Description physique

Rares sont ceux ayant aperçu Asmodeus sous sa forme de momie auguste et s'en être tiré en vie et suffisamment sain d'esprit pour pouvoir le raconter à qui que ce soit.

L'élu divin est devenue une splendide momie, raffinée et immortelle, terrifiante et altière dans ses habits d'apparat : une robe antique mais du meilleur goût, une couronne et un bâton ornementé. Le tout offre une vision que la plupart des mortels ne peut supporter tant elle est intimidante.

C'est pourquoi il se murmure que la momie doit parfois se déguiser pour se rendre au contact des vivants et de la cité animée qu'il a connue autrefois.

Description psychologique

De sa vie antérieure, Asmodeus conserve un sens aigu de la prudence et préfère anticiper et mesurer la portée de ses actions avant de se décider à agir. Il le fait d'ailleurs d'autant plus volontiers qu'il a conscience de pouvoir faire face à bon nombre de situations et qu'il n'est plus aussi en danger qu'il pouvait l'être par le passé. Il hésite moins à prendre personnellement certaines initiatives mais il aime tout autant user de son pouvoir de persuasion afin de convaincre autrui de se salir les mains à sa place. Dans tous les cas, sa sagesse et son charisme lui confèrent une grande assurance d'autant qu'il sait s'appuyer sur sa méticulosité et son sens de l'organisation pour prendre ses décisions ou échafauder ses plans.

Pour ceux qui ne tombent pas de désespoir en l'apercevant sous son vrai jour, il peut se montrer courtois et bien élevé et manifester un flegme et un sens de l'humour raffiné mais rares sont ceux à pouvoir se vanter d'avoir pu s'en rendre compte. Ceux qui partagent ses vues sur l'après-mort et qu'il considère comme ses amis sont encore moins nombreux mais ils peuvent s'enorgueillir de bénéficier d'un allié aussi puissant que loyal.

Histoire ancienne et récente

Asmodeus ne se souvient guère d’où il a vu le jour et s’en moque éperdument. Même s’il le savait, il considérerait l’attachement à une région comme une marque de faiblesse. Les premiers souvenirs de jeune garçon sont ses premières années en tant qu’esclave dans une villa cossue de négociants. Il était alors trop jeune pour comprendre la profession exacte de ses maîtres. Son quotidien se limitait aux travaux dans les champs. Il n’y montra jamais aucune aptitude, lui valant de fréquentes corrections lui valant presque toujours des fractures et de frôler la mort, celui qui ne pouvait pas travailler n’étant pas nourri. Il ne dut sa survie qu’à la pitié de certains esclaves au cours de ces épisodes. C’est alors qu’il apprit à compter sur les autres pour assurer ses besoins, ou masquer ses propres faiblesses, réussissant à faire exécuter les tâches qu’il n’était pas à même de réaliser par lui-même. Asmodeus fut néanmoins un jour remarqué pour son intelligence et certaines de ses qualités qui lui permirent d’être formé au poste d’intendant et de recevoir une instruction brillante. Il parvint à remonter les échelons en se montrant convaincant, en faisant preuve de ses capacités à apprendre vite et bien voire en discréditant ses concurrents. Mais sa trop grande réussite attirait aussi des convoitises et il fut un jour victime d’un antagoniste qu’il n’avait pas su éliminer tout à fait. Asmodeus se pensait hors d’atteinte mais fut victime d’un empoisonnement sévère qui le cloua au lit, lui volant ses rares forces. De part la valeur qu’il représentait, ses maîtres consentirent à faire appel à un guérisseur. Celui-ci n’avait guère de bonnes nouvelles : le poison avait fait des ravages dans son organisme et il ne pourrait désormais plus survivre longtemps sans avoir régulièrement recours à un remède coûteux. Celui-ci étant trop contraignant à se procurer, ses maîtres préférèrent le revendre sur le marché aux esclaves local. Ils lui procurèrent suffisamment de remède pour masquer sa maladie quelques semaines et prirent soin de dissimuler cette tare nuisant à sa valeur marchande. C’est ainsi qu’il atterrit, par chance, chez un herboriste à demi aveugle ayant besoin d’un aide. Après en avoir appris assez pour fabriquer lui-même son remède ainsi que certaines substances létales, il gagna la confiance et se débarrassa de son nouveau maître avant de prendre la fuite avec quelques unes de ses possessions.

