[center]<span style=\'font-family:monotype corsiva\'>E</span></span>n 1374 (CV), le sinistre vampire Thedglar Maertrol voulut ajouter l’île contenant Melandis à ses possessions coloniales. Pour ce faire, il envoya son immense armada navale anéantir les villes portuaires, dans le but de couper les cités territoriales de tout accès au commerce et ainsi de refermer progressivement un machiavélique étau. La guerre éclata, Virziw fut entièrement détruite lors d’une attaque éclair et la situation ne cessait d’empirer, des disettes et des épidémies ravagèrent le pays entier. Cependant, un événement maléfique de grande ampleur fit se retourner la situation. La flotte de Thedglar s’était regroupée au sud du gouffre des hydres, dans le but de contourner l’île pour aller anéantir Archik. Mais les bateaux n’atteignirent jamais le Détroit du Renard… En cours de route, une tempête surnaturelle d’une violence inouïe se déclencha, faisant virevolter les faibles embarcations sur les flots comme de vulgaires bouts de bois. Un vent maléfique poussa la grandiloquente nuée de galères vers la baie, envoyant les minces coques de bois se briser sur les cruels récifs dans des gerbes d’écume. En quelques heures, il ne restait plus rien de l’armée du vampire, mise à part une pléthore de débris en tout genre coulant doucement. Certaines légendes racontent que ce jour-là, l’eau de la baie se teinta de vermeille. D’autres affabulations prétendent que le vaisseau amiral de Thedglar se serait échoué littéralement contres les falaises du rivage et que la gargantuesque épave vermoulue repose, mi-immergée, dans l’une des nombreuses cavernes de la côte. Peu de voyageurs s’aventurent dans cette contrée, surtout qu’il faut traverser les menaçantes Montagnes de Jahlin par voie terrestre, ce qui n'est point de tout repos. Le nom de Crique du Vampire fut finalement donné pour ces raisons, bien que nul ne sache si Thedglar est vraiment mort dans cette hécatombe. Actuellement, ce sont de multiples petites colonies de brigands qui ont la mainmise sur la zone et tout un réseau de contrebande s'est installé.

Description:

Cette vaste baie située au nord de Melandis est emplie de rochers acérés, véritables terreurs des navires. Les côtes sont entièrement composées d’immenses falaises, gigantesques remparts naturels. Ce massif de roche est truffé d’une kyrielle de grottes renfermant certainement d’innombrables trésors. Peu de vaisseaux s’y risquent, les courants sont extrêmement forts et imprévisibles et de puissantes rafales d’un vent dévastateur érodent les dômes de pierre, sculptant d’intrigantes figures décharnées. Plusieurs petits hameaux de pêcheurs dressés le long de la côte sont la seule trace de présence humaine, ainsi que quelques temples d’Umberlie, la principale divinité des lieux. Il est également certain qu’en cherchant bien, le visiteur pourrait peut-être trouver la mythique nécropole du roi liche Khel Adker, gravée selon les contes à même la falaise tourmentée. Le grimoire du supplicié parle plus en détail de ce tombeau.

Ressources:

Il n’y a quasiment rien à exploiter dans cette région, même les poissons se font rares, comme si l’eau était envenimée à jamais par le goût du sang. Une souillure profonde, empestant le mal, règne sur cette terre maudite, empêchant toute vie de se développer.

<span style=\'color:#999999\'>[texte de Walar]