Présentation de Grenouille Bleue - Le Personnage


Nom: Bleue
Prénom: Grenouille
Taille: 1m85
Poids: 90 kg
Age: 22 ans
Cheveux: longs, noirs, attachés en catogan
Yeux: légèrement bridés, bleus
Religion: Athée tendance moqueur
Alignement: Chaotique Bon à tendance Chaotique Neutre
Classe: Kensai (Duelliste)
Armes de prédilection: Rapière, Sabre, Main Gauche


Biographie (copier/coller d'un post avec Banshee au Loyal Paladin

Grenouille leva le nez de son assiette, s'arrêtant entre deux bouchées. Il resta un instant ainsi, la fourchette en l'air, avant de reprendre contenance. Bien sûr, c'était une question légitime. Pourquoi est-ce qu'il se sentait nerveux ? Les moindres paroles de Banshee semblaient lui faire perdre ses moyens, ce soir.

Le vin, bien sûr. Ca devait être le vin. Pensif, il jeta un coup d'oeil au liquide ambré. Il avait bu bien pire, et n'était jamais roulé sous la table. Etrange qu'un breuvage aussi inoffensif puisse lui faire un tel effet.

"C'est une assez longue histoire, et je ne suis pas certain que tu veuilles l'écouter. Je me suis... assez mal comporté, et je ne voudrais pas descendre brutalement dans ton estime"

"Ah, mais peut-être ne peux-tu déjà plus tomber plus bas" susurra Banshee, les yeux moqueurs.

Grenouille éclata de rire mais, rapidement, son visage s'assombrit alors qu'il rassemblait ses pensées.

"Nous verrons bien" murmura-t-il. "Je ne voudrais pas gâcher une si belle relat... amitié." Embarassé, il porta le verre à ses lèvres et le vida en deux grandes gorgées. "Quoi qu'il en soit, je suppose que je n'ai pas le choix... Et si pour toi, tout a commencé par un garçon, pour moi, tout a commencé... eh bien, par une fille"

Banshee haussa un sourcil dans une expression d'outrage feint.
"Tiens donc..."

"Eh oui... il faut dire que j'étais jeune et stupide, à l'époque. J'avais quinze ans, et j'habitais EauProfonde. Ce jour-là... mais non, si tu veux vraiment comprendre toute l'histoire, il faut que je remonte encore plus en arrière. Tu es vraiment sûre que tu veux subir ça ?"

"Tu as fait l'effort de m'écouter. C'est la moindre des choses que je te retourne la faveur" sourit l'elfe. "Et puis, je dois avouer que je suis assez curieuse"

"Voilà une surprise" ricana Grenouille. "Très bien, très bien, je me rends. Voici l'histoire..." Il se cala confortablement sur sa chaise, et commença à raconter. Sa voix, d'abord un peu chevrotante, s'affirma au fur et à mesure qu'il parlait, alors que les souvenirs remontaient lentement à la surface.

"Mon père était un petit noble sans importance, un baron sans terre et sans fortune, qui ne voyait aucun avenir pour lui-même, et encore moins pour moi. Il avait pris en main mon éducation, et m'avait appris à me battre dès l'âge de 11 ans. Il pensait attendre ma majorité, et se débarasser de moi en me faisant engager dans l'armée, ou la milice. Ha ! Toujours est-il qu'à quinze ans, j'avais déjà une épée, de l'entraînement, et je me croyais la meilleure lame de tout Eau Profonde. Tu sais comment on est à cet âge-là. Je me croyais invincible, je pensais que le monde m'appartenait... toutes ces choses-là. Mais je me suis vite rendu compte que personne n'est invulnérable."

"Et la fille ?" s'enquit Banshee, tentant délibérément de détendre l'atmosphère.

"J'y viens, j'y viens, ne sois pas aussi pressée... C'était l'enfant d'un des ducs de l'Ouest, et je dois avouer que je suis tombée sous son charme." Il eut un grognement de dépit. "Mais malheureusement, l'inverse n'était pas vrai. La jeune fille répondait à mes avances, mais uniquement pour pouvoir me manipuler et jouer avec mes sentiments. Je suppose que ça l'amusait..." Il rit doucement. "Tu vois, douce Banshee... les hommes sont peut-être des brutes, mais les femmes sont des manipulatrices, toutes autant qu'elles sont !"

