Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 179

Discussion: [Bâtiment] Théâtre de la Harpe Manostienne

  1. #91
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Une fois qu'Elissa et le paladin l'eurent soigné, il s'empressa de leur faire un rapport.

    - Un autre groupe d'assassin, différent du premier, est à nos trousses. Et ils sont d'une autre trempe. Ce ne sont pas de simples assassins professionels, ce sont des mages mauvais. L'un semble être nécromancien tandis que l'autre invoque des créatures à tour de bras...

    Ils nous ont retrouvés grâce au flair d'une louve magique, ils sont malins.

    Je suis finalement content de m'être fait trouer la jambe, ils se sont dévoilés au grand jour (même si c'est la nuit). Qui sait ce qu'ils auraient pu apprendre sous le couvert de l'invisibilité...
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  2. #92
    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Paname
    Messages 
    1 859
    Mmmm, ces engins-là sont vraiment difficiles à manier, avec un arc ou une bonne dague, je lui aurai transpercé le dos! dit Ben-j en rendant son arbalète à une des assassins qui l'accompagnait.

    Quoi qu'il en soit, ça apprendra à ce jeune fauve à modérer son enthousiasme.
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  3. #93
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Après que les nerfs de chacun se soient reposés, Saiko coupa-court à l'inactivité qui s'installait.

    - Nous devons recerner nos objectifs ! Ils peuvent être :
    - remonter à la source des agressions et éliminer le commanditaire de ces assassins
    - s'enfuir encore mais cette fois-ci dans un lieu plus discret que ce théâtre et à mon avis dans une autre ville que Manost : les assassins y sont trop bien installés pour qu'on reste inaperçus.
    - tuer Martial et tous rentrer chez nous en nous partageant la prime
    - je plaisantais à la proposition précédente

    Je ne sais pas ce qui a retenu les assassins à l'extérieur mais nous devons nous dépecher d'agir avant qu'ils ne reviennent. Je peux faire en sorte que nous disparaissions sans laisser de traces, si nous quittons la ville et partons à travers les forêts, je pourrai nous donner un avantage certain.

    Nous devons en tout cas mettre en commun les informations que nous possédons. A commencer par toi, Martial. Je ne sais pas encore qui veut et pourquoi cette personne voudrait-elle ta mort. Qu'as-tu à me/nous dire ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  4. #94
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    634
    Le Maréchal avait placé ss hommes dans l'esapce restreint que former la bibliothèque. Neufs guerriers en armure complète, ça prenait de la place. Cependat, tous connaissaient la discipline, et rapidement chacun choisit sa position.
    Hugues plaça deux hommes équipés d'arbalète à la fenêtre. Ils seraient chargés de faire un tir de couverture, et d'éliminer le plus rapidement possible le maximun d'adversaire.
    Après l'épisode malheureux de Saiko, il avait ordonné à ses hommes de redoubler de vigilance. Apparemment, de nouveaux ennemis étaient présent, et ils ne semblaient pas rigoler. Cela faisait donc deux groupes d'assassins pour un seul homme. Hugues se posait de nombreuses questions sur ce Martial, quand il entendit les paroles de Saiko. Désireux d'en savoir plus, il se rapprocha de l'embrasure de la porte, pour avoir un oeil sur le hall d'entrée, et une oreille aux paroles et une oreille sur ce qui se disait derrière lui.

  5. #95
    Sire de la Canne Invités
    Il me semble qu'il vaudrait mieux que nous ne restions pas ici à attendre patiemment que les assassins viennent nous cueillir telles des pommes trop mûres qui seraient tombées par terre.

    Il faudrait donc que nous partions d'ici au plus vite. Et je soutient la proposition de Saiko qui consiste à partir dans la forêt. Il me semble qu'ensuite, nous pourrions aller à Luménis pour rallier d'autres personnes ou alors essayer de trouver d'où viennent les assassins et de remonter jusqu'à la source.


    Il attendit que ses compagnons lui donnent leur avis.

  6. #96
    Mérillym Martial Invités
    "Hum Wilhelm, je suis tout à fait d'accord avec ta proposition, mais il va falloir que tu m'expliques comment nous allons pouvoir sortir tous, sans se faire repérer par la multitude d'assassins, qui à l'heure actuelle doit-être en train de quadriller les rues du théâtre. Nous sommes faits comme des rats. La seule solution que je vois est d'établir des protections -magiques ou pas- de toutes sortes autour du bâtiment. Donc si parmi vous certains en possèdent les pouvoirs, vous avez mon feu vert, allez-y. Enfin, Wilhelm, je suis ouvert à touttes propositions, mais j'aimerais que tu m'expliques ton plan de fuite, car là, excuses-moi, je ne vois pas comment..."