Libéré de toute contrainte y compris de ses lourds handicaps physiques, Asmodeus voue sa non vie à gagner suffisamment de connaissances et de maîtrise sur son domaine pour ne plus être inquiété que par les ennemis puissants dont il risque d’attirer l’attention dans son nouvel état et compte tenu du pouvoir qu’il a acquis. En somme, il noue des alliances et fait tout pour garder le contrôle de son destin. D’un rêve prophétique, il s’est, de son vivant déjà, senti touché par la grâce des mystères de la mort et de la vie après la mort. Il tire une motivation et un pouvoir supplémentaires du but qu’il s’est fixé : poursuivre l’œuvre de Velsharoon dans ce plan et accéder aux mystères dont il est le détenteur. Sa nouvelle position en tant que Gardien mortuaire dans les catacombes de Melandis ne peut que l’aider à atteindre ce but.

Mais tout ceci est une histoire qu’Asmodeus ne risque pas de vous conter. S’il rumine toujours sa vengeance contre les premiers maîtres, il préfèrera vous conter l’histoire de ses parents issus de la bourgeoisie et de son enfance douillette en province. Il saura se montrer très convaincant pour vous y faire croire, usant de son élocution irréprochable et de sa tenue à la dernière mode pour s’approcher des cercles du pouvoir et se fondre dans leurs ombres.

Asmodeus est mort en souhaitant découvrir les sombres secrets cachés dans le coffre de la momie auguste qui l'a précédée dans son sanctuaire. Il a été ranimé sous sa forme actuelle par son ami fantôme, Lord Ebenezer, et quelques représentants d'une secte vouée au culte de l'après-vie. Au cours de ce rituel, il a énormément gagné en puissance et il s'est retrouvé lié intimement à une partie des cryptes de Melandis. C'est donc une toute nouvelle vie - ou plutôt mort - qui s'offre à présent à lui. Pour l'éternité peut-être...

Caractéristiques


Nom : Asmodeus von Krigeneck
Race : Momie auguste
Age : 20 ans - né en 1362 - Mort et transformé en momie auguste en 1382
Classes / Niveau : Elu divin (12) / Gardien mortuaire (3) / Momie auguste (ajustement de niveau - 4)
Alignement : Loyal mauvais
Yeux : bleus intenses
Cheveux : noirs (sous son apparence humaine)
Dieu : Velsharoon : Magie, Mal, Mort, Morts-vivants, Protection

Charisme : 22 (18+4)
Sagesse : 22 (18+4)
Dextérité : 16 (15+1 niv8)
Force : 16 (8+8)
Constitution : -
Intelligence : 14 (16-4+1 niv4+1 niv12)

Bonus de base à l’attaque : +12/+4
Jet de réflexes : 12 (9+3)
Jet de vigueur : 11 (11+0)
Jet de volonté : 15 (9+6)

Sorts connus


Niveau 0 (6 sorts par jour)

Assistance divine (+1 à un jet)
Détection de la magie
Détection du poison
Lecture de la magie
Lumière
Blessure superficielle
Noir
Résistance (+1 aux JS)
Conservation d'organes

Niveau 1 (8 sorts par jour)

Imprécation
Injonction
Brume de dissimulation
Sanctuaire
Faveur divine (+5 aux jets d'attaque et de dégâts)
Protection contre le bien

Niveau 2 (8 sorts par jour)

