Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 79

Discussion: [Bâtiment] Vieille bâtisse délabrée

  1. #31
    Bouliiar Invités
    Bouliiar se frotta les tempes, la fatigue et la lassitude revenant au galop. De plus il commençait à avoir mal à la tête. C’était à prévoir que leurs commanditaires aient engagé d’autre mercenaires, mais c’était une technique pleine d’aléas : plus de chance d’atteindre leur proie mais également d’attirer l’attention ou de se marcher sur les pieds les uns les autres.

    Mais les informations corroboraient, la cible était sûrement sur le port, même peu loin d’ici peut-être. Sa divination pourrait être plus concluante avec un champ de recherche plus restreint. Mais sa migraine lui rappela qu’il devrait impérativement se reposer avant cela, lancer l’enchantement l’avait grandement épuisé, et il ne serai pas capable de penser suffisamment clairement pour entreprendre quoi que se soit de fiable. Il regarda l’intrus avec dédain, ne lui accordant même pas son mépris, le genre de regard qu’on porte aux petits insectes nuisibles qu’on écrase négligemment en marchant et dont on ne se souci plus l’instant d’après.

    Mais si ils étaient alliés ils étaient aussi rivaux, la récompense irait au groupe qui aurait réglé son compte à Martial, ainsi cet envoyé pouvait également les induire en erreur pour avoir le champ libre. Son regard devint inquisiteur, vrillant tellement les yeux de l’assassin qu’il en fut mal à l’aise et essaya de détourner son regard. Il ne le pu, la pression qu’exerçait le mage rouge l’en empêchant. Il avait l’impression que son âme était mise à nue, et Bouliiar trouva la vérité : il n’avait pas menti, c’est tout ce qu’il cherchait et il le libéra. L’assassin avait été déstabilisé, et lançait un regard haineux au mage, mais Ben-j et Duorok ne semblèrent rien avoir remarquer.

    Cet action ayant encore affaiblit le mage et augmenté son mal de tête, il ferma les yeux une seconde, puis les rouvrit vivement. Il se désintéressa de l’assassin mais dit quand même :


    « Pas d’autre questions pour moi, je sais tous se que je voulais savoir. Il sourit et son interlocuteur frissonna en pensant à ce que le mage avait pu lire en lui. Il s’adressa ensuite à Ben-j et Duorok. Je monte, qu’on ne me dérange pas, j’ai encore des choses à faire. »

    Il monta à l’étage en lévitant. Vivement que quelqu’un pense à installer une échelle se serait grandement plus pratique. Il tira une chaise contre un mur et s’assit. Il allait se reposer et reprendrais ses activités ensuite. Mais pour l’instant il avait sommeil, tellement sommeil…Il s’endormit, oubliant les autres en bas, pour régénérer son corps et son esprit.

    @ Duorok: c'était pas une illusion de changement de taille mais plutot un changement d'intensité d'aura, interprétait par les sens en un faussement de la réalité :notme2: mais si ton demi-orc a cru ça c'est pas grave, mais pour un prêtre ça fait pas crédible :heu:

  2. #32
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Alors que la petite troupée s'affairait à ses occupation les plus innutiles dans leur tâche, deux ombres passèrent les protections magiques du mage rouge, un sort de non détection leur permettant de ne pas être, justement, détecter. Ce qu'il y avait en plus de cela, c'est que la barrière contenait les ennemis. Hors les deux hommes ne venaient pas en tant que tel. Le mage, dormant comme une souche, n'aurait d'ailleur pasforcément remarquer l'intrusion...

    La porte s'ouvrit avec fracas, laissant la place à un courant d'air nocturne qui fit s'éteindre l'une des bougies qui crépitaient. Une personne, vêtue sombrement entra, son visage masqué par une capuche, elle aussi, sombre. Duorock ne s'y méprit pas lorsqu'il aperçut les cheveux blanc neige qui s'évadait du linceuil d'ombre que générait presque la cape.

    "Alors c'est dans ce trou à rats que vous vous tassiez... Par Talos, quelle ignonime..."

    Deux mains gantelées relevèrent le capuchon, laissant à tous et chacun le loisir de voir le visage du drow se révéler. Deux des assassins jugèrent bon de dégainer et de foncer sur l'elfe noir...

    C'est sur sa propre lame que les trippes du premier jaillirent hors de l'enveloppe charnelle, alors que l'auter fut emproché par une griffe démoniaque transperçant les ombres de l'entre-baillure de la porte, une main d'une pâleur extrème, prolongée par des ongles qui n'avait rien d'humain, et qui s'apparentaient bien plus la bête.

    "ts ts ts... quelle puérilité... Duorock, j'espère pour toi que ces deux loqueteux ne figuraient pas sur les listes de tes hommes de guilde... je me verrait dans l'obligation de fermer ton entreprise..."

    Le regard amusé du demi orque permit à Beorn de prendre son intuition pour véridique... de pereils gueux ne venaient pas de Melandis. Derrière lui, un bruit bestial de festin d'une quelconque bête sauvage pouvait se faire entendre. L'un des corps avait disparu.

    "Mes ailleux quel accueil! Bien Gutrásh, j'ai à te parler, et où est le mage rouge? il me faudrait son attention également, quoi que vous puissiez lui rendre compt de mes propos plus tard..."

    Un sourir sadique vint déformer les trait fin de l'elfe noir, laissant place à la folie sanguinaire.

    "Je Sais où il est! Et je sais le nombre de pantins à son service. Je ne veux rien risquer, et c'est pour cela que je vien vous trouver... Venez avec moi, obéissez moi, et nous écraserons ensemble ses avortons, nous pourrons faire couler le sang à flots et rougire les rues de cette citée puante. Si vous ne désirez pas, je tenterai de le faire moi même... Mon "Ami" ici présent étant venu spécialement dans cette optique..."

