Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: [TD][Lieu-dit] Tour abandonnée

  1. #1
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    La Cordillère du Faucon était un endroit où il était facile de trouver, par hasard, divers endroits encore jamais explorés, mais néanmoins dangereux. Au pied de ces sommets, on trouvait de la végétation en abondance, notamment de grands arbres, qui rassemblés formaient comme des petites forêts, abritant une faune rare et souvent inoffenssive. Le temps y était agréable la plupart du temps, bien que les hivers y furent très froids, car ces endroits se situaient plus ou moins en hauteur, dans les montagnes de la Cordillère du Faucon.

    Il arrivait que ce genre d'endroits furent le replis d'ermites en quête de tranquilité pour étudier, ou simplement pour se retirer de ce monde violent et brutal. Grâce aux accès parfois difficiles, il était donc facile pour eux d'établir un campement, une maison... sans être dérangés ou même remarqués.

    Dans l'une de ces "pseudo-forêts", se trouvait une Tour, abritée et dissimulée par les grands et étroits arbres qu'on trouvait par ici. La verdure qui commençait à la recouvrir manifestait l'âge avancé de ce bâtiment construit en hauteur, qui résistait néanmoins aux dures saisons, et offrait un refuge idéal pour tout ermite. En tout cas, il ne demeure aucune trace de ce dernier, qui a du rendre l'âme il y a bien des années, des décennies...




    Aujourd'hui, ce sont de nouveaux occupants qui y demeurent, depuis déjà plusieurs années, coupés du reste du monde. Depuis la destruction complète de leur village proche du Bosquet de Pierres, Shinook, sa petite soeur Anië et le chef du village, seuls survivants, s'y étaient réfugiés et avaient continué à vivre. C'est le chef qui s'était chargé de l'éducation des deux enfants. Il leur apprit à écouter la nature, à comprendre les langues, les livres... mais aussi à chasser et à se battre, car il leur faudrait affronter bientôt ce monde. Anië, encore très jeune, n'en était pas encore là, et se contentait d'écouter les sages paroles de leur "grand-père", car ils le considéraient comme tel, tant il était bon pour eux.

    Mais le temps vint où Shinook atteignit sa majorité, et s'en alla à Manost pour s'installer et se réintégrer dans le monde. Pendant, ce temps, sa soeur et son tuteur étaient restés dans la Tour, abandonnés de tous, et le Garde manostien n'était encore jamais revenu ici, faute de temps libre.

    Bientôt, il reviendrait leur rendre visite, renouer avec sa famille, prendre de leurs nouvelles et leur parler de tout ce qu'il avait vécu. Bientôt, il retrouverait ceux qu'il aime le plus au monde, et dont l'affection a beaucoup manqué à Shinook durant les heures sombres qu'il vécut dans ses précédentes missions.


    [--A l'attention des membres et MJ du RP : Ce petit "ermitage" peut à partir de maintenant servir pour le RP, comme un refuge pour une nuit par exemple, ou plus longtemps. Veuillez laisser la Tour en bon état et nettoyer à chaque passage --]


  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Le voyage avait été assez long, et bien qu'il avait emprunté un cheval de la Garde, Shinook ressentait de la fatigue, et comme un certain stress, plus il approchait de son but. Il faisait beau temps, et les routes étaient bien dégagées, ce qui lui avait permis de se déplacer assez rapidemment. Plusieurs fois, il fit une halte pour se rationner et repauser son cheval, peu habitué aux longues routes amenant à la Cordillère du Faucon.

    Ils ne croisèrent personne durant leur voyage, si ce n'est quelques animaux en bordure de forêts, ou la charette d'un paysan revenant probablement à Manost pour y vendre certaines denrées.

    Tout était calme et silencieux, et l'on entendait que le bruit des sabots du cheval frappant la terre. Shinook s'était concentré sur la ligne d'horizon, et ne la quittait plus des yeux, comme pour s'empêcher de penser à la suite des événements.

    Il se rappelait sans aucun mal la route qui le mènerait jusqu'à la Tour abandonnée, comme s'il ne l'avait jamais vraiment quittée.

    Et finalement, au bout de cette journée, Shinook arriva en vue d'une petite forêt, abritant une clairière en son centre. Il n'y avait plus aucun chemin pour y mener, et il dut descendre de cheval pour traverser les bois, et arriver finalement proche de la grande bâtisse de pierres. Il attache son cheval au tronc d'un arbre, et s'approcha lentement, essayant de diminuer la cadence des battements de son coeur qui s'était mis à frapper comme jamais. Un pas, deux pas, trois pas.... et au terme d'une petite distance parcourue, il se tenait immobile face à la porte de bois fermée, le poing déjà levé. Après quelques hésitations, il se força à frapper plusieurs fois, fort et distinctement. Ca y est... c'était fait...

