Page 10 sur 34 PremièrePremière ... 8910111220 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 271 à 300 sur 999

Discussion: [Commerce] Au Loyal Paladin, Tome II

  1. #271
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 416
    Quête : Vol d’une Relique

    Lothringen prit soigneusement la boîte et passa l'anneau à son majeur. C'est bon, il était un peu large mais il ne tomberait pas tout de suite.

    - Des questions? Ma foi, j'en ai au moins une. Vous qui semblez faire office de prévôt des marchands, vous connaissez sûrement une adresse où l'on peut déposer quelques temps ses familiers quand l'aubergiste déclare une allergie soudaine aux petits animaux...

    La raison de sa question, on pouvait la voir venir aux deux jeunes femmes sous l'aspect d'un tenancier d'auberge manifestement très en colère.

    - Si vous n'êtes pas capables de contrôler vos bestioles, vous sortez, vous deux. j'ai assez d'ennuis comme ça, ajouta ce dernier en jetant un coup d'oeil peu amène au gnome.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  2. #272
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages 
    469
    Quête : Vol d’une Relique

    Masha'a serra Grka derrière elle et intima au chat de s'asseoir et de ne plus bouger.
    Soit aubergiste ! Mes bestioles comme vous dites resteront tranquilles. Mais veuillez également faire le tri à l'entrée ! Une panthère dans une Taverne, c'est un peu beaucoup, vous trouvez pas ?
    Elle se rendit compte un peu tard de ce qu'elle venait de dire. Se tournant vers Saiko, elle ajouta : Je ne parle pas de toi, évidemment !


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  3. #273
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Quête : Vol d’une Relique

    Voyant le visage du tavernier s'empourprer, Taliesin décida d’intervenir. Il s’entendait plutôt bien avec cet homme et il espérait empêcher son courroux de s’abattre avec les deux jeunes femmes, non seulement pour leur éviter ce cruel désagrément, mais aussi parce qu’il ne voulait pas voir réduits à néant les fragiles contacts qui avaient enfin réussi à se nouer. Le barde se leva donc et s’avança :

    -Ne craignez rien, mon ami ! Il y a foule ce soir, et cela aura quelque peu énervé les animaux ! Mais ils se sont tenus tranquilles un bon moment : nul doute que cela va se poursuivre désormais. Et puis, voyez le bon côté des choses : les clients reviennent encore plus nombreux. Cet incident vous assurera salle comble pendant des jours !

    Il adressa un clin d’œil au tavernier qui partit en grommelant s’occuper de ses nombreux autres clients. Puis le barde invita du geste les deux jeunes femmes à venir prendre place autour de la table.

    -L’incident et clos, ne vous en faites pas. Venez donc vous asseoir : nous avons à parler.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  4. #274
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Quête : Vol d’une Relique

    “ Merci pour votre intervention... ” murmura Galathée.

    Toujours cramponnée à son oiseau, elle fit quelques pas vers la table du barde, non sans jeter un regard désolé vers Delcia, restée derrière. Puis elle se dit que l’herboriste ne manquerait pas de les rejoindre si la curiosité l’y poussait. Sinon, Galathée irait s’excuser ensuite, et récupérer son maigre balluchon au passage. Elle prit place parmi les personnes attablées et posa Sasquatch sur la table, sans le lâcher. Doucement, elle écarta les doigts, prête à s’en saisir à nouveau au moindre signe d’excitation. Mais le rapace resta immobile, se contentant de glousser légèrement comme s’il avait déjà oublié l’esclandre dont il était responsable. Elle jeta un oeil sous la table et y avisa la chèvre, qui vint se blottir contre ses jambes.


    “ Je suis désolée pour ce vacarme. Sasquatch est une mauvaise bête, je sais bien, mais j’aurais du mal à m’en séparer. J’aurais dû le laisser dehors... ”

    Galathée sourit à la petite assemblée, espérant glâner un peu de sympathie. Elle nota alors qu’un des derniers arrivés était un drow aux yeux noirs. Cela ne la surprit pas outre-mesure, Galathée n’était pas du genre à juger les êtres en fonction de leur race ou de leur espèce. Un gnome complétait la curieuse équipe. Elle se tourna vers l’elfe.

    “ Mais je me tais, excusez-moi, vous alliez dire quelque chose...”

  5. #275
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 357
    Quête : Vol de la relique


    Beaucoup d’événements avaient eu lieu en quelques minutes. Quelques manifestations de tendresse ou de calme animalier, une arrivée massive de gens plus hauts en couleur les uns que les autres (certaines personnes ayant eu la chance d’expérimenter la douceur animalière de tout prêt et de tout poil). La jeune femme à la chèvre et au hibou avait fini par les rejoindre à leur table. Au milieu de cette joyeuse folie, Lothringen avait reçu l'anneau et le sceau de conseiller Manostien. Il avait reçu sa distinction humblement, préférant s’acquitter de ses nouvelles fonctions que de s’en enorgueillir il avait réfléchi au meilleur moyen de continuer l’enquête (en canalisant dans un premier temps les poils et les plumes). Visiblement, il avait déjà choisi ceux qui l’accompagneraient.
    Althéa avait regardé d’un œil méfiant ce nouveau représentant de l’autorité. Elle allait maintenant devoir se tenir tranquille. Du moins, essayer, ou essayer d’essayer. Dans le cas contraire, elle risquait de se mettre dans une situation fort peu confortable … Elle en avait le pressentiment. Ne plus laisser parler son mauvais caractère. Cela promettait d’être épique. En attendant, elle gratifia le nouveau conseiller d’un sourire affable, marmotta un vague « félicitations » et vida d’une traite sa choppe de bière.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  6. #276
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Quête : Vol d'une Relique

    “Mais je me tais, excusez-moi, vous alliez dire quelque chose...”

