Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 53

Discussion: [Quête] Cérémonie des décorations

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    La cérémonie approchait. Ravestha avait mis sa tenue officielle : son armure, une épée sur le côté dans un fourreau, sa cape blanche avec l'oeil helmite, qui tombait jusqu'à ses pieds. Il portait comme toujours son diadème au front. Après avoir vérifié qu'il était fin prêt.

    Il descendit les marches du palais et tomba sur Egrevyn. Lui aussi était dans sa tenue de cérémonie. Il était dans une belle armure argentée, avec l'oeil helmite sur le plastron, et l'épée en travers dans le dos.
    - Bien cher Egrevyn, je crois qu'il est temps, les autres doivent être déjà rendus.
    Ils partirent entourés de la garde personnelle du Grand Emissaire vers la place du temple.
    Ils arrivèrent devant le temple, la foule était déjà présente. Il y avait aux premiers rangs de la foule de nombreux soldats, guerriers ou paladins. Ravestha apercut Folken et Jeece qui se tenait sur les côtés, à observer la foule.

    Egrevyn se placa à quelques pas du bas des marches. Ravestha s'avanca en haut des marches du temple et entama la cérémonie qui devai voir au final la décoration des principaux acteurs de la victoire contre Demogorgon.
    Il fit son discours, n'oubliant ni ceux qui sont morts pour sauver leur Eglise, ni tout ceux qui se sont battus et donnèrent le meilleur d'eux même. Il insista sur l'importance de cette victoire et que tous pouvaient avoir le sentiment du travail accompli.

    C'était une cérémonie très...militaire, c'est pourquoi on ne trouvait aucun mage présent. Plusieurs prêtres étaient présents derrière le Grand Emissaire.
    - Maintenant je vais demander à Messire Iliath Der'at, Egrevyn Berrak, Agrot Dryl, Brart Ethal et Jeece de s'avancer.
    Les 5 hommes gravirent les premières marches puis s'arrêterent un peu plus bas.
    Ravestha fit un bref rappel de leurs actions, et à chaque fois, elles étaient ponctuées par une ovation de la foule.

    Ensuite, vint le temps de remettre les décorations. Ravestha se retourna vers les prêtres qui tenaient les décorations. Ravestha prit la première et s'avanca vers Iliath. Ce dernier sortit son épée la tint droite verticalement, la pointe touchait le sol. Ravestha passa la médaille autours du cou et lui souffla quelques mots à l'oreille

    L'homme rangea son épée et descendit d'une marche. Ce fut au tour d'Egrevyn, Ravestha s'avanca vers lui avec une deuxième médaille. Il se pencha et s'apprêta à souffler quelques mots.
    Le regard d'Egrevyn semblait égaré et plein d'appréhension. Ce fut lui qui murmura quelques mots à l'oreille de Ravestha.
    - Ravestha, on vient d'essayer de me lancer un sort de charme, quelqu'un ne vous veut pas du bien ici.
    Ravestha se releva, plissant les yeux. La foule était trop dense, impossible de voir quoique ce soit.
    Ravestha alla chercher une troisième médaille. Il s'avanca vers Agrot qui a son tour sortit son épée. Ravestha allait passer la médaille autours de son coup quand son regard croisa celui du paladin. Il avait les yeux sombres et bordés de rouge.
    Ravestha eu juste le temps de reculer et l'épée du paladin siffla quand elle fouetta l'air et coupa le Grand Emissaire au bras gauche. De son bras droit il sortit son épée et la tint devant lui.
    - Ne le tuez pas ! C'est un des notres !
    Il eut alors à parer un nouvau coup. Le pauvre Agrot était en plein sous l'effet d'une domination mentale.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Agrot n'était plus lui-même, et ses compagnons d'arme regardèrent, dans un premier temps, la scène avec effarement. Le paladin, hors de lui, tenta d'agripper le grand émissaire pour le transpecer de son épée, mais les quatre autre combattants qui l'entouraient eurent le temps de le cerner pour protéger Ravestha d'une nouvelle attaque. Des "oh" inquiets avaient retenti dans l'assemblée. Déjà, du mouvement semblait animer la foule, et Ravestha crut apercevoir un groupe d'individus encapuchonnés, vétus de noir, qui se dirigeaient calmement vers les rues commerçantes.

    Egrevyn regarda Agrot droit dans les yeux et fut certain que les responsables étaient les mêmes que ceux qui avaient tenté de posséder son esprit peu avant qu'il se rendît au temple. Le noble paladin était, en effet, sous l'emprise d'un charme-personne.

    Tandis que Jeece mit son bras autour du cou d'Agrot, qui fut ainsi obligé de jetter sa tête en arrière, Iliath prit le bras gauche tandis qu'Egrevyn neutralisa la menace en coinçant la main armée d'Agrot sous son bras. Il plia si fort le poignet de celui-ci que l'arme tomba. Ravestha fut soulagé de voir que le danger avait été écarté sans qu'une goute de sang ne fût versée.

    -Bien, d'après ce que tu m'as dit à l'instant, Egrevyn, nous avons des ennemis infiltrés dans Manost. Et Agrot en est une preuve supplémentaire.

    Egrevyn acquiesça et ordonna aux paladins les plus proches d'apporter une corde pour attacher Agrot. Se retournant vers le lieu où étaient groupés les mages helmites, qui avaient respecté l'ordre de Ravestha de ne point intervenir, Egrevyn fit signe à Darklionel d'avancer.

    -Il nous faut un moyen pour ramener Agrot à la raison. On ne peut pas attendre.
    -Oui, laisse-le nous, avec quelques dissipations de la magie, on devrait le sortir d'affaire, même si cette magie a l'air puissante. Charmer un paladin helmite n'est pas chose aisée.

    Agrot fut donc emporté à l'écart et le public exprima son soulagement, puis aclama ses héros.

    Pendant que se déroulait la scène, Ravestha avait gardé les yeux fixés sur la foule. Il était étonné par ses individus étranges qui n'avaient pas du tout paru paniqués. Au contraire, ils s'étaient eclipsés avant le dénouement de la situation, mais un être encapuchonné était resté jusqu'à la fin, et n'avait pas manifesté sa joie de voir l'affaire réglée sans heurts.

    Ravestha le montra du doigt à la foule.

    -Arrêtez-le, il n'est pas des notres.

    A ces mots,tous se tournèrent vers l'individu qui, pris de panique, tenta de s'extirper de la foule. Mais le public comptait aussi des combattants valeureux, sans oublier que des mages helmites étaient restés à proximité.

    Un magicien lança une volée de projectiles magiques, pour ne pas achever l'homme encapuchonné.

    -Il nous le faut vivant, hurla Egrevyn, tandis qu'il se précipita vers l'individu, aidé par la foule qui avait cerné l'ennemi et s'était juste poussé pour permettre aux conseillers, suivis de Ravestha, de s'approcher du suspect.

    Blessé par les projectiles, et n'ayant pu se défendre, seul et sous le coup de la surprise de sa découverte, l'individu gisait à terre, agonisant. Egrevyn s'approcha de lui et se fit menaçant avec son épée. La foule restait calme et disciplinée. Mais Ravestha mit sa main sur l'épaule du conseiller, lui faisant signe qu'il allait se charger d'interroger l'homme.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Ravestha se pencha sur l'homme à l'agonie.
    - Ilyachu Xvim, c'est ca hein, ça te dit quelque chose ?
    En entendant ce nom, une lueur s'éclaira dans les yeux de l'individu. Ravestha avait frappé juste.
    L'homme tremblait de froid, il perdait beaucoup de sang et il avait baissé la tête, fuyant le regard perçant du grand émissaire. Ravestha fit un signe à deux prêtres de venir.
    - La règle du jeu est simple, à chaque réponse, un soin mineur, ca te va ?
    Pour toute réponse, l'homme rit :
    - Si je parle, je suis mort de toute facon alors à quoi bon...
    Ravestha l'attrapa au col :
    - Et bien écoute ca ne va pas t'empêcher de parler ! Maintenant tu vas me dire d'abord qu'est-ce que vous êtes venus chercher à Manost ?
    L'homme le regarda en riant, il avait un regard éperdu, c'était un fanatique :
    - Mais enfin, vous n'avez pas déjà compris ca ? Manost est déjà perdue, bientôt ce ne sera que Chaos.
    Et il repartit dans un nouveau rire . Ravestha lui attrapa vivement les machoires pour lui faire cesser son rire.
    - Mais enfin qui êtes vous ? Ou vous cachez vous ? Combien êtes-vous ici ?
    - Tant de questions si inutiles, je vous l'ai déjà dit, ce n'est plus qu'une question de temps. Nous sommes déjà partout, si vous croyez que votre destin s'est joué aujourd'hui...
    Il toussa en crachant du sang, puis il commenca à s'étouffer. Il tourna son visage vers le Grand Emissaire en souriant :
    -Sou...souvenez vous du Gantelet de Ilyachtu Xvim !
    Il rit de toutes les forces qu'il lui restait avant de s'effondrer sur la place, son masque mortuaire reflétait la même déraison que de son vivant. Ravestha prononça de nouveau ses derniers mots, à mi-voit, s'interrogeant déjà sur ce que lui réservait ces individus étranges, à lui et à manost...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  4. #4
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Tandis que Ravestha continuait de réfléchir au sujet de ces paroles sybillines Egrevyn demanda aux paladins restés proches des marches de veiller à que le public se disperse calmement, et à un quelques gardes de recouvrir le cadavre et de le transporter . Il ne fallait pas créer de panique inutile et d'abord penser aux premières mesures à mettre en place pour se protéger de la menace qu'avait mentionnée l'individu encapuchonné.

