Bonjour, je viens poster ma biographie. Désolé si elle est ridiculement petite par rapport aux votres, je n'avais pas plus de choses à ajouter. :timide:

Je suis originaire du Cormyr, de Suzail, précisement.

Histoire :
La famille fut aisée, elle m’a inscrite dans une école de magie « réputée » de la ville. Les manières et les offrandes allaient bon train entre l’école et les parents, mais quand ils sortaient… Coups, insultes et viols. Tout les soirs ou presque, les instructeurs s’amusaient avec leurs élèves. Nous avions 10 ans… Devant les parents, tout allait pour le mieux, les marques ? L’excuse de la dispute avec les petits camarades ou les sorts loupés était fréquemment utilisée. Voulant mettre fin à tout cela, j’ai un jour attaqué avec mes piètres pouvoirs magiques les professeurs, j’étais quasiment seul dans cette lutte ; les autres élèves avaient trop peur de la punition si cette « révolte » échouait. Et elle échoua. Je fûs placé dans une sorte de prison de l’école, et sous la garde de l’instructeur Jehiad Lagon. Il profita de ces 4 mois de cellules pour me battre, me torturer, se servir de moi. De mon coté, dans mes moments « d’intimité », j’essayais de continuer mon apprentissage de magie sur les rats qui passaient. Les parents fûrent mis au courant de ma rebellion, et ils jugèrent que l’attitude du directeur était saine de m’enfermer. Mon bourreau me plaça un anneau à la lèvre inférieure, il disait que « c’est le symbole de mon union avec lui ». De toute ma force et de ma magie, je n’ai pas réussie à l’enlever.
Un jour, Jehiad ouvrit la porte de la cellule et me découvrit sortie de la cage. Il me somma de regagner mon geôle, il n’eut pour réponse que ma magie. Je m’enfuis. Cherchant en vain une sortie, je l’entendait proférer des menaces en me poursuivant. Une fois la sortie trouvée, je m’enfuis de la ville. Sans me retourner, je gagnais les bois, il me suivait. Peu après, à bout de souffe, je m’arrêtais. J’ai passée la nuit dans la fôret et au réveil, il était la. Une épée à la main, il a pris mon bras et m’a levée. Il m’a reprochée de m’être enfuie, je lui appartenait, selon lui.Il me colla contre un arbre et plaça sa lame sous ma gorge. Il me demanda pourquoi il ne me tuerait pas maintenant. Je ne répondit pas, complètement appeurée. Instinct ou brusque moment de bravoure ? Je lui envoya des projectiles magiques dans le torse. A une aussi courte distance, le choc fût violent et il tomba. Je me retournais pour courir, mais il se remit debout et sa lame me coupa sévèrement le dos. Je m’enfuyais toujours, sa chute et les projectiles magiques l’avaient lui aussi handicapé. Au bout d’un moment, il ne me vit plus. Il cria qu’il me retrouverait, que je payerais, que je lui appartiens. Je ne l’écoutais plus, j’avais entendue ces mêmes paroles 4 mois.
Ma blessure ne fût pas trop sérieuse, j’en garde toujours la cicatrice, toutefois.
J’ai eu de la chance de tomber sur une route dans cette fôret, et j’ai rencontrée un Temple de Helm. J’y ai été chaleureusement accueillie et protégée. J’y est passée quelques années, et je m'interessa peu à peu à Helm. Ayant besoin d'aide, je suis entré dans ce clergé. Un jour, un des prêtres se rendait à Athkatla et me proposa de m’emmener. J’accepta, je voulais fuir cette contrée. Après des mois de voyage, nous arrivions enfin.
Je me rendis directement au port de la ville, voulant le plus rapidement possible quitter ces endroits. Un bateau en partance pour Manost devait partir dans 2 mois, mais c’était hors de prix. Je me suis voleuse un certain temps, mais ça ne suffisait pas… Une nouvelle fois, mon corps devait subir les pires supplices… J’ai été engagée dans une taverne sur les docks, les revenus étaient assez bons, les ivrognes ne manquaient pas. Seul la paie ne souriait pas. Le patron de l’auberge me proposa une affaire pour « améliorer grandement mes revenus » : la prostitution. J’ai du abandonnée mon poste de serveuse pour aller sur le port assouvir les fantasmes de pirates et d’autres personnes. En peu de temps, le tavernier m’a présentée à ses « amis », j’ai du la encore leur plaire… Au bout de 2 mois, j’avais l’argent necessaire, et j’ai pu enfin embarquée.
Jahied me poursuit depuis des années, et son pouvoir étant supérieur au mien, je vis dans la crainte qu’il ne me retrouve un jour…


Prénom : Felia
Nom : Maeli
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Alignement : Loyal Neutre
Classe : Sorcière
Spécialité : Nécromancie
Niveau : 8
Profession : Ambassadrice
Taille : 1 m 70
Poids : 48 kg

Physique : D'une taille moyenne, sans armes apparentes ou hostilité manifeste, l'ambassadrice parait au premier abord une femme tout à fait commune. Pourtant, ses longs cheveux noirs cachent un visage tourmenté, ses yeux obsures respirent la tristesse. Habillée d'une robe rouge et noire, elle apparaitrait comme contradictoire à la ville de Manost, les ragots et les moqueries vont bon train sur sa tenue et son physique, mais elle a appris à ne plus les écouter.

Caractéristiques : 13/29

Equipement : se bat sans armes, a une dague (La Vengeresse) à la ceinture en cas de besoin.
Robe (couleur noir et rouge)
Sacoche sous un manteau (occasionels, pour les deux)
Quelques parchemins

Niveau 0 : Lumière (6)
Rayon de givre (6)

Niveau 1 : Projectiles Magique (6)
Mains brûlantes (6)
Rayon Affaiblissant (6)
Armure de Mage (6)
Sommeil (6)

Niveau 2 : Fléche Acide de Melf (6)
Invisibilité (6)
Baiser de la Goule (6)

Niveau 3 : Animation des Morts (5)
Immobilisation de personnes (5)

Niveau 4 : Peau de pierre (3)



(HRP : pour certains sorts, se référer à NWN)