    Faisant un pas sur la gauche, le drow laissant le champ de vision sur un spectacle funeste. Une bête dont la pâleur de la peau rappelait la mort même et dont les yeux brillait du même éclat rouge que ceux du drow se nourissait du cadavre de sa proie, agripée à sa nuque... La terreur prit certains des assassins présents dans la salle alors que la bête tourna la tête, les levres encore imbibées de sang, tout en souriant aussi démoniaquement que le drow. Un Vampire.

    "Laissez moi vous présenter Streea, dans mon dialecte noir, ou Death, si vous préférez."

    Le vampire se leva, pâle comme le plus verreux des cadavres et dont le visage, bien qu'anciennement humain, ressemblait comme deux gouttes d'eaux à celui de l'elfe noir de par la folie meurtrière jacente qui pouvait si lire.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  3. #33
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Blainville ... trou perdu d'on tlm ignore l'existance ....
    Messages 
    652
    Le vampire prit place au coter de Beorn. Voyant le regard que les assassins lui jetaient, un sourire se dessina sur son visage. Il essuya le peu de sang qui restait sur c'est lèvre et prit parole.

    - "Alors c'est sa votre "Commandos d'extermination" j'ai déjà vu des fillettes de cinq ans qui empestaient moins la peur a ma vue... Mais bon ce n'ais pas important, j'ai une chose a vous dire messieurs, vous faite mieux d'offrir une plus grande résistance que vos deux congénères ci présent face à l'ennemie... sinon je me ferai un plaisir a vous apprendre la signification du mot "Souffrance"...

    Le vampire prit un pas de recule et termina avec les mots suivant:

    - "Alors on y va ?"
    Vampire-Paladin Dechu-neutre mauvais
    "La Lame D'orion" Épée Batarde +1 Dégâts: 2d4+1 +1d3 d'électricité(+3 contre personage d'alignement Bon ou Neutre) Tout personnage Bon ou Neutre atteint par cette arme doit réussir un jet de sauvegarde contre la paralysie à -2 ou être paralysé pendant 2 rounds
    http://www.quick-web.com/icones/war/icone5.gif
    Statut : Present a peu pres tout le temps =P

  4. #34
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    "Hola hola, pas de précipitation! ne devons déjà savoir si ou non ils nous suivent..."

    (se tournant vers l'assemblée)

    "Je vous préviens, nous n'avons pas forcément beaucoup de temps... notre proie et ses insectes d'aliés comptent fuire!"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  5. #35
    Bouliiar Invités
    Bouliiar se laissait porter pas ses rêves. Les tracas de ce monde ne l’atteignaient plus. Mais, quelque chose, comme une gène quelque part, le tenaillait et le ramené fermement vers la conscience. Flottant dans la phase entre le sommeil et le réveille, il eu la vision tremblotante de deux personnes encapuchonnées. Il essaya de se fixer sur elles mais elles se dérobèrent à son « regard ». Conscient à présent que quelque chose clochait belle et bien, il se réveilla tout à fait. Il se redressa mollement et lutta contre les dernières brumes du sommeil.

    Regardant vaguement la salle et le cercle encore tracé sur le sol, il pensa qu’il pourrait en tirer d’autres choses avant de l’effacer, ses rêves ayant avivé son imagination. Il s’intéressa alors à ce qui l’avait tiré de son sommeil, et se concentrant sur la pièce du bas il ne détecta que les formes floues et imprécise dont il avait eu la vision. Avec toujours la désagréable impression qu’elles se subtilisaient dés qu’il essayait de percer le voile. Légèrement contrarié, il se dirigea vers l’ancienne cage d’escalier et la descendit comme à son habitude.

    Qu’elle ne fut pas sa surprise en découvrant Beorn et son acolyte, marchant dans une flaque de sang répandu par deux cadavres sur le sol. Mais il n’en laissa rien paraître et atterri avec souplesse sur le sol. Ainsi d’autres voleurs étaient venus et ils s’étaient frottés à Beorn, les imbéciles. Confusément, il avait pressentit que le drow viendrait à eux, et son intuition avait était véridique. Il scruta la face pâle de l’autre arrivant, et percevant l’aura de peur, de mort, de sang et surtout de la faim vis-à-vis de ce dernier il faillit hoqueter d’étonnement. Un vampire... Il envisageait déjà l’avantage que pouvait donner ce nouvel allié.

    Il n’avait pas peur, et la posture qu’il tenait avec l’elfe noir lui indiqua qu’il était probablement Mélandien, ou tout du moins un familier de Beorn. Il jeta un regard dédaigneux sur les cadavres, ses protections étaient ciblées sur lui-même et secondairement sur Duorok et Ben-j. Il s’adressa à l’elfe :


    « Eh bien, que ce passe-t-il ici ? Voyant le triomphe sur son visage il ajouta : Ne dite rien, vous avez trouvé une piste c’est cela ? »

  6. #36
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Voyant le thaumaturge arriver, Beorn ne put réprimer un sourir de coin. La principale force du groupe d'assassin se révélait fortement peuplée de Melandien.

    "Effectivement, je sais tout! Et le nombre d'ennemis seul me conduit ici, n'aller pas vous faire des idées...

    Néanmoins, je suis heureux que le deux Melandiens du groupe ci présent soient plus ou moins à sa tête."

    Beorn lança un regard posant sur le moine, semblant vouloir s'enquêter de sa personne. S'il n'était pas Melandien, on pouvait tout de même voir que cet homme n'était pas l'un des quelconques insectes rameutés par l'idée d'un bien.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  7. #37
    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Paname
    Messages 
    1 859
    Voyant que le regard inquisiteur de l'elfe noir se posait sur lui, Ben-j, qui n'avait rien dit jusqu'à présent, prit la parole.