    -Il faut rassurer nos citoyens, reprit Ravestha. Après, on verra ce qu'on peut faire.

    Une fois ces paroles prononcées, les conseillers et le grand émissaire revinrent sur les marches du temple. Des gardes s'était saisi de l'individu, qui avait d'abord été fouillé sans succès.

    Ravestha, arrivé en haut des marches, déclara d'un ton rassurant:

    -Nous avons mis fin à la menace. Des individus ont cru pouvoir s'en prendre à moi et, par là-même, à Manost, mais nos combattants ont montré une fois de plus leur capacité à déjouer le mal. Malgré tout, je me vois contraint de clore la cérémonie jusqu'à nouvel ordre, étant donné ce qui vient de se produire. Nous allons tirer ce la au clair. En attendant, je vous demanderai de reprendre vos occupations habituelles.

    Une fois le discours achevé, Ravestha sourit, et le public, après avoir exprimé une nouvelle fois sa confiance, par des applaudissements et des acclamations, se dispersa, chacun retournant dans sa boutique, sa demeure, ou son poste.

    Egrevyn en profita pour s'approcher du grand émissaire.

    -Nous devons faire une cellule de crise. Je propose que nous fermions la ville le plus vite possible pour empêcher tout entrée et sortie. Tu m'as dit qu'il y avait d'autres hommes encapuchonnés. On doit lancer un signalement pour nos gardes. Mais on doit réduire au maximum le nombre de personnes au courant de chaque détail.

    -Oui, il ne faut pas susciter l'inquiétude. Pour l'instant, la menace est trop diffuse. Demande à tous nos gardes de rester en alerte et donne leur le signalement des ces individus. En cas de doute, il faut arrêter tout suspect. Il faut aussi que les combattants soient prêts à toute intervention. On va mettre en place des gardes régulières dans toute la ville.

    -D'accord, je m'en occupe. Je vais aussi demander à chaque mage d'accompagner une garde, afin qu'il puisse intervenir en cas de tentative de charme-personne. Je vais demander à Darklionel de donner des parchemins de protection à chaque paladin. Mais, concernant ce qu'a dit l'homme, "les gantelets de Xvim". Penses-tu qu'il parlait des vrais responsables de tout cela.

    -Je le pense. Je crois qu'il s'agit d'une section particulièrement fanatique et guerrière de la secte de Xvim. Mais je vais faire des recherches à la bibliothèque. Après, tu me retrouves avec les autres conseillers et les hauts-dignitaires pour que l'on voit ce que l'on va faire.

    Egrevyn acquiesça et se dirigea vers les responsables de l'armée et de la sécurité pour mettre en place tout ce qui avait été décidé. Il fallait garder un œil sur chaque quartier, en particulier le temple et les quartiers administratifs. La citadelle allait être en alerte maximale.

    Ravestha, entouré d'une garde personnelle, descendit les marches et alla vers la grande bibliothèque pour regrouper toutes les informations nécessaires.

    Il fallait d'abord savoir qui était la menace. Après, la fouille discrète de la ville pouvait commencer.




    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2003
    Messages 
    624
    Jeece alla rejoindre Ravestha à la bibliothèque

    -Je ne pense pas qu'il faut cacher une éventuelle attaque au habitants de Manost, il faut que chaque personne soit sur ses garde afin de démasquer les traitres. Il faudrait sans doute appeler des renforts si il y a une bataille, après la guerre contre Démogorgon notre armée est affaibli, et je ne pense pas qu'elle tiendra longtemps contre notre nouvel ennemie.

    Sur ces paroles Jeece quitta la bibliothèque pour rejoindre les portes de la ville afin de procéder à une inspection de chaque personnes qui entre et qui sort de la ville.
    code couleur pour Elvin: #66CD00

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Je ne pense pas qu'il faille annoncer à la population le danger que représente la secte. Je pense que cela ne ferait que freiner l'activité de la ville. Les habitants auront peur et pourraient devenir paranoïaques.
    De plus, c'est une secte, et donc elle n'est pas du genre à agir ouvertement. On ne va pas avoir de nouvelle bataille, ce n'est pas le genre. En général, ils font de bons conspirateurs ou terroristes, mais pas de bon soldats. Nous n'avons pas à craindre une bataille.
    En revanche, je veux que la sécurité soit très largement augmentée, que les patrouilles soient plus nombreuses.
    Enfin, je veux que le port soit fermé aux civils, et que les grandes portes de la ville ne constituent plus que le seul moyen d'entrer et de sortir. Seules les entrées seront autorisées, aucune sortie ne sera admise, sauf cas d'extrême urgence.
    Je veux, la nuit, dans chaque patrouille, un elfe, ou un demi-elfe, afin de bénéficier de sa natuelle infravision.
    Bien, maintenant, il est temps que je me renseigne sur ce Gantelet...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Voici ce que disent les écrits (et oui, la bibliothèque de Manost est très riche au niveau de la culture :happy: ):

    Une des premières actions de Xvim a été de créer des Templiers et plusieurs branches spéciales dans le clergé. Les Gantelets de Xvim sont des prêtres fanatiques qui tyrannisent les suivants des autres croyances, en particulier ceux qui vénèrent Cyric. Ce sont des tyrans, des fous, et des assassins.

    Les Gantelets préfèrent une armure noire, souvent de mailles, mais ils portent toujours de grands heaumes noirs et des gantelets de métal. Ils portent des capes et capuches noires, avec un liseré vert foncé sur les bords.
    Au niveau des armes, ils peuvent choisir n’importe quelle arme, mais ils doivent porter au moins une arme tranchante et une arme contondante. Les Gantelets aiment autant les armes très destructrices telles que l’épée bâtarde, la hache de bataille, et les armes plus subtiles telles que la matraque, la dague.

    En tant que servants d’un dieu nouveau de puissance mineure et qui approche rapidement de la puissance intermédiaire dans le sillage des échecs de Cyric, les Gantelets sont des dévôts qui sautent sur toute opportunité de propager la haine et la tyrannie. Ils essayent souvent de tourner les gens et les races les uns contre les autres, ou prennent en main les affaires politiques locales par le meurtre et l’oppression. Les Gantelets sont toujours très occupés à propager la doctrine de haine de leur dieu.
    Malgré leur fort penchant pour l’homicide, les Gantelets sont une branche du clergé bien organisée, disciplinée. Ils ont une hiérarchie bien définie, où le fort tyrannise le faible, et une stricte adhérence à la religion de Xvim. La plupart des Gantelets sont des anciens prêtres de Cyric qui l’ont quitté quand il a trahi Château-Zhentil.
    Les Gantelets peuvent toujours trouver quelque chose à haïr en quelqu’un qu’ils rencontrent. Cela, et leur mentalité de "survie du meilleur", résume bien ces mécréants.

    Les Gantelets sont immunisés à toutes les formes de peur. Les Gantelets peuvent repousser et commander les morts-vivants.
    Tous les types d’armes et d’armures sont autorisés aux Gantelets. Les Gantelets peuvent aussi utiliser le poison.
    Les Gantelets peuvent faire un test sous Sagesse pour savoir si quelqu’un vénère Cyric. Ils gagnent un bonus de + 2 si la cible porte le symbole de Cyric sur elle.

