Page 2 sur 6 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 179

Discussion: [Bâtiment] Théâtre de la Harpe Manostienne

  1. #31
    Calisto Invités
    Après une longue discussion, le Prevôt repartit a ses affaires laissant Calisto bien contente de ne pas devoir gérer cette grande bâtisse toute seule... Elle avait hâte de connaitre ce fameux Djecks, et hâte de vite remettre le Théatre en fonctionnement!!!

    Elle termina donc de bien tout nettoyer, comme elle ne devait se soucier de budget, elle s'en alla voir si quelque part dans la ville se trouvait un constructeur pour remettre la façade en état.


    Calisto revînt assez embétée... Le constructeur ne viendrait pas réparer la façade avant un bon mois, il est en retard avec la construction d'une maison pour un nouveau bourgeois qui veut s'installer a Manost...

    - bah, je finirais ce que je peux faire seule, j'attendrais Djecks pour décidé comment on va gérer tout ça...

    Combinaison de deux posts à trois minutes d'intervalle, utilisez la fonction edit. :notme:

  2. #32
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Fleurus
    Messages 
    214
    Il ne fallut que dix minutes à Djecks pour regagner le Théâtre.
    Dès qu'il fut entré, il alla déverrouiller les quelques chambres qui devaient accueillir ses nouveaux amis pendant leur (bref ?) séjour en ces lieux.

    - "Et bien voilà, ils choisiront chacun la chambre qu'ils veulent occuper; bien que certains devront peut-être la partager."

    Une fois les préparatifs accomplis, Djecks guetta l'arrivée de ses nouveaux compagnons.
    Djecks
    Que d'autres chantent l'Italie
    L'Espagne ou bien la Riviera.
    Amis, chantons la Wallonie,
    Qui vaut mieux que ces endroits-là

  3. #33
    Elissa Keens Invités
    En provenance de la boutique de l'oeil fertile , Elissa arriva dans les premiers au Théâtre ... Les lieux étaient spacieux, et apparemment aisément défendables ...

    Re-bonjour, Djecks ... apparemment, je suis la première, mais les autres ne devraient pas tarder ... ils étaient juste derrière moi, je les ais encore aperçus au dernier tournant ...

    -Bienvenue au Théâtre de la Harpe Manostienne, chère Elissa ... Si tu veux trouver une chambre, voici où elles sont ...

    Merci , je vais aller déposer mes affaires , et préparer quelques potions de soin avec les herbes que j'ai acheté ... de plus , pour notre " invité " , j'ai aussi quelque chose a préparer ... préviens moi quand tout le monde est arrivé ... a tout a l'heure

    - A tout a l'heure Elissa ...

    Elissa monta dans sa chambre et commença à malaxer les plantes pour en tirer un baume cicatrisant et désinfectant assez efficace ... ainsi qu'en prélevant une légère quantité de sérum pour l'assassin capturé ....

  4. #34
    Luthien Invités
    Luthien arriva donc dans le théâtre. Le lieu lui paraissait sympatique, malgré son état témoignant d'un manque d'utilisation chronique. Sitôt qu'elle fut entrée, Djeck lui indiqua ou se trouvaient les chambres. Les pièces étaient plutôt dénuées, mais cela ne la dérangeait pas. Aprés avoir posé son sac dans un coin, et avoir laissé Faji tout ronronnant su le lit, elle alla voir si quelqu'un pouvait avoir besoin de son aide.

  5. #35
    Sire de la Canne Invités
    Arrivé dans le théatre sitôt après Luthien, Sire de la Canne, à cause de sa blessure à la jambe, avançait en boitant.

    Dès qu'il fut entré, il s'effondra sur un des sièges et retira son bandage de fortune pour voir l'étendue des dégats. C'était une villaine plaie mais sans grande conséquence pour l'avenir.

    Il était totalement dans son monde et peu de choses pouvaient l'en tirer.

  6. #36
    Elissa Keens Invités
    Ayant entendu du bruit , Elissa sortit de la salle , quelques potions deja préparées ... il n'y avait plus qu'a les répartir dans les fioles , et c'etait pret ...
    En sortant elle apperçut Sire de la canne , effondré dans un fauteuil ,et examinant des bandages ... et se rapprocha de lui avec son onguent


    Veux tu que je regarde ta bléssure ? j'avais prévu des onguents dans de telles situations , mais je ne pensais pas etre obligé de les utiliser si tot ...


