A la pointe sud de Manost, se situe le Cap du Vigilant.
Pour beaucoup de marins, le Cap est synonyme de tempêtes, de récifs et d'écueils.

Le Cap est constitué de la pointe de l'île de Manost, ainsi que de deux petites îles, Aliies et Iliies.
Dans la communauté maritime, toutes sortes de légendes circulent à propos de ces deux îles.
Pour certains, des sirènes habiteraient ces lieux, pour d'autres, un cracken aurait élu domicile dans la passe entre les deux îles. Enfin, pour d'autres, ces îles seraient hantées de spectres et autres fantômes, derniers vestiges de naufrages oubliés.

Cependant, pour couper court aux rumeurs, aux ragots et autres racontars ; mais aussi pour faciliter la navigation et prévenir toute invasion, un immense édifice a été construit sur l'île d'Iliies.
C'est le Phare du Vigilant.



Le Phare se dresse, solide, telle une preuve d la bienveillance, mais aussi de la Vigilance de Helm.
Haut de trente mètres, le phare brille de mille feux, une fois la nuit venue.
(description)

Il est constamment gardé par une petite garnison de cinq hommes, composé d'un lieutenant de la garde manostienne, de trois gardes, et d'un magicien.
Ces hommes sont chargés de veiller au bon fonctionnement de la torche et de l'alimenter sans cesse. A la moindre alerte, l'alarme est donnée grâce à un cor.
Toutes les deux semaines, quand le temps le permet, la relève est assurée, des troupes venant de la forteresse située sur l'île d'Aliies.



Cette forteresse dispose d'une garnison conséquente dont les chiffres sont tus.
A la moindre alerte venant du phare, un feu est allumé afin prévenir Manost de tout problème.
Ce dispositif a déjà fait maintes fois ses preuves, et sauva plusieurs villages de raids pirates