Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 60 sur 60

Discussion: [STRAT] Europa Universalis 3 - Unification de la France

  1. #31
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Le canon ne permet pas de faire progresser les sièges plus vite! Mais par contre, ça permet de gagner la guerre , effectivement ça fait une grosse différence (même si ça coute cher, et cher à entretenir, même en mettant l'entretien en sourdine le temps de la paix).

    Au sujet de la réforme, la réforme est le moment où le protestantisme se développe !
    Effectivement, tes choix passés font que ton peuple est susceptible ou pas de se rallier au protestantisme.
    Tu peux choisir de te convertir carrément (dans l'écran religion) même si ça a un coût terrible.

    Le choix de l'oecuménisme est bon. Si tu regardes dans les écrans, tu verras ta tolérance aux "hérétiques" (même religion, mais autre interprétation) et mécréants (autres religions). Le fait de choisir ça va te permettre d'appaiser la tension.

    Passer au protestantisme a beaucoup d'effets positifs, car tu as des bonus de production et sur les impôts; Par contre cela te ferme un peu les vannes du colonialisme que le catholicisme favorise. A toi de voir, là encore, si tu veux être une puissance militaire terrestre ou maritime.

    Au sujet du philosophe 5 étoiles, je t'avais dis que ça te permettrait d'avoir un bonus ! Et , effectivement 2 de stabilité c'est sacrément utile.
    Par exemple, tu veux déclarer une guerre sans casus belli, tu as ce bonus, mais tu es déjà à 3 de stabilité.
    Paf, tu mets pause.
    tu déclares ta guerre, et PAF tu prends le bonus de +2 en suivant, comme ça tu restes à 3...bon c'est "un peu " de la triche, mais ça t'évite plein d'ennuis.

    L'université te permet aussi de prendre des décisions "de province" qui sont sympa, maintenant que j'y pense.


    "contrôleur pontifical" ça veut dire que si le pape meurt, c'est un pape de chez toi qui prendra la place. Et avoir la nationalité du pape, ça permet de décider les croisades, les excommunications, notamment (ce qui te permet par exemple d'excommunier la lorraine pour pouvoir l'attaquer sans casusbelli...héhéhé...)
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  2. #32
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Le canon ne permet pas de faire progresser les sièges plus vite! Mais par contre, ça permet de gagner la guerre , effectivement ça fait une grosse différence (même si ça coute cher, et cher à entretenir, même en mettant l'entretien en sourdine le temps de la paix).
    Oui, la baston, j'ai pas trop compris, de toute façon. Y a le choc, le feu, le siège et les manœuvres. Le siège est le plus important quand tu commandes un nouveau général. Pendant les combats, y a les phases de feu, de choc, et les manœuvres.
    Je suppose qu'avec des canons pendant les phases de feu les nombres de pertes adverses sont énormes. J'ai vu des -1000 des fois, mais je ne sais pas si c'est à cause des canons. Les canons font encore plus de dégâts avec les généraux qui ont beaucoup en feu, non ? Ils savent placer leurs canons, font de vraies boucheries chez les ennemis ?
    Pendant ma partie russe, quand les espagnols ont débarqué avec les premiers canons, je perdais à 2 contre 1, voire plus des fois. Je l'ai laissée tomber. J'allais perdre la partie Ouest de la Russie, un tel événement ne s'est jamais produit.


    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Au sujet de la réforme, la réforme est le moment où le protestantisme se développe !
    Euh... je sais ce que c'est la Réforme. Mais dans cette version d'Europa Universalis 3, dans cette partie, la Réforme est une religion qui doit recouvrir le nord et le centre du pays. Le sud est plutôt protestant. En fait, l'Est de la France est encore un peu catholique, ainsi que la Lombardie. J'ai regardé la carte, mais je ne l'ai pas mise en mémoire.


    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Le choix de l'oecuménisme est bon. Si tu regardes dans les écrans, tu verras ta tolérance aux "hérétiques" (même religion, mais autre interprétation) et mécréants (autres religions). Le fait de choisir ça va te permettre d'appaiser la tension.

    Passer au protestantisme a beaucoup d'effets positifs, car tu as des bonus de production et sur les impôts; Par contre cela te ferme un peu les vannes du colonialisme que le catholicisme favorise. A toi de voir, là encore, si tu veux être une puissance militaire terrestre ou maritime.
    Je ne sais pas si l’œcuménisme était une si bonne idée. Le problème est diplomatique : être tolérant favorise l'expansion du Protestantisme et de la Réforme, surtout.
    Ma côte de popularité auprès des puissances catholiques est en chute libre, l'Espagne la première, qui est ma première alliée contre l'Angleterre. Enfin, était. Je suis souvent obligé de faire des chargements parce que j'ai été excommunié. Et je ne sais pas comment me désexcommunier.

    Si je choisis la religion Protestante ou la Réforme, l'Angleterre restée catholique risque de s'allier à l'Espagne, et là, ma partie est finie. A la prochaine guerre je n'ai aucune chance, les espagnols (complètement cheatés avec un départ en 1399) ont des flottes de 100 navires !
    Et je ne parle pas de leurs armées.

    Je ne vois qu'une solution : me débrouiller pour mettre le dogmatisme au maximum, choisir une valeur qui diminue les couts de stabilité dus à la religion, et employer quelqu'un au conseil qui latte les infidèles. Une sorte d'inquisiteur, une Marie de Médicis.

    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Au sujet du philosophe 5 étoiles, je t'avais dis que ça te permettrait d'avoir un bonus ! Et , effectivement 2 de stabilité c'est sacrément utile.
    Par exemple, tu veux déclarer une guerre sans casus belli, tu as ce bonus, mais tu es déjà à 3 de stabilité.
    Paf, tu mets pause.
    tu déclares ta guerre, et PAF tu prends le bonus de +2 en suivant, comme ça tu restes à 3...bon c'est "un peu " de la triche, mais ça t'évite plein d'ennuis.
    Je ne mets pas les événements en attente. Je ne sais pas comment faire. Et je ne pense pas pouvoir jouer avec le centre l'écran invisible.

    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    L'université te permet aussi de prendre des décisions "de province" qui sont sympa, maintenant que j'y pense.
    Je ne sais pas comment construire une université. De toute façon, je n'ai pas d'argent.



    Mon problème à l'heure actuelle, ce sont les nouvelles religions qui minent les comptes, la stabilité, et surtout la diplomatie. Le reste n'a pas vraiment d'importance. Il me faudrait des missionnaires, de toute urgence, pour rétablir le catholicisme. Mais ça risque de me coûter un paquet de fric.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  3. #33
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Choc/Feu : ce sont les deux phases d'un combat, alternatives. Feu favorise les canons, effectivement.
    La valeur de siège est très utile....en cas de siège justement ! Ca n'est utile que dans ces cas. Les évènements en cas de siège (manque d'eau, brèche, désertion, ou autre) se produisent plus souvent, et ont plus souvent un % de chance d'avoir un effet "positif".

    Le problème des armées russes, c'est surtout l'indicatif "qualité/quantité" le slider que tu peux modifier une fois tous les 20 ans. Les russes sont très orientés "quantité", donc tu peux être à 2 contre 1 et faire poutrer, mais en même temps, tes armées coûtent deux fois moins cher, et se rechargent deux fois plus vite ! L'avantage c'est dans un terrain très pourri comme la russie, il y a un effet de seuil qui fait que si tu dépasses de beaucoup les armées de l'autre, tu peux avec un front plus large l'encercler, lorsque tu es plus avancé dans le jeu et que les fronts s'élargissent. Enfin bn c'est un détail qui n'est pas très utile. En tout cas, là, même si le canon est utile un bon général + beaucoup de qualité + du prestige feront la différence.

    Ta relation avec les autres dirigeants dépend de ta religion d'état, pas de la religion de tes territoires. Si tu prends comme religion d'état le protestantisme, ALORS ta relation va VRAIMENT se dégrader et ils vont te déclarer la guerre. Mais sinon, ça n'a rien à voir.

    Mettre le dogmatisme au maximum et prendre des "progrès" en lien avec ça a un effet positif à court terme, mais à long terme tu vas le regretter. A moins que tu ne choisisses d'aller coloniser le monde et de convertir massivement les nouveaux territoires.

    Au sujet des évènements, un évènement ne se produit pas tant qeu tu ne cliques pas sur "ok". Et tant que tu ne cliques pas sur "ok", tu peux faire d'autres trucs. Tu peux continuer à jouer, comme ça, parfois plusieurs mois avant que l'évènement ne choisisse au hasard une issue. Mais si tu as cet évènement, tu peux cliquer et par exemple déclarer une guerre, et ensuite cliquer sur "ok". Pas besoin de jouer avec le centre de l'écran occupé, c'est juste une inversion du moment.


    Je ne sais pas comment construire une université. De toute façon, je n'ai pas d'argent.
    Comme n'importe quel autre bâtiment. Après, c'est cher, c'est sûr.


    si j'ai un conseil à te donner, c'est de favoriser la tolérance, prendre des valeurs qui augmentent la tolérance. Prend à la limite l'idée "bill of right" qui te sera très utile (te donne des casus belli gratuit pour libérer des vassaux, et réduit ton % de révolte). Ensuite prend "patron of art" qui te donne un max de prestige.
    Le prestige te donnera du bonus sur la relation avec les autres.

    En gros, tous les choix sont possibles, pour toi. Mais il faut que tu les fasses. Quel pays veux tu à 100 ou 200 ans ?Une grande nation coloniale, une nation industrieuse ? Faut que tu te poses des questions !
    Au pire, même si tu te fais poutrer, au moins tu auras appris.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  4. #34
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Quel pays veux tu à 100 ou 200 ans ? Une grande nation coloniale, une nation industrieuse ? Faut que tu te poses des questions !
    Moi ? Je veux juste survivre.