    Il attendit quelques instants, puis il entendit la poignée de la porte se tourner, grincer, et la porte s'ouvrir, révélant une petite fille, une jeune elfe au teint bleuté et aux cheveux de la même couleur que son frère, habillée de simples vêtements de cuir marron et noir. Les deux Elfes se dévisagèrent pendant une brèce seconde, et...


    - Grand-frère !!

    Anië sauta au coup de Shinook, le serrant à tel point qu'elle aurait été presque capable de l'étrangler si elle en avait eu la force. Le Garde, lui, entoura sa petite soeur de ses bras forts et protecteurs, et ne put empêcher quelques larmes de couler sur son doux visage. Il voulait que ce moment dure indéfiniment, car il l'avait tant attendu, il l'avait tant souhaité... la jeune Elfe de Lune dégageait une odeur agréable que Shinook avait toujours connu, et qu'il appréçiait. C'était la même que celle de sa mère défunte.

    - Tu m'as tant manqué... dit-il, serrant encore plus fort le corps fragile d'Anië.

    Il lui donna quelques bisous affectueux dans le cou, et se mit à caresser ses beaux et longs cheveux qui descendaient jusqu'au bas du dos. Une telle sensation ne pouvait être vécue nulle part ailleurs dans le multivers, dans quelque circonstance que ce fut...

    Enfin, Shinook reposa sa soeur par terre, et vit qu'elle aussi avait beaucoup pleuré pendant cet instant très fort. Celle-ci lui prit la main et le conduisit à l'intérieur de la vieille et imposante Tour, refermant la porte derrière elle...

    Tout de suite, il reconnut le lieu qu'il avait quitté depuis si longtemps. Il retrouvait chaque objet à sa place, ainsi que d'autres qui s'y étaient ajoutés, comme des dessins qu'Anië avait dû faire quelques temps plus tôt. Il regardait attentivement sa petite soeur, lui qui avait tant grandit, avec un regard protecteur et attendrit, qui le maintenait hors de la réalité, pendant ces quelques instants magiques.

    Ils montèrent deux étages de la tour, pour arriver finalement devant une vieille porte bois, qui fermait la chambre de leur "grand-père".


    - Grand-père est très malade... dit-elle en relevant la tête vers Shinook, et changeant soudain d'expression, révélant un visage triste qui marquait l'état très faible dans lequel le vieil elfe devait se trouver.

    Shinook lâcha la main de sa soeur pour pousser la porte grinçante. La seule fenêtre laissait passer une lumière très colorée, chaleureuse, qui se projetait jusque sur le lit et sur la silhouette emmitoufflée dans plusieurs couvetures. Il reconnut tout de suite celui qui l'avait éduqué pendant toutes ces années, privés de ses parents. Il semblait soudain tellement réduit, son visage très ridé lui donnait l'apparence d'un vieillard proche de la mort, qui ne pouvait susciter que de la pitié chez Shinook.

    Anië s'était occupée de lui et de tout le reste depuis qu'il était tombé malade. Comme il toussait beaucoup, elle lui faisait quotidiennement une infusion de thé, dont les feuilles avaient été cueillies par le vieil elfe plus tôt. Elle lui appliquait régulièrement un baume qui lui faisait tomber la température provisoirement et lui permettait de s'endormir, laissant ses souffrances quelques heures. La petite fille âgée de 8 ans, âge humain, était soudain devenue si mature, avec des responsabilités si lourdes, que Shinook savait qu'un jour ou l'autre, elle devrait subir les conséquences d'un tel fardeau.

    Shinook était conscient qu'il était temps qu'il revienne, et il espérait qu'il ne soit pas trop tard. Il décida de prendre sur lui et de rester quelques jours pour tout mettre en ordre et de s'occuper de sa famille, dont il était devenu le grand responsable.

    Il se rapprocha du vieil elfe malade, et s'agenouilla à côté, puis prit sa main faible, qui avait perdue toute sa force d'antan. Il comprit immédiatement que le temps l'avait rattrappé, et que ses nouveaux pouvoirs de prêtre ne lui seraient d'aucune utilité. Maintenant, il fallait simplement l'accompagner jusqu'à ce que son âme rejoigne le panthéon de sa Déesse, Selune.


