Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 157

Discussion: [Quête] L'invasion des Ombres: En direction d'Helonna...

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258

    [Quête] L'invasion des Ombres: En direction d'Helonna...

    [Quête : l'invasion des ombres]

    Les navires faisaient désormais voile en direction du cap du vigilant. A mesure qu'ils progressaient vers le sud, le ciel se voilait et le vent soufflait de plus en plus fort, permettant aux Manostiens d'avancer rapidement.

    Le calme régnait à bord du navire de transport alors que l'équipage manoeuvrait dans la sérénité. Ravestha profitait du voyage pour s'offrir quelques moments d'évasion. Il avait là l'occasion de se ressourcer un peu, de sortir des soucis du pouvoir manostien. Se vider l'esprit avant de replonger dans l'enfer des luttes de pouvoir et d'influence, des combats à mort, du sang qui coule... Les voyages en bateau avait ce don de vous offrir un peu de quiétude, loin de tout. Un luxe que ne s'offrait que trop rarement le Grand Emissaire.

    Ravestha remarqua qu'Althéa non plus n'avait pas quitté le pont depuis le départ. Le visage un peu moins crispé que sur les quais, elle semblait plus décontractée. Il s'approcha d'elle puis posa ses mains sur le bastingage en faisant face à la mer. Sans la regarder, il lui dit :


    - A votre mine plus détendue, on dirait que ce voyage en mer vous soulage un peu du poids de votre angoisse.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  2. #2
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait sursauté en entendant les paroles du grand émissaire avant de poser les yeux sur lui. Oui, l'espace de quelques instants, elle s'était sentie mieux. Il n'y avait rien de plus grisant que le vent du large, de sentir le bois du bateau sous ses pieds. Elle avait même enlevé ses bottes et déambulait pieds nus, comme au bon vieux temps, poussant même le vice jusqu'à grimper dans la masure pour regarder l'horizon. Mis à part une légère nausée, elle se sentait mieux.

    Plus de tergiversations inutiles, à se morfondre dans l'angoisse. Ils étaient à présent pris par l'action. Et la mer était la parenthèse, le calme avant la tempête. Mais toujours, son élément. Et si Walkur y mettait du sien, leur voyage serait sous les meilleurs auspices
    .

    "Oui, la mer m'a toujours apaisée. J'ai navigué durant une dizaine d'années avec mon père en tant que matelot. Cela fait quelque temps que je n'avais pas voyagé. Et vous ? Avez vous eu beaucoup l'occasion de partir de Manost ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    L'espace d'un instant le regard de Ravestha se voila mais il reprit avec le sourire :

    - Oui cela m'est souvent arrivé. Si Manost est mon foyer et que je la porte dans mon coeur, j'ai toujours aimé découvrir de nouveaux lieux. Rester cantonner à la cité bénie alors que tant d'horizons attendent qu'on les explore serait un gâchis. Mais malheureusement, la grande majorité des voyages que j'ai effectués ne l'était pas pour satisfaire ma curiosité. Le devoir les imposait et l'ombre du conflit a toujours plané sur eux. Melandis, la guerre de Shar, le vol de la relique... comme en ce moment même... A chaque fois l'urgence guidait mes pas.

    Rares étaient les voyages qu'il avait entrepris de son plein gré. Non pas qu'il ait un jour rêvé d'une vie d'aventurier, il regrettait de n'avoir jamais connu le plaisir d'une courte excursion où seul comptait l'instant présent. Trop nombreux furent ses déplacements durant lesquels il fallut verser le sang d'un ennemi pour protéger Manost, un ami... Cependant il ne se plaignait pas, sa situation actuelle le satisfaisait entièrement. Helm avait placé entre ses mains la plus merveilleuse des cités et pour rien au monde il n'échangerait sa place. Il était parvenu à faire d’Artryl la cité du Vigilant et il n’y avait pas de plus grande joie ni de plus grand honneur pour lui que de servir son dieu et le peuple des territoires helmites de Dorrandin.