    J'ai vu en passant les années sans jouer que dans la réalité, la Bourgogne s'était effondrée au profit des Habsbourg, qui contrôlait aussi l'Espagne, donc que pour faire simple le Bénélux était espagnol, ainsi que la franche-comté et le charolais. Et que par magie la France avait raflé ces deux provinces en 1678 je crois.
    Pour ça, je suis donc sacrément en avance. Mais pour la Bretagne, c'est le 4 aout 1532. Je vois pas comment ils y arrivent. Finalement, ça me gêne d'avoir autant de vassaux à l'intérieur du pays. Je voudrais un vrai état centralisé, moi. Pas un truc tout moyen-âgeux comme ça. Et maintenant, avec des religions dans tous les sens... c'est très dur à gérer.

    J'ai essayé de lancer une partie le 4 aout 1532, juste pour voir comment ils faisaient avec les religions. Y a rien d'autre que le catholicisme ! Forcément, c'est plus facile à gérer.
    Ils sont à la découverte n°18 dans chaque machin. Leur soldat de base est le "modèle de Maurice de Nassau" (sic) et ils n'ont pas une grosse armée. Par contre ils ont une capacité de soutien de la flotte de 60, alors que j'ai 40 seulement, et avec "grande flotte". Ils ont déjà la valeur "grande découvertes", et ils sont sur le point de découvrir l'Amérique et de la coloniser.
    Leur état est très stable, facile à gérer et personne ne les menace.

    Ils sont à +1 vers le dogmatisme, ce qui fait qu'ils ont des missionnaires, tout doucement mais ils en ont.
    Et -1 vers la centralisation, alors là chapeau. Leur curseur penche beaucoup plus vers la servitude que vers la liberté, autre erreur de ma part.

    Moi en 1529 je suis à +2 vers la décentralisation, -1 vers l'innovation. Peu d'impôts, pas de missionnaires, des religions dans tous les sens.

    En fait j'ai voulu aller très vite dans les sciences, et je me retrouve avec un pays presque ingérable et un niveau technologique moyen.

    Le problèmes vient peut-être de la grande quantité d'événements aléatoires. Et que souvent, pour ne pas dire à chaque fois, j'allais vers plus de liberté et plus d'innovation. Maintenant chacun fait ce qu'il veut et innove en matière de religion selon son propre gout.


    Carte religieuse du pays en 1529 : le sud et le nord sont protestants, en bleu foncé hachuré de jaune, le centre en jaune est resté catholique, et il y a une bande bleu clair qui va de la Rochelle à la lorraine en passant par la franche comté qui est acquise à la Réforme.

    Bref, c'est un bazar innommable. Je veux suicider cette partie.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  5. #35
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Hé ! Le but du jeu n'est pas de reproduire la réalité !

    Vu ton état du pays, tu feraisaussi bien de te convertir au protestantisme.

    tu pourrais t'allier très rapidment à ton voisin à l'est ainsi que quelques autres voisins.

    Ton pays ira franchement mieux si tu fais ça.

    Surtout continue dans l'innovation !
    Pour le moment ça va être dur, mais d'ici 50 ou 100 ans, tu auras quelques technologies d'avance sur ceux qui sont restés dogmatique et là, ça va chier pour eux.
    vu l'état de ton pays, franchement, il vaut mieux que tu passes protestant le plus vite possible (de toute façon, sinon, une révolution va t'y contraindre).
    L'espagne et l'angleterre ne vont pas t'aimer, certes. Mais si tu joues vite, tu peux t'allier à d'autres pays, et être plus fort.

    Franchement, je pense que ça vaut le coup de tenter.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  6. #36
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Le but du jeu n'est peut-être pas de reproduire la réalité, mais mon but dans ce jeu l'est.

    Ne pouvant pas supporter l'idée de voir le pays sombrer dans la guerre civile ou pire, devenir protestant, comme l'abominable Angleterre, je me vois contraint de mettre fin à cette partie.

    De toute façon, à part la Bourgogne au milieu de tout ça, la France était unie. En grande partie de manière indirecte, mais unie.


    Merci pour les commentaires et les encouragements, j'aurais appris plein de choses.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  7. #37
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Dommage, je trouve que tu t'en sortais bien, jusqu'à présent.

    Bon courage en tout cas !
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  8. #38
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    907
    Dommage, j'aime bien lire le compte rendu de ta partie.

    Si tu en fais une autre, pourras-tu nous en faire le récit !
    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  9. #39
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Le problème est que ce forum est réservé aux RPG. Il faudrait que je trouve un endroit sur le net plus approprié. J'ai été sur le forum de Paradox, il y a pas mal d'épopées (ou After Action Report, AAR) de parties avec la France, mais je ne parle pas assez bien anglais pour saisir l'humour des textes, si humour il y a.
    Sinon, historiquement, certaines sont plus détaillées que la mienne, je trouve que cela rend la lecture plus difficile, à ce point-là. Sauf si la lecture de manuels d'Histoire la nuit vous tient éveillé(e).

    Alors là, je ne peux rien faire pour vous.

    J'ai bien pensé recommencer une partie avec la France, mais cette fois le départ serait en 1492. La France est en union personnelle avec la Bretagne et finit par l'incorporer diplomatiquement (normalement), c'est pépère pendant un bon siècle avant que les choses sérieuses ne commencent en Amérique.

    Mais, comment dire... je ne pourrais pas le faire ici. Le nom du sujet est "unification de la France". Comme je l'ai dit, le plus gros était fait, de toute façon. A vous d'imaginer ce qui ce serait passé si il y avait eu moins de personnes aux pratiques religieuses étranges dans le monde à cette époque-là.
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 26/03/2013 à 18h44.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  10. #40
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    A la demande générale, j'ai recommencé ma partie. J'ai essayé de la recommencer vers 1440, libérer la normandie en plus de l'aquitaine des anglais était rigolo, mais les bourguignons m'ont laminé. Trop puissant à partir de 1440.

    J'ai donc recommencé depuis le début, 1399.

    Pendant les 10 premières années, j'ai repris l'Aquitaine. Vers 1410, j'ai annexé Orléans, les 10 années suivantes je pouvais plus vassaliser personne, j'ai donc pris le nord de la France et le Charolais aux bourguignons. Le truc, contre les bourguignons, c'est de les empêcher de prendre le Barrois. Divisés ils sont faciles à anéantir.

    Vers 1420 et des poussières, j'ai donc annexé le Bourbonnais, vers 1430 l'Auvergne, après j'ai pu, par la grâce de Dieu (celui qui donne les missions), annexer brutalement Alençon (c'était le but de la maison, rayer Alençon de la Carte), la Provence était leur allié, j'en ai donc profité pour annexer le Maine et l'Anjou, j'ai aussi eu à vassaliser Avignon.
    J'ai aussi vassalisé le Hainaut et Liège.

    Voilà le pays en 1452, c'est Louis XI qui commande, Charles VII a pas vécu bien longtemps.


    Mission actuelle : ambition italienne, conquérir une province italienne au pif !

    Baaah, je sais pas laquelle attaquer, la situation politique change tout le temps là-bas.

    Je m'amuse à empêcher l'Angleterre et la Castille de devenir trop puissantes, c'est fatiguant, à force.
    Je les laisserai faire leur vie de puissance coloniale après 1500.
    Et l'Italie, ce sera si on a une opportunité. Allez, j'y retourne.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  11. #41
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Bon, j'ai conquis... Florence, ils avaient pas d'alliés, c'était facile.

    Après, j'en ai bavé comme pas possible. J'étais un peu allié avec l'Ecosse, ou des provinces d'Irlande, quand l'Angleterre a attaqué, j'ai été les aider. Ca se passait bien, en Irlande, quand la Bourgogne et l'Autriche m'ont attaqué, profitant que mes armées n'étaient pas sur le continent.

    Je me disais, quand même, l'IA est balèze. J'ai réessayé plusieurs fois, même chose. Pire que ça, dès que je fais un faux pas, perte de stabilité (et j'ai vraiment pas de bol question stabilité), dès que mes généraux ont une petite grippe, l'Autriche, accompagnée de ses valets m'attaquent. La Bourgogne en profite pour se joindre à la battue, je me fais écraser.


    Quand j'y pense, c'est comme ça dans toutes mes parties : le jeu est plutôt facile jusqu'au XVIème siècle, et là, pouf. Comme il ne prend pas du tout en compte les paramètres historiques (il n'y a pas de contraintes pour forcer les nations à épouser un minimum la réalité historique), il y a toujours une nation qui prend le pas sur les autres et devient invincible. En plus, il y a des mécanismes qui accentuent le phénomène : le pape, castillan 99% du temps (ce qui me fait doucement rire), qui déclare une croisade contre Alger ou le Maroc, tous les 4 ans, alors que, excusez-moi, mais jamais une croisade n'a été lancée contre ces pays à ma connaissance. Après la Castille conquiert l'Afrique et ça ne sert plus à rien de jouer.
    Le Saint Empire Romain Germanique, qui dans la réalité se chargeait plutôt de maintenir la paix entre les provinces (toujours à ma connaissance), ici a le droit d'écraser les autres gratuitement. Et devient vite invincible.

    Et faut vous dire que j'ai au moins 300 heures ou 400 heures d'expérience dessus. Et que je prends les nations les plus faciles. Je me lance pas des défis impossibles comme envahir le monde avec Grenade en 1490, ou Byzance en 1450.

