Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 456
Affichage des résultats 151 à 179 sur 179

Discussion: [Bâtiment] Théâtre de la Harpe Manostienne

  1. #151
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Quete : les Caves du Loyal
    J'ai le temps alors...

    Pour etre un sort commun de shamane gobelin, Saiko connaissait ce sort. Plusieurs nuees de criquet s'attaquerent aux trois poursuivants qui furent donc poursuivis a leur tour. Saiko savait aussi que le meilleur moyen d'en rechapper etait de s'eloigner le plus possible, assez loi du mage en tous cas.

    - Partons, je crois que nous n'avons plus rien a faire ici. je vous retrouve dehors...

    Il les attendit a l'exterieur du batiment, et il tenta d'appeler Shadji et Norak, qui repondirent immediatement, et son toutou qui

    (HRP= Combien de nuees d'insectes docteur ? Ca renseignerait grandement sur le niveau du mage qui a lance ce sort...)

    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  2. #152
    Drydo Invités
    Quête : Les Caves du Loyal

    Drydo jura en voyant apparaître tout les vieillards. En plus, ils se permettaient de parler par énigmes !!!
    Quand elle vit surgir une nuée de criquets qui se lançaient vers elle, elle détala à toutes jambes. Sans avoir jamais vu un sort semblable, elle se doutait qu'il ne serait pas bon pour elle de rester sur leur trajet.

    Elle sortit du bâtiment et rejoignit Saiko en jetant quelques coups d'oeil derière elle.


    - Où est Elza ?

    Et si l'elfe était resté dedans ? Drydo avait vu et constaté qu'elle était des plus capable. Mais n'ayant jamais vu de sortilège semblable, elle s'inquiéta.

    - Tu es sûr que ce sort ne peut plus nous faire de mal maintenant au moins ?

  3. #153
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Quête : les caves du Loyal

    Althéa ne comprenait rien à ce qui venait de lui arriver. Elle savait simplement que la chose qui lui était tombée dessus sortait du théâtre. Maintenant, elle saignait du nez, avait une grosse bosse sur la tête et les vêtements maculés de boue. Elle n’arrivait pas à comprendre ce qui s’était passé avant. Tout irait mieux une fois au Loyal si elle parvenait toutefois à y rentrer sans autre incident. En attendant, elle venait de voir une jeune elfe noire et Saiko, qu’elle avait déjà croisé le temps d’une quête pour retrouver une relique. Elle s’avança vers eux aussi vite que son dos endolori pouvait le lui permettre et dit doucement :

    « [color=#8470FF ]Si c’est du drôle d’énergumène qui est sorti du théâtre juste avant vous dont vous voulez parler, il ne vous fera aucun mal. Il vient de partir en direction du palais de justice. Si cela peut vous éclairer, il m’a lancé cela avant de s’enfuir[/color] »

    Elle leur montra une carotte avant d’ajouter :

    « [color=#8470FF ]J’ai essayé de le retenir, il n’a pas du tout apprécié. Si vous tentez de le poursuivre, je vous souhaite bien du plaisir[/color] »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  4. #154
    Drydo Invités
    Quête : Les Caves du Loyal

    Le regard de la drow fut attirée vers la carotte et une expression de haine pure passa sur son visage. Elle n'avait jamais vraiment aimé les légumes de la surface, mais elle commençait à cultiver une certaine répulsion pour les carottes. Quant à savoir pourquoi....elle la ramassa, se souvenant de la promesse qu'elle s'était faite au marché.

    - Il va me rendre folle ! Pourquoi ai-je écouté Titoeil ?

    Râla Drydo, visiblement mécontente. Elle avait l'impression de perdre du temps, et pourtant elle sentait au fond d'elle qu'elle n'échangerait sa place pour rien au monde. Enfin, il se passait quelque chose, et elle se sentait vivante, même dans la rôle de la marionnette.... Elle se tourna vers Saiko :

    - On le suit encore ?

  5. #155
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Quête: Les Caves du Loyal
    c'est vrai: en plus de donner une bonne vue, ça protège du soleil et des cancers du poumon et du sein, je viens de le lire dans Sciences et Avenir</span>)
    Elza sortit la dernière du théatre, tenant à la main une petite fiole contenant l'un des insectes (plus pratique que de retourner dans la zone d'effet pour regarder combien de temps il durera :notme. Elle jetta un oeil autour d'elle, plus appuyé dans la direction où avaient disparues les deux courants d'air
    "<span style=\'color:cyan\'>Eh bien, on a peut-être l'explication de sa vitesse excessive. On ne pourra plus être surs de leur nombre exact, mais, au moins, on peut s'attendre à ce qu'ils soient plus que prévu. Ce qui n'est pas encore réciproque, du moins, je l'espère.
    "
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  6. #156
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Quete : les Caves du Loyal

    - Bon, nous voila tous reunis. Sans le vieillard bien sur. Bonjour, Althea, heureux de recroiser ton chemin.

    Nous avons maintenant de cruciales informations sur notre proie : d'apres les sorts qu'il a lances et leur description, certaines personnes pourront nous renseigner sur ce qu'il est et sa reelle puissance. Et nous avons encore notre cher chien de guerre qui m'est maintenant fidele.

    Les vieillards, ou plutot le vieillard qui s'est multiplie par magie, d'apres moi, a laisse des instructions precises sur ce que nous devions faire. Nous allons nous rendre aux archives de Manost et demander des informations sur tout ce qui touche a la fois le Loyal Paladin, le Theatre, le Marche, des vieillards, et meme des carottes.

    Je ne crois pas que le vieillard veut que nous le suivions encore. Qu'en pensez-vous ?