    Le barde adressa un sourire à la jeune femme, espérant lui apporter un peu de réconfort.

    -Non non, ne vous excusez pas. Je n’allais rien ajouter pour ma part. Mais il est vrai que certaines choses doivent être évoquées, et le Conseiller Lothringen est bien plus en droit de le faire que moi.

    Le barde se tourna alors vers le semi-drow, de même que toutes les personnes assises à la table.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  7. #277
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 416
    Quête: Vol d'une relique

    Lothringen s'empressa de profiter du silence tout relatif qui venait de s'instaurer pour prendre la parole et ne la plus lâcher.

    - Bon, installez-vous.

    Il prit cependant le temps d'attendre que ce fut chose faite.

    Ce ne sera long que si l'affaire vous intéresse. Comme mon compagnon vient de vous le dire, je me nomme Lothringen et je suis le nouveau conseiller aux relations diplomatiques. Cela n'a cependant guère de rapport étroit avec la mission qui est la mienne, et dont Taliesin, que voici, et Althéa - il désigna chacun du geste - ont bien voulu se charger avec moi.
    Il s'agit d'enquêter sur un vol pour le compte de l'état manostien. Le vol est d'importance, et la section d'enquête du palais de justice, qui s'est déjà frottée à l'affaire, a montré ses limites. Je ne suis pas en mesure de vous préciser où l'enquête nous mènera, si elle sera longue, ni même à quel point elle sera périlleuse. Je suis néanmoins certain qu'il n'est pas sage de l'entamer à trois, et que toute aide efficace sera bienvenue.


    Il jeta un regard circulaire pour observer les réactions de ses auditeurs.

    Je ne vous en dirai davantage que vous êtes intéressés.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  8. #278
    Avatar de Galathée
    Galathée est déconnecté Licorne Rose Invisible
    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Ailleurs
    Messages 
    36 691
    Quête: Vol d'une relique

    Galathée ouvrit des yeux immenses. Une enquête ?
    En quoi cela me concerne-t-il, songea-t-elle. Je n’ai jamais pisté que des animaux dans la boue des sentiers forestiers.
    Elle réprima un frisson. Pourtant, elle sentait que c’était là une opportunité idéale de reporter l’inévitable confrontation avec ce qu’elle était venue chercher sur Dorrandin, une expérience qu’elle ne désirait nullement précipiter. Participer à cette enquête lui permettrait peut-être d'y voir plus clair pour la suite.


    " Personnellement, je... je serais honorée de vous offrir mon aide... Je ne puis juste pas vous jurer qu’elle sera efficace. Je n’ai pas... grande expérience dans le domaine de la justice. "

    Ce n’était sans doute pas très emballant, mais ça avait le mérite d’être honnête.

    " Et je me nomme Galathée. Galathée Dullahan. Des Vaux. "

    Sur ces entrefaites, elle se tourna vers Masha’a et Saïko, guettant leur réponse.



  9. #279
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages 
    469
    Quête: Vol d'une relique

    Masha'a était à la fois soulagée et surprise. Soulagée que l'incident soit clos et que ses créatures soient pour le moment hors de danger. Mais elle était surprise également pour les mêmes raisons ! Les clients de la Taverne, et a fortiori ses interlocuteurs, ne s'étaient pas appesantis sur la panthère. Elle en conçut un frisson : Manost était-elle à ce point une ville étrange pour que ce genre de chose soit considérée comme banale ?

    Elle se sentait perdue. Une nouvelle fois. Elle considéra Galathée Dunhall. De celle-ci émanait une même angoisse, un même sentiment de confusion. Masha'a s'y accrocha. Elle aussi, elle devait réagir. Elle regarda ses interlocuteurs sous un autre jour. Ces hommes et cette femme semblaient sûrs d'eux. L'un d'entre eux était Conseiller, un poste élevé de la cité. Masha'a était convaincue qu'en les suivant, elle saurait davantage et serait protégée.


    Elle respirait plus facilement. Regardant Lothringen, elle lâcha :
    Je suis venue pour cela, Messire. Pour ce travail. J'en ai grand besoin et j'espère pouvoir vous être utile. Elle se mettait en position basse après avoir un peu trop fanfaronné. Elle ne pourrait réussir à reprendre la main sur le cours des choses si elle prenait trop de risques. Elle lança un regard plein d'espoir à l'elfe noir qui, étrangement, n'émanait que du bon...


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  10. #280
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 357
    Quête : Vol d'une relique


    Tous les protagonistes de l’enquête étaient en place. Un calme relatif s’était installé dans le groupe. Le calme …Un doux mot pour certaines oreilles. Pour Althéa, habituée au mouvement constant, il sonnait comme un funèbre glas. Elle chercha un dérivatif contre l’ennui en observant la salle. Malheureusement, la principale source d’activité était à leur table. Un calme … captivant … Au bout de cinq minutes, elle commença à tapoter le sol du bout de ses chaussures. User ses fonds de pantalon sur une chaise … Elle qui avait l’habitude de vivre au grand air, perchée sur le mat de hune commençait à étouffer. Alors, au comble du désespoir, elle se tourna vers Lothringen et lui demanda :

    « Allons nous résoudre l’enquête assis à notre table en attendant que la relique revienne d’elle-même à sa place ou partons nous à la poursuite d’informations ? »

    Elle réalisa mais trop tard qu’elle avait oublié toute diplomatie en prononçant ces mots. Elle replongea dans sa choppe en marmonnant un vague :

    « Excusez moi »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  11. #281
    Date d'inscription
    avril 2004
    Localisation
    Lyon - Chamonix
    Messages 
    1 360
    Quête: Vol d'une relique

    Le sang-froid de Saiko etait de retour. Il avait trop laissé son instinct animal prendre le dessus sur sa lucidité humaine dans les derniers instants, mais cela lui avait évité un dangereux conflit.