    Là, j'ai essayé 3 ou 4 fois de vaincre la Bourgogne, qui est 4 fois plus petite que moi. Mes armées sont 2 fois plus importantes que les siennes. Mais non. Ca fait rien. J'attends d'avoir l'infanterie Galloglaigh, là, et eux ils ont le niveau d'au dessus, le lansquenet. A deux contre un, je me fais hacher.

    Je devrais avoir le lansquenet. Mais je ne maitrise pas ma recherche, c'est une des nombreuses choses qu'on ne maitrise pas, qu'on comprend à peine en fait, dans ce jeu. Je n'ai pas non plus de général, parce que bizarrement mes rois sont nuls en baston. Allez savoir pourquoi.
    Y a beaucoup trop de trucs aléatoires. Au final, il est ambitieux comme jeu, mais y a des trucs qui ont été bâclés, trop, qui font que passé 100 ans c'est injouable.


    Dommage. De toute façon, y avait que 4 lecteurs (toujours à ma connaissance)
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  12. #42
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    907
    Mais euh, j'aime bien ton idée de conquête de la France et puis, j'aime bien aussi ta façon de conter ta partie.
    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  13. #43
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Je pense surtout que tu veux jouer trop RP, et pas assez tactique.
    Perso, j'en ai chié des heures aussi, mais justement en fait, si tu commences à peiner au bout de 100 ou 200 ans de jeux, c'est parce que tu as toujours fait des choix de courts termes, au lieu du long terme, et tu finis par le payer.
    Aucune IA n'est invincible, aucune IA n'est même insurmontable (bon, bien sûr, certains sont plus forts que d'autres). Mais franchement, si tu joues stratégie et intelligemment, et avec du temps, tu finis par y arriver. Mais la France, contraierment à ce que je lis souvent, c'est pas un pays si facile que ça (par exemple, par rapport à l'Espagne, où c'est un peu du gâteau)

    Faut pas te décourager, franchement, tu apprend(ra)s. Apprendras à utiliser des généraux, à pas foncer, à laisser venir l'ennemi pour le défoncer, à jamais provoquer un pays sans être sûr qu'il ne sera pas défendu par plus puissant que toi, apprendras à gérer et donner un cap. enfin bon, je trouve déjà que tu progresses vachement, mais il faut pas te décourager aux premières difficultés ! Moi aussi je me foire souvent (j'ai essayé récemment de jouer la Géorgie...je déconseille!)

    au pire, joue en mode "facile", tu verras c'est vachement plus facile !
    (je ne joue jamais en mode ultra dur, moi sinon, je sais que bon...voilà quoi).
    Dernière modification par Inarius ; 01/04/2013 à 20h31.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  14. #44
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Aah, la Géorgie. Ils se font toujours péter en 3 ans maxi avec un départ en 1399. C'est pour ça aussi que je préfère les départs vers 1440, avant avec la Horde d'Or devant eux ils font pas long feu.

    Bon, j'en ai eu un peu marre de ma partie Ottomane (les bastons d'hier soir étaient épiques, de l'épicness la plus totale, comme dirait Bob Lennon), je me suis dit "et si je passais un peu de temps à glandouiller avec ma partie française, voir si les autrichiens me déclarent la guerre").

    Je sais pas si je dois refaire un chapitre, vu que c'est pas la même partie. Ou recommencer depuis le début ?

    Enfin, j'en suis un peu au même point, sauf que j'ai moins de vassaux. Presque aucun, en fait. Hum. Si, Béarn. Bretagne. Hainaut. Et Liège. Des vassaux assez conséquents, à part Béarn ils ont tous au moins deux provinces.

    Mon problème était que les autres puissances étaient passées à l'époque moderne, et que moi j'étais encore au Moyen-Âge. Mais j'ai juste eu à attendre 1515, me faire une dizaine de couleuvrines et remplacer mes hommes d'armes par des lansquenets. J'avais financé le programme "dernier tournoi de joutes", qui augmente énormément la tradition militaire, mais sur des années et des années. Au bout de 20 ans la Tradition Militaire est assez élevée pour permettre l'achat de généraux pas trop inutiles.

    J'avais un casus belli en or contre la Bourgogne. Le problème c'était que l'Autriche m'avait averti : si je l'attaquais, elle me mettait sur la tronche, et vaut mieux pas la contrarier l'Autriche dans cette partie, elle possède la moitié de l'Italie.

    Alors, vous connaissez votre Louis XII, malin, il attaque la Provence. Pourquoi la Provence ? Parce qu'elle est alliée à la Bourgogne. Du coup, pouf, non seulement la Provence tombe sous ma coupe, mais en plus la Bourgogne perd son avant dernière guerre (elle est encore trop puissante pour être annexée en un coup).
    L'armée est divisée en deux énormes divisions de plus de 30 000 soldats. L'une s'occupera du siège de la Lorraine et de repousser l'empereur, la Bavière, qui protège la Bourgogne, ainsi que ses quelques alliés dans la zone, l'autre d'assaillir les armées bourguignonnes, de 20 000 soldats chacune. Et 8000 hommes prendront la Bourgogne au milieu du champ de bataille. Avec l'équipement adapté et des généraux pas trop mauvais, normalement, c'est faisable. Charles II de Bourgogne est vraiment très très puissant, il doit avoir 9 en militaire (quasiment imbattable, quoi).

    Et vous savez quoi ?

    Dès le début il descend son armée ! L'occasion est trop belle, je lui saute dessus. Et au bout d'une bataille mémorable, j'arrive à l'avoir ! La moitié de l'armée Bourguignonne est en déroute !

    Merci à Denis de Pellefort. Charles II n'est pas invincible, tout compte fait.


    C'est le tournant de la guerre. Ca et la déclaration de guerre de l'Autriche à la Bavière. Et oui, l'Autriche, bizarrement, se dit qu'elle a plus à gagner d'une attaque contre la Bavière que d'une attaque contre moi. Ça, c'est de la realpolitik. Je suis fier d'eux, surtout que j'avais pas remarqué au début. Je me disais, viiite, profitons en tant que les bavarois sont pas là.
    C'est que au bout d'un moment, en arrivant en Bavière, même pas de comité d'acceuil. Je me suis posé des questions. Et puis j'ai remarqué un truc bizarre du côté autrichien, trois quarts de leurs provinces conquises, ce qui n'arrive pas souvent, c'est l'Autriche quoi. Et... non ! C'était les armées bavaroises, qui préféraient guerroyaient contre l'Autriche.
    Même pas fait gaffe à ma présence. J'en profite donc pour conquérir la moitié Ouest du pays avec l'armée censée les ralentir. Ahahah. Ô joie, ô incroyable chance.

    Les bretons s'en donnent à coeur joie, les Alsaciens aussi. Et oui, je me suis fait deux nouveaux alliés, les dix années où j'ai préparé mon coup. L'Alsace, entre la Bourgogne et la Bavière (c'est dire si elle constitue un allié intéressant), et la Gueldre. A l'Est des Pays-bas.
    Les Alsaciens joueront un rôle clef, ils prendront la moitié de la Lorraine, ainsi que la moitié du petit état vassal de la Bavière, le Palatinat je crois.
    La Gueldre, aussi, à leur manière. Vous vous souvenez de l'armée bourguignonne ? J'avais massacré la moitié avec mon Denis de Pellefort (la Pelle Forte, comme l'appellent ses soldats, "coup de pelle dans la tronche"), et ne trouvant pas l'autre moitié j'avais envoyé tout mon petit monde faire le siège du pays, avec la Liège et l'Hainaut, les vassaux wallons.
    J'avais pas beaucoup cherché, en fait. Une armée de 20 000 bourguignons était remontée en Guèldre, à deux pas de la Belgique, envahir ces pauvres alliés.
    Une fois la province décimée, hop, l'armée est revenue. Je crois que je n'ai pas pu sauver 2000 hommes qui étaient encore en train de faire un siège.
    Fiou, tout le monde descend.
    Après quelques semaines à se remettre d'aplomb en France, il n'y a plus qu'à remettre sa pâtée à Charles II, à peu près au même endroit.
    L'invasion de la Bourgogne peut continuer.
    A l'est, la jonction est presque faite avec les armées Autrichiennes, il reste quand même deux énormes armées bavaroises, qui étant défenseurs de la foi, sont très dures à vaincre. Je n'essaie pas vraiment, préférant une guerre de mouvements.

    En plus, au bout d'un moment, Louis XII meurt. Je l'avais comme général, il était pas mauvais du tout. Par contre son fils...

    Oui, 3 en militaire, sur un champ de bataille il est aussi utile qu'un manche à balai dans un mixeur. Et puis il faut le laisser procréer tranquille.

    J'ai pas parlé d'un truc qui revient, malgré l'orientation "dogmatique" du régime : les conversions au protestantisme.
    C'est moins foudroyant que dans ma partie précédente, mais ça va bon train.
    On est à la limite de la guerre de religions, là, est on est même pas en 1520. Presque chacune des provinces protestantes (une dizaine) a un missionnaire sur le dos, et j'ai un gros théologien 5 étoiles qui chapeaute tout ça à la cour.

    Je me prends quand même cet évènement dans la tronche, ouch, ça fait pas du bien. En pleine guerre. Vraiment pas le moment.
    Ça va, le Périgord on s'en fout, c'est pauvre y a personne.

    Autre ombre au tableau : la province de Bourgogne toujours pas conquise. Y a bien eu une brèche dans leurs murailles niveau 2, un moment, mais j'y ai envoyé les 8000 hommes, ça n'a rien donné, à part 8000 morts. Enfin 6000, il y avait 2000 cavaliers avec eux qui pouvaient pas passer à travers la brèche.