Blessures modérées (dégâts 2d8+4)
Profanation (renforce les morts-vivants alentours)
Discours captivant (42 mètres)
Vague de tristesse (18 mètres malus de -3 à tous les jets)
Esquilles (brise un os de la victime : -1d3 de constitution)
Vengeance divine (énumère crimes de la victime : 5d6 points de dégâts)

Niveau 3 (7 sorts par jour)

Animation des morts (relève des ossements)
Blessure grave (3d8+10)
Cécité/Surdité
Communication avec les morts (permet de parler avec un cadavre)
Cercle nauséeux (6 mètres malus de -2 à tous les jets)
Dissipation de la magie

Niveau 4 (7 sorts par jour)

Arrêt cardiaque (Contact, amène les points de vie à -8)
Blessure critique (Contact, 4d8+12 dégâts)
Détection du mensonge (Portée 18 mètres, une cible par tour)
Dévastation (Portée 18 mètres, Le sujet est ravagé par des souffrances si intenses qu'il se plie en deux et s'évanouit. Son visage et ses mains se couvrent de cloques et se mettent à suinter, et ses yeux se voilent de sang, ce qui le rend aveugle.)
Puissance divine (bonus d'attaque +15, force +6, +12 PV temporaires)

Niveau 5 (6 sorts par jour)

Colonne de feu (cylindre 12m de haut sur 3m de rayon : 12d6 divin/feu)
Exécution (Contact, tue une créature, 3d6+12 si jet réussi)
Injonction suprême (12 créatures dans un rayon de 9m)
Symbole de douleur (rayon 18 mètres, -4 à tous les jets pendant une heure)

Niveau 6 (4 sorts par jour)

Barrière de lames (12d6 de dégâts)
Mise à mal (Contact, 120 points de dégâts à une cible jusqu'à 1 minimum)
Symbole de terreur (Rayon de 18 mètres : panique pendant 12 rounds)


Dons


Négociation (+2 aux tests de Diplomatie et Psychologie)
Volonté de fer (+2 aux jets de sauvegarde de volonté)
Méticuleux (+2 en Evaluation et Décryptage)
Robustesse (+3 PV)
Vigilance (+2 aux tests de Détection et Perception auditive)
Incantation silencieuse
Incantation statique

(Automatique en tant qu'élu divin)
Arme de prédilection de la divinité (bâton) (niveau 3)
Résistance aux énergies destructives (10/Froid) (niveau 5)
Résistance aux énergies destructives (10/Electricité) (niveau 10)
Spécialisation martiale (bâton) (niveau 12)

(Automatique en tant que gardien mortuaire)
Immunité au renvoi des mort-vivants (niveau 1)
Perception funéraire (connait la localisation précise de chaque intrus sur son domaine) (niveau 2)
Pouvoir des morts (+6 aux jets pendant 10 minutes 1x/jour) (niveau3)

(Automatique en tant que momie auguste)
Réduction des dégâts (5/-)
Vulnérabilité au feu (50%)
Désespoir (Quiconque aperçoit une momie doit réussir un jet de Volonté (DD 16) pour ne pas être paralysé de désespoir pendant 1d4 rounds)
Putréfaction de momie (Maladie surnaturelle : +1d6 Constitution et Charisme)

Compétences


Art de la magie : 19 (15+2) (+2 syn)
Connaissances des mystères : 17 (15+2)
Diplomatie : 23 (15+6) (+2 syn)
Profession (Intendant/conseiller) : 11 (5+6)
Artisanat (alchimie) : 17 (15+2)
Psychologie : 21 (15+6)
Concentration : 8 (8+0)
Détection : 12 (4+6) (+2 bonus de don)
Perception auditive : 12 (4+6) (+2 bonus de don)
Fouille : 6 (4+2)
Connaissances des religions : 8 (6+2)

Inventaire


Une robe de grand prix et ostentatoire
Un bâton
Une paire de bottes de voyage
Un sceptre, une couronne et un pendentif représentant une tête de mort
Un trésor