    En finissant sa phrase, Martial rejoignait l'avis de son ami, pourquoi les assassins ne passaient-ils pas à l'attaque ? Quel mystérieux projet avaient-ils en tête ? Bah ils étaient prêts et Martial alla faire un tour pour vérifier que tout le monde était à sa place...

    [HRP : A Saiko, je réponds à ta question demain, mais si tu veux plus d'infos, vas voir ma biographie :notme2: ]

  7. #97
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    (HRP = je réponds à ta place, Meryllim, corrige-moi si je fais des erreurs. Je te fais discret tout de même sur ton passé...)

    - Un homme puissant à besoin de me faire disparaître pour assouvir ses ambitions... Il veut me voir mourir à n'importequel prix. Je ne puis en dire plus pour l'instant, pour ma sécurité. Je ne peux que vous jurer mon intégrité et mon innocence sur tous points.

    Saiko et les autres durent bien se satisfaire de cette raison, pour le moment...

    - Il fait jour maintenant, Martial. Je doute que les assassins osent nous attaquer en pleine rue, aux milieux des passants et des gardes qui patrouillent depuis la vague d'assassinats. Surtout que si on observe bien, nous sommes une grosse quinzaine, dont pas mal de paladins. Hughes peut nous escorter jusqu'aux portes de Manost, d'où nous pourrons couper à travers la fôret. Je peux facilement nous faire passer inaperçus dans cet univers qui est le mien...

    A Luménis, nous trouverons sûrement de nouveaux alliés, qui seront ravis de pouvoir nous aider face aux Mélandiens. Ceux-cis seront forcés d'emprunter les voix normales pour rejoindre Luménis, et ils mettront plus de temps que nous, surtout si Hughes fait poser des avis de recherche grâce aux descriptions des assassins que je peux lui faire.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  8. #98
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook devenait de plus en plus anxieux quant à ce qui allait advenir d'eux, et ajouta :
    - Quoi qu'il en soit, si nous décidons de sortir du théâtre, il va falloir rester serrés, très regroupés, pour assurer une défense des plus efficace, je pense. Mais n'y a-t-il pas un refuge plus près et aussi sûr que Lumenis ? Le temps d'arriver là-bas, nous risquons de tomber, ou plutôt nos "amis" risquent de nous tomber dessus entre-temps, non ? Je crois qu'il faut revoir ou développer le plus possible le plan...


  9. #99
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    - C'est vrai que je ne connais rien aucune ville autre que Mélandis, Manost et Luménis. Mes aventures ne m'ont pas fait découvrir d'autre ville. Que proposes-tu dans ce cas, Shinook ?

    En tout cas, je répète que je pense que nous ne craignons rien des assassins de l'extérieur, nous sommes protégés par le soleil et les passants. A condition que nous partions de jour.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  10. #100
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook, ravit qu'on lui demande son avis, répond avec toute honnêteté :
    Et bien, n'étant ici que depuis peu de temps, je ne connais pas d'endroits sûrs, à part le Fort de la Garde, bien sûr ( :notme: :rigoler: )...
    Se tournant vers ses autres compagnons :
    Quand pensez-vous mes amis ?


  11. #101
    Sire de la Canne Invités
    Le fort de la garde. Hahaha. Pourquoi ne pas mettre en plus des panneaux pour leurs indiquer le chemin. Devant l'apparente perplexité de ses compagnons, Wilhelm s'expliqua. Vous voyez, je ne pense pas qu'il y ait un endroit plus évident que ce lieu et que donc, les assassins s'y rendraient immédiatement.
    Et quant à la sécurité du lieu... Si quelqu'un veut entrer quelque part, il y entrera.
    Comme je l'ai déjà dit, je suis d'accords sur le fait qu'il faille partir. Mais pas pour aller n'importe où. Pour moi, l'endroit le plus sûr est l'antre du lion. C'est à dire dans le port.



  12. #102
    Luthien Invités
    Sortant brusquement de sa torpeur, Luthien regarda Wilhelm, et réfléchit à ce qu'il avait dit.