    Question bonus pour Elza, quelle est l'explication a leur vitesse excessive ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  7. #157
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Pas loin...
    Messages 
    4 411
    Quête: Les Caves du Loyal
    Et une petite explication de texte</span>

    "<span style=\'color:cyan\'>Eh bien, Lorsque vous voyez une personne partir en courant vers un endroit et s'y trouver presque aussitôt , soit sa vitesse est vraiment étonnante, soit celui que vous avez vu partir et celui que vous avez vu arriver ne sont pas le même, vous comprennez? Une personne suffisemment rapide peut parfois donner l'impression d'être un groupe entier, mais l'inverse est également possible.
    "
    Elzen (mon blog, le Livre d'Argent). Statut : Plus ou moins dispo.
    RP : Angus Mivert, barde bricoleur (#3CB371ma fiche).
    Auteur de la Gigue des Ombres ; initiateur de feu le Projet nBg.
    Supercalifragilisticexpialidocious, Kupo !!

  8. #158
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Quete : les Caves du Loyal

    Oui, c'etait evident... Un truc simple pouvant berner n'importe qui, sauf Elza apparemment. Bon ca ne prouvait rien mais cela restait un element a verifier.

    - Theorie tres interessante, meme si je suis moi-meme partisan de l'utilisation de la magie... La prochaine fois que nous le croisons, je tenterai de le marquer d'un tir de bille discret sur une partie de ses vetements qu'il ne verifiera pas.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  9. #159
    Drydo Invités
    Quête : Les Caves du Loyal

    - Oui, Elza doit avoir raison....ce qui m'étonne, c'est ce qu'ils ont dit..."nous ne sommes pas ce que vous avez devant les yeux.".Pfffiou, toutes ces histoires de vieillards me fichent un mauvais mal de tête !

    Elle secoua la tête, comme si ça allait s'arrêter.

    - Bon...il va falloir lire plein de vieux livres poussiéreux, c'est ça alors ?

    Elle aurait bien rajouté : "sans moi ! "mais elle ne pouvait pas non plus laisser ses deux compagnons se débrouiller seuls.
    Les paroles mystérieuses des vieillards tournaient encore dans sa tête. Il fallait être fêlé pour dire de telles énigmes, et elle avait déjà la preuve que son viellard n'était pas très sain d'esprit ; mais ça l'intriguait de plus en plus, et elle mourrait d'envie de connaître le fin mot de l'histoire....



  10. #160
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Quete : les Caves du Loyal

    - "Nous ne sommes pas ce que nous voyez" peut a mes yeux signifier deux choses : il s'agit que d'une duplication du seul vieillard, ou alors ce ne sont pas du tout des vieillards en fait, ou alors les deux : un jeune rigolo qui maitrise l'illusion.

    Je ne pense pas que nous aurons a lire aucun livre, mais nous pourrons simplement interroger quelqu'un aux archives de Manost, quelqu'un qui s'y connait en histoire de Manost.

    Bon, et bien... Allons-y !

    Saiko prit alors le chemin de l'Office culturel de Manost

    Vers l'Office Culturel
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  11. #161
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Rapports diplomatiques

    [oui.]

    En revenant de la guilde des Gardiens des Arcanes, l'apprenti Isidore sur les talons, Lothringen hâtait le pas, non seulement parce qu’il craignait de rater le lever de rideau, ce qui n’aurait pas été très respectueux des usages, mais aussi parce qu’il n’avait aucune envie de demeurer seul avec lui-même trop longtemps. Il était même suffisamment préoccupé pour ne pas s’apercevoir de ce qu’il avait oublié de dîner.

    Son passage à la guilde n’avait pas été aussi fructueux qu’il l’espérait, puisqu’il n’avait pu contacter le mage qui aurait pu l’assister. Au moins, il avait pris conscience du problème, il avait essayé, et à présent il était impatient de se sortir de cette ornière : c’était un progrès non négligeable. Il était trop longtemps demeuré sans le savoir sous l’emprise fantôme de son maître. Il n’était plus temps de s’interroger sur les motivations d’un manipulateur sournois ! Il était temps d’être égoïste, de songer à sa santé mentale, de voir la magie comme une arme et de l’empoigner par la garde.

    Cette réaction… C’était affaire de pur bon sens, et pourtant, il avait fallu attendre six ans avant qu’il n’y parvienne. Qu’il ne parvienne seulement à nommer, à vouloir. Lui avait-il fallu l’aide d’un mélandien pour réveiller un simple instinct de survie ? Peut-être. Son intuition lui disait que la sagesse peut avoir plusieurs tanières, et que le chaos peut brouiller les pistes les plus sûres.

    Mornagest l’attendait sur les marches, l’air harassé, morose. Il souriait au crépuscule. Le conseiller ne put s’empêcher de le dévisager quelques instants. Ainsi, l'ambassadeur était venu comme il l’avait annoncé, en dépit de sa fatigue, de son envie, de ses hantises – pourquoi ? Lothringen lui rendit brièvement son sourire tout en le guidant à l’intérieur du bâtiment, où on leur indiqua une loge d’honneur fort bien placée, sur le côté droit de la scène. Le public étant particulièrement long à s’installer, il leur restait un peu de temps avant que le rideau ne se lève. Leur silence contrastait avec le brouhaha des manostiens qui cherchaient leurs places, en contrebas. Puis Lothringen, certain de rencontrer les pensées de son compagnon, voulut corriger l'erreur qu'il avait fait tantôt en laissant passer l'occasion d'en apprendre davantage :


    - Accepteriez-vous de me dire ce qu’il s’est passé au théâtre de Lumenis ? J’aimerais comprendre.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  12. #162
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    L'ambassadeur s'était laissé guidé par Lothringen, n'ayant jamais pénétré dans ce théâtre auparavant. C'était d'ailleurs le second qu'il visitait, celui de Melandis lui était également étranger. Il tentait de se détacher de la foule, s'efforçant de penser à autre chose. Mais le malaise restait. Il se savait agoraphobe, mais les conditions présentes ne faisaient rien pour lui faciliter la tâche. Il transpirait abondamment, de peur, presque de panique.

    Enfin assis, Mornagest respirait profondément, tout en essayant de dissimuler maladroitement son trouble au drow. Ce qui était ridicule, car il lui avait déjà fait part de ses craintes au sujet du théâtre.