    Je les vire de là et ramène mes armées du Nord finir le siège. Paix Bourguignonne :

    Avec le système "relâcher nations", je peux disloquer leurs possessions en Belgique. Ils lâchent le Brabant, au beau milieu de la Belgique, la Lorraine, avec ses forteresses à 2000 hommes super chiantes à prendre, libèrent le Luxembourg de sa vassalisation (Luxembourg qui n'avait rien demandé du tout).
    Il ne reste plus que deux états souverains à libérer au Nord. Et puis une annexion en bonne et due forme de leur capitale.

    Je signe ensuite la paix avec la Bavière, car l'Espagne m'attaque ! Avec la Hongrie, génial.


    La bataille n'est pas très très intéressante à raconter. Le problème des espagnols, c'est que comme les Bourguignons, ils avancent sûrs d'eux, avec des armées de 20000 hommes seulement, quand mes armées sont un peu plus volumineuses, et surtout équipées de nombreux canons (les super couleuvrines qui font des pertes gigantesques même hors des phases de choc).
    J'envoie l'armée de Bourgogne les arrêter dans les pays basques, puis anéantir leur super armée commandée par leur roi Ferdinand de Trastamara dans le Béarn, je sais pas le combientième.
    J'ai un malus de fou, mais c'est l'armée venue de Bavière qui s'en occupe, et elle a 6000 couleuvrines. Les crânes espagnols volent dans tous les sens, ils en mettent plein les Pyrénées.

    Après, c'est facile, mes armées prennent les cols vers l'Espagne, pendant que mes vassaux et alliés envahissent le pays par petits groupes.

    En 1521 c'est plié, pas un seul hongrois n'a été aperçu sur le champ de bataille.

    Ca fait plaisir de poutrer complètement l'Espagne, presque autant que l'Angleterre 100 ans plus tôt.


    Je prends l'Aragon, petit cadeau pour... l'Aragon, et l'Algarve, petit cadeau pour le Portugal. Leur vente me rapportera 400 pièces d'or. Je leur demande aussi de relâcher l'Algérie, et puis aussi la Galicie parce qu'il me reste des points dont je ne sais pas quoi faire.

    Etat de l'Europe en 1521 :


    Viiiite, la France est à la limite de la guerre civile, avec la lassitude de guerre et surtout les guerres de religion c'est un bordel innommable.

    C'est pas avec les missionnaires que j'envoie dans chaque province acquise à la subversion que je vais reprendre le contrôle.
    Mais à force de les pendre par les pieds et de leur faire avaler leurs dents, j'ai l'impression que le nombre de provinces protestantes se stabilise. A confirmer.

    Je peux changer un curseur. Je sais pas lequel toucher pour éradiquer ce fléau. Des idées ?

    Je peux aussi changer d'idées. Pour l'instant j'ai "bureaucratie" (impots +10%), "instruction militaire" (moral des armées +1), et "Mécène" (tradition culturelle annuelle +3). C'est "Mécène", qui est un peu inutile.

    J'ai un théologien à la cour qui augmente les chances de reconversion (pour l'instant, pas une seule, duuur) un expert en technologies militaires et un autre mec, oublié à quoi il servait, mais il était pas là pour rien.

    Bon, fin de la troisième guerre Bourguignonne. Plus qu'une ou deux, et la Bourgogne est rayée de la carte, normalement.
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 03/04/2013 à 08h45.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  15. #45
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Mécène c'est super ! Ca te permet d'avoir des bons conseillers (et donc, des supers event à +2 de stabilité) plus souvent.
    Je t'assure, un théologien qui donne des bonus à la conversion, tu vas kiffer !


    Sinon, un slider...mmmhhh....si tu veux ni changer centralisation (pour éviter d'agraver les troubles) ni innovation (tant que tu as pas terminé la reconquête catholique), tu peux tenter offensif/défensif (pour donner plus de choc à tes généraux), ou alors je pensais, mettre plus en "qualité" à tes armées plutôt que "quantité" ? Sur le long terme, ça fait une sacré différence !


    Changer une idée ça bouffe 3 de stabilité, au fait.


    sinon, c'est pas parce qu'un roi a 3 en militaire que ça sera un mauvais général. enfin, je crois. Mais c'est vrai que 3 en militaire...du coup, tu devrais la jouer plus molle sur les guerres jusqu'à sa mort (ou si tu veux t'en débarasser plus vite, transforme le en général et balance le dans toutes les batailles contre les rebelles, parfois, ça aide à le tuer plus vite )

    Bien joué, en tout cas !
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  16. #46
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    D'ac, j'ai mis le slider en qualité. Je suis à +2 vers le dogmatisme, à mon avis ça sert à rien de mettre plus.

    Bon, chapitre N+1 :

    GUERRES DE RELIGIONS ET DECOUVERTE DE L'AMERIQUE

    L'état du pays en 1521 n'est pas fameux. +2 de stab, ça encore ça va, mais les deux tiers des provinces sont à la limite de la guerre civile à cause de la guerre précédente qui a été très meurtrière et des schismes religieux, doit y avoir 2 ou 3 de lassitude de guerre (sachant qu'à 1 de lassitude de guerre, faut commencer à penser à faire la paix).
    Y a une grosse insurrection dans le Maine et à Valenciennes, gros foyers de protestants. Dans les Alpes c'est la Réforme qui l'emporte. Et qui emporte mes soldats. Le grenier à fric du royaume, Florence, est occupée par des rebelles florentins, et le réservoir à soldats est vide. Financer les missionnaires coute un fric pas possible, ne rien faire couterait à terme encore plus cher, les provinces protestantes ou réformées coutent 50% de plus à stabiliser que les provinces catholiques, mais surtout une grande partie des gens oublient simplement de payer leurs impôts. Moi, si personne ne paie pas ses impôts, le roi est pas magicien, il est pas non plus ultralibéral, les finances s'écroulent, le pays est en faillite.

    Tiens, un événement rigolo, les généraux se la pètent de trop après la raclée mise à la Bourgogne, la Bavière et à l'Espagne.

    (c'est soit ça soit je perds en stabilité, j'en ai vraiment pas besoin)
    Dans une sauvegarde, j'avais un peu suréagi à la Réforme. Genre, un soldat derrière chaque mec soupçonné de pas être un bon catholique, et pouf, coup de pique dans les côtes, prison, travaux forcés... les gens avaient pas trop apprécié. Ils avaient plus payé leurs impôts du tout. Du coup, emprunts, puis défauts de paiement, puis émeutes. Puis mort.

    Cette fois, déjà, pas trop de missionnaires, ça coute un fric fou. Surtout pas en Île de France, je crois que ça doit couter 120 ou 130 ducats d'en envoyer là-bas. Baaah, y a du monde à convertir.
    Non, conservons la thune pour après. Et puis, dans la liste de mesures à adopter dans le menu religieux, y en a une que j'avais pas vu :
    La contre-réforme.


    T'as plus de missionnaires (bof, ça à la limite...), mais surtout ça coute plus que 60% de son prix de les envoyer, et les chances de conversion sont augmentées de 2,5%. Ça et le super-théologien Des Coulons, on a une chance de s'en sortir. Ah, et puis Florence est reprise, aussi. Elle ne sera jamais protestante, c'est sûr. C'est le grenier à thunes du royaume.


    Le conseiller aux affaires religieuses parle à François de la doctrine "liberté, égalité, fraternité", il est vraiment surmené en ce moment. Ses paroles étant incohérentes, il est congédié dans une autre aile du Louvres.


    Requête de l'Empereur : lâchez la provence si vous ne voulez pas avoir de gros soucis. Le roi soupçonne la Bavière de ne pas souffrir des guerres de religions. Il obtempère. Et puis, de toute façon, la Provence est un nid à insurrections, des armées de 14 000 fanatiques protestants hurlant la bible avec un accent incompréhensible en sortent régulièrement. C'est plutôt une bonne chose qu'ils quittent la mère patrie (pour la deuxième fois).

    Incroyable, enfin une province redevient catholique ! Envoyer des missionnaires servait à quelque chose ! François commençait à se demander "suis-je vraiment un si mauvais roi ? Pourquoi m'en veulent-ils tous autant ?".


    Comme la stabilité est revenue à 3, une meilleure doctrine que "mécénat" peut être choisie. "mécénat" faisait régulièrement chuter de 10 points le prestige. Les magistrats ne pouvant plus rien construire dans les provinces protestantes, ils avaient réaménagé intégralement les provinces catholiques. Enfin, ils l'auraient fait si il restait un peu d'argent pour ça dans le bugdet. Comme ils ne servent à rien, autant les employer pour commander des tableaux et faire remonter la tradition culturelle en temps opportuns.


    Non, à la place du "mécénat", c'est le "devoir de pratique religieuse" qui va être décrété. Obligation d'aller à la messe tous les dimanches, sinon tu dois recopier 12 fois la prêche de ton bon évêque. C'est sûr, quand tu sais ni lire ni écrire, t'as intérêt à avoir la foi. La bonne.
    C'est surtout pour éviter de dépenser trop de ducats en stabilité. Les finances descendent dangereusement avec les missionnaires gourmands.

    Sans que personne à la Cour ne s'en rende compte, la Castille défonce le Portugal, mais bien. C'est toujours comme ça, quand on explose un pays, il se venge sur un voisin moins puissant.

    Risque de pas y avoir beaucoup de portugais dans le nouveau monde, là. Ou alors ils avaient un grand bateau pour cacher tout le monde, avec des hameçons à morues.

    Comme la stabilité a chuté avec le devoir de pratique religieuse, les gens en profitent pour manifester en armes dans la campagne. Les pires provinces sont l'Anjou et la Gascogne, mais le Lyonnais et l'Est de la France se défendent aussi question horripilation royale.