    Aquiescant de la tete , Sire de la canne laisse Elissa examiner la blessure ... un sale coup de poignard dans la jambe ...

    -Mmh... je vais aller chercher de nouveaux bandages , ceux cis sont trempés de sang murmura-t-elle pour elle même ...

    Deux minutes plus tard , elle etait de retour , et appliquait l'onguent avant de le recouvrir des bandages ...


    Voila qui devrait aller mieux ... si tu en as encore besoin , n'hesite pas , j'ai encore des reserves... pas trop mal ? demanda-telle en grimaçant ...

  7. #37
    Sire de la Canne Invités
    Le blessé s'était laissé soigné sans mots dire. Une fois cela fait, il remercia Elissa pour ces boins soins, et la rassura sur son état.

    Ne t'inquiète pas. Cette blessure ne fait pas très mal. au fait, je ne pense pas avoir besoin d'autres bandages après ceux-ci. Le sang ne coule presque plus.
    Bon, je crois que je vais aller m'allonger un peu en attendant du neuf.


    Il se leva et se dirigea vers une des chambres qui lui avait été indiquées par Djecks. Une fois dedans, il s'effondra dans son lit dans un semi-sommeil.

  8. #38
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Une fois arrive, Saiko alla se renseigner aupres d'Elissa a propos de l'identite de ses nouveaux compagnons.

    Il apprit ainsi qu'Elissa etait une moine elfique, rompue ainsi au maniement d'une large variete d'armes, dont celles qu'elles utilisait pour le moment, l'epee longue et les dagues.

    Il apprit egalement que Luthien etait un mage d'un assez bon niveau, meme pour son jeune age, etant un elfe...

    Djecks et Merillim Martial etaient tout deux des bardes.

    Pour finir, il avait decouvert dans le combat precedent que, connaissant deja sa profession de marchand, Sire de la Canne maniait egalement bien les katanas.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  9. #39
    Elissa Keens Invités
    Martial arriva en compagnie de Shinook, qui était resté avec lui pour l’escorter, étant le plus qualifié en combat rapproché. Elissa paraissait occupée a soigner les blessures de Sire de la Canne, tandis que Luthien restait introuvable. Djecks leur indiqua des chambres ou déposer leur affaires , et quand ils revinrent , Elissa avait fini ,et tout le monde était réuni dans la grande salle ... Ce fut Martial qui rompit le silence le premier

    - Bien , maintenant que nous sommes ici , établissons des défenses , et préparons nous a la meilleur d'entre elle ... l'attaque , je ne vais pas me faire traquer toute ma vie , je veux découvrir qui sont ces assassins et éradiquer cette menace une bonne fois pour toute ... Des idées ?

  10. #40
    Luthien Invités
    Entendant soudainement un bruit de conversations, Luthien s'approcha et entendit alors la fin de la question de Martial. Des idées d'attaque. Elle qui n'avait jamais rien fait d'autre que fuir... Enfin, elle n'était pas stupide.

    "Hum, et bien je... il me semble que nous devrions d'abord... enfin, ils faut savoir ou ils sont. je veux dire, les assassins. Je... on pourrait surveiller la ville et notemment l'oeil fertile pour... avoir des indications... Enfin, c'est juste une idée."

  11. #41
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Saiko proposa a son tour une idee qui lui traversait l'esprit. Il s'adressa au groupe :

    - Je suis nouveau dans ce groupe, les assassins qui te recherchent ne savent pas pour qui je travaille maintenant. Je pourrais moi aussi partir a la recherche d'informations sur nos agresseurs, et cela sans grand danger.

    De plus, j'ai pris soin de ramasser la bille que j'avais utilisee, ce qui siginifie que l'ennemi ne pourra pas faire le lien entre ma fronde et les traces d'une personne supplementaire (moi) laissees apres le combat.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  12. #42
    Sire de la Canne Invités
    Sire de la Canne entendit les conversations depuis sa chambre et, se levant, alla donner son avis au reste du groupe.

    Je pense qu'il faut se préparer au pire. En conséquence, je me propose pour installer un petit mécanisme qui, si je l'actionne, créera un trou dans un mur au fond. Cela nous permettrait de fuire en cas de gros problèmes.

    Après cela, je pourrais installer un ou deux petits pièges bien sympathiques. enfin tout cela ne sera possible que si Djecks m'en donne l'autorisation. Je ne suis pas sûr qu'il apprécie de voir des trous dans son théatre
    .