    Lorsque Lothringen l'interrogea, la fureur monta immédiatement en lui. Puis, rapidement, il reprit le contrôle de lui-même, évitant par là de sortir une réplique acerbe. La peur revint, sourde et profonde, presque indicible. Car, pourquoi avait-il peur, finalement ? Que craindre ici ? Un autre coup d'état, ciblé, cette fois, sur le conseiller drow ? Tout cela était absurde, et il le savait. Néanmoins...


    "Je pensais que les évènements de Lumenis avaient été rendus publics. Mais autant vous raconter ma version des faits. J'assistais, comme ce soir, à une représentation théâtrale avec le Haut Conseiller Garfield. C'était une pièce satirique, et l'ambiance était tendue dans l'assemblée.".

    Il rassemblait ses souvenirs, et, contrairement à ce qu'il craignait, cela le détendait, comme si extérioriser ses craintes lui était salutaire. Il poursuivit, plus calmement :

    "Le comedien fut assassiné durant l'entracte. Bien sûr, le Haut Conseiller fut accusé d'avoir perpétré le meurtre, ou de l'avoir commandité. Le pouvoir était ouvertement désigné comme responsable de tous les maux, voyez-vous. Les soupçons furent donc naturellement portés vers lui. Nous avons dû fuir, Garfield, un de ses amis, et moi-même. Le reste de l'histoire est longue... je ne sais si cela vous intéresse."

    Son ton semblait indiquer qu'il ne voulait poursuivre, mais l'envie d'en finir une bonne fois pour toutes avec ces insistants souvenirs le prenait à la gorge. A quoi bon se renfermer ?
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  13. #163
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Rapports diplomatiques

    Il avait entendu parler de tout cela, bien sûr. Le dernier sursaut lathandrite. Un complot brouillon, hâtif, et mal géré, mais que sa témérité même portait en un instant au devant de la scène; un coup d'état bâclé qui n'était pas sans lui rappeler la tentative d'assassinat du Grand Emissaire. Qu'y a-t-il de plus dangereux qu'un fanatique aux abois, prêt à mourir pour son injuste cause, quitte à bafouer ce qu'il prétend défendre?

    Tout en observant les allées et venues des machinistes, Lothringen était fort curieux d'apprendre la version de Mornagest, même s'il ne s'attendait pas à en tirer le moindre profit dans l'immédiat. En attendant, il ne comprenait toujours pas pourquoi cette mésaventure avait laissé un tel souvenir au mélandien : c'était un guerrier après tout. Il ne devait pas en être à son premier péril mortel, non?


    "Continuez", dit-il simplement.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  14. #164
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    L'ambassadeur avait vaguement espéré que Lothringen s'en tiendrait là, mais sa curiosité était sans doute piquée au vif. De plus, il avait évidemment vécu des évènements qui n'étaient probablement relatés nulle part dans les greffes du continent. Mais ils n'avaient qu'une faible importance, comparé à la guerre civile qui aurait pu être déclenchée.

    "Un traître luménien, censé servir le pouvoir en présence, nous a arrêté, Agrippa et moi. Agrippa, l'ami de Garfield. Nous avons croupi en prison, quelque temps. Fort heureusement, une mélandienne est parvenue à nous libérer... Le reste est confus. Nous avons récupéré Garfield entretemps, ainsi qu'un autre traître mélandien engagé par un de mes advsersaires en ville. Nous avons pu retourner au palais présidentiel grâce à des souterrains connus d'Agrippa, et nous sommes arrivés en plein combat. Et alors que j'en décousais avec un fanatique, le traître m'a planté son katana dans la cuisse. Je ne sais comment, cet imbécile a raté son coup. J'aurais très bien pu ne pas être là pour vous en parler."

    Il s'arrêta, la gorge sèche après ce récit qui lui semblait interminable. Il en avait pourtant narré les quelques grandes lignes, sans entrer dans les détails sordides que peuvent donner ce genre de chasse à l'homme dont on est la victime.

    Cela dit, cette mésaventure lui avait permi de se faire quelques connaissances à Lumenis, et il n'en était pas ressorti amoindri, comme il l'aurait pensé avant. Mais il conservait son aversion pour les théâtres, avec, sans aucun doute, un soupçon de mauvaise foi provenant de son inculture notoire.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  15. #165
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Rapports diplomatiques

    - Sans doute, comme vous auriez pu quitter ce monde dans les caves Cordon Noir... Si cela peut vous rassurer, le scénario ne risque qu'assez peu de se reproduire. La pièce que nous allons voir est si peu satirique qu'elle a été préalablement approuvée par les autorités helmites. Si quelque chose doit y prêter le flanc à polémique, ce sera plutôt sa mise en scène...

    Les derniers membres du public prenaient place et le vacarme des conversations retombait peu à peu. La dernière remarque de Lothringen fut entendue des premiers rangs, mais à tout prendre elle ne surprenait pas; la pièce promettait de faire sensation précisément à cause de ses machines.

    Après s'être assuré que tout était en place, le directeur vint les rejoindre dans leur loge et prit place à leurs côtés. Le rideau se leva.


    "Le Triomphe d'Ao" était un drame rapportant avec un souci de fidélité historique tout à son honneur la fin du Temps des Troubles, et plus particulièrement l'Ascension de Minuit et de Cyric lors de leur comparution devant le Père des dieux. La première partie de la pièce relatait les dernières tribulations "humaines" de ses héros, alors qu'ils avaient enfin récupéré les tablettes du destin. Puis cela se gâtait: ils s'approchaient de l'Escalier Céleste, et Helm apparaissait pour leur barrer l'accès.

    Et c'est à ce moment-là que la première machine avait été enclenchée, sans le moindre problème apparemment: un gigantesque Dieu Gardien de bois peint de trois mètres avait jailli d'une trappe pour se dresser devant Cyric. Le dramaturge avait évidemment choisi le moment de cette apparition spectaculaire pour placer son entracte.
    Au baisser de rideau, Lothringen trépignait visiblement sur sa chaise d'impatience ou d'exaspération. Le directeur ne put s'empêcher de le remarquer.