    "Je vous reconnais, vous êtes le drow qui nous a menacé aux portes de la ville! Puis, un sourire malicieux au coin des lèvres il ajouta: vous vous êtes donc rendu à l'évidence que votre initiative solitaire était vouée à l'échec alors vous vous êtes tourné vers nous...
    Ben-j jeta un coup d'oeil écoeuré et méprisant à Death qui était couvert de sang et continua: veuillez aussi à garder votre, hum... bête près de vous, elle est salissante.
    Cela dit, comme vous semblez avoir beaucoup d'informations -soit dit en passant, je vous félicite pour votre vélocité- je suis prêt à m'allier à vous, voire à vous obéir, mais attention, je ne suis pas Mélandien, veuillez donc à ne pas trop abuser de votre pouvoir, être sous les ordres d'un elfe noir étant déjà une torture suffisante pour moi.
    Mais l'union fait la force, et plus nombreux nous serons, plus vite nous pourrons quitter cette cité putrescente!"
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  8. #38
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    "Ai-je dis que ma tentative était vouée à l'échec? Il me semble que non! Veille à te parolles grostesques pauvre sot imberbe. J'eut pût le faire sans avoir à venir quémender l'aide de mes hommes - ce qui insinue les seules personnes dignes ici présentes - mais le fait de devoir attendre le moment opportun avant leur fuite - en comptant qu'il y en ait eu un - m'exaspérait quelque peu... Je ne suis pas du genre patient, ainsi je ne le redemanderait qu'une seule fois... Venez vous avec moi ou non? Et soyez prompt! Je ne revient jamais sur une décision!"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  9. #39
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Blainville ... trou perdu d'on tlm ignore l'existance ....
    Messages 
    652
    - "Decidez-vous Tout de suite, nous n'avons pas une minute a perdre, je ne crois pas que vous voudriez que notre enemi aie fuit et que cette mission sois un echec par votre faute. N'est-ce pas ?" Dit-il en sortant c'est griffe.
    Vampire-Paladin Dechu-neutre mauvais
    "La Lame D'orion" Épée Batarde +1 Dégâts: 2d4+1 +1d3 d'électricité(+3 contre personage d'alignement Bon ou Neutre) Tout personnage Bon ou Neutre atteint par cette arme doit réussir un jet de sauvegarde contre la paralysie à -2 ou être paralysé pendant 2 rounds
    http://www.quick-web.com/icones/war/icone5.gif
    Statut : Present a peu pres tout le temps =P

  10. #40
    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Paname
    Messages 
    1 859
    "Bien sûr que je viens! Je n'ai de toute façon pas vraiment le choix. J'ai une mission à accomplir, et je ne suis pas de taille à la mener tout seul.

    Puis il regarda Death qui semblait le menacer et lui dit: quant à vous le suceur de sang, ne me menacez pas, et évitez moi, j'ai pour habitude de ne traîner qu'avec des gens civilisés. Et puis je doute que Martial réussisse à sortir de la ville puisque le mage rouge a envouté un garde pour le surveiller."
    Téléchargez donc ce superbe perso pour SOA... Et celui-ci pour TOB !
    Mon vrai moi...
    ... et mon moi RP
    Pour faire parler Ben-j en RP: salmon (comme le poisson)

  11. #41
    Date d'inscription
    décembre 2003
    Localisation
    Lille City Beach
    Messages 
    2 579
    Duorok avait observé la scène d'un air amusé, un vampire, il n'en avait rien à craindre, des amulettes en hommage à Umberlie ornaient en permanence son cou.

    Et enfin Beorn se décidait à se joindre à eux.


    - Et bien tout cela me semble parfait, nous avons un garde ensorcelé par le mage rouge qui veillent aux portes de la ville. Et avec votre bestiole de compagnie,il pensa quelques instants à un autre vampire qui l'avait rendu Melandien, Nathiel Ecthelion, puis reprit toujours le sourire aux lèvres. nous sommes un force conséquente, mais si vous souhaitez notre ne croyez pas que vous serez notre, chef. Talos n'a aucun pouvoir ici.
    Kettrarik Purmarteau, forgeron nain exilé à Dorrandin
    Avant j'étais Duorok Gutrash. Mais ça, c'était avant. Être vert, ça gère !

  12. #42
    Bouliiar Invités
    Ils se disputaient déjà à propos du commandement, mais le mage savait que dans le cœur de la bataille un chef émergeait toujours. Enfin on verrait bien.

    « Nous devons y aller maintenant, j’ai …le pressentiment que nous devons nous hâter. Sur ses paroles énigmatiques il enchaîna : Nous vous suivons Beorn, Martial mourra bientôt. »

    En effet il avait une étrange sensation, comme si quelque chose était en train de lui passer entre les doigts. Ils devaient partir dés à présent…

  13. #43
    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Blainville ... trou perdu d'on tlm ignore l'existance ....
    Messages 
    652
    HRP: Juste pour preciser, quand je parlais des assassins apeurer je parlais des PNJ si on veux, pas vous !!!! Et je ne suis pas une bebete :angry: je suis aussi civiliser que vous, j'ai just faim
    Vampire-Paladin Dechu-neutre mauvais
    "La Lame D'orion" Épée Batarde +1 Dégâts: 2d4+1 +1d3 d'électricité(+3 contre personage d'alignement Bon ou Neutre) Tout personnage Bon ou Neutre atteint par cette arme doit réussir un jet de sauvegarde contre la paralysie à -2 ou être paralysé pendant 2 rounds
    http://www.quick-web.com/icones/war/icone5.gif
    Statut : Present a peu pres tout le temps =P

  14. #44
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    "Très bien, alons-y!"

    chacun ne prenant que le strict minimum, soit son matériel de tuerie, l'assemblée leva le camp pour un carnage certain!
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  15. #45
    Elissa Keens Invités
    Le garde envoûté par Bouliiar résistait encore au charme qui le tenait, mais c'était totalement inutile, totalement submergé par la compulsion, il était de retour à la guilde, après toutefois avoir effectué les ordres de Sire Folken ... il ne devait pas non plus gâcher sa couverture... Le vide qui régnait dans la guilde le surprit ... il lui avaient demandé de revenir des qu'il aurait des informations et personne ne l'attendait ... quand il réfléchit aux actions qui découlaient de ce qu'il avait appris, il n'eut qu'une seule réaction ...