  13. #43
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    - Quoi qu'il en soit, je vous rappelle que nous avons un prisonnier. Je ne saurai pas l'interroger comme il se doit mais vous saurez vous en charger...
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  14. #44
    Date d'inscription
    May 2004
    Localisation
    Angers
    Messages 
    1 102
    - Et bien, malgré que je soit un digne garde de Manost, j'aimerais ne pas avoir à torturer le prisonnier s'il le fallait...
    je vais plutôt suveiller les alentours...

    Shinook s'écarta alors lentement du petit groupe, puis entama une inspection des lieux, comme il en avait l'habitude...

    [HRPésolé d'avoir été absent aussi longtemps, je vais essayer d'être plus présent pour le RP :notme2: ]


  15. #45
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    - Ahem, quelqu'un se devoue ? Whilem, tu sembles avoir de l'energie a revendre, pourquoi ne t'en occupes-tu pas ?
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  16. #46
    Sire de la Canne Invités
    Je suis vraiment navré, mais je ne suis pas vraiment très porté sur les "interrogatoires". Je suis persuadé de pouvoir le fair parler en un temps records, mais il n'en sortirait pas vraiment le même. S'il en sort évidemment.

    En conséquence, je préférerais que quelqu'un d'autre s'en charge. Quelqu'un qui aurait des méthodes plus douces. Moins radicales tout du moins.

  17. #47
    Mérillym Martial Invités
    Martial qui n'avait que rarement ouvert la bouche depuis leur arrivée au théâtre de la harpe manostienne, se décida à faire le point : qui faisait quoi, qui s'occupait de quoi, comment allaient-ils s'organiser ?...

    Il s'apprêtait à ouvrir la bouche quand une douleur fulgurante le plaqua au sol : il était étendu par terre et se tenait la cuisse droite, de laquelle on pouvait voir du sang qui coulait à flot... Martial, tellement occupé dans son désir de fuir, avait totalement oublié sa blessure qui, bien que pas dangereuse à première vue, s'était infectée. Elle n'avait pas été soignée.

    Les occupants de la pièce se précipitèrent sur Mérillym pour voir ce qui n'allait pas. L'inquiétude se peignait sur leur visage. Elissa s'approcha doucement de Martial et lui demanda ce qui n'allait pas :

    "Hé Mérillym, qu'as-tu ? Si..." Elle s'arrêta net : Elle venait de voir la blessure. De la hargne se dessina sur sa pâle figure fatiguée. Elle jura intérieurement : comment avait-elle pu oublier la blessure de Mérillym, elle et ses compagnons ? S'ils n'étaient même pas capables de s'occuper de ce genre de détail, comment pourraient-ils arriver à mener à bien leur mission de protection... Elissa se resaisit vite et s'adressa à ses compagnons, tous emplis d'incertitude et de crainte :


    "Rassurez-vous, cela n'a pas l'air trop grave, mais dans notre précipitation, nous avons oublié que Martial avait été bléssé au combat dans la boutique. Il a reçu un couteau en pleine cuisse. Il a l'air de saigner beaucoup, peut-être que la blessure s'est infectée...?" Soucieux elle se tourna vers Sire de la Canne : "Vite, Wilhelm, aide moi à le maintenir dans une position stable et pratique, je vais m'empresser de soigner cette vilaine entaille profonde grâce à mes talents de guérisseur. Si je fais vite, il devrait être remis sur pieds très prochainement...


    [HRP : Ben oui, vous avez oublié de me soigner ]

  18. #48
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Saiko se mordit la levre inferieure en constatant leur negligeance. Il realisa egalement que personne ne voulait se charger d'interroger le prisonnier. Whilem parlait d'interrogatoire doux, mais d'apres Saiko, un interrogatoire doux ne menerait a rien.

    Apres que Meryllim eut ete gueri par les soins remarquablement bien exerces par Elissa, Saiko observa le prisonnier qui ricanait de les voir s'affairer ainsi. Puisque personne ne voulait s'en charger, il se proposa pour le faire, a sa methode improvisee :


    - Eeeh bien ! Je vais donc me charger d'interroger le suspect, puisque tout le monde se defile...

    Il demanda a Djecks si par hasard il aurait a proximite une pince.

    - Une pince ? Heu la tout de suite comme ca je sais pas trop... C'est pour quoi faire ?...