    - Hé bien? Que pensez-vous de la machine? L'effet n'est-il pas réussi? Honnêtement?


    Et, en même temps, il lorgnait sur Mornagest avec l'air de l'appeler à son secours.


    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  16. #166
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    L'ambassadeur, totalement ignorant des règles de l'art dramatique, était quelque peu perplexe. Il ne savait au juste si la représentation relevait du génie, ou du plus pur crétinisme. Vu l'air las de Lothringen, il en conclut brièvement que l'oeuvre n'était pas fameuse, mais il se garda bien de le penser tout haut : qui sait s'il n'interprêtait pas à tort la moue sur le visage du drow...

    Dans un souci de diplomatie toute empreinte de tact, et, parce qu'il ne s'était pas aussi ennuyé qu'il ne l'avait craint en entrant en ces lieux, il rassura quelque peu le directeur :


    "Ne vous inquiétez pas, c'est très bien. Même si l'histoire est connue, les effets sont intéressants, vraiment."

    Il parlait d'un ton calme, presque amène. Il avait, le temps du premier acte, oublié ses peurs et ses perpétuels questionnements. Il était reconnaissant envers la pièce, même si ce n'était certes pas sa tasse de thé.

    Et les paroles de Lothringen l'avaient quelque peu rassuré quant à sa phobie des théâtres. Comme un petit garçon qui a peur du noir, seul dans sa chambre, le soir...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  17. #167
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Quête : rapports diplomatiques

    Le plafond du théâtre avait été peint. Des nuages splendides, une nature accueillante, un paysage dont rien ne semblait venir rompre la quiétude. Et pourtant … une trappe s’ouvrit sous un arbre. Une corde en descendit discrètement tel un serpent et alla se lover sur une passerelle. Etrange spectacle pour les spectateurs qui auraient levé la tête. Mais ils étaient tous captivés par le spectacle. Une silhouette menue descendit. Un léger grincement quand elle atteignit le bout de la corde. Elle se pencha de façon qu’on ne la voit ni d’en haut ni d’en bas. Seul un observateur bien avisé aurait pû la surprendre. Elle allait pouvoir profiter du spectacle en paix sans un quidam trop grand devant elle ni un nerveux pour taper dans son dos à travers les sièges.

    Althéa s’assit en tailleurs. Elle resta tarnquille jusqu'à l'entracte puis se décida à bouger un peu pour observer les autres spectateurs. Tout voir sans être vu. Tiens, des têtes connues. Lothringen et Mornagest. Ils semblaient discuter avec animation. De la machine représentant un des dieux apparue sur scène sans doute, assez impressionnante. Ils parlaient comme deux amis qui se connaîtraient depuis longtemps. En bas, le parterre était aussi animé. Les machines étaient l’objet de toutes les conversations. Certains les trouvaient grandioses, d’autres franchement horribles. Des enfants pleuraient devant ses monstres de bois et de fer. Quant à elle, elle tentait vainement de deviner quel dieu était représenté. Si Agrippa avait été là … Elle soupira. Mieux valait penser à lui quant il était présent plutôt que de se complaire dans le manque.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  18. #168
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Rapports diplomatiques

    La foule de l'orchestre vitupérait dans tous les sens. On distinguait néanmoins dans la cohue joyeuse quelques éclats de ce goût-là :
    « A bas le culte des choses ! brûlons ces images impies qu’on voudrait nous faire avaler pour des dieux ! »
    « Celui qui leur manque de respect, c’est celui qui s’en prend à leurs images, imbécile ! »

    Lothringen bouillait à l‘unisson de l’assistance. Et quand le directeur, se détournant de la salle, commit l’erreur de lui répéter la question à laquelle venait de répondre Mornagest, il lâcha la vapeur sans crier gare.


    - Soyons franc : quand votre image de Helm s’est dressée tout à l’heure, j’ai eu la furieuse envie de sauter sur la scène et de la débiter en menu bois de chauffage.
    - Mais…intervint le petit homme, outré de ce qu’il prenait pour un sacrilège.
    - Ne vous méprenez pas sur le sens de mes paroles, j’en aurais fait autant de l’image de n’importe quelle divinité, à commencer par la mienne. Je trouve tout simplement dérisoire et scandaleux de prétendre représenter sur scène un avatar divin fait de planches, de collages et de papier doré. Je vois venir avec angoisse le moment où un Ao grisonnant va descendre du plafond sur un nuage de ouate, avec un peu de fumée blanche pour masquer son bruit de ferraille. Car c’est bien ce que vous nous préparez, n’est-ce pas ?
    - Ohooo !Mais l’apparition d’Ao sera le clou du spectacle, je vous assure…

    - Je n’en doute pas. Avec un peu de chance, il ne l’enfoncera pas trop profondément, grinça le semi-drow, caustique.
    - Je ne comprends pas… Les autorités helmites ont approuvé ce spectacle : seriez-vous plus intégriste qu’elles ?
    - Elles n’ont pas vocation à censurer tout ce qui leur déplaît. Elles ont trouvé intéressante l’idée de vulgariser la vérité du Temps des Troubles, les cyriciens ayant trop longtemps joué à falsifier les événements… Je peux néanmoins vous apprendre qu’elles ont longuement hésité, alors même qu’elles ne faisaient que regarder le livret et ne connaissaient rien de vos projets de mise en scène. Des dieux joués par des machines ? Pourquoi pas des acteurs ! Nous parlons de personnes réelles, savez-vous, directeur ? Réelles, puissantes ! et susceptibles.
    - Nous avons déployé de grands efforts pour rendre nos représentations des dieux les plus belles qui soient ! protesta le directeur. Les machines sont de véritables œuvres d’art, et…
    - … Et flirtent dangereusement avec le ridicule. Tenez, l’avatar de Helm, par exemple… Qu’est-ce que c’est que croisement de paladin de foire et de pantin de quintaine ? Il marqua un temps. En réalité son avatar est intangible, et son armure terne, loin d’être étincelante, paraît bien avoir essuyé toutes les batailles de Tempus… C’est moins une image qu’une voix, moins une voix qu’une présence, et comment représenter cela ? Que de présomption dans un pareil projet.
    - Peut-être y en a-t-il aussi un peu dans vos paroles ? Vous affirmez des choses mais… qu’en savez-vous ?
    Le regard du semi-drow se fit un peu plus vague.