L'elfe ouvrit la bouche pour protester, puis changea d'avis. Nerveux comme semblait l'être le jeune pirate, il ne terminerait jamais son histoire si elle l'interrompait. Résignée, elle se mordit la langue et attendit.

"Quoi qu'il en soit, elle trouvait amusant de me tester et de me lancer des défis tous plus extravagants que les autres... que je relevais du mieux que je pouvais, bien sûr !" Il toussa. "...jusqu'au moment où je me suis rendu compte que je n'étais pas le seul, que nous étions probablement une dizaine à danser ainsi autour d'elle et à bouger lorsqu'elle tirait nos ficelles. Je l'ai appris complètement par hasard, mais je dois avouer que ça m'a complètement détruit. Lorsqu'on est adolescent, on croit que ce genre de choses ne peut pas nous arriver. On croit que l'amour triomphe de tout... ha !"

Malgré ses bonnes résolutions, Banshee ne pouvait rester silencieuse plus longtemps.
"Je comprends ce que tu peux ressentir..." murmura-t-elle, et elle le pensait vraiment.

Mais il secoua la tête avec véhémence.
"Attends d'écouter la fin avant de me dire si tu as vécu ça... attends de voir ce que j'ai fait, et tu pourras ensuite me juger impartialement..." Il gémit doucement. "J'aurais dû partir à ce moment, lorsque je me suis rendu compte de sa duplicité, mais j'étais jeune et stupide, et je l'ai crue lorsqu'elle m'a affirmé que j'étais le seul qui comptait pour elle. Ca l'amusait de nous voir nous entre-déchirer pour elle, et elle m'a plusieurs fois aiguillonnée à défier mes rivaux." Il eut un sourire amer, et se resservit un verre de vin. C'était le quatrième. "Oh, je gagnais, bien sûr. Comment pouvait-il en être autrement ? Les autres n'avaient pas reçu le même entraînement que moi. Ils n'avaient aucune chance. Un par un, je les ai blessés, certains gravement, pour qu'ils quittent la... la compétition"
Les mots avaient de plus en plus de mal à sortir, désormais, et sa voix n'était plus qu'un murmure.

"Continue" fit doucement Banshee

"Ce qui devait arriver arriva. Un jour, j'ai fini par défier mon meilleur ami, Meolas, qui était lui aussi tombé dans ses filets. Enfièvrés par elle, nous nous sommes battus... jusqu'à ce que je lui perce le coeur" Il leva enfin la tête pour croiser le regard de son interlocutrice. Ses yeux étaient brûlants de remords et de douleur. "Et ce n'est qu'à ce moment-là, alors qu'il mourait dans mes bras, à cause d'un coup d'épée malchanceux, que je me suis rendu compte de ce que je faisais... de ce que j'avais fait"

Grenouille se pencha en avant, le regard fiévreux.

"Je suis allé trouver cette fille, et elle m'a demandé si je lui avais obéi... si mon ami était bien mort. Je... Je..." Sa voix se brisa, hésita un peu, puis se raffermit. "Je lui ai répondu que Meolas l'avait toujours aimée, et qu'il apprécierait certainement un peu de compagnie dans l'après-vie." Il eut un sourire amer. "Elle n'a pas compris ce que je lui disais. Elle n'avait toujours pas compris lorsque mon sabre lui trancha la gorge"

Il n'essayait même plus de sourire, maintenant. Son visage était hanté.
"J'ai... oh, Banshee, j'ai... J'ai tué une fille. Moi. Elle était stupide, criminelle et égoïste, mais elle n'avait que quinze ans. Et je l'ai tuée." Il poussa un soupir. "La suite n'est pas difficile à deviner. Je n'avais rien cherché à cacher, et la garde a vite retrouvé ma trace. Pour ne pas finir pendu au premier gibet venu, j'ai sauté dans le premier bateau qui faisait voile hors d'Eau Profonde, et je me suis engagé comme marin. C'était un bateau pirate."

Lorsqu'il eut enfin terminé son histoire, le silence sembla les envelopper comme un linceul. Grimaçant un sourire contrit, Grenouille vida sa coupe, n'osant pas croiser le regard de Banshee, ne voulant pas y trouver de l'horreur ou, pire, du mépris.

Puis il se resservit. C'était son cinquième verre.