Misdrha'al

Demi-drow/Demi sylphe : Vivant non Mort
Ensorceleur spécialisé dans la nécromancie et la démonologie.
Niveau : ? au dela des niveaux humains
age : 1250 ans (Un syphe vit 5000 ans un demi sylphe-demi drow vit à peu près 2700 ans)

Possession : Mes pouvoirs se suffisent à eux même. mais je possède un sceptre de conjuration de dragon d'ombre ou d'une dracoliche. Utilisable si le sceptre l'autorise il ne s'enclenche généralement que dans les grandes guerres. On peut me le voler mais il n'invoquera que des wyvernes dans la main d'une autre personne.

Sorts : lancé au 11 eme niveau de sorts. les sorts supérieurs au niveau 9 sont en rapport avec les dragons le plan des limbes et les démons majeurs.


Cultes: Vecna / Derkon (Mort) / Tiamat (dragons mauvais)

Langues: Drow(maternel), illithids(parlé), Gythianky(parlé) , Draconien(maternel), elfe (maternel), commun(maternel)

Statut à Mélandis: Aucun statut et n'en souhaite pas agir dans l'ombre est le meilleur moyen de n'interesser personne

Caractéristiques:
For 9
Dex 16
Con= 14
Int= 14
Sag= 12
Cha= 21

Sort préféré: ?



----
Histoire

Conter mon histoire serait bien long, et serait un point faible que je dévoilerais à mes ennemis. On me prend pour un pleurnichard quelqu'un qui crie au secours chaque fois qu'il voit un dieu maléfique à l'oeuvre. coryez ce que vous voulez, prenez moi pour le dernier des mages, pour le moins puissant que l'on peut ecraser d'un simple revers de main. Libre à vous de le faire toujours est-il que sous-estimer une personne n'a jamais été la bonne solution pour survivre et dévoiler tout de sa personne ne l'a jamais été non plus.

Je vais donc vous parler de ce qui ne pourra pas me nuire en taisant le reste.
Je suis un demi-sylphe/demi drow, les sylphes étant les esprits du vent. Je suis né à la surface ,dans un monde que vous ne connaissez pas mais faisant parti des royaumes oubliés, ma mère s'étant echappée des tréfonds.
A cette époque les guerre des guildes faisaient rage et l'un d'entre elles le cygne noir prit possession du duché de tradetis la grande region commerciale du continent, celle où nous habitions moi et ma mère.
A sa tête : un ancien sylphe devenu liche pour des raisons que je ne dévoilerai pas ici. Ma mère fut tuée ainsi que mon maitre en magie fou de douleur je partis vers le palais pour la massacrer mais j'étais jeune à l'époque et elle m'envoya sur Feerune où pendant plus de 40 ans j'ai perfectionné mon art jusqu'à le maitriser totalement. J'ai retrouvé sa piste dans feerune même et sur le chemin je me suis allié à un dragon blanc.
Je suis retourné sur mon monde avec ce dragon et grâce à lui j'ai volé jusque dans les collines d'émeraude pour demander de l'aide aux dragons s'y trouvant. La liche avait dressé une armée de mort vivant qui fut détruite par les souffles des dragons d'émraude et je me preparai au combat final.
La liche était puissante mais je reussi enfin à la mettre a terre. J'avais alors dans les 220 ans.
Pour me remercier le dragon d'argent me remit un étrange sceptre et déclara que pour avoir su utiliser les dragons et leurs magies a bon escient et avoir empeché la destruction de la grande cité elfe grace à l'anéantissement des arméees de l'ombre, le dieu des dragons faisait de moi son élu en me confiant le sceptre de magie capable de conjurer les dragons d'argent.

Mais de sombres puissances veillaient et voulaient s'approprier ce sceptre la lutte fut acharnée pendant des siecles le sceptre partit de mes mains revenait ... et pendant ce temps je changeais le scetre de la magie faisait son oeuvre et réveillait l'elfe noir qui était en moi.
Beaucoup d'evenents se déroulèrent il serait long de tous les évoquer ici.

tout ce que je peux dire c'est qu'après un millenaire d'existence j'avais completement changé et ce changement avait aussi détourné le sceptre de son rôle initial. Je ne peux désormais convoquer que des dragons d'ombre et parfois mais c'est plus rares, une dracoliche.