    - Je le sais, c’est tout. Et regardez un peu votre parterre.


    En certains endroits de la salle, on en venait aux mains contre certains agités.
    « Ce théâtre nous fera tous damner ! »
    « Sortez-le ! »

    L’excitation des spectateurs était sensible. Visiblement, le débat soulevé par Lothringen y faisait rage. Plusieurs agitateurs fanatiques avaient appelé la vengeance divine sur la tête de la troupe, et il avait fallu les évacuer. Heureusement, on avait prévu cela, et le service d’ordre était proportionné à l’enjeu. Le calme finit enfin par revenir.


    - Etait-ce bien malin de choisir une telle pièce pour la réouverture, directeur… Tout ce qui touche de près ou de loin à la religion est trop sensible dans cette cité. Savez-vous pourquoi je suis venu ce soir, du reste ? J’ai entendu des rumeurs de sabotage.
    - Ah ? Le directeur s’assombrit. Je ne savais pas que cela était public, conseiller. Ou alors vous êtes particulièrement bien informé. Oui, nous avons eu un incident ce matin sur la machine de Helm, mais nous avons tout réparé, le Vigilant en soit loué.

    Il dut bientôt s'interrompre, car le rideau se levait à nouveau...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  19. #169
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    L'ambassadeur avait suivi avec délectation l'échange entre le directeur du théâtre et Lothringen. Il était parvenu à éviter de donner son avis, totalement ignorant sur la question des représentations divines au théâtre. Il semblait néanmoins que la chose provoquait un véritable tollé, et ce, dans toute la salle.

    "En tout cas, votre pièce ne laisse personne indifférent", glissa-t-il rapidement au directeur, tandis que le rideau achevait de dévoiler la scène.

    L'ambassadeur nota également que Lothringen ne se cachait nullement pour affirmer qu'il n'était pas un suivant d'Helm. Non que la chose devait être ignorée en ville, mais il s'était demandé à plusieurs reprises si cet "affront" envers Helm était accepté par la population ; la réponse venait sans doute de lui être donnée.

    Le sabotage semblait avoir été déjoué. Etrange, que dans une ville aussi soucieuse de la religion, et en particulier, d'Helm, on ait cherché à vandaliser une icône de leur dieu tutelaire. Pareil affront envers Talos, à Melandis, eut valu de graves représailles à l'encontre des supposés coupables. Sans doute le loyalisme manostien n'était-il pas présent dans tous les esprits...

    Mornagest se rembrunit à cette idée. Encore une tentative de coup d'état ? Décidément, cette maudite pensée allait le hanter toute la représentation durant. Il se rongea nerveusement les ongles en attendant la suite de la pièce.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  20. #170
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Rapports diplomatiques

    La deuxième partie de la pièce était consacrée aux tractations entre le maître des dieux et la poignée de mortels et de divinités qui se pressaient à ses pieds. Tandis que le drame reprenait, l’effervescence se tassait peu à peu. Si l’on oubliait la délicate question de la mise en scène, seul un individu de mauvaise foi aurait pu décrier cette œuvre : elle était rimée avec élégance, et les acteurs campaient avec talent leurs dieux en devenir. Les machines elles-mêmes témoignaient d’un art consommé ; on avait poussé aussi loin que l’on avait pu le concept de son et lumière sans jamais recourir à nulle forme de magie ; il y avait là un parti-pris audacieux - et un grand déploiement d’ingéniosité, aussi bien.

    L’apparition d’Ao avait été particulièrement spectaculaire, à mi-hauteur, en fond de scène, dans un fracas de tonnerre parfaitement imité. La fumée et l’ouate redoutées par Lothringen étaient aussi de la fête, cela dit, et le semi-drow avait eu beaucoup de peine à réfréner un fou rire intarissable. Pour autant, tout se passait bien. On approchait du dénouement et aucunes des craintes des uns et des autres ne s’était réalisée. Il n’y avait pas eu de coup d’état, aucune machine n’avait refusé de sortir de son alvéole au moment voulu, aucun groupuscule intégriste n’avait interrompu la pièce de quelque tirade bien sentie. Sur scène, Cyric et Minuit rencontraient leur destin.

    Puis ce fut le finale. L’apothéose. Le triomphe d’Ao. Dans une explosion de lumière, les nouveaux dieux s’envolaient dans des niches au plafond tandis que le père des dieux – un acteur vociférant derrière une immense robe constellée, entouré d’une troupe de servants - empruntait une rampe ascendante pour sortir de scène en passant au-dessus des spectateurs. Les exclamations de surprise et d’admiration s’interrompirent brusquement quand - dans un fracas de tonnerre particulièrement bien imité - la rampe céda, projetant la lourde machine et la poignée d’acteurs qu’elle supportait au-dessus de la foule.

    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  21. #171
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    Alors qu'il était presque détendu, voyant que le déroulement de la pièce s'effectuait sans heurts, Mornagest sentit son pouls s'accélerer lorsqu'il entendit le vacarme produit par la rupture de la rampe soutenant les acteurs, mais se retint de dégainer par réflexe. Du reste, c'était inutile : pas de coup d'état en vue, mais surtout, une belle chute pour ces fous. L'ambassadeur avait l'impression fugace de les voir planer un instant sans jamais devoir choir au sol, telles de simples plumes sans cesse repoussées en l'air par le vent.