    - J'ai eu une fois un ongle incarne, je peux vous dire que ca fait mal. Surtout quand on se deplace pieds nus comme je le faisais quand je vivais dans les bois. Je me demande quel effet un arrachage d'ongles de pied aura sur notre invite...
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  19. #49
    Luthien Invités
    L'évocation de lârrache d'ongle donna la nausée à Luthien, ce genre de pratique la répugnai. Trop, et il y avait des manières plus douce de faire, elle pouvait s'en charger d'ailleur, même si elle n'aimait pas ça. Tentant vaguement de cacher le trouble qu'elle avait ressentit après la prise de parole de Saïko, elle suggéra quelquechose.

    "Hum... je... et bien... il y a des moyens plus... plus doux... je... je pourrais utiliser un charme néfaste. Enfin, il serait inutile de... de le faire souffrir"

    Luthien était chancelante, l'idée de la torture lui rappelait trop les cris que cette prtique engendrai. Et elle savait qu'elle ne les supporterai pas. Elle aurait fait n'importe quoi pour proposer une autre méthode d'interrogatoire. Et le charme était un moindre mal, même si elle n'aimait guère s'infiltrer dans l'esprit des autres...

  20. #50
    Elissa Keens Invités
    Tout en soignant la blessure de Martial, Elissa écoutait les conversations ... après avoir bandé la plaie, elle déclara :

    Au cours de nos emplettes, j'en ai profité pour acheter du sérum de vérité ... au cas ou nous aurions un prisonnier ... il me faut toutefois le préparer, utilisé pur, il risquerais de le tuer ... si tu préfère ne pas utiliser un de tes sorts Luthien, cela évitera qu'il soit bléssé également ... Je monte le préparer, au cas ou ...

    Sans trop attendre les commentaire de ses compagnons, la demie elfe se dirigea vers sa chambre, jetant un coup d'oeil en passant a Martial, qui se remettait apparemment de sa blessure

  21. #51
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Saiko sut qu'il avait fait mouche, la torture telle que la decrivait Saiko ne le derangeait pas lui-meme puisqu'il en avait subi de pires quand il etait esclave a Melandis. Cependant elle eut pour effet de remuer les autres. Un assassin n'avait pas peur de la mort et meme si ceux-la etaient assez faibles pour leur classe, un simple arrachage d'ongle n'aurait pas eu d'effet.

    Le serum de verite que proposait Elissa garantissait un resultat non negligeable, et ce proprement.


    - Bien ! Voila qui est fait... Je suggere que l'on se presse. Nos poursuivant n'auront pas grand mal a remonter notre piste jusqu'ici.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  22. #52
    Sire de la Canne Invités
    Heureux que des hurlements de douleurs aient pu être évités, Sire de la Canne se dirigea vers un des murs attenant à l'extérieur pour placer ses explosifs.

    Au fait, quelqu'un pourrait-il me trouver du fil de fer pour l'installation des pièges?

  23. #53
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Fleurus
    Messages 
    214
    Bien que l'idée de détériorer davantage le théâtre ne l'enchantait guère, Djecks dut bien admettre que certains aménagements s'avèreraient nécessaires afin d'optimaliser leur défense.

    - "Je ne suis pas très chaud à l'idée de forer et perforer les murs, mais notre défense et notre survie passent avant tout.

    Vous êtes donc libre de procéder comme bon vous semble, si vous estimez que c'est nécessaire pour notre bien-être"
    .

    Le barde ne put cependant s'empêcher de frissonner devant le rictus que Sire de la Canne afficha en pensant aux pièges qu'il allait installer.
    Djecks
    Que d'autres chantent l'Italie
    L'Espagne ou bien la Riviera.
    Amis, chantons la Wallonie,
    Qui vaut mieux que ces endroits-là

  24. #54
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages 
    634
    [Quête : défense de Mérillym Martial]

    Les habitants du quartier culturel avaient l'habitude de voir défiler les troupes de la Garde Manostienne sous leurs fenêtres. Bien sûr, à force, ils étaient habitués, mais c'était toujours un drôle de spectacle que de voir tous ces soldats parader. Toutes les armées victorieuses passaient forcément sous ces fenêtres, et une foule en liesse acclamait les héros de Manost.
    Aujourd'hui, c'était un autre spectacle qui s'offrait aux rares manostiens présent par cette froide journée.

