Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion: [Luménien] Daneghar

  1. #1
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349

    [Luménien] Daneghar

    I) Biographie avant mon arrivée à Lumenis

    II) Biographie depuis mon arrivée à Lumenis

    III) Caractère

    IV) Fiche d'identité

    V) Caractéristiques

    VI) Capacités spéciales

    VII) Langues et alphabets connus

    VIII) Equipement

    IX) Familiers

  2. #2
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    I) Biographie avant mon arrivée à Lumenis

    Je m'appelle Daneghar, un demi-orque dont la honte me poursuis chaque jour. Je suis Valien. Né dans Valdague par l'union d'une humaine, Sileoanne, et d'un orque dont je ne connais pas le nom (et dont je ne veux pas connaître le nom). Valdague est un val frontalier, ravagé par les pillages des raides orques, envoyés par Château-Zhentil. C'est ainsi que lors d'un tel raide ma mère fut abusée. Par chance elle ne fut achevée. Avec ma naissance elle décida de quitter le Val afin de fuir le mal qui y régnait. Elle réussit à accumuler suffisamment de provisions pour survivre quelque temps et m'emmena dans le val voisin. J'ai donc essentiellement grandis dans Valbrume. Ma mère, loin de vouloir se débarrasser de moi, voulue au contraire m'élever en cherchant à supprimer la nature violente en moi. Elle était une fidèle servante de Eru, l'Unique, le bienveillant, le consolateur. Elle m'apprit à m'appuyer sur lui en tout temps afin de m'aider à me contrôler. Je penses qu'elle à réussit ; même si la fièvre du combat peut parfois me gagner, j'essaye à tout prix de ne pas me laisser immerger dans cette soif de sang.

    Après sa mort, je décidai de quitter les Vaux car plus rien ne me rattachait à ce pays. Je passai d'abord par Pont-Archen dans Valarchen ou j'ai travaillé un temps afin de pouvoir m'acheter du matériel et des vivres pour partir. Là j'ai travaillé comme mercenaire à garder les marchandises sur les quais. La vie était rude mais le pire était les combats. Non par leurs difficultés, ils ne posaient aucun problème dans ce sens, mais c'était le fait même de tuer qui me rendais fou : très vite un voil rouge recouvrait mes yeux et je perdais le contrôle de moi-même. J'entrais dans une sorte de frénésie impitoyable, à chaque instant je risquais de me perdre totalement. Pourtant c'était le seul métier que je savais exercer, ou peut-être était-ce le seul qui me venait à l'esprit à cause de mes maudites inclinaisons naturelles... Je voulais quitter Pont-Archen, quitter définitivement cette vie terrible. Mais comment ?

    C'est alors qu'un jour je rencontrais Corin Claebrow, un nain, rôdeur lui aussi, ainsi qu'un fidèle d'Eru. L'antagonisme qui nous séparait été immense : il était nain et détestait les orques au plus haut point, demi-orques compris. Mais les circonstances nous ont rapprochés, par obligation de survie nous étions contraints à nous supporter. Lentement, au prix d'efforts multiples, une confiance mutuelle s'installa et commença à grandir et bientôt c'est un profond lien d'amitié qui nous unissait. Ensemble nous nous entraidions : il m'aidait à étouffer mes instincts meurtriers et moi à calmer sa fureur, une colère intense qui le possède depuis le massacre de ses parents par des brigands orques. C'est avec lui que je partis après avoir accumuler suffisamment d'argent pour financer le départ. Mais Corin m'emmena dans la forêt au nord des Pics du Tonnerre et m'apprit les secrets de la vie en pleine nature. Pour des raisons que je ne connais pas, Corin dut quitter le pays et il refusait que je l'accompagne. Je voulus alors partir aussi, visiter d'autres contrés. Mais surtout je voulais quitter le pays des Vaux, terres qui à jamais seront symbole de souffrance pour moi durant le restant de mes jours.

    J'entrepris alors un long voyage. J'était jeune -je le suis encore- et inexpérimenté. J'allais de ville en ville, de village en village cherchant un endroit où je serais accepté. Mais partout la souillure que je porte en moi me trahissait. Partout j'étais rejeté à cause de la nature orque qui imprégnait mes traits... J'essayai parfois d'intégrer les petites communautés de demi-orques qui existaient parfois dans les villes suffisamment importantes. Ils recherchaient leur propre compagnie celle des autres leur étant refusée. Pourtant même parmi eux je me retrouvait écarté. Un gringalet j'étais à leurs yeux, une demi-portion : j'étais trop orque pour être accepté par les humains et trop humains pour être accepté par les demi-orques. Condamné j'étais à errer sur les terres sauvages.