    - Oh non ....

  16. #46
    Bouliiar Invités
    En provenance de l'Oeil fertile

    Bouliiar arriva au port soulagé. L’invisibilité ne rendait pas impalpable, ni inodore, et il avait du guidé mentalement pas à pas chaque zombi pour qu’ils ne rentrent pas dans quelqu’un. En entrant dans la guilde il fut agréablement surpris d’y voir esclave psychique. Il aligna les zombis contre le mur et dissipa son invisibilité. Le garde avait senti son maître approcher mais il sursauta tout de même.

    « Alors, qu’as-tu appris ? »

  17. #47
    Elissa Keens Invités
    "Alors qu'as tu appris"
    Tel etait l'ordre qui résonnait dans sa tete irrésistible ... il savait qu'il n'aurait pas du parler , mais ceci oblitérait totalement sa volonté

    -Je suis allé a la source principale des informations, maître , et j'ai appris de nombreuses choses.
    Vu le désordre ambiant qui règne dans la ville , l'Ordre du Coeur radieux a été réquisitionné et affecté a la protection de vot....notre cible. Ceci etant , ils n'ont pas pu employer trop de gardes a cette protection, devant aussi calmer la populace.
    Je ne suis pas allé prévenir les gardes comme il m'as été également ordonné, ceci risquant de vous démasquer.
    De plus, j'ai appris que Martial s'etait retranché au Théatre de la Harpe Manostienne apres une bataille sur le port.


    Les yeux vagues , il attendait l'ordre suivant

  18. #48
    Bouliiar Invités
    Bouliiar était sidéré. La présence de paladins, qui n’étaient pas réputé pour le mercenariat, à la protection de ce Martial augmentait encore le poids de tête. Pour que ses commanditaires mettent autant de moyens pour le faire disparaître et les autorités locales pour le protéger, son importance devait être gigantesque. Et il savait également où il était, met au vu de tous ses gardiens ils ne pouvaient pas encore agir. Et ce n’était pas ces quelques zombis alignés invisibles dans un coin qui y feraient quoique se soit.

    De plus joindre les autres assassins pendant leur chasse pourrait être très hasardeux, cela risquait d’attirer l’attention sur eux. Il n’y avait qu’un seul moyen peu risqué : qu’ils utilisent les bagues qu’il leurs avait confiées. Et cela il ne pouvait l’influencer. Il se tourna alors vers le garde.


    « Tu m’as bien servi, mais maintenant retourne d’où tu viens et continu à glaner des informations. Essaye de t’attirer les bonnes grâces de tes supérieurs, sans dévoiler ta couverture. Pour l’instant tu reste en coulisse, on aura besoin de toi de manière plus … physique dans très peu de temps. Maintenant va ! »

    Alors que le garde sortait de la guilde, le mage rouge se dirigea vers l’escalier en ruine. Il lévita jusqu’à l’étage et se posta devant son pentacle. Cette idée avait germé en lui et s’était développée depuis que Beorn était venu les chercher. Il s’accroupit et modifia certains signes, altéra des symboles… Il vérifia le tout et jugeant que tout était en ordre il alluma des bougies.

    Alors il commença à incanter, dans des syllabes gutturales et dans de clairs chant il tenter d’arracher une créature à son plan. L’invocation continuait et une forme apparut au centre du pentacle. En une dernière incantation Bouliiar scella la chose en ce monde. Une forte odeur musquée imprégna la pièce, et la créature essaya de sortir du cercle mais la barrière magique l’en empêchait. Elle émit un grondement de frustration et foudroya le mage de son cruel regard.

    Bouliiar voulait la dompter, et il savait comment faire. Les mots étant vains, il s’adressa à elle directement à son esprit, par sensation, par image. Le sang, l’acre et douce odeur de la peur, la traque, les os qui craquaient, les muscles qui se déchiraient… Enfin par-dessus tous ça il mit l’image qu’il avait de Martial, tous se qu’il savait sur son apparence et autre. Il attribua à cette image celle d’une viande tendre, délicieuse pour la bête. Si elle le croisait elle ne manquerait pas à le goûter. Le pacte passé, il se retira et la libéra sans hésitation. Elle le regarda encore une fois puis sauta par la fenêtre pour atterrir souplement dans la rue, où elle disparut dans les ténèbres. Elle resterait à proximité, mais si elle avait faim elle se nourirait.

    Le mage redescendit dans la pièce du bas et s’assit sur une chaise. Il ne lui restait plus qu’à attendre…

  19. #49
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 413
    Saryak avait conduit son groupe depuis les remparts sans difficulté majeure. Le tout était d’être discret et, pour cela, circuler en équipes restreintes était une bonne méthode ; le mélandien avait donc encore divisé par deux ses effectifs avant de leur donner RV au port.

    Une fois là, il avait commencé à mener son enquête, profitant de l’argent qui lui avait été laissé. De tavernes en contacts louches, de pots de vin en vieilles relations, de gamins en mendiants, il avait fini par savoir ce qu’il voulait savoir : tel bâtiment du port était à nouveau occupé depuis peu par de très discrets pensionnaires. Supposant que de son côté Hamais avait dû mener le même genre d’enquête, Saryak se mit à faire le guet devant la guilde en question, en attendant le reste de son groupe.


