Nom : Morgon Hulak
Sexe : Masculin
Race : Humain
Age: 22 ans
Classe : Mage, jumelé guerrier niveau 5/6
Alignement : Chaotique neutre
Religion : Vénère heaume, possède une haine particulière pour Cyric.

Physique et caractère : Toujours vêtu d'un long manteau noir qui le dissimule de pied en cap, Morgon erre là où son chemin le mène et où il est accepté. Même si il est de taille modeste, il est robuste et résistant. Il est impulsif et se réfugie dans des croisades absurdes dès que quelque chose l'offense : il souffre d’une migraine perpétuelle, qui, lorsqu’il perd le contrôle de ses émotions, déclenche en lui une rage au-delà de toute raison. Malgré cela, en temps normal, c'est un personnage aimable et généreux.

Biographie
Morgon a grandi dans la félicité, au sein d'une petite ville de la côte des épées. Son père était un bourgeois qui officiait comme trésorier et sa mère, une femme noble qui avait renié son rang social pour pouvoir épouser l'homme qu'elle aimait. Tout le destinait à une vie heureuse de bourgeois aisé.

Mais bien sûr, rien ne s'est déroulé comme lui et ses parents l'avaient prévu. Quelque chose oeuvrait dans l'ombre pour qu'il connaisse la souffrance. Sa seule existence attirait sur lui et sur tous ceux qui l'entouraient, la colère divine. En effet, son père quelques années avant sa naissance, tomba amoureux d'une belle femme de sang noble, et avait prié Cyric dans le but qu'il l'aide à la faire sienne. Celui ci a accepta, mais en contrepartie il devait lui sacrifier son premier né mal, pendant la nuit de la pleine lune suivant sa naissance.


Avec l'aide du dieu, le père de Morgon charma la belle et l'épousa, mais il ne put sacrifier son fils, et tenta de berner Cyric en tuant un autre nourrisson. Le dieu, comprit le subterfuge et l'ayant prévu depuis le début, prit plaisir à faire souffrir la famille et son entourage d'une odieuse façon. Il força le père de Morgon à tromper sa femme à plusieurs reprises, et s'arrangea pour qu'elle le voie à chaque fois. Puis il enleva l'usage des ses quatre membres à la mère de Morgon, tua la moitié des habitants de la ville où ils résidaient, massacra la famille de ses parents, puis vola l'âme de son père pour en faire son serviteur, et enfin, transforma sa mère en statue de pierre. Il fit tout ceci en huit ans. Huit ans où le petit Morgon, qui lui, totalement épargné par le Dieu, s'entraîna à devenir un puissant mage, en espérant que la magie soignerait d'une quelconque manière ses souffrances incessantes. Son père et sa mère le haïssaient, et le maltraitaient autant qu'ils le pouvaient. Morgon voulait devenir plus puissant pour pouvoir les impressionner, en espérant acheter leur amour avec de belles prouesses . C'est ainsi qu'il apprit l'art de la magie et du commerce. Il n'était peut être pas extrèmement doué de naissance, mais cette motivation le rendit très performant dans ces deux domaines, surtout pour son jeune âge. A la mort de ses parents il arrêta le commerce, et le pourquoi sera expliqué un peu plus tard .


Le jour où Cyric fit disparaître ses parents, il lui donna le pouvoir de se transformer en un puissant guerrier. Une fois par jour, il avait la possibilité de puiser dans la puissance divine, un sort qu'on appelle " transformation de Tenser". Chaque utilisation l'approchait un peu plus de la folie. Le garçon ne se doutait pas le moins du monde de l'origine de ses dons, et il les utilisait a foison.

Le jeune homme, après la mort de ses parents et de tout son entourage, n'ayant nulle part où aller, et étant connu comme l'enfant qui apporte le malheur, il dût aller vivre dans des coins reculés, loin de toute civilisation. Il essaya de se faire accepter par quelques villages perdus, mais à chaque fois, tous ceux qu'il approchait mourraient dans d'atroces souffrances, il lui suffisait de séjourner quelques temps dans un hameau pour qu'il finisse désert, et le garçon, puis le jeune homme, ne comprenait absolument pas ce qui lui arrivait.


Malgré ses souffrances et sa fatalité pesante, Morgon ne voulait faire que le bien aux autres. Il parti vivre dans la nature, loin de tout autre humain, il chassa pour vivre, et ramassa les livres des mages tués par les bêtes sauvages pour garder un lien avec la magie. Il abandonna la magie, car pour chasser, il n'y avait rien de plus efficace qu'un arc. Il trouva une épée longue de bonne qualité sur le cadavre d'un paladin, se construisit un arc long, et apprit à maîtriser ces armes avec une précision étonnante, les talents obtenus par la grâce de Cyric aidant. La sollitude et l'utilisation de ses compétences divines le rendit partiellement fou, même si plus tard, il soigna une bonne partie de ses maux, il resta toujours en lui une part de démence.


A l'âge de 19 ans, il devint un puissant combattant. Bien qu'il n'utilisa l'art de la bataille que pour la traque des bêtes, cet art combiné a son don de magie et à son ingéniosité à toute épreuve, firent de lui un adversaire terrible. L'influence du Dieu s'insuffla progressivement peu à peu en lui, il gagna en folie et son caractère changea de nouveau. Désormais il était imprévisible, colérique et extrêmement dangereux, malgré ses bonnes intentions et ses qualités. Morgon était devenu un fléau pour tout ceux qui l'approchaient.