    Il n'en dit rien à Anië, pour ne pas la choquer, mais il sentait qu'elle le savait déjà.

    - Orelindë...

    Le vieil homme ne réagit pas, plongé dans un sommeil profond. Ce nom, il ne l'avait pas prononcé depuis bien longtemps, et il sentit son ventre se réchauffer, se libérer de toute douleur. Il resta un moment ainsi. Il sentit les bras de sa soeur l'entourer derrière lui, comme pour partager sa peine. C'est comme si elle avait déjà un instinct maternel, et ne put s'empêcher de penser à sa mère à ce moment...

    Les jours suivants, Shinook s'occupa des principales tâches, comme le ménage uqi n'avait été fait depuis un moment, la chasse, car il n'y avait plus de viande, laissant la possibilité à sa soeur de se reposer ou de rester au près de son mentor. Il était content de pouvoir se rendre si utile avec sa famille, et il n'éprouvait que peu de fatigue à tant d'efforts fournis, au terme de deux jours bien remplis.

    Le soir, il fit manger le vieille elfe, l'aidant à avaler la légère soupe qu'il avait faite en récupérant quelques légumes dans le petit potager qui avait été fait, derrière la Tour. Puis il souhaita le bon soir d'un baiser aux deux membres de sa famille, et partit se coucher dans sa chambre du premier étage. Cette nuit là, Shinook fit un rêve étrange. Il se trouvait dans un lieu qu'il ne connaissait pas, flou et un peu effrayant. Une couleur rouge sombre se dégageait et ne rassurait en rien l'Elfe de Lune. Faisant quelque pas en avant, il fut arrêté par la voix de son grand-père...


    - Shinook...

    C'était une voix faible et caverneuse, mais c'était bien celle du vieil elfe. Cependant, il ne le voyait pas, et le son venait de partout et de nulle part à la fois.

    - Shinook, tu n'as pas à me craindre. Mes forces me quittent, je le sens dans mon vieux coeur, et avant de mourir, je voudrais te demander quelque chose.

    Le Garde se mit à genoux, ferma les yeux, et baissa la tête, se concentrant sur la voix de son mentor.

    - Lorsque j'aurais disparu, je veux que tu t'occupes bien de ta soeur, et que tu l'emmènes avec toi à Manost. Tu apporteras avec toi toutes les affaires dont tu auras besoin. Nous avons occupé cet ermitage pendant un certain temps, il revient maintenant de la laisser à de prochains réfugiés...

    - Je comprend. Je le ferai, pour elle, pour toi, pour notre famille... Je te promet d'en prendre bien soin, sur mon âme. Helm m'y aidera, et protégera Anië.

    Il y eut un silence qui dura quelques secondes, puis dans un bruit étrange, tout se dissipa. Shinook s'éveilla de son rêve, avec un mauvais pressentiment. C'était le matin, il faisait beau, comme les jours précédents. Il marcha jusqu'à la chambre d'Orelindë, mais la porte était déjà ouverte. Elenya était déjà là, se tenant debout à la place où se trouvait Shinook le premier jour, serrant dans ses bras sa peluche, pleurant, mais se retenant d'exploser. Lorsqu'elle entendit Shinook, elle se retourna, et courut dans les bras de son frère, qui avait malheureusement compris ce qui s'était passé, ses craintes se confirmant.

    Le vieil elfe l'avait appelé dans ses rêves, lui donnant ses derniers souhaits, et Shinook mettrait un point d'honneur à les respecter.

    Le reste de la journée, les deux orphelins s'efforcèrent de rassembler quelques affaires qui leur seraient utiles à Manost, des affaires personnelles principalement. Shinook prépara quelques rations pour la route, et avant de partir, il érigea une modeste tombe où reposait le corps de leur grand-père, et après un bref recueillement, il s'en allèrent à cheval vers la Cité du Vigilant, alors que la nuit tombait...


Discussions similaires

  1. Tour de Garde
    Par Tchigi dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 25
    Dernier message: 05/11/2009, 22h33
  2. [BG2][SOLUCE] Tour de l'Ogre
    Par Kayvol dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/02/2009, 19h58
  3. [TLR] Bug à la tour de garde
    Par CLB dans le forum Compagnons d'Amn : Les modules dit « PNJ »
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/10/2006, 17h25
  4. [NWN] La tour de Wanev
    Par Keneda009 dans le forum L'Académie de Padhiver (NWN 1)
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/11/2005, 11h46
  5. Tour de garde
    Par Kerowyn dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/07/2005, 11h39

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250