    HRP : @ Phylacrypte: si tu choisis d’entrer dans la guilde tout de suite, fais gaffe aux protections dont elle bénéficie…
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  20. #50
    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lausanne (CH)
    Messages 
    1 641
    Hamais et les hommes qui l’accompagnaient s’étaient faufilés discrètement et sans encombre jusqu’au abord du port, malgré la blessure d’un des leur. L’assassin noir leur ordonna de rester dissimuler, sans pour autant le perdre de vue, et se mit à rechercher les renseignements dont ils avaient besoin.

    S’étant mêlé à la foule, parmi la horde de gamins sales et maigre qui le houspillaient pour quelques pièces de charité, Hamais était en quête d’un vas-nu-pieds qui aurait dans le regard cette flamme de fierté et de défit qui le rendent malin, rusé et ambitieux. Il ne tarda pas à apercevoir un grand freluquet adossé contre un hangar, les yeux rivés sur lui, n’attendant qu’un instant d’inattention de sa part pour bondir et dérober sa bourse. Hamais, planta son regard dans celui du gamin qui tressaillit, mais par défit ne baissa point les yeux. Il plut immédiatement à l’assassin noir qui s’approchant sorti subrepticement une pièce d’or et la fit mirer sous les yeux du jeune garçon en lui intimant de le suivre.

    Hamais se planta derrière une caisse sur laquelle il le fit s’asseoir.


    Quel est ton nom ?

    Artémis mon seigneur

    Artémis, cette pièce d’or est à toi, et bien d’autres peuvent la suivre, si tu me donnes les renseignements que je cherche.

    Hamais posa la pièce sur la caisse à côté du gamin. Celui-ci, ne sachant s’il avait à faire aux services secrets ou à des assassins venus en ville pour la même raison que ceux qu’il voyait circuler depuis quelques jours, il prit le parti de ne tenir compte que des pièces d’or qui lui seraient proposées en échange des précieux renseignements qu’il avait glanés et qui sans aucun doute était recherchés par l’inconnu

    A vos ordres mon Seigneur

    La rumeur dit que des assassins courent la ville et que des méfaits ont été commis.

    Oui mon Seigneur, je les ai vus arrivés en grand nombre

    Le gamin laissa sa phrase en suspens, il attendait visiblement que l’assassin noir enchérisse, ce que ce dernier fit en plaçant deux nouvelles pièces sur la caisse.

    Parle !

    Ils ont attaqué la « boutique de l’œil fertile »

    La boutique de l’œil fertile ?

    Une boutique maintenant à moitié détruite d’où sont sortis plusieurs hommes qui sont partis se réfugier dans le théâtre.

    Hamais sourit, voilà donc d’où vient l’agitation policière de la ville, et parmi le groupe réfugier au théâtre, il devait sans aucun y avoir Martial Mérillym.

    Connais-tu l’endroit où les malfrats ont établi leur quartier général ?

    Le gamin paru réfléchir, puis haussa les épaules, mais devant deux nouvelles pièces qui virent tinter sur la caisse, il sembla se souvenir parfaitement de ce repaire.

    Oui mon Seigneur ? Ce n’est pas très loin

    Conduis-moi jusqu'à leur repaire

    Et une nouvelle pièce rejoint le trésor du môme qui sentait qu’il venait de décrocher la bonne affaire.

    Oui mon Seigneur

    Hamais fit signe à ses comparses de les rejoindre. Pendant ce temps, le gamin tendit la main pour prendre les pièces si facilement gagnées, l’assassin noir voulait bien faire comprendre à cet apprenti malfrat que répondre était une chose et tenir sa langue devait aller de pair planta sa dague devant les doigts du môme, le saisit brusquement par les épaules, le fit décoller du sol, son regard était devenu dur comme une lame acérée, sa voix ne laissait aucun doute sur ses intentions futures si le gamin se prenait le loisir de mentir ou de le trahir, puis le posa au sol sans ménagement

    Maintenant conduit-nous au repaire des assassins, dès que nous y serons évapore-toi et n’oublies pas tu ne nous a jamais vus ! Devant l’air effronté du môme il ajouta Et si l’or te plait tant, tiens-toi à ma disposition ! Si ta coopération nous est bénéfique pour notre mission, dès quelle sera terminée et que tu nous auras fait sortir de la ville par le passage secret le plus sûr que tu connaisses, la bourse que tu convoites sera à toi !

    Le gamin fit vite son calcul, déjà 6 pièces et sans aucun doute, il serait bientôt le propriétaire d’une bourse entière de pièces d’or. Il ramassa les pièces, fit signe de la tête et se faufilant parmi les baraquements conduisit Hamais et ses hommes à quelques pas du repaire puis disparu prestement. L’assassin noir aperçu Saryak qui discrètement faisait le guet et se dirigea toujours avec la plus grande discrétion jusqu’à lui.

    Voilà donc leur quartier général . Avez-vous déjà contacté quelqu'un ?
    Couleur RP d'Arya Du Varden #DBAF92 Biographie d'Arya


  21. #51
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Le soir tombait sur la ville de manost, accompagnant un rideau d'eau qui tombait dru comme du métal froid. L'air cru et l'avancement tardif de la saison laissait planer un brouillard pesant au dessus, si ce n'était dans la cité qui se transformait alors en un complexe de ruelles fantomatiques, où la vie n'avait plus réellement sont cour normal des choses. Les habitants préféraient nettement resté chez eux ou alors à la taverne histoire de retrouver la chaleur des mets liquides à haute teneur éthilique typiquement manostiens.

    Dans la sombre bâtisse, le mage rouge méditait, comme à son habitude. Le calme pesant de la ville lui permettait pour la première fois d'atteindre une concentration idéale pour sa méditation. Dans ce repère, il attendait les indices, les possibilités, toutes nouvelles du groupe resté à chasser la piste de leur proie. En même temps, le mage pouvait jouer avec l'une de ses pièces favorites, loin d'être la moins bonne du groupe.

