-profil synthétique: Eldora, humaine, guerrière/voleuse, aucun dieu, maudite (signe particulier), 27ans, chaotique/neutre.

-caractéristique:19for/17cons/17dex/11sag/14int/6car
compétences:de voleur et de guerrier normal
dons:furie du démons (mais ignoré d'Eldora)

-équipement:deux cimeterre classique noir de crasse, une cotte de maille rouillé, des bottes troué, une potion de soin mineure, un arc et quelques flèches, une couverture pour pas avoir fois la nuit, et quelques rares nourritures difficilement identifiable.
-physique: le corps entièrement noir et brûlé, la peau craquelé par endroit, chevelure rousse épaisse et lisse
petite et faible de corps, ses yeux sont blanc comme si elle était aveugle.
-caractère: sombre et mélancolique, sa vision du monde est à jamais souillé par ses blessures autant physique que moral. Les homme lui font horreur et elle ne peut supporté qu'un seul la touche.

-Elle était né dans un petit village proche de la ville d’Arsethril dans les campagnes reculé de Manost ou on voyer rarement les créatures de la ville. Sa mère était morte en la mettant au monde, comme cela arrive souvent dans les milieux paysans. Son père, lui, était bûcheron et son grand père, qui vivait encore à cette époque, était soldat à la retraite. Elle avait aussi deux frères, si bien qu’on pouvait dire qu’elle vivait dans un monde constitué d’homme principalement.
Ses frères, qui étaient beaucoup plus vieux qu’elle, allaient aider leur père tout le jour. Et Eldora se retrouvait donc seul avec son grand père, qui lui raconté souvent l’histoire de des batailles qu’il avait vécue. Il lui avait même appris les rudiments de l’art du combat aux cimeterres.
Mais après ses 12 ans, sa tante vint l’arracher à ce mâle univers pour lui enseigner la manière dont vivait une femme civilisé. Elle appris deux ans plus tard que son grand père s’était fracassé le crâne en tombant, alors qu’il voulait attrapé un bol dans une armoire haute, et qu’il en était mort.
Elle se maria à l'âge de 17 ans (se qui été un bon âge dans ces campagnes reculé) avec un marchand de la ville proche d'Arsethril.
Un jour, ou plutôt une nuit, Garthmog, qui s'ennuyé ferme, décida de s'amusé un petit peu.
Il entra donc dans le commerce de l'époux d'Eldora (choisie au hasard parmi la multitude des magasins miteux de la rue), et l'assassina dans son sommeil en le transperçant de sa noir lame (on pourrais croire que sa mort fut rapide et indolore, mais la lame qui l'avais arraché a se monde était aussi maudite et démoniaque que celui qui la possédé et avais transporter le commerçant vers un monde d'éternel souffrances ou la mort est omniprésent). Eldora, réveiller par le choc qu'avais produit l'épée en se plantant en travers de sa victime se retrouva alors devant Gathmog sous sa forme originel, car il n'était autre qu'un des puissant Balrog égaré des temps ancien.
Mais la bête n'en avis pas finie avec le couple de malheureux prolétaire, il viola Eldora et son supplice dura jusqu'au levé du jour quand Garthmog dû partir.
Alors Eldora , terrorisé et craignant que son bourreau ne revienne l'achevé, fuie vers la forêt adjacente à la paisible bourgade. Arrivé prés d'une rivière elle plongea pour se lavé le corps, mais une fois la surface de l'eau calmé, elle puis voir son reflet, et quel ne fut pas sa surprise quand elle vit à la place de son ancien visage, celui d'une femme torturé et dont le visage était noir et craquelé tel l'enfer.
Le démon l'avait à jamais maudite, et à présent sa vie ne serai jamais plus la même, elle savait que partout ou elle irait elle serai rejeter et se savoir, allié à la perte de son innocence l'emplie d'une force nouvelle, mais aussi d'une tristesse pour toujours présent en son coeur.
Ne sachant ou aller, elle décida de retourner chez ces parents. Sa famille l’accueilli même si il y eut quelque réticence au début, et elle appris que sa tante avait emménager chez son père. Mais Eldora sentait croître le malaise dans la demeure familial. Un jour son père vint la voir, il lui tendit deux cimeterres et lui dit « Ces armes appartenait à mon père, je suis désolé mais ta tante ne supporte plus la situation, c’est tout ce que je peut faire pour toi ». Eldora avait compris et il n’y avait plus rien à ajouter : sa propre famille l’avait rejeté.
Elle rassembla les maigres biens qui pourraient lui servir dans sa nouvelle vie vagabonde, et partie. Une fois qu’elle eut parcouru une dizaine de kilomètre, elle s’arrêta. Où aller maintenant, trouverait-elle un but en errant ainsi sur les routes ? Alors enfin, la vérité se révéla à elle. Elle avait déja un but et nul n’était besoin de chercher quoique se soit. La vengeance serait son nouvel objectif. Elle retrouverais le démon qui l’avait tant fais souffrir et elle le tuerait.
Depuis elle n’eut de cesse de rechercher le Balrog et pour accomplir cette quête, elle tuera tout ceux qui se dresseront en travers de sa route avec la même froideur que celui qui avait assasiner son mari.