    La Bretagne se convertit au protestantisme, tout projet de mariage ou d'annexion tombe à l'eau. Le Béarn, non, un mariage CATHOLIQUE est célébré en grande pompe.
    A force de diplomatie, de persuasions, de coups de chevalet et de question (LA question), la période dite des "guerres de religion" se termine. Enfin, sur le papier. Le pays est un peu moins à feu et à sang, mais c'est pas ça quand même.

    La banque-route a été évitée, c'est le principal.

    Le centre et le sud du pays s'en sont sorti. Ouf

    La Bavière n'y est pas rentré. Je me demande comment elle a fait. L'Angleterre non plus, Henri VIII devait être heureux en mariage. Le veinard. Le pays souffre tout de même de nombreuses émeutes, mais pas à cause de la religion.

    Le Bourbonnais, une des premières provinces à être devenu protestante, redevient catholique. Espérons qu'elle serve d'exemple aux autres.

    Le philosophe qui maintenait le prestige élevé en faisant des remarques géniales à table meurt, il est remplacé par un juge de paix. Baaah, il est moins drôle à table, mais c'est pas grave. Le temps est pas trop à la plaisanterie.


    La Cour en 1531 :


    Vous voyez le Maximilien de Coubertin, là ? Il arrête pas de faire des expériences avec de la poudre, il fait tout péter au Louvres, François l'appelle Max la Menace.

    Mais il meurt pas. Apparemment il a même fait une super découverte qui va révolutionner l'art du siège. La Bombarde Portable, il l'appelle. Il dit aussi que les murailles avec ça, ça sert plus à rien, on peut s'en servir pour jouer au casse-brique ou pour faire des canaux. Le roi est sceptique.

    Tout d'un coup, quelqu'un à la cour a une idée. Hé ! Si on allait à l'Ouest faire des grandes découvertes ! Il parle avec un accent portugais, ou castillan, ou gênois, personne ne l'avait vu avant.
    Le roi se dit qu'il y a bien des collèges à lui qui ont laissé des gens partir à l'ouest, et qu'apparemment ils ont trouvé des choses. L'ère des grandes découvertes s'annonce enfin !

    On peut maintenant embaucher des "explorateurs" et des "conquistadors".
    "Conquistador" ? François aurait voulu un nom qui sonne plus français. Tant pis.

    Des querelles imbéciles au sein de l'armée font perdre un point de stabilité. Ah la la la, ces militaires.

    On est même pas en guerre ! Qu'est-ce qu'ils s'embêtent avec ça !

    Je passe les détails, mais un explorateur est embauché à grands frais, il prend le commandement de l'escadre bleue, je crois, et file à l'Ouest. Bon, je sais, normalement à l'Ouest, y rien. Normalement. Mais les portugais ont trouvé des îles. Alors on va voir au Nord-Ouest, histoire d'être sûr qu'il n'y ait pas d'îles remplis de portugais. Des fois qu'on arriverait chez les mongols.

    Et au début du mois d'aout 1537... terre, terre !
    L'explorateur, un courtisan obscur, décide d'appeler ce qu'il a trouvé "Labrador" en l'honneur du bon chien du roi François.
    Il y a un grand fleuve derrière la péninsule, les terres y semblent plus accueillantes. Le fleuve est appelé Saint-Laurent. En l'honneur de tous les Laurent de la planète qui ne se convertissent pas bêtement à une religion déviante.

    Il y a des hommes et des femmes sur la rive nord du saint Laurent. Petits, gros, avec les yeux en amande, et habillés dans des fourrures (il fait pas chaud). Ils disent s'appeler les Atikamekw (ouaip, les européens étaient vachement doués en diplomatie pour comprendre tout ça). Cette province sera donc l'Atikamekw. L'expédition retourne vite en France pour raconter tout ça au bon roi François, qui la nouvelle parait intéresser au plus haut point. Enfin, c'est l'impression qu'il donne à la cour.
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 03/04/2013 à 19h08.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  17. #47
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Chapitre suivant, tout de suite, là, vite perdons pas de temps.

    MORT AUX BOURGUIGNONS. Et aux castillans. Et aux rebelles inuits. Et aux protestants. Et aux réformistes. Et aux Bavarois. Et aux portugais, ah non, pas les portugais, ils me laissent utiliser leurs ports.
    (c'était le titre du chapitre, passons maintenant à son contenu)


    D'abord, une petite couronne clignote en haut de l'écran, pour m'avertir que je peux annexer un vassal : le Béarn. Ce que je m'empresse de faire.

    -1 de stabilité, mais, fuck off. De bons catholiques comme Foix, ça ne se refuse pas.

    Il y a plein de colons qui rêvent de nouvelles terres à découvrir de l'autre côté de l'océan dans nos ports ? Et bien, qu'ils ne se privent pas, ça fera plus de place dans le pays pour les autres sujets de notre bon roi.

    Cette colonie est fondée dans l'Atikamekw. On lui trouvera peut-être un nom plus prononçable plus tard.

    C'est bien d'explorer les mers grâce à notre explorateur, il faut explorer les terres maintenant, grâce au conquistador Alexandre de la Tour d'Auvergne, un auvergnat très compétent. Les indiens n'ont qu'à bien se tenir.

    Il part de Bordeaux accompagnée de 8000 cavaliers direction l'Atikamekw.

    Tout le monde veut partir se les geler dans l'Atikamekw, alors qu'il n'y a ni or, ni pierres précieuses, ni épices... les gens sont bien étranges parfois.

    (en réalité ça c'est pas passé comme ça du tout, la plupart des gens qui y sont partis sont mort de faim ou de froid, vu le climat en hiver, normal, et ce n'est que cinquante ans plus tard que de nouvelles colonies ont été fondées)

    Tiens, un peuple plus développé que les autres ! On ne peut pas fonder de colonies sur leurs terres.

    Il sera peut-être possible de s'en faire un allié si d'autres puissances européennes viennent réclamer ces terres nouvellement découvertes et qu'il nous faut les affronter.

    En longeant les côtes vers le sud, notre escadre arrive dans une vaste mer, et aperçoit des îles peuplées en effet de portugais. Elles s'appellent Saint Martin et Porto Rico (termes qui ne sonnent pas très portugais, mais bon).


    Un accord de libre passage est passé avec les Hurons pour examiner leur territoire. Ils ne sont pas riches mais on pourra peut-être un jour troquer des fourrures avec eux.


    En remontant les côtes, notre escadre cartographie enfin cette grande île devant l'embouchure du Saint-Laurent. L'amiral décide de l'appeler "Acadie". Qui la contrôle contrôle l'accès au fleuve et à nos colonies. Il nous faut l'occuper durablement.

    Le Berry redevient catholique !

    De la Tour d'Auvergne découvre un lac immense au milieu des terres, les Hurons qui vivent sur ses berges l'appellent le lac Ontario.

    D'autres lacs communiquent avec lui. Il faudrait suivre leurs berges, peut-être donneraient-ils sur un nouvel océan ?


    Un nouveau peuple est découvert plus au sud, il vit au bord de la vaste mer récemment découverte par les portugais.


    D'ailleurs, dans ces îles au climat chaud et humide, on pourrait faire pousser des plantes exotiques très précieuses. Des planteurs sont envoyés sur une île des Antilles nommée Martinique pratiquer des essais.

    Les colons continuent à affluer dans nos ports. La fondation de cette colonie fait grand bruit.


    Des fois, Alexandre de la Tour rencontre des sauvages hostiles lors de ses explorations. Il les latte.

    (désolé, les Powhatans)

    C'est officiel, l'Atikamewd produira des fourrures.


    L'escadre continue au sud des Antilles, et découvre de nouvelles côtes, encore plus chaudes et humides. Des jungles épaisses recouvrent le sol. Une province est appelée Cayenne. Qui sait ? Peut-être y reviendrons nous un jour ?


    Inévitablement, des maladies européennes se répandent parmi les indigènes. Nous essayons de faire de notre mieux pour les aider, après tout nous sommes chez eux.


    La grande île à l'entrée du Saint Laurent est peuplée, par 100 colons intrépides, dans un premier temps.


    Une plante fort chère vendue par nos amis portugais est plantée en Martinique. Il semblerait qu'en fumer donne force vigueur et belle allure. Après tout, peu importe ce qu'ils en font, tant qu'ils en achètent, nous leur en vendrons.


    Le Périgord redevient catholique, ce qui fait que les âmes de tout le centre et le sud-ouest de la France sont revenues sur le droit du chemin du Très Haut. Il ne reste plus qu'à convaincre le reste de la France de suivre leur exemple. Une ceinture allant de la Bretagne à la Champagne, puis de la Champagne à la Provence.

    (en jaune, les catholiques, en bleu foncé les protestants, en bleu clair les réformés)
    La Normandie les suit de près. De grands projets sont financés dans ces régions pour remercier ces bons fidèles.

    Un seigneur propriétaire est embauché pour remplacer Max la Menace.

    Il persuade les sujets du roi de France de partir plus nombreux coloniser les rivages de la Nouvelle France. Un noble meurt et cède un héritage de plus de 500 ducats à la Couronne. Cet argent servira à accélérer la colonisation.

    Une nouvelle colonie est fondée en Haïti, "les Cayes". Nous aimerions y cultiver de la canne à sucre.


    Les premières fourrures arrivent dans le royaume.


    Maurice de Nassau, un hollandais, développe un système pour tirer du métal à grande vitesse grâce à un long et fin canon. Une espèce de bombarde, mais infiniment plus fine et légère, au tir dévastateur. Il l'appelle le mousquet. Les soldats de France en sont équipés au plus vite, toute l'Europe s'y est déjà mise, heureusement que personne n'en a profité pour nous déclarer la guerre. Le système n'est peut-être pas si perfectionné.