    Un bruissement d'ailes vint perturber sa concentration. Ne prettant tout d'abord pas attention au volatil qui devait s'être posé sur le toit de la batisse, le mage dû cependant interrompre sa méditation lorsque la bête se mit à croisser rauquement. Devant lui se trouvait un corbeau noir aux yeux rouges qui rappela l'elfe noir. Lorsque l'oiseau ouvrit à nouveau son bec, le mage sembla comprendre quelque chose

    "Messsaaaage, messssaaage" semblait crier le volatile. C'est alors que Boulliar remarqua qu'entre les pattes griffues du corbeau se trouvait un parchemin cacheté du symbole de Talos... Il comprit de suite qui l'avait envoyé.

    La racaille est dénichée, une scène est le théatre de son antre. Attendons l'acteur rouge.
    Seul le style caligrafique et l'emblème de Talos, cacheté, pouvait permettre d'identifier l'auteur du mot codé. Se faire surprendre n'aurait réellement pas été une bonne chose. Boulliar savait ce qu'il se passait désormais et allait devoir se préparer.

    L'oiseau semblait attendre quelque chose de la part du mage.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  22. #52
    Bouliiar Invités
    Ainsi la louve les avait bien menés au théâtre, mais le mage se demanda pourquoi il leurs avait donnés ses bagues puisqu’ils utilisaient un volatile pour lui transmettre un message. Enfin cela n’avait que peu d’importance à présent il n’avait plus qu’à s’y téléporter avec les zombies, même si la question des paladins l’inquiétais toujours.

    Il regarda l’étrange corbeau, qui attendait visiblement une réponse. Bah le sorcier rouge le téléporterais avec lui. Il se concentra sur sa coupe de clairvision à l’étage et la fit voler par l’escalier jusqu’à lui : ses acolytes n’ayant pas utilisés les bagues il ne savait pas précisément où ils étaient. Et puis apparaître au milieu de la route accompagné de zombies n’était pas recommandé pour passer inaperçu. Il posa la coupe sur la table et sonda le liquide, cherchant le théâtre dans la grande ville de Manost. Enfin il le repéra, et vit de même les autres assassins perchés sur un toit voisin, probablement en train de l’attendre.

    A ce moment il aurait très bien pu s’extirper de la clairvision pour partir de suite, mais un pressentiment le fit chercher aux alentours de leur guilde. Il avait depuis longtemps appris à faire confiance à ses impressions, ayant des affinités avec le futur. C’est ainsi qu’il vit se rassembler autour de la bâtisse des ombres de personnes, leur but étant clair par leur convergence vers ce lieu. Il dissipa alors sa transe et se tourna vivement vers le volatil qui était toujours là. Puis tirant un bout de parchemin de ses robes ainsi qu’une plume il griffonna rapidement quelques mots et le tendit vers le messager. Le corbeau s’envola, prit le message entre ses serres et sortit par une fenêtre.

    Il donna l’ordre aux zombies de se poster autour de lui, puis il ouvrit son esprit. Le mage entra alors en connexion avec chaque glyphe qu’il avait préalablement passé, de telle façon qu’il ressentait le bâtiment comme son propre corps, prés à tout déclenché si la menace qu’il avait vu entrer subitement par la porte.

    Tendu de corps et d’esprit, il se concentra sur toutes les ouvertures de la bâtisse. Il était prêt…

  23. #53
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Un son lourd déconcentra le mage rouge, comme si une multitude de corbeau s'était soudainement raprocher du bâtiment. Bientôt, les bruits d'ailes se firent entendre et les croissement moins forts. Un nuage d'oiseau noir entra par l'une des brêches de la bâtisse, se tassant les uns sur les autres jusqu'à prendre une forme presque humanoïde. La masse noire se forma peut à peut et le drow apparut, toujours aussi amusé par l'effet produit par son sort de prédilection.

    "Alors, que se passe-t-il? je suis venu au plus vite! L'idée de cloporte ruinant nos plan n'aurait fait que décupler ma rage et par conséquent me faire perdre mon sang froid... Le reste des troupes arrive alors que 3 d'entre nous sont restés en observateur, mais il nous faut agir vite!"
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  24. #54
    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    Sur la route, encore
    Messages 
    7 413
    Originally posted by Phylacrypte@samedi 18 décembre 2004, 08h35
    Voilà donc leur quartier général . Avez-vous déjà contacté quelqu'un ?
    Saryak ouvrit des yeux étonnés.

    - Non, je ne me serais pas permis d'empiéter ainsi sur vos prérogatives. En revanche, j’ai un peu observé le bâtiment ; il n’est pas vide… personne n’entre ni ne sort, mais on entend des voix. Autre chose : il me semble protégé par la magie… Mais je crois avoir résolu ce problème : voici un parchemin de protection… acheté fort cher. Evidemment, il ne protégerait que vous-même… Hum… si je puis me permettre, il faut s’attendre à un accueil de toute fraîcheur; ils ont de quoi devenir nerveux avec les derniers événements.

    Saryak se tut, espérant que ses mises en garde ne seraient pas mal interprétées. Après tout, Hamais était le chef, à lui de décider. Ils avaient aussi la liberté de ne pas contacter ces hommes et de mener l’affaire de leur côté.

    HRP : te voilà à bon port, c’est fini pour moi… et ce fut un plaisir.
    Administratrice en charge de la Forge et des sections BG.
    Code Couleur : #7AC5CD I Arrivée à Manost et Biographie RP
    Rp en cours : Les Caprices de Fortune (MJ / Joueur)

  25. #55
    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lausanne (CH)
    Messages 
    1 641
    Hamais observa Saryak et ne put s’empêcher de s’étonner de ce respect inconditionnel de la hiérarchie à laquelle il n’avait jamais adhéré. Il prit en main le parchemin de protection et jeta un œil avisé sur celui-ci.

