Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Le Journal Officiel

  1. #1
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages 
    921

    Le Journal Officiel

    Ici seront publiées les informations à caractère officiel.
    C'est donc ici que vous pourrez annoncer votre candidature, et que vous serez informés au fur et à mesure du déroulement de l'évènement.

    Bonnes élections ,

    l'Equipe.

  2. #2
    Avatar de Zyl
    Zyl
    Zyl est déconnecté Verte Charognarde
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Dans un sachet de biscuits.
    Messages 
    861

    Re : Le Journal Officiel

    Sheaxie épousseta son costard, ré-ajusta sa cravate d'une élégante teinte orange fluo contrastant avec grâce avec son ton olive de demi-orque, et s'éclaircit la voix :
    "Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens, et ceux d'entre vous qui seraient plus intelligents aussi, j'ai le grand plaisir de vous annoncer la candidature du Parti de l'Orquesque Union Indépendante du Cookie aux élections. Nombreux sont ceux d'entre vous qui connaissez déjà mon engagement au sein de cette grande aventure militante qu'est le combat quotidien pour des cookies moins chers et des orques mieux tolérés. J'ai donc l'insigne honneur de m'être choisie pour représentante du POUIC."
    Après cette courte mais fervente introduction, la femme se retira de la tribune, en fauchant le Moyen d'Introduction Correcte Relié aux Oreilles au passage parce que oh, y'a pas de petit profit.
    Puis elle revint dans la tribune, sentant que le moment était venu de faire un grand geste politique, lança avec générosité des cookies sur la (petite) foule et se re-retira, magnanime, savourant son triomphe et fauchant un rideau à fleur au passage.
    Vita, mortis, careo !

  3. #3
    Avatar de Dreiyan
    Dreiyan est déconnecté Marmotte léthargique
    Date d'inscription
    juin 2003
    Localisation
    Au bout du lac
    Messages 
    950

    Re : Le Journal Officiel

    Un grand dadet aux cheveux plaqués sur le crane et au sourire rayonnant digne d'une pub pour dentifrice se pointa sur l'estrade, chercha vainement un éventuel micro du regard avant de se résigner. Tentant de prendre l'air le plus réjoui possible, il leva la main pour obtenir l'attention de l'auditoire, à n'en pas douté d'ores et déjà conquis par son charisme indéniable.

    Couronniens, Couronniennes,

    Aujourd'hui est un grand jour! Aujourd'hui est une victoire pour la démocratie! Aujourd'hui est le début d'un combat que nous allons mener ensembles pour plus de vérité et de... et de canards en plastique! Oui, vous m'avez bien compris!

    Oui, chers amis, oui, car j'annonce officiellement ma candidature aux élections Aiepéennes sous les couleurs du "Parti Pour la Paix Entre les Peuples et des Toilettes Publiques à Melandis, Ceux qui Votent pour Moi auront un Canard en Plastique Gratos, Promis Juré" abrégé dans un soucis de communication plus transparente et compréhensible par nos électeurs, au potentiel intellectuel probablement limité, le PTeC : Paix, Toilettes et Canards!

    Merci de votre soutien sans faille!

    Et il conclut son discours d'un sourire éclatant, sous les applaudissement rachitiques (par opposition à nourris) des quelques badauds s'étant déplacé uniquement dans l'espérance de pouvoir profiter d'un hypothétique buffet à volonté. Celui-ci ne vint jamais, tout le budget de campagne ayant été englouti par les frais de soins dentaires.
    Dernière modification par Dreiyan ; 24/10/2009 à 16h29.
    Et il a dit: "Kapoué!"

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages 
    680

    Re : Le Journal Officiel

    L'ivresse d'être au centre des regards.
    Se tenir seul, debout, un sourire de défi et de satisfaction face à une marée humaine silencieuse, à l'écoute, en attente, impatiente.
    Zaiu ménagea son effet.
    Retarder la sortie du premier son qui franchira ses lèvres, le temps de laisser croitre l'attention de l'auditoire ...

    Les mains agrippées au pupitre,
    en tension,
    une perle de sueur sur le front.

    Finalement, il lâcha prise et disparut tout entier derrière la menuiserie.
    Parce que oui, Zaiu n'était pas bien grand et se tenir à bout de bras tout en discourant relevait de l'exploit. Sans compter que sa fierté elfique l'avait poussé à refuser un tabouret "vil attribut des nains".

    Il ferait donc un bref discours à "l'américaine". Debout, actif (agité ?).

    Plébéiens, Plébéiennes !

    Zaiu ne comprend pas pourquoi on parle de hiennes quand on parle de plèbe !
    De hiennes et de hiens qui est le mari de la hiennes.
    C'est une injustice flagrante que la vertu doit combattre !

    Zaiu sera donc le bras musclé de la Justice qui, bandé, fera mouiller les chausses de la malice ! ()

    Pour que le Bien triomphe du Mal !
    Pour que si tu es pauvre, tu sois pauvre dans un pays de gentils !
    Pour que si tu es pas content, c'est que tu dois être un peu méchant et que donc, sourit vite sinon Zaiu te cogne !

    Le Parti Des Gentils (PDG) entre en lisse et soumettra les autres par sa seule présence !

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !


    Puis une équipe de gros bras vinrent se saisir du Zaiu pour évacuer la scène.

