Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 171

Discussion: [Bâtiment] L'antichambre du Conseil

  1. #91
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    Sitôt la missive de Ni'thêp reçue, Mornagest s'en fut vers l'Antichambre du Conseil, dans lequel il passait désormais le plus clair de son temps, sans pour autant avoir pu rencontrer son homologue au Conseil. Cette erreur serait bientôt réparée.

    Il demanda rapidement à un garde si Ni'Thêp était déjà arrivée, mais ce n'était pas encore le cas. Mais elle avait averti qu'elle ne tarderai pas, selon le soldat.


    "Fort bien", pensa Mornagest. "En avant la musique, nous aurons fort à faire."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  2. #92
    Nithep Invités
    La porte du fond s'ouvrit, pas celle par laquelle passaient les suppliants non, celle du personnel administratif.

    Une femme de haute stature entra, l'air hautaine et le port de tête gracieux. Elle avait le teint hâlé et une sorte de marque rituelle sur menton. Ses yeux noirs aux longs cils semblaient dénués de toute expression visible et nul sourire ou grimace ne déformaient ses lèvres charnues mais pas peintes comme le faisaient habituellement les dames de noble famille.

    Elle était grande, très grande pour une femme, mais sa silhouette toute en longueur et en courbles était brisée à plusieurs endroits : Elle portait un simple tour de cou noir où pendait une pierre précieuse très discrète que le chancellier ne connaissait pas, et une robe longue corsetée prenait naissance juste sous ses épaules. L'étoffe semblait bonne mais un cuir teint en noir constituait le corset haut et souple qui reposait sur la taille, sous laquelle naissait une longue jupe dont le tissu paraissait assez lourd.
    Les couleurs étaient quelque peu violentes, chaudes, des arabesques pourpres tranchées d'angles noir se duellaient violament pour occuper l'espace du vêtement. Des vagues, des flammes, peut être un mélange des deux, il y avait de l'ondine et du phénix flamboyant dans ces motifs quasi-hypnotiques qui dansaient au rythme du pas de danseuse de jeune femme.

    Ses épaules auraient pu naître d'un coup de pinceau tant leur courbure était douce et invitait au regard, regard qui tendait à glisser naturellement le long des sallières pour se voir brusquement arrêté par une fibule en forme de scarabée, servant à maintenir une longue cape qui semblait noire mais comportait peut être un motif dont Mornagest ne pouvait rien voir.

    Frappant le sol à intervalle régulier, un bruit de talon brisait la rondeur du ballet de formes ondulant dans l'espace traversé par la jeune femme. Une mélodie jouée pour la vue et pour l'ouïe, et la partition se tenait, altière, noble, presque trop parfaite pour être réelle, face au Chancelier. Les échos qu'on lui avait transmis sur la voyageuse qui avait occupé la bibliothèque durant les mois précédents semblaient quelque peu trahis :
    Secrète, réservés, des yeux à s'y noyer, sans arrêt encapuchonnée, enfermée, cloaquée ... il y avait une grâce élégante dans la personne qui faisait face à Mornagest, mais rien n'était cachée, enfermé ou dissimulé.
    A l'exception d'une marque sur le menton, aucun fard, aucun artifice, rien n'était là pour mettre en valeur une beauté qui se suffisait à elle-même. Quelque part, sa chevelure sauvage était canalisée par une longue tresse reposant sur l'épaule de la jeune femme mais elle n'était pas totalement maîtrisée ... ce visage jaillissant de cette forêt de mèches de cheveux bruns était entouré d'une ombre nébuleuse dont les tentacules s'insinuaient dans l'espace qui l'entourait.

    De son regard, elle aurait pu demandé à un homme de lui donner son bras droit ... ainsi vêtue, sans son capuchon et son masque, c'était la damnation qu'elle pouvait obtenir d'un simple sourire ... et dans l'antichambre du conseil, Mornagest était seul, sans escorte et sans gardes face à elle.

    Les mains aux doigts longs et fins, ni noueux, ni anguleux, se déplièrent quand la jeune femme s'arrêta à hauteur d'un des siège de conseiller, et elle posa une dague que Beorn aurait pu reconnaître sur la table, Beorn qui serait sans doute surpris de la voir, elle, pour la première fois dans ce genre de tenue.

    Elle fixa un instant le grand Chancelier ... d'un regard profond et pénétrant, qui semblait chercher à fouiller dans son esprit.


    Je m'appelle Ni'Thêp, ... je vois que vous avez répondu à ma convocation Chanc... Mornagest? Oui ... oublions les titres.

    Elle pivota légèrement et s'assit non pas sur le siège mais sur le bureau juste devant.

    J'avoue que j'étais curieuse de voir à quoi vous ressembliez ... prenez place et parlez-moi de vous, voulez-vous?

  3. #93
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    Le Chancelier jaugeait la femme qui se tenait devant lui. Certes, sa beauté n'avait pas, ou si peu, d'égale. Mornagest se posait bien des questions quant à ses motivations. Pourquoi cherchait-elle le pouvoir, et surtout, dans une ville comme Melandis ? Cela sous-tendait encore d'autres interrogations... bien des points à éclaircir. En attendant, elle lui demandait de s'asseoir... et de parler de lui ? Curieuse femelle. Il était assez peu enclin à parler de son passé.

    "Sauf en de rares exceptions", pensa-t-il à part en se remémorant Lothringen. Mais le moment était mal choisi.

    Avec une prudence feinte, Mornagest prit donc place sur le siège désigné. Il toisait sans cesse Ni'Thêp, sans vraiment attendre de sa part une quelconque agression. Il était téméraire, mais il savait qu'elle n'aurait aucun avantage immédiat à se débarasser de lui.


    "Bien, laissons donc tomber les titres pompeux. Cela me convient. Que voudriez-vous savoir sur moi ? Je ne suis pas un grand bavard..."

    Il laissa sa phrase en suspend, indiquant par là qu'il était peu disposé à s'étaler sur sa personne. Qu'aurait-il à dire ? Un parcours certes étonnant, mais en quoi cela pouvait-elle l'intéresser ? A moins bien sûr que sa question fut purement formelle. Mais il en doutait. Il considérait déjà Ni'thêp comme étant parfaitement au courant des réactions que suscitaient ses gestes, ses paroles, ses expressions. Et il supputait bien des choses concernant les hommes dont elle avait dû faire perdre la tête... au propre comme au figuré.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  4. #94
    Nithep Invités
    La conseillère pesait chaque mot, chaque réaction du chancelier. Guère expansif, il commençait à se débattre en entrevoyant la toile tissée autour de lui ... elle sourit chaleureusement, comme invitant à lui faire confiance.

    On n'est jamais réellement nulle part par hasard ... Mornagest ... un nom Illuskien vu sa sonorité mais je ne saurais le jurer.

    Le visage mua son ouverture en masque interrogatif.

    tes vous réellement enraciné ici? Ou bien venez vous d'un foyer prêt à vous retrouver si vous le désirez? Vous devez bien comprendre ce que votre rôle implique ... désormais vous allez devoir jouer autant de la langue que de votre arme, je suppose que vous n'en êtes pas arrivé à ce titre de chancelier par hasard?

    Dans cette cité, rien n'arrive par hasard, les choses sont contraintes, ou bien suppliées, et à contrario les choses ne sont pas prévisibles ... du moins pas en dessous d'un certain degré.


    Dans un froissement soyeux, Ni'Thêp glissa du bureau pour se rapprocher de Mornagest. Au delà de son regard, une lance à la pointe si douce, une épée au fil ceint de soie, ... c'est son parfum entêtant qui saisit le chancelier à la gorge. Il avait conscience que l'apparence de la conseillère était trop parfaite, son parfum destiné à faire perdre la tête ... elle ne cherchait en rien à le cacher de toute façon, c'était dans sa nature ... la noirceur de son âme transparaissait, mais bien que chaque élément fut possible à combattre avec vigueur et volonté, l'ensemble était terrassant, la composition soigneusement étudiée, une aura aussi terrassante que la volonté d'un prêtre sur un mort vivant dépourvu de volonté.

    La main de la jeune femme effleura dans un mouvement qui n'avait rien d'artificiel le bois de la chaise contigüe à celle du chancelier, et dans le silence de la pièce, le bruit de ses ongles sur une surface dure eut le même effet qu'un collier de perle brisé tombant sur un carrelage. Frissons ... était-elle capable de tuer?
    Non, malgré sa noirceur, l'ineffable mal qui irradiait de cette créature elle ne pouvait faire le moindre mal ... elle était inoffensive et ... un instant le conseiller réalisa. Elle ne chercherait pas à tuer quiconque, cela était une chose au dela de sa portée ... et tout à coup l'idée d'une rose sans épines lui parut plus naturelle que saugrenue.

    Le chancelier réalisa que des fils invisibles s'étaient, sans qu'il s'en rende compte attachés à son âme, et que c'était elle qui jouait de lui depuis tout à l'heure ... mais le jeu n'était pas une chose effroyable ... une goêle sans lumière où sa liberté était confisquée, non, c'était un lieu d'extase et de contemplation, comme les plaisirs d'une drogue sans les inconvénients, le voyage sans fin, ...

