Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 37 sur 37

Discussion: [Bâtiment] La Tour de Vigie

  1. #31
    Date d'inscription
    January 2006
    Localisation
    RoMo
    Messages 
    143

    Re : [Bâtiment] La Tour de Vigie

    Quête : Le Festival de Cojum

    Anoushivaran avait donc disparu avec le cheval d'Amilo... Le Dúnadan ne se sentait pas tellement surpris. Toute cette histoire prenait des allures de galère avant le naufrage, à moins que...

    - N'avez-vous pas le sentiment qu'une puissance invisible nous pousse comme des pions sur un échiquier dont nous ne voyons ni les cases ni les limites ? J'en arrive à me poser la question...
    Peu importe. Avez-vous de quoi acheter une nouvelle monture ?

    Il regarda Amilo avec une moue de doute.

    - Non, bien entendu. Je ne sais pas si la nuit vous aura fait reconsidérer votre départ, mais cette fois, sans cheval et sans argent, je vous imagine mal vendant vos services de mercenaire au meilleur prix... Nous n'avons toujours rien à vous donner, mais notre quête pourrait nous apporter toutes sortes de surprises propices à bonne fortune... Ou à mauvaise. Soyons réaliste. La situation pourrait encore empirer ? Nous verrons bien. Quoi qu'il en soit, nous reprenons aujourd'hui notre route pour Cojum, si Calawen le veut bien. Nous accompagnez-vous encore ?
    Le Dúnadan s'exprime naturellement en #9fcb8c et le libraire Folius en orange.

    La présentation...

    La bio RP

  2. #32
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968

    Re : [Bâtiment] La Tour de Vigie

    Quête : le Festival de Cojum

    Amilo fulminait contre l’aubergiste lorsque Le Dúnadan l’interpela. Il trouva alors une autre cible à sa colère. Un coupable tout désigné sur lequel rabattre son fiel. Avoir perdu son unique bien le plongeait un peu plus vers la ruine. Il avait souvent pesé le pour et le contre de ce que lui apporterait la vente de son animal. Plus il attendait et plus la valeur de l’animal se dépréciait. D’un autre côté, comme venait de le faire si obligeamment remarquer le Manostien, sans cheval, il perdait lui-même de sa valeur en tant que mercenaire. Il avait retourné ce dilemme maintes et maintes fois sans s’imaginer qu’il pourrait perdre sur tous les tableaux. La rencontre avec ces voyageurs avait vraiment été une malédiction. Et voilà qu’on lui enjoignait d’être raisonnable, non content d’avoir perdu son gagne pain, il devrait encore en plus vendre ses services gratuitement. Le rouge lui monta aux joues alors qu’il se tournait vers l’impudent, lançant des paroles incohérentes :

    - Vous êtes complice ! Où est la barde ?! C’est elle qui a du me voler ! Je l’ai vu qui observait sournoisement mon cheval durant le trajet.

    Puis, son visage s’éclaira d’un sourire mauvais comme son esprit lui soumettait une idée particulièrement intelligente :

    - Je vais porter plainte ! La garnison m’aidera à retrouver mon bien.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  3. #33
    Date d'inscription
    April 2005
    Localisation
    En banlieue :D
    Messages 
    344

    Re : [Bâtiment] La Tour de Vigie

    Quête : le Festival de Cojum

    Calawen, éberluée, secoua la tête et expliqua :

    - Pardon ? J'espère que vous n'avez pas l'intention de porter plainte contre Le Dúnadan et moi même. Nous n'avons rien à voir avec cette personne. Vous pourrez avoir du mal à le croire, mais je ne porte pas Anoushivaran dans mon coeur, non point que je ne l'aime pas, mais plutôt que je ne la connaisse pas assez pour m'attrister d'une éventuelle condamnation et poursuite certaine.

    Pour ce qui est de votre rémunération, je confirme les propos de mon ami. Nous avons toujours ignoré plus ou moins le but final de ce voyage. Si nous sommes ici, c'est parce qu'un homme nous l'a demandé et qu'un loup doté du don de télépathie nous a montré le chemin. Nous avons perdu un compagnon en route et nous souhaitons le retrouver plus que tout autre chose. C'est un homme important pour Manost...

    Si dans notre périple la fortune vient c'est tant mieux, sinon c'est tant pis. Que décidez-vous ?
    Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. Inscription dans l'ancienne bibliothèque d'Alexandrie.