    Vous avez fait du bon travail, il est de toute façon préférable que je pénètre seul pour prendre contact avec les assassins occupant ces locaux. Rien ne nous garanti qu’ils sont ceux que notre grand mage a fait contacté et qui de ce fait sont informés de notre arrivée. Il est primordial que notre mission réussisse, quelle que soit la main qui fera rendre le dernier souffle à ce Mérillym.

    Alors qu’il décochait un coup de pied magistral à la porte de bois massif, il se tourna une dernière fois

    Restez-là avec les hommes . . . et soyez sur vos gardes.

    Sa phrase à peine terminée, il avança prudemment d’un pas, la pièce était plongée dans la pénombre et le rai de lumière qui y pénétrait ne laissait pas distinguer plus que le centre de celle-ci qui parrassait vide. Des voix sourdes lui parvenaient, mais malgré son ouie fine, il n’arrivait pas à les situer exactement. Il ressentait ce milieu particulièrement hostile à tout étranger. Certes, il avait le parchemin magique contre les pièges dont il avait été informé, mais sa méfiance naturelle lui fit sentir la présence d’un être redoutable. Il décida que le seul moyen d’éviter les complications était d’informer les occupants de son identité.

    Il n’y a donc personne dans ce repaire de loups pour accueillir le digne représentant du commanditaire de la mission qui secoue vos passions par le montant de la prime promise.

    Personne ne répondit et pourtant, il percevait nettement qu’on l’observait et cela l’agaça au plus haut point.

    Je suis Hamais, chef des assassins noirs, dois-je attendre que la prochaine lune se lève pour que vous daignez vous montrer ?

    [HRP Merci à toi Lothringen, le plaisir a aussi été pour moi :happy: ]
    Couleur RP d'Arya Du Varden #DBAF92 Biographie d'Arya


  26. #56
    Bouliiar Invités
    L’arrivé de Beorn avait déconcentré le mage lui faisant perdre le contrôle aigue qu’il avait sur les protections de la bâtisse. Il était sur le point de parler quand d’un coup la porte s’ouvrit. Bouliiar n’eut que le temps de lâcher à voix basse une syllabe pour déclencher son invisibilité. Pourquoi diable le drow était arrivé pile à ce moment là !!! D’ailleurs ledit elfe noir s’était caché dans les ombres à ce moment là. Un individu en noir entra mais les protections magiques ne s’étaient pas déclenchées ! Pendant qu’il appelait, le mage rouge reprit le contrôle du bâtiment pour s’apercevoir que toute magie glissait sur l’arrivant, ne l’affectant nullement ! Puis l’inconnu se présenta et Bouliiar écouta attentivement avant d’agir…

  27. #57
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Une voix se fit entendre, presque hystérique à l'esquisse d'un rire. La voix était derrière Hamais qui ne l'avait certe pas vu arriver. Alors qu'il voulut se retourner, une sensation de froid vint se poser sur la gorge de l'homme telle une plume tombant d'un batemment d'ail trop vif. Il put entendre un petit signe de pitiée prononcé par le détenteur de la lame.

    "Tt tt tt, et ça se dit assassin alors que ça se fait assassiner aussi vite... Je présume que vous n'étiez pas sur vos gardes, mais si tel est le cas, vous ne valez pas grand chose. Un véritable assassin est Toujours sur ses gardes, même si personne n'est dans la pièce..."

    L'elfe noir était en effet passé "par le plancher" usant non seulement de pouvoir druidique, mais également de son aptitude famililal de léviter.

    "Qu'est-ce qui me prouve votre identité? je ne peux pas savoir si ce qe vous dites est vrai ou pure invention d'un esprit tordu d'helmite... Si ce que vous avancez est vrai, dite moi alors qui vous envois, d'où et dans quel but!"

    Le drow appliqua une légère pression sur l'épiderme tendre du coup, y faisant une faible coupure à peine suffisente à laisser perler une goutelette de sang. Non pas qu'l eut voulu tuer l'homme, mais le retard et le contre temps l'empèchait d'assouvir sa soif de sang, sa soif de chasse! et la folie meutrière dévelopée pendant des années en Ombre Terre refaisait surface.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

  28. #58
    Bouliiar Invités
    Bouliiar avait vu Beorn passer à travers le plancher pour arriver derrière l’assassin. Il sourit alors furtivement et s’avança pour mieux le scruter. Bien qu’il se soit fait prendre relativement facilement, le mage vit de suite que ce n’était pas un amateur. Mentalement il ordonna aux zombies de se poster autour d’Hamais pour parer à tous coups tordus de sa part. Puis il communiqua de la même façon au drow l’emplacement des morts vivants. Le mage préféra rester embusqué, de toutes façons ses sorts n’auraient aucun effet sur l’assassin. Il regarda ensuite comment la suite se passerait…

  29. #59
    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lausanne (CH)
    Messages 
    1 641
    Sur l’identité de l’homme qui se trouvait derrière lui, Hamais n’avait aucun doute, il ne pouvait s’agir que du Général du Chaos et Grand Prêtre de Talos . . . Beorn Devir.

    L’assassin noir attendait cette rencontre depuis qu’il avait quitté son royaume et était fort contrarié par son manque de vigilance, il se devait de faire face à cet homme pour que le dialogue puisse se faire entre pairs. Il ne voulait nullement se mettre le ténébreux elfe noir à dos, mais devait lui montrer qu’on ne se gaussait pas si aisément du chef des assassins noirs, tout comme au mage présent qui n’avait pas pensé qu’Hamais pourrait intercepter son message ! Cela fut et il profita immédiatement de la providence de cette situation.