    Comme la plupart des membres du clergé de Xvim sont des anciens prêtres de Cyric (qui étaient également d’anciens prêtres de Baine), le reste du clergé de Cyric éprouve de la haine envers eux. Quand un Clerc, Prêtre, Templier, ou Prêtre spécialiste de Cyric voit un Gantelet, il l’attaquera immédiatement dans une rage meurtrière, sans s’occuper de où il se trouve ni d’autre chose.
    Les suivants de Cyric gagnent un bonus de + 1 pour Toucher et aux Dégâts contre les Gantelets. De plus, les Gantelets subissent un malus de - 1 sur leurs Jets de Protection contre les sorts lancés par les Clercs et Templiers de Cyric.
    Les Gantelets ne peuvent lancer aucun sorts à effets bénéfiques des Sphères de Soins et Nécromancie, à l’exception du sort de Soins des blessures mineures. Ils peuvent, néanmoins, utiliser les objets et potions curatifs.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  8. #8
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Ravestha avait exposé tous ces éléments de manière calme et posée.
    tous les conseillers et les hauts-responsables avaient écouté religieusement sans poser de questions. La scène se déroulait dans la grande salle du Conseil et, une fois le discours du grand-émissaire achevé, Egrevyn prit la parole.

    -Et bien, cela confirme que ce sont des fanatiques prêts à toutes les bassesses. Ce qui est inquiétant, c'est qu'ils ont certainement essayé de perpétrer d'autres attentats. On doit tenter, le plus vite possible de démasquer les fautifs. Mais il va falloir être discrets. Ils avancent masqué et sont dans une logique d'infiltration.

    -Oui, reprit Ravestha, et avant de répondre à la question Pourquoi Manost?, efforçons-nous de découvrir où ils se cachent. Ils ont certainement des complices ou bien ils sont passés maître dans l'art de s'intégrer dans n'importe quelle communauté.
    Bon, ce sera tout pour cette première séance. Mettons en place ce que nous avons prévu.

    Egrevyn résuma alors les dispositions prises.

    -Bien, on ferme la ville, on met en place les patrouilles comme cela a été prévu: des groupes homogènes avec un elfe ou un demi-elfe, ainsi qu'un mage. Concernant les lieux sensibles, on accroit la garde. Jeece se charge déjà du commandement aux porte de la cité. Il faut quadriller tout le périmêtre de manière continue. De plus, les groupes doivent rester en contact les uns avec les autres pour appeler de l'aide le plus vite possible en cas de grabuge.

    -Parfait, acheva Ravestha. Bien sûr, tout cela doit rester dans le cadre de cette réunion. Les gantelets sont forts pour posséder les esprits, il faut éviter tout rique de fuite. Bon messieurs, en action. Et soyez attentifs à tout détail, si petit soit-il, qui sorte de l'ordinaire.

    -Je rajouterai, pour finir, déclara Egrevyn, qu'il serait intéressant que certains membres "en civil" parcourent les rues commerçantes, les tavernes et autres pour prêter une oreille aux rumeurs, ou voir si des étrangers ont traîné récemment.

    -Oui, tu désigneras un groupe pour remplir cette mission, et veille à ce qu'ils fassent des rapports réguliers. Mais ils ne doivent pas se faire remarquer.

    -Bien, mais je veillerai aussi que tu sois toujours sous escorte. Tu es la première cible.

    La réunion s'acheva sur ces dernières recommandations et les responsables se mirent au travail pour appliquer le plus scupuleusement possible le plan. La salle se vida donc, Ravestha restant quelques minutes, seul, à méditer sur cette nouvelle affaire, qui, liée au combat avec le Démogorgon, mettait à rude épreuve les helmites.

    A la nuit tombée, les premières patrouilles débuteraient et la ville serait sous surveillance.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  9. #9
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Les soldats faisaient un peu de bruit en marchant au pas dans la ruelle pavée. Il n'avancait qu'à la lumière du clair de lune.
    Il y avait 4 guerriers, leur capitaine, un soldat elfe et un mage. C'était leur première nuit de ronde.
    - Normalement tout le monde a recu les consignes du couvre-feu. Donc à priori, si il y a activité cette nuit, ce n'est pas amical.
    Tous hochèrent la tête montrant ainsi à leur capitaine qu'ils avaient bien compris. Le groupe arriva dans une petite ruelle faiblement éclairée par deux torches. Les guerriers avancaient, la main sur la garde.

    Lorsqu'ils arrivèrent au niveau des torches, il y eu un fort coup de vent et les flammes vascillèrent. Le groupe s'arrêta d'un coup, comme pris par la peur. Mais bientôt l'elfe dit qu'il n'y avait rien à signaler. Le mage lanca deux sorts qui rallumèrent les torches. Ils reprient leur route. Ils n'avaient pas fait trois pas que les lumières vascillèrent de nouveau.
    - Ce vent n'est pas naturel, dit le mage à l'oreille du capitaine.
    Tous se retournèrent. L'elfe dit soudain :
    - Une ombre vient de passer devant nous, à vire allure.
    Le capitaine leur dit de rester sur leur garde et les soldats sortirent l'épée.
    Le mage ralluma une nouvelle fois les torches. Le ciel était parfaitement dégagé, ce vent n'était vraiment naturel. La lumière des torches éclairant une partie de la ruelle ne laissait apparaitre personne devant le groupe.
    Mais cette fois ils virent les lumières s'éteindre devant eux. Il n'y avait aucun doute, quelqu'un jouait avec leurs nerfs. Il y eu un violent éclair qui éclaira toute la ruelle de facon rapide et puissante. Pendant la fraction de seconde que dura l'éclair, tous virent alors un petit groupe de 3 personnes encapuchonnées devant eux, alors que quelues secondes plus tot, ils n'avaient pu voir personne à la lumière des torches.
    Les 3 hommes encapuchonnés jusque là cachés dans l'ombre s'avancèrent dans la lumière de la lune. Ils avaient les mains dans leur manches et leurs capuches cachaient leur visage.
    Les gardes tendirent leurs épées devant eux...ils tremblaient. Le mage helmite s'appreta à lancer un sort, mais les 3 hommes sortirent une main, tendirent le bras en signe de stop, et ce fut une pluie de projectiles magiques qui s'abattirent sur le mage qui tomba inanimé. Le sang coulait entre les pavés.
    Les soldats étaient effarés. Ils entendirent des bruits de pas derrière eux et ils se retournèrent. Cette fois ils virent deux personnes en armure approcher. Ils eurent alors une lueur d'espoir mais ils déchantèrent vite quand il virent les personnages.
    C'était des guerriers en armure entièrement noire, qui portaient des heaumes aussi noires et bordés de vert. Ils avaient sur le plastron deux yeux verts. ils avaient deux grandes épées à lame sombre. Les soldats furent alors obligés d'engager le combat. Un guerrier para un premier coup d'épée d'un homme en armure sombre, mais il ne pu esquiver le deuxième qui sépara littéralement son corps de sa tête. Le sort des autres soldats ne fut pas plus heureux. L'un des guerriers de Xvim planta son épée dans le torse d'un des gardes après l'avoir mis à terre. Les mages lancèrent plusieurs sorts dont celui de silence, ce qui fit que les soldats ne pouvaient même plus appeler de l'aide. Bientôt ce fut 5 cadavres qui couvrirent le sol. Cette fois, on ne distinguait plus le pavé, il était recouvert de sang.
    L'elfe s'était tenu à l'écart et tenta d'aller chercher de l'aide en courant. Mais l'un des guerriers sortit une dague qui vint se planter dans le dos de l'elfe. Ceci ne fit que le ralentir sans le tuer. Alors les mages commencèrent à faire une incantation et l'elfe, alors qu'il allait devenir hors de portée, s'écroula, 3 flèches enflammées dans le dos.

