Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 43 sur 43

Discussion: Quête : Le Poing Levé – les helmites (Medann)

  1. #31
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    La paladine qu’elle venait de « secourir » ne portait visiblement aucune armure et semblait amaigrie, ce qui facilitait grandement la manœuvre mais ne lassait pas d’intriguer Chandara qui ne put guère réprimer sa curiosité plus longtemps :

    - Je me suis moi-même perdue dans ce campement alors qu’il faisait plein jour alors je suis la première à vous comprendre. Je suis moi-même passée par le Cœur Radieux quelque temps. Peut-être nous sommes-nous croisées là-bas ? Je m’appelle Chandara, et vous ? Tenez, c’est juste là, attention à votre tête. Vous allez pouvoir vous asseoir au sec et souffler quelques minutes.

    Tout en tenant l’autre femme par un bras, elle souleva de sa main libre le rabat de la tente qu’elle partageait avec Pandora et Lise.

  2. #32
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Son cœur manqua un battement. Chandara ... La Chandara ? Son prénom était atypique et il y avait peu de chance qu'il y en ait plusieurs. La coïncidence était pour le moins frappante autant qu'inattendue. Dans la pénombre, elle peinait à voir son visage, mais elle savait "qu'elle était avenante et avait de beaux cheveux." Elle avait entendu sur la jeune paladine foultitude d'adjectifs mélioratifs jusqu'à en avoir mal à la tête. Elle avait fait ceci, elle était comme cela ... Il fallait qu'elle sache.

    "Chandara, la paladine du cœur radieux qui a mis en échec tout un village de morts vivants ?"

    Elle n'était nullement moqueuse, seulement admirative. Et elle avait entendu relater l'épisode une bonne centaine de fois, très souvent enjolivé. Une fois, la jeune femme avait pourfendu un par un les monstres avec son épée jusqu'à en faire de la charpie sanglante. Une autre, elle avait arraché un arbre avec la seule force de ses bras et avait frappé les monstres avec. Le plus spectaculaire était bien sûr celui où il lui avait suffit de paraître pour que les monstres, émus par sa beauté décident de mourir. Si elle ne croyait pas en ces fadaises dignes d'une chanson de barde, elle avait entendu dire que la paladine avait montré de grandes dispositions dans cette affaire et été promise à un grand avenir.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #33
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    Un silence surpris puis un rire franc et musical se fit entendre avant que Chandara, amusée, réplique à la question de sa consœur :

    - Ce serait grandement surestimer ma contribution dans l’affaire de Linceul ! Et puis ce n’était qu’une toute petite mission : je m’étonne que vous en ayez entendu parler. Mais oui, j’imagine que je suis bien cette Chandara, là. Enfin, j’espère qu’il n’y en a pas d’autre : ce serait embarassant.

    Edit de lothringen : aaahhh Dernek c'est dans le Poing Levé, le village de cette quête-là devait avoir un autre nom
    Voilà, corrigé
    Dernière modification par Chandara ; 24/03/2013 à 19h20.

  4. #34
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Le rire avait surpris Angèle. Il sonnait clair, vrai, à mille lieu de ses préoccupations actuelles. Un peu comme le rire de Théodora qui, en plus d'être communicatif la prenait inopinément et sans le moindre contrôle. Parfois, il désamorçait les situations les plus difficiles. Mais ce n'était pas elle qui avait remarqué Chandara, mais Yorven. Chandara ... Il l'avait aperçue au détour d'un couloir et l'avait trouvée belle. Belle ? Non, "craquante, irrésistible, adorable, charismatique, avec cette petite fossette là, et ce sourire, ces yeux, et cette boucle de cheveux qui faisait ..." Stop. Elle avait facilement compris que Yorven était en train de tomber amoureux. Et quand Chandara était revenue de Linceul, son attachement n'avait fait que croître.

    Elle avait accueilli la nouvelle de Yorven avec circonspection. Un peu de jalousie peut-être. Elle avait naïvement pris pour acquis d'être la seule femme qui compterait jamais pour lui. Le temps s'était chargé de redistribuer les cartes et de rendre homme le petit garçon. Elle l'avait regardé ébahie et s'était rendue compte à quel point il avait grandi. Il était loin le temps des boucles blondes ...