    Il avait eu en face de lui une panthère dont il n'avait pas détecté la présence. Cela était plus étrange car il n'avait pas ressenti de variations d'odeurs avant et après son apparition, de même qu'il n'avait pas détecté sa provenance.

    Cependant il portait sur lui la peau d'un panthere qui régnait avant sur la forêt où il était "né". Et la panthère était le seul animal qui ne lui inspirait absolument aucune crainte, sauf peut-être les lapins de garenne... La panthère en face de lui l'avait senti et avait finit par s'enfuir.

    Quand les choses se furent calmées, Lothringen, qu'il connaissait du temps de la première enquête, leur proposa un travail inachevé quelques temps auparavant. Il était hors de question qu'il refuse ce travail, puisque Galathée avait dévoilé sa nature de rôdeur...


    - J'en suis bien sûr, et je suis aussi ravi de pouvoir collaborer avec Masha'a et Lothringen, anciens compagnons de chemin, et Galathée, un rôdeur avec qui je serai très intéressé de confronter mes connaissances. Où faut-il... signer ?

    J'ai édité quelques incohérences... narratives ou orthographiques. Loth n'a jamais participé à la défense de Mérillym.
    Il n'y a ni bien ni mal, ni honneur ni amour, ordre et chaos sont les seules polarités de notre univers.

  12. #282
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 416
    Quête: Vol d'une relique

    Le rôdeur avait mis quelques temps à leur communiquer sa décision, ce qui a avait eu le don d'exaspérer la patience déjà peu développée d'Althéa. Lothringen avait été amusé par sa réflexion, mais n'avait pas relevé. Tout le monde a le droit de prendre quelques minutes avant de s'engager sur une affaire comme celle-là.

    - Il n'y aura pas de contrat à signer, répliqua le semi-drow en souriant. Il y aura certainement une récompense si nous menons l'affaire à bien, en revanche. Dernière précision... l'objet volé, comme Althéa vient si discrètement de l'annoncer, est la relique du temple de Helm. Inutile donc de vous recommander de ne pas le crier sur les toits. Les voleurs ont égorgé les deux novices qui gardaient la relique et n'ont laissé d'autre trace de leur passage que cette broche dans la main d'une de leurs victimes...

    Taliesin l'exhiba fugitivement. Ce n'était qu'une simple broche, où pendait un morceau de tissu violet.

    - Je suis d'avis de commencer par nous renseigner au centre culturel, au cas où cet objet évoquerait quelque chose pour qui que ce soit. Mais nous ne commencerons pas ce soir, la journée est déjà trop avancée. Il vous reste à peine assez de temps pour vous préparer et prendre une bonne nuit de repos. Rendez-vous demain à l'aube dans l'entrée du bâtiment. Prévoyez qu'il ne sera sans doute pas possible de repasser chez vous par la suite, ce serait trop de temps perdu. Ne prenez vos animaux avec vous que si vous êtes *certains* qu'ils ne vont pas nous encombrer. Des questions?

    Direction > La forge.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  13. #283
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 357
    Quête : Vol d'une relique

    Suite aux paroles de Lothringen, le groupe s’était séparé. Althéa et Taliesin avaient regagné leurs chambres. La jeune fille avait retrouvé avec une joie toute relative le calme des quatre murs. L’enquête ne commencerait pas avant le lendemain matin. Elle avait de nombreuses heures …instructives et réjouissantes devant elle…

    Son premier réflexe fut d’ouvrir la fenêtre pour aérer. Elle se pencha. En regardant bien, elle pouvait voir la mer. Elle percevait son grondement immuable, sa saveur iodée, sa splendeur secrète et sauvage. Elle entendait son appel comme une chanson triste. Elle lui parut si loin ...Aussi loin que lorsque, tout enfant encore elle l’observait de derrière la vitre de sa chambre. Elle ignorait encore qu’elle ne vivrait que pour elle une bonne partie de sa vie, lui sacrifiant une partie de ses forces et de sa santé ainsi que de multiples heures de sommeil. A présent qu’elle pouvait dormir à son aise, elle la regrettait. Elle qui se croyait fille du vent se trouvait confinée entre quatre murs. Combien de temps allait elle tenir avant de succomber à l’appel du large ?

    Elle tira son lit pour l’approcher au maximum de la fenêtre. Quelques étoiles commençaient à naître sur la voûte du ciel. Elle s’allongea sur le dos pour les contempler à son aise. L’une d’entre elle abritait peut être l’âme d’Angelo. Elle sourit à cette pensée et sans s’en rendre compte, s’endormit.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  14. #284
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Bruxelles
    Messages 
    469
    Quête : Vol d'une relique