    "Hum... oui, je... je crois que Wilhelm a raison, fuir sans cesse ne nous... enfin, ce n'est pas une solution. Soit on s'installe quelques part et.... et on attend, on se prépare à... à la bataille. Soit on fuit, sans jamais... s'arrêter. je... je suis pour la première de... de ces deux solutions."

  13. #103
    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    Fleurus
    Messages 
    215
    Tandis que ses compagnons commençaient à exposer leur point de vue, Djecks s'appuya contre le mur du fond et mit de l'ordre dans ses idées.

    La situation était claire : les assassins savaient où ils se trouvaient et chaque seconde perdue voyait probablement leur nombre augmenter.

    Dès lors, valait-il mieux se barricader ici et lutter jusqu'à la mort ou tenter une sortie et changer de repaire?

    Si on quittait le théâtre, quel serait leur prochaine destination? Y seraient-ils plus en sécurité? Et si oui, pendant combien de temps?

    Après tout, c'est lui qui les avait amenés ici, dans son théâtre. A cette pensée, le barde ferma les yeux : son théâtre, la première véritable maison qu'il avait depuis qu'il avait quitté ses parents.

    Allait-il l'abandonner à la fureur de ces chacaux sanguinaires? Non, il ne le pouvait pas.

    Envahi par une résolution aussi soudaine qu'inexpliquée, il rejoignit le reste de ses compagnons et, juste après Luthien, leur exposa sa position.

    - "Je ne pense pas qu'une fuite perpétuelle constitue la solution pour nous. Pour ma part, je ne laisserai pas ces sagouins souiller mon théâtre de leur présence répugnante, et je suis prêt à lutter jusqu'à mon dernier souffle de vie.

    Je pense que, au lieu de les laisser venir, nous devrions lancer une attaque préventive, en essayant de capturer un de ces scélérats pour savoir qui est à l'origine du contrat sur Mérillym.

    Je ne suis pas chef, je ne suis pas soldat, mais il y a une limite à tout. Je me rallierai à la majorité, quelle qu'elle soit, mais vous connaissez maintenant ma position"
    .

    Sans prêter la moindre attention aux regards surpris de ses compagnons devant la hargne subite du barde, Djecks alla s'asseoir sur une chaise et se mit à aiguiser ses dagues de jet.
    Djecks
    Que d'autres chantent l'Italie
    L'Espagne ou bien la Riviera.
    Amis, chantons la Wallonie,
    Qui vaut mieux que ces endroits-là

  14. #104
    Elissa Keens Invités
    Apparement absorbée a soigner Saiko, et a essayer d'observer ou pouvait se positionner le tireur embusqué , Elissa eut un sursaut en entendant la proposition de Djecks ... elle aussi en avait plus qu'assez de fuir et fuir sans cesse.

    Quitte a se battre , autant se battre sur le terrain et au moment de notre choix , c'est sur . De plus , nous avons un prisonnier, ne l'oubliez pas , et j'ai les moyens de le faire parler ( ) , d'une maniere radicale. Donc pour l'interrogatoire , faite lui avaler ceci , dit elle en tendant une fiole et il sera plus bavard qu'une pie ... Maintenant , quant a sortir sous les tirs de carreaux d'arbalete , je ne suis pas tres volontaire pour en essuyer les tirs ... surtout empoisonnés. Saiko a eu de la chance que le poison ne semble pas faire effet .... Y aurait il une autre sortie que la porte principale, cher Djecks ?
    Elle termina sa phrase , connaissant deja la réponse ... malheureusement ils allaient peut etre faits comme des rats ...

  15. #105
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    La decision commune tendait vers l'idee de se battre et de determiner au moins qui etait l'instigateur de ce mandat d'assassinat.

    - Je n'aime pas ca. Je ne me sens pas en securite dans les espaces fermes. Je ne veux pas attendre ici que les assassins, d'un nombre inconnu, entrent de toutes part et nous coincent ici.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  16. #106
    Calisto Invités
    Étant nouvelle, et après avoir tiré sur Saiko, Calisto restait dans son coin sans mot dire. Elle avait écouté ses compagnons, Saiko n'avait pas l'air fort d'accord avec les autres, cela dit, combien pouvaient-ils être dehors? 10? 15? Ele ne pensait pas que plus de personnes passeraient innaperçues dans la ville... Elle regardait ses compagnons, 17 compta t'elle rapidement, elle se dit que peut-être ils avaient raison, on devrait attendre ici...