    Ni'Thêp rabattit sa cape sur ses genoux pour pouvoir s'asseoir, et le chancelier put voir une sorte de motif rouge qu'il n'identifia pas sur la cape. De toute façon le parfum de la conseillère empêchait de vraiment se concentrer sur quoi que ce soit ... puissant, présent, à la limite du supportable, même ceci était calculé, ... il y avait quelque chose de floral là dedans, mais aussi ...
    musique ... il avait l'impression d'entendre des notes monter de ce parfum ... les choses lui semblaient naturelle, mais il y avait plusieurs minutes déjà que les notions de logique, de rationnel et de contrôle avaient déserté la salle du conseil.

    Il sembla à Mornagest que la personne face à lui parlait, mes ses mots n'avaient aucun sens rationnel ... mais si elle ne lui parlait pas, à qui parlait-elle?


    Une tempête dans le coeur ... des instincts destructeurs ... le chaos qui bouillonne ... tu es un orage qui tonne ...
    Mais même les tempêtes connaissent la pluie ... douce, tiède, purificatrice ... saches que je ne suis pas ton ennemie ... pas plus qu'une force destructice ...
    Abandonne tes doutes, ta peur ... ne connais plus avec moi que la confiance ... saches que je peux alléger tes douleurs ... faisons quelques pas de danse ...


    Un instant le parfum sembla s'atténuer ... quelque chose de rassurant s'approcha ... invisible, intangible ... comme les instants heureux d'une enfance perdue. Il se vit enfant, avec ses parents, ... ceux-ci n'avaient pas été tués ... il avait une jeune soeur à qui il tirait les cheveux, et celle-ci pleurait. Elle allait se réfugier dans les bras de leur mer, il se faisait disputer ... il s'excusait auprès de sa soeur ... Lim ... elle s'appelait Lim.
    Son père le prenait à part, il était presque un homme et sa soeur était partie ... il discutait avec lui ... lui disait des choses qu'un homme doit savoir ... il se tournait vers son fils et le serrait dans ses bras ... ceci était venu naturellement au fossoyeur, ébranlant la structure destructrice qui s'était mise en place durant son passé : un jour il avait été un enfant, et il avait failli devenir cet homme qu'il venait d'entrevoir. Au delà de sa faiblesse, de son émotivité, il s'agissait d'une personne heureuse, respectée pour autre chose que ses faits d'arme ... il pouvait presque toucher ce bonheur en se concentrant assez...

    ... mais il était dans la salle du conseil, il était Le Fossoyeur, et il avait la gorge sèche. Ni'Thêp le regardait en souriant ... combien de temps avait duré ce voyage? Avait-il vraiment eu lieu? Il sentait le parfum de cette femme jusque sur sa propre peau ... combien de temps tout ceci avait-il duré? Il se sentait faible ... faible et repus ... comme après une journée entière passée à combattre et suivie d'un long et frugal banquet. Son épée était sur genoux, prête à être utilisée s'il en ressentait le besoin ... combien de temps?


    Merci chancelier c'est une histoire bien triste, ... à mon tour de vous parler de moi ... j'espère sincèrement que le conseiller Beorn ne tardera pas à arriver, car contrairement à vous, il vite bien loin à l'extérieur de la cité.
    Nithep Amoûn est la caravane qui m'a permis d'entrer dans les murs de Mélandis, mais le drow qui vous a nommé au conseil sait déjà tout ceci.
    Je suis en réalité une entité plus ancienne et moins innocente qu'une voyageuse qui aurait visité les quelques endroits que Toril a à offrir.

    Je viens d'un lieu lointain, lointain et proche à la fois selon qu'on y va ou qu'on en vient ... D'aussi loin que ma mémoire se souvienne j'ai longuement vécu dans un environnement d'une beauté qui stupéfierait n'importe quel voyageur de ce monde. Des crètes effilées, des montagnes d'une hauteur qui en noyait le sommet dans les nuages et aux racines profondément plongées dans cette étendue fluctuante et lisse comme un miroir gardée par les légions infernales.

    Là bas les montagnes sont plus hautes, les abîmes plus profonds, les reliefs plus accidentés, et les choses sans demi-mesure, des lacs d'acides, des nuages chlorés, des milieux suffoquants et qui ne laisseraient pas vivre une minute quiconque n'y est pas né.

    Sur les rives du fleuve de l'Oubli, charriant les âmes broyées et éternellement tourmentées des suppliciants qui ont dédié leur vie au chaos et mal, mais n'ont pas eu le pouvoir de lutter pour demeurer dans les sphères de la puissance, de longues plaines de poussière entrecoupées d'infranchissables montagnes donnant naissance à des rivières d'âmes dévorées, elles-même se jetant les unes dans les autres avant de devenir les derniers confluents du fleuve qui parcourt les plans fiélons. La faille de sang, les Abysses, les Fosses Démoniaques ... des lieux où j'ai rencontré nombre de Mélandiens tombés en disgrâce, ... certains ont néanmoins acquis un certain pouvoir là-bas.

    Je me souviens d'une forteresse scintillante sous un soleil pourpre, où régnait une chaleur étouffante et où les chairs pouvaient se déchirer sous l'effet du contact brûlant des murs. Une forteresse aux murs de métal, un lieu insupportable aux dires des suppliants, ... je crois que votre seigneur Beorn vous racontera peut être cela, étant donné qu'une partie de son âme y a séjourné il y a peu.


    Le regard de la conseillère avait pris quelque chose d'enfantin, il y avait de l'amusement dans sa voix, mais pas un amusement malveillant, plutôt celui d'une sale gosse qui venait de commettre un tour pendable.

    Je sais que mes propos peuvent paraître sybillins, ... mais cela est dans ma nature ...

    Un instant des éclats cuivrés flamboyants semblèrent parcourir la chevelure de Ni'Thêp, ses ongles parurent légèrement plus long et affûtés, sa peau moins hâlée et plus grise, ses dents se muèrent en crocs et son regard devint d'un noir opaque ... juste un instant, son apparence retrouva rapidement sa tonalité initiale. Le parfum semblait avoir disparu, comme toute forme d'emprise ...

    Je suis ici pour des raisons politiques néanmoins, le chaos est une chose que l'on m'a demandé de semer, et je vais le faire ... pour mon propre compte mais aussi pour la gloire de Mélandis, ... j'aime beaucoup cette cité, ...
    Elle est vivante ... on peut la sentir battre et pulser comme un coeur tout droit extrait du thorax d'un homme en pleine force de l'âge. Ses habitants ont toujours une activité en tête, quelque chose à faire, ou à fuir ...
    Elle est chaotique ... la cité est imprévisible et n'importe quoi peut s'y produire, alors que tout semble calme au crépuscule le petit matin voit un champ de bataille dévasté habiter la place principale, et déjà les blessures pansées, les armes nettoyées, la vengeance se préparer ...
    Spontannée ... elle est gouvernée par un équilibre entre la toute puissance des sages et des anciens, mais aussi par le bouillonnement d'idées, les actes imprévisibles et héroïques de la jeunesse... ah douce jeunesse ... le temps n'a pas de prise sur Mélandis et le marchand d'hier, l'ancien soldat ou le vieux prêtre pourraient bien être l'arpenteur des cryptes de demain. Celui qui a grandi avec vous et a sacrifié sa vie pour sauver la votre pourra très bien être le non-mort qui s'assiéra un jour au conseil et vous fera payer votre dette. Une telle violence, une telle criminalité, seuls les jeunes survivent, et ceux qui ne survivent pas peuvent très bien vivre dans la mort ... elle est si dure Mélandis.
    Oui, dure ... conserver une telle ville intacte, l'empêcher d'éclater sans brider néanmoins le libre arbitre, voilà pourquoi les lois doivent être dures, le gouvernement puissant et sans pitié, la justice sévère, le bourreau zélé. Tel est le prix ...
    Mais en dehors de cela, il manque quelque chose ... les portes de la cité se doivent demeurer ouvertes et accueillir sans cesse de nouvelles personnes, de nouvelles idées, de nouvelles compétences, afin que sans cesse renaissent les activités, se brasse et se fortifie notre sang, comme chaque à chaque marée échoit son lot de corps charriés.


    La voix de la conseillère était à présent plus grave, solennelle, mais une pointe d'emprise y avait été mêlée.

    Voici pourquoi je pense que nous devons nous doter de deux outils principaux, assurant d'une par la puissance, et d'autre par le contrôle ... la force du marteau et le contrôle de l'enclume, et entre les deux les âmes de nos concitoyens les plus prometteurs, ceux qui ont le potentiel d'un métal noble et polymorphe pourront être forgés le plus tranchant, pour nous ouvrir un passage dans le monde par le fil des armes ... et faire du chaos l'ordre nouveau.

  5. #95
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Le retour du bosquet n’avait pas été très long. Le dont du vieil homme du nord toujours en sa possession Beorn avait à nouveau reprit la forme d’un groupe de corbeau dans les sombres plume reflétaient les mêmes éclats que ceux de sa peaux ébène. Telle une sombre menace, le nuage noire assourdissant de croissements auxquels semblait se mêlé un rire machiavélique quitta les bois pour se diriger vers la cité du chaos.