    Masha'a était nerveuse. Elle s'était fourrée dans une drôle d'affaire ! Comment allait-elle faire avec Grka ? A coup sûr, Saiko le flairerait. Et les autres ? Ils ne semblaient pas nés de la dernière pluie ! A ce moment-là, elle eut un instant de lucidité qui l'interpella : pourquoi, au fond, s'était-elle à ce point attachée au gobelin ? Elle ne le comprenait pas. Qu'il y ait une grande part de culpabilité et qu'elle ait voulu se racheter, soit. Mais elle lui avait déjà laissé la vie et la liberté, là-bas dans les plaines. Elle s'était acquittée de sa dette, non ?
    Et puis, il y avait peut-être autre chose. mais quoi ? De l'affection ? Comment pouvait-elle s'attacher à un être aussi sale, retors, doué de si peu d'expression, membre d'une race abjecte qui passait son temps en rapines, meurtres ou en dévastations une fois réunis au sein d'une horde ?
    Elle savait aussi que le gobelin l'avait choisie. Il l'avait suivie et continuait à la seconder quoi qu'il arrive, docilement, avec un regard souvent hébété. Etait-il ensorcelé ? Masha'a ne comprenait pas. Elle était sûre de ne pas avoir lancé un tel sort qu'elle ne connaissait d'ailleurs pas.
    Elle se perdait en conjecture mais la question importante pour l'heure était la suivante : qu'allait-elle faire maintenant de Grka ? Elle ne pouvait l'abandonner dans Manost et une voix au fond d'elle lui disait que le gobelin la suivrait, coûte que coûte. Elle ne pourrait donc le garder incognito longtemps, à moins d'inventer une histoire abracadabrante ? Non, c'était trop dangereux. Révéler son identité alors ? Avec le risque que cela se passe mal ? C'était là une difficulté majeure qui, même laissée de côté par ses collègues enquêteurs, pourrait ressurgir très rapidement.

    Masha'a se tourna vers le chat. C'était un animal vraiment très étrange. il lui avait sauvé la mise à plusieurs reprises. Elle le savait désormais : le félin la comprenait, mieux : il comprenait les situations des humanoïdes doués de parole et d'intelligence. Etait-ce vraiment un chat ? Masha'a frissonna : et s'il n'était qu'une enveloppe temporaire pour un être plus puissant ? Un mage ? Un sorcier ? Un nécromant ? Un... un avatar ? Mais que ferait un avatar à la suivre ainsi ? Masha'a était complètement déboussolée. Elle se souvint qu'elle avait découvert la bête non loin de son lieu d'apparition sur le continent, dans une forêt...

    Laissant ses pensées aller ainsi, une idée l'effleura.
    Le chat ? Viens ici une seconde.Le chat s'approcha et Masha'a le caressa.
    Miaarrrrw... ronronronronronron
    Dis le chat, et si tu emmenais Grka hors de la ville ? Tu pourrais faire ça, non ? Tu te transformerais en grand oiseau comme tu l'as déjà fait une fois, tu le prendrais dans tes serres et tu l'emmènerais hors de Manost, loin du danger. Tu saurais ?
    Ronronronronronron
    Hey ! Je te cause. Cesse de... de jouer au chat, je sais que tu me comprends parfaitement
    Mrronronronronronron L'animal clignait des yeux, ravi par les doudouces de sa maîtresse.
    Pitié le chat ! Fais-le pour moi ! Cela me sortirait du pétrin ! Ils vont n'en faire qu'une bouchée ! Elle s'aperçut que le chat avait commencé à se lécher les babines. Elle se montra choquée : Quoi ? Tu n'attends que ça ? Allez, ouste ! Déguerpis ! Monstre ! Elle le chassa avec brusquerie de ses genoux.
    L'animal atterrit au sol avec grâce, adressa un regard condescendant à la jeune femme puis s'en alla au dehors. Masha'a soupira. Elle était vraiment coincée. Soudain, elle entendit une voix nasillarde hurler :
    Lâche-moi ! mais lâche-moi ! Maîtresse ! Maîtreeeeessse ! Au secouuuuurs !!!
    Elle eut juste le temps de sortir pour apercevoir un grand oiseau s'envoler haut dans les airs, un gobelin entre les serres. Masha'a sourit : quelle que soit sa nature, le chat était décidé à l'aider. Et il s'acquittait parfaitement de sa tâche. Suffisait de savoir lui parler !

    Elle rentra dans la demeure de Gibelda et se coucha.

    Après une nuit chargée de rêves aussi chargés que flous au réveil, Masha'a constata avec ravissement que ses protégés étaient toujours absents. Elle prépara ses bagages et s'en fut de bonne heure au quartier culturel


    Mon perso RP : Masha'a Pradonis

  15. #285
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Quête: A la recherche d'informations

    L'elfe noir arriva devant l'auberge, désireux de se restaurer en cette heure déjà avancée de la soirée. Son acoutrement ne le laissant en rien se faire reconnaître du monde de la ville, il se décida à entrer bien qu'un peu tendu. Il connaissait ce que les gens d'ici pensaient de lui et de sa divinité.

    Fort heureusement, personne, ou du moins presque personne ne remarqua qu'un elfe noir était entré dans la taverne, sobrement habillé d'une chemise de lin et d'un pantalon de cuire.

    L'elfe se dirigea au comptoir, saluant modestement le tenancier, il inspecta l'ardoise surplombant le comptoir et y lut les différents mets à disposition. Hésitant un instant, il demanda ensuite à l'aubergiste un bon petit plat, non pas un repas d'ogre, ni de souris, mais de quoi remplir convenablement un estomac désireux d'être comblé. Il commanda également une chopine de cidre et demanda qu'on lui mène ceci à la table qu'il indiquait du doigt, et où il se rendit aussitôt.


    (j'édite un peu la mise en page)
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  16. #286
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 416
    Quête: à la recherche d'informations

    Le tenancier du Loyal – celui dont la charité publique venait de rebâtir le monu… pardon, le bâtiment – l’homme qui venait de se faire épingler par le prévôt de marchands et qui avait très peur des querelles, des petites bêtes, du feu et du désordre – le Grand Pourvoyeur de bières - l’homme, disions-nous, le plus important de Manost regarda d’un œil d’abord un peu inquiet cet elfe noir qui venait d'entrer.

    Néanmoins, il se rassura bien vite. Celui-là n’avait visiblement pas envie de créer des ennuis. Puis, on venait bien de porter son voisin, le semi-drow, au conseil de Manost. « Faut vivre avec son temps, mon vieux… recycle-toi. », songea-t-il en lâchant un soupir profond comme le tonneau qui lui servait de ventre, de caisse de résonance et d’enseigne portable.