    Neuf hommes en armure complète se dirigeaient prestement vers le Théâtre de la Harpe Manostienne sur l'ordre de Sire Folken. Rare était les fois où autant de Paladins se trouvaient réunis en même temps. Des murmures montèrent des badauds. Où pouvait bien se rendre le Conseiller de Breizh avec pareille troupe ? Bien sûr, un seul sujet était sur les lèvres, celui de la curieuse vague d'assassinat dont la ville était frappée. Le Conseiller à la Justice allait-il enquêter ?

    A la tête de ses hommes, le Conseiller de Breizh se diriger d'un pas rapide vers le Théâtre. Il n'avait fallu que quelques minutes à ses sept soldats pour être prêt et attendre leur chef dans la cour intérieure de la forteresse du cœur radieux. Moins de trente minutes après que l'alerte lui fût donnée, les troupes du Maréchal de Breizh se trouvaient devant le Théâtre qui ressemblait à tout, sauf à un théâtre.

    S'approchant de la porte, il la frappa de son gantelet, et plaça ses troupes en arrière, afin de se prémunir de toute attaque.

  25. #55
    Date d'inscription
    April 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Un bruit metallique tonna en provenance de la porte principale du theatre. Ce bruit eu pour effet de figer tout le monde sauf Sire de la Canne qui continuait de sourire a la pensee du piege qu'il allait poser.

    Qui cela pouvait-il bien etre ? Un quelconque badaud qui venait au theatre ? Des assassins ? Non, un assassin n'aurait pas frappe a la porte. De plus, l'entree du theatre etait trop decouverte pour qu'ils se risquent a passer par la. Pour plus de securite, Saiko donna l'ordre a Shadji d'aller voir qui c'etait.

    La creature simisque grimpa le long d'une colonne boisee et sortit la tete par une lucarne. Elle ne put deviner que ces paladins n'etaient a priori pas dangereux pour le groupe. Cependant elle emit un petit cri rauque pour montrer qu'il y avait risque de danger.

    Saiko se tourna vers Djecks.


    - Qui cela peut-il bien etre ? Attendions-nous quelqu'un ? C'est a toi d'ouvrir : tu es le seul logiquement cense etre ici.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  26. #56
    Date d'inscription
    August 2003
    Localisation
    Fleurus
    Messages 
    214
    Saiko avait raison : seul Djecks était censé se trouver en ces lieux, et c'est donc logiquement lui qui se dirigea vers l'entrée.

    Il attendit un court instant que ses compagnons se dissimulent de leur mieux, avant d'ouvrir l'huis.

    Il se retrouva immédiatement face à un groupe d'hommes bardés d'acier qui, à en juger par l'aura de confiance et de fierté qu'ils dégageaient, ne devaient pas représenter un danger pour eux.

    Se tournant vers celui qui semblait être leur chef, le barde lui fit son plus charmant sourire.

    - "Bien le bonjour, messeigneurs; que peux un humble barde pour votre service?"
    Djecks
    Que d'autres chantent l'Italie
    L'Espagne ou bien la Riviera.
    Amis, chantons la Wallonie,
    Qui vaut mieux que ces endroits-là

  27. #57
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages 
    634
    Djecks, le barde qui avait élu résidence dans le Théâtre manostien ouvrit la porte. Hugues décida de ne pas y aller par quatre chemins, le temps étant sûrement compté, et la vie de ce Martila étant bien plus importante que des palabres interminables.

    "Je suis Hugues de Breizh, Conseiller à la Justice de Manost. Par ordre de Messire Folken, je suis venu vous porter aide et assistance, et mettre mon épée et celle de mes paladins au service de la défense de Manost et du dénommé Mérillym Martial. Si toutefois, vous jugez ne pas avoir besoin de mon aide, dites-le, et je m'en retournerais à la forteresse du Coeur Radieux. Par contre, si vous désirez mon aide, laissez-moi entrer ainsi que mes hommes afin de vous aider dans la défense du Théâtre."

  28. #58
    Mérillym Martial Invités
    Martial, qui venait d'être soigné par les délicates mains d'Elissa quelques heures auparavant, sortit enfin de sa torpeur. Il s'était assoupi, épuisé par sa blessure et par son combat. De plus, savoir que des gens en avaient après sa vie n'avait rien de réjouissant ni de reposant... Il ne dormait que d'un oeil, et le sommeil, quand il arrivait enfin était très léger, le moindre bruit le faisait sursauter.