    Le Grand Emissaire reprit dans un sourire à la chaleur retrouvée.

    - Mais je ne désespère pas d'effectuer dans le futur un voyage qui ne soit pas dicté par la nécessité. Je présume que la situation est complètement différente lorsque l’on est marin pendant si longtemps au côté de son père.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  4. #4
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    "Je comprends l'attachement que vous vouez à cette ville même s'il y a quelque temps je vous aurais pris pour un fou, murmura-t-elle avec un petit sourire, quand je suis arrivée, à la recherche de mon fiancé, je l'ai trouvée froide, austère et sans âme. Je pensais qu'il n'y avait que des paladins et des prêtres. Puis, j'ai appris à connaître les gens qui y vivaient. Les gens du quotidien puis les autres … Je m'y suis sentie bien, chez moi. Et je n'en partirai pour rien au monde. Même si l'on me proposait de reprendre la mer avec mon équipage …"

    Et elle s'arrêta, surprise par les mots qu'elle venait de prononcer. Oui, c'est ce qu'elle ressentait. Elle ne quitterait Manost pour rien au monde. Elle y avait à jamais jeté l'ancre. C'est ici qu'elle vivrait, ici qu'elle mourait. C'est ici, pour la première fois qu'elle se sentait chez elle.

    "Quant à la mer, je lui dois beaucoup. Elle m'a beaucoup appris. La patience, le renoncement, la combativité, l'humilité dans une certaine mesure. Elle ne laisse pas le choix. C'est une compagne intransigeante et insatiable. Elle donne, mais elle prend souvent plus en échange. Elle m'a pris beaucoup … Et vous, qu'aimeriez vous faire comme voyage ? Un tour complet de féérune ? Mais j'ai l'impression que vos pas n'auront de cesse que de vous mener à Manost."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  5. #5
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    "Je ne cours pas après un voyage de longue durée ou dans de lointaines contrées. Manost est toute ma vie et je souffrirais de la quitter longtemps, d'autant plus que nombreux sont les devoirs qui m'y rattachent. Il s'agirait plus de se détendre, profiter de ce genre de choses pour faire le vide et prendre le temps de réfléchir. Faire un peu d'introspection, finalement. Ces moments sont rares."

    Un peu comme ce répit que le voyage sur la mer accordait. Si le poids de l'enjeu de la mission restait présent, Ravestha s'efforçait d'en faire abstraction durant la traversée. Il aurait bien le temps de se faire du souci en arrivant.


    "Je suis heureux d'entendre votre attachement à la cité bénie..."

    Puis il ajouta avec un petit sourire entendu :

    "... mais vous ne portez pas les Helmites dans votre coeur, n'est-ce pas ? A moins que ces "prêtres et paladins" ne représentent la dévotion en général."
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  6. #6
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]


    Elle avait laissé vagabonder son regard sur l'immensité bleue et avait répondu.

    "Sans vouloir vous offenser, j'ai toujours du mal à les comprendre. A saisir le sens de cet attachement, de cette dévotion. Le fait de faire passer le devoir avant toute chose … J'ai l'impression que c'est se protéger derrière des interdits pour ne pas avoir à décider pour soi, par peur du libre arbitre peut être ou tout simplement par peur de vivre. Peut être donner un but à sa vie, une raison à sa mort … Pouvoir tout expliquer par la présence d’un dieu, ne s’étonner de rien. Ne se poser aucune question quant à nos actes sous prétexte qu’ils servent la loi. C’est confortable d’une certaine manière … Mais je ne pourrais jamais vivre comme ça. J’aurais l’impression de passer à coté d’un bon nombre de possibles. Je crois en Valkur bien sûr. Je sais qu’il est partout. Mais il m’accompagne plus qu’il ne me soumet. »

    Elle se tourna vers Ravestha, consciente que ses paroles n’étaient pas des plus plaisantes à entendre, surtout pour un émissaire de Helm.