    Il arriva bientôt avec la commande – le cidre et une des spécialités de la maison, le « paladin farci », de la viande rouge presque saignante farcie aux pommes chaudes, recette héritée du précédent propriétaire – et ajouta :


    - ça fera dix pièces d’or. Bon appétit.

    HRP: code couleur #EE6A25.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  17. #287
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Fort aise d'avoir enfin de quoi se restaurer, le drow sortit de sa bouse la somme demandée et la tendit au tenancier qui, tout de même encore douteux compta soigneusement mais avec un oeil discret que la somme était celle demandée. Une fois derrière son comptoire il vérifia l'autenticité des pièces et lorsqu'il réalisa qu'il s'agissait de bonnes pièces d'or, il sourit à lui même, plaçant son butin avec leur petites soeurs.

    De son côté, Beorn débuta son repas. Si le nom du plat était très... bucolique, le gout était convenable, sans réel parfum pariculier hormi les pommes. Après quelques bouchées, l'elfe noir ne put réprimé un petit rire en réalisant une apparantée à une certaine chanson fortement sympatique.

    Une fois repus, Beorn resta sur sa chaiser à réfléchir un moment, mais le ton, malheureusement grimpant exponnentiellement avec les heures de la soirée, il fut forcé de quitter les lieux pour pourvoir à un certain calme. Il se dirigea alors vers les quai affin de prendre un bateau pour rentrer chez lui.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  18. #288
    Date d'inscription
    février 2003
    Messages 
    624
    *ça faisait un bon bout de temps qu'Elvin n'avait pas mit les pied dans son très cher Loyal Paladin, taverne dans laquelle il avait connu de nombreuses discussions, bagarres et autres rigolades...Il rentrait aujourd'hui d'un long voyage, et il avait envie de venir boire un verre ici afin de voir du monde, les nouveaux manostiens, qu'il ne connaissait pas encore !

    Il prit son verre et tira une chaise sur laquelle il se posa, et prit du plaisir à regarder les clients de l'auberge dans leurs activités ici, la bonne humeur qui regnait lui fit plaisir :snif: *

    code couleur pour Elvin: #66CD00

  19. #289
    Schédir Invités
    Schédir entra dans la taverne, et personne ne sembla voir l'archer elfe, grande silhouette sombre encapuchonnée d'une cape gris-verte dont le capuchon était rabattu sur le visage.Il connaissait apparemment l'endroit et alla s'installer à une table qui était dans le coin le plus reculé de la taverne. Une fois assis, l'elfe resta un mong moment dans l'ombre,observant la foule qui se pressait dans la taverne. Soudain son visage sembla s'éclairer, il se leva alors et alla droit à la table où était assis Elvin.
    Celui regardait reveusement la serveuse lorsqu'il de rendit compte d'une présence et il vit effectivement que Schédir se tenait debout a côté de lui.
    *-Alors comment vas tu vieux frère?dit celui-ci.*
    Ayant parlé avec son vieil ami autour de quelques chopes, Schédir finit par se lever et,saluant Elvin, sortit de la taverne.

  20. #290
    Ilario Vend'Orage Invités
    C'est un Ilario passablement énerver qui ouvrit à la volée la porte de la taverne, et qui la referma violemment. Le Génasi avait passer des heures à rechercher le Loyal Paladin s'enfonçant de plus en plus dans les rues de la ville, seul une chance inespéré lui avait permis d'enfin apercevoir un grand panneau ou était soigneusement écrit en commun: Bienvenue au Loyal Paladin.
    Comme si cela ne suffisait pas, en laissant son cheval au garçon d’écurie à l’entrée –écurie aux services gratuits heureusement- Ilario s’était rendu en cherchant à payer le dit garçon, qu’il n’avait plus que 5po en poche.

    Tout à son énervement Ilario ne remarqua pas tout de suite l’intérieur de la taverne, il ne remarqua même pas les clients qui le regardaient, éberluée, se demandant pourquoi il s’était acharné sur la pauvre porte d’entrée. Heureusement alors qu’il posait les yeux sur la salle commune, son irritation s’envola.


    Enfin, un Etablissement digne de ce nom pensa-t-il.

    Agréablement surpris par la salle aux meubles lambrissés et à la propreté impeccable, il se dirigea d’un pas plus serein vers le centre de la pièce, balayant celle-ci des yeux et cherchant parmi les personnes présentes - d’ailleurs déjà de retours à leurs conversation- le propriétaire des lieux.

    Avisant enfin le Tenancier, derrière un comptoir, il se dirigea vers lui promptement.

    Celui-ci, la mine affable et l’air enjoué l’apostropha.


    - Bonsoir l’ami, votre visage ne m’est pas familier, vous êtes nouveau dans le coin ?-
    -Oui je vient juste d’arriver et je…
    -N’en dites pas plus. D’après votre mise je peux voir que vous avez fais un long voyage, tenez voila la clé d’une de nos chambre, à l’étage, nous verrons pour le règlement demain matin.

    Très surpris de cet accueil, Ilario ne fut pourtant pas assez déstabilisé pour refuser.
    Il remercia avec profusion l’homme et monta à l’étage, clé à la main.

    La haut, il se délesta rapidement de ses vêtements, déposa ses bagages- préalablement récupéré sur son cheval- dans un coin de la chambre et s’affala sur le lit s’endormissent sans plus de cérémonie, sans même songer à manger ou à prendre un bain.


    Hrp: Je me rend compte que j'en fais un peu trop en jouant le rôle du tenancier :timide: , si cela pose un problême n'hésiter pas à éditer .