    - Ceci leur servira d'avertissement, dit l'un des mages. S'ils croient pouvoir nous arrêter...
    L'un des guerriers qui essuyait sa lame tâchée de sang dit aussi :
    - Ceci n'est qu'un prélude, bientôt le chaos gagnera la cité.
    Il retira l'anneau qui portait le symbole du fils de Baine et le jeta sur le corps du capitaine helmite.
    - En souvenir. La terreur va gagner cette ville, il faut continuer le travail...
    Tous se séparèrent en partant dans diverses directions, laissant là les corps des Helmites...ce n'était que la première nuit de patrouille...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  10. #10
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Pendant ce temps, non loin des abords de la grande Bibliothèque de Manost.

    Un groupe de cinq silhouettes encapuchonnées se faufilait avec célérité dans les ruelles de la cité, évitant soigneusement les zones éclairées. Une brume légère avait fait son apparition et il faisait nuit noire. A mesure que les ombres se rapprochaient du bâtiment principal, les patrouilles helmites se faisaient plus nombreuses, et un véritable ballet de torches illuminait, ça et là, les artères principales du quartier.

    L'homme qui dirigeait l'escadron fit une halte et leva le bras en direction de la grande bibliothèque qui était maintenant visible d'où se tenaient les individus. La manche droite s'était un peu relevée et laissait entrevoir un gantelet noir en métal qui n'était que la partie émergée d'une armure de mailles noires. Il prit la parole……

    -Evitons pour l'instant toute confrontation directe. Nos frères s'en sont certainement déjà chargés…..il acheva sa phrases par des ricanements brefs et assurés, suivis par ses quatre compagnons. On va même pouvoir entrer par la porte principale. Ils sont tellement persuadés que notre cible est le temple ou le grand émissaire. Ils n'ont pas compris que nous savourons chaque désordre. Ils seront bientôt dans un tel désarroi…….Bien, tenez-vous près. Dès que la patrouille aura traversé la place, on s'infiltre.

    A ces mots, les cinq hommes observèrent le balai des deux escouades helmites. La première avait tourné dans l'angle d'une rue tandis que l'autre s'éloignait de l'entrée de la bibliothèque.

    -Maintenant!

    Les cinq silhouettes se déplacèrent alors à une vitesse fulgurante, mais silencieuse. Elle grimpèrent, avec agilité les marches du bâtiment. A peine l'elfe de la garde s'était retourné, ayant perçu fugitivement un craquement, que les individus encapuchonnés avaient franchi les portes sans encombre. La garde reprit tranquillement sa marche, mais l'ennemi avait déjà atteint la moitié de son objectif.

    Les rayons de la grande bibliothèque étaient remplis des livres et des parchemins les plus précieux de Manost. Les membres jetaient des regards circulaires autour de la grande salle. Celui qui était le chef, et qui était le seul à parler, reprit:

    -Quel dommage que nous soyons les derniers à voir cette pièce dans un tel état……déclara-t-il, un sourire narquois au bout des lèvres. D'abord, regroupons les livres les plus important. Tout ce qui parle de Helm , des localisations des artefacts les plus puissants du royaume. N'oubliez aucun parchemin, y compris ceux qui donnent les renseignement les plus précis sur l'organisation des différents ordres de Helm. Prenons aussi les cartes secrètes sur les autres villes alliées et ennemies de Manost.

    Une fois les ordres donnés…les hommes s'activèrent. Organisés et disciplinés, ils vérifiaient les rayons un à un. En quelques heures, ils avaient regroupé des documents parmi les plus essentiels sur Manost. Le groupe se reforma au centre de la salle et chacun sortit un sac noir facilement portable à l'épaule, puis se divisa le butin en cinq parts à peu prêt égales. En rangeant les documents, les membres de la secte répétait, en boucle, le même chant fanatique "Continuons encore et toujours à semer le chaos. Xvim vaincra".

    Une fois les sacs remplis, les hommes les déposèrent à l'entrée, le chef fit un signe entendu à deux de ses disciples. Ceux-ci acquiescèrent et allèrent au fond de la pièce. Les deux firent de même à l'opposé de la salle. Enfin, le meneur resta au centre.

    -Il est temps de partir en beauté mes frères. Notre action doit trouver l'écho que notre cause mérite. Il faut bien leur laisser un souvenir. Ils verront que ce n'est que le début.

    A ces paroles, les cinq hommes mirent en place une série de piège reliés magiquement les uns aux autres. Et cela avec une telle maîtrise qu'aucun n'avait peur d'activer par mégarde un de ceux-ci. Enfin, le dernier piège fut placé à l'entrée après que les hommes en noir eurent repris leur sac.

    L'aube se levait comme pour donner davantage d'éclat au sabotage qui allait se produire. Les hommes sortirent de la bibliothèque, ayant pris soin de repérer la position éloignée des patrouilles. Certaines d'entre elles étaient peut-être moins vigilante à cause de la fatigue. L'alerte concernant l'attaque de l'une des gardes n'avait pas encore été donnée. C'était le moment de réveiller Manost.

    Le chef tenait la porte devant le dernier piège, et fit une révérence à la salle. Riant, il déclara avec mepris :

    -Et dire que notre première journée d'action s'achève. Pauvre Manost.

    Il referma la porte tandis que ses quatre compagnons se dirigeaient vers les ruelles, toujours de manière agile et rapide. A peine le chef eut-il sauté les marches qu'une explosion retentit, suivie d'une multitude de détonations. Le feu commençait à ravager la bibliothèque, et le vacarme avait attiré toutes les patrouilles environnantes…mais les membres de la secte s'étaient déjà volatilisés.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Ces deux incidents arrivèrent bien vite aux oreilles du Grand Emissaire. Heureusement on avait pu sauver la plupart du contenu de la bibliothèque mais des documents assez importants avaient disparus.
    Les nouvelles irritèrent profondément Ravestha.
    - Ils se rient de nous ! Mais enfin c’est incroyable qu’avec le système mis en place nous n’ayons pas pu les trouver ! Réunion immédiate du conseil !
    Quelques minutes plus tard, la plupart des conseillers avaient fait leur entrée dans la salle. Folken, qui avait fait un travail important pour l’organisation de la bataille contre Demogorgon fut le premier arrivé. Ravestha attendit que tout le monde soit installé autours de la table pour informer ceux qui n’étaient pas encore au courant des événements de la nuit.
    - Il est temps que cela cesse. C’est pourquoi je vous propose de déclarer l’état de siège à Manost, et de mettre en place la loi martiale. Il faut que nos soldats soient partout dans cette ville, nous ne pouvons plus nous permettre d’autres attentats de ce type. Je veux qu’on fouille les moindres recoins de la ville : les égouts, les bateaux, les caves, les greniers, tout ! Que les patrouilles soient plus importantes et plus nombreuses autours des monuments et lieux importants de la ville. L’accès à la cité est fermé et il sera désormais impossible ni de rentrer ni de sortir. Il faut arriver à les coincer. Je veux aussi que jamais vous ne sortiez non accompagné par des gardes, pour assurer votre sécurité, vu la menace. Il est hors de question que je prenne le risque de voir disparaître un membre du conseil.
    Le Grand Emissaire tapa violemment du point sur la table :
    - La situation ne peut plus durer ! Sortez moi cette secte de l’ombre ! Ils doivent se terrer dans un trou à rats, mais nous le trouverons !
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  12. #12
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    -Bien grand émissaire, nous allons mettre les bouchées doubles. Mais il faut aussi que nous agissions, aussi, à visage couvert. En plus d'un doublement des garde de nuit et de jour, il nous faut étudier leurs points faibles. Ils semblent très organisés et manient une magie puissante. de plus, ils sont parvenus à massacrer une patrouille sans difficulté....Laissons Darki se charger de préparer nos hommes à se défendre contre des adversaires magiciens. C'est pour cela que nous allons renforcer les escouades.
    Surtout, il me semble encore plus important de faire en sorte que chaque groupe reste en contact direct avec au moins deux autres patrouilles. Aussi bien au niveau visuel que sonore. Cette nuit, nos cinq hommes sont morts parce qu'ils n'ont pas eu de soutien. On ne peut pas se permettre une telle négligence. Je propose que chaque garde de 6 hommes, en comptant les réservistes qui viendront en grossir les rangs, soit équipé d'un cor pour pouvoir appeler à l'aide.

    Nous devons être autant organisés qu'eux, sinon plus!!!

    *le conseiller poursuivait avec conviction son discours, mais il savait que d'autres mesures, en complément, devaient être prises*

    Il est hors de question de les laisser partir avec nos documents les plus importants. Au moins, nous savons qu'ils sont là pour déstabiliser Manost.

