Volleball heaven est un roman visuel / dating sim de Winter Wolves, qui est un peu le successeur spirituel de l'excellent Roomates.
Jeu en anglais uniquement. Romances lesbiennes uniquement, ceux qui n'aiment pas peuvent passer leur chemin. Une vingtaine d'heures pour le finir, un peu plus si on veut faire toutes les fins, tous les succès et obtenir toutes les images. Une quinzaine d'euros chez Steam.

Vous allez donc suivre les aventures de Kayla, qui habite dans le trou le plus perdu du fin fond des Etats-Unis : Coleville. Après avoir obtenu l'équivalent de son baccalauréat Kayla se retrouve, à sa grande surprise, admise à l'université d'Asgard, dans un état qui pourrait ressembler à la Californie. Autant dire que Kayla pense avoir décroché un aller simple pour le paradis, surtout qu'elle sera en colocation avec Lana, son amie d'enfance ayant intégré Asgard un an plus tôt. Sauf qu'une fois arrivée sur place rien ne se passe comme prévu : non seulement Lana a bien changé, mais surtout Kayla se retrouve promue capitaine de l'équipe de beach-volley : un cadeau empoisonné car l'équipe a connu de terribles problèmes l'année dernière, et est en pleine déliquescence...

Kayla va donc devoir gérer tant bien que mal son équipe, et les cinq personnes qui la composent :
- Lana dont on vient de parler, dont le comportement défie parfois toute logique et la rend compliquée à supporter.
- Jade, fille d'une famille qui possède à peu près la moitié de la ville, sympathique, mais assez distante et très occupée.
- Zoé, cousine de Jade, très sportive, grande gueule limite antipathique, dominante et lesbienne revendiquée.
- Rika, d'origine asiatique et très sympathique avec Kayla, mais mal-aimée des autres filles qui préviennent Kayla qu'elle doit s'en méfier...
- Emily, professeur de l'université et censée s'occuper de l'équipe de volley... quand elle a le temps.
Hormis un peu la romance de Zoe, l'auteur a fait l'effort de ne pas faire des filles vraiment trop cliché ou peu réalistes, et c'est plutôt bien.
[TEST] Volleyball heaven-zoe-kayla.jpg
Vous allez donc voir l'année universitaire se dérouler, pendant laquelle vous aurez deux objectifs : créer une cohésion suffisante entre les filles de l'équipe, et développer une histoire d'amour avec la fille de vos rêves. Vous aurez des tranches de vie réalistes qui vous seront racontées, avec des choix à faire. Et ces choix seront très fréquents, ce qui est un bon point ici. Chaque choix fera évoluer votre relation avec une ou plusieurs des filles, sachant que vous démarrez à 50% (hormis Lana à 60%). Si certains seront simples, d'autres sont plus ambigus et nécessiteront réflexion, et d'autres vous demanderont de faire un choix entre certaines filles.
[TEST] Volleyball heaven-lana-emily-kayla.jpg
Autant le dire tout de suite, la partie cohésion d'équipe n'est pas la plus compliquée (vous aurez de temps en temps des matchs où la cohésion globale devra être supérieure à celle de l'équipe adverse), développer une romance le sera un peu plus car à certains moments (deuxième moitié du jeu) les voies de romance ne commenceront à se faire qu'avec la fille avec qui vous avez le maximum d'affinité. Si certaines filles seront plutôt faciles à romancer, ce sera plus compliqué pour d'autres (en particulier Emilie, où vous risquez d'avoir besoin d'une solution car il y aura deux choix qui n'ont rien d'évident). Il faut donc sauvegarder souvent, même si vous avez la possibilité de passer en accéléré les parties déjà vues, ce qui vous aidera également à obtenir toutes les fins sans devoir tout refaire.
[TEST] Volleyball heaven-team-alchemy.jpg
Les graphismes sont globalement de bonne qualité, les décors sont sympas. On pourra regretter des traits de visage assez similaires, et un nombre de positions limité (par exemple les filles restent debout lorsqu'elles sont en voiture). Ce qui est logique puisque cela reste un jeu indé avec de petits moyens. Le seul vrai problème pour moi est Rika, censée être asiatique et qui ne l'est graphiquement pas du tout. Ah, et le dessinateur va devoir apprendre à dessiner les sourcils...
La musique est sympa aussi, même si elle n'est pas inoubliable.
[TEST] Volleyball heaven-romance-rika.jpg
Un dernier point : vous avez dans les réglages la possibilité d'afficher ou pas les images de nudité/acte sexuel. Ces images sont en quantité limitée et apparaissent surtout dans le dernier tiers du jeu quand les romances sont assez développées. Elles ne vont pas très loin (pas de dessins très détaillés) et ne choqueront probablement pas grand monde en elles-mêmes. De plus elles s'intégrent logiquement à l'histoire et pour ce type de jeu c'est un point positif. Hormis les gens qui n'aiment vraiment pas ce type de contenu, cela ne devrait pas vous gâcher le jeu.

Bref de l'excellent WinterWolves, en attendant Loren 3 (à qui le jeu fait un clin d'oeil à un moment).