    Edit : non je n'hésiterai pas à t'éditer En fait tu as très bien fait, parce que pour l'instant, nous n'avons pas trouvé de remplaçant PJ pour tenir la taverne

  21. #291
    Ilario Vend'Orage Invités
    Ilario se réveilla quelques heures plus tard, entièrement reposé.
    Cela pouvait sembler étrange mais les membres de sa race n'avait pas vraiment besoin d'un temps de repos important, et ses antécédents de mercenaire l'avait habitué au grand voyages. Ilario comme tous les matins se soumis à un petit rituel, assis sur son lit il observait la pièce ou il se trouvait, permettant ainsi a son esprit ensommeillé de reprendre ses marques.

    La chambre était à l'image de l'auberge, propre et bien meublé sans pour autant afficher un luxe extravagant. Elle contenait un lit d’une place en chêne solide -lit ou Ilario est d’ailleurs assis-, une lourde commode et une grande armoire toutes deux de chênes également.
    Les teintes brunes des meubles étaient parfaitement assorties aux riches tapisseries qui s’alignaient sur les murs. Passer ces instants d’observation, Ilario se leva et se dirigeants vers ses affaires, enfila une nouvelle tenue. Comptant rester à l’Auberge, il se dispensa de porter des protections superflues, se contentant de porter une simple chemise de coton blanc et des braies de cotons noirs et enfin un justaucorps de cuir matelassé.
    Après s’être habillé il se mit à déballer ses quelques affaires, Ilario pensait trouver dans le loyal paladin un pied à terre provisoire, alors autant l’emménager.
    Il déballa ses quelques possessions, les entreposa dans la commode et l’armoire ne conservant que sa dague, qu’il glissa dans l’une de ses bottes.

    Ilario descendit finalement dans la salle commune, adressa un signe de tête et un sourire au Tavernier, puis s’installa à une table un peu à l’écart d’où il se mit à observer les divers clients encore présents.

  22. #292
    Date d'inscription
    avril 2003
    Messages 
    634
    Le tenancier fut surpris de voir descendre quelques heures plus tard le jeune homme. Il devait faire partie de ces personnes qui avaient très peu besoin de sommeil pour se tenir éveillé toute la journée.
    Il suivit du regard l'homme et le vit s'installer à une table d'où il pourrait observer les clients. C'était une chose courante chez les nouveaux arrivants de se mettre dans un endroit reculé de la taverne mais permettant d'observer le va et vient.

    Le barman fit un signe à Dryade. Celui-ci empoigna un torchon et un plateau et se dirigea droit vers la table du fond.


    "Alors, bien dormi ? Je suis sûre que oui, les lits du Loyal Paladin sont très confortables. Bon quoi qu'on vous sert mon bon monsieur ?"

  23. #293
    Ilario Vend'Orage Invités
    Perdu dans ses pensés, seul dans son coin à observer les clients du Loyal Paladin, Ilario sursauta lorsqu'une personne lui dit d'une voix grave:

    "Alors, bien dormi ? Je suis sûre que oui, les lits du Loyal Paladin sont très confortables. Bon quoi qu'on vous sert mon bon monsieur ?"

    Vaguement amusée de s'être laisser surprendre ainsi- le comble pour un Roublard, Ilario jeta un rapide coup d'oeil au menu affiché sur un mur de l'établissement et sortit sa bourse, pensant qu'il ne pouvait pas dormir ET manger ici à crédit, alors il leva les yeux vers son interlocuteur.
    Il marqua un infime temps d'arrêt en se rendant compte que celui-ci était, un très mais vraiment très grand Demi-Orc , mais il se reprit immédiatement. Habitué à croiser des demi sang à Sigil, cela ne l'inquiétait pas trop, il ne s'attendait pas à en croiser un ici, voila tout.



    "Hum, Eh bien vous ne vous trompez pas sur la qualités de vos chambre l'ami, j'ai très bien dormi. Pour le petit déjeuner je pense prendre votre omelettes aux champignons ainsi que du pain au levain, pour accompagner, un broc de vin doux sera parfait (repas simple et vin standard, pas cher ).

    Ilario attendit patiemment que le Demi Orc prennent note, puis il enchaîna.

    "Dites-moi, quelqu’un pourrait-il me parler un peu de la ville et des environs, des postes vacants, des affaires en cours ou l’aide d’un Roublard pourrait être nécessaire, ce genre de chose…"

  24. #294
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    La semi orque venait de prendre la commande du jeune homme quand il lui posa sa question. Dryade prit le temps de réfléchir à la meilleure option :

    - Cela dépend de ce que vous voulez faire. Je sais que le gouvernement recrute beaucoup, mais pour cela vous devriez aller voir Alreac Poingvaillant dans l'Office Culturel de Manost. C'est le Grand Prêtre de Helm et il saura vous orienter. Même l'Eglise a besoin de roublards.

    Dryade se pencha, avant de reprendre un peu moins fort :

    - En revanche, il existe aussi une guilde à Manost, la Vierge d'Argent, qui regroupe des personnes de tout accabi. Cette guilde n'est pas reconnue de façon officielle disons. Enfin, rien ne vous empêche de vous renseigner dans les deux cas. Vous devriez cependant trouver votre bonheur.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  25. #295
    Ilario Vend'Orage Invités
    Ilario souriant, remercia le Semi Orc pour sa diligence et ses réponses très instructives. En son fort intérieur il pesait le pour et le contre.

    Travailler pour le Grand prêtre, Alreac Poingvaillant, aurait des avantages certains à longs termes: l'appuis des autorités, l'accès aux informations détenus par le Clergé Helmites...

    Par contre travailler pour une guilde, plus au moins officielle pouvait le faire entrer en conflit avec les dites autorités...inversement, travailler officieusement lui procurait une liberté bien supérieure et des récompenses supérieurs, certainement. L'altruisme c'était très bien mais rien n'empêchait de considérer l'aspect financier de la chose:eye: ...