    Les directions que je prenaient m'étaient désormais totalement égales. Tout ce que je cherchais était l'isolation de tout contacte avec des êtres "doués" d'intelligence. C'est ainsi que mes pas me menèrent à la mer. Avait-ce était par pur hasard ou mes pas avaient ils été guidés jusque là, je n'en sais que trop rien. Toujours est-il que le spectacle qui s'offrit à moi me bouleversa... A mes pieds, une falaise qui tombait à pic. En bas, les vagues déferlaient inlassablement avec une puissance incroyable sur les rochers immuables. Devant moi une vaste étendue d'eau à perte de vue. De longues minutes je demeurai, contemplant ce spectacle qui s'offrait à moi. J'eus alors la profonde certitude que c'est là que résidait ma promesse de repos. Quelque part, au-delà de ma vision, une terre inconnue m'accueillerait. C'est avec cette certitude gravée dans mon coeur que je suivi la côte à un point où la terre était à niveau avec la mer. Je continuai arrivant en vu d'une petite ville. J'entrai.

    Je pris alors immédiatement la direction du port où j'appris qu'un bateau partait bientôt pour une île dont je ne reconnaissais pas le nom, une ville nommée Luménis. La première pensée qui me vint à la mention de ce nom fut une de moquerie devant l'arrogance des gens qui avaient ainsi nommé leur ville. Mais je me décidant tout de même à partir. J'embarquai comme matelot, n'ayant pas de quoi me payer la traversée en tant que passager. Bien vite après le début du voyage j'appris le mal qui m'habitait... j'en ai presque honte de le rapporter sur ses pages... Ballotter par les vagues, le démon loger dans mes entrailles se réveilla. Il devait sûrement demeurer dans mon estomac car je rendis bientôt mon repas de la veille. Aujourd'hui encore, je n'ai put me débarrasser de lui et chaque fois que j'entreprend un voyage maritime il prend un plaisir sadique de se rappeler à moi par des manières des plus désagréables. Mais le voyage continua sans se soucier de ma tourmente, l'ignorant royalement et se joignait même parfois au jeu en emplifiant encore le tangage du navire.

    Puis je la vis... Le voyage avait duré des jours et des jours, interminables à mes yeux mais surtout pour mon estomac. Je me délestais de mes quelques bouchés prises auparavant lorsque, levant les yeux, je fus éblouis par l'apparition d'une vive lumière. Clignant les yeux j'aperçus alors une foultitude de maisons, de tours dont les toits étincelaient de milles couleurs dans le soleil levant ! Je compris alors le nom que portait la magnifique cité qui s'étendait maintenant devant mes yeux. Le bateau mouillait bientôt dans le port et je fus le premier à toucher terre sautant par dessus la balustrade et atterrissant sur les quais en riant, riant réellement pour la première fois de ma vie, sans me soucier des regards qui se posaient sur moi, et je bénis mon Dieu pour sa providence en toute chose. Peut de temps après je demandais la citoyenneté luménienne. Quelle ne fus pas ma surprise quand je la reçus après une procédure administrative particulièrement efficace et rapide !

    Je voudrais donc, pour finir remercier du fond du coeur le Haut Conseil de Luménis pour m'avoir accepté dans cette ville splendide. Et je jure de la servir de toute ma force tant que je le pourrai en rétribution de cette dette que jamais je ne pourrai repayer.

    Le demi-orque posa alors la plume. Il avait mal au poignet. L'écriture n'était pas son fort. Tout ceci avait prit du temps. Mais maintenant il en avait terminé, pour l'instant... une nouvelle vit s'offrait à lui. Il restait encore de nombreuses pages dans le registre. Mais elles allaient devoir attendre que le Temps lui-même écrive l'histoire avant qu'elle ne puisse être relatée sur elles.

  3. #3
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    II) Biographie depuis mon arrivée à Lumenis

    Après mon arrivée j'ai eu la permission de bâtir un petit chalet dans lequel je me sens enfin chez moi. Après quelques temps vecus dans la ville j'ai pensé que j'étais ici depuis suffisamment de temps pour justifier ma proposition d'intégrer l'armée luménienne. C'est avec plaisir que je me suis vu accepté. La place d'éclaireur me permet de garder une certaine autonomie que je n'aurais pas eu si je n'avais été qu'un simple soldat. Je pense ainsi pouvoir servir au mieux la ville de Luménis avec les capacités qui me sont accordées.

    J'ai d'autres projets pour la suite de ma vie citadine : je crois avoir trouvé un moyen de pouvoir me dépenser physiquement sens pour autant laisser émerger la bête orque qui est en moi. Si les autorités me le permettrons je demanderais à pouvoir fonder une petite ferme. Labourer la terre permettra à mes mains déjà trop couvertes de sang de manipuler autre chose qu'une lame. Mais cela devra attendre quelques temps. D'autres événements plus urgents ne me permettent pas de m'y atteler tout de suite. Et il faudra tout d'abord que j'obtienne les autorisations nécessaires.