  5. #5
    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Commanderie des Paladins de Luménis
    Messages 
    1 385

    Re : Le Journal Officiel

    Arthur était le fils DU conseiller luménien, le général Gareth Maelwedd. Il avait les appuis. Il avait la belle gueule (paladin oblige). Il avait le cheveu blond. La super armure rutilante. Les connexions. Les bardes-compositeurs de discours les plus éloquents. Les gros bras pour casser le minois des adversaires trop populaires. Les détectives privés pour déterrer des scandales sur l’orquette aux cookies, le bellâtre aux canards ou le dément aux hyènes. Arthur était sûr de gagner.
    Il avait un destrier de luxe.
    Une épée à deux mains dernier cri.
    Des sous, plein de sous.
    Bon, il n’avait que 19 ans et n’était qu’en deuxième année à la commanderie (pour la troisième fois, mais son père avait édicté un décret interdisant aux crieurs publics de le mentionner sous peine de se voir éjecter vers Calimshan), mais quand on s’appelait Maelwedd, ça ne comptait pas vraiment.
    Certains parlaient de népotisme. Ceux-là avaient été dans des temples/fermes/écoles de magie trop médiocres pour comprendre le sens de ce mot.
    Maelwedd rimait avec succès (si on ne prononçait pas les « dd »). Belles courtisanes. Beaux carrosses. Super frégate dans le port de Luménis. Pouvoir. Bon, fallait se faire élire, mais c’était un détail.
    Il grimpa lestement sur l’estrade, jeta un œil distrait à la foule assemblée, puis leva les bras et décocha son sourire immaculé offert par la boîte de potions dentaires d’un des multiples amis de son père.

    « Dorrandins, Hélonniens ! » s’exclama-t-il de sa belle voix qui portait.
    Il aurait pu mentionner les femmes, mais franchement, pourquoi s’encombrer ?

    « Vous voulez des valeurs, des vraies ! De la sécurité ! De l’ordre ! De l’efficacité, de la rentabilité ! Plus d'argent ! Un pied au séant des parasites (melandiens) ! Vous avez de la chance, car je suis là. Arthur Maelwedd de l’Ultime Mouvement des Paladins. Ma candidature est officiellement soutenue par Lathandre, Cyric et Helm, et sponsorisée par l’Association des Bons Crus Dorrandins. Votez pour moi et vous ne serez pas déçus ! »
    D’un discret geste du menton, il fit signe à sa milice privée d’escamoter le gnome qui s’apprêtait à lui balancer une tomate depuis le troisième rang, puis s’esquiva. Il avait perdu la deuxième page de son discours et n’avait aucune idée de ce qu’on y avait écrit. De toute façon, le peuple n’aimait pas les longs blablas. Ça faisait élite. Il fallait éviter.

  6. #6
    Avatar de Voyageuse
    Voyageuse est déconnecté Lathandrite invétérée
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans un petit hameau perdu
    Messages 
    20 149

    Re : Le Journal Officiel

    Une jeune femme monta à son tour sur l’estrade d’une démarche souple et féline. Brune, ses cheveux longs tressés ornés de plumes, de coquillages et de fleurs, elle portait une tunique couleur sable, visiblement tissée à la main, quoiqu’à la coupe parfaitement ajustée, qui tombait sur des chausses de coton léger non teint.
    Elle se racla un peu la gorge avant de prendre la parole, visiblement impressionnée de parler ainsi en public.


    - Amis… Que vous soyez de Dorrandin ou d’Hélonna, que vous veniez de plus loin encore, vos ambitions sont les mêmes. Tous, vous voulez vivre heureux, entoures de votre famille et de vos amis, dans un monde libre, sans contrainte. Pour cela, une seule solution. Quittez tout ce que vous avez, laissez derrière vous sans regret vos possessions matérielles, et suivez-moi. Ensemble, nous bâtiront un monde de paix et d’amour, dans une nature luxuriante qui nous offrira tout ce dont nous avons besoin. Car ce qui nuit à l’homme, ce sont les villes et tout ce qu’elles engendrent : stress, pollution, délinquance. Plus besoin de craindre le moindre vol si nous ne possédons plus rien de superflu. Plus besoin de jalouser les autres si nous sommes tous égaux. Et plus besoin de lois, la seule règle que nous aurons est : « aimez votre prochain comme vous-même ».
    Elle prit une profonde inspiration.
    - Rejoignez notre parti, le Mouvement Oeuvrant pour l’Immersion dans la Nature, dans l’Espérance et l’Amour Universel. C'est un peu long, je sais. Nos sympathisants nous surnomment le PIAF : Parti Insurrectionnel des Amis de la Forêt.

    Elle scruta l’assemblée à la recherche de réactions. Quelques rires, quelques sifflets, des regard moqueurs. Elle soupira : de tout temps, l’homme n’a jamais su accepter le bonheur simple qui s’offrait à lui. Pas de raison d’espérer qu’il en aille différemment aujourd’hui. Et pourtant, son clan avait insisté pour qu’elle porte leur voix à ces élections, et on lui avait même fourni ces vêtements, plus adaptés que sa tenue habituelle, trop légère. Mais elle doutait de convertir grand-monde.
    - Nous n’avons que peu de tracts, pour économiser les parchemins et les ressources naturelles. Mais nous offrons des fleurs des champs qui porteront notre message d’amour et de paix.
    Elle en lança une poignée dans l’assemblée, déclenchant encore des sifflets. Mais après tout, si ces sifflets étaient des signes d’appréciation ? Elle vivait depuis si longtemps hors de la société qu’elle en avait oublié les codes… Rougissant, elle descendit, soudain pressée de laisser la place au suivant.
    Dernière modification par Voyageuse ; 25/10/2009 à 08h25.
    en RP : Astrée, rôdeuse-druide.
    Co-modératrice Luméno-hélonienne
    Le RP vous tente ? débuter en RP ; devenir MJ

Discussions similaires

  1. Le site officiel... en français !
    Par Taliesin dans le forum Actualités et News
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/10/2009, 22h34

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251