    « Et vous ?, dit elle pour détourner la conversation, vivez vous autrement qu’à travers Helm et votre ville ? Avez-vous une compagne, des enfants ? »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  7. #7
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Des amis ? La suite de la question, venue des profondeur de son être, s'était imposée à son esprit. Elle avait eu l'effet d'un électrochoc. Son coeur se serra. Qu'y avait-il à dire en effet ? Une vie exclusivement consacrée à Helm et à Manost. De cela, il était heureux. Comblé aurait été trop fort, car il restait le "exclusivement". Non négligeable. Un instantané sur sa vie, à ce moment là, sur le bateau, aurait laisser apparaître une grande solitude.

    Une compagne ? Des enfants ? Un souhait qui ne trouvait d'échos pour l'instant que dans ses rêves. L'envie d'établir un foyer ne l'avait jamais quitté. Encore fallait-il trouver la bonne personne. Il était jeune, il avait le temps. Il voulait croire à l'espoir d'une rencontre, même quand on est un dirigeant dont le quotidien est de gérer les crises d'une ville constamment menacée.

    La question était venue d'une curiosité légitime, il ne se fermerait donc pas. Il répondit la mine assombrie, sur un ton plus froid, adoptant une posture droite.


    - Ni compagne, ni enfants, ni parents, ni aucun proche. Je n'ai plus de famille. Mes amis sont morts ou disparus eux aussi, tous ou presque. Mes uniques liens affectifs sont Helm et Manost. Pas par choix vous supposez, le destin a conduit à cet état de fait.

    Il avait parlé le regard triste, tourné vers la mer, comme craignant de croiser dans les yeux d'Althéa ce qu'il redoutait d'y voir : de l'incompréhension, de l'indulgence voir même de la pitié. La fierté était la cuirasse de son être, le masque de ses faiblesses. Il ne voulait aucune brèche.

    - Et vous même ?

    Renvoyer la balle dans la difficulté. Si simple... si lâche ?
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait posé la question en trop. Ravestha s'était soudainement rembruni. Elle ne savait plus ni que faire ni que dire. Témoin involontaire d'une solitude partagée entre un dieu et une ville. Et le souvenir des amis perdus. L'humain avait transparu à ce moment fugitif.

    Mais le grand émissaire était rapidement revenu. L'homme se cachait derrière sa droiture, son sens du devoir. Il lui sembla à cet instant bien pathétique malgré sa dignité. Elle avait entrevu ce qu'elle ne devait pas voir. Elle ne le mentionnerait pas.


    "Hé bien ... , dit elle pour dissiper le malaise, j'étais fiancée avant de venir ici. Il avait disparu en mer. Je l'ai retrouvé, dans les cryptes de Manost. Il avait été vampirisé ... Je l'ai vu tomber en poussière. J'ai cru que je ne m'en relèverai pas. Mais plusieurs personnes m'ont aidé à me relever. Et j'ai fait la connaissance de sire d'Orgeval au festival d'Helonna"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  9. #9
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha cessa de se tourmenter inutilement et la mention du festival d'Helonna chassa ses sombres pensées. Ce dernier avait été une vraie bouffée d'oxygène pour lui, il avait pu se distraire un peu et profiter des dons de magie qu'il possédait pour produire un petit spectacle grandeur nature avec Lothringen. En somme, il avait pu s'amuser, ce qui était assez rare pour le souligner.


    - Et que fait-il à Luménis ? Son nom ne me dit rien.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  10. #10
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait marqué un temps de silence pour rassembler ses souvenirs. Agrippa ... La rencontre la plus improbable qui soit. Un prêtre de Dénéir, sérieux et réfléchi autant qu'elle était tête brûlée et impulsive. Un jeune homme fragile et maladif qui avait peur de la mer. Mais une personne douce et attentive auprès de qui il faisait bon vivre. Il lui manquait. Le fait qu'il soit à Luménis, membre du gouvernement en place était loin de l'enthousiasmer. Elle avait du mal à le savoir là bas. Même si à Manost, elle avait aussi sa vie.