  4. #34
    Avatar de Kasumi
    Kasumi est déconnecté Epine de Mielikki
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Villeurbanne
    Messages 
    17 968

    Re : [Bâtiment] La Tour de Vigie

    Quête : le Festival de Cojum

    Le guerrier sembla se calmer notablement aux paroles de l’elfe mais il n’était pas décidé à les accompagner plus avant. Il lui fallait à tout prix récupérer sa monture. Un voyage à pied dans la Cordillère ou au-delà pouvait durer des semaines. Un temps que la voleuse pourrait mettre à profit pour disparaître dans la nature. Son ton était raisonnable lorsqu’il répondit enfin :

    - Je ne songeais pas à porter plainte contre vous. Il est évident que si vous aviez été complice avec la barde, vous auriez disparu en même temps qu’elle. Mais je ne peux pas non plus prendre le risque de vous accompagner. Du moins, tant que je n’aurai pas retrouvé mon cheval. Les gardes des portes sauront par où la barde a quitté le fort.

    Le vieux guerrier laissa les deux Manostiens et quitta l’auberge à la recherche de la voleuse.
    "Eldath tellement qu'il est mort à force de Lathandre..." Taliesin.
    Envie de vous lancer en RP ? Ou encore de vous lancer comme MJ ?
    Modérateur de Luménis, Helonna et The Witcher.
    Mon rôdeur ici.

  5. #35
    Date d'inscription
    January 2006
    Localisation
    RoMo
    Messages 
    143

    Re : [Bâtiment] La Tour de Vigie

    Quête : le Festival de Cojum

    Le Dúnadan se tourna vers Calawen avec une expression hésitante. Ils étaient donc tous deux seuls dans cette citadelle sinistre, sans guide et sans escorte. Que faire maintenant ? Reprendre la route de Manost ou poursuivre le chemin vers Cojum, en se fiant aux surprises du destin, en pariant sur le retour de la chance...

    Il allait parler et... il lui sembla qu'elle allait faire de même... Il stoppa dans sa respiration, elle resta une seconde la bouche presque ouverte.

    - Peut-être pensons-nous la même chose ? glissa-t-il dans un souffle. Le sort est capricieux, nous voilà à nouveau sur les routes tous les deux. Quelle étrange destin que ce compagnonage contre nature : un vieil ermite rescapé des dieux et des livres avec une jeune elfe dont le beauté rivalise avec le mystère...
    Il marqua un temps d'arrêt.
    Mais cette fois nous ne sommes pas les maîtres de notre destin et je ne prends pas la route sans inquiètude ni avec la légère ivresse de nos chevauchées anciennes.

    Son visage prit une expression plus sombre et le sourire qu'il esquissa à Calawen était sans joie.
    Le Dúnadan s'exprime naturellement en #9fcb8c et le libraire Folius en orange.

    La présentation...

    La bio RP

  6. #36
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258

    Quête : le Poing levé

    Il y avait de l'activité à la Tour de Vigie et les jours passant ne voyaient pas les choses aller en s'amenuisant. L'intensité croissante du trafic donnait du fil à retordre à la garnison en poste à la Tour. Contrôles divers, maintien de l'ordre quand des tensions éclataient entre les voyageurs, patrouilles et surveillance des environs, il semblait soudain que les soldats helmites n'étaient plus assez nombreux pour assumer l'ensemble de ces tâches, rendant la traversée de cette étape beaucoup plus longue pour ceux qui voulaient passer la Cordillère du Faucon. Et pour cause, ils avaient à gérer des voyageurs aux profils très variés : réfugiés fuyant la bordure depuis la déclaration de guerre, des Manostiens quittant au contraire la cité bénie dont parmi eux notamment les exilés Tyristes et à l'inverse des prosélytes d'autres cultes sentant le vent changer de sens dans la capitale y arrivaient par paquets. L'effervescence régnait au sein même de l'unité de l'armée, vivant dans une certaine incertitude. Paladins et prêtres étaient désorientés, souvent interpellés par les autres ordres pour se convertir à untel ou untel. Quand aux soldats ils manquaient de perspectives et d'informations, la guerre venait-elle à eux ? Allait-elle les mobiliser ? Quelle autorité allait les manœuvrer ? Beaucoup de questions que seule l'activité leur permettait de mettre de côté.