    Enfin, je pense que nous devrions choisir quelques éléments aux qualités d'infiltration et de discrétion notables. Ils mèneraient une enquête officieuse, en civil, sans attirer l'attention, et pourraient se renseigner sur l'arrivée de visiteurs. Commençons par les auberges, les rues commerçantes et le port.

    Qu'en dis-tu Ravestha?

    Par contre, reste à savoir qui s'en chargerait. Des hommes de confiance, passant inaperçus. Je suppose que nos ennemis ont dû charmer d'autres personnes et sont peut-être caché dans un endroit que nous ne soupçonnerions pas normalement.
    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  13. #13
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    - Ce n'est pas une mauvaise idée. Je vais charger nos services secrets de s'infiltrer et de se mêler à la population. En attendant, il faut que nous mettions le système que nous venons d'établir.
    Folken, la ville est placée sous loi martiale, tu as donc actuellement autant de pouvoir que moi dans cette cité, l'armée doit appuyer la garde, comme nous l'avons dit. Je crois que tout a été dit, nous avons tous du travail messieurs.
    Tout le monde se leva et tous sortirent. Seul le Grand Emissaire, resta assi, les coudes sur la table et le menton sur les mains.


    La ville fut emplie de soldats en quelques heures. Les perquisitions s'enchaînaient dans les maisons. Ravestha se dirigeait vers la sortie du palais, lorsque son épaule heurta quelque chose. Il se retourna, ne voyant personne, mais il était certain d'avoir touché quelque chose, il n'y avait que du vide autours de lui...
    Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre et il lanca un sort de négation de l'invisiblité le plus rapidement possible. Il eu juste le temps de voir alors une dague s'abattre sur lui qu'il tenta d'éviter mais qui vint se planter dans son avant bras.
    Son hurlement fut repris en échos dans le couloir. Ravestha tenait très fort son bras d'où sortait beaucoup de sang. Il serrait les dents de douleur. Heureusement pour lui son hurlement avait attiré plusieurs gardes qui arrivèrent bien vite sur place, avant que l'homme ai fini son travail. Il fut bien vite maîtrisé. L'homme dans sa robe de mage hurla de rire :
    - Vous ne m'aurez pas vivant !
    Il arriva à dégager ses bras et vida le contenu de son anneau dans la bouche. Il fut aussitôt pris d'une crise et son sorps s'écroula, pris de spasmes...Toujours pareil, un homme avec une robe noire et une capuche bordée de vert...

    C'est alors qu'apparu dans le couloir un prêtre, mais il ne portait pas le symbole helmite. Lorsqu'il vit la blessure de Ravestha, il s'avanca en courant puis commenca à soigner ses blessures. Ravestha lui dit :
    - Puis-je me permettre de vous demander ce que fait un prêtre de Tyr ici ?
    -Eh bien, j'étais de passage à Manost quand la fermeture de la ville a été décrétée. Mais je suis venu vour voir au palais parce que je voulais vous parler de quelque chose qui pourrait avoir un rapport avec votre affaire. Mais il vaudrait mieux ne pas vous laisser dans ce couloir avant.
    Le prêtre et Ravestha, escortés par les gardes, retournèrent à la salle du conseil. Là-bas, le prêtre lui dit :
    - Voilà, je me trouvais dans une ruelle cet après-midi et j'ai apercu un homme sortant d'une auberge. Il ne portait pas d'habits très étranges, mais en revanche, on aurait dit un voleur en cavale vu son attitude. Son regard se déposait partout et il vit bientôt que je le suivais. Quand son regard croisa le mien, je pu lire de l'appréhension dans ses yeux. Il portait une sorte de sac sur l'épaule mais il disparut bien vite quand il remarqua que je le suivais. Je ne peux pas vous en dire plus, mais je peux vous indiquer où trouver cette auberge...
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  14. #14
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    En entendant les cris du grand émissaire, le conseiller helmite, qui était revenu au palais pour faire son rapport, s'était précipité vers le lieu où était Ravestha et le prêtre de Tyr. Il vit alors le corps de celui qui avait tenté de commettre un second attentat sur la personne de Ravestha. Cet individu portait une cape similaire à celle des mages qui avaient charmé son compagnon paladin.

    -Vite, des soins pour le grand émissaire.

    Mais Ravestha fit un signe de la main pour indiquer que tout allait bien.

    Egrevyn ordonna alors aux gardes qui l'accompagnaient de surveiller les alentours et de vérifier que le palais n'était pas infiltré par d'autres membres de la secte. Il se porta en suite aux côtés du grand émissaire et eut le temps d'entendre la dernière réplique.

    Se tournant vers Ravestha, il exposa ses idées sur la situation.

    -Et bien, au moins, nous avons des indices pour débuter nos recherches. Et il n'y a pas de temps à perdre, sinon, c'est des attentats quotidiens qui nous attendent. *s'adressant au prêtre* vous pourriez nous montrer le lieu où vous avez aperçu cet homme. Votre description correspond à ces individus qui cherchent à semer le chaos chez nous.

    *le prêtre acquiesça*

    -Mais on doit envoyer quelqu'un de discret sur les lieux. Ravestha, je vais faire appeler Kaliyouga, je pense que c'est l'homme de la situation. Il n'a pas le profil d'un helmite classique, et puis il a de très grandes qualités de furtivité. Il passera pour un visiteur, et peut-être pourra-t-il découvrir le lieu où se terrent les membres de la secte, en prêtant une oreille de ci de là, et on étudiant un peu les allers et venues.

    -Oui, très bien. Mais il doit rester en contact avec nous. Je ne veux pas le laisser se jetter dans la gueule du loup sans sécurité.

    -Alors, je ferai en sorte que d'autres éléments de notre armée, avec un profil similaire, restent aux aguets.

    Peu après l'entrevue, alors que Ravestha avait été soigné, Kaliyouga s'était présenté au palais. En effet, il ne ressemblait pas à un gardien de Helm, Il en avait la sagesse et les valeurs mais, physiquement, son appartenance à la race des elfes-noirs lui permettait de mener des missions là où d'autres manostiens ne pouvaient aller. L'Helmite était resté attentif à l'exposé d'Egrevyn et de Folken. Il devait se rendre à l'auberge que lui indiquerait le prêtre, tandis que d'autres hommes en civil resteraient en alerte dans les quartiers alentours. Une fois là, il se séparerait de lui et commencerait son enquête.

    -Surtout, Kaliyouga, ne joue pas les têtes brûlées. Si quelque chose se prépare, il faut nous en avertir. Bien sûr, si tu as un empêchement, n'oublie pas que nous avons d'autres hommes à ta disposition pour porter un message. Bien, tu as carte blanche. Prépare-toi, et en fin de journée, tu pourras commencer tes recherches. De notre côté, nous continuons les fouilles. En jouant sur les deux tableaux, les gantelets de Xwim vont peut-être baisser leur garde fasse à toi et semer des indices. Soit vigilant.

    L'helmite drow fit un signe de tête pour montrer son accord, et se leva calmement.

    Il était temps de contre-attaquer.




    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  15. #15
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Bien...inutile de rajouter qu'on attend beaucoup de ta mission Kaliyouga car de mon côté après un rapide calcul ...je suis au regret de vous dire que je ne peux en aucun cas renforcer la sécurité à Manost. Paymill demande beaucoup d'hommes et délaisser les campagnes permettrait à notre ennemi de frapper un point faible ... Autant dire qu'il faudra faire sans ...
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  16. #16
    kaliyouga Invités
    Après s'être équipé à la boutique de la constellation, kaliyouga se rendit à l'auberge qu'avait indiquée le prêtre de Tyr, sous la pluie battante. Il s'était habillé comme un rôdeur, avec un grand manteau noir et une capuche assortie. Il avait pris une dague de perce-magie, quelques potions de soin et une potion de dissipation de la magie, en cas de problème.

    Il entra dans l’auberge, et fit signe au patron de lui servir quelque chose. Pendant que celui-ci s’empressait d’apporter une pinte de Cordon noir brut au drow (impressionné par son allure), ce dernier en profita pour observer la salle. Il y avait de tout ici : des joueurs de cartes, un flûtiste, des jeunes, des vieillards… mais aucun d’entre eux ne ressemblait à ceux qu’il cherchait.

