu...
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  26. #1376
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    " Ne vous excusez pas, il n'y a vraiment pas de soucis, dit Hubert. Je me demandais juste où vous étiez passés... Je trouve louable que vous aidiez Giovanni à élucider le mystère de ces coffres, de surcroît."
    Il sourit, un peu nerveux, espérant que les enfants n'y seraient pas sensibles. Avec la distance qu'il y avait entre leur chambre et celle d'Albérich, plus les deux pans de toile pour séparer les pièces, sans doute le bruit — les murmures, rien d'autre — serait-il atténué. Il se sentit rougir, se détourna un moment. Il ne voulait pas les presser, il n'y avait nulle raison de le faire, la nuit débutait à peine...

  27. #1377
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Peut-être avaient-ils malgré tout perçu quelque chose. Peut-être avaient-ils conscience qu'ils auraient déjà dû être au lit depuis un bon moment. Peut-être, simplement, étaient-ils fatigués... Quoi qu'il en soit, ils se pressèrent de leur propre chef et, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ils étaient sous leurs couvertures, lui souhaitant bonne nuit. Avec un peu de chance, ils se seraient endormis comme de coutume, en un clin d’oie, et ne pourraient donc rien entendre qui soit susceptible d'embarrasser leur maître.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  28. #1378
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Albérich avait guetté leurs menus échanges, le bruit de leurs pas, le mouvement des toiles que l'on écarte. Hubert était désormais seul dans sa pièce, le Luménien l'entendit bouger, puis il reparut, son matelas et sa couverture sous le bras, en tunique de nuit. Le clerc n’avait gardé qu’une seule source de lumière, un caillou enchanté, et il se redressa sur un coude à l’apparition du paladin. Celui-ci s’installa à côté de lui puis se coucha, toujours en silence.
    Pendant une seconde ils s’observèrent, puis Hubert posa la main sur la hanche du Lathandrite, au-dessus de la couverture. Albérich sourit et la recouvrit de la sienne. Le paladin soupira doucement.

    « Nous pourrons parler demain, proposa le Luménien, conscient que mille choses indistinctes s’entrechoquaient dans l’esprit du paladin, et dans le sien, et qu’ils étaient l’un et l’autre trop fatigués pour en faire sens à cet instant.
    — Je ne suis pas certain que je parviendrai à dormir, pour tout dire. »
    Le Lathandrite leva néanmoins son sortilège et ils furent plongés dans le noir. Hubert se pencha pour l’embrasser doucement, ils se blottirent l’un contre l’autre, et pendant un long moment, ils se perdirent dans leur baiser, sans plus penser à rien d’autre qu’à l’intimité subite qu’ils partageaient. Les bras du paladin étreignirent le clerc sans que ses mains n’osent aller plus loin, et Albérich s’en sentit soulagé. Il reposa la tête dans le creux de son épaule et Hubert relâcha à nouveau sa respiration.
    « Je n’aurais jamais imaginé... »
    Albérich ne répondit rien. Il se sentait encore complètement hors du monde, sans aucune notion du futur. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il était bien, à cet instant précis, qu’il faisait bon, qu’il avait l’impression d’avoir trouvé sa place. Sans pouvoir le prévenir, il frémit. La main d'Hubert se replia sur son épaule et il sentit ses lèvres contre sa tempe. Ils demeurèrent silencieux, tandis qu'autour d'eux régnait l'obscurité. Albérich se sentait dériver, contrecoup des émotions récentes. Il lutta car il percevait un mouvement chez Hubert, de temps en temps, signe que son compagnon voulait parler. Mais rien ne venait...