    C'est quelques heures après le coucher du soleil et que les derniers voyageurs aient disparu dans un sens ou dans l'autre de la route que le silence de la montagne fut de nouveau perturbé. Le bruit des sabots heurtant le sol attira l'attention des gardes postés à l'entrée sud de la tour. Une colonne d'une dizaine de cavaliers montait au pas, un sur trois portant une torche pour éclairer leur route. Plusieurs gardes se mirent en travers du passage ainsi que quelques archers bien postés. Les montures avaient l'air en bon état et des armes étaient accrochées sur le flanc des chevaux, suffisamment pour que les soldats ne soient sur le qui-vive devant pareille compagnie. Les cavaliers mirent pied à terre, sans se départir du long manteau de laine qu'ils avaient tous pour se protéger des vents glaciaux qui vous rappelle chaque fois que vous y passez l'altitude de la Tour.

    Le Grand Emissaire s'avança le premier au devant des soldats, notant au passage avec un pincement au coeur les bannières au gantelet et à l'oeil flottant toujours aussi fièrement au dessus de la porte.


    - Salutations, soldats. Je suis Ravestha, ma garde personnelle et moi-même souhaitons faire halte ici pour la nuit.

    Les soldats n'étaient pas des novices, puisque l'on confiait la surveillance de ce passage à l'élite de la garde Manostienne, mais ils échangèrent des regards incrédules. Aucun d'entre eux n'avaient probablement vu le Grand Emissaire de suffisamment près pour le reconnaître et malgré le symbole de Helm qui ornait les uniformes de mailles blanches des autres, ils hésitaient. L'un d'eux prit la parole :

    - Sergent Grendaln, messire. Sauf votre respect, j'aimerais être certain de ce que vous avancez et à cette heure la Tour est interdite d'accès. Il fit un léger signe de tête en direction de la herse abaissée. Je vais devoir confirmer cela avec le capitaine de Vadennay.

    - Votre méfiance en de telles circonstances est toute à votre honneur, sergent. Faites quérir le capitaine.

    La herse se leva juste pour laisser passer le sergent qui revint quelques minutes plus tard avec un homme allant sur la cinquantaine, mal rasé et ses cheveux blonds aussi rangés qu'un champ de blé après la moisson. Visiblement tiré du lit, il dut se frotter les yeux quelques secondes pour retrouver une vue suffisamment précise pour détailler les visiteurs.

    - Salutations capitaine.


    - Grand Emissaire. Le capitaine s'inclina pour saluer son interlocteur. Je pensais que mes hommes avaient pris je ne sais quel produit confisqué à un trafiquant de drogue quand ils m'ont annoncé votre présence mais je vois qu'il n'en est rien.

    Ravestha eut un sourire en coin. Le capitaine fit un léger signe de main et les archers postés sur les créneaux détendirent leurs arcs.

    - Il semble que vos hommes soient aussi alertes que ce dont Manost a besoin. Nous sommes en guerre, vous êtes nos yeux autant que notre bouclier. Restez vigilants comme vous l'êtes, faites honneur à notre défunt seigneur. Mes hommes et moi ne sommes que de passage pour la nuit, nous repartirons demain matin.


    Le capitaine Arlier se garda bien de demander au conseiller sa destination. Mais il ne pouvait rester sourd aux questions que ses hommes, et lui-même au demeurant, se posaient depuis plusieurs jours.


    - Comment évoluent les choses ? Qu'attendez vous de nous ?

    - Que vous fassiez votre travail, et que vous soyez systématiquement prêts. Nous sommes en guerre avec Cyric, les espions, les voleurs, les assassins, toute la pourriture de Toril va tenter de pénétrer chez nous. Ne tolérez le passage qu'à ceux dont vous êtes surs. Et renvoyez moi tout Tyriste qui veut repasser vers le sud avec un coup de hallebarde dans le fondement. Je ne veux plus entendre parler d'eux et de leur soi-disant dieu de justice. Pour ce qui est de l'évolution de la situation... Eh bien Helm est mort, cela me suffit. Si de nouvelles instructions doivent arriver de Manost, elles arriveront. Prenez soin de nos chevaux. J'ai également besoin d'un parchemin, d'une plume, d'encre et d'un lit. Prévoyez des lits confortables pour mes hommes et de quoi se restaurer, nous voyageons depuis un moment déjà.

    Ariel de Vadennay ne chercha pas à se montrer plus curieux, visiblement Ravestha n'était pas là pour discuter ou faire un état des lieux. Il fit signe à quelques uns de ses soldats qui s'attelèrent à récupérer les animaux et les tirer par la bride vers l'intérieur des remparts.

    - Veuillez me suivre.