    Alors qu’il buvait à petites gorgées sa boisson, il vit entrer ceux qu’il cherchait. Il ne les remarque pas tout de suite, ces derniers étant habillés de telle manière que l’on ne pouvait distinguer leur armure. Ou presque, et c’est ce qui les trahis. En effet, alors qu’ils s’installaient, kaliyouga reconnut le heaume de l’un d’entre eux, quand l’orage éclaira son visage.

    Il avait eu de la chance, il s’était installé suffisamment près d’eux pour pouvoir écouter ce qu’ils disent, sans pour autant se faire remarquer. Un des gantelets de Xvim prit la parole :

    -"Ce soir est très important pour nous tous, vous le savez bien. Je suis malheureusement déçu que Gandaar ne soit pas venu ce soir… Il sera puni.
    -Il est peut-être simplement en retard, Maître… dit un autre guerrier de Xvim. Il, a du avoir un problème, vous savez, avec tous ces Helmites dans la cité…
    -Silence ! Ici c’est moi qui parle !
    -Bien, bégaya t’il, excusez moi."

    Celui qui apparemment devait être un des chefs de la secte lui lança un regard noir, et repris :

    -"Montons, voulez vous ?"

    Les autres acquiescèrent, et ils montèrent tous ensemble à l’étage, en empruntant l’escalier.
    Kaliyouga avala sa boisson d’une traite, et avança vers l’aubergiste.

    -"J’aimerais louer une chambre chez vous, pour plusieurs jours.
    -Très bien, monsieur veut-il une chambre avec vue sur la rue, ou sur la cour intérieure ?
    -Sur la rue. Voilà une avance, dit-il en posant une bourse de pièces d’or sur le comptoir.
    -Voila votre clef, chambre 6, dit l’aubergiste qui commençait déjà à compter ses pièces."

    Le drow se retourna et emprunta l’escalier qui menait aux chambres. Cependant, il eu beau fouiller tout l’étage de fond en comble, il ne trouva aucune trace des serviteurs de Xvim…

  17. #17
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Région parisienne
    Messages 
    104
    Au même moment, au palais de Manost une silhouette massive en armure sur le devant de laquelle on peut voir un gantelet avec un œil au milieu, le symbole de Heaum, filait bon train. Cette silhouette portait une massive épée à 2 mains fixée dans son dos ainsi qu’une cape qui lui tombait jusqu’au bas des jambes. Seule sa tête n’était pas protégée car il tenait son heaume à son côté droit. Il interrogea un garde du palais pour savoir où se trouvait le grand émissaire Ravestha. A cette question et à la vue de cet homme, le garde parut voir un fantôme et répondit plein de surprise :
    -« Vous ici Sire… cela fait bien longtemps qu’on ne vous avait vu… »
    L’homme en armure répondit d’une voix grave et amère :
    -« Oui…je n’ai pas été présent ces temps ci, j’avais….quelques affaires à régler. Où se trouve le grand émissaire? Je dois lui parler dans les plus brefs délais… »
    -« Oui…bien sûr procur… enfin…Bref, le grand émissaire doit se tenir dans la salle du conseil accompagné d’Egrevyn Berrak »
    -« Merci garde… »
    Et la silhouette si dirigea en toute hâte vers ladite salle. Et en effet Ravestha et Egrevyn Berrak s’y trouvaient. A la vue de la silhouette ils se levèrent et leurs visages exprimaient un grand étonnement. La silhouette s’avança vers Ravestha et aperçu son avant bras qui portait encore les traces de l’attentat dont il a été victime. Il dit d’une voix éteinte :
    -« L’affaire a donc pris des proportions aussi grandes… »
    Puis il fondit en larme, jeta son heaume au sol posa un genou à terre et déposa son épée à 2 mains au pied du grand émissaire.
    -« Grand émissaire, je ne sais pas si je suis encore digne de vous servir vous et heaume après ma longue absence…j’ai déjà été absent lors de l’affaire de l’Emprisonné et je m’en excuse. Je ne sais pas si je fais encore partie du Conseil…mais je vous demande d’accepter mes sincères excuses pour ma longue absence ainsi que mon aide contre les récents problèmes que vous connaissez actuellement et dont j’ai eu vent. Si vous vous voulez bien encore de mon aide et m’expliquer précisément de quoi il retourne…je me battrais pour Heaum et pour Manost sans me défiler. »

  18. #18
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Ravestha se leva :
    - Enfin, pourquoi tant de cérémonie. Relève toi, si je t'avais jugé indigne de servir Helm, je t'aurais remplacé. Tu as toujours ton poste, et je ne vois pas pourquoi tu ne ferais plus partie du conseil. Tu as bien choisis le moment pour revenir. Tu n'a pas à t'excuser tant que ton absence est justifiée. Ramasse cette épée et ce heaume et prépare toi à servir la justice de nouveau.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  19. #19
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Région parisienne
    Messages 
    104
    "Bien Ravestha..."
    Il sécha ses larmes et se releva ramassant son épée et son Heaume.
    "Je serais donc fier, moi Kaozium paladin de l'Ordre du Coeur Radieux de servir Heaum et Manost à nouveaux. Mais il faudrait plus avant que vous m'expliquer la situation en détail car jusqu'à maintenant je me suis basé sur le bouche à oreille et il doit y avoir un grand nombre d'éléments dont je ne suis pas au courant.. Pensez vous également au rôle que je pourrais jouer dans cette affaire? J'accepterai la moindre tâche qu'il y a a confier et le fait que je n'ai pas été beaucoup présent à Manost ces derniers temps peut peut-être jouer à notre avantage qu'en pensez vous?"
    Sur ce Kaozium attendit les informations que Ravestha et Egrevyn pourraient lui fournir...

  20. #20
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Kaozium, je suis ravi que tu sois à nouveau parmi nous. Nous aurons besoin de toute l'aide nécessaire, et ta présence sera sûrement décisive.

    Alors, sache que nous avons une secte du dieu-fils de Baine qui est infiltrée à Manost. Je vais te préparer un récapitulatif de leurs caractéristiques. Nous avons la preuve que ceux-ci sont repsonsables de l'attque du Démogorgon sur Paymill. Grâce à notre défense héroïque, nous avons pu sceller le prince des démons, dans le temple.

    Nous avons dû affronter une série de magiciens et, en récupérant une médaillon représentant deux yeux verts sur une paume, et en effectuant des recherches, nous avons pu découvrir qu'il s'agissait des gantelets de Xvim, une sectes de fanatiques, de puissants magiciens alliées à de bon guerriers, prêts à tout pour semer le chaos, et s'opposant à tous les dieux de Féérûne.

    Il semble que Manost soit leur premier terrain d'expérience.

    *le paladin était resté attentif*

    Alors, pour aller au fait, Kaozium, des individus de cette secte ont essayé deux fois de supprimer Ravestha. Ils ont échoué mais ils ont aussi commis d'autres attentats. La bibliothèque a brûlé, ils ont volé de nombreux documents important, et une patrouille a été massacrée cette nuit, sans difficulté semble-t-il.

    Tu as pu voir que c'était l'état de siège. Désormais, nous tentons tout notre possible pour retrouver les membres de cette secte, tout en prennant soin de nos concitoyens.

    Sache, enfin, que Kaliyouga, notre nouvelle recrue, est allée en mission, incognito, dans une auberge, sur le témoignage d'un prêtre de tyr qui y avait vu des individus étranges.

    Nous attendons un rapport, mais il faudrait poursuivre l'enquète à notre niveau.

    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  21. #21
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Région parisienne
    Messages 
    104
    "Je suis également d'être de retour parmi vous Egrevyn..."
    *Kaozium adressa un large sourire à celui-ci*
    "Je suis également heureux de savoir que d'autres personnes nous ont rejoints comme Kaliyouga. J'espère que sa mission incognito dans l'auberge sera fructueuse et qu'elle nous permettra d'avancer dans nos investigations."
    "Mais il est également vrai que nous ne pouvons compter que sur lui et qu'il faut que nous préparions un plan et une défense de notre côté. Le fait qu'un patrouille ai pu être anéantie rapidement et silencieusement nous montre bien que nous n'avons pas affaire à n'importe quel groupe....ces fanatiques doivent être surentraînés. Il faudra donc en effet combattre ces adeptes de Iyachtu Xvim d'un côté mais également assurer la sécurité des concitoyens de l'autre et c'est une bonne chose d'avoir décrété l'état de siège. Ce qui est sûr c'est que l'heure est grave, les attentats sur Ravestha et l'incendie de la bibliothèque en sont la preuve nous ne devons pas relacher notre vigilence une seule seconde..."