    Finalement il opta pour la Vierge D'argent, devenir mercenaire ne l'empêcherait pas de traiter avec les Officiels de Manost l'inverse par contre...
    Et puis ce noms avait de quoi intriguer...La Vierge D'Argent...une référence à Eilistraee, la "bonne"déesse Drow ?

    Alors, Ilario posa une dernière question dans un murmure.


    "Je pense pouvoir trouver l'Office Culturel, mais j'imagine que cette guilde de la Vierge D'argent n'as pas de base reconnu, sauriez-vous où la trouver ou plus simplement ou entrer en contact avec l'un de ses membres ?"

  26. #296
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    La serveuse (HRP : oui Dryade est UNE semi orque ) lui dit simplement :

    - Cherchez l'herboristerie du même nom du côté du port, c'est tout ce que je peux vous dire...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  27. #297
    Ilario Vend'Orage Invités
    "Je te remercie" ajouta distraitement Ilario.
    Le semi Orc s'inclina et partit en direction d'une porte à l'autre bout de la pièce- certainement les cuisines- laissant Ilario à ces pensées.

    Celui-ci réfléchissait encore, se demandant si c'était une bonne idée de s'engager déjà auprès d'une organisation, sans même connaître les différents pouvoirs présents en villes. Il eut un petit sourire en pensant à la réponse du Semi Orc, une herboristerie du même nom que la guilde et apparemment celle-ci était connue de tous, même des serveurs de Tavernes.

    Un événement plutôt amusant acheva de le distraire de ses inquiétude, lorsque le Semi Orc revint avec sa commande, il l'observa attentivement et remarqua finalement que ce n'était pas UN Semi Orc mais UNE Semi Orc , d'ailleurs malgré son origine, certaines parties de son corps prouvait immanquablement que ce n'était vraiment pas un mâle .
    Riant intérieurement de sa méprise - heureusement passé inaperçu- Ilario entama son repas piochant généreusement dans l'omelette en face de lui à grand coup de pain au levain et de fourchette.
    Une fois son repas finis, il déposa 2 pièces d'or sur la table tout en faisant un signe à la Semi Orc et remonta dans sa chambre.

    Là il retira son justaucorps de cuir, optent à la place pour une solide besantine, il prit son épée courte, passa à l'épaule son arbalète et passa sa ceinture à carreaux. Il dévala les marches, traversa en coup de vent la salle commune et après avoir vérifié l'état de son cheval aux écuries, partit d'un pas assuré dans les rues de la ville, en direction d'une certaine Herboristerie.


    Vers l'herboristerie de la Vierge d'Argent

  28. #298
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 357
    En provenance de la place du temple

    Althéa était partie directement après les remerciements du Grand Emissaire. A bout de nerfs et de fatigue, s'était faufilée entre les badauds qui affluaient en masse pour appaiser leur soif de sensations fortes et pouvoir prendre part à leur manière à l'événement qui venait d'avoir lieu. Elle les avait fui, ainsi que l'athmosphère religieuse ayant peu à peu envahi la place. Besoin d'être seule. Son premier réflexe avait été de prendre un bain. Enfin débarassée de ses vêtements raidis par le sang, la sueur et la crasse. L'eau chaude atténua peu à peu les tremblement, dénouant peu à peu les tensions dans ses muscles, enlevant la saleté. Elle en sortit à regret pour enfiler des vêtements chauds et propres, savourant au passage le doux contact du tissus sur sa peau. Elle retrouvait enfin une figure humaine.

    Sa solitude la retrouva au milieu de la chambre. Elle venait de se demander quand ils allaient repartir avant de se rappeler que la mission était finie. Personne ne viendrait plus la chercher. Seule. Un vertige la prit. Elle se laissa glisser le long du mur et s'assit doucement, les jambes entre ses bras. Des larmes de solitude, de peur et d'amertume vinrent inonder ses joues. Elle les laissa couler sans un sanglot, laissant simplement ses épaules monter et descendre par saccades. Puis les larmes se tarrirent peu à peu, la laissant épuisée. Il fallait qu'elle dorme. Qu'elle mange peut être mais elle ne se sentait pas la force de descendre dans la salle commune et d'affronter le monde. Dormir. Mais d'abord vérifier que la fiole était toujours là. Elle se trouvait encore, blottie dans sa poche. Elle la cacha avec précaution sous son oreiller, la traitant avec la douceur dispensée à un oisillon. Puis elle se coucha et s'endormit aussitôt. Les souvenirs attendraient. Elle avait besoin de repos. Elle se réveilla au bout d'une heure, réveillée par les grondements de son estomac. Il fallait qu'elle descende. Elle se mella discrètement aux clients et s'assit seule en face d'un bon repas et d'une pinte de hâle brune. Tout ce dont elle avait envie pour le moment.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #299
    Avatar de Taliesin
    Taliesin est connecté maintenant Élu de Mystra
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages 
    33 411
    Par miracle, Taliesin était parvenu à faire le trajet depuis la Place du Temple sans s’effondrer. La vue du Loyal lui redonna du courage et, avant d’y pénétrer, il passa faire un tour aux écuries pour saluer sa jument. Décidément, le palefrenier s’en occupait à merveille, et il devrait penser à lui glisser quelques pièces d’or avant son départ.