    Puis comme Djecks, c'était chez elle ici, le Théâtre qu'on lui avait confié, elle voyait Sire de la Canne s'affairé à mettre ses pièges, avec un pincement au coeur elle se rendit compte qu'après la bataille il ne resterait sans doute rien de ce pauvre théatre...

    Elle s'en allait s'asseoir près de Djecks, qui affutait ses dagues, elle fit de même avec son épée... Elle ne lui dit rien, mais le regard qu'ils croisèrent en disait suffisement...

  17. #107
    Sire de la Canne Invités
    Sire de la Canne se permit de répondre à Elissa qui semblait s'inquiéter du fait qu'il pourrait n'y avoir qu'une seule sortie.

    N'aie aucune inquiétude. Pour l'instant, il n'y a qu'une sortie. Mais n'oublie pas les explosifs que j'ai placé sur le mur du fond. Il sont prêts à nous créer une voie de sortie.

  18. #108
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Une fois qu'Elissa eut termine de soigner Saiko, celui-ci demanda le serum de verite a Elissa. Elle lui donna les instructions necessaires a son application.

    Le felin bipede se posta en face du prisonnier.


    - J'ai quelquechose pour toi qui te rendra plus bavard que si tu avais bu un tonnelet de biere.

    - Cause toujours, tete poilue !

    - Je ne vais pas perdre mon temps...

    Saiko pinca le nez du prisonnier et plaqua sa main sur sa bouche. Il resta ainsi pendant deux minutes. Puis il retira sa main, et le prisonnier put ouvrir grand sa bouche pour remplir ses poumons vides d'oxygene. Saiko en profita pour lui verser le contenu de la fiole au fond du gosier.

    Le prisonnier hurla d'abord qu'il ne dirait rien, qu'il n'etait au courant de rien. Puis apres quelques instants ils sembla begayer. Le begaiement fit place au silence. C'est alors que Saiko posa sa premiere question.


    - Qui t'as envoye ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  19. #109
    Elissa Keens Invités
    L'assassin n'etait pas particulièrement coopératif. Mais quand on le força a avaler cette potion , ses idées commençaient a se brouiller .... il restait encore lucide pour un temps toutefois

    J'ai dit que ... je... ne ... dirais ... rien dit il , alors que sa voit se faisait de plus en plus faible.

    Saiko reposa sa question une fois encore. Et encore . Et encore ... quand finalement ...




    La guilde nous as ....dépéchés ici pour le compte d'un ... homme ... nous n'avons pas eu son nom .... seul le Grand Maitre le connais et il ne nous as pas dit



    La fin de sa phrase se perdit alors que sur le devant du théatre se répandit une vague de chaleur atroce ainsi que des cris.

    Sous les yeux des paladins , deux zones du murs commencerent a scintiller , puis a devenir pratiquement translucides ... Cela dura juste quelques secondes ou chacun regarda ébahi le phénomene quant le mur laissa place a l'exterieur. Un vent froid se précipita a l'interieur du théatre et les deux paladins avec l'arbalete qui guettaient les visiteurs eurent juste le temps de commencer a viser sur une des personnes présentes non loin de la quand leur monde explosa.

    Deux boules de feux lancées simultanément dans les deux zones creusées dans le mur avaient explosé . La premiere avait frappé dans une salle ou heureusement personne n'etait resté depuis l'interrogatoire du prisonnier , mais la deuxieme arriva droit sur un paladin , qui n'eut que le temps de lever son bouclier devant lui pour finalement se retrouver projeté dans le mur derriere lui.

    Les flammes commençerent a prendre quand des bouteilles eclaterent dedans , relançant la chaleur du feu, et aspergeant une partie des membres présent dans le théatre.

    Une fois ces bouteilles lancées, quelques carreaux tirés adroitement acheverent de pousser les paladins et autre personnes dans la piece hors de visée , marchant parfois parmi les flammes pour se mettre a couvert, quant les trous formés magiquement dans les murs se refermerent .... les laissant au milieu des flammes


    HRP : A vous de réagir , si vous vous planquez ,si vous vous planquez pas , mais faite le vite , rpéiquement parlant : on va pas discuter de ce que l'on fait, on va agir . Je poste ma réaction dans la semaine suivant les partielles finalement : :snif:

  20. #110
    Sire de la Canne Invités
    Sitôt après les explosions, les réflexes de Sire de la Canne lui ordonnèrent de foncer au fond du théatre, pour l'instant épargné par les flammes, et de faire sauter ses explosifs placés sur le mur du fond afin de se créer une voie de sortie. Avant de partir mettre le feu aux poudres, il prévint ses camarades mais n'attendit pas leur réponses. Après tout, peut-être voulaient-ils finir carbonisés ici?