    Il se releva, enleva la couette qui reposée sur lui et s'assit sur son lit. Ses compagnons l'avaient mis au lit, mais il ne se souvenait pas de ce qui s'était passé. Un léger picotement lui parcouru la cuisse droite. C'est alors qu'il comprit ce qui s'était passé : sous le choc de la brusque douleur qu'il avait ressentie, il s'était évanoui... Il se souvint vaguement d'Elissa penchée sur lui ainsi que des robustes mains des deux gardes, Shinook et le garde dépêché par Sire Folken, qui l'avaient empoignées afin de le déposer dans la chambre que l'on lui avait assignée au théâtre de la harpe manostienne.

    Il n’avait que trop perdu de temps déjà… Il laissa ses pensées s’en aller, se leva sans trop de difficulté, s’habilla et prit la direction de la salle principale d’où l'on pouvait entendre des bribes de conversation, mêlés dans la nuisance sonore des coups de marteau de Sire de la Canne qui devait encore être en train de poser ses pièges. Arborant son plus beau sourire et se redressant bien droit, il ne voulait en rien montrer qu’il avait été blessé, il franchit le seuil de la porte qui le mena dans la grande salle.

    Martial fut totalement éberlué : un groupe de neuf paladins, oui des paladins, portant l’insigne de la guilde de l’ordre du cœur radieux, étaient présents dans la pièce. L’un de ces neufs hommes se détachait des autres de part son habillement remarquable duquel on apercevait des médaillons qui scintillaient… C’est alors que Mérillym se frappa la tête. Comment n’avait-il pas pu reconnaître celui qui était le conseiller de Manost à la justice, Hugues de Breiz ? Il était vraiment confus et ses joues s’empourprèrent. Trêves de plaisanteries. Il se dirigea vers la porte d’entrée principale du théâtre, là où se trouvait le conseiller à la justice en pleine discussion avec Djecks et Saiko, qui semblaient s’être chargé de les acceuillir.

    C’est aussi à ce moment là que ses compagnons semblèrent remarquer sa présence, Elissa, toute gracieuse vint même faire la bise à Mérillym. Tous semblaient ravis de voir que celui qu’ils devaient protéger, qui était aussi leur chef, s’était bien remis sur pieds. Certains voulurent accoster Martial pour lui demander des conseils à propos de ci ou de ça, mais Mérillym leur fit un gentil petit geste de la main pour leur dire que la priorité était d’aller s’enquérir de ce que voulait cette troupe de paladins.

    Arrivé à hauteur du groupe constitué par le conseiller, Djecks et Saiko, ainsi que par les paladins qui restaient en retrait -d’ailleurs ses derniers semblaient être prêts à subir un assaut, ils étaient aux aguets, et on pouvait déjà entendre les épées crissaient dans les foureau- Martial se présenta au noble conseiller :


    « Bien le bonjours noble conseiller à la justice » dit-il tout en réalisant une profonde révérence « Quel bon vent vous amène et surtout, si je puis me le permettre, que signifie ces huit hommes, tous des paladins de l’ordre du cœur radieux avec vous ? »

    Le conseiller manostien, qui visiblement semblait amusé, répondit très cordialement à Mérillym :

    « Tout d’abord, je n’aime pas que les gens se prosternent devant moi, je ne suis pas un dieu et j’ai horreur d’être divinisé, même si en tant que conseiller, je dois accepter ceci. Relevez-vous, je vous en prie. Comme vous semblez déjà le savoir, je me nomme Hugues de Breiz, je suis le noble conseiller à la justice manostien et je dirige la guilde de l’ordre du cœur radieux qui est vouée à la bénédiction de Helm. J’ai reçu la visite d’un messager il y a 30 minutes m’expliquant les troubles qui régnaient actuellement dans Manost, le garde qui était avec vous nous a prévenu du danger que vous encourriez ainsi que de la présence d’assassins maléfiques à Manost. Sire Folken, le conseiller suprême m’a délégué la responsabilité de vous protéger ainsi que d’éradiquer cette petite racaille d’assassins. Je viens donc vous proposer mon aide si vous l’acceptez ainsi que celle de mes huit hommes, ici présents. Nous allons vous aider pour préparer au mieux le théâtre en véritable forteresse afin de réceptionner ces mystérieux assassins. Nous allons aussi pouvoir vous aider sur le plan tactique… Bien sûr, si vous acceptez mon offre, peut-être préférez-vous régler cela seul ?… »