    L'Acadie produira... des poissons. Ce n'est pas très exotique, mais il faut bien que les planteurs et les trappeurs se nourrissent.


    Il y a des problèmes avec les indiens d'Acadie, ils nous en veulent pour les maladies que Dieu leur envoie. La belle entente avec les inuits en Acadie est révolue.



    La culture de la plante appelée "tabac" finit par donner des résultats en Martinique.



    Un messager rapporte des nouvelles de l'Atikamekw complètement incompréhensibles. Il parle en Allemand, le pauvre, impossible de trouver un traducteur.


    Grâce aux colons envoyés massivement dans le nouveau monde, l'Atikamekw devient se suffit à elle-même. 1000 habitants en tout. Elle n'a plus besoin de ravitaillement fort cher, les "dépenses coloniales". Le budget du royaume lui dit "merci". Il faudrait vraiment lui trouver un nouveau nom plus facile à prononcer.





    Le gros des guerres de religions passées, du moins l'espère-t-il, notre bon roi François se rappelle de la Bourgogne. Quand même, se dit-il, il faudrait régler son compte aux comtes de Bourgogne, tant qu'il en est temps, et incorporer ses sujets dans notre bel et grand royaume. La Bavière et d'autres duchés du Saint Empire Romain Germanique le protègent encore. Que voilà une occasion idéale pour tester nos fameux "mousquets".
    Ce qui reste dans les caisses est offert à la Bretagne avec qui les relations se sont dégradés pendant les guerres de religions, et deux nouvelles compagnies d'artilleurs sont créés.
    Les troupes se massent à l'Est, et la guerre est déclarée à la Bourgogne.

    Un général vraiment peu convaincant est recruté pour mener la première armée chargé de repousser les Bavarois. Heureusement, une percée dans le domaine militaire permet de recruter un autre général bien plus compétent pour mener la deuxième armée chargée de prendre la Bourgogne. Le siège sera sans pitié.




    20 000 bavarois sont hachés par nos canons et mousquets dans le Barrois, pendant que 40 000 ennemis se répandent autour de la Bourgogne. Heureusement, la première armée se replie et les neutralise. Les petits groupes de soldats vassaux empêchent les armées de plus petite taille de passer nos frontières, pendant que le gros de l'armée bretonne aide nos troupes à assiéger les forts de Bourgogne.

    Les derniers soldats Bourguignons affamés se rendent enfin :


    La province de la Bourgogne est donc annexée :

    Et la mission suivante tombe :

    "Etablir la garde nationale en île de france"
    Notre monarque n'a aucune idée de ce que cela signifie. Il va voir le bailli de la ville de Paris, cherche un ordre à lui donner pour accomplir cette tâche, rien. La seule chose qu'il peut lui demander, est d'harmoniser les échelles, poids et mesures.

    Non. Pas d'autres idées. Il ignore complètement ce que cela signifie. Les voies du seigneur sont parfois bien mystérieuses.

    La culture de la canne à sucre a pris aux Cayes :


    Et Jean-Antoine des Coulons, le grand conseiller en théologie chargé de ramener les brebis françaises dans le droit chemin, a accompli un miracle qui devrait avoir un effet considérable et mettre rapidement un terme aux guerres de religions.



    Dernière grande bataille de la guerre d'annexion de la Bourgogne. Les bavarois continuent de se faire massacrer sans raison. Il faudrait leur faire signer la paix, tout de même.

    Le monde en 1547 :
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 03/04/2013 à 22h47.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  18. #48
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    TON SLIDERRRRRRRRRRRRR ! Faut que ça soit un réflexe, dès que tu peux, tu l'appliques ! Regarde vers quoi tu veux tendre !



    Bon, sinon, la bretagne ça sert à rien de lui filer des sous, car ils ne seront JAMAIS amis avec toi, et ne voudront jamais être annexés gentiment.

    La seule solution, maintenant, c'est de les poutrer proprement et gentiment. en plus, comme ils sont pas de la même religion que toi, si ça se trouve tu n'auras aucune pénalité de stabilité ou presque pour les attaquer.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  19. #49
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Naan, moi j'aime bien les Bretons. Ah, et j'ai profité de la guerre contre la Bourgogne pour prendre la Provence. Que j'ai christianisée et surtout, sorti de l'Empire. Elle retrouvera plus sa liberté, là, normalement. Elle est à moi.

    J'ai vassalisé le Luxembourg. Ce qui fait que j'ai une couronne de vassaux et d'alliés autour de moi, qui me protègent de l'Allemagne : Hainaut, Liège, Luxembourg, Lorraine. Après il y a la Suisse et la Savoie, mais j'ai l'impression qu'ils n'oseront jamais rentrer en guerre contre moi.
    Du côté Espagnol, l'Aragon et la Navarre me protègent de la Castille.


    Les sliders sont comme ils sont, j'en changerai si vraiment il le faut. Si je peux faire plus de bureaucratie, par exemple.

    L'hérésie est presque terminée en France, les derniers protestants s'enfuient dans le Poitou ou de l'autre côté de l'océan, accélérant ainsi la colonisation. La Martinique et l'Acadie deviennent protestantes.

    Côté européen, je mettrai un screen après, la Bavière et la Hanse ont été démembrées. La Hanse a payé 500 ducats, ce qui a été en partie utilisé pour remettre Paris dans le droit chemin.
    C'est peut-être ça, la nouvelle mission.

    En effet, il va falloir s'occuper de la Bretagne, c'est mon dernier "grand" vassal. Elle a fondé une colonie en Sierra Leone. N'importe quoi. Le roi est très fâché.
    Il faut s'occuper d'elle, bouter les ottomans hors du Roussillon, et annexer Avignon.
    Là, la France sera enfin complètement unifiée.
    Je suppose que je ferai un petit bilan, et fioup, fin du récit. Il ne sera pas fait mention de ce qui adviendra ensuite. Enfin, je ne pense pas. Sûrement une guerre contre la Castille, pour le contrôle de la Guadeloupe.

    edit : j'ai réussi, j'ai réussi ! l'île de France est redevenue catholique ! Génial ! Visiblement, ce n'étais pas LA mission. Je ne saurai peut-être jamais.
    Dernière modification par Mr Sylvestre ; 04/04/2013 à 11h48.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  20. #50
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Et bien si. J'ai su. En effectuant une petite recherche sur internet. Il fallait juste construire un centre de recrutement, le dernier bâtiment militaire constructible. Niveau IV.
    Après j'ai eu quelques missions sans importance, construire ou coloniser des trucs.

    D'accord, l'IA ne donne plus de missions dignes de ce nom ? Très bien, finissons l'unification de la France.


    CHAPITRE FINAL

    Encore plus improbable que le retour de l'Île de France dans le giron de l'Eglise Catholique, l'intégration de la Bretagne au royaume de France. Par voie diplomatique.

    Et bien si.



    Le 9 avril 1555, la Bretagne est intégrée. Il ne reste plus qu'à faire revenir toutes ces brebis égarées à leurs anciennes valeurs catholiques.

    Nouvelle mission, coloniser le Bayou.


    Ca tombe bien, j'avais envie d'aller le coloniser, lui, pour faire la Lousiane (un peu tôt, mais bon, tant pis)

    La colonisation, c'est facile quand on reçoit plein de thunes comme ça :


    Je reçois tellement d'argent que je colonise pour les autres. Je colonise une province brésilienne, ici, le Para, puis je la vends (souvent pour 0 pièces d'or, il faut bien le reconnaitre) à d'autres puissances européennes, qui se les font piquer après ou les laisse à l'abandon, c'est l'IA, hein. L'Histoire du monde elle la connait pas.




    Les Portugais font un truc qui s'est vraiment passé, tout de même : en 1578, ils découvrent le Japon



    Vous vous souvenez du Roussillon ? Suite à des hasards incroyables, les Ottomans l'avaient envahi. Les Ottomans. Un gros morceau. Je leur déclare la guerre sainte, envahis la région et mets au moins 10 ans à leur faire lâcher le territoire. Incroyable, autant de morts pour un si petit bout de terrain. Ils me lâchent des armées de plus de 30 000 hommes sur les côtes du sud de la France, comme ça, comme si c'était des colis de la Poste.

    Je suis à plus de 3 de lassitude de guerre, il y deux ou trois révoltes tous les 3 mois à travers le pays. Heureusement la paix signée mes troupes peuvent revenir mater les révoltes.

    Pour calmer tout le monde j'ordonne que soient donnés des spectacles de théâtre italien, les gens pensent un peu à autre chose qu'à me haïr.


    Ce serait pas mal de créer un festival de théâtre à Avignon d'ailleurs. Mais pour ça, il faut virer les religieux qui dirigent la principauté, ce qui aurait dû être fait il y a bien longtemps également.
    Ils sont protestants, maintenant, n'importe quoi.

    Annexion diplomatique :



    Le festival est créé, le peuple célèbre la paix retrouvée et l'unité du royaume. Je considère que j'ai gagné, ayant accompli le but que je m'étais fixé dans cette partie.

    La France en 1607 :




    Charles VIII de Valois (oui, je sais, il s'est réincarné), 78 de prestige, monarchie féodale française.
    Position mondiale : #1
    Nous avons une réputation respectable.



    Fin de l'aventure.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  21. #51
    Date d'inscription
    juin 2006
    Localisation
    Dans les bras d'Urumi
    Messages 
    4 840
    Ha ben bravo. Sacré partie.

    Tu devrais te mettre à Crusader King 2 et Victoria 2

  22. #52
    Avatar de Dedalus
    Dedalus est déconnecté Voyageur au long cours
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Besançon
    Messages 
    907
    Et bien, ce fût épique : Bravo pour être arrivé à l'objectif que tu t'étais fixé.

