[center]<span style=\'font-family:monotype corsiva\'>C</span></span>ette forêt centenaire se situe à l'est de Melandis. Rares sont les personnes qui savent d'où vient l'intrigant nom de ces bois. Certaines rumeurs et histoires vont bon train à ce sujet, certaines parlent d'une tribu de gobelinoïdes vivant en ces lieux et portant le nom de "tribu du gobelin pouilleux", qui avait pour coutume d'élire comme chef, les plus insignifiants membres de leur clan. Mais cette rumeur fut vite dissipée par certains érudits, sachant très bien que cette histoire était des plus grotesques, pour la simple et bonne raison que la forêt n'est pas le milieu naturel de ces créatures. Néanmoins, nous pouvons retenir l'histoire d'un vieil ermite vivant à la lisière de la forêt. Pour lui, le nom du gobelin pouilleux serait lié à l'histoire de Gumsh IV, un des monarques du terrible clan gobelin de Storm River. On raconte qu'il était destiné à diriger son peuple, mais qu'un de ces rivaux, Zirsh, ne le voyait pas de cet oeil. Nul ne sait comment il parvint à discréditer Gumsh aux yeux de son peuple, car ce dernier était très respecté. Gumsh fut traqué par la milice de Zirsh et dû s'enfuir, abandonnant tout derrière lui. Il partit vers les bois au pied des montagnes de Jahlin. On se demande encore par quel miracle il échappa à ses poursuivants et aussi comment il survécut seul dans les contrées hostiles, mais plusieurs mois plus tard, Gumsh revint le jour où Zirsh allait être promu chef du clan Storm River par les anciens de la tribu. Gumsh, possédé par la rage, provoqua en duel Zirsh et le mit à mort, reprenant la place qui lui revenait de droit. Comme quoi, il arrive que même chez les gobelins, les histoires finissent bien.

Ressources:

On trouve toutes sortes d'arbres, dans les bois du gobelin pouilleux : chênes, peupliers, saules pleureurs,... On peut facilement trouver des fruits des bois plus ou moins comestibles au creux d'un buisson épineux. La faune est encore plus diversifiée : ours, cerfs, loups, sangliers, renards, araignées,... On trouve énormément d'animaux de tous bords, dans ces bois, et il ne serait pas étonnant de trouver à l'orée d'une clairière, une mine de charbon et autre minerai.

Description:

Les bois du gobelin pouilleux sont denses et sombres, la lumière du soleil peine à percer l'épaisse couche de feuillages, et nombreux sont les voyageurs voulant rejoindre la ville de Krengrock qui s'égarent et nul ne sait ce qu'il advient d'eux. Krauck, le garde forestier de ces bois, est un massif troll peu bavard. Il s'est mis à l'écart de la ville forestière, pour ne pas être dérangé par les importuns. Sa masure se trouve sur le sud-est de la forêt, mais elle est souvent inhabitée. Beaucoup de rumeurs inquiétantes tournent autour du garde forestier, il paraîtrait que si vous le rencontrez seul dans la forêt, il réagit comme une bête assoiffée de sang, mais personne n'as pu attesté vraiment ces faits... soit ils sont faux, soit personne ne survit assez longtemps pour raconter quoique ce soit. Les bois du gobelin pouilleux sont mystiques, quasi magiques et il ne serait pas surprenant de trouver un petit groupe de lutins jouant de vilains tours à l'ombre des sapins épineux, ou même voir de jolies nymphes ou dryades se baigner dans un petit lac clair et frais. Une histoire farfelue est en ce moment raconté à Krengrock par deux enfants gnomes du nom de Hansel et Grëtel. Ils racontent qu'un beau jour d'été, ils s'étaient perdus dans les bois et sont arrivés à une chaumière entièrement faite de friandises. Malheureusement pour eux, elle était soi-disant habitée par Leiwa, l'ignoble sorcière, dévoreuse d'enfants. C'est là que les histoires deviennent totalement folles, car tout le monde sait que personne n’échappe à cette cruelle sorcière, encore moins les enfants. Quoiqu'il en soit cette histoire entrera inéluctablement dans le folklore de Krengrock, à moins qu'un chenu aventurier en prouve la véracité....

<span style=\'color:#999999\'>[texte de Dragum]