    Les Manostiens emboitèrent le pas à leurs hôtes, lassant la herse se refermer derrière eux dans un bruit de métal grinçant.
    Dernière modification par Ravestha ; 30/01/2011 à 23h20.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  7. #37
    Date d'inscription
    November 2002
    Messages 
    1 258

    Quête : le Poing levé

    Ravestha reposa la plume et se recula dans sa chaise en soupirant. Il examina quelques secondes le papier étendu sur le bureau, l'encre de sa signature encore brillante de fraîcheur. Nul doute que la nouvelle ne serait pas particulièrement bien accueillie. En temps de guerre, on qualifiera son départ probablement de désertion et même si lui connaissait la vérité, c'est probablement cela que l'histoire retiendra. Le semi-elfe haussa les épaules et se redressa pour s'étirer. Il avait bien profité des quelques heures de sommeil et le soleil éclairait déjà les sommets quand il s'était attelé à l'écriture de sa lettre. Il avait soigneusement choisi ses mots, tout comme il s'était soigneusement abstenu de la signer de son titre. Il la relu une dernière fois avant de plier le papier et le mettre sous enveloppe. Quelques gouttes de cire rouge coulèrent du bâtonnet avant que la chevalière ornée du gant et de l'oeil surplombés du R caractéristique ne vienne faire le scellé.

    Le Grand Emissaire quitta ensuite la chambre et après avoir mangé un morceau en cuisine se dirigea vers la réserve d'armes. Sous le regard impassible des soldats en faction il choisit une épée longue dont le fil semblait suffisamment coupant et le poids bien réparti puis en ajusta le fourreau à sa ceinture. Sa fonction avait nombre d'avantages mais le premier d'entre tous était
    probablement qu'on ne posait jamais de question sur ses agissements. Il rejoignit ensuite la cour de la tour où déjà des voyageurs passaient leurs affaires à l'inspection tandis que les soldats les interrogeaient sur le motif de la traversée. Il n'y avait pas encore grand bruit, comme si tout le petit monde de la tour commençait seulement à se réveiller. Mais la tour ne dormait jamais vraiment et quelques coups d'oeils suffisaient au passant matinal pour discerner entre les créneaux les archers patrouiller ou le nombre de gardes en poste aux deux entrées de la tour, agrippés à leur hallebarde comme s'ils allaient s'en servir d'une seconde à l'autre. Sa propre garde à lui l'attendait à côté des montures, prête à reprendre le voyage.

    - Nous repartons.

    - Bien, Monseigneur, lui répondit le capitaine Béric Soan.

    Mais Ravestha fit un geste du doigt vers un des gardes.


    - Pas vous, Hadlis. Vous retournez à Manost.

    Malgré son air surpris, le garde ne discuta pas.

    - Apportez ceci au conseiller Lothringen. Ne lui remettez qu'en main propre, quitte à patienter des jours si le conseiller s'est téléporté à l'autre bout de Toril. Je ne veux pas pas d'intermédiaire, fut-ce l'avatar de Helm réssucité, c'est clair ?

    - Pour vous servir.

    - Je sais oui. Ravestha eut un sourire pour le garde. Vous m'avez toujours bien servi Hadlis, plus que je n'attendais de vous. Bonne continuation mon ami et si Helm ne veille plus sur nos pas, je souhaite que les vôtres vous mènent malgré tout à un bonheur mérité.

    Le garde s'inclina et récupéra des mains du semi-elfe une longue boîte qu'il eut quelques difficultés à attacher à sa monture. Ravestha attendit que le Manostien disparaisse au détour d'un lacet avant de monter sur sa monture. Il regarda la petite parcelle d'horizon qui se distinguait entre les montagnes, se projetant déjà à de nombreuses lieues au nord, face aux étendues arides de sable chaud. Il talonna sa monture et la colonne de cavaliers repris sa route sans plus de formalités, et sans un regard en arrière.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [Quête] Le festival de Cojum: Sur la route de la tour de Vigie
    Par Kasumi dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 45
    Dernier message: 27/07/2008, 10h23
  2. [NWN] La tour de Wanev
    Par Keneda009 dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/11/2005, 10h46
  3. [Bâtiment] La Tour des crânes
    Par Winona dans le forum Les Archives des structures de Melandis
    Réponses: 68
    Dernier message: 30/09/2004, 22h00
  4. [NWN] Tour des arcanes
    Par sirob dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/10/2003, 15h00
  5. [TDD] La Tour d'Orloth
    Par Lady Jo dans le forum Méga-mods : Big Picture, The Darkest Day, Shadow Over Soubar, Tortured Souls, Check The Bodies, Nev
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/10/2003, 12h23

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250