    Martial n’en croyait pas ses oreilles. Huit paladins plus le noble conseiller en renfort. Il coupa la parole au conseiller afin de s’empresser de lui affirmer qu’il acceptait avec grand plaisir l’aide qu’il proposait :

    « C’est une immense joie que de vous voir conseiller. Votre proposition me réchauffe le cœur. Effectivement, nous aurons besoin de renfort dans notre quête qui nous mènera on ne sait où. Je vous demanderais une seule chose. Faites en sorte d’éviter les rumeurs, car un conseiller se promenant avec huit paladins n’a pas du passer inaperçu. Il faut éviter que la situation dégénère. Pour le bien de Manost. Imaginez que les assassins découvrent que le gouvernement manostien prend parti dans cette affaire… Leur effectif pourrait grossir, et pire encore, la cité d’où ils viennent pourrait nous déclarer la guerre… La discrétion s’impose. Si vous n’avez pas d’autres remarques, je vais vous laisser vous installer »

    Le conseiller acquiesça et trouva judicieuse la proposition de celui qui se dénommait Mérillym. Avant que Martial ne charge Luthien de les mener à leur chambre, Mérillym demanda au conseiller s’il avait autre chose à rajouter…

    « Noble conseiller, avez-vous des objections à ce que j’ai dit ? Je vais vous laisser vous installer. Quand vous serez prêts, nous pourrons discuter tranquillement du plan de bataille… »

    Avant de s’enquérir si les pièges de Sire de la Canne étaient correctement installés, Martial attendit la réponse du conseiller…

    [HRP : Modifications effectuées J'avais fais gaffe Elissa, mais je trouvais que 30 minutes pour transmettre un message, pour se préparer, et pour arriver finalement au théâtre de la harpe manostienne était un peu rapide :notme2: M'enfin :eye: ]

  29. #59
    Sire de la Canne Invités
    Ayant fini d'installer ce qu'il désirait installer pour couvrir une fuite éventuelle, Sire de la Canne alla faire part de l'anvancée des travaux aux autres membres du groupe.

    Ca y est. J'ai fini la première partie des installations. Oh mais nous avons de la visite... Bonjour messieurs. Excusez moi, mais j'ai à faire.

    Il s'approcha de la porte, enleva quelques dalles, déplaça et tailla une ou deux pierres des murs et se mit à placer des fioles de divers tailles et couleurs, les reliant parfois entre elles, parfois à des mécanismes mais toujours à une sorte de poste de commande situé en retrait.

  30. #60
    Calisto Invités
    Calisto, qui avait entendu le bruit incessant de l'autre côté du bâtiment, arrivait ên courrant, pour voir qui était là...

    C'est surement Djecks, je vais enfin avoir le plaisir de faire sa connaissance...

    Elle n'avait pas eu le temps de franchir la porte du hall, qu'une ombre gigantesque l'attrapait par le coup...

    Qui est-tu et que fais-tu ici!!! Lui dit l'ombre, Parle ou meurt maintenant!!!

    Calisto qui ne s'attendait pas a voir autant de monde et encore moins a être aussi secouée, n'arrivait pas a sortir un mot de sa bouche.

    Quand l'un des présentss'avança et lui dit:
    Je me nomme Djecks, je suppose que tu est Calisto, je me trompe?

    Saiko tenait toujours la jeune fille par le coup, il la secoua en lui disant de se presser a répondre.

    Calisto comprenait qu'il devait sans doute se passer quelque chose de grave, elle répondit a mi-voix:
    Oui je suis Calisto, ça fait 1 petite semaine que je suis a Manost et on m'a confié l'administration du théâtre en attendant la venue de Djecks...




Page 2 sur 6 PremièrePremière 1234 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Bâtiment] Le Nouveau théâtre de la Harpe
    Par Lothringen dans le forum Les Arcades
    Réponses: 111
    Dernier message: 12/02/2019, 18h22
  2. [Bureau] Recrutement de la garde manostienne
    Par Folken dans le forum Quartier du Gouvernement
    Réponses: 48
    Dernier message: 08/04/2006, 23h34
  3. [Pièce de thêatre] (Co-écrite)
    Par Eldora dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2006, 11h34
  4. [Guilde] La Harpe de Lune
    Par Elegyr Menahel dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 25
    Dernier message: 23/10/2003, 18h51
  5. La longue préparation d'une pièce de théâtre
    Par Alcior dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 158
    Dernier message: 17/08/2003, 21h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250