    Le barde entra ensuite dans la taverne ; il songea à monter directement dans sa chambre, mais ce ne serait pas des plus courtois envers le tenancier qui ne l’avait pas vu depuis plusieurs jours. Il alla donc le saluer, lui annonçant par la même occasion qu’il pourrait enfin remplir son office dans les semaines à venir. Puis il quitta la salle commune pour gagner ses quartiers. Après s’être quelque peu rafraîchi, il se glissa avec délice entre les draps de son lit et sombra aussitôt.
    Admin RP. Pour participer, suivez le guide.et envoyez-moi vos biographies ! Envie de devenir MJ ? Cliquez ici ! Amateur d'imprévu ? C'est par !
    Dirigeant de Melandis. Visitez la Cité du Chaos et découvrez les factions qui y ourdissent sans cesse de nouveaux complots.
    "Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant, c'est mieux d'être gentil..." (La chanson de Dewey)

  30. #300
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 416
    [Arrive de la place du temple]

    C’est un semi-drow épuisé qui pénétra dans le Loyal, sans jeter un œil ni à gauche ni à droite, pour se diriger droit vers le comptoir. Il savait parfaitement qu’il avait l’air d’un homme qui vient de se battre et qu’il devait rester du sang jusque sur son visage, mais la nouvelle de l’affrontement de la place du temple n’était plus une révélation pour grand monde, et sa mine peu amène et sa couleur de peau devraient suffire à décourager les curieux. Après avoir salué le tavernier son voisin, il s’empressa de commander une bière, un plat du jour, une chambre et un baquet d’eau chaude. Le propriétaire du Loyal sourit franchement en l’entendant.
    Lothringen le remarqua, et se détendit un peu pour prendre la peine de lui demander de quoi il retournait.


    - C’est exactement ce que vous m’avez dit la première fois que je vous ai vu, le jour de votre arrivée à Manost. Ça fait du chemin depuis ce soir-là, n’est-ce pas, Conseiller ? Le ton était enjoué. Trop pour ne pas heurter les ruminations du guerrier-mage.
    - Mon cher, pourriez-vous me rendre un service ?
    répliqua soudain Lothringen.
    - Euh, ça dépend ce qu’il me coûte… Cet affreux petit gnome qui dirige la guilde des marchands m’a aligné pour mon armurerie d’arrière-salle, et l’amende est vraiment salée, vous savez...

    - Ah ! il ne fallait pas se faire prendre
    , lâcha son interlocuteur en prenant une bonne gorgée d'ale.
    - Hein ?

    Le tavernier eut l’air stupéfait d’un homme qui n’en croit pas ses oreilles.


    - Qu’y a-t-il ?

    - Je ne m’attendais certainement pas à une telle réaction de votre part. Autrefois vous m’auriez dit que cela m’apprendrait à contourner les lois, et maintenant que vous êtes Conseiller, je m’attendais à me voir revenir la réflexion au carré…

    Lothringen fronça les sourcils.


    - Pour revenir au service que je vous demande, il ne vous coûtera pas une pièce de bronze.

    - Je suis toute ouïe.
    - C’est sans doute la dernière nuit que je passe ici. Si vous pouviez oublier de m’appeler « Conseiller » ce soir ?
    - Je vais avoir du mal à oublier. C’est quand même ici qu’on vous a donné l’anneau.
    - Pourtant vous avez déjà oublié qu’il n’y a pas dix jours j’étais un aventurier aux bottes boueuses de retour de voyage…

    - Vos bottes sont toujours aussi boueuses… remarqua le tavernier avec une pointe de regret ; mais la situation a changé au point que je ne crois pas vous rendre service en faisant « comme si ». Enfin, si c’est pour un soir…

    Appuyé au comptoir, Lothringen avait commencé de rouler entre ses doigts l’anneau dont venait de lui parler son interlocuteur, à chaque fois qu’il laissait sa main s’éloigner de sa chope.

    - Vous avez une bonne descente ce soir…

    - C’est vrai. Resservez-m’en une autre.
    - Ce n’est pas ce soir la fête, et pas ce soir qu’il faut aller trop loin !

    Lothringen sourit à demi, mais l’anneau un peu trop large tournait toujours aussi vite. L’aubergiste lui servit son assiette au comptoir, et insista.


    - Je vous sens d’humeur maussade, Lothringen.

    - Je vous sens d’humeur curieuse, mon voisin.
    - Je sais bien que vous auriez espéré retrouver Saladrex à votre retour à Manost, ou ceux dont vous aviez été séparé durant votre séjour à Melandis… Votre expédition est de retour, et à présent… vous êtes à nouveau seul… suis-je sur la bonne voie ?

    - Plus que vous ne pensez.

    - Bon ! faites donc le mystérieux, je finirai bien par savoir ce qui vous préoccupe alors que tout le monde paraît soulagé du dénouement de l’affaire.


    « Et vous risquez même d’en avoir des nouvelles dès demain », songea le semi-drow tout en terminant son repas, tandis que le tavernier vaquait à nouveau à ses occupations. Ce dernier trouva cependant le temps d'annoncer à son client que son baquet était prêt. Lothringen le remercia pour le brin de causette, et prit sans tarder la direction de l’étage.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

Page 10 sur 34 PremièrePremière ... 8910111220 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Commerce] Au Loyal Paladin
    Par Folken dans le forum Les Arcades
    Réponses: 936
    Dernier message: 23/03/2019, 21h05
  2. [BG1] Tome de sagesse dans la nature
    Par Mekren le maudit dans le forum La Taverne de Château-Suif (Baldur's Gate 1)
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/02/2013, 12h59
  3. Soirée au Loyal Paladin
    Par Lothringen dans le forum Les Archives de Manost
    Réponses: 106
    Dernier message: 26/11/2005, 01h59
  4. [Commerce] Au Loyal Paladin, Tome I ( >mai 2004)
    Par EricZEGod dans le forum Les Archives des Structures de Manost
    Réponses: 2955
    Dernier message: 20/05/2004, 14h16
  5. XXIV et dernier du premier tome
    Par Grenouillebleue dans le forum Briseur d'Empires
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/02/2004, 17h42

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257