    Si la vie était remplie de bonté et de compassion, pensez-vous que j'aurai autant arpenté les terres de Faerûn ?

  23. #53
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Ouais, bravo ! T'as vu la Bretagne a fini par se mettre dans le rang.


    bon, sinon maintenant, tu as plus qu'à te mettre à MEIOU, ou Death & Taxes pour avoir une expérience de jeu vachement différente!

    Mes préférés : Jouer l'Union Anglo-Normande en 1410 ! Ou jouer des indiens (dur dur), des barbares, ou l'Asie très intéressant, aussi.


    Sinon, je plussoie Chalindra, Victoria 2 est un petit bijou. Mais attend le 16 Avril il y a une nouvelle extention qui a l'air SUPER intéressante (sur les crises internationales, la guerre mondiale, et la colonisation). CK, je suis pas fan, ça fait un peu trop "les sims" pour moi

    PS: A cause de toi j'ai réinstallé EU3 et MEIOU et je suis en train de commencer une partie sur...la bretagne
    Le jeu commence en pleine crise de succession et de guerre anglo-française à ce sujet (ce qu'on appelle communément la 1ère partie de la guerre de Cent ans, puisque le mod commence en 1356 je crois !)
    dur dur !

    Juste pour te montrer. tu dis que la France est un bordel avec plein de vassaux...

    regarde la carte (largement plus détaillée) de MEIOU en 1356 au départ de la guerre de cent ans :


    http://imageshack.us/f/263/francex.jpg/


    SI CA C'EST PAS UN BEAU BORDEL !
    Dernière modification par Inarius ; 10/04/2013 à 22h06.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  24. #54
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    Juste pour te montrer. tu dis que la France est un bordel avec plein de vassaux...

    regarde la carte (largement plus détaillée) de MEIOU en 1356 au départ de la guerre de cent ans :


    http://imageshack.us/f/263/francex.jpg/


    SI CA C'EST PAS UN BEAU BORDEL !
    C'est un beau bordel un peu plus réaliste, oui. Bon, 'scuse pour t'avoir fait rechuter. Si ça peut te consoler, moi aussi je me suis mis aux anglais, mais sans les normands, cause départ début règne Elizabeth I, la rousse la plus sexy de l'histoire anglaise. Cette fois c'est pas la bretagne qu'il faut incorporer... c'est l'écosse. Pauvre écosse.
    Par contre la p'tite Lizzy elle a fait un gosse, je comprends pas. C'était pas la vierge de fer ? Ce qu'est marrant c'est qu'elle a des compétences militaires de fou, mais elle peut pas être détachée comme générale pour diriger les armées sur les champs de bataille. Je me tape que des généraux de merde, mais avec les bonus qu'elle donne, pouf, les armées adverses mordent la poussière.

    Je m'étais amusé avec un départ castillan en 1492, conquête des aztèques et des incas à la Civ4, puis empire inutilisable faute de liquidités (comme dans civ4, tiens), puis enchainer sur les anglais juste après. Et... inusable l'Elizabeth. Elle a tenu 60 ans je crois. J'ai trouvé un bon moyen de tricher : tu sauves, tu charges ta partie en prenant un autre joueur, tu files des provinces en trop, tu resauvegardes, tu réabandonnes, et tu n'as plus qu'à recharger la partie en reprenant ton joueur initial. Sauf qu'il faut se dépêcher, si tu veux avoir une chance de réparer les *** de l'IA (je sais pas ce qu'elle a avec l'inflation, au passage, elle adore ça).
    Mais ça m'a pas empêché, après avoir mangé les français dans le sud des états-unis, de me retrouver en faillite avec un empire trop gros et pas suffisamment développé.
    Et ouais, c'est la base pour avoir un gros empire : investir un max dans les batiments.

    Et puis pas avoir trop de maintenance coloniale et de bons conseillers qui rapportent du pognon, aussi.

    Là je dois avoir un centre de commerce en Inde. Le plus simple sera d'atomiser les alliés des mogols qui le contrôlent, je pense. On peut en construire que dans des provinces légitimes, et vu que ça prend 50 à devenir légitime, une province.

    Vicky II mon PC suivra pas, Vicky I sûrement, mais je risque de trouver ça sacrément laid par rapport à EU3. Par contre, MEIOU et Death & Taxes, c'est en anglais. Je joue en français avec des bouts d'allemand dedans. Donc non. Mais c'est gentil de proposer.
    Bonnes crêpes
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  25. #55
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Vicky suivra pas, c'est un fait. Et MEIOU non plus, probablement, en effet, c'est possible.

    Moi je joue la Guyenne avec une partie qui débute au milieu de la guerre de cent ans en 1374. Mon roi et...Edouard de woodstock, dit aussi le Prince Noir ! La classe, non !
    J'ai voulu profiter d'une reprise de la guerre de cent ans entre la france (et ses alliés) et l'angleterre (et ses alliés) pour attaquer et je me suis fait LAMINER LA TETE par l'angleterre...qui m'a ruiné, du coup. Du coup, bon. Je l'ai un peu mauvaise. Mais bon, j'aime bien quand même.
    C'est marrant, car le roi d'angleterre et de france sont morts en même temps, du coup c'est la régence pour les deux, on se sent plus en sécurité pour le moment.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  26. #56
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Baaah, le Prince Noir il était pas du côté des anglais ? J'avais lu un truc de Nahmias là-dessus. Si tu as trahi l'Angleterre, c'est plutôt la vipère noire qu'il faudrait t'appeler
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  27. #57
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    ben disons que pendant 10 ans, il y a été un peu plus ou moins indépendant et qu'il a eu les mains libres pour gérer la Guyenne (d'ailleurs il y a vécu un bon paquet de sa vie). Mais bon, je m'entends mieux avec les anglais que les français. La guerre là, c'était juste un malentendu
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  28. #58
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Citation Envoyé par Inarius Voir le message
    ben disons que pendant 10 ans, il y a été un peu plus ou moins indépendant et qu'il a eu les mains libres pour gérer la Guyenne (d'ailleurs il y a vécu un bon paquet de sa vie). Mais bon, je m'entends mieux avec les anglais que les français. La guerre là, c'était juste un malentendu
    Bah alors, ta partie, ça a donné quoi ?

    Je me suis amusé à unifier la France dans des cas complètement impossibles, complètement atomisée par l'Autriche, une fois, sur ma partie russe.
    J'ai dû annexer militairement la Guyenne ! Un pays l'avait remise sur la carte ! Avant de franchir la ligne rouge et de me faire annihiler par l'Autriche.
    J'ai pensé à toi. Je sais pas ce qu'il en est des autres jeux paradox interactive, mais si on prend pas les choses bien en mains dès le début, en général ça finit mal dans EU3.


    Là, sur cette partie (en fait, c'est pas la même, c'est une troisième, j'en ai recommencé une parce que l'angleterre était beaucoup trop faible dans celle-là, ça faisait des pays pourris comme la cornouaille ou les pays de galles qui colonisaient n'importe où, trop de couleurs sur ma carte, j'ai pas aimé) l'angleterre s'est amusée à poutrer les incas, la lituanie à coloniser le sud de l'argentine et le sud des états unis, Naples le nord de l'argentine, et la Hanse le nord des états-unis.
    Oui, je sais, ça fait quand même pas mal de couleurs. L'angleterre a quand même colonisé le nord des caraïbes et le sud des états-unis, en fait ils auraient colonisé le bayou si j'avais pas envoyé in extremis des colons.
    Les portugais sont super bien classés, ils ont un empire colonial qui va de l'Alaska à Panama, comme ils sont arrivés les premiers sur les Aztèques ils les ont mangé tout crus.
    La Castille était trop occupée avec les mamelouks et l'arabie et les cotes de l'afrique de l'est qu'elle a intégralement envahie pour faire de la colonisation. Elle a quand même des colonies de ci de là, en Australie et aux philippines, il restait que ça.

    J'ai fait une guerre qui a duré bien 40 ou 50 ans contre les anglais, incroyable, jamais vu une guerre aussi longue, j'ai cru qu'ils lacheraient jamais (j'avais pas de flotte, comme d'hab).
    Ils étaient en union personnelle avec la lituanie, j'ai enfin pu faire la paix quand leur union a cédé, ouf.
    J'en ai profité pour annexer toutes les possessions lituaniennes en amérique du nord, pour ensuite les redonner aux anglais, je voulais gober les possessions anglaises à la frontière avec le mexique, mais trop de déshonneur, trop de baston, trop chiant. Là j'étais juste une grosse grosse raclure, pas l'ennemi public numéro un.

    Après les choses ont suivi leur cours, plutôt calmement. J'ai fait comme sur les cartes dans le jeu, j'ai colonisé tout autour de l'amérique hanséo-britannique.
    L'Hainaut m'a déclaré la guerre je sais pas combien de fois, au moins 4 fois, j'ai fini par avaler toutes ses possessions au canada, là il reste plus que des norvégiens. Le Canada a spammé dans le grand nord, manque de bol les états-unis ont spammé eux aussi à côté et les ont avalé (ce monde est sans pitié). Maintenant les états-unis essaient de se faire de la place entre moi et les norvégiens, ils aiment pas les norvégiens.