    HRP : faites ce que bon vous semblent mais ne sortez pas avant moi. Je veux faire quelque chose pour avoir une sortie sûre.

  21. #111
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    La facon dont le feu gagnait du terrain autour de Saiko ne lui laissait qu'une seule possibilite : la fuite. Heureusement celle-ci aurait lieu en direction du trou "organise" par Sire de la Canne. Il jeta un dernier coup d'oeil au prisonnier dont la chaise commencait a roussir sous la chaleur. Il etait encore sous l'effet du serum de verite et Saiko ne voulait pas laisser passer l'occasion d'en apprendre plus sur leurs agresseurs.

    - Regarde : tes associes n'hesitent pas a mettre ta vie en peril ! Dis-moi qui est ce grand maitre ! De quelle guilde est-il le dirigeant, ou se trouve-t-elle ?? Je te sauve la vie si tu me reponds !
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  22. #112
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook, également gêné par la chaleur et les flammes alentours, décida de prêter main forte à Saiko. Il s'approcha du prisonnier, le fixa dans les yeux, d'un regard pénétrant et bestial, et le prit par les épaules...

    - Aide-nous ! Ou crois-moi, il n'y aura pas que les flammes qui te feront sentir douleur !

    Le Garde ne revenait pas de ce que la tension de leur situation lui avait procuré comme agressivité et haine. Il se sentit soudain honteux et s'éloigna brusquement du prisonnier. Il regarda cependant avec frayeur les flammes qui se rapprochaient et qui devenaient de plus en plus nombreuses au fil des secondes...


    [HRP : Aie aie aie... qu'est-ce que je peux dire comme bêtises quand je sais pas quoi faire ]


  23. #113
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 385
    (post de mj de secours :notme: )

    L'assassin commençait à perdre ses esprits dans la chaleur et la fumée de plus en plus suffocantes; il balbutiait des phrases sans grande cohérence, rattrapé lui aussi par la panique ambiante:

    - Nos chefs... pas dire leur nom... ne pas parler aux gens d'ici, ne surtout pas se mêler à eux... La cible... elle ne doit surtout pas savoir... qui elle est pour les commanditaires... la tuer avant qu'elle sache... ni qui nous sommes, ni même d'où nous venons... Ne me tuez pas...

    A ce moment, le prisonnier reçut une bouteille enflammée lancée par les assiégeants qui explosa aussitôt avec un grand dégagement de chaleur et de débris divers. L'assassin n'eut pas même le temps de crier. Quand la fumée se dissipa, le spectacle n'était guère beau à voir, et l'odeur de chair brûlée vous prenait à la gorge.

    Voilà quelqu'un qui ne risquait plus de leur apprendre grand chose...

    NB: Elissa passe ses partiels, et je prends un intérêt tout personnel au bon succès de la pharmacie française. Mettez le topic en pause, svp. :notme2:
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  24. #114
    Elissa Keens Invités
    Elissa vit avec stupéfaction les murs commencer a se dissoudre, et elle n'eut que le temps de plonger derriere le mur pour entendre le fracas d'une boule de feu derriere celui ci , acompagné d'une vague de chaleur qui la fit presque étouffer. Les cris et grésillement dans le feu etaient maintenant tout ce qu'on entendait dans le théatre.
    Elle hurla pour essayer de se faire entendre par dessus le bruit du brasier


    Il faut qu'on sorte d'ici ! Et vite ! Je ne tiens pas particulierement a finir rotie !

    Alors que deux compagnons a elle etaient en train de désespérement questionner l'assassin capturer , elle eut juste le temps de les prévenir qu'une bouteille brulante et enflamée alla s'ecraser sur le personnage, une odeur horrible remplissant la piece ... Cherchant Martial des yeux , elle le trouva de l'autre coté de la piece et se dirigea vers lui.