  22. #22
    EricZEGod Invités
    L'orage qui avait éclaté en début d'après midi sur Manost commencait à faiblir. C'est ce moment que choisi le conseiller économique et commercial de la Ville pour sortir de son bureau du ministère et se rendre au Temple, où l'attendais Ravestha, et Folken, afin de discuter de la mise enplace de l'économie de siège,suite au récents évènements tragiques qui ont eu lieu dans la Grande Citée Helmite.

    Comment en est-on arrivé là ? Par où ces vils meurtriers se sont-ils infiltrés ? Avec quelle aide, avec la complicité de qui si une telle forfaiture existe ? Tant de questions qui demeurent sans réponse ...

    Le conseiller tendit les documents relatif à la mise en place d'un blocus économique et d'une situation d'autarcie temporaire, le temps de règler cette grave crise, au Grand Emissaire qui donna son accord via signature. Il pris également des nouvelles de sa santé au passage, ayant eu vent des récentes tentatives de meurtres sur la personne de Ravestha. Il en profita aussi pour s'informer plus avant sur la situation.

    Après avoir écouter il dit simplement ceci :

    Quelqu'en soit le prix : je me joindrais aux troupes qui protègent et servent Manost : au nom de Helm, nous vaincrons !

    Le grand Emissaire sourit et dit qu'il en attendais pas moins du conseiller.

    Sur ces paroles EricZEGod sorti dans l'obscurité de la nuit ....

  23. #23
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    * La nuit avait recouvert la cité helmite de sa pénombre. Une nuit d'angoisse, chacun se couchait avec appréhension ou veillait de peur de ne pas se réveiller le lendemain... Tout le monde savait que de nouveaux méfaits allaient être commis au profit de l'obscurité, mais où, quoi, qui ? cela restait le mystère qui pesait le plus lourd dans l'angoisse des citoyens manostiens. La garde avait été doublée. Les tours de gardes autour des bâtiments stratégiques étaient menés sans relâche et le couvre-feu avait été décrété.

    Une troupe de garde de 6 fantassins fût tiré de sa routine par une lueur rouge accompagnée de hurlements émanant du temple. Les soldats se précipitèrent alors dans le temple pour voir ce qu'il s'y passait et la vision qu'ils eurent alors les stupéfia : les portes du temple étaient grandes ouvertes et au milieu du temple, gisaient les corps d'une quinzaine de corps de clercs helmites pendus au milieu des flammes ; le temple avait été profané !

    Plus loin alors qu'on sonnait l'alarme, des soldats accourant en renfort croisèrent des ombres s'enfonçant dans l'ombre à vive allure. L'un des soldats ordonna aux fuyards de s'arrêter mais cet ordre lui couta la vie, les fuyards en un vif éclair se présentèrent toutes griffes dehors aux gardes qui furent massacrés sans sommation.

    Le lendemain alors que Folken se rendait au temple pour enquêter il fut attiré par un attroupement formé autour des cadavres des gardes... les malheureux étaient en piètre état... dévorés... par des bêtes pensa d'abord Folken qui envoya un messager pour qu'on prévienne la garde... mais un détail avait retenu son attention... L'un des cadavres avait un croc planté dans son armure... Immédiatement, le chef de la garde regarda le cou de la victime....

    - Helm protégez-nous ....des vampires !

    Un autre détail retenait son attention ...un parchemin ..Rédigé dans une langue inconnue ... était-ce en rapport avec la profanation ou autre chose ?
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  24. #24
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    *Egrevyn avait été prévenu, au palais, pendant qu'il se chargeait de faire le point avec les patrouilles sous ses ordres, de la profanation du temple. Après une brève réunion de crise avec Ravestha, il rejopignit Folken, resté sur les lieux pour trouver tous lkes indices possibles et sécuriser la zone afin que les habitants ne voient pas toutes les horreurs du massacres, et surtout ne découvrent pas que des vampires y étaient à l'origine.

    Ravestha avait demandé qu'on lui rapporte le parchemin en question. Il fallait aussi réunir tous les conseillers et les hauts-dignitaires afin de décider de la marche à suivre. Kaliyouga avait envoyé un premier rapport. Peut-être y avait-il une piste qui s'ouvrait enfin.

    Arrivé aux abords du temple, le conseiller vit Folken profondément plongé dans uen médiatation, fixant d'un regard pensif les corps mutilés. En s'approchant, Egrevyn vit les marques distinctives des vampires aux cous des victime. Il arriva enfin sur les marches du temple*

    -Folken! J'ai reçu ton message et j'ai prévenu le grand-émissaire. As-tu trouvé autre chose que le parchemin. Jetons y un œil. En tout cas, il faut éviter d'ébruiter ce nouvel élément. Officiellement, c'est une nouvelle attaque des gantelets en personne. Ce que je ne comprend pas, c'est comment ont-ils été capable d'invoquer des vampires dans la ville. Si ce n'était que ça d'ailleurs, mais ça voudrait dire que si ce parchemin étrange est impliqué, alors nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

    -J'ai fait fouiller toute la zone. A part ça, nous n'avons rien d'autre. A part quelques hommes qui ont vu des silhouettes et des ombres rapidement quitter les lieux, et se déplaçant à une vitesse hors norme. Mais ce qui m'intrigue est ce parchemin; je ne connais pas le langage dans lequel il est écrit, mais j'ai remarqué un détail. Regarde ce symbole sur l'en-tête. Cela ne te rappelle rien?





    *Egrevyn observa le papier et, au bout d'un instant, après avoir réorganisé ses idées, il reconnut l'insigne du Zhentarim. Mais oui, comment n'y avait-il pas songé avant. Zvoul chembryl, le haut-prêtre de Château Zhentil Il avait entendu parler des talents d'invocation et d'enchantement du puissant sorcier. Celui-ci, Jaloux de l'association entre Manshoon et des Beholders, avait créé huit tyrants morts (des béholders morts-vivants), prêts à tout pour suivre ses ordres. Cet insigne était le preuve que le gantelets était en possession de sorts interdits en rapport direct avec Fzoul Chembryl.

    -Le Zhentarim. Il faut prévenir Ravestha. Ca pourrait avoir un lien direst avec la libération du Démogorgon. Je comprends maintenant pourquoi le prince des démons a pu être descellé de la Tour de Garde. Si cette organisation est derrière ça, alors, on va devoir mettre en place une expédition à la tour. Ravestha pensait mettre en place une troupe de détachement, mais là, l'urgence s'impose..

    -Oui, nous pourrons voir de visu comment ils se sont débrouillés…et puis, pzut-être ont-ils essuyé des pertes. Après tout, le Démogorgon ne se contrôle pas, même si l'on est mage du zhentarim. Quelque part, ça me rassure, ça prouve que les gantelets ne sont que des sous-fifres. Nous allons pouvoir contre-attaquer.

    -Si on met la main sur d'autres parchemins, après leur traduction, on pourra aussi les utiliser.

    -Surtout que Ravestha connaît un individu qui pourrait nous y aider. Il a toujours été allusif sur le sujet, mais là, il temps d'y faire appel. Je souhaiterai que tu m'accompagne avec l'expédition à la Tour de Garde, si le grand émissaire est d'accord. Tu as été en contact proche avec le Démogorgon, lors de la bataille, peut-être trouveras-tu des indices qui m'échaperaient.

    *Egrevyn acquiesça mais une autre question le taraudait*

    -Pour les vampires? Kaozium et ERZ vont devoir se charger de l'équipement de nos meilleurs paladins en Etoile de Jour. Je ne vois pas d'autres solutions pour ceux-ci.

    -Oui, sans compter les membres du Gantelet. Mais, peut-être auront nous des nouvelles de Kaliyouga en retournant au palais.

    *Après cette dernière phrase, Folken s'assura que le cordon de sécurité était en place et que les corps avaient été rapatriés. Il partit avec Egrevyn et sa garde rapprochée en direction du Palais, afin que les divers éléments du plan soient mis en route*


    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  25. #25
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    En effet Egrevyn vint prévenir le Grand Emissaire de ce qui s'était passé la nuit précédente. Le Grand Emissaire était à plancher sur des papiers administratifs dont l'importance semblait dérisoire face à la situation actuelle. Au fur et à mesure que le conseiller parlait, Ravestha serrait les poings pour ne pas laisser éclater sa colère et son désespoir.