  4. #4
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    III) Caractère

    alignement : chaotique bon

    A cause de mon origine on pense souvent que je suis un barbare et pire encore, les demi-orques n'étant pas souvent du type doux. Pourtant, je ne ressemble que très peu à ceux de ma race. Je suis beaucoup moins impulsif et assoiffé de sang. Si je recherche souvent la solitude, le contact amical avec d'autres ne me dérange que très peu surtout après la longue période d'isolement précédant mon arrivée à Luménis. C'est l'éducation de sa mère qui a dut étouffer le côté orque de ma personnalité. Elle m'a aussi apprit à valoriser l'amitié des autres et rester loyal envers eux. Mais, si je préfère de loin rechercher le bien dans toutes mes actions, il m'arrive de vouloir m'échapper. Je ne veux pas rester attaché à un engagement qui m'empêcherait la liberté que je chérie. Dans un groupe, j'ai tendance pour cacher ma gêne, à ne rien prendre au sérieux, sauf si les circonstances ne me le permettent pas.

    Il faut tout de même que je vous avertis, pour ceux qui lisez ceci : mes tendances naturelles à la violence ont certes été grandement estompées par la douceur de ma mère dans mon éducation, mais, même si je fais tout mon possible pour me contrôler, il arrive que dans des situations extrêmes, où ma patience, mon endurance sont poussées à bout que resurgisse ma nature enfouie. Lors de combats particulièrement sanglants aussi, il m'arrive que je prenne plaisir dans le massacre et c'est à coeur joie que j'abats tout se qui est à porté de lame, devenant ainsi un danger pour ceux qui m'accompagnent éventuellement. Je voudrais me défaire totalement de cette tare, mais je ne sais vers qui me tourner. Je crains qu'il ne faille traîner ce boulet derrière moi pour le restant de mes jours.

  5. #5
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    IV) Fiche d'identité

    Nom: Aucun, je n'ai plus souvenir de celui de ma mère
    Prénom : Daneghar
    Race : demi-orque
    Sexe : masculin
    Classe : rôdeur
    Âge : 37 (un jeune quoi )
    Religion : j'adore un dieu oublié par beaucoup, Eru.
    Père : un orque, et je ne veux pas savoir son nom. J'espère seulement qu'il meure dans d'atroces souffrances.
    Mère : Sileoanne
    Description : 1m90, grand peut-être mais pas pour un Demi-orque. Pas la carrure aussi balaise que ce qu'on attend chez une créature de cette race. Les trais du visage aussi sont beaucoup plus adoucis, tirants plus vers le côté humain que la moyenne. Apparence plutôt sombre si se n'est pour les yeux, d'une clarté particulière, celle de sa mère...

  6. #6
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    IV) Fiche d'identité

    Nom: Aucun, je n'ai plus souvenir de celui de ma mère
    Prénom : Daneghar
    Race : demi-orque
    Sexe : masculin
    Classe : rôdeur
    Âge : 37 (un jeune quoi )
    Religion : j'adore un dieu oublié par beaucoup, Eru.
    Père : un orque, et je ne veux pas savoir son nom. J'espère seulement qu'il meure dans d'atroces souffrances.
    Mère : Sileoanne
    Description : 1m90, grand peut-être mais pas pour un Demi-orque. Pas la carrure aussi balaise que ce qu'on attend chez une créature de cette race. Les trais du visage aussi sont beaucoup plus adoucis, tirants plus vers le côté humain que la moyenne. Apparence plutôt sombre si se n'est pour les yeux, d'une clarté particulière, celle de sa mère...

  7. #7
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    V) Caractéristiques

    Force : 18
    Dextérité : 12
    Constitution : 16
    Intelligence : 11
    Sagesse : 13
    Charisme : 12

    Sur la Couronne
    Force : 16
    Constitution : 32

  8. #8
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    VI) Capacités spéciales

    déplacement silencieux
    camouflage
    ambidextrie (en cour d'apprentissage)
    rage (non contrôlée)

  9. #9
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    VII) Langues et alphabets connus

    commune

  10. #10
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    VIII) Équipement

    Mes habits
    une simple boucle en cuivre à l'oreille gauche
    une épée à deux mains normale
    une armure de cuir
    une épée longue
    une dague.

  11. #11
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Worms, Allemagne
    Messages
    349
    IX) Familiers

    Alagara, une hermine, ma plus fidèle alliée.

Discussions similaires

  1. [Habitation] Le Chalet de Daneghar
    Par Perdigan Foxglove dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 21
    Dernier message: 05/11/2004, 21h50
  2. [Luménien] Orbeancien
    Par Orbeancien dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/04/2004, 19h37
  3. [Luménien] Dedalus
    Par Dedalus dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/02/2004, 18h55
  4. [Luménien] Léowyn
    Par Léowyn dans le forum Les Archives du RP
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/01/2004, 19h34
  5. Daneghar
    Par Daneghar dans le forum Présentation des membres
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/12/2003, 02h24

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239