Et lorsque vint le jour où le dieu lui parla, Cyric lui même se présenta à lui. Il lui expliqua qu'il était la source de tout son mal et lui démontra que la puissance qu'il avait, de lui. Pour la première fois alors, le dieu le puni directement en lui assénant son propre fléau. Il lui infligea des maux de tête d'une violence atroce, et il lui affirma que ceux-ci resteraient jusqu'à que son âme devienne noire. Et là il devrait se soumette entièrement à lui, pour qu'enfin le sacrifice dont il avait été épargné ai lieu. Le dieu disposerait de son corps et de son esprit comme bon lui semblerait, et il le tuerait, lorqu'il serait lassé de jouer avec le mortel. Cyric lui dit aussi qu'il ne ferait plus souffrir son entourage, mais que lui seul serait accablé.


Morgon accepta son mal comme il avait accepté tous les autres, il resta bon envers les hommes, pensant qu'ils ne devaient pas souffrir à cause de son destin. Torturé par sa migraine de chaque instant, sa folie s'aggrava terriblement, au point de parfois ne plus pouvoir contrôler ses faits et gestes.

Il prit ce rêve et cette nouvelle souffrance non pas comme une malédiction, mais comme un cadeau du ciel, car il ne risquait plus de faire du mal aux autres. Il s'installa pendant deux ans dans un village appelé Nashkell, à l'extrémité nord de l'Amn. Et alla a la rencontre des gens, en s'efforçant de faire le bien, couvert d'un long manteau noir pour ne pas être reconnu. Cyric tint sa promesse, il n'y eu plus de morts.



Morgon devint maitres d'armes, et apprit l'art du combat aux enfants, puis ouvrit aussi une échoppe d'arcs créés par ses soins. Il gagna beaucoup d'argent, et aussi du respect, et il fut aimé pour sa bonté, sa grande intelligence et sa philosophie. Sa folie dimunia avec le temps car il ne comptait plus que sur sa seule intelligence, et avait enfin le sentiment d'être quelqu'un de bien. C’est à cette époque qu’il se convertit au culte de Helm, et il trouva un peu de repos dans la foi, car la démence lui laissait croire que ce dieu lui parlait constement, et qu'il atténuait sa migraine lorsqu'il accomplissait les tâches qu'il lui imposait. Bien qu'il se raisonna de plus en plus en arrivant à Manost, il y croyait encore dur comme fer.

Des rumeurs couraient sur sa vraie personnalité, mais les villageois les ignoraient, ils se moquaient que puisse être la vérité ou non, puisqu'il apportait la joie et non le malheur. Que Cyric s'en mêla ou qu'il le laisse tranquille
, sa destinée était implacable : un jour, une querelle avec un de ses plus fidèles amis le mit dans une rage destructrice et il utilisa la transformation de Tenser. Il mit à sac le village, brûlant toutes les constructions, et tua toute âme, puis il s'en alla.

C'est après ce tragique épisode qu'il s'enfuya vers la région de Mélandis, Lumenis puis Manost, là où personne n'a jamais entendu parler de lui, avec l'intention de vivre en communauté sans créer de catastrophes, de ne plus faire le mal, ni le bien, pour s'éviter toute passion qui risquerait de déclencher son dangereux courroux.

Equipement : Une toge en tissus, une épée longue et un arc long en frêne avec les flèches qui vont avec. Aucun de ces objets n'est magique.

Capacités

Guerrier : Arc long : ***
Epée longue : ***

Mage : Sorts de niveau 0
Dégrisement
Noir
Ouverture/fermeture
Lumière
Prestidigitation

Sorts de niveau 1
Amitié
Aura magique de Nystul
Compréhension des langues
Feuille morte
Vapeur colorée
Graisse
Orbe de feu mineur
Frayeur
Langue de lianes

sorts de niveau 2
Image miroir
Lévitation
Corps solaire
Détection des pensées
Flèche acide de melf
Flétrissement
Cadeau suggeré
Bras long de Graz'zt
Fou rire de Tasha
Ténèbres
Toile d'araignée
Trait de glace

sorts de niveau 3 ( un seul par jour )
Bourrasque
Boule de feu
Eclair
Hâte
Vol



Spécial : Transformation de Tenser
Puiser dans la puissance divine ( sorts qu'il n'uttilise JAMAIS, cela permettrait à Cyric d'augmenter son contrôle sur lui et faire dérailler de plus en plus son esprit )

Bon alors c'est pas encore entièrement corrigé, mais ça en prend le chemin, remerciements à Calawen, sans qui ce texte serrait, comme au départ, incompréhensible et ennuyeux à mourrir :rigoler: . Sachez que si vous trouvez qu'une phrase est jolie, c'est pas moi qui l'a écrite :snif:.

Ah oui sinon, tout ce qui est caracteristiques, niveau, sorts etc... Ce n'est qu'une ébauche de brouillon, et il me manque plein d'infos, le mieux c'est de ne pas faire gaffe