    Alors, elle l'avait soutenu. Mais elle n'était pas vraiment douée en matière de conseils. Elle avait laissé parler Théodora qui attirait bon nombre de leurs confrères. Mais Yorven, à part l'épisode dramatique des bottes n'avait rien tenté. Du moins pas qu'elle sache. Un excès de timidité.

    Mais se souvenir faisait mal. Yorven n'était plus là. Un corps abandonné à Melandis. Une écorce vide. Mort en croyant qu'elle l'avait trahi. Avait-elle encore le droit de parler de lui ?


    "Je m'appelle Angèle d'Aulfray. Je connaissais un jeune homme qui vous appréciait beaucoup. Vous ne le connaissiez peut-être pas. Son nom était Yorven Chabouté."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #35
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    La formulation sans circonvolutions d’Angèle avait de quoi surprendre, sinon dérouter. Et Chandara avait beau fouiller sa mémoire, ce nom ne lui évoquait malheureusement rien. Rougissante pour une raison qu’elle n’était pas bien certaine de connaître elle-même – honte de son ignorance ou compréhension de ce qu’un jeune homme pouvait apprécier chez elle - la jeune paladine répondit d’un ton navré mais sans chercher à masquer la vérité :

    - Je suis enchanté de faire votre connaissance, madame d’Aulfray, mais je dois concéder mon ignorance de qui était ce jeune homme. Je dois vous avouer ne vivre que depuis peu à Manost et encore pas de manière permanente. Je n’ai pas eu la chance de faire la connaissance de Yorven. Et je devine à votre ton que je n’aurai pas cet honneur…

  6. #36
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    "Non, il n'est plus ..."

    Les mots s'étaient coincés dans sa gorge douloureux comme s'ils avaient été de fer acéré. Yorven n'était plus là. Yorven était mort. Et il fallait qu'elle l'admette. En entendant le nom de Chandara, elle l'avait cru vivant ... Une fraction de seconde.

    "Je crois qu'il est normal que vous ne l'ayez jamais vu, il était très discret."

    *Et ses approches étaient un peu particulières.*

    Une fois, il était entré dans la cellule qu'elle partageait avec Theodora et lui avait montré une paire de bottes qu'il brandissait comme un trophée. Son amie avait compris plus vite qu'elle qui était leur propriétaire et avait ouvert de grands yeux. Le doute n'avait alors plus été possible. Elle s'était sentie pâlir. Puis, comme à son habitude face aux excentricités de son disciple, elle avait respiré un grand coup, interdit à son amie de rire - ce qui avait le mérite de dédramatiser la situation - avait respiré une nouvelle fois et secoué la tête.


    "Yorven, tu ne peux pas les garder. C'est du vol."

    Le gamin ne s'était pas démonté.

    "Et alors, vous gardez bien le médaillon de votre amie."

    Elle inspira une nouvelle fois pendant que Théodora cachait sa crise de rire sous son oreiller.

    "Mais elle me l'a donné. Et ce ne sont pas des bottes. Des bottes ... Des bottes tout de même."

    Théodora pouffa. Elle fut à deux doigts de l'imiter.

    "Tu dois lui rendre."

    Elle avait pris le temps de détacher chaque mot. Mais il secoua la tête. Elle essaya de le prendre par les sentiments.

    "Tu veux qu'elle marche pieds nus, soit la risée de tout le monde, prenne froid ou se blesse ? Car qui te dit qu'elle a plusieurs paires de bottes ?"

    Elle fit mouche. Mais Yorven pâlit à son tour.

    "Je ne vais jamais aller oser lui rendre.
    - Pourtant, il faudra bien."

    Il réfléchit quelques secondes.

    "Vous pourriez aller les lui porter."

    Elle fusilla Théodora qui se tordait de rire, respira un grand coup. Et finalement dit.

    "Pourquoi pas."

    Elle était curieuse de voir qui était cette Chandara. Mais la porte de la paladine était demeurée close et elle avait laissé les objets incriminés devant le battant, dans le couloir. Visiblement, la jeune femme avait encore de quoi se chausser. A moins qu'elle ne soit allée à l'entraînement en pantoufles.

    Après cette aventure, jamais Yorven n'avait tenté une approche directe. La veille de son départ, il en avait pleuré. Il se sentait idiot, emprunté dans sa timidité et son romantisme de bas étage. Alors, elle avait consenti à aller lui parler. Pour lui. Il avait ouvert de grands yeux, avait finalement souri.

    Elle s'était donc retrouvée à guetter le couloir en attendant la fameuse Chandara. Et soudain, Yorven s'était figé et lui avait montré du doigts une longiligne silhouette aux cheveux roux passant à ce moment. Elle avait pris son courage à deux mains et était sortie à sa rencontre. Elle l'avait arrêté. La jeune femme avait l'air avenante. Elle avait commencé.


    "J'ai un ami très accorte."

    Puis elle avait aperçu derrière elle Théodora maîtrisant encore un fou rire et Yorven secouant la tête l'air embarrassé. Elle avait compris ... Elle ne s'adressait pas à la bonne personne. Elle avait lancé un regard gêné à la jeune femme qui ne l'avait finalement pas si mal pris.


    "Et bien, je suis bien contente pour vous."

    Elle lui avait souhaité le bonsoir et s'était éclipsé.

    Les souvenirs revenaient en désordre, drôles et douloureux. La nuit cachait ses larmes qu'elle ne pouvait dissimuler.


    "Je suis désolée. Je n'aurais pas dû vous parler de lui."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #37
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    Chandara voyait combien évoquer ces souvenirs coûtaient à Angèle et pourtant elle ressentait son besoin d’ouvrir son cœur comme si cela pouvait transcender ses tristes réminiscences. Naturelle et sincère, Chandara répondit d’instinct, sans avoir à chercher ses mots :

    - Au contraire ! C’est moi qui aurais été désolée que vous ne le fassiez pas. Mais je comprends que cela vous soit difficile. Alors je ne vous en voudrais en rien que vous refusiez mais j’aimerais que vous me parliez encore de lui.

  8. #38
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Assise en tailleurs sous le rabat d'une tente, à une heure avancée de la nuit. Elle savait que l'ombre du sommeil l'avait maintenant désertée et qu'elle ne fermerait pas les yeux jusqu'à l'aube. Mais parler, elle s'en apercevait faisait du bien. Se souvenir, nommer, c'était faire exister, encore et encore ... Mais que pouvait-elle dire à une presque inconnue ? Ses paroles n'évoquaient après tout que l'absence, un souvenir aimé. Elle parla doucement afin de ne pas déranger les occupantes de la tente.

    "Hé bien ... Il a commencé au Coeur Radieux comme mon écuyer. Il était un peu dissipé mais il apprenait vite. Il retenait tout, vraiment tout, dans le moindre détail à une vitesse surprenante. Il était farfelu et avait le dont de me surprendre. Parfois, il était même exaspérant mais il lui suffisait de sourire ... Il était têtu mais opiniâtre, fidèle à ses convictions et à ses amis ..."

    Elle s'interrompit, puis ...

    "Je crois qu'il vous aurait plu."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #39
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    Chandara s’était installée en vis-à-vis de son interlocutrice tout en l’écoutant calmement, l’encourageant d’un geste ou d’un sourire quand Angèle faisait mine d’hésiter. Chandara n’osait assouvir sa curiosité en posant des questions mais elle était prête à écouter tout ce que l’autre paladine aurait envie de lui confier. Elle esquissa un sourire et intervint quand Angèle s’interrompit finalement :

    - Oui, vous avez raison. Votre façon d’évoquer son souvenir me le rend attachant. Surtout il faut que vous vous rappeliez de ces moments. Ils sont trop importants pour être perdus. Tant qu’ils demeurent avec vous, Yorven l’est aussi.

  10. #40
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Peut-être ... Le plan de fugue lui paraissait si loin. Imaginer Yorven errer seul sur cette lande perdue lui était insupportable. Tout petit, il se posait multitude de questions sur la mort et en éprouvait une grande crainte. Le fait d'avoir perdu ses parents jeunes, sans doute. Une fois, alors qu'ils jouaient au jeu de l'oie, il était tombé sur la case fatidique. D'ordinaire bon perdant sur les autres jeux, il avait envoyé valser les pions, le plateau et le dé d'un grand geste furieux. Le temps qu'elle comprenne ce qui s'était produit, il avait tourné les talons et s'était enfui. Il avait neigé toute la journée et elle n'avait eu aucun mal à retrouver ses traces sur l'épais tapis blanc. Elle l'avait retrouvé au milieu d'un champ. Petite silhouette triste au milieu d'une étendue désolée. C'est ainsi qu'elle le voyait, à présent. Le visage tourné vers elle. Au fil des années, il avait grandi et fini par accepter que la vie pouvait avoir une fin. Mais il se plaisait à dire que la meilleure existence était sur Toril, auprès de ses amis.

    "Il aimait vivre. J'ai toujours pensé que je partirais avant lui."

    Sans qu'elle sache pourquoi, l'épisode du lapin lui revint en mémoire. Un de ceux qui rendaient Yorven unique et grandement paradoxal. Un jour, il avait adopté un lapin, à son insu, bien sûr. C'est en entrant à l'improviste dans sa chambre qu'elle l'avait découvert et avait été mise devant le fait accompli. Au départ, elle l'avait sommé de le renvoyer d'où il était venu. Mais il lui avait expliqué que cette gentille boule de poils au minois si mignon était destinée à l'impitoyable couteau du cuisinier et l'avait fait céder. Elle lui avait néanmoins proposé de trouver une cage pour épargner à la bête toute velléité de revenir à la vie sauvage ou de tester ses dents sur les meubles. Il l'avait remerciée chaleureusement mais lui avait dit qu'il se débrouillerait très bien sans et que "Grisou" - il était très fort pour les noms ridicules - aimait bien les grands espaces. Si elle s'était abstenue de lui demander comment il pouvait bien le savoir, elle lui avait en revanche fait promettre de maintenir cachée la créature aux longues dents et aux longues oreilles sans quoi, elle ne donnait pas cher de sa peau (et de la sienne). Il l'avait remerciée à grand renfort de promesses : oui, Grisou serait sage, oui, il s'en occuperait, oui, il le nourrirait, oui, il nettoierait ses crottes et non, jamais, au grand jamais, il n'en parlerait jamais à qui que se fut ... Il avait tenu deux jours.

    Elle avait croisé un Yorven agité dans le couloir, la priant de le retrouver dans sa chambre au plus vite. Elle avait obéi, se demandant avec angoisse ce qu'il avait encore inventé. Ne le voyant pas revenir, elle s'était assise sur son lit ... Avait entendu "croc". Horrifiée, elle n'avait pas osé regarder l'inéluctable. Et, lorsque la porte s'était ouverte, laissant le passage à une Théodora préoccupée d'avoir vu Yorven dans tous ses états, elle lui avait simplement dit.


    "Je crois que je suis assise sur un lapin."

    Son amie avait ouvert de grands yeux sans comprendre. Elle avait cru bon de préciser.

    "Un lapin mort. Et ce n'est pas drôle. Du moins, je crois qu'il est mort."

    Elle s'était levée. Théodora avait soulevé la couverture.

    "En effet, je crois qu'il n'y a rien de plus mort.
    - Mais qu'est-ce que je vais faire ? Yorven va très mal le prendre. Je ne vais pas aller trouver un prêtre pour une résurrection, tout de même.
    - Non, là, c'est le prêtre qui risque de le prendre mal. Ou de rire durant cinq bonnes minutes. Et puis, tu ne le ferais pas."

    Elle avait hoché la tête. En un tournemain, Théodora avait trouvé une solution. En deux, la dépouille de la bête avait été remplacé par son double bien vivant qui lui ressemblait assez bien pour donner l'illusion. Même revenu quelques minutes plus tard en avait été ébahi. Posant sur la bête un regard suspicieux et boudeur, il avait murmuré.


    "Tiens, mais il est vivant, celui-là ? J'étais pourtant sûr qu'il était mort."

    Les deux femmes avaient masqué leur surprise autant qu'elles le pouvaient. Déjà, Théodora commençait à rire.

    "Il était mort ?", avait demandé Angèle sous le choc.

    Le gamin avait hoché la tête et lui avait montré l'autre coté de son front dont les cheveux présentaient une vilaine tonsure qui, elle pouvait le jurer, n'était pas du tout là la journée précédente.


    "Oui, cette espèce de crétin s'est étouffé en mangeant mes cheveux (*) cette nuit. Le cuisinier m'a promis de m'en faire des saucisses. Mais puisqu'il est vivant ..."

    Elle s'était attendu à ce qu'il ait pour la bête un peu de compassion. Mais il avait attrapé "Grisou" par les oreilles.

    "Les saucisses n'en seront que plus fraiches."

    Et il était sorti sans plus de cérémonie à la recherche du cuisinier. Ses deux amies s'étaient regardées interdites. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'Angèle avait hasardé.


    "Ce gamin n'a pas de coeur.
    - Non, il a un ventre.
    - Voila qui est bon à savoir. Nous ferions bien de nous méfier."

    Elle avait souri. Avait hésité un peu et raconté l'épisode à Chandara. Puis elle avait fini par dire.

    "Heureusement, en dehors de cela, c'était un jeune homme attentionné et sérieux. Sans quoi, il m'aurait rendue folle. En même temps, il a grandement contribué à rendre la vie au Coeur Radieux moins morne."

    *les lapins mangeurs de cheveux existent. une de mes amies en a un, qui se porte très bien d'ailleurs.
    Dernière modification par Althéa ; 26/03/2013 à 15h06.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  11. #41
    Avatar de Chandara
    Chandara est déconnecté Ordre de la Rose Rubis
    Date d'inscription
    May 2008
    Localisation
    Antelucas
    Messages 
    3 045
    Emue que la paladine partage des souvenirs aussi personnels avec elle alors qu’elles se connaissaient à peine, Chandara gardait le silence mais continuait à dispenser sourires et gestes d’encouragement en écoutant de manière attentive les anecdotes cocasses ou mélancoliques. Quand Angèle s’interrompit finalement, Chandara tendit une main dans sa direction et lui tapota l’épaule :

    - Je vous remercie pour ce que vous avez partagé avec moi. Il est tard et il fait sombre et ces tentes sont prévues pour quatre alors vous feriez mieux de rester ici. On va simplement devoir se serrer un peu. Nous parlerons encore demain matin si vous le souhaitez.

  12. #42
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Elle en avait trop dit. Il était tard et l'obscurité rendait propice la mélancolie. Il lui fallait se ressaisir.

    "Je vous remercie. Pour votre écoute également. Je n'aurais pas dû vous importuner avec ces vieilles histoires. Surtout à une heure si avancée de la nuit."

    Pour le coup, elle se sentait fourbue.

    "Merci également pour la tente. Si cela n'embête pas vos compagnes, une petite place ne serait pas de refus."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #43
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Pandora l'accueillit volontiers dans la tente - même si l'obscurité écourta quelque peu les effusions, elle n'aurait su dire si leur nouvelle voisine de chambre était une semi-orc à lunettes - d'autant que l'habitacle était prévu pour quatre personnes normalement. La prêtresse était un peu intriguée de voir quelqu'un arriver si tard au campement, mais elle était trop ensommeillée pour poser beaucoup de questions, et elle n'avait pas entendu le quart de la conversation qui avait eu lieu au dehors ; le lendemain, sans doute, elle pourrait tout savoir.

    Dès l'aube, le lendemain donc, il fallut se remettre en route. On découvrit dans la tente une quatrième locataire, Lise, une femme élancée aux longs cheveux noirs, prêtresse de Helm à l'instar de Pandora, tassée contre le piquet, mais à l'extérieur. Elle avait dû se promener un peu trop longtemps, car personne ne l'avait entendue rentrer. A en croire ses yeux cernés et ses courbatures de mauvaise nuitée, ce n'était pas l'idée du siècle.

    Suite :
    http://www.baldursgateworld.fr/lacou...-new-post.html
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. Quête : Le Poing Levé - le groupe des mages (Medann)
    Par Ailyn dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 52
    Dernier message: 25/03/2013, 17h10
  2. Quête : Le Poing Levé - Auberge du Merle Rouge (Medann)
    Par Mornagest dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 71
    Dernier message: 24/03/2013, 23h55
  3. Quête : Le Poing Levé - Medann, la rue principale
    Par Lothringen dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 48
    Dernier message: 22/03/2013, 18h58
  4. Quête : Le Poing Levé - les éclaireurs (Medann)
    Par Lothringen dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/03/2013, 21h45
  5. [Quête : Le Poing Levé] Dernek
    Par Lothringen dans le forum Le Bosquet des Pierres
    Réponses: 201
    Dernier message: 29/01/2011, 20h48

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250