Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: [TD] Quête : Le Mont Bleu

  1. #1
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Cela faisait maintenant quatre jours que Saiko avait quitté Masha'a. Il avait utilisé ses pouvoirs d'empathie animale pour voyager successivement à dos de cerf, de grizzly et finalement d'élan. Il se trouvait maintenant face au mont bleu, dont les parois vertigineuses montaient à pic.

    Il avait établi son campement au pied du versant sud et réflechissait au moyen d'escalader cette montagne. Il parla à l'élan qui était resté se reposer un peu.


    - Tu ne pourrais pas me mener au sommet de cette montagne, ami élan ?

    - Je ne pourrais pas te mener bien loin. Les températures deviendraient trop rudes même pour moi et ces versants sont bien trop éscarpés pour que je puisse y monter quoi que ce soit.

    - Et que proposes-tu dans ce cas ? Si je puis te demander un conseil...

    - Je connais peut-être un moyen, mais tu dois me laisser deux jours pour te répondre. Ton affinité avec le monde animal pourrait te rendre plus acceptable devant celui auquel je pense.

    - De qui s'agit-il ? Un mage ? Un druide ?

    - Rien de tout cela. Laisse-moi faire. je serai de retour dans deux jours.

    L'élan repartit, ses bois fendant la forêt qui encerclait le Mont Bleu. Saiko profiterait de cette période de repos pour mettre à jour son stock herbal et reprendre des forces avant l'ascension.

    HRP (tu pourras supprimer mon édit une fois que tu en auras pris connaissance): Saiko, tu as un problème avec tes "é", "à", "ê". On obtient des lettres étranges...vérifie si tu n'as pas un problème avec son clavier ou si tu es bien en azerty.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Exactement deux jours après Saiko put resentir l'odeur de l'élan. Il ne mit pas beaucoup de temps a apparaître à l'orée de la forêt. Saiko s'inclina en signe de salut et le cervidé prit la parole.

    - Salut, rôdeur. J'ai peut-être trouvé une solution pour toi.

    - Quelle est-elle ? Qui possède un pouvoir assez grand pour combattre le froid, les altitudes, la fatigue et le manque de nourriture ?

    - Je te présente mon ami l'aigle géant. Son nom est imprononçable par ceux de ton espèce, mais il te comprendra. Appelle-le l'AIGLE.

    Saiko ecarquilla les yeux à la vue de l'immense oiseau qui se posa devant lui. Debout sur ses pattes, il mesurait bien les trois mètres. Il étira ses ailes qui faisaient bien plus de six mètres d'envergure.

    Il comprit immédiatement le génie de l'élan. En volant haut dans le ciel, le soleil suffirait à réchauffer Saiko. La nourriture ne manquerait pas étant donné les capacités des oiseaux de proie. La fatigue ne poserait pas non plus de problèmes car Saiko ne pesait pas assez lourd pour gêner l'aigle. Cette solution était parfaite.


    - L'idée convient parfaitement, dit-il au cervidé. Ton ami va rendre cette tâche extrêmement facile.

    - Les aigles n'aident pas les hommes gratuitement. Tu devras lui rendre un service si tu veux son aide.

    Saiko se tourna vers l'aigle

    - Que me demandes-tu, l'aigle ?

    - Un basilic menace mes oeufs, près de mon nid. Il a élu domicile dans une gallerie non loin de là. Je suis bien trop grand pour pénétrer dans son terrier, mais toi tu possède les parfaites caractéristiques.

    - J'ai compris. Mène-moi à l'endroit où se trouve ce basilic. Je réglerai ce problème.

    Saiko prépara une décoction anti-pétrification, salua l'élan et enfourcha le dos de l'aigle. Il eut un peu de mal pour se tenir droit au début, surtout quand l'aigle prit son envol, mais celui-ci adaptait sa technique de vol à son passager.

    (HRP = J'écrivais en Mac, désolé)
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Saiko fut mené à l’entrée du repère Basilicien. Il s’arma de sa fronde et sortit de sa besace une potion anti-pétrification. Il fit volontairement beaucoup de bruit pensant que ce serait beaucoup plus rapide de se faire trouver par la bête plutôt que le contraire. Saiko ne pouvait pas se repérer dans les galeries, il ne voyait pas d’étoile ni de soleil.

    Ses pas retentissants ne mirent pas beaucoup de temps pour éveiller l’attention du Basilic. Seulement, si Saiko savait faire du bruit, il pouvait aussi entendre parfaitement le silence. Il posa son oreille contre une paroi de la gallerie et les frottements qu’il perçut lui indiqua que le sculpteur arrivait.

    Il avala une des potions.

    Un instant après, la bête apparut aux yeux de Saiko qui voyaient dans le noir grâce à Shadji et Norak. Le Basilic attaqua en premier. Il envoya son venin sur Saiko qui se le prit en pleine figure. Alors que l’attaquant fit une pause le temps de constater les effets de son attaque favorite, Shadji et Norak lui bondirent à la gueule et lui crevèrent les yeux. Le Basilic hurla, se débattit de toutes ses forces et commença à s’enfuir. Saiko rappela ses bêtes car il était à présent aveugle dans le noir. Une fois que celles-ci furent remontées sur ses épaules il put voir la bestiole s’enfuir à quelques dizaines de mètres plus loin.

    Il s’élança.

    Il n’avait pas l’habitude de laisser s’échapper une de ses proies. En quelques secondes il rattrapa le Basilic qui se cognait sur les parois. Il n’avait à ce moment aucune lame pour transpercer le Basilic mais il réalisa qu’instinctivement celui-ci se dirigeait vers la sortie. Une fois que le chevauché et le chevauchant furent sortis à la lumière de jour, Saiko dirigea le Basilic vers le ravin.

    L’aigle était là et il avait observé toute la scène.


    - Tu es un combattant rusé et j’ai aimé la façon dont tu t’es débarassé de ce parasite. Pendant que tu éxécutais ta part du marché, j’ai commencé à remplir la mienne. Je suis allé cueillir l’Edelweiss pour toi. Le voici.

    - Tu es aussi noble que la légende le prétend, aigle. Je te remercie de ton aide.

    - Je n’ai pas fini de t’aider. Je vais te reconduire au pied de la montagne. Si jamais tu reviens par ici et que tu as besoin de mon aide, siffle comme cela.

    L’aigle émit un sifflement distinctif que Saiko n’eut aucun mal à reproduire. Il remonta sur le dos du rapace géant et ils redescendirent.

    Une fois arrivé à la base de la montagne, l’homme-panthère prit la route de Manost. Il ramenait pour tout butin de voyage deux plantes de grande valeur et un sac de billes magiques. Le retour se fit sans histoires, à dos des différents animaux que Saiko avait rencontré.


    Vers manost, et la boutique de la Vierge d'Argent
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

Discussions similaires

  1. [BUG] VISTA Ecran bleu - Memory dump
    Par Folken dans le forum Informatik'
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/11/2008, 20h44
  2. [Quête] Du rouge sur du bleu
    Par Agifem dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/10/2004, 18h10

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250