Cette seconde option vient de l'histoire suivante. Mon esprit était rongé par la magie la souffrance et la haine. Les elfes avaient fait de ma femme une sorte de jouet, l'avaient ensuite trquée car elle exercait le metier de voleuse et était grand maitre de la guilde du cygne, la plus puissante guilde de voleurs et d'assassins d emon monde. Les elfes la déchurent pour ça et je dus l'envoyer dans un autre plan pour la protéger... Mais l'heure était à la guerre. Les forces du chaos revenaient et moi je h'aissais de plus en plus les elfes et les humains pour ce traitement infligé a ma femme. Je m'alliai donc aux forces du chaos et prit le parti de convoquer les seigneurs rouges : esprits des grands dragon rouges.
Derkon dieu des morts de mon monde fut mon seul point d'apppui et pour m'aider à me venger il permit le retour de Vecna dans mon plan j'avais trouvé les artefacts il autorisait sa venue.
Cela ne suffisiait pas, je descendit dans les tréfond afin de rallier tous les elfes noirs et sous les drapeau de Lolth larmée drow s'organisa.
La surface fut submergée par des hordes de morts vivants de dragons et de démons. Les rivvins lutterent de toute leur force mais la sombre magie d eVecna faisait le reste: chaque humain ou elfe qui tombait rejoignait notre camp.

A la fin de la guerre qui dura pres de 30 ans, les humains elfes et drows étaient quasiment balayés de la surface. les seigneurs du chaos quant à eux avaient battu retraite estimant qu'ils avaient assez perdu d'hommes. La majorité de mes dragons étaient à terre...
La victoire était amère, seul dans un paysage désolé ravagé par la guerre, quel interet de vivre? Ce monde ne ressemblait plus à celui que j'avais connu avant il ressemblait à s'y méprendre au plan du tartare dans les abysses.

Les forces du chaos avaient attaqué les dieux pendant que la guerre sur le plan primaire se déroulait, et beaucoup étaient mort. Lolth Heiken le dieu du ciel, Heristen et Derkon étaient les seuls survivants dont j'eu des nouvelles. Les trois premiers me maudirent à jamais me condamnant à errer sans fin sur ce monde désolé.
Errer sans fin dans ce monde désolé était une punition amplement mérité mais mes perspectives d'avenir étaient peu réjouissantes. J'errais ainsi pendant quelques jours puis la faim et l'eau eurent raison de mon corps affaibli. Derkon cependant m'avait lancé en cachette une sorte de sortilège de resurrection.
Cela faisait-il partie de la malédiction ou me laissait-il une chance de récupérer mes pouvoirs?
Je ne le sus pas tout de suite mais meme si je renaissait mon corps lui continuait à se décomposer jusqu'a devenir completement squelettique avec seulement quelques lambeaux de chair.
Une renaissance bien amère au premier abord. Mais Derkon avait vu juste. au bout de 300 ans les diexu survivants moururent sauf Lolth qui s'était retiré du monde tout d esuite apres ma malédiction. Celle-ci avait faibli à tel point que je n'étais plus prisonnier du plan primaire. Derkon quant à lui ne pouvait pas mourir étant donné qu'il était la mort lui même.
Il me ressucita définitivement sous cette apparence squelettique. L'apparence d'elfe noir que vous voyez est seulement une forme comme je pourrais prendre la forme d'un dragon.
Une fois libéré je me téléportai vers ce monde laissant mon ancien monde se reconstruire seul n espérant que plus jamais les elfes n'y apparaitraient.



Alignement:
Pour avoir un alignement spécifique il faudrait avoir des convictions des ambitions. Je n'en ai plus le sort de toute chose m'indiffère. Je cherche à m'installer dans une ville pour tenter de retrouver ce petit quelque chose qui fait de moi un etre a part entiere avec ses convictions et autres.
Mais pour l'instant le sort de tout ce qui m'entoure mis à part quelques personnes m'indiffère au plus hau point sauf si bien sur je suis concerné ou que les personnes que j'apprécie le sont.

Loyal donc mais je ne peux pas dire si je suis bon ou mauvais pour moi ces concepts n'existent pas si vous voulez vous faire une idée regardez les dieux que je sers et jugez moi selon ça mais j'aurai du mal à me définir personnellement selon des notions qui me sont étrangères.


Immunité et resistance.
Immunité à la magie non divine
Immunité au poison
Bref toute imminuté existant chez les plus vieuxdes elfes noirs.

Pour les autres elles me regardent.