    De son côté, Hubert émergeait peu à peu de son état second et prenait conscience de sa situation présente, de l'endroit où se trouvaient ses mains, ses lèvres, de la proximité consentie du corps de l'être aimé. Cette intimité menaçait de le noyer. Ce n'était pas tant le désir — il en était douloureusement conscient, mais ce n'était pas la première fois qu'il était voué à s'étioler sans trouver d'expression — que la perspective du lendemain, des jours suivants, et il réalisait que jamais, en réalité, il n'avait imaginé que cet instant, cette étreinte timide dans la pénombre, se produirait. Il n'avait rien anticipé, rien esquissé. Six ans de célibat. Il ne savait même pas par où commencer.
    Mais la respiration d'Albérich était devenue plus ample.
    Doucement, Hubert se redressa, laissant glisser le Luménien sur son oreiller. Puis il le regarda, simplement, endormi, les traits détendus, parfaits, et il laissa s'épanouir l'émotion qui brûlait en lui-même. Du bout des doigts, il lui caressa, la joue, la tempe, le front, un geste qu'il avait imaginé mille fois et qu'il avait enfin le droit de faire, sans crainte d'être surpris, mal compris, sans violer l'intimité de l'autre. Les larmes lui envahirent les yeux et il les ravala, avant de se recoucher. Albérich se retourna dans son sommeil et se nicha contre lui, dos à ventre. Hubert était épuisé mais il ne voulait pas dormir, craignant l'aube peut-être pour la première fois de sa vie.
    Mais le mouvement tranquille de son compagnon contre lui avait un effet étrangement apaisant. Sa chaleur, son odeur, sa présence, son souffle, comme une berceuse irrésistible, atteignirent chacune des fibres de son corps fébrile pour le guider vers la nuit.

  29. #1379
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est déconnecté Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Une fois n'est pas coutume, ce fut Hubert qui émergea le premier. Peut-être son compagnon, dont l'éveil ne tarderait plus, l'avait-il bousculé... Pour l'heure cependant, ce dernier dormait toujours. En réalité, tout semblait dormir autour du paladin : du couloir, des pièces voisines, il ne provenait aucun bruit. Du dehors non plus. L'aube n'allait plus tarder, pourtant : on la pressentait à la très légère atténuation de l'obscurité environnante.
    Un nouveau jour était sur le point de naître.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  30. #1380
    Date d'inscription
    juillet 2013
    Localisation
    Hélonna
    Messages 
    3 301
    Hubert resta immobile, silencieux, pendant plusieurs longues secondes, contemplant le miracle de sa situation présente. Il aurait pu rester là, à regarder le Luménien endormi pendant dix heures, dix ans, toute une vie. A l'instant, plus rien d'autre ne semblait important. Mais c'était un leurre et il eut toutes les peines du monde à s'arracher à ses couvertures.
    A pas de loup, il replia sa couche, puis l'emporta de l'autre côté de la toile, où il la disposa à son endroit habituel. Ensuite, il s'habilla rapidement, avant de retourner dans la chambre d'Albérich — la pièce au décor de mer — et de s'accroupir près de lui. Le Luménien bougea peu après, comme s'il avait perçu un froid soudain à ses côtés.

    " Hmm ?
    — C'est l'aube." souffla le paladin.
    Le clerc sourit, l'expression froissée, et se redressa.

    " Bon." dit-il simplement.
    Une fois debout, il se mit en quête de ses vêtements, tandis qu'Hubert lorgnait le ciel gris par la fenêtre. Une part de lui avait envie de regarder Albérich pendant qu'il se changeait, mais il se retint. Le Luménien finit par s'approcher de lui et s'appuyer à son épaule. Hubert passa aussitôt son bras autour de sa taille.

    " Je t'ai donné des coups de pied ?" demanda Albérich, mutin.
    Hubert se contenta de lever les yeux au ciel et de l'embrasser sur le front. Une minute et un baiser plus tard, ils sortaient dans le couloir, direction les remparts orientaux.

Discussions similaires

  1. [DAO][SOLUCE] Ouvrir la porte dans la cité perdue de la forêt de Bréciliane
    Par EricDesMontagnes dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 55
    Dernier message: 24/04/2020, 00h00
  2. [BGT] Partie Nord de l'ile perdue
    Par Riveline dans le forum Baldur's Gate Reloaded : les mods TUTU et Baldur's Gate Trilogy
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/12/2012, 00h48
  3. Perdue au château
    Par Flyjet dans le forum Les Secrets de Dragon Age: Origins
    Réponses: 27
    Dernier message: 28/02/2010, 02h10
  4. [Lieu] Une cache perdue
    Par Mornagest dans le forum L'antre des Miséreux
    Réponses: 43
    Dernier message: 29/08/2007, 14h17
  5. [FAN] Conan, une légende perdue
    Par Oblivion dans le forum Cinéma, Vidéos et Télévision
    Réponses: 21
    Dernier message: 09/12/2005, 14h26

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250