    Pour se libérer de la prise de Béorn, il plaça sa jambe dans un axe parfait, tira sur le mécanisme qui se trouvait dans sa manche et un couteau bien aiguisé vint caresser brutalement la jambe de Beorn. Cela suffit pour faire distraction et lui permettre de faire face à celui qui en l’instant se conduisait comme son ennemi. Leva le bras pour arrêter le mouvement qui venait de se faire dans la pièce


    Retient tes zombies avant qu’ils ne fassent un acte que tu pourrais regretter.

    Ce fut un combat de regard, mais face au violent mouvement de colère palpable qui avait envahit Beorn, Hamais durcit le ton, tout en marquant chaque mot.

    Si je l’avais voulu, tu serais en l’instant en train d’abreuver de ton sang ceux de ta race.

    Il marqua une pause pour laisser la colère monter encore un peu et s’en vint à caresser l’égo de son partenaire

    Jusque dans notre royaume, tu es un maître reconnu pour ta puissance et nous te respectons. Nous avons besoin de ta collaboration pour conduire notre maître à la victoire . . .

    Puis changea de ton pour bien situer les circonstances de sa présence . . .

    En trucidant un assassin noir ce serait une erreur qui ne te porterait pas avantage. Tu sais qui je suis, et tu sais également que ni le nom de notre chef qui est le commanditaire, ni celui de notre royaume ne doivent être évoqués ou alors . . .un sourire ironique vint se poser sur ses lèvres. . . tu ignores ce qui se trame autour de toi ? Il marqua une pause . . Pour ma part, je viens d’arriver dans cette cité et ai déjà eu connaissance que de piètres assassins se sont offerts l’opportunité d’attaquer Mérillym, ce qui complique fortement notre mission. Comment ont-ils su que ce meurtre devait être perpétrer et qui gère cette bande de racailles de bas étage ? . . . En fait, cela ne m’intéresse pas. Nous avons assez attendu l’instant final et il est devenu urgent d’agir.

    L’assassin noir n'était pas sans savoir que Beorn Devir avait des réactions imprévisibles régies par ses pulsions sinistres et sanguinaires qui parfois dominaient son esprit, mais il avait une mission à remplir et en l’instant elle était plus importante que sa propre vie.

    Couleur RP d'Arya Du Varden #DBAF92 Biographie d'Arya


  30. #60
    Date d'inscription
    avril 2003
    Localisation
    Quelque part près du col des Mosses
    Messages 
    946
    Le drow éclata de rire. D'un rire franc qui n'était pas sortir de sa cavité bucale depuis bien du temps... La souceur d'une lame sur sa peau, sans qe l'adversaire n'ose trancher les minces tissus de chaire. Bien du temps s'était passé depuis ses combats en ombre terre.

    "Bien, tu n'as pas dis ce qui ne doit pas l'être! Je peut éventuellement te supporter un brin de temps... Mais sache que le premier assassin nordique de Talos est devant toi... Le tour de passe passe utilisé ici n'était pas franchement une réussite si je ne l'avait voulus. Mais ton identité me devait être révélée, et par Talos, tu dis la vérité.

    Nous avons à presser le pas, les miséreux insectes s'étant regroupés autour de Martial e sont terré dans un pauvre gite. Nous les tenons, mais ils ont déjà fui une fois! Et je serais... potentiellement en colère, ce qui n'est pas un léger mot pour moi, si tel devait être le cas...

    J'ose croire que tu marcheras avec nous. Alors combien d'homme as-tu? nous devons agire et ce, ce soir même!

    Ah autre chose : ceux de ma race ne s'abreuveront Jamais de mon sang! Si ce n'est une poignée d'exilés que je considère comme mes égaux, mais ce ne serait alors que pour boire leur rage, car je ne les combatrai pas, du moins s'ils ont le bon sens de rester de mon bord. Je tuairai moi même la plus haute des matrone s'il m'en était donné la chance! Alors ne parle plus de ce que tu ne peux savoir, où certains démon risquerais de se réveiller!"

    Il était clair que Beorn parlait de ses démons, de lui même dans sa vie passée en Ombre terre, passée à tuer le mieux, dans toutes les riches possibilités de la chose, ignorant son âme même au profit desa soif de sang et de terreur. Bientôt jubilera-t-il à nouveau de ce même état d'esprit en plongeant un métal brulant de froid dans les entrailles de sa proie! Déjà une altération mentale avait pu être remarquée chez ceux qui connaissait quelque peu le fou de guerre. Toujours, la haine et la passion de la mort surplombait la raison lorsqu'une chasse perdurait. Il nemanquait plus grand chose pour que le cycle soit réouvert.
    Beorn Devir, Général du Chaos et tenancier de la boutique du dragon asthmatique
    L'Encyclopédie de Toril, les druides
    Statut: Etudiant donc...

    #55F578 pour me faire parler

    Chambre et Table d'hôte au Perigord

Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Lieu] Les taudis
    Par Garfield dans le forum Les Taudis
    Réponses: 361
    Dernier message: 15/06/2021, 22h39
  2. [Lieu] [Quête] Vol d'une relique : Maison de la vieille veuve
    Par Saiko dans le forum Les Archives des Quêtes
    Réponses: 44
    Dernier message: 05/12/2005, 12h21
  3. [Bâtiment] 4 rue Elminster
    Par Aloysius Kelsen dans le forum Les archives de Lumenis
    Réponses: 79
    Dernier message: 10/11/2004, 06h41
  4. [KOTOR] Chevaliers de la Vieille République
    Par Saiko dans le forum Knights of the Old Republic
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/06/2004, 22h40
  5. [Quête] La bâtisse en ruine
    Par Thanatos dans le forum Les archives des quêtes de Melandis
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/12/2003, 15h17

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250