Rp- Guerre des Plaines Brûlantes : le second front sur la péninsule

Les troupes de Paymill et de Pajus auraient sans doute pu rejoindre le gros de l'armée manostienne à Aghoralis en traversant en force le territoire mélandien via la route de Sidik, mais cela aurait impliqué de s'éloigner beaucoup de leur base, ce qui aurait représenté un risque difficile à prendre pour l'ensemble de la péninsule : il ne faisait pas de doute que ce territoire enclavé était convoité de longue date par les mélandiens. Il fut donc décidé de renoncer à rejoindre l'armée principale, et de passer à l'offensive les premiers, en rognant plus prudemment les frontières.

Orlado coupait l'accès terrestre à Cojum, Orlado était une ancienne cité manostienne : la cible était toute désignée. Une armée de deux mille hommes, issue de la péninsule manostienne, marcha sur la ville, traversant les campagnes et conquérant sans trop de difficultés des villages à peine défendus. Restait à se rendre compte des défenses de la ville, qui, n'ayant pas accès à la mer, ne devait pas non plus représenter un défi insurmontable. Du moins l'espérait-on.