    Peu avant de survoler l’enceinte qui cerclait Mélandis de sa barrière de pierres noire, l’obscur essaim plongea vers un fourré. Peu savait que c’était dans le dédale du circuit d’égouts souterrains de Melandis que l’elfe noir avait pour habitude de passer, loin des yeux indiscrets, préférant l’obscurité des galeries putride à la luminosité terrestre. Sous terre il redevenait lui-même, il évoluait dans les ombres avec autant de facilité qu’un chat. Devant cependant s’arrêter pour les différents passages cachés par d’ingénieux mécanismes mis en place par un esprit que la folie avait dû surprendre dans son géni le plus fourbe. Ceux qui se risquaient au différents passages sans en connaître l’élément clé jonchaient pour la plupart encore le sol de leur rare reste, putride monceaux de chaire et d’os rongé par la vermine carnassière du lieu.

    Ce n’est qu’au bout d’un quart d’heure de parcoure effréné que Beorn parvint sous l’antichambre du conseil. Plus qu’une porte à passer et il se retrouverait dans les sous-sol, tout aussi secret que les sombres chemins qui y menaient. Ici se trouvait le véritable lieu ou le Conseil se réunissait… du moins dans le temps… Combien de fois les deux vampires et l’elfe s’étaient-ils retrouvés autour de la table ovale, sans la moindre lumière, allant et venant dans les ténèbres de la ville telles des ombres impalpables, imperceptibles ? Ce temps était révolu. Et Beorn avait un certain goût de fiel dans la bouche en y pensant. La prochaine fois qu’un conseil se tiendrait ici, les cierges flamboieraient comme lors de ses premiers passages. Si toutefois les choses prenaient le tournant qu’il prévoyait.

    Bien que la nature de la « bibliothécaire » eu permis de raviver le côté anormal de la pièce, le Chancelier serait certainement bientôt lui aussi parmi eux, le drow avait « besoin » de lui. Fait rarissime il trouvait en cet humain une certaine source de confiance… Identique à celle vouée aux deux vampires… une confiance teintée de doute et entourée de ténébreuses intrigues en laquelle le maître des cryptes s’était fait un plaisir d’exceller par sa perfidie.

    Beorn reprit ses esprits. Un discours avait lieu au dessus, dans la pièce « officielle » de l’antichambre. Talos seul savait ce que la vilénie de l’entité se faisant passé pour une femme pouvait avoir concocter pour soutirer des informations ou… plus… au chancelier. L’elfe noir n’aimait pas vraiment cela mais après tout… il n’y pouvait pas grand-chose. C’est dans les ombres à nouveaux qu’il entra dans la pièce, conscient que sa présence avait dû être remarquée, du moins par Ni’thep. Il n’en tint pas plus compte que cela et observa le balai auquel elle jouait. Jusqu’à ce qu’il trouve bon d’y mettre un terme.

    *clap, clap, clap* firent les mains de Beorn…

    Pour un peu j’en verserais une larme. Ne jouez pas trop la comédie on finirait par vous retrouver dans le Melandinopole entre les laquais et les fanfarons. De plus, laisser respirer Mon Chancelier ! Je ne connais pas votre jeu mais je sais voir lorsque la faiblesse des humains est exploitée, je m’y amuse parfois également. Vous nous avez fait venir ici pour un but un peu plus précis je suppose, et non pour tourmenter Sir Mornageste.

    Se tournant vers l’homme qui reprenait ses esprits il ajouta
    A ce propos j’espère que la ville est toujours en ordre. Mais je pense que vous avez pu faire à votre habitude n’est-ce pas Chancelier ?

    Mornageste avait, en effet à plusieurs reprise maintenant, su faire garder l’ordre dans la cité du chaos. Certain qu’il y trouvait bien sur son avantage, Beorn n’en appréciait pas moins les résultats du Chancelier. Après tout, il ne s’était pas improviser Chancelier, rien n’arrivait par hasard dans Melandis comme l’avais si bien dit Ni’thep à plusieurs reprise dans ses paroles affinées de malice.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  6. #96
    Nithep Invités
    Ni'Thêp inclina la tête sur le côté en observant le drow. Elle sourit légèrement, puis lança l'estocade du tac au tac.

    Allons ne soyez pas jaloux de mes faveurs, seigneur Beorn ... le chancelier a le droit de connaître mes origines, en aucun cas je ne crois vous avoir juré fidélité ...

    Un rire cristallin résonna dans l'antichambre, celui de la fiélonne, ... sirène des plans, muse chantante des âmes, ... cette voix même dans le rire frisait une perfection qui la rendait irréelle.

    N'ayez crainte, je ne m'en prendrais pas au chancelier d'avantage, je me suis juste permise de prendre un peu de cette merveilleuse force qui l'anime ... cette force destructrice et indomptable qui vous fait malheureusement défaut cher conseiller De'Vir. Perdu dans vos arbres, avec vos complots plein la tête, vous avez perdu beaucoup du mâle en vous ... ce qui vous rend une prise beaucoup moins intéressante à mes yeux.

    D'un geste vif, Ni'Thêp s'éloigna des deux hommes, sa cape se dépliant à nouveau. Tous deux pouvaient à présent voir l'étrange symbole rouge qui l'entâchait, jusqu'à ce qu'elle se retourne à nouveau, un rouleau à la main. La jeune femme en retira le ruban qui le maintenait fermé et le déplia en y jetant un rapide coup d'oeil.

    Comme vous le savez, dit-elle en regardant le drow, et vous ne le savez pas, ajouta-t-elle à l'attention de l'humain, j'ai été,il fut un temps, membre de la cour de Gredzimden avant de quitter la forteresse d'airain.
    Nous autres tanar'ris sommes l'essence chaotique du mal, le mal est certes une chose toute relative mais il est facile à déceler : guerrer, violence, torture, meurtre, pillage, viol, mutilation, haine ... le mal trouve tous ces visages ici, à Mélandis. Or, cette cité en plus de recéler ces essences du mal engendre en son sein le chaos, chaos qui alimente les rangs des notres dans la Guerre. Voici pourquoi beaucoup considèrent que si Thay était l'antichambre des Enfers, Mélandis est celle des Abysses. Ainsi si Mélandis croit, prospère et s'étend comme une épidémie, que son esprit, sa force intérieure, sa vie s'insinue à la surface des primaires, les Abysses regorgeront bientôt de nouveaux champions pour la Guerre ... faire du chaos un ordre nouveau, voilà l'arme absolue.

    Ni'Thêp haussa nonchalament les épaules, ... était-elle convaincue de ce qu'elle disait? Certes sans doute pas, dans une ville où la vérité était presque un blasphème, elle pouvait sans doute faire acte de religion. La véritait était tout autre, Ni'Thêp était curieuse, curieuse et joueuse, et Mélandis était pour elle un grand terrain de jeu.
    Plus la cité s'étendrait, et plus grand serait ce terrain, plus de pions, plus de marionnettes à manipuler ... et si les seigneurs démons y trouvait aussi son compte pour son ennuyeuse Guerre Sanglante, les choses seraient pour le mieux pour elle. Les lèvres de la fiélonne s'entrouvrirent pour former un sourire charmant ... elle ne cherchait pas à séduire qui ce soit non ... il fallait laisser un peu de longueur à la laisse sinon les choses étaient beaucoup moins amusantes.
    De toute façon elle ne devait pas prendre de risques, le chancelier avec son arme aurait rapidement fait de la terrasser physiquement, de même que le prince drow ne lui laisserait certainement rien passer, sans les quelques connaissances en magie dont elle disposait, elle n'aurait probablement aucune chance de résister si les deux autres membres du conseil décidaient qu'ils ne risquaient plus rien à s'en débarasser... et pour le moment elle n'avait aucune envie de retourner dans les plans, le pouvoir était à sa portée, elle allait s'en emparer.


    Comme je vous le disais, nous allons avoir besoin de former efficacement plus de sorciers que nous en avons actuellement... en lisant plusieurs ouvrages de la bibliothèque, j'ai découvert que certaines civilisations avaient, pour leur mage fabriqué de véritables centres de savoir où l'on pouvait vivre et étudier en permanence.
    L'école de magie est une trouvaille ingénieuse, efficace, mais elle a été construite selon des normes humaines, or si nous souhaitons transcender ce que nous avons actuellement, il faut penser avec des normes non-humaines. En faisant appel aux puissances des Abysses, nous pouvons voir se dresser, ici même à Mélandis, une véritable citadelle des Arts profanes où pourraient étudier nos aspirants en magie, mais aussi mettre en pratique la magie dans des situations complexes et extrême pour mieux comprendre qu'un véritable mage, ce n'est pas qu'un rat de bibliothèque qui connait beaucoup de sorts, mais quelqu'un qui comprend leur nature intrinsèque et s'en sert comme un jongleur d'une balle ... ou un musicien de son instrument.