    -Com...combien y a-t-il de morts ?

    - 15 prêtres.

    A ces mots, Ravestha attrapa un verre sur la table qu'il envoya éclater de toute ses forces sur le mur . Egrevyn put à peine entendre ce que se dit le Grand Emissaire tellement il parla faiblement.

    - 15 prêtres, morts dans le temple de Manost...Réunissez le conseil dans la salle...

    Ravestha se releva mais garda le dos tourné au conseiller qui quitta la salle chercher les autres. Ravestha tenta d'arrêter les larmes qui lui montaient aux yeux et serra les poings...
    Grâce aux conseillers, aux indices laissés sur place et au parchemin, il eu bientôt en main tous les éléments pour prendre une décision. Il était encore très perturbé par ce que lui avait annoncé plus tôt Egrevyn. Mais on appréhension s'amplifia au nom de Fzoul chembryl.

    - Nous avons sans doute à faire à l'un des mages les plus puissants de Féerune. La situation est vraiment très grave, comme si Demogorgon avait pas suffit...D'abord, allons à la tour de garde. Le problème est de savoir si le Zhentarim y est toujours. Pendant ce temps, il faut que Kaliyouga continue sa mission dans l'auberge. Il doit bien y avoir quelque chose à cet étage ! Il faut pousser cette secte à montrer son visage... Contrairement à vous, ca ne me rassure pas que les gantelets ne soient que des sous-fifres. je vous laisse dès lors imaginer la puissance de leurs supérieurs alors. Faites appel à tous les mages que vous connaissez, les plus puissants. Le Zhentarim ne plaisante pas, il va nous falloir plus que des étoiles du jour et des mages, il nous faudra...de la chance...J'attends vos suggestions pour l'expédition à la tour de garde.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  26. #26
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Reims / Ardennes
    Messages 
    2 650
    Folken ne put alors se retenir de faire part de sa réflexion tout haut.

    On sait qu'ils se servent essentiellement de créatures de l'ombre; Drows et....et vampires... La tour de garde me semble don doublement digne d'intérêt pour eux ... si les étages laissent filtrer la lumière, il doit forcément y a voir des salles difficiles d'accès au sous sol ou des passages secrets qu'il se seraient fabriqués eux-même pour y accéder ... si c'est le cas nous verrons vite si leur présence est confirmée ou pas...ils ne laisseront pas le lieux sans surveillance....Il convient donc encore une fois d'être très discret et de savoir manipuler la vision sacrée. Et tant qu'à faire... autant y aller de jour ... ca nous donnera presque un avantage.
    Pensez à la fonction recherche avant de poster

    RP : Patron du HRC, bar RP Extraordinaire !



  27. #27
    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Dans le néant le plus obscur...
    Messages 
    2 128
    Nous avons besoin de garder nos paladins concentrés ici afin d'éradiquer la menace des vampires. On va immédiatement lancer la production des étoiles de jours, tandis que nos mages s'occuperont des enchantements.

    Kaliyouga ne devrait pas tarder à envoyer un rapport par le biais des hommes que j'ai posté, en civil aux abords du quartier de la taverne. Peut-être a-t-il découvert de nouveaux indices, et qu'il peut enquêter plus profondément.

    Folken m'a dit que tu connaissais un grand mage qui avait été élève de Deynriir le Sorcier d'Argent, à l'école de La Tour Chantevent, dans ce fut, il y a peu Myth Drannor.

    -Oui, il résidait au Nord des Vaux, mais je n'ai plus de nouvelles de lui depuis bien longtemps. Pourtant, il nous serait d'une aide estimable. Mais j'y pense, avec les rumeurs autour du royaume, il apprendra peut-être que Manost est en danger, il a un très lourd contentieux avec le Zentharim. Il n'est pas limité par le temps et l'espace, il pourra nous rejoindre rapidement, s'il est toujours parmi nous.

    *En se rappelant de son ami, Ravestha avait retrouvé espoir. Mais il devait trouver un moyen de contecter le sorcier. Au fil de la réunion, on s'approcha du sujet de l'expédition, folken reprit la parole*

    -Bien,comme je le disais, il faut nommerun détachement pour enquêter à la Tour de Garde. Je ne pense pas que le Zhentarim soit resté, en tout cas, pas en très grand nombre. Ils ont dû fuir la tour après la libération du Démogorgon, et à mon avis, ils étaient certainement persuadés que nous allions être détruits.

    -Oui, je suis d'accord avec toi Folken, si on choissit d'y aller en très grand nombre, on va attirer l'attention dans la région, et le Zhentarim a beaucoup d'alliés. Par contre, un groupe réduit, trié sur le volet, et aux compétences les plus diverses et les plus polyvalentes.

    Réunissons nos guildes et prenons les meilleurs éléments: nos trois magiciens les plus puissants, quelques guerriers et paladins, mais aussi des prêtres spécialisés et des rangeurs, pour détecter les passages secrets ainsi que l'a dit mon ami. Enfin, moi et Folken. Equipons-nous au mieux, surtout au niveau des prtections contre le mal et la magie, sans oublier les parchemins de détection et partons dès que possible vers le Thétyr.


    Silently, we wander...

    "Arghhhhh, j'ai drow mal", hurla le sorcier Shuy Imbhoulaï ------> extrait exclusif du "Blagonomicon de Gygy les bons tuyaux"

  28. #28
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    - En effet, cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu. En fait, depuis que j'ai quitté Armonis où j'ai été un de ses élèves pendant plusieurs années. Eloern est un mage extrêmement puissant. Il a été dans la même école qu'Elminster, la Tour Chantevent, comme tu l'as dit. Son aide pourrait être inestimable.
    Bien, pendant que vous partirez vers le Thétyr, je vais tâcher de retrouver mon maître, et tenter de le convaincre de venir nous aider. De toute façon, c'est lui qui me trouvera...Sur ce, si nous n'avons plus rien à ajouter, je suggère que nous nous préparions à partir.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  29. #29
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Localisation
    Région parisienne
    Messages 
    104
    De leur côté, Kaozium et EZG commençaient à préparer les paladins à l'épreuve qui allait les attendre à savoir la menace vampire. Certains doutèrent quelque peu et furent étonnés de savoir que des morts-vivants aussi puissants avaient été invoqués par quelconque puissance maléfique en plein Manost.
    -"Messieurs, ce n'est pas une menace à mésestimer et nous nous devons de protéger Manost. Vous allez devoir utiliser avec célérité le don que le statut de paladin vous donne, celui de savoir repousser les morts vivants. Pour vous aider dans votre tâche, une importante production d'épée de l'étoile du jour ont étés mises en place, lesquelles épées sont , comme vous le savez, particulièrement enchantées pour éradiquer la menaces morts vivant. Je vais également rendre visite au grand émissaire pour demander l'assistace de quelques prêtres pour nous aider dans votre tâche. Nous nous occupons moi et EZG de vous fournir l'équipement et vous serez équiper pour lutter contre la menace n'ayez aucun soucis. Sur ce, je laisse la parole à celui-ci..."
    Kaozium salua l'assemblée de paladins, prit congé et parti à la rencontre de Ravestha.
    -"Grand émissaire, pourrais-je vous demander l'assistance de quelques prêtres pour assister nos paladins dans leur tâche? En effet nous aurions besoins d'un assez grand nombre de protections contre le plan négatif contre ces vampires qui aspirent l'énergie vitale de ceux qu'ils blessent. Les sorts de ceux ci comme le rayon de soleil ou les saintes punitions peuvent également nous être d'une grande utilié. Leur don pour repousser les mort-vivants étant également bien plus poussé que celui des paladins, cela nous serait fort utile."

  30. #30
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    Hum le nombre de prêtre vient d'être sérieusement diminué à Manost. Je te laisse les autres prêtres à disposition (hormis les 3 qui doivent accompagner l'expédition vers le Thétyr). Demande aussi l'aide du prêtre de Tyr.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Cérémonie des RP Awards 2006-2007
    Par Taliesin dans le forum La Couronne de Zinc
    Réponses: 132
    Dernier message: 19/05/2008, 14h50

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251