    Là j'ai fait une super baston contre la bavière, vers 1780 je sais pas ce qui leur a pris, la Castille l'Hainaut, la Suisse, la Bavière, Milan la Savoie et des petits pays allemands ont dû avoir peur que je gagne la partie, ils me sont tous sauté dessus.
    Je me suis donc dit, super, on va pouvoir démembrer la Suisse et la Bavière, ce que j'ai fait, même si ça a pris plus de temps que prévu (beaucoup de forteresses x4 minimum en Bavière).
    J'en ai même profité pour passer en "dictature républicaine" après la monarchie absolue. -4 en stab, adieu la légitimité.
    La république constitutionnelle c'est pas pour maintenant, j'ai pas dû prendre le bon chemin, mais je crois que je pourrais avoir d'autres formes de gouvernement après.

    Vivement 1820 ! Ca s'arrête en 1820 non ?
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

  29. #59
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages 
    2 112
    Oui, c'est 1821 je crois bien.

    Moi ma partie avec la Guyenne, j'ai dû arrêter, car j'aurais été obligé de tricher pour survivre, sinon. Mais c'était une belle partie quand même. J'ai tenu jusqu'au milieu du XVème.

    Sinon, j'ai recommencé (avec le mod MEIOU) sur Kermala, l'ancêtre de la Perse. Et là, c'est comme dans du beurre. J'ai aligné les victoires, les victoires. Et j'ai eu de la chance aussi d'être alliés aux Mamelouks, le temps de buter les Jalalayrid et d'occuper l'espace. Et d'enchainer les guerres dans le bon ordre, aussi.

    Résultat, à présent, mon empire va du Pakistan actuel (Lahore), jusqu'au Kurdistan Syrien, en comptant l'Irak.

    A force du poignet, je suis devenu une nation innovante, ouverte, et si bien que je suis une des premières nations au monde en avancé technologique. J'ai une armée de 50 000 hommes permanences, et 115k en réserve.
    Au départ, j'ai choisi mon "idée" favorite à savoir celle qui donne +2% en prestige et +3 en culture (je sais plus comment ça s'appelle, un truc comme mécénat).

    Résultat, un prestige toujours haut (bonus aux armées, à l'argent, aux marchands, etc...) et rapidement 100 de culture, ce qui me permet de recruter...un maître de la monnaie (-10 en inflation, car il était niveau 5). Ce qui m'a été très utile, car étant en décentralisation à fond, j'ai pu éviter d'exploser l'inflation. J'ai eu son "event" qui donnait -10 supplémentaire pendant 10 ans, ce qui a fait que j'ai pu me mettre de côté pas mal de tréso sans avoir d'inflation. Avec ça, j'ai construit, construit, construit construit. Ce qui m'a fait gagner plus.

    Avec le temps, j'ai sécularisé à fond, j'ai pris comme deuxième idée "Oecuménisme" pour avoir un bonus de tolérance aux hérétiques (La perse était Sunnite, mais la plupart des habitants étaient Zoroastriens, donc païens pour les sunnites, et les autres étaient surtout chiites).
    Et j'ai d'abord pris comme idée celle sur du corps des ingénieurs. Cette idée est complètement monstrueuse, elle te donne des évènements de temps en temps qui te font construire des forts gratuitement (parfois, des batiments, mais c'est très rare). Ca m'a permis de renforcer mes lignes de défense à peu de frais.

    Enfin, la bonne idée, c'est d'entamer une guerre le PREMIER jour du jeu ou dès le début, avant que les alliances soient faites. Je sais, c'est un peu du bug exploit, mais ça m'a permis d'annexer un centre de marché, et donc d'assurer ma richesse et ma puissance très rapidement.


    Voilà, ça et quelques coups de chance.

    Ma partie a eu un event très rare, qui est que le protestantisme s'est déclenché extrêmement tardivement. En 1585, seulement le concile de Pau (ah ah, fallait l'inventer celle là) a acté le conflit. Ce que j'aime beaucoup dans MEIOU c'est que l'apparition du protestantisme est un processus progressif, et (presque) pas irréconciliable. Il est possible d'éviter que ça arrive, mais concrètement, ça fini toujours par arriver.

    Autres choses étonnantes de cette partie, l'Angleterre est devenue très très puissante, a hérité du trône de Norvège (qui est Plantagenet au XIVème, d'ailleurs), et a réussi à conserver Calais. La France n'a pas réussi àle reprendre car les Provinces Unies sont apparues et ont réussi à unir toutes les provinces de Flandres, du Pays bas, et pas mal d'autres provinces Frisones. Ils font "bloc" et protègent l'Artois, petit pays qui fait tampon entre Calais et la France.

    Très rare, vraiment.

    Globalement, d'accord avec toi.
    Avec le temps j'ai fini par comprendre ça

    Au début, ce sont les choix stratégiques que tu fais qui décideront si tu crèveras 100 ans ou 200 ans après. (Les sliders, les idées)
    Plus tard, ce sont les choix économiques que tu vas faire qui vont tout décider (construction, là où tu vas mettre ton argent)
    Ensuite, tout ça va te rattraper quand tu auras à faire face à ta première guerre totale, où ton avancée technologique ainsi que ton niveau de préparation de tes généraux qui feront la différence.
    Enfin, et là on arrive au XVIIème siècle, c'est tes choix diplomatiques construits tout au long de la partie. Il arrive un moment du jeu où tu es puissant, et où ceux qui n'ont pas un niveau de "confiance" envers toi qui est très élevé ne voudront pas s'allier avec toi (ou te renieront). Et tu risques de te retrouver seul. "Pas grave, je suis übber puissant je peux tous les niquer". Oui...mais séparément. Parfois il arrive qu'un pays soit dans une guerre, un peu difficile, et soudain 15 personnes lui déclarent la guerre à tour de rôle et le démembrent.
    C'est un peu ce que tu décris quand la Castille, l'Hainaut, la suisse et tout ça t'ont déclarés la guerre en même temps. C'est que d'un coup tu deviens une menace et que le fait qu'un pays supplémentaire te déclare la guerre leur donne une opportunité d'affaiblir un concurrent trop menaçant ou puissant.


    C'est le syndrome Napoléon en 1813. Il attaque la russie, et là paf tout le monde lui déclare la guerre et il se fait latter en 2 ans. Ben là c'est pareil.

    Dans ma partie, les Mamelouks allaient de la turquie orientale jusqu'à quasiment le Mozambique (ou l'Afrique du sud). Et également en Arabie saoudite. Résultat, ils se sont effondrés en quelques années.
    En fait, chaque moment est important, chaque choix.
    Dans ma partie, l'Empire Inca n'a pas encore été touché et est immense et très puissant. ils ont une trésorerie de 100 000 Po. Le premier qui va leur déclarer une guerre sérieuse (pas genre 2000 hommes ou 10 000 hommes tombés d'un bateau) va se faire une thune...

    PS : moi je suis en guerre depuis 19 ans avec l'Espagne pour le contrôle du pourtour sud du golfe persique et j'envisage d'envoyer 50 000 hommes traverser l'Europe et passer les Pyrénées pour les contraindre à accepter la paix...

    EDIT : j'en suis à 35 ans de guerre maintenant ,et la France, le portugal, et pas mal d'autres petits pays sont entrés dans la danse...ça commence à barder sévère ! Mais je tiens le cap.
    Dernière modification par Inarius ; 25/05/2013 à 22h43.
    "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"
    Molière - Don Juan -

  30. #60
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    En ce moment, dans un lit
    Messages 
    2 140
    Mouah ah ah, 35 ans de guerre

    T'as vu, quand t'arrives à ton maximum de lassitude de guerre (autour de 20/20, voire plus), il y a des révoltes tout le temps à mater. Limite t'as plus d'armées à défaire à l'intérieur de tes frontières qu'à l'extérieur, n'importe quoi.


    Bon, j'ai pas eu ça moi, avec la France, je l'ai joué plutôt pacifique. Et j'ai fini ! Faut bien attendre la fin de l'année 1820. C'est looooong !!! Et, super, à la fin, même pas une petite démo, même pas une image, quoi. Y a juste un petit message marron sur fond rouge qui dit "vous êtes arrivé au bout du jeu, que de changements depuis le début de la partie pour votre petit pays ! tenez, c'est résumé là :"
    Et fiou, ils te refoutent l'histoire de ton pays qui s'écrit au fur et à mesure que tu vois à chaque fois que tu abandonnes pour recharger ta partie ou autre chose. Que tu as déjà donc lu des dizaines de fois. Et hop, retour au menu. Là, pas d'hall of fame, pas de points, pas de rang mondial, pas de statistiques.

    Trooop la louse, ils devaient se dire que de toute façon presque personne n'irait jusqu'à la fin, alors que ça servait à rien de fignoler ces détails.

    J'ai quand même fini premier, mais j'ai pas compris pourquoi. J'étais loin d'être le plus développé, niveau surface colonisée ou militaire. Prestige ça allait. Enfin puisque le rang n'est pas expliqué, je ne sais pas exactement pourquoi j'étais le premier.
    Je me suis mis à l'angleterre maintenant, trop marrant. Les Valois tombent comme des mouches, ils sont toujours en régence.
    "La stratégie la plus dangereuse consiste à enjamber un précipice en deux sauts." Benjamin Disraeli
    Allez voir ici si j'y suis, et chantez les louanges du condor, du boxeur, de Cecilia, du gamin à problèmes ou du bébé pilote.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Discussions similaires

  1. [AVT / STRAT] Dwarf Fortress
    Par Inarius dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 73
    Dernier message: 29/06/2016, 08h11
  2. [STRAT] Europa Universalis - Vos commentaires sur les récits de partie
    Par Inarius dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 37
    Dernier message: 14/06/2013, 05h22
  3. [STRAT] EUROPA UNIVERSALIS 3 - Attention à la Porte
    Par Mr Sylvestre dans le forum Les autres Jeux Vidéo
    Réponses: 15
    Dernier message: 01/06/2013, 09h06

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258