    Mais, une fraction de seconde plus tard, rampe et comédiens s'écrasèrent sur le public, avec un bruit infect de bris de bois et d'os, mêlé dans les hurlements de la foule qui commençait à s'éparpiller dans toutes les directions. Mornagest vit des gens sauter par-dessus les sièges, pour trébucher et se faire piétinner par d'autres qui cherchaient à gagner la sortie. Pitoyable façon de mourir...

    Il saisit la manche de Lothringen et lui souffla :


    "Il serait temps de penser à éviter de finir aplatis par ces imbéciles, vous ne pensez pas ?"

    Il avait, lui-même, une furieuse envie de sortir de cette cohue et se retrouver dans un espace suffisant que pour ne pas se sentir oppressé... et en sécurité.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  22. #172
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête : Rapports diplomatiques

    Lothringen ne lui répondit pas tout de suite, se contentant de lui saisir en retour l’avant bras avec une poigne peu commune, apparemment pour le dissuader de partir. Le mélandien au bord de la panique eut beau secouer le bras pour se dégager, la prise ne faiblissait pas : dans un corps si frêle, pareille force surprenait toujours... Mais le semi-drow n’ajouta rien, le regard toujours rivé comme par fascination morbide sur l’amas de fer, de bois, d’os et de chair hurlante qui s’agitait sur les fauteuils fracassés du parterre. Pour autant qu’on en pouvait juger, il y avait au moins trois morts et une dizaine de blessés graves. Quant au directeur, comme Mornagest, il paraissait au seuil de la panique et de l’évanouissement. Une petite voix hésitante remarqua dans leur dos:

    - Ce n’est pas que l’ambiance me plaise, mais… il vaudrait mieux ne pas bouger tout de suite. Tant que nous restons dans cette loge surélevée, nous sommes certains d’échapper à la cohue du rez-de-chaussée… Attendons la fin du mouvement de foule pour sortir à notre tour.

    Le conseiller se reprit enfin.

    - Isidore a raison, nous ferions mieux d’attendre un peu que ça se calme.


    - Nous pourrions sortir par l’entrée des artistes
    , suggéra le directeur. Ce serait plus prudent.

    - Non !

    - Que… Que voulez-vous dire, conseiller ?


    - Vous êtes le directeur de ce théâtre et la foule hébétée et sanglante qui s’amasse sur le parvis attend des explications rassurantes de votre part. Ils sont énervés et inquiets, n’importe quel agitateur peut en profiter : il faut les disperser dans le calme. Au plus vite.

    - Comment voulez-vous que je les rassure, si je ne suis pas rassuré moi-même ? « Le théâtre a été manifestement victime d’un attentat de fanatiques iconoclastes, il ne rouvrira pas avant des mois, rentrez tranquillement chez vous bonnes gens, barricadez-vous pour le cas où ils s'en prendraient aux spectateurs survivants, et soyez certains que ce ne sera pas le dernier » ?

    - Ou bien : « Les secours sont en route, veuillez leur faciliter l’accès aux blessés en vous déplaçant jusqu’à la place du temple, où l’on prendra vos noms pour l’enquête » ? Mieux vaut donner l’impression qu’ils peuvent se rendre utiles et que vous maîtrisez la situation, non ?
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  23. #173
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Quête : rapports diplomatiques

    Elle avait souvent entendu parler de coups de théâtre sans en comprendre la définition. Aujourd'hui, elle venait d'en saisir un exemple : le théâtre venait véritablement de frapper. Ou d'être frappé … La machine s'était écroulée. Dans la salle régnait la panique. Certains fuyaient, abandonnant les blessés et les morts, d'autres restés hébétés, d'autres encore réclamaient des secours. Une jolie panique. Elle se pencha d'instinct pour vérifier que Lothringen et son compagnon avaient été épargnés. Elle les trouva en train de parler à un personnage étrange, lorgnant désespérément du coté de la sortie de la loge. Ils semblaient indemnes mais ébranlés autant qu'elle par la péripétie. Le mouvement de la foule ressemblait à une vague menaçante qui aurait pû emporter. Elle remercia intérieurement le conseiller Manostien qui lui avait soufflé l'idée de suivre la pièce d'où elle l'entendait.

    Elissa avait donc vu juste. Mais était ce simplement un accident ou un sabotage. Une seule façon de le savoir. Se rapprocher. Quelques secondes plus tard, la passerelle était vite et la corde suspendue au nuage avait disparu.

    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  24. #174
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    Quête : rapports diplomatiques

    D'abord un semblant de calme, puis un calme relatif en lui-même. Mornagest cessait de s'agiter, d'échapper à l'emprise du drow. Sa poigne était surprenante, lui rendant le bras douloureux sous la pression, mais il rangea cette sensation au fin fond de sa conscience ; il y avait plus urgent. Il écouta attentivement les propos de Lothringen et du directeur, et acquiesça :

    "Le conseiller a raison. Mieux vaut éviter une émeute par sentiment de délaissement de leur part. D'autant que les inciter à sortir dans le calme ne peut qu'éviter davantage de victimes. Un mouvement de foule est difficile à contrôler."

    Il respirait profondément, à présent, et avait évacué la peur qui lui avait saisi le bas-ventre, lorsque la rampe avait cédé. Certes, il s'agissait probablement d'un attentat, vu l'acte de sabotage mal déjoué de ce matin, mais personne n'avait encore canardé Lothringen et lui-même de carreaux d'arbalètes empoisonnés, depuis une loge voisine. Restait à découvrir les auteurs de ce manège, et les châtier comme il se devait.

    Se tournant vers Lothringen, il demanda :


    "Quant à nous, que faisons-nous dans l'immédiat, après être sortis ?"

    A vrai dire, il ignorait les procédures en vigueur à Manost, concernant les enquêtes. Il devait encore y avoir des différences notoires avec Melandis.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  25. #175
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Rapports diplomatiques

    « A vrai dire, Mornagest, je n’en ai aucune idée. Ce n’est pas mon rôle que de gérer ce genre de crises, plutôt celui de la section d’enquête de la garde... »

    Il reporta son regard sur le mélandien, songeant enfin à lui libérer le bras. Ça allait lui faire un sacré bleu.

    « Désolé... Pour ce qui vous concerne, vous n’êtes pas vraiment en sécurité. Mes gardes du corps doivent être encore dans la masse des spectateurs… S’ils n’en ont pris tous seuls l’initiative, j’en enverrai un alerter le Fort. Et si ceux de là-bas ont besoin de notre témoignage, inutile de les attendre, ils n’auront pas beaucoup de peine à nous retrouver. Il murmura encore. La situation risque d’être explosive et je suis un peu trop drow pour apprécier longtemps les bains de foule... »

    Ils attendirent quelques temps avant de sortir à leur tour. La foule hagarde s’était amassée sur le parvis du théâtre, n’ayant pas le réflexe de se disperser. Des échauffourées éclataient un peu partout : certains spectateurs, persuadés de reconnaître le sourire aux lèvres les prophètes de malheur qui avaient été exclus à l’entracte, les soupçonnaient d'avoir tout manigancé et en venaient déjà aux mains. D’autres spectateurs semblaient prêts à les rejoindre… cela pouvait tourner au lynchage… Mais l’arrivée tardive du directeur, du conseiller, de l’ambassadeur et de l’apprenti mage fit provisoirement diversion. Les regards se reportèrent sur les marches. Et les cris les prenaient à parti...
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  26. #176
    Date d'inscription
    November 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 111
    Quête : rapports diplomatiques

    Althéa s’était mêlée discrètement à la foule, à l’affût du moindre indice mais partout, elle n’entendait que des soupirs, des pleurs et les râles des blessés. Des enfants appelaient leur mère, des femmes cherchaient leurs maris … Partout, du sang et des larmes. Une vraie tragédie. Elle aperçut Lothringen et son compagnon. D’instinct, elle chercha à les rejoindre mais la foule s’amoncelée soudain sur le parvis du théâtre. Un homme, vraisemblablement le directeur semblait vouloir s’adresser à la foule. Et il parla en effet :

    « Mesdames et Messieurs,
    Au nom de tout le personnel du théâtre, je vous présente nos plus sincères excuses. Sachez cependant que nous ne sommes pour rien dans ce qui s’est passé. Nous avons fait monter puis vérifier le matériel par nos meilleurs experts. La défaillance n’est donc pas de notre ressort. Nous voulions vous montrer le meilleur, faire honneur à nos dieux. Et ce n’est certes pas Helm qui a abattu sur nous son courroux mais des puissances autres. Ces gens là pensent que les dieux ne doivent pas être représentés.
    Ils sont contre les machines, contre le progrès. Nous savons tous que cette mise en scène audacieuse susciterait des réactions obscurantistes... J'en discutais du reste avec le conseiller à l'entracte et il m'a fait part de sa désapprobation ...

    Mais nous ne devons pas nous arrêter à de telles réactions … Nous devons marcher la tête haute et faire face. Nous ne voulons pas d’un monde attaché à ses principes mais un monde qui accueille avec joie le progrès. Pour certains, les dieux ne se représentent pas …On ne doit faire figurer que l’intelligible et le sensible. Certains ont même vu d’un très mauvais œil l’ouverture du théâtre. Nous ne voulons pas devenir comme ces Mélandiens incultes qui méprisent l’art de la scène. Mais vous méritiez plus ! Et nous allons prendre notre revanche, croyez moi ! Dans quelque temps, la machine sera remise en état et vous pourrez voir à nouveau le triomphe d’Ao. En attendant, vos billets vous serons intégralement remboursés
    »

    Un brouhaha confus monta alors de la foule. Un brouhaha dans lequel les noms de Lothringen et de Mornagest revenaient souvent. Certains commençaient déjà à leur envoyer des regards noirs. Rien de bon tout cela, vraiment rien de bon. Il fallait qu’elle les rejoigne et vite …
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #177
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    Peu soucieux des cris qui s'élevaient de la foule à leur égard, l'ambassadeur s'approcha en revanche rapidement du directeur pour lui souffler dans l'oreille, avec un ton mauvais dans la voix :

    "Vous l'ignorez peut-être, mais je suis un mélandien... inculte, semble-t-il. Et, quant à l'obscurantisme de mon ami Lothringen, je vous suggère de reconsidérer vos propos. La situation est suffisamment tendue comme cela. Nous en reparlerons..."

    Il se redressa et regarda alors la foule en colère. Etrangement, eux avaient l'air de l'avoir reconnu comme faisant partie de l'empire du Chaos. Etait-ce peint sur son visage ? Peu importait. Il fallait calmer les esprits.

    Mornagest s'adressa aux gens en ces termes :


    "Je conçois que votre colère soit grande, mais sachez que les employés du théâtre ont tout mis en oeuvre pour que le spectacle de ce soir soit une réussite. L'accident est indépendant de leur volonté... et de la nôtre. Croyez bien que nous en soyons les premiers consternés."

    Il avait peu d'espoir qu'ils le croient, mais qui ne tente rien...
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

  28. #178
    Date d'inscription
    February 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 340
    Quête: Rapports diplomatiques

    Tandis que le directeur entamait son discours, Lothringen regardait la foule geignarde qui rougeoyait dans la pénombre nocturne. Des images du passé lui revenaient en mémoire avec une surprenante netteté. Cité des plaines Etincelantes. Son nom déjà ? Mon sort de déguisement qui prend fin en plein milieu d’une rallonge de permanence tardivement annoncée. Les regards stupéfaits de mes compagnons d’arme. Le rictus. L’attroupement. Les lames qu’on tire au clair. Les griffes. Les cris. La poursuite. La magie. Foule bariolée du Calimshan. Mezran. Ma capuche a glissé. Courir à travers le marché, renverser les étals. Les odeurs d’épices, le soleil qui m’aveugle ; les melons dans leurs jambes, les poireaux dans leurs yeux. Pas le temps de rire, incanter. Invisibilité, vol, téléportation ? Je ne me souviens plus. Peu importe. Recommencer… ailleurs. Autre rive. Autre temps. Foule des mendiants mélandiens, quand ils m’ont vu donner la pièce à une enfant. La ruelle bordée de taudis, les bras sales. La cupidité dans leurs yeux stupides. Leur épaisseur qui me broie les côtes. Erszebeth, Cyric, à jamais perdus par leur faute. La magie sur les toits…La magie qui m’a toujours tiré de ces situations. Je n’aurai pas de magie ce soir... Fichu cauchemar ! Je hais les foules.

    « ...Nous avons fait monter puis vérifier le matériel par nos meilleurs experts. La défaillance n’est donc pas de notre ressort. »

    Idiot ! Il valait mieux laisser croire à un accident.
    Quant à la suite… Calamité ! Il le fait exprès ? ! Et j’ai entraîné Mornagest dans ce guêpier ! Du calme. Assume. Pas de sorts, mais tu as encore la garde pour toi. On respire. On se tire, oui ! Et pas question de laisser ce gnome malveillant s’en tirer comme ça.


    Heureux de voir que Mornagest avait réagi le premier sans perdre son calme, il prit la parole à son tour. Minimiser l’incident. Ne surtout pas laisser voir son trouble.

    « Je condamne cet attentat autant que vous tous. Ce n’est pas parce qu’on n’apprécie pas tout d’un spectacle qu’on approuve une tuerie. Maintenant, je vous demande de me suivre dans le calme jusqu’à la place du temple, afin qu’on puisse vous recenser. »

    Lothringen fit un signe de main aux gardes du corps qu’il avait reconnus dans la cohue, tout en entraînant de l’autre le petit directeur. La foule était trop agitée pour qu’il soit temps d’essayer de la raisonner, à son avis ; mais mieux valait la déplacer vers un endroit plus vaste… et mieux gardé. Comme il avait pu le vérifier la veille en compagnie de Mornagest, la place du temple, à trois rues de là, grouillait de paladins.
    Si leur seule vue ne suffisait pas à les calmer, il y avait encore le recours des sorts d’apaisement…Repérant Althea qui les rejoignait, le conseiller lui demanda hâtivement d’avertir là-bas un officier du problème massif qui venait vers lui.

    Ils se mirent en route, les gardes faisant cordon. La foule, menaçante, nerveuse, les suivait lentement. Lothringen eut conscience que si un seul d’entre eux accélérait la cadence, la foule se mettrait à courir à leur poursuite… et que ce serait la curée.

    Soustrait au regard de Lothringen par les larges épaules d'Isidore, le directeur jetait des regards avides entre les cottes des gardes, comme s'il cherchait la faille...




    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  29. #179
    Avatar de Mornagest
    Mornagest est déconnecté Chantre du mauvais goût
    Date d'inscription
    October 2003
    Localisation
    Juste derrière vous, prêt à hurler BOUH !
    Messages 
    16 139
    [Quête : rapports diplomatiques]

    L'ambassadeur s'était lui aussi mis en marche vers la place du temple. A vrai dire, il n'avait d'autre choix que d'accompagner Lothringen et tenter de calmer la foule, dont ils étaient tous les deux - même trois, avec le directeur - la cible de ses foudres. Et les quelques tentatives d'apaisement du conseiller et de lui-même n'étaient guère suffisantes, il leur faudrait sans doute des preuves, une enquête, des vrais coupables... tant de choses à gérer...

    En attendant, le pire était probablement passé, et le coup d'état tant redouté par Mornagest n'était, semble-t-il, qu'un grossier attentat mal préparé, et dont les dégâts avaient été limités. Dommage que le sabotage n'ait pas pu être réellement déjoué. C'était d'ailleurs étonnant que la surveillance ne fut pas accrue après avoir contrecarré cette première tentative de sabotage. Le directeur y était-il pour quelque chose ?

    Alors qu'il songeait à cette possibilité, le guerrier porta son regard sur le gnome, qui semblait jeter de nerveux coups d'oeil alentours, comme s'il attendait quelque chose... un autre incident, pour fuir ? Ou, tout simplement, une façon de se faufiler entre les gardes et se perdre dans la cité ?

    Se rapprochant de lui en quelques larges enjambées, il posa sa main, gigantesque par rapport au directeur, sur son épaule, et lui souffla à nouveau :


    "N'ayez crainte, nous veillons sur vous." Il le poussa un peu, de manière à le maintenir entre lui et un autre garde, avec l'ami de Lothringen sur ses talons. "Restez là, vous êtes en sécurité".

    Il affichait un sourire narquois, que le gnome ne pouvait voir, puisqu'il regardait devant lui tout en marchant. Il se savait désormais surveillé.

    Direction > La place du temple.
    Administrateur général, également en charge des sections The Witcher, Torment, Icewind Dale et Morrowind. Je modère dans cette couleur.

    Rejoignez Melandis, la Cité du Chaos
    La biographie de Mornagest ainsi que ses quêtes et sa couleur RP #6C84FF ; la biographie de Henk et sa couleur RP #3BBB34

    "Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes."
    (Lewis Caroll)

Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 456

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Nouveau théâtre de la Harpe
    Par Lothringen dans le forum Les Arcades
    Réponses: 111
    Dernier message: 12/02/2019, 18h22
  2. [Bureau] Recrutement de la garde manostienne
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 48
    Dernier message: 08/04/2006, 23h34
  3. [Pièce de thêatre] (Co-écrite)
    Par Eldora dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2006, 11h34
  4. [Guilde] La Harpe de Lune
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 25
    Dernier message: 23/10/2003, 18h51
  5. La longue préparation d'une pièce de théâtre
    Par Alcior dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 158
    Dernier message: 17/08/2003, 21h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250