    [HRP] Partielles finies , youpi yaaaaaa , on reprends les choses en main , la partie est ouverte

  25. #115
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Il n'y avait plus d'autre possibilite que de fuir devant la puissance meurtriere des flammes.

    Saiko lanca un dernier regard a Shinook puis courut vers l'arriere du theatre, ou Sire de la Canne avait perce un trou dans le mur.

    Apparemment celui-ci n'etait pas encore sorti. Saiko lui jeta un regard interrogateur melange a une pointe d'affolement. Qu'attendait-il ?


    (HRP = bonne chance pour les resultats !!)
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  26. #116
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Shinook rejoignit Saiko et Sire de la Canne, les armes en main, prêt à attaquer lorsque le moment serait venu... Mais il ne pouvait s'empêcher de penser au "pauvre" prisonnier :
    - Le pauvre, ça doit faire mal de se faire carboniser ( :rigoler: ) ! Je n'aurais pas aimé être à sa place il me semble...

    [HRP:Bonne chance ! Ouah, quelle originalité !! ]


  27. #117
    Luthien Invités
    L'attaque prit Luthien complètement au dépourvu. Elle resta quelques instant complètement paralysée, se demandant d'où provenant tout ce feu, toute cette chaleur. Le trou dans le mur se referma avant qu'elle ne l'apercoivent. Aussi elle ne comprit pas se qu'il se passait, et ne savais dans quelle direction aller. Elle cherchait tout autour d'elle la direction dont elle devait se méfier, et celle où elle se trouverait plus en sécurité. elle tourna alors son regard vers ses compagnons, afin d'avoir une idée plus nette de la situation.

  28. #118
    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    Arrivé juste derrière Saiko, le Garde se souvint qu'il avait juré de protéger Dame Luthien de toute agression. Or, il se trouvait dans une situation semblable. Il arrêta donc sa course, se retourna prestement, et rejoignit la magicienne, qu'il repéra assez rapidement....


  29. #119
    Luthien Invités
    Alors qu'elle regardait autour d'elle, Luthien vit Shinook qui la rejoignait. Renonçant à comprendre d'où l'attaque était partie, elle décida de le suivre, lui demandant juste, de son habituelle manière hésitante, d'où était venue l'attaque.
    Elle récupéra égalemment Faji, le plaçant sur son épaule afin d'être sure de ne pas le perdre. La disparition de son familier serait un coup dur tant au niveau affectif que purement utilitaire.

  30. #120
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    634
    La boule de feu avait touché de plein fouet un de ses paladins. Celui-ci gisait, inconscient, posé sur ses fesses, la tête posait sur son armure. Il n'avait pas eu le temps de bien se protéger, et la magie des assassins venait de marquer un point. Rapidement, l'ordre revint, mais le feu commençait à encercler les guerriers saints. Grâce à leur entraînement, la panique ne s'instilla pas dans les veines des Paladins. Bien au contraire. C'est dans des moments pareils que tout leur entraînement montrait son utilité. Bon nombre de personnes se moquaient des Paladins, leur entraînement, leur vie. D'aucuns disaient qu'un Paladin n'était en fait qu'un imbécile en armure, juste bon à lever une épée. Mais ceux-là ne savaient rien de l'entraînement, rien des sacrifices endurés par ces hommes.

    Hugues de Breizh donna rapidement ses ordres. Deux guerriers se dirigèrent vers leur camarade blessé, et le portant sur leurs bras, le sortirent de la pièce embrasée. Le Maréchal sortit le dernier pour s'assurer que tous ses hommes ne se trouvaient plus dans la pièce. Les assassins venaient de marquer un point, mais il ne fallait pas leur laisser en marquer d'autre, ou tout du moins, les laisser approcher Martial.
    Hugues plaça rapidement ses troupes en défense, et fit administrer les premiers soins au blessé.

Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 23456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Nouveau théâtre de la Harpe
    Par Lothringen dans le forum Les Arcades
    Réponses: 111
    Dernier message: 12/02/2019, 17h22
  2. [Bureau] Recrutement de la garde manostienne
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 48
    Dernier message: 08/04/2006, 22h34
  3. [Pièce de thêatre] (Co-écrite)
    Par Eldora dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2006, 10h34
  4. [Guilde] La Harpe de Lune
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 25
    Dernier message: 23/10/2003, 17h51
  5. La longue préparation d'une pièce de théâtre
    Par Alcior dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 158
    Dernier message: 17/08/2003, 20h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251