    La fiélonne s'était approchée des deux conseillers tout en prononçant ce petit discours. Elle s'assit à nouveau sur le bureau où elle avait trouvé place pour poursuivre. Beorn avait vu juste : elle aimait beaucoup se mettre en scène, mais cela était réalisé avec une telle synergie dans les actes qu'il n'y avait rien de fantoche ou de fanfaron dedans ... les choses étaient spontannées mais Ni'Thêp avait énormément d'expérience dans ce domaine puisqu'il était, avec la magie, l'un des seuls auxquels elles s'adonnait.
    Et là un bon dirigeant va me dire : Une telle puissance? Sans contrôle? ... Hé bien si justement, vous savez comme moi que pour être heureux le peuple ne réclame que deux choses ... du pain, et du jeu. Hé bien nous allons leur en donner, et il en redemandera, et nous leur en donnerons encore! Jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus s'en passer ... mais ce sera trop tard, notre contrôle sera là.
    Des jeux? Hé bien oui ... votre heroes stadium ... on peut y organiser des compétions, des jeux, des combats ... il existe dans les fosses de la Marche Brisée une sorte de jeu très prisé des parieurs, un jeu auxquels participent des bardes, des magiciens, et quelques fois des prêtres qui consiste à placer des balles en fibre de riz dans des sacs en cuir. Cela se joue en deux groupes, les participants on pour seule arme un bâton, et l'interdiction de se porter des coups avec autre chose. Sauf qu'un vice de règlement il y a très longtemps a oublié de préciser qu'il était interdit de se servir de la magie dans certaines conditions, voici pourquoi tous ceux qui peuvent se servir de la magie s'y adonnent volontier ... nous pourrions organiser des tournois de cet étrange jeu qui n'a pas de nom, le peuple pourrait parier sur ses champions, et cela nous permettrait aussi de repérer qui sont les meilleurs dans nos élèves de l'école de magie.

    Ni'Thêp ramena sa tresse qui avait glissé le long de son épaule, puis elle déroula d'avantage son morceau de parchemin pour accéder à la suite de ses notes.
    Mais rien n'est plus aisé à contrôler que le coeur des mortels ... le coeur des hommes surtout ... je vous parlerais de ce second projet par après, car je suis certaine que vous avez une foule de chose à dire à présent ...

  7. #97
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    Mornagest se sentait directement visé par cette remarque, qui, si elle ne manquait pas de justesse, l'irritait malgré tout. Comment cette... chose ? osait-elle parler de la sorte, face à ses égaux au Conseil ? Espérait-elle prendre seule le contrôle de la Cité du Chaos, minimisant les pouvoirs du drow et la ténacité du guerrier ? Un pari bien audacieux, auquel Mornagest ne croyait guère. Mais, plus que jamais, sa méfiance étati exacerbée, alors qu'il venait d'apprendre la véritable nature de la créature planaire. Une bien dangereuse "alliée" en ces temps difficiles. Même si ses idées ne manquaient pas de logique et d'intérêt.

    "Développer davantage la magie grâce à vos projets est évidemment très intéressant. Cependant, il faut également parvenir à garder les rênes serrées sur les lanceurs de sortilèges. Leurs pouvoirs peuvent être redoutables, nous le savons tous. Et la garde est orientée vers la force brute, et non vers la maîtrise de la Toile".

    Le Chancelier se pencha en avant, quittant le contact du dossier de son confortable fauteuil. Au diable ce faste, ce luxe ! Il n'avait que faire des richesses que lui procuraient son poste. Ce dont il rêvait, c'était de passer une nuit dans une auberge mal famée, avec pour seule couche, un tas de paille drapée dans une toile de jute. Hélas, cela lui était désormais impensable, du moins, à Melandis même. Les risques étaient trop grands, et il le savait.

    Tandis que son esprit vagabondait un furtif instant, il fixait distraitement Ni'Thêp, avec, dans le coin de ses pensées, un signal d'alarme qui serait désormais tiré en permanence, dès qu'il la verrait, ou la sentirait dans les parages. Dangereuse, vraiment. Et il ne savait trop s'il pouvait résister à ses pouvoirs, magiques ou ensorceleurs...


    "N'oublions cependant pas que la force de Melandis n'est pas ciblée que sur les pouvoirs magiques. La puissance de son armée est conséquente, et la religion est florissante. Nous devons en tenir compte. Vous parliez de contenter le peuple, contentons également les dieux."

    Nul besoin de rappeler qui avait ordonné la construction de Melandis, ainsi que les conséquences qu'un fâcheux oubli pourrait provoquer...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  8. #98
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    34 569
    [Quête : le prophète gris]

    C’est un Taliesin relativement frais et dispos (au moins autant qu’on pouvait l’être quelques heures après le genre de soirée à laquelle il avait participé, chez Dame Ielée) qui gravit les marches menant à la lourde porte de bronze de l’Antichambre du Conseil.

    Parvenu dans le grand vestibule glacial, il s’adressa à l’un des gardes en faction pour lui demander le chemin du bureau du conseiller Mornagest. Il s’attendait presque à être sèchement renvoyé mais le soldat n’en fit rien et, au contraire, lui donna les renseignements qu’il réclamait. Sans doute l’ensemble de la garde avait-elle été informée de la venue du barde.

    Celui-ci suivit les indications qu’il avait reçu et, quelques minutes plus tard, il toqua discrètement à l’huis derrière lequel Mornagest était probablement en train de travailler.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  9. #99
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : le prophète gris]

    Sur une invitation étouffée par le bois de la porte, le barde entra dans l'espace de travail qu'occupait le Chancelier, la plupart du temps. Il disposait d'un bureau relativement vaste, engoncé dans une pièce encombrée d'étagères croulant sous les volumineux dossiers et les livres épars. Une large fenêtre, placée suffisamment haut pour qu'un trait d'arbalète tiré de l'extérieur ne puisse atteindre sa cible, éclairait agréablement l'endroit, révélant les coins remplis de piles de documents et d'objets divers.

    Mornagest se tenait droit dans son fauteuil, derrière le bureau. Il était plongé dans l'examen d'un parchemin bruni par le temps, et dont la lecture semblait pénible ; sans doute les lettres s'étaient-elles altérées avec les années.

    Il releva lentement la tête et aperçu Taliesin qui se tenait dans l'encadrure de la porte, timidement. Mornagest lui sourit et lâcha :


    "Mon cher ! Je vous en prie, ne restez pas coincé là comme un cadavre dans sa bière ! Asseyez-vous" Il désigna le siège qui lui faisait face, en bois et cuir noble, patiné par les nombreux postérieurs qui y avaient pris place depuis des temps immémoriaux.

    "Avez-vous passé une agréable soirée ? Je suis certain que Dame Iélée a tout fait pour vous mettre à l'aise."
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  10. #100
    Nithep Invités
    La fiélonne tendit la paume dans la direction du chancelier et hocha la tête.

    Paix ... paix ... n'oubliez pas que je n'ai pas fini de vous parler de tout ce que je projette. Nous sommes trois dans ce conseil, et j'en accepte les règles ... vous avez exprimé vos craintes, je peux répondre à certaines.

    Ni'Thêp referma imperceptiblement la main sur le rouleau qu'elle tenait, tout en prenant une posture plus détendue.

    Le contrôle exercé sur les mages est implanté dans l'instruction de la magie elle-même, je me fais fort de recruter des enseignants qui maîtrisent à mon instar l'art d'instiller et distiller les poisons lents dans les têtes ... il ne pourra être enseigné le moindre savoir sans que lui soit associé l'idée qu'il n'est là que pour le service et la gloire de Mélandis.
    De façon plus technique, un mage ou un sorcier tentant de faire appel à son incroyable pouvoir pour aller à l'encontre des intérêts de Mélandis sentirait son esprit refuser de débloquer les schémas de la sorcellier qu'il aurait restaurés dans ses études : il ne pourrait plus lancer le moindre sort.


    Elle fit encore quelques pas vers Mornagest et posa un doigt sur ses lèvres.

    Je sais ce que vous allez dire, la magie profane deviendrait presque un sacerdoce religieux, mais je n'en oublie pas vos croyances ... je sais très bien quel est le pouvoir des dieux ici, sur Toril.
    L'illustre résident du coeur de la fureur sera respecté comme il se doit, Mélandis est sa cité et si je ne parle pas d'alliance, je parle au moins de travailler avec les mêmes intérêts.
    D'ailleurs j'ai beaucoup de choses intéressantes à vous proposer ... certes pas d'or, pas de puissants objets enchantés, mais des choses aussi utiles et précieuses ... des informations notamment (Note : Ceci fera l'objet d'une quête si vous en avez le temps et la disponibilité) et peut être des éléments qui intéresseraient d'avantage le redoutable seigneur Beorn.


    Ni'Thêp sembla un instant regarder de côté, l'air pensif, sans tourner la tête.

    La puissance de l'armée est une chose ... la puissance religieuse aussi, mais vos dieux sont de fins manipulateurs, leur puissance n'est engendrée que par le nombre de fidèles qu'ils possèdent, il en est ainsi depuis l'époque de leur long châtiment. Cela signifie que tant qu'ils sont craints et exigeants, ils continuent à avoir des serviteurs zélés, mais leur puissance, c'est vous qui l'engendrez.
    Donc n'oubliez jamais que le pouvoir divin, vous en êtes les canalisateurs ... et qu'un esprit fanatique est des plus utiles quand on sait efficacement le manipuler.


    Son regard s'était tourné vers Beorn en prononçant ces dernières paroles, d'un air entendu ...

    Oui ... vous, quelque part vous êtes une sorte de héraut religieux par ici, donc je suppose que vous avez beaucoup d'expérience en ce qui concerne le fait de jouer du fanatisme. Donc je pense que vous serez le plus à même de tranquilliser notre chancelier quand à la puissance religieuse de la cité ... toutefois ... je trouve que vous avez beaucoup de temples dans le quartier religieux. Peut être serait il plus utile d'étendre en taille les plus importants, disons ceux de Talos, Baine, éventuellement Shar ... et de réduire les autres à des présences anecdotiques. Ceci permettrait de fédéder les fidèles sur des religions principales tout en leur accordant la possibilité de révérer d'autres divinités à côté ... et maintenir l'illusion d'une liberté de culte.

    J'aimerais toutefois que le seigneur Beorn nous parle de ses projets concernant l'armée avant de m'exprimer sur ce sujet ... et aussi de parler du reste de mes propres projets.

  11. #101
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    34 569
    [Quête : le prophète gris]

    "Avez-vous passé une agréable soirée ? Je suis certain que Dame Iélée a tout fait pour vous mettre à l'aise."

    Une fugace expression de malaise se peignit sur le visage du barde, comme lui revenaient à l’esprit, implacables, certaines images de la soirée. Mais Mornagest eut à peine le temps d’en prendre conscience que Taliesin arborait déjà un sourire amusé.

    -Pour sûr, elle s’est révélée une hôtesse fort attentionnée ! Quant à la soirée, elle fut des plus agréables… même si je gage qu’il me faudra plus qu’une matinée de repos pour m’en remettre totalement.

    Il se passa une main sur le front, comme s’il voulait en chasser les derniers vestiges de migraine qui l’habitaient encore. Puis il reprit, sur un ton de sincère sollicitude.

    -Et vous, chancelier ? J’espère que les soucis qui vous tracassaient hier ne vous ont pas empêché de trouver le sommeil.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  12. #102
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : le prophète gris]

    Le Chancelier sourit. Ses soucis étaient présents en permanence dans son esprit, et c'était l'une des raisons pour lesquelles il souhaitait souvent être seul, ou se divertir comme il l'avait fait hier soir.

    "Oh, vous savez, mes journées sont remplies et la fatigue fait souvent son oeuvre. Néanmoins je tenais à vous remercier une fois encore pour ce festival musical d'hier soir ; il m'a réellement permi de m'évader quelques moments de mes contraintes."

    Il s'enfonça un instant dans son fauteuil, puis, se trouvant trop bas, se redressa. Il détestait ce fauteuil, mais oubliait à chaque fois de demander pour avoir une simple chaise en chêne. La distraction...


    "J'aimerais que vous me parliez de vous. Finalement, mis à part votre immense talent musical, personne ne sait grand-chose sur votre personne".

    De but en blanc. Mornagest était curieux, d'autant qu'il avait parcouru les listes des nouveaux arrivants aux portes de Melandis ; Taliesin y figurait bien entendu, et il était entré voici quelques jours seulement, une dizaine tout au plus. Et il était alors accompagné.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  13. #103
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Beorn laissa un temps de pause, pesant le pour et le contre des dires de l’entité des abysses. La prise de position n’était pas mauvaise loin de là, mais les moyens mis en œuvres n’emballaient pas le conseiller. De plus Talos n’allait pas apprécier une entité telle que Nithep dans le conseil de Melandis. Néanmoins la propagation chaotique des événements sauraient le contenter…

    « Bien sur que je le sais je ne suis pas complètement bête. Je sais également que la reine noire demanda à l’un des vôtres de fournir l’énergie magique à la cité d’où je viens pendant les temps troublés durant lesquels les Dieux marchèrent sur Toril. Et cette perspective ne me réjouit pas véritablement. Vous comprendrez que la confiance est quelque chose d’abstrait en ces contrées. J’exigerai donc une preuve de votre dévotion pour la gloire de Melandis et celle de Talos, je pense que mon Chancelier pensera comme moi. »


    Le regard qu’il jeta à Mornageste était sévère et emplis d’un message des plus claires dont ce dernier n’aurait pas le loisir de douter. Les pupilles rouges du drow tinrent leur cible pendant un moment plutôt court mais suffisamment long pour exprimer ce qui devait l’être.

    « En ce qui est du fanatisme, nous avons une certaines partie du clergé qui en effet s’occupe de bien garder les brebis galeuse… je suis moi-même à la tête de ce mouvement.

    Mais passons… Ces contrôles de pensées me paraîtraient presque de bonnes idées et volontés, mais je ne peux que rester très sceptique ! Quel est leur principe d’action ? Comment le contrôler et comment ne pas le subir nous même ? Vous auriez tôt fait de prendre le plein contrôle de Melandis une fois Sir Mornageste et moi en votre « contrôle » »


    C’est cette fois-ci sur la tanariis que le conseiller darda un regard des plus noirs. Il ruminait de ne pas savoir comment contrôler ceci. Mais plus loin que cette pensée, le contrôle même de la créature allait être son principal souci dans les jours à venir. Ses plus fidèles serviteurs allaient avoir du travail. Recherche, espionnage quoi que risqué… et contrôle de force démoniaque… ce dernier point ne serait pas trop problématique du moment que Nithep offrait "une réelle preuve de sa bonne volonté " Cette pensée aurait, d’ordre général, fait se déchirer les traits fins du visage de l’elfe noir. Un sourire machiavélique reflétant sa perfidie rayonnait en lui. Il savait suffisamment que s’il souriait d’une telle façon, ses ambitions ne seraient que trahies. C’est pourquoi il afficha un masque placide sans réelle émotion.

    « Pour en revenir à l’armée, et bien elle se porte plutôt bien quoi que décadente. J’ai dans l’espoir que deux personnes de ma connaissance remplissent un peu mieux les fonctions de certains gradés parvenu et un peu trop fier de leur encrage en leurs positions ! Bientôt normalement ceci sera fait. »

    La démarche était claire… En asseyant deux sujets plus ou moins loyaux dans l’armée, Beorn maintenant celle-ci d’une main encore plus ferme qu’auparavant. Ce détail ne manqua pas à Nithep.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  14. #104
    Nithep Invités
    Ni'Thêp regarda le drow, affichant un air plutôt surpris.

    Loyauté? Avez-vous seulement écouté ce que je vous ai dit? Il est question de loyauté lorsque l'on parle d'alliance, mais jamais je n'ai proposé cette éventualité.

    Elle secoua la tête, comme pour réfuter une chose qui lui semblait hors de propos.

    Je ne vous parle pas d'alliance mais de travailler avec les mêmes intérêts, ce qui est tout à fait différent mais ... c'est ma faute. Vous n'avez pas plusieurs millénaires d'implication dans une guerre qui dépasse les limites de temps et d'espace concevables ici ... c'est sans doute un de vos meilleurs avantages sur nous, vous êtes beaucoup moins prévisibles. Ceci ...

    Ni'Thêp leva la main droite, joignant les trois premiers doigts pour baisser les deux suivants, puis eut un regard légèrement emprunt de tendresse pour les deux conseillers. Sa main ne bougea pas.

    ... étant entendu, je peux essayer de vous expliquer comment fonctionne ce principe de contrôle. L'esprit est constitué de deux facettes principales : une facette active, dont vous avez le contrôle, celle qui vous permet de calculer vos effets de phrase et vos gestes, et une seconde, plus en retrait, passive, sur laquelle votre esprit conscient n'a qu'une influence limitée, et qui est responsable de la genèse des songes.
    Tout temps passé à porter de l'attention à une personne qui peut éventuellement s'adresser à cette partie fantasmatique de votre esprit vous expose potentiellement à imprimer des schémas de pensée dans cette zone de votre esprit, or ... malgré toute la volonté que vous pouvez avoir, ne retirez vous pas votre main du brasier ardent lorsque la douleur est insupportable? Ou bien n'agissez vous pas par pure habitude lorsque, pensant à autre chose, vous vous rendez compte que vous avez achevé une tâche sans même vous en rendre compte?


    L'ensorceleuse baissa légèrement la main, tendant l'index.

    C'est à ces zones vulnérables de l'esprit que s'attaquent la plupart des sorts de charme qui affectent l'esprit, cloisonnant une personne dans sa propre partie inconsciente ... sachez toutefois qu'il est possible de les affecter sans utiliser la moindre parcelle de magie, mais les choses n'en sont pas plus faciles pour autant, elles doivent être effectuées avec une certaine précision, après avoir soigneusement observé le sujet.

    L'ensorceleuse avait commencé à arpenter la salle, à pas lents et mesurés, comme pour ne pas rester inactive. Elle ne paraissait plus uniquement, elle exprimait aussi à présent.

    J'ai visité l'asile, cet établissement où vous enfermez ceux que vous targuez de folie ... certains sujets sont particulièrement intéressants vous savez? L'un d'eux notamment, ne m'était pas inconnu.
    Il s'agissait d'un ancien mage qui avait vu des choses dans la demeure du seigneur démon Gredzimden, des choses qui l'avait confinées au rang de larve bavante... mais les années qu'il a passées dans ces murs lui ont permis de surmonter sa folie, il est particulièrement doué dans l'art de l'instiller à présent. J'y vois un outil précieux du chaos, s'il est capable de faire faire le même chemin à d'autres. Il s'agit d'un sujet précieux à partir duquel je vais former plusieurs mages à la folie moins prononcée à écrire des schémas dans la partie inconsciente de l'esprit de nos étudiants. Ces schémas seront de puissants inhibiteurs les empêchant simplement d'aller à l'encontre de la gloire et de la puissance de Mélandis, c'est tout.
    Ces schémas ne se manifesteront pas comme une inhibition matérielle ou une sorte de menotte psychique, simplement un afflux de scrupules, de pensées contradictoires, et finalement ils seront convaincus eux même que nuire à la Cité serait une chose qui serait totalement hors de question.
    Toute la subtilité de la chose est que, s'il faut longtemps pour l'implanter, il faut au moins autant de temps pour s'en défaire. Ce n'est pas comme un simple sort dépourvu de subtilité qu'une dissipation suffit à briser. Je compte bien libérer cet ... Ebenezer ... pour le faire entrer à l'école de magie et le laisser faire éclater sa folie, la pratique est le meilleur apprentissage...

    Bien sûr, je sais parfaitement que certains étudiants deviendront eux-même totalement fous, mais nous ne pouvons pas permettre à des esprits faibles de représenter la cité.


    Elle sourit d'un air entendu.

    Ne vous inquiétez pas pour vous ... ou pour moi, comme je vous le disais, un fanatique de la religion est comme un couteau bien affûté, il a l'inconvénient d'être réellement très dangereux, mais il possède aussi un manche et peut être manié sans danger si on y a été formé.
    Tant que vos dieux auront assez de fidèles pour alimenter leur propre puissance, je crois que vous serez aussi assurés en retour de pouvoir les dominer politiquement, Talos et Baine ne sont pas très regardants quand à la façon dont sont traités les plus humbles de leurs serviteurs.


    Elle marqua une pause ... et sourit à nouveau.

    Général, que diriez-vous de quelques tanar'ris assez vigoureux pour vous prêter main forte à l'armée? Pour les combats les plus âpres notamment, mais aussi pour endurcir certains membres de votre armée qui vous sembleraient un peu hésitants parfois? Je ne vous promet pas qu'ils seront gentils et bien obéissants mais ils n'auront pas à vous refuser l'idée de démembrer un serviteur peu efficace ou à semer les ravages parmis les rangs de certaines engeances.

    Sans un autre mouvement, le regard de Ni'Thêp se reporta sur le chancelier, qu'elle avait l'impression d'avoir par trop délaissé.

    Et vous chancelier? N'avez vous réellement besoin d'aucune aide que je puisse vous fournir? Il n'y a pas de pièges, et je ne promet rien, comme au seigneur Beorn, mais je peux essayer de vérifier s'il n'est pas possible de trouver quelques esprits qui trouveraient leur compte à venir ici, à Mélandis. Je pense que si vous formulez des demandes raisonnables, j'aurais plus de faciliter à les satisfaire... une petite restauration de cette armure remise à neuf? Imbibée de sang de suppliant, je suis certaine qu'elle pourrait semer la peur autour d'elle ... ou bien peut être voudriez-vous aller vous entrainer dans les arènes de la Marche Brisée? Histoire d'affronter les plus terribles combattants dans des duels où tous les coups sont permis?

    Mais soyons clair, je n'achète rien, vous ne serez redevables en rien de ce que vous gagnerez, contrairement à ce qui s'est passé avec la dague de Loris, il s'agit juste de convergence d'intérêts c'est tout. Plus vite vous vous habituerez à traiter avec les miens, plus efficace sera cette collaboration.


    La fiélonne recommença à dérouler son parchemin, elle était visiblement impatiente d'en venir à la suite.

  15. #105
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    34 569
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin haussa les épaules et répondit d’un ton emprunt de modestie.

    -Oh, vous savez, il n’y a pas grand-chose à dire. J’arpente depuis des lustres les routes de Toril, exerçant mon métier dans les cités ou les châteaux qui jalonnent mon parcours. Parfois j’y demeure quelques temps, si le lieu et la compagnie me sont agréables ; c'est d’ailleurs ce que je me propose de faire à Mélandis : j’ai été intrigué par votre ville dès que j’en ai entendu parler. Et la voir n’a en rien diminué mon intérêt. Au contraire !

    Le barde s’interrompit. Il arborait un large sourire songeur, comme s’il pensait à toutes les curiosités, à toutes les ressources qu’offrait la cité du chaos.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  16. #106
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    Le chancelier était surpris. Pas de piège ? Pas de paiement en retour ? Que pouvait cette diablesse avoir en guise de récompense, pour ainsi proposer pareils atouts sans rien attendre de la part de Beorn Devir et lui-même ? Quels maléfiques desseins l'animaient-elles ? Sur qui pourrait-elle compter en cas de déroute, de trahison ? De bien noires créatures, plus immondes que tout ce que Mornagest avait pu rencontrer, voire imaginer jusqu'ici. Et cela le mettait mal à l'aise. Il n'était pas habitué aux entités planaires, loin s'en fallait.

    "Certes, tout ceci est bien alléchant. Mais... vous nous proposeriez cela en simple échange du chaos qui se dégage de Melandis ? Pourquoi vous intéresser aux mortels, alors que la Guerre Sanglante doit apporter son lot de conflits bien plus riches en retournements de situation qu'ici ?"

    Il doutait. Même, il se défiait complètement de cette créature, capable de dominer n'importe quel homme trop faible que pour résister à son physique enchanteur. Mais l'aura démoniaque qui l'entourait trahissait malgré tout ses manoeuvres pour charmer les deux mâles de cette pièce. Néanmoins, Mornagest restait totalement aux aguets. Il avait acquis une bonne expérience en matière de contrôle mental, mais ne pouvait se targuer de résister à toute attaque, hélas.

    Mais avec un peu de chance, l'entrevue se terminerait sans violence, voire, pourquoi pas ? avec un semblant d'entente. Les idées de Ni'Thêp étaient intéressantes, mais la question de ses motivations devait être éclaircie.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #107
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : le prophète gris]

    Mornagest était intéressé par le fait que le barde souhaitait passer quelque temps en ville. Son talent était précieux, et il envisageait avec enthousiasme de réitérer les soirées comme celle de la veille, folie nocturne des corps en moins, bien sûr.

    Il se leva à demi de son siège. Rester enfermé dans ce bureau l'étouffait, et il avait une envie furieuse de marcher, arpenter les rues, s'oxygèner les poumons.


    "Que diriez-vous d'un petit tour dans les rues de Melandis ? Je vous assure que certaines d'entre elles valent le détour. La Cité du Chaos n'est pas l'immonde cloaque que l'on décrit à l'extérieur."

    Les quartiers religieux et marchand étaient d'une grande beauté, bâtis avec goût et souci d'uniformité. Le luxe y était présent à chaque coin de rue, sur chaque façade, chaque statue en marbre. A nouveau, Mornagest désapprouvait ces excès inutiles. Non pas pour les dépenses, ou le travail des esclaves, mais par simple dédain. Cependant, il ne pouvait décemment pas explorer les sombres ruelles fermées et empestant la fange, près du port, avec son invité, qui, lui, devait être sensible à l'architecture luxuriante de Melandis.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  18. #108
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    December 2004
    Messages
    34 569
    [Quête : le prophète gris]

    Taliesin opina du chef avec entrain et se leva de son fauteuil.

    -J’accepte votre proposition avec grand plaisir. Les maintes marques de l’art de vos concitoyens que j’ai déjà eu l’occasion de contempler m’ont donné envie d’en voir d’avantage, Et la perspective de découvrir ces merveilles en compagnie d’un habitué des lieux redouble mon enthousiasme !

    Le barde disait la stricte vérité : la petite promenade proposée par le Chancelier le réjouissait. Non pas tant pour les orgueilleuses constructions, fruit du sang et de la sueur de milliers d’esclaves, mais parce qu’une connaissance précise de la ville pourrait lui être des plus utiles dans ses projets.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  19. #109
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages
    946
    Le général sourit aux dires du Chancelier. Cet homme là n’était véritablement pas l’un des benêts aristocrates parvenus qui se gonflait d’orgueil par leur simple petite chaise au conseil. Mornagest voyait plus et en cela il était un allié presque fiable. Même s’il était un guerrier, à la base, il semblait être plus malin et son esprit semblait plus aiguisé que certaines lames que Beorn côtoyait. Il allait falloir trouver un moyen d’assurer qu’il restât dans cet état d’esprit…

    Tout juste Chancelier tout juste, mais il est clair que dans cette guerre la, les entités telles que notre "bibliothécaire" sont bien plus vulnérable qu’en train de fomenter une méthode pour que le chaos règne sur un petite partie de Toril. Ici, il n’y a pas de réel risque…

    L’elfe noir prit un air amusé. Nargué un fiélon n’était pas forcément la démarche la plus raisonnable, mais il fallait bien tâter le terrain.

    Pour l’armée… nous nous débrouillons très bien. La horde de barbares qui a grossi les rangs il y a de cela une année et demi reste groupé et relativement aux normes de leur peuple, plutôt disciplinée. Nos instructeurs savent suffisamment tenir l’ordre et croyez moi, il ne manque pas de ressources pour que les plus tenus et teigneux se plient sous la discipline de fer qui est de rigueur.
    Si le cœur vous en dis, je vous ferais visitez la « Tour est », un donjon aménagé pour les récalcitrant. C’est notamment là bas que se perfectionnent les informateurs, ou autres spécialiste de la prise de renseignements par moyen plutôt… artistiques…


    Le drow marqua une pause, repensant aux ingénieux stratagèmes utilisés là bas. Il laissa alors son ton arrogant et inquisiteur pour parler plus simplement à Nithep. Démarche ? Simple envie de communication « normale », premier pas vers cet engagement ? Impossible d’en être sur.

    Dites moi. Je n’ai pas saisi la nuance aux Déité. Quel rôle joueraient les plus fanatiques de mes ouailles ? Je comprend le besoin de remanier le clergé mélandien par contre, mais éclaircissez moi. De plus mon voyage m'a donner soif quelqu'un désirerait un verre?


    Dit le drow en se rapprochant d'une petite armoire.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  20. #110
    Nithep Invités
    Un intérêt certain ... mais en quelle mesure? Pourquoi n'avaient-ils pas réagi à ce qui lui semblait essentiel? Le Chancelier était clairvoyant, le drow rusé, mais ils semblaient limités par les murs de leur propre cité et de leur propre histoire, fallait il d'abord raser la cité pour leur permettre de comprendre en quoi ses murs n'étaient que des barrières conventionnelles?

    Les questions étaient utiles et légitimes, mais la fiélonne n'attendait pas celles-là. Peut être les réservaient-ils pour un autre moment?


    Non merci, j'ai eu ce qu'il me fallait avec le chancellier ... et puis vous pourriez m'accuser de vous avoir drogué si vous preniez une décision regrettable ici.

    Ni'Thêp tendit une main ouverte en direction de la porte.

    Soit l'armée est puissante, si vous n'avez pas besoin de ce que je vous propose, je vous laisse mijoter dans votre jus, souvenez vous toutefois des raisons pour lesquelles Thay n'est pas tombée au siècle passé.

    Puis elle haussa les épaules.

    Quand à votre proposition de visiter les salles de torture, non ... c'est vulgaire et il n'y a pas d'acte créateur, donc ça n'a rien d'un art ... d'ailleurs les meilleurs bourreaux sont sans doutes les plus pragmatiques mais je préfère obtenir les choses avec plus de douceur... c'est une chose qui ne se discute pas selon moins point de vue.

    Elle porta à nouveau les yeux au document qu'elle tenait, puis haussa les épaules. Elle s'approcha à pas feutrés du chancelier ...

    Vous pourriez sans doute vous interroger des heures sur mes motivations, ... et je pourrais vous répondre pour satisfaire votre curiosité mais vous pourriez toujours m'accuser de mentir.
    Toutes ces "précautions" ... des preuves de loyauté, des voeux d'allégeance et autres bouffonneries chevaleresques ne font que perdre du temps et maintenir dans la léthargie cette cité.

    Elle pointa du doigt le général.

    Entretenez la vivacité de cette armée, faites craindre à nos concitoyens le courroux de vos dieux s'ils devaient désobéir, continuez à sélectionner les plus forts et les plus compétents sans pour autant les épuiser ... et vous aurez une armée fanatique, fidèle et efficace.

    Puis elle pointa de l'index le chancelier.

    Endormez la méfiance, durcissez la justice mais ne laissez rien paraître de nos plans, accomodez, transigez, équilibrez et aidez nous à garder une économie prospère et fonctionnelle.

    Puis elle plissa les yeux en posant son parchemin sur le bureau de Mornagest. Dessus y étaient dessinés un plan modifié de Mélandis, avec de nouveaux bâtiments et des structures allégées des quartiers.

    Je me chargerais de garder le contrôle sur les puissances qui se déchainent ici ... voyez, d'immenses centres de savoir pour des esprits formatés dans le sens qui nous intéresse, et comme un autre pôle, un vaste temple des plaisirs à proximité d'un amphithéâtre. Des jeux, des divertissements, de quoi donner l'illusion du plaisir et du bonheur. Je pense même que si notre économie le permet, nous pourrions distribuer de la nourriture et des biens essentiels à tous les "bons" citoyens.
    Ainsi ceci nous permettrait de garder une population nombreuse et une discipline dure, de maintenir l'illusion du bonheur chez le peuple, mais de leur prendre à tous la liberté de décider par eux même de leur destin.
    Proposons des carrières auréolées de gloire et de décorations, de menus plaisirs et de richesse, mais adaptons ces bienfaits à la loyauté et à la dévotion. Vous n'imaginez pas le nombre d'individus capable de vendre leur âme pour de la terre et du pain.

    Du bout de l'ongle, Ni'Thêp circonscrit les murs de la cité sur son plan, avant de tapotter le bas du parchemin.

    Mais tout ceci ne se fera pas sans l'acceptation de certains impératifs. Nous travaillons ensemble, nous n'avons à rendre de compte que sur ce que nous faisons ici, et nous formons un front commun face au reste. La pire chose que nous ayons à redouter est la division... ou la rumeur de cette division. Ca veut dire que si nous continuons à nous réunir ici, il faudra murer tous les passages cachés afin que nul espion ne puisse venir surprendre nos paroles. De même je prendrais certaines précautions d'ordre magique la prochaine fois ... voilà messieurs ce que j'avais principalement à vous exposer. Je suppose que vous ayant ainsi pris au dépourvu vous n'avez pas eu le temps de préparer de quelconque contre projet ou d'idée divergente, mais donnez moi déjà votre avis sur ce que vous trouvez à redire.

    Je sais que je vous ai été imposée par des forces dont l'intervention ne vous apparaît pas, à l'origine, congrues dans ces lieux, mais vous n'aurez pas à regretter ma présence.

  21. #111
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    Un pacte audacieux, qu'elle leur proposait là. Une alliance ? Un bien grand mot. Disons un trio motivé par divers objectifs, et ils voyaient tous les trois qu'en travaillant ensemble ils arriveraient plus facilement à leurs fins qu'en restant isolés. Sur l'échiquier du pouvoir, ces calculs étaient risqués. Chaque mouvement de pièce pouvait faire tout basculer, d'un côté comme de l'autre, enclencher un véritable levier, parfois invisible jusqu'au dernier moment, lorsqu'il était trop tard pour faire marche arrière. Et l'on ne peut que se contenter de prier pour que la chute ne soit pas trop douloureuse....

    Mais les récompenses, les avantages à tirer de cette fragile situation étaient énormes. Le Chancelier considéra à nouveau les propositions de la succube. Oppresser le peuple sans qu'il le sache, surveiller ses mouvements dans le temps et dans l'espace, contrôler ce qu'il devait savoir et ce qu'il devait à tout prix ignorer... Une bien lourde tâche, mais il se sentait à la hauteur des attentes.

    Il se contenta de hocher silencieusement la tête tandis que Ni'Thêp discourait, puis lui répondit simplement :


    "Je n'ai pas d'attentes particulières. J'ai eu l'occasion d'avoir un aperçu conséquent du rôle que l'on attendait de moi, depuis quelques semaines, et je suis certain d'arriver à mes fins. Aux vôtres, pourquoi pas également ?" ajouta-t-il avec un petit sourire en coin.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  22. #112
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : le prophète gris]

    Sitôt rentré de sa petite promenade en compagnie du barde, le Chancelier fit le point sur cet étrange personnage. Certes, il avait assassiné l'elfe qui le gênait tant, mais son hésitation, son insistance pour le garder en vie ne lui plaisait guère. Pourrait-il lui devenir loyal, si exécuter une tâche si minime le rebutait déjà tant ? Mornagest en doutait. Il avait espéré, l'espace de quelques heures, pouvoir engager davantage le barde dans la Cité, lui proposer un poste intéressant, mais il apparaissait clairement maintenant qu'il s'était trompé. Du moins, tous les éléments corroboraient ses soupçons : ce semblant d'humanisme, ses manières un peu trop forcées...

    Sourcils froncés, le Chancelier appela un garde.


    "Convoquez-moi le bourreau. Sur-le-champ."

    Un ton péremptoire que l'homme avait appris à décoder, depuis le temps. L'ordre ne pourrait souffrir aucun contretemps.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  23. #113
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : le prophète gris]

    Quand le garde arriva pour lui notifier la convocation du grand chancelier, Morfea, était alors occupé à former deux apprentis sur une petite frappe dont la vie n'avait que peu d'intérêt. Celui-ci n'étant pas le seul à détenir les renseignements qu'il détenait, on pouvait se permettre de le perdre sans trop de conséquences. L'entrée inopinée du garde du chancelier interrompit donc la séance, et sur l'invitation de ce dernier, le bourreau laissa le soin à ses apprentis de tout ranger et partit séance tenante sur les talons de son visiteur.

    En quelques minutes, conduit par un carosse de la garde, le demi-elfe était sur place. Il fût directement introduit dans le bureau du grand chancelier qui n'eut en tout et pour tout, pas à attendre une demi-heure depuis le départ de son garde. Quelque peu perdu dans ses pensées, Mornagest en fut sorti par une voix qui puait la perfidie et qu'il reconnut de suite.


    - Messire, vous m'avez fait demander ?
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  24. #114
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : le prophète gris]

    Le Chancelier releva distraitement la tête de la pile de paperasses qui décorait son bureau. Encore des litiges commerciaux avec Manost... A croire que ces négociations avec Lothringen n'avaient servi à rien, sinon favoriser les occasions d'en venir aux mains entre les deux villes.

    "Ah, Nwalk. J'ai une nouvelle tâche à vous confier. Cette fois, point de meurtre, du moins, pas sans mon autorisation." Il vit un soupçon de déception orner le visage du bourreau.

    "Rassurez-vous, vous aurez sans doute votre compte d'amusement. Mais avant cela, je voudrais que vous espionniez un elfe. Je me méfie de lui. Vous avez peut-être entendu parler de Taliesin, ce barde qui se produit régulièrement au Mélandinopole ? Je doute de sa dévotion envers le chaos. Essayez donc de savoir où il se rend, qui il fréquente, et, pourquoi pas, connaître ses intentions."

    Il fixa le demi-elfe d'un air interrogateur.

    "Des questions ? Pour le paiement, ce sera comme d'habitude. Quelques deniers, et la protection renouvelée du Conseil. Autre chose ?"

    Mornagest était pressé d'envoyer le bourreau en mission. L'attitude de Taliesin était trop équivoque.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #115
    Date d'inscription
    February 2005
    Localisation
    Gaeïa
    Messages
    120
    [Quête : Le prophète gris]

    Taliesin ? Oui, cette consonance n'était pas inconnue pour le demi-elfe. Essayant de rassembler ses souvenirs, le bourreau fut en proie à une légère confusion, une sensation de souvenir lointain, enfoui quelque part... non si ce barde se produisait au mélandinopole, ce devait être la raison pour laquelle ce nom ne lui était pas tout à fait inconnu. La réflexion parut troubler Morfea un instant, sans que celà n'interpèle véritablement le chancelier.

    -Des questions ? Pour le paiement, ce sera comme d'habitude. Quelques deniers, et la protection renouvelée du Conseil. Autre chose ?

    Sortant de ses réflexions confuses, le bourreau se trouva un instant décontenancé. Des questions ? D'habitude, oui, il en avait toujours. Mais là, pour le coup, le chancelier avait été concis, clair et précis. Visiblement, il n'avait pas de temps à perdre en palabre, et cette affaire semblait l'accaparer tout particulièrement.

    - Il en sera fait selon vos désirs, messire.

    S'inclinant devant son supérieur, Morfea fit volte face et sortit immédiatement, en prenant la direction du Mélandinopole.
    La mort est mon seul guide
    La haine mon essence
    Mais moi, que suis-je ?

  26. #116
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 991
    Quête: le suaire d'éternité

    Vêtue de sa robe cérémoniale blanche, la prêtresse aurilite Anka fit son apparition dans l'antichambre. Elle venait exposer ses griefs au fonctionnaire qui controllait l'accès au palais.

    Depuis le rapt de la grande prêtresse Kerynn, c'est Anka qu'on avait chargé d'enquêter et de retrouver la disparue. Et selon leurs enquêtes, les Aurilites étaient parvenus à leur propre conclusion.


    -Je désire m'entretenir avec un haut conseiller au plus vite, ou le souffle glacé d'Aurile glacera cette cité en un hiver éternel.
    -Moi je prends des ordres que de Talos m'dame. Et les conseillers ne reçoivent pas aujourd'hui. J'ai bien entendu parler de votre "problème", mais il n'est rien que nous ne puissions faire.
    -Les garces d'Umberlie nous trahissent en enlevant notre grande prêtresse et vous ne faites rien? Bien sur, ce serait different si Aurile était la maitresse de Talos!
    -Cessez ce blasphème. Les prêtresses d'Umberlie sont vos alliés, vous cherchez sans doute dans la mauvaise direction.
    -Vous ne savez rien d'Umberlie. Le reine garce est prête a tout, même a s'attibuer le pouvoir des Aurilites. Mais soit, je règlerais ce problème d'une autre manière...

    Anka quitta l'antichambre dans un silence lourd de sous-entendus... Le fonctionnaire ferait peut-être quand même bien d'envoyer la garde surveiller le quartier des temples.

  27. #117
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 991
    Quête: miasmes et moisissures:

    Une certaine clameur régnait dans l’antichambre du Conseil.

    -Oh que si nous verrons les conseillers ! Les nôtres meurent, et ils ne sont pas non plus à l’abri !
    -Oui, nous ne nous laisserons pas faire !

    Deux hommes tentaient de forcer le passage auprès du fonctionnaire mélandien. L’un d’entre eux était Lord Durova, qui venait de perdre sa fille.

    -On m’a refusé d’enterrer ma fille, j’ai du brûler son corps sous prétexte de « santé publique ». Nous voulons sinon des réponses, au moins de l’assistance !

    Le deuxième homme, un noble visiblement, prit à son tour la parole.
    -Les conseillers ne sont pas plus à l’abri que les autres, et…

    Il fut interrompu par le fonctionnaire, prit d’une quinte de toux. Ce dernier porta ses mains devant sa bouche, et constata avec horreur qu’elles se couvraient de sang à mesure qu’il toussait. Puis le sang se mit à couler sans que le garde ne tousse, formant une flaque grandissante au pied de l'homme, qui ne pouvait que fermer la bouche pour stopper le flot.

    A l'aide! hurla Lord Durova. Son appel résonna dans l'antichambre.

  28. #118
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : miasmes et moisissures]

    Plusieurs gardes surgirent rapidement, et constatèrent les dégâts : un de leurs camarades était en train de se vider de son sang, par la bouche. Son visage blême contemplait la flaque rougeâtre qui gisait à ses pieds, tandis qu'il avait maintenant à peine la force de retenir le flot croissant de gicler par lampées entières.

    Il chut bientôt au sol, inconscient, et animé de soubresauts anémiques. Le coma ne fut pas long à venir, et, tandis que les gardes emmenaient son corps à toute vitesse dans un endroit qui serait maintenu secret, il décéda pendant le transport, emmenant avec lui les germes de la maladie qui l'avait rongé de l'intérieur en quelques jours seulement.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  29. #119
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est connecté maintenant Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages
    16 018
    [Quête : miasmes et moisissures]

    Les nouvelles des évènements à l'Antichambre, et de la mort de la fille de Lord Durova se répandirent dans le quartier telle une traînée de poudre. Les rumeurs circulèrent aussitôt, aussi folles les unes que les autres. Les dieux auraient décidé d'en finir avec cette cité malveillante, Lumenis serait impliquée dans cette affaire, le Conseil n'en aurait cure...

    Dans son bureau, le Chancelier ruminait les rapports reçus une heure auparavant. Le corps du garde atteint par la maladie avait été incinéré afin d'éviter la propagation de la maladie. Le prêtre qui l'avait examiné avant d'ordonner la crémation, n'était jusque maintenant pas touché, mais l'inquiétude était grande. Une épidémie serait catastrophique, surtout au vu des effets effroyables que le mal provoquait : des vomissements ensanglantés, des boursouflures sur le corps, et une mort rapide et douloureuse, en quelques jours, voire moins...

    Hormis ces réjouissantes nouvelles, Lord Durova faisait un scandale à propos des funérailles indécentes de sa fille.
    "Que cet idiot pourrisse en enfer !" songea Mornagest. Ne voyait-il pas que la situation était critique ?

    Il fallait agir vite. Et peu importait les moyens, la maladie devait être erradiquée sans plus tarder. Le guerrier donna quelques ordres à un soldat dans le couloir. Réunir des gens expérimentés, et essayer d'en dégager une solution efficace. Quant à Durova... s'il devenait trop encombrant, il pourrait toujours lui arriver un quelconque accident imputable à la maladie.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  30. #120
    Date d'inscription
    December 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages
    2 579
    [Quête : miam ! des moisissures]

    Arrivant directement du Temple d'Umberlie, Duorok gravit la volée de marche menant au parvis de l'Antichambre du Conseil et fit halte devant les gardes.

    "Il paraîtrait que le grand chancelier m'a convoqué ici, alors me voilà. Je suis Duorok Gutrash, Maître de Zaefal."

    Nul doute que ces imbéciles de gardes ne savaient pas qui il était...
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] L'Antichambre du Conseil
    Par Mornagest dans le forum Le Havre Bourgeois
    Réponses: 119
    Dernier message: 31/05/2013, 12h13
  2. [Bâtiment] Le Palais du Conseil
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 89
    Dernier message: 26/10/2009, 14h53
  3. [MODS] Sarevok dans l'antichambre
    Par Sephren dans le forum Le Bazar de l'Aventurier
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/08/2004, 21h02
  4. [BUG] [SPOILER] Bug à l'antichambre après Gromnir
    Par Velorien dans le forum La Taverne d'Amkethran (Baldur's Gate 2)
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/12/2003, 19h46
  5. [Quête] L'antichambre des Héros
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 73
    Dernier message: 28/08/2003, 15h01

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256