    "C'est un clerc de Dénéir. Il est membre du gouvernement en place depuis peu. Je l'ai rencontré au cours du festival d'Helonna. C'est un homme de bien. Mais il est tellement fragile. Mais je ne vais pas vous embêter plus longtemps avec ça ..."

    Et elle retomba dans son angoisse. Qu'adviendrait il s'il mourait ? Elle n'osait pas se l'imaginer.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  11. #11
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha comprit que ce n'était pas temps qu'elle craignait de l'ennuyer mais qu'elle s'efforçait surtout de ne pas penser à ce qui pouvait être arrivé à Agrippa, et éviter de se laisser submerger par l'inquiétude qui la tenaillait.

    "C'est moi qui m'excuse de vous avoir questionné à son sujet. Je sais que ça ne doit pas être facile. Je ne vous promets pas de faux espoirs, tout ce que je peux vous dire est que s'il est vivant, nous ferons ce qu'il est possible pour le retrouver."

    Maigre réconfort peut-être, mais Ravestha ne mentait pas, d'autant plus qu'il s'agissait d'un membre du gouvernement et qu'il faisait partie des priorités de sauver les dirigeants de l'ancienne autorité. Il se demandait comment Althéa avait pu tomber amoureuse d'un prêtre, elle qui semblait tant répugner ce qui touchait à la religion. D'autant plus qu'il s'agissait d'un membre d'un gouvernement, alors qu'elle semblait plutôt d'une nature plus... indépendante, rebelle. On n'était pas membre de la Vierge d'Argent lorsque l'Ordre et la Loi étaient au centre de ses principes...

    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  12. #12
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait baissé les yeux. Oh, comme elle aurait voulu croire que tout était encore possible, qu'ils pouvaient encore le retrouver sain et sauf.

    "J'aimerais, murmura-t-elle, la voix soudain étranglée par des sanglots qu'elle réprimait avec elle, mais il est si fragile, surtout pour ce genre de fonction là. Ce qui l'intéresse, c'est d'aider les autres. Il ne va pas faire long feu dans tout ce chaos. Les combats, le sang … Il ne va pas en comprendre la finalité. Toute sa vie a été consacrée à la connaissance et à la prêtrise. Il ne survivra pas à tout ça …J'ai peur pour lui voyez vous"

    Elle s'était interrompue. Plus elle en parlait et plus l'angoisse, poison insidieux la rongeait de l'intérieur. Mais elle aussi avait sa fierté. Trop pour pleurer devant ce grand émissaire qu'elle ne connaissait pas. Elle voulut à son tour lui renvoyer sa tristesse comme pour se venger de la blessure qu'il lui avait portée malgré lui.

    "Heureusement, Helm vous préserve de ressentir tout cela."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  13. #13
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    "Je vous demande pardon ?"

    Ravestha avait immédiatement tourné son regard vers Althéa, ses yeux trahissant le choc qu'il avait ressenti à ses paroles. Certes il comprenait l'angoisse insoutenable qui la rongeait mais il jugea déplacée sa dernière remarque, des mots qui l'avait piqué littéralement au vif. Etait-ce de la maladresse, n'avait-elle pas su comprendre ce qu'il lui avait dit ou son aversion pour Helm était telle qu'elle croyait ses serviteurs dépourvu de sentiments ?

    Le visage du Grand Emissaire s'était fermé mais ses yeux laissait poindre une sourde colère. Il eut un faux rire comme devant l'absurdité des mots qu'elle avait pronconcés. Il répondit d'un ton sec :

    "Et que croyez-vous ?! Que les Helmites sont des êtres insensibles ? Que ma foi a le monopole de mes sentiments, qu'elle m'empêche de vivre pour tout ce qui n'est pas helmite ? Que mon coeur n'a jamais tambouriné dans ma poitrine quand je savais mon père en danger ? Que ma main n'a jamais tremblé dans l'angoisse de l'attente ? Que je n'ai pas versé de larmes devant la mort ? Pensez-vous donc les Helmites perdus à ce point ?"

    L'élocution de Ravestha s'emballait rapidement. Les préjugés était l'une des choses qu'il abhorrait le plus, ils étaient le reflet d'une ignorance engendrant une vision calomnieuse.

    " Suivre un dieu, ce n'est pas abandonner ce qui fait soi, ce n'est pas sacrifier ses sentiments sur l'autel de la dévotion ! Je suis un demi elfe, et comme tel, je connais la peur de perdre un être cher, la terrible douleur de l'avoir perdu. Il y a un gouffre entre l'adoration aveugle et la foi éclairée. Vous vivez dans une ville dirigée par des helmites et qui a au sein de son conseil un demi elfe noir, une cité qui ne porte pas de jugement avant de connaître."

    Le Grand Emissaire cherchait inlassablement à être compris. Chaque jour, il devait se battre pour rétablir la vérité, sur lui comme sur le culte, auprès d'interlocuteurs qui ne faisaient pas l'effort d'envisager les choses sous un nouvel angle. Ravestha se calma, contemplant la mer et afficha une mine déçue.

    "Pensez-vous réellement que ces navires seraient sur l'eau si nos coeurs étaient froids comme le marbre de nos palais, si le sort des peuples nous indifférait ?"
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  14. #14
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait écouté les paroles sans broncher. Ce flot de colère sourde. Elle avait tapé à l'endroit le plus douloureux. On ne devait jamais attaquer un homme sur sa sensibilité, ni réveiller un homme qui rêve : ils pouvaient devenir fous. Ravestha était sorti de ses gonds, faisant voler en éclat sa carapace. Maintenant, il se déchaînait comme les éléments. Un orage sec dont chaque exclamation trahissait la colère.

    Elle l'avait poussé au vif. Elle l'avait attaqué non seulement sur ses convictions mais surtout sur sa seule condition d'homme. Car homme il était avant tout. Un homme blessé, toujours en train de se battre pour se faire comprendre. Non, son coeur n'était pas dur comme elle l'avait pensé au début.

    C'était si facile de juger sans faire l'effort de connaître. Cela vous apportait des convictions confortables qui vous aidaient à mieux vous endormir. Telle chose était blanche, telle autre était noire. Mais tout se nuançait. Elle ne savait trancher que par le vif. Sûre d'elle. Elle fonçait tête baissée. Non parce qu'on lui avait appris à réagir vite mais parce que ses années de solitude lui avaient appris à se fier à son instinct. Elle était donc devenue sauvage et incapable de se nuancer
    .

    "Pardonnez moi, souffla-t-elle, j'ai parlé sans réfléchir, je ne voulais pas vous blesser. Je vous ai dit que j'aimais cette ville. C'est aussi pour sa diversité. Pour l'accueil qu'elle m'a faite. Elle m'a abritée alors que je ne me sentais plus de nulle part. C'est ici que vivent les gens les plus tolérants que j'ai jamais connu ..."
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  15. #15
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Il s'efforçait toujours de maîtriser ses sentiments, ou à défaut, de ne pas les montrer. Si les paroles d'Althéa avait touché le coeur et suscité sa colère, ses excuses l'avait immédiatement apaisé. Elle s'était presque dissipée aussi vite qu'elle était venue.
    Le Grand Emissaire n'était pas homme à rancune, surtout qu'il comprit qu'elle n'avait pas l'intention de le blesser. De toute façon, ce combat pour la réhabilitation du culte de Helm dans le coeur des gens était quasimment devenu quotidien. Il ne pouvait lui tenir rigueur d'être de ceux qui doutaient de leur intégrité.

    Ravestha sourit de nouveau, affichant clairement une volonté de dissiper le malaise qui avait pu s'instaurer.


    "C'était peut-être une discussion nécessaire. Nous nous devons d'avoir confiance les uns en les autres. Et cela passe par une meilleure compréhension mutuelle. En tout cas je suis heureux de vous entendre parler de Manost ainsi. Il y a des valeurs auxquelles nous sommes profondément attachés. C'est pour cela que nous nous sentons un devