Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 72

Discussion: Quête : Le Poing Levé - Auberge du Merle Rouge (Medann)

  1. #31
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    Amusé, mais également un peu honteux du dénouement pitoyable de son enquête mal menée, il préféra remettre à plus tard les détails précis de cette triste affaire qui avait tout de même eu ses bons côtés, même s'il était dommage d'avoir eu à en passer par là... Lothringen semblait cependant souhaiter parler d'autre chose, et à raison : le temps n'était pas extensible, et viendrait bien le douloureux moment de la séparation, même brève. Leurs entrevues, même répétées, ne pourraient jamais durer autant que leurs longues escapades de plusieurs jours, perdus au milieu de nulle part, à déjouer quelque complot local ou simplement profiter du calme et de l'éloignement des intrigues et autres basses petites tentatives de renversement.

    Lothringen s'approcha. Il le regarda à nouveau, toujours avec ce même plaisir, ce même soulagement. Le visage du semi-drow s'était apaisé, et une partie de la fatigue s'était envolée. La magie de l'amour...


    "Qu'est-ce que je pourrais te refuser ?" fit-il, souriant. La proximité de son compagnon lui rappela instantanément une multitude de souvenirs, désormais bien ancrés dans sa mémoire. Des discussions similaires à celles-ci, des plaisanteries, des rêveries... et des contacts plus intimes, également. Il s'était fréquemment regardé dans un miroir, depuis sa résurrection. Au début, il ne parvenait pas à se faire à l'idée qu'il avait eu autrefois un autre visage, une autre stature... et il s'était assez vite accommodé de sa nouvelle apparence, qui lui sauvait la mise, en sus. Maintenant qu'il savait à quoi il ressemblait avant... le changement lui avait paru un peu brutal. Mais qu'y pouvait-il ? Il faudrait s'y faire. Et espérer vaguement une possibilité de récupérer ses anciens corps et visage une fois la situation tassée, le souvenir de son ancien nom totalement effacé de la mémoire des gens...

    "Je ne peux pas facilement me juger, du moins en terme d'apparence, mais... avec un peu de recul, je pense que tu as bien travaillé. Surtout si... je te plais.", ajouta-t-il, taquin.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  2. #32
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen se mordit les lèvres, amusé à son tour, songeant à tous ces menus détails qu'il avait soigneusement passés en revue avant de lancer la métamorphose. Il y en avait même quelques uns que Mornagest ne devait pas soupçonner...

    «J'avoue, j'ai aussi pensé à moi en préparant ce sort. Pourtant, j'avais beau prévoir le résultat, c'est assez perturbant. Je veux dire, oui, dans l'absolu, tu me plais ainsi. Mais je ne te regarderais même pas si je ne savais qui tu es, et dans le même temps je dois fournir un constant effort mental pour t'identifier... Et j'ai presque l'impression de te trahir quand je t'observe un peu trop. Enfin, de trahir ton autre toi, le colosse taciturne. Je ne dois pas être très clair... Bah. Je suppose que ça passera avec le temps», conclut-il en haussant les épaules. Avec le temps, ou avec un peu de pratique. S'il y avait bien des côtés par lesquels l'évolution de Mornagest le déroutait un peu, il ne tarderait probablement pas à relever, au fur et à mesure, tout ce qui n'avait pas changé en lui. Ce serait simplement un peu plus long. A moins que la persistance de leur amour ne soit la seule et unique constante dont il avait besoin de faire l'épreuve... Il était encore un peu tôt pour se torturer les méninges, l'avenir le dirait.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  3. #33
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    Oh, si, il comprenait, dans la mesure où il avait ressenti la même chose lorsqu'il se revit à nouveau, après avoir recouvert la mémoire. Ses nouveaux traits lui semblaient étrangers, par certains côtés, et il regrettait par moment son ancienne apparence, qui lui conférait d'indéniables avantages lors de combats... ou même de discussions animées. Il avait naguère une stature qui lui permettait d'intimider plus facilement les adversaires potentiels que désormais.

    "Tu as bien fait. De toute façon, trouver le corps parfait... ça me paraît difficile. Et puis, ce serait ennuyeux, si c'était le cas." Il revint sur son caractère taciturne. "Je ne suis pas certain que ce soit mon physique qui ait fait que je parle plus. A mon avis... c'est plutôt lié à ce que j'ai vécu. Comme si je voulais pouvoir avoir tout dit avant qu'il ne m'arrive un malheur..." Il sourit pour dédramatiser ses propos. "Ou alors, c'est simplement que je ressens le besoin de te parler davantage. Tu m'as tellement manqué..." Si peu de temps, et pourtant, ce fut une longue et pénible attente, qui aurait pu encore être bien prolongée sans le flair prodigieux de Brus. Cette fois, ce fut son tour d'effleurer délicatement la joue de son compagnon, du revers des doigts. Le contact le fit presque frissonner.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #34
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Il ferma les yeux quelques instants sous la caresse. Cela faisait bien des semaines qu'il n'avait plus ressenti cette sensation si particulière d'avoir son souffle et son destin comme suspendus à une pression légère sur sa peau.

    « Je t'ai attendu tout ce temps... La peur au ventre, sans même savoir si tu me reviendrais, piégé par l'espoir. Mais la situation n'était pas nouvelle... Depuis que je te connais, j'ai l'impression d'avoir passé mon temps à te quitter, suivre les traces de sang et redouter de te perdre. Si nous changeions cela aussi ? Je ne veux que des retrouvailles. Ton bonheur, ton désir, et des retrouvailles », corrigea-t-il en rouvrant les yeux pour sourire. La tragédie leur avait tourné autour un peu trop longtemps, mais à présent que Mornagest n'était plus à Melandis, que plus personne n'en voulait à sa vie faute de le savoir vivant, et qu'il ne semblait plus non plus devoir rougeoyer dans une détection du mal, Lothringen commençait à entrevoir l'avenir un peu plus sereinement. Quitte à en oublier sa propre situation.

    « Pour revenir à ta suggestion de toute à l'heure... Oui, je suppose que tu peux «officialiser» le fait que tu fasses partie de mes agents, ça nous simplifiera la vie. Mais dans ce cas, il vaudrait mieux que tu ne remettes jamais les pieds chez les tormites. Veux-tu que je te fasse rattacher à la garde ? Je ne leur laisserai pas le choix. »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  5. #35
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    "J'aimerais aussi avoir un peu plus de quiétude dans notre relation. Mais... je pense que le plus dur est passé, non ?" fit-il, optimiste. Les complots, les adieux pour plusieurs mois, tout cela était derrière eux, maintenant. L'avenir leur appartenait. Presque. Bientôt. Il l'espérait, et le croyait.

    Lothringen revint à un sujet pratique. Il avait les cartes en main, n'ayant plus aucun pouvoir décisionnaire.


    "Je ne voudrais pas m'imposer à tes gardes... Brus et moi en renfort, j'espère qu'ils ne le prendront pas mal. Mais si tu penses que cela ne les froissera pas, ce serait sans doute le plus commode. Quant aux tormites, je n'ai pas vraiment cherché à les rejoindre depuis Manost. J'ai fait le trajet en compagnie d'une paladine de Helm, figure-toi... elle semblait un peu inquiète, mais j'ai tenté de la rassurer. A mon avis, Melandis ne tiendra pas avec les renforts luméniens à la rescousse. Enfin, bref, inutile de se perdre en conjectures..." Intarissable, maintenant. Il finit tout de même par s'arrêter, de peur d'assommer son compagnon avec son flot de paroles ininterrompues. Il se contenta de le fixer dans les yeux et de lui adresser un sourire léger, presque amusé de sa propre métamorphose, tant physique que psychologique.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  6. #36
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Le regard de Lothringen était, comme toujours, difficile à interpréter. L'esprit du semi-drow sautait volontiers d'une idée à une autre en l'espace d'un instant, tandis que par ailleurs plusieurs sentiments se disputaient simultanément son attention. Pour l'heure, il paraissait vif, heureux, quoiqu'un peu las, soucieux de profiter de chaque seconde passée en compagnie de Mornagest ; dans le même temps, il tentait d'analyser à son tour le regard de son compagnon, les chances de vexation de la garde blanche et les chances de succès de Manost dans la guerre en cours. C'était beaucoup pour un seul homme, et une partie de son esprit trouvait encore moyen de se moquer de lui, d'eux, et de leur incapacité à faire la part des choses.

    « Ne t'inquiète pas, ils formaient la garde rapprochée du Grand Émissaire, avant - ce sont des soldats d'élite habitués à voir du monde graviter en permanence autour de ceux qu'ils protègent, et ils savent bien que vous ne deviendrez pas réellement des leurs... Quant à nos chances de succès dans la guerre, je pourrais t'en parler pendant des heures sans aucun profit. L'aide des luméniens rééquilibre un peu les choses, c'est sûr, mais nous sommes malgré tout désorganisés et affaiblis par la perte des sorts divins. Je compte sur les généraux pour redresser un peu cela, moral des troupes compris, durant le voyage. Mais... « bref », comme tu dis. Je demande grâce. Pitié. Silence... Ai-je la moindre chance de réussir à nous faire taire ? »

    Enlaçant la taille de Mornagest, il approcha doucement ses lèvres des siennes, le cœur battant, impatient et fébrile comme un adolescent à son premier rendez-vous.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  7. #37
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    La solution proposée lui semblait adéquate. Il saisit délicatement Lothringen par les bras, puis le ceintura doucement, les mains posées sur son dos. Finies, les étreintes où il manquait étouffer son compagnon ! Sa taille plus classique ne le lui autorisait plus, et de toute manière, il préférait opter pour la manière douce... leurs lèvres se frôlèrent, le contact se fit plus franc. Mornagest ferma les yeux, savourant la douceur, la quiétude. Mais son cœur n'était pas au repos... il battait la chamade, cognant follement dans sa poitrine, et il ressentit même des picotements jusqu'au bout des doigts. A chacune de leurs retrouvailles, il vivait les mêmes sensations, toujours neuves, fraîches, agréables. Mais cette fois, c'était encore plus intense, comme si les quelques semaines de séparation avaient été des années...

    Leur étreinte se prolongea quelques instants. Plusieurs instants. Le temps aurait dû se figer, mais les meilleures choses avaient une fin... néanmoins, elle avait duré de longues minutes, sans qu'ils eussent vu le temps passer. Tout s'était arrêté, et ses propres pensées s'étaient envolées, laissant la place aux sens, aux sensations.

    Il rouvrit les yeux, croisa le regard de Lothringen. Tant de péripéties, mais ce moment était à eux. A eux seuls.

    L'envie de parler, l'idée même, lui était complètement passée.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #38
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen laissa son front reposer contre celui de son compagnon quelques temps encore, se contentant d'exister près de lui, cerné par sa chaleur, en écoutant leurs deux respirations inquiètes. Il avait appris à savourer ces moments rares, et à se comporter à chacune de leurs retrouvailles comme si ce devaient être les dernières avant longtemps... La mort et la résurrection récentes de Mornagest, sa période d'amnésie ne donnaient que plus de pertinence à cette hantise de le perdre qui lui avait toujours noué l'estomac. Pour cette fois, tout semblait connaître un dénouement heureux et la séparation prochaine ne devrait pas être longue, mais il se méfiait. Il ressentait comme une urgence de prendre et de donner ce qu'il pouvait tandis qu'il le pouvait encore...

    Il aurait dû parler à nouveau, annoncer qu'il allait prévenir les gardes, convenir avec le guerrier du moment et du lieu de leur prochaine entrevue, mais cela l'aurait conduit à écourter ce moment, et il y renâclait. Il lui fallut de longues minutes pour se décider à reprendre la parole – encore murmurait-il, comme pour ne pas les réveiller trop brutalement de ce rêve.


    « La prochaine fois... je souhaiterais que nous ayons plus de temps devant nous. Et pas seulement pour discuter stragégie militaire, cela va sans dire... »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  9. #39
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    Le silence fut brisé. Le fallait-il ? Hélas, le temps leur manquait, et ils devaient envisager différentes façons de se retrouver durant les jours à venir pour prolonger ces trop rares moments de calme. La séparation avait ceci de bon qu'elle rendait les retrouvailles suivantes toujours délicieuses...

    "Voilà qui paraît prometteur... j'attendrai que tu aies un moment, alors. C'est davantage ton emploi du temps qui sera le fil directeur de nos entrevues... j'essaierai de ne pas trop m'éloigner du poste de commandement. Surtout... si je fais partie de ta garde, évidemment."

    Il aurait souhaité poursuivre leurs discussions sur tout et rien, passer de longs moments sans mot dire, aussi. Le silence avait du bon, quelquefois. Mais il leur fallait reprendre leur activité de guerre.

    "Il faudra d'ailleurs que je m'accoutre comme tel..." il désigna ses guêtres, pas en mauvais état, mais loin de le faire passer pour un garde officiel. Toutefois, il n'aimait pas les armures lourdes. Bah, il trouverait bien un simple uniforme à sa taille, devenue plus standard.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #40
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen baissa à son tour les yeux vers les pieds du guerrier, sûrement pas équipés de frais, même si le guerrier-mage aurait davantage trouvé à redire de sa besantine et de son épée très quelconques...

    « Hum, on verra ce qu'on peut faire, mais on t'aurait trouvé meilleur équipement à Manost même... Je gage cependant que nos paladins te prêteront deux ou trois choses, ils sont assez soucieux du decorum et n'aimeraient pas que tu leur fasses honte. »

    Il essaya de se représenter la suite du voyage, avec Mornagest et Brus au milieu de sa garde. Elle serait sûrement beaucoup moins ennuyeuse qu'il ne l'avait redouté. Cette seule entrevue avec son compagnon venait déjà de lui remonter le moral pour plusieurs jours, alors, l'avoir tout le temps à ses côtés, c'était inespéré ! Il allait falloir qu'ils fassent attention, d'ailleurs. La tentation serait grande de manquer de prudence...

    Le semi-drow pouffa soudain de rire, et, quand il vit le regard interrogateur de Mornagest, ne put qu'expliquer.

    « J'allais te demander de ne pas trop me parler ou me regarder en public, et je me remémorais la première fois où nous avons été obligés de faire semblant, tu te souviens ? C'était au moment de la signature des accords d'Ysté. Je t'avais battu froid, tu n'avais pas compris, tu m'en voulais, et quand plus tard je t'ai rejoint sur la route tu m'as boudé, tu allais même passer devant moi en m'ignorant... J'espère que tu ne seras plus aussi susceptible, ou ce sera bien difficile à gérer », conclut-il sur un sourire moqueur.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  11. #41
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    "Eh !" fit-il en rougissant violemment, "C'est que j'étais un peu plus colérique que maintenant... cette fois, je sais que nous n'aurons pas le choix. Je ne t'adresserai la parole en public que si tu le fais d'abord... ou si la situation l'exige." Son ton rose très prononcé s'estompa cependant rapidement, et il poursuivit, taquin : "Comment dois-je vous appeler, à ce propos ? Messire ?"

    Il imaginait déjà le jeu qu'ils allaient jouer. Pas forcément déplaisant, mais cela pourrait peut-être le frustrer au bout d'un moment. Il était déjà loin, le temps où ils pouvaient parader en ville, côte à côte, sans craindre d'éveiller le moindre soupçon... ici, ils n'auraient pas l'occasion d'être seul à seul devant un public quelconque. La situation avait changé, mais celle-ci comportait tout de même des avantages certains : lui-même ne serait plus la cible incessante d'assassins et de comploteurs. A moins que Tymora ne souhaitât encore éprouver un peu plus son champion ? Il préféra ne pas y penser.

    "J'espère ne pas finir en boîte de métal, tout de même. Je n'ai jamais été à l'aise en armure lourde... mais bon, la mienne est... enfin, digne d'un mercenaire de seconde zone, comme je suis censé l'être, ma foi ! Difficile d'arborer de l'équipement béni de Lathandre quand on est fils de marchand..." Même lorsqu'il était chancelier, il dédaignait l'équipement lourd. Sa seule possession enchantée était son épée longue. Il redoutait de tomber sur des adversaires protégés par quelque sortilège, et voulait mettre toutes les chances de son côté... mais il était imprudent. Trop.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  12. #42
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    « Sait-on jamais... Regarde-moi, je suis fils d'esclave et j'ai un équipement béni de Tymora » songea Lothringen, qui cependant garda la réflexion pour lui, sachant trop ce que son parcours avait d'atypique.

    « Je n'ai jamais compris ta passion pour le cuir bouilli... Tu n'es pas assez agile pour esquiver, et suffisamment fort pour pouvoir supporter un poids important sur tes épaules, alors pourquoi renoncer à une bonne protection ? Si tu ne supportes pas les plates complètes, il existe toutes sortes de cottes de maille... enfin, je suppose que d'autres te feront l'article mieux que moi. Je... »

    Il se tut un instant, cherchant à vérifier s'il n'oubliait rien. Le moment de se séparer approchait, et même s'il l'avait retardé autant que possible, il n'oubliait pas qu'il avait une guerre sur le feu, et encore plusieurs rendez-vous à honorer avant de pouvoir dormir.

    « J'essaierai de nous ménager des occasions de nous voir. Même si je suis beaucoup sollicité, tu sais bien que je ne souhaite pas autre chose... Pour notre discussion à propos des armées, elle sera plus intéressante dans deux ou trois jours, je pense : j'attends des rapports sur les mouvements de troupe ennemis. »

    Il pressa les mains de Mornagest et fit deux pas en arrière en direction de la porte.

    « D'ici là, je trépignerai en silence... Je n'oublie rien ? Etes-vous prêt, soldat ? »

    Il avait posé cette dernière question en haussant un peu la voix, d'un ton d'autorité qui montrait que le semi-drow avait acquis un certain talent dans l'art de dissimuler ses sentiments. Ç'aurait été parfait s'il n'avait eu clignement d'yeux rieur dans le même temps.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #43
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    Une cotte de mailles ? Après tout... il pourrait à tout le moins essayer et voir ce que ça donnerait. Ils en auraient encore pour quelques jours avant de voir un ennemi, et il se ferait une idée du confort apporté. Le cuir avait au moins l'avantage de ne pas peser, à la longue. Tout costaud qu'il était, il préférait ménager ses efforts...

    "J'en parlerai à l'intendant, dans ce cas.", fit-il, prometteur.

    Les mouvements de troupes... l'armée mélandienne devait être non loin d'Aghoralis, en ce moment même. Et de l'autre côté ? Les luméniens se mettaient sans doute en mouvement, à l'heure qu'il était. Quant à savoir s'ils arriveraient à temps, c'était une autre histoire. Il espérait que le voyage en bateaux ne durerait pas trop longtemps. Contourner les côtes de Dorrandin pour accoster à Graelon, cela demandait tout de même trois semaines au bas mot.


    "Dès que tu le souhaiteras. Je ne promets pas d'éclairer ta lanterne sur toutes tes interrogations, mais je ferai de mon mieux..." Un dernier sourire avant de reprendre un air plus martial... il lui faudrait affronter le regard des gardes d'élite lorsqu'il leur annoncerait faire partie de leur groupe. Bah. Il s'adapterait ; il avait fréquenté assez de gens différents pour se fondre dans la masse. Jusqu'à un certain point, évidemment.

    "Aussi prêt que je le puis, messire." Il esquissa un salut militaire, mais son visage trahissait son manque d'envie d'être formel à l'encontre de son compagnon. Il faudrait qu'il s'y fasse... Nécessité faisait loi. Il ne put s'empêcher de souffler : "A très vite."

    Il ouvrit la porte et s'engagea le premier dans le couloir menant aux escaliers.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  14. #44
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen marcha sur ses talons et le suivit jusqu'au milieu de l'escalier qui descendait vers la salle commune. Parvenu sur le palier d'angle, il s'immobilisa, faisant signe à un homme mince et de haute stature qui se dressait contre un mur, poste d'où il semblait surveiller ensemble la salle, l'office et les accès. Ce dernier vint à sa rencontre et les salua avec une raideur toute militaire. Il portait une cotte légère, signe que ce ne devait pas être un paladin comme la plupart de ses confrères, mais sans doute un guerrier-mage.

    « Messire Lothringen... Monsieur... Que puis-je pour vous ? »

    Lothringen lui désigna son compagnon.

    « Sire Rowan, je vous présente Hugues Montfort, qui nous vient d'Aghoralis et qui fait partie de mes agents. Après m'avoir fait rapport aujourd'hui, il serait mal inspiré de réintégrer son corps d'origine. Il se pourrait en outre que j'aie à nouveau besoin de ses connaissances sur la route... C'est pourquoi j'ai pensé qu'il pourrait être rattaché à la garde pour le temps du voyage. »

    Sire Rowan toisa Mornagest des pieds à la tête, avec l'air de se demander ce qu'il avait fait à Helm pour mériter ça.

    « Si Messire l'ordonne... Mais ne vaudrait-il pas mieux qu'il rejoigne un autre corps d'armée ? Il n'y a pas de place parmi nous pour de simples agents de renseignement. Et quand bien même, il peut se contenter de marcher à nos côtés, comme Brus... »

    « Hugues n'a sûrement ni votre entraînement ni votre expérience de la protection rapprochée, mais c'est un très bon guerrier. Mettez-le à l'épreuve : vous verrez. En outre, je ne demande pas de régime de faveur : qu'il soit bien entendu que vous serez son supérieur. »

    Il y eut un silence. Le chef de la garde semblait jauger sa nouvelle recrue forcée, se demandant si Lothringen était tout à fait fantasque ou si Hugues était réellement à la hauteur de l'enjeu. Mais s'il connaissait fort peu le semi-drow dont il n'appréciait guère les voies dissimulées, c'était assez pour savoir que le conseiller ne faisait rien sans bonne raison... Sire Rowan finit par répondre en réprimant un haussement d'épaules.

    « Très bien, je vais dès à présent l'informer de nos usages et de ses devoirs... Monsieur, veuillez me suivre. A moins que vous n'ayez déjà des questions ? »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  15. #45
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 141
    Amusé, Mornagest prit conscience de l'air un peu dubitatif de sire Rowan. Lui qui parlait de son aspect indigne d'un paladin, il en avait la preuve formelle en voyant sa réaction. Quoi, un roturier membre de la garde du conseiller ? Hérésie... Le guerrier se contenta de saluer sire Rowan, puis de lui répondre laconiquement :

    "Aucune, messire." Il fit également un signe à son compagnon. "Messire Lothringen", fit-il, avant de suivre sire Rowan. Ce dernier lui donnait l'impression de savoir commander un groupe sans obtenir la moindre protestation en retour. Confiance en lui, prestance, et une pointe d'arrogance qu'il retrouvait si souvent chez les paladins, malheureusement.

    Il quitta donc Lothringen, le cœur plus léger, cette fois. Leur prochaine rencontre serait pour bientôt... et en attendant, il aurait fort à faire pour songer à autre chose et laisser le temps passer plus vite. Déjà, s'équiper un peu mieux. Et écouter les consignes de sire Rowan, dont il ne doutait pas de la rigueur toute martiale dont il faisait montre. Enfin... il pourrait se dérouiller un peu les muscles et s'entraîner avec une cotte de mailles sur les épaules. Si cela ne représentait pas un poids énorme, sa rigidité relative par rapport au cuir l'obligerait à adapter quelque peu sa façon de se mouvoir en combat. Autant s'en accommoder dès à présent, tant qu'il en avait le temps et l'occasion.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  16. #46
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    HRP : comme dit plus haut, sire Rowan n'est pas paladin... même s'il se comporte un peu comme eux.

    Alors que Lothringen se résolvait à regagner sa chambre pour poursuivre ses auditions, Sire Rowan entraîna Mornagest à l'extérieur du bâtiment, non sans avoir auparavant fait signe à l'un de ses hommes qui modifia aussitôt le dispositif de surveillance pour pallier son absence.

    suite
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  17. #47
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Althéa, venant d' ici

    Une visiteuse inconnue qui menait son cheval en main s'adressait à l'un des gardes qui lui barraient le passage.

    "Bien le bonjour. Je suis paladine du Coeur Radieux et j'apporte des nouvelles de Melandis. Me serait-il possible de rencontrer l'un de vos supérieurs ?"

    Comme son voisin de l'autre côté de la porte, l'homme portait un uniforme que la jeune femme ne connaissait guère ; ce n'était pas un uniforme d'ailleurs, ils avaient tous deux des armures et des armes différents, le seul point commun était la cape blanche qu'ils portaient. Tout bien réfléchi, ils avaient plutôt l'air d'appartenir à une garde spéciale que d'être des plantons de faction. Ils ne devaient pas avoir tant de supérieurs que cela... Mais celui de gauche lui répondit quand même.

    "Il faudrait tout d'abord vous identifier. Avez-vous rendez-vous avec quelqu'un en particulier ? Ou pouvez-vous me nommer une personne référente, à qui vous pourriez demander audience ? Sans une telle autorisation venue de l'intérieur, je ne puis vous laisser entrer."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  18. #48
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Elle distingua les capes blanches dans la nuit brune. Se dit qu'il était peut-être encore temps de tourner bride et de repartir pour Manost. Après tout, nul ne savait qui elle était. On dirait juste que Melandis était venu frapper aux portes et s'était perdu en route. Entre temps, elle s'accorderait un bon petit somme. D'ailleurs, il était déjà tard. Ces résolutions étaient bien tentantes mais ...

    "Angèle d'Aulfray, mais je ne suis attendue par personne. Mon référent est Guiguemar d'Aulfray, haut prélat du Coeur Radieux."

    *Pardon Guiguemar, mille fois pardon.*

    Elle n'avait pas cru de bon ton d'ajouter qu'ils étaient frères. Ce dont Guiguemar ne se souviendrait peut-être plus.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  19. #49
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Le garde ne répondit pas tout de suite, perplexe. Il n'y avait personne à l'état-major qui puisse se permettre de recevoir à la place du Haut Prélat, exception faite de la seule et unique personne qui pouvait se targuer d'être son supérieur, à savoir le Conseiller lui-même. Tout autre officier ou général qui envisagerait de recevoir Angèle risquait de provoquer un incident aux répercussions imprévisibles : le Coeur Radieux l'accuserait d'intercepter des informations capitales et de s'ingérer dans ses affaires, aucun doute là-dessus. Prudent, le garde répondit qu'il allait se renseigner, avant de disparaître dans le bâtiment. Il revint quelques minutes plus tard, minutes qui laissèrent à Angèle tout loisir d'attacher son cheval devant le porche, de s'user les yeux dans la pénombre, de goûter un petit vent glacé - et de trouver le temps long.

    "Le Conseiller accepte de vous recevoir, annonça le garde tout en redescendant les marches, mais il est actuellement en rendez-vous et vous prie de patienter. J'ai demandé à un palefrenier de l'auberge de prendre en charge votre cheval. Vous pourrez vous-même entrer dans le bâtiment et vous restaurer dans le quartier des officiers en attendant. Je vous demanderais bien de me laisser votre arme mais il me semble que vous n'en avez pas..."

    Une pointe de surprise perçait dans la voix du garde tandis qu'il faisait cette remarque. Chemise et pantalon : la paladine avait un équipement bien léger pour une voyageuse qui revenait de contrées aussi dangereuses...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #50
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Sa tenue réglementaire et tout ce qui constituait son identité se trouvaient sûrement encore à la main de gloire. Son arme et son bouclier avaient sûrement rejoint la collection personnelle d'Alma, à moins qu'elle ait décidé détruire séance tenante, ce qui ne l'aurait pas étonnée outre mesure.

    "En effet, je n'en possède pas."

    Parvenir à traverser les vastes étendues de Melandis à Manost et s'en sortir quasiment indemne constituait une chance qu'elle peinait à s'expliquer elle-même. Et dont elle ne se remettait pas. Après le départ du garde, seule dans le vent froid, elle se rappela certaines paroles de Théodora. Pendant un long moment, elle avait combattu une timidité maladive. L'idée même de s'adresser à un de ses supérieurs la rendait malade durant deux jours entier. Son amie, plus philosophe qu'elle sur bien des points lui avait alors enseigné.

    "Si quelqu'un t'impressionne, imagine le en pagne avec un nœud dans les cheveux. Si c'est une femme, imagine la aussi avec une barbe, si c'est un homme avec des seins."

    Après quelques crises de fou-rire maîtrisées in extremis, elle avait relativisé l'exercice et développé sa propre technique. Fixer un point entre les yeux et le front de la personne en face qui pensait alors qu'on le regardait dans les yeux. Le fait que depuis, elle était montée en grade l'avait beaucoup aidée. Mais le lieutenant Angèle d'Aulfray demeurait cependant une personne réservée mais polie que l'on surnommait "le glaçon" en catimini.

    Elle trouva effectivement le temps long. D'autant que posant les yeux sur le sol, elle le découvrit constellé d'une multitude d'étoiles. Des étoiles de soif, celles du désert, indifférentes et froides. Il lui sembla qu'elle flottait librement dans l'espace, et qu'elle n'aurait qu'à claquer des talons pour s'envoler dans les airs. Un effet de la fatigue. Elle s'ébroua d'un coup. Par chance, elle n'était pas tombée. Elle retourna jusqu'au cheval, lui flatta le museau. Sans son endurance, elle serait morte. Était-ce vraiment ce que voulait Alma ?

    Apprendre qu'elle allait être reçue par le conseiller Lothringen en personne dissipa quelque peu la fatigue et redoubler sa culpabilité. Elle se redressa sur son genou fragile.

    "Je vous remercie de votre diligence."

    Elle se retourna brièvement et jeta un coup d’œil cheval, maudit son sentimentalisme de bas étage.

    "Je vous suis."

    Un élément la perturbait cependant. Manifestement, et heureusement, elle n'avait été reconnue de personne. Personne ne savait donc qu'elle était Tyrite. Son symbole sacré de taille assez modeste pour être pris pour un simple bijou ne la trahirait pas. De toute évidence, on la prenait pour une helmite, ce qui jusqu'à présent avait constitué un sauf conduit. Devait-elle préciser au Conseiller la nature de son culte ? Sa loyauté envers la ville le réclamait sans doute, mais les conséquences risquaient d'être désagréables.

    La chaleur bienvenue de l'auberge réchauffa ses mains et son visage. Elle embrassa la salle commune du regard. La haute cheminée, les lambris ouvragés, le grand lustre dont les chandelles diffusaient une douce lumière orangée. Rien n'avait changé. La table qu'elle avait occupée avec Yorven le temps qu'il s'empiffre était occupée par deux gardes discutant avec animation. Comme si le gamin avait soudain été effacé. Et cette idée lui parut détestable. Mais loin de le montrer, elle suivit le soldat.

    Elle n'avait pas faim, simplement sommeil. Elle espéra seulement que le Conseiller Lothringen ne tarderait pas. Sinon, elle risquait tout bonnement de s'endormir à table.
    Dernière modification par Althéa ; 17/03/2013 à 14h25.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  21. #51
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Un peu plus tôt en soirée, Angèle aurait trouvé la salle commune emplie des assiettes et des conversations animées des officiers. L'heure avançant, une partie d'entre eux s'étaient retirés dans leurs chambres ; quelques uns discutaient simplement autour d'une bière ou près du feu. Sur une table, un peu à l'écart, quelques cartes étalées, des instruments de mesure. Si de grandes discussions stratégiques avaient eu lieu ici, c'était bel et bien fini. A part elle-même, Angèle compta sept ou huit personnes. Nul ne faisait particulièrement attention à elle, exception faite des hommes en cape blanche ; elle en compta deux ou trois, un derrière la porte, un autre au pied de l'escalier, un qui ne tenait pas en place... Ceux-là ne regardaient nulle part et partout, et ne perdaient probablement pas un seul de ses mouvements.

    Le garde avec lequel la paladine avait pu parler jusqu'ici la quitta sur le seuil de la pièce, passant le relai à un de ses collègues, un homme trapu aux cheveux roux, peu bavard, qui la mena jusqu'à une table libre, non loin du feu. Une jeune femme qui devait appartenir au personnel de l'auberge vint bientôt la trouver à son tour pour lui demander ce qu'elle désirait manger. La serveuse paraissait lasse, mais souriait néanmoins, tout en esssuyant nerveusement ses mains sur un tablier plus fatigué qu'elle.


    "Le plat du jour était du lapin aux noisettes, si cela vous convient."
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  22. #52
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Angèle lui rendit son sourire.

    "Merci, cela conviendra très bien."

    Elle aurait été incapable de dire si la serveuse était présente un an auparavant. Elle n'avait pas vraiment la mémoire des visages. Le temps avait filé sans qu'elle le rattrape et l'auberge avait vu défiler serveurs et clients. Elle attendit patiemment son repas, espérant que la portion ne serait pas trop généreuse. Elle n'avait pas vraiment faim. Un simple fourmillement au niveau de l'estomac. Depuis Melandis, elle avait pris l'habitude de manger peu et très vite. Visiblement, son organisme s'était habitué à ce régime.

    Elle se redressa sur sa chaise, étouffa un bâillement. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas dîné en tête à tête avec elle-même. A Manost, elle mangeait avec les paladins de son Ordre, à Melandis dans les quartiers des gardes puis en compagnie d'Alma. Ce soir, elle se trouvait d'une compagnie plutôt sinistre. Elle se tourna pour admirer le feu. Imprévisible, destructeur mais également lumineux et réconfortant. Il faisait aussi naître et danser les ombres. Elle le regarda encore, jusqu'à ce que ses yeux brûlants demandent grâce. Elle se détourna.

    Elle pensa à Theodora et Marzhevenn, les deux rescapés. Si tout allait bien, ils avaient dû rejoindre la main de gloire, ou peut-être avaient-ils déjà quitté Melandis. Le prix à payer avait été élevé autant sur le point de vue physique que psychique. Mais si elle pouvait au moins assister au retour de l'un d'entre eux alors, elle pourrait se dire que leur mission n'avait pas été vaine.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  23. #53
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    La serveuse lui rapporta bientôt une assiette plutôt bien garnie d'une nourriture qu'elle venait de faire réchauffer sur le fourneau. Suivirent les couverts, un verre, un cruchon. Elle se retira alors et Angèle demeura seule face à elle-même et à ce repas dont elle n'avait qu'à moitié faim. Après quelques minutes de rêverie morose, elle vit un homme descendre l'escalier. Difficile de le décrire. Il ne faisait pas le moindre bruit en marchant. Un souffle, une ombre. Il portait une tunique d'un vert sombre, un pantalon noir, et elle aurait juré qu'il avait les oreilles à moitié pointues d'un semi-elfe. En passant près d'elle, il esquissa un sourire charmeur. A peine avait-il passé la porte d'entrée que la paladine se découvrit incapable de se rappeler son visage.

    Le garde roux revint vers elle et lui annonça que la voie était libre, qu'elle pourrait désormais monter voir le Conseiller quand elle serait prête, mais que cela ne devait surtout pas l'empêcher de finir son plat. D'autant, songea le garde, que le Conseiller enchaînait les rendez-vous depuis plusieurs heures, et qu'il ne serait peut-être pas fâché d'être seul un moment.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #54
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Elle avait souri. Un réflexe de politesse. Elle n’avait pas eu le temps de lui souhaiter le « Bonsoir. » qu’il était déjà parti. Elle réalisa qu’elle avait oublié les traits de son visage. Mais pas son sourire. Si Yorven avait été là, elle aurait eu droit à une énième réflexion du type « vous avez une touche », prononcé de façon peu discrète avec un regard entendu. Invariablement, la personne désignée se retournait pendant qu’elle vivait « un grand moment de solitude ».

    Sa dernière incartade remontait à seulement un mois avant leur départ, au Loyal Paladin. Cette fois, il avait frappé fort car la personne désignée était Dryade qui avait bien sûr entendu. Elle s’était retournée vers le groupe et l’avait fixée durant des interminables secondes et était partie déposer l’assiette de ragoût qu’on lui avait commandée. Elle avait pétrifié Yorven du regard pendant que Théodora luttait contre une crise de fou rire. Le gamin avait alors soufflé.

    « Je présume que je vais encore avoir droit à une corvée de chiottes. »

    Elle avait instauré cette punition six ans auparavant, alors qu’adolescent, elle l’avait surpris à uriner dans ses bottes. Ainsi, il connaissait le chemin des latrines. Elle hocha la tête et lui montra sa main tendue, paume ouverte.
    « Cinq jours, vous êtes dure. »

    Dryade revint à ce moment là. Ce jour là, elle était de fort méchante humeur et envie de manger des paladins. Elle venait de trouver un succulent prétexte. Revenant à leur table, elle avait dit tout fort.

    « Je ne sais pas lequel d’entre vous trois prétend avoir une touche mais avec moi, c’est niet. Déjà, aucun d’entre vous n’a assez de poil. Quant au petit gars, il n’est pas assez fort et il a de trop grandes oreilles. Et pour les filles, vous êtes bien mignonnes mais il vous manque quelque chose d’essentiel : un pénis. »

    Elle était partie toute contente d’elle sous les vivats des clients. Yorven penaud avait marmonné.

    « Là, je suppose que ça vient de passer à dix. »

    Elle n’avait pas pris la peine de répondre. Il supposait bien.

    Yorven … Depuis toujours, elle l’avait prévenu qu’elle ne remplacerait en rien sa mère, que toute tentative dans ce sens était vaine. Elle n’était pas faite pour l’attachement ou toute forme de dépendance. L’amour ne faisait pas exception à la règle. Elle fuyait comme la peste ces sentiments là. Theodora la qualifiait gentiment de « cœur en hiver ». Mais elles savaient toutes deux que le problème était tout autre. Pour les enfants, il en allait de même, elle n’avait pas la fibre maternante et laissait cette aventure formidable à d’autres. S’occuper de Yorven avait été un très bon compromis, au bout du compte …

    Elle termina son repas en silence, vérifia qu’elle n’avait pas de tâche sur ses vêtements et se leva. Avec un peu de chance, l’entretien durerait un temps raisonnable et elle pourrait enfin dormir.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  25. #55
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Le garde la fit monter à l'étage. Lorsqu'on introduisit la paladine dans la pièce, Lothringen était assis sur une chaise, le visage dans ses mains. Un chandelier éclairait la chambre d' une lueur parcimonieuse, mais pas assez pour ne pas laisser à la jeune femme le temps de lire une extrême lassitude sur le visage de son hôte. Cela dura une fraction de seconde : déjà, le semi-drow s'était repris, et se levait pour l'accueillir. Impassible.

    « Bonsoir, ma dame, fit-il simplement. Pardonnez-moi de vous recevoir dans une chambre : les pièces disponibles, ici, ne sont pas si nombreuses... »

    A vrai dire, la pièce en question évoquait tout sauf l'intimité. Il n'y avait pas là le moindre effet personnel, à l'exception d'un havresac sur la table de nuit. Le couvre-lit n'avait pas un pli. Un encrier et quelques parchemins sur la table de toilette témoignaient de ce que le Conseiller avait dû rédiger à la hâte quelques lettres, ou prendre des notes. Mais en réalité, c'était dans sa mémoire que Lothringen conservait l'essentiel des informations recueillies, ainsi que les interminables listes de choses à faire, dire, confronter en temps et en heure. Et c'était épuisant.

    Le Conseiller étudia rapidement sa nouvelle visiteuse. La dernière, il l'espérait. La paladine portait des vêtements civils, et elle était seule, alors que le Cœur Radieux d'ordinaire envoyait ses recrues au minimum par paires. Bien qu'elle s'efforçât de faire bonne figure, elle semblait accablée par avance de ce qu'elle allait dire. Lothringen connaissait bien ce visage : le remords. L'échec.


    « Quand on m'a annoncé votre nom, je me suis rappelé que le Haut Prélat avait une sœur jumelle au sein de l'Ordre... Mais j'avoue ne pas être au courant de la mission qui a pu être la vôtre à Melandis. J'ai néanmoins pensé que l'affaire devait être importante, pour que vous préfériez me parler que de retourner tout de suite faire votre rapport à Manost... »
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #56
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    "Il arrive parfois que l'Ordre agisse sous le sceau du secret."

    Droite, digne autant qu'elle le pouvait. Elle doutait du bien fondé de sa présence alors que Guiguemar attendait des réponses.

    "Mais la mission n'était pas pour son intérêt propre. Plutôt pour celui de la ville. Telle est la raison de ma présence ici. L'objectif était de recueillir des informations sur la situation géopolitique de Melandis. Leur gouvernement étant souvent instable et certaines factions au pouvoir plus belligérantes que d'autres ... Le Coeur Radieux a donc dépêché cinq paladins : Theodora Dorival, Guillaume Dondarion, Marzevenn Loustal, Yorven Chabouté et moi-même pour une durée de un an. En tant que lieutenant, je fus chargée de superviser la mission."

    En arrivant, elle avait cru saisir la ville d'un simple regard. Une cité à l'architecture gothique, du moins dans les beaux quartiers. Elle ne ressemblait en rien à la ville d'ombre dont les rumeurs faisaient le portrait.

    "Notre travail consistait à nous infiltrer à différents niveaux de la ville. Guillaume Dondarion et Marzhevenn Loustal du coté des cyriciens, Theodora Dorival chez un orfèvre. Ils ne prennent pas part directement aux affaires de la ville. Mais de l'argent injecté à un endroit stratégique peut changer le visage d'une ville. Yorven Chabouté et moi nous trouvions chez les bainites. Le conseiller Mornagest était alors au pouvoir et la situation semblait pour le moins stable, du moins en apparence. Il régnait un fort climat de paranoïa ambiante et il semblait de bon ton pour les puissants de la ville d'avoir un garde du corps. Cela rendit notre infiltration plus facile."

    Entrée dans la ville, elle découvrit que Melandis était un miroir d'apparence et que ce qu'elle voyait n'était qu'un reflet de ce qu'elle pensait savoir. Si l'on ne se battait pas dans tous les coins de rue comme elle le pensait, on complotait derrière les fenêtres.


    "J'étais la seule à connaître l'affectation de chacun de mes hommes. Et j'avais convenu que si j'étais prise, je devrais prendre les dispositions nécessaires pour que l'on ne m'interroge pas."

    Un aveu à demi-mot. Une des raisons pour laquelle Guiguemar lui refusait la mission. Il était prêt à consentir un sacrifice, mais nullement le sien. Elle avait insisté pour avoir Yorven à porter d'yeux et d'oreilles pour le protéger au mieux. Cela n'avait pas suffi.

    "Deux éléments majeurs sont venus troubler le semblant d'équilibre. Le premier fut assurément la mort de Mornagest suivi de près par l’accession des cyriciens au pouvoir. Les bainites, bien qu'ayant perdu la ville ne s'avouèrent cependant pas vaincus. A l'heure qu'il est, ils s'emploient à renouer certaines alliances. Ils s'emploient à rencontrer le clergé de Loviatar, de Talonna, de Mask et de Malar."

    Nombre de temples où elle avait suivi Alma. Elle avait assisté à de bien noirs prodiges.

    "A part le clergé de Tempus qui aspire à la neutralité de la guerre, les autres commencent à former des alliances. Les Cyriciens croient en leur suprématie mais se trompent. Il suffirait que l'armée de l'empereur soit éprouvée par la guerre ..."

    Elle marqua une pause. La partie suivante n'était ni stratégique ni politique, mais humaine.

    "Le deuxième élément marquant pour nous fut la mort de Helm qui entraîna une dissension au sein de notre groupe et signa notre perte. Avant de continuer, je dois faire part d'un élément d'importance : je ne suis pas helmite mais paladine de Tyr. Lorsque les rumeurs désignèrent mon dieu comme l'assassin de Helm, Guillaume Dondarrion voulant sans doute une vengeance me trahit. Rien n'indiquait ses intentions et je n'eus pas le temps de nous mettre à l'abri. "

    Un soir, alors qu'il était de permission, il s'était rendu dans le temple de Baine. Il s'était dénoncé comme paladin de Helm et les avait vendus elle et Yorven. En voyant arriver Alma dans la salle de garde, elle avait murmuré à Yorven de s'enfuir. Puis elle avait retourné son arme contre elle. Elle avait hésité, une seconde. Elle considérait la mort comme une simple politesse. Un passage obligé avant de rencontrer son dieu. Mais Alma avait rattrapé Yorven - qui lui avait désobéi une dernière fois - et menacé de le tuer si elle tentait quoi que ce fut. Elle avait lâché son arme.


    "Je pensais pouvoir faire en sorte que l'on ne m'interroge pas. Je n'en ai pas eu le courage ..."

    Les larmes lui vinrent d'un coup aux yeux. Elle s'interrompit une demi seconde, repartit.

    "Nous avions convenu que si l'un de nous était pris, les autres regagneraient Manost par leurs propres moyens. Quand on m'interrogea sur leur couverture, je gardai le silence pour permettre aux deux restants de s'enfuir."

    Exaspérée par son silence, Alma avait d'abord défoncé la tête à coup de marteau de guerre. Puis comme elle ne parlait toujours pas, elle avait éventré Yorven.


    "Je pensais que nous n'avions plus aucune chance de nous enfuir. Mais que de mon silence dépendait la vie des deux autres. J'ai vu tomber mes deux compagnons l'un après l'autre."

    Ses yeux fixèrent ceux de Lothringen.

    "Je ne mérite pas d'être en vie."
    Dernière modification par Althéa ; 18/03/2013 à 23h19.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #57
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quand la paladine entama son récit, Lothringen, épuisé, peinait à maintenir sa concentration. Sa pensée se trouvait sans cesse sollicitée par le souvenir des entrevues précédentes. Une particulièrement... Où se trouvait Mornagest, en ce moment ? Sire Rowan n'allait sûrement pas le laisser partir se coucher tranquille en remettant son intégration au lendemain, il commencerait à le former et très probablement, le mettrait de garde dès ce soir. Peut-être même le semi-drow l'entendrait-il, cette nuit-même, rôder devant sa porte. Si proche...

    Le Conseiller cligna des yeux pour se maintenir éveillé et ne pas perdre le fil de ce rapport somme toute intéressant à plus d'un titre.

    On oubliait trop volontiers que le Cœur Radieux n'était pas que le principal chapitre de paladins de Manost et un appui de longue date de la théocratie helmite, mais aussi et surtout une organisation transnationale, absolument pas apolitique et définitivement ambitieuse, qui ne laisserait jamais passer une occasion d'accroître sa puissance. Circonstance qui aboutissait, dans certains cas, à des absurdités du genre de cette mission, où des paladins s'improvisant espions entreprenaient de doubler le travail des Sentinelles afin de disposer de leurs propres sources, au cas plus que probable où le Conseil ne leur communiquerait pas sans nécessité l'intégralité de ses connaissances.
    Dans le cas présent, le gâchis était évident ; les informations si péniblement recueillies par Angèle et les siens ne faisaient que confirmer ce que le Conseiller avait déjà appris par ailleurs, même si la plupart des rapports qu'il recevait de Melandis n'insistaient pas autant sur le bon positionnement des bainites dans la course au pouvoir. Guiguemar d'Aulfray, décidément, n'avait pas attendu le chaos de ces derniers mois pour avoir les dents longues. Peut-être même était-ce de lui, Lothringen, qu'il s'était méfié, et qu'il avait voulu doubler en déployant ses propres réseaux d'informateurs... Angèle ne paraissait pas en avoir conscience, mais son frère serait sans doute furieux d'apprendre à qui elle s'était adressée.


    Le fiasco, en tout cas, paraissait sans appel, et Lothringen en aurait presque éprouvé de la compassion pour cette femme s'il n'avait deviné qu'elle était trop fière pour l'accepter. Échouer dans une mission, c'était une chose, mais revenir seule alors que ceux que vous deviez protéger y ont laissé la vie... ce devait être de nature à vous donner la honte du survivant, et quelques envies de suicide. Il pensa fugitivement à Althéa, de retour de Melandis, elle aussi, après la mort de son père...

    « Je ne mérite pas d'être en vie », avait-elle conclu en le fixant du regard, comme si elle le mettait au défi de faire appliquer la sentence qu'elle venait d'énoncer. Lothringen soutint son regard et se garda bien de répondre. L'expérience l'avait maintes fois prouvé, il n'était pas bon juge, et plutôt du genre à ressusciter les coupables et à les consoler qu'à vouloir les faire expier. Qu'elle s'adresse plutôt à son dieu, ou au Haut Prélat, si elle espérait un procès de ce genre.

    « Ce n'est pas à moi d'en juger », répondit-il simplement. « Mais il me semble que votre récit est inachevé. Comment vous êtes-vous enfuie ? Et qu'est-il advenu de ces deux autres compagnons que votre silence voulait protéger ? »

    Il attendrait d'avoir tout entendu avant de se permettre un commentaire. Et le récit d'Angèle en appelait plus d'un..
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  28. #58
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Elle ferma les yeux une seconde, se reprit. Si le récit du fiasco de Melandis avait été délicat, celui de son évasion lui coûtait encore plus. En tant de paix, ce qu'elle avait vécu s'appelait de l'attachement. Mais en temps de guerre, cela se rapprochait dangereusement de la trahison. Mais au royaume de la vérité, les paladins étaient rois.

    "Un serment, un grotesque serment. Tout comme cette mission. J'ai essayé de convaincre mon frère que cette quête de renseignements nous mènerait tout droit au suicide. Même lorsque je me suis proposée pour qu'il prenne conscience de son absurdité, il n'a rien voulu entendre. Je n'ai rien su empêcher."

    L'amertume parlait, libérée par la fatigue, contre elle-même, contre Guiguemar. Elle se tut, consciente d'en avoir trop dit.

    "Pardonnez-moi ..."

    Puis elle raconta, cette fois les yeux baissés cette condamnation à vie qui avait été la sienne.

    "Alma Del Mar, la prêtresse de Baine au service de laquelle j'étais engagée en tant que garde du corps fut un jour attaquée dans les termes de la rose fanée."

    Demeurée à l'entrée, Angèle avait vu un homme encapuchonné passer les portes. Elle s'était lancée à sa poursuite, presque trop tard. Rapide, il s'était directement dirigé vers la pièce où se trouvait la Bainite et l'avait frappée d'un coup de couteau au ventre. Arrivée sur ces entrefaits, elle était parvenue à neutraliser l'assassin. Contrairement à ce qu'elle voyait, la prêtresse vivait encore. Elle aurait pu laisser mourir là cette ennemie potentielle, la laissant se vider de son sang. Mais poussée par le coté humain plutôt que stratégique, elle décida d'agir. Si elle n'utilisa pas ses pouvoirs, elle parvint tout de même à stopper l'hémorragie en faisant pression sur la plaie.

    "Je lui sauvai la vie."

    D'autres prêtres arrivant avaient fermé la plaie. Quand elle avait voulu savoir à qui elle devait sa vie, on lui montra Angèle. Elle avait posé sur elle ses grands yeux de billes noires et lui avait soufflé.



    "Une vie pour une vie."


    Plus tard, alors qu'elle n'attendait que la mort dans sa cellule après la mort de ses deux acolytes, Alma était venue la trouver.

    "Ils disent que tu n'es plus d'aucune utilité parce que tu ne parleras pas. Ils veulent te tuer, demain."

    Elle avait soupiré, libérée. Elle n'avait plus longtemps à attendre. Deux de ses compagnons étaient morts à cause de son silence. Elle n'attendait qu'une conclusion bien nette à cette grossière pantomime.


    "Mais moi, je ne veux pas."

    Alma avait fait signe à l'un des gardes qui avait ouvert sa porte. Elle avait tenté de se débattre, mais il l'avait empoignée par les cheveux la forçant à se lever. Elle avait voulu crier, prévenir les bainites mais il lui avait abattu son poing sur la tempe et elle s'était écroulée. Elle avait reprit conscience sous les étoiles. Ils avaient sûrement pris un passage secret pour sortir de la ville. Non loin d'elle, un cheval piaffait.


    "Non, tu ne mourras pas. Rentre à Manost ou meurs si tu en as le courage. Mais pas ici. Parce que tu seras seule, rejetée par les tiens, parce que tu as survécu. Tout du long, tu regretteras d'être en vie. Une vie pour une vie. Et sache que lorsque tu reviendras à Melandis, je te tuerai."

    Elle l'avait suppliée, lui avait rappelé qu'elle ne voulait pas s'enfuir. Mais Alma et le garde l'avaient juchée sur le cheval.

    "Une vie pour une vie, avait-elle répété, un serment abject. Une condamnation. La conclusion de cette sinistre farce dont je n'ai été qu'un pion imbécile."

    Elle s'interrompit encore.

    "Theodora Dorival et Marzhevenn Loustal sont sûrement à la main de gloire à l'heure qu'il est. Et j'espère qu'ils s'y trouvent. Parce que sans cela, tout ce que nous aurons fait aura été vain. Mais à quoi m'attendais-je d'autre ?"

    Et à Melandis, Alma Del Mar avait trahi les siens pour lui permettre de s'enfuir. Alma qui en dépit de tout elle avait tant aimée.
    Dernière modification par Althéa ; 19/03/2013 à 22h32.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #59
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Lothringen n'en croyait pas ses oreilles. Comment la paladine qui avait commandé cette expédition et accepté la mort de deux des siens et la sienne propre pour couvrir les deux autres avait-elle pu quitter Melandis seule, et partant les y abandonner à leur sort, sans au moins leur laisser ni nouvelles ni consignes ? Avait-elle de si précieuses informations que cela à transmettre à Manost, dans le rapport somme toute assez général qu'il venait d'entendre*? Son devoir de chef de mission était de trouver un stratagème pour retourner en ville et de procéder au plus tôt à l'extraction de ces deux derniers compagnons – pour le guerrier-mage, c'était une évidence, et il ne comprenait même pas qu'Angèle ait pu si facilement y renoncer.

    En outre, il y avait bien des zones d'ombre dans ce récit, à propos de cette prêtresse de Baine. En temps de paix, peut-être aurait-il été envisageable qu'elle joue de la sorte à respecter sa parole pour mieux tourmenter la paladine. Mais on était en guerre... Manifestement, si elle n'avait tout simplement menti, elle n'avait pas tout dit. Peut-être avait-elle sympathisé avec cette femme ? Et pour le coup, le Conseiller était lui-même bien mal placé pour le lui reprocher.

    Il se trouvait assez décontenancé par la situation, n'osant s’imaginer quelle aurait été la réaction du Haut Prélat en entendant sa sœur parler de la sorte, et pester contre lui quand sa propre attitude était loin d'être sans reproche. Leur confrontation aurait été un spectacle intéressant, à coup sûr... Mais elle n'aurait pas lieu.

    « Je vois. Il y aurait bien des remarques à faire sur les lacunes de votre récit, sur celles de votre rôle de chef de mission, et sur ce qu'il y a de déplacé à parler de la sorte de votre supérieur direct. Mais c'est à ce dernier et à lui seul qu'il revient de vous faire la leçon. Pour ma part, je prends note de vos remarques sur la situation à Melandis, et je vous remercie de m'en avoir informé. Elles ne font hélas que confirmer ce que j'ai pu apprendre par ailleurs.

    Je dois aussi vous prévenir que vous ne pourrez pas rentrer à Manost. Les Tyrites y sont interdits de séjour. »


    C'était lui qui avait signé l'ordre d'expulsion, d'ailleurs. Dès qu'il avait appris les circonstances de la mort de Helm, et avant même que la nouvelle ne soit publique. Il persistait à penser qu'il avait dû de la sorte leur éviter quelques lynchages...

    « Cette décision n'est pas toujours bien comprise de vos coreligionnaires, mais mon sentiment est qu'il vaut mieux ne pas exaspérer la colère des Helmites. Si vous recherchez les responsables du culte, ils se sont regroupés à Cojum. »

    Cojum d'où ils pestaient contre leur expulsion, se gardant bien de se joindre à l'effort de guerre. Il retint un soupir. La philosophie de Tyr et de ses adeptes était décidément bien étrange, ces derniers temps. Vue la façon dont ils traitaient leurs alliés d'hier et la facilité avec laquelle ils se laissaient manipuler, Lothringen ne pouvait s'empêcher de songer qu'il valait mieux les avoir pour ennemis...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  30. #60
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Elle avait encaissé les paroles de Lothringen. S'en voulut de ne pas avoir réprimé sa rancœur concernant son frère. D'ordinaire, elle restait silencieuse, et son regard seul exprimait sa colère. Pas un mot de trop. Un bon petit soldat que certains pensaient pacifiste voir pusillanime. "Lâche", avait dit Yorven. Peut-être à juste titre.

    "Non, si vous le permettez, je n'irai pas à Cojum. Cela serait trop facile ... Pas après ce qu'il s'est passé à Melandis. J'ai eu la vanité de croire que je pouvais décider qui devait vivre et qui devait mourir en pensant protéger mes hommes."

    *Et j'ai sacrifié un ami qui tenait par dessus tout à moi.*

    Elle s'interrompit, au bord des larmes. La fatigue revenait à la charge faisant tomber les masques. Elle se sentit vaciller.

    "Si vous le permettez, Conseiller, j'aimerais me joindre à l'armée manostienne. Qu'importe ce qu'il adviendra de moi, mais je ne me vois nulle part ailleurs."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quête : Le Poing Levé – les helmites (Medann)
    Par Lothringen dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 42
    Dernier message: 26/03/2013, 21h38
  2. Quête : Le Poing Levé - le groupe des mages (Medann)
    Par Ailyn dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 52
    Dernier message: 25/03/2013, 17h10
  3. Quête : Le Poing Levé - Medann, la rue principale
    Par Lothringen dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 48
    Dernier message: 22/03/2013, 18h58
  4. Quête : Le Poing Levé - les éclaireurs (Medann)
    Par Lothringen dans le forum Les Côtes du Sud
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/03/2013, 21h45
  5. [Annonce] Quête : Le Poing Levé
    Par Lothringen dans le forum Les Archives du Concile
    Réponses: 15
    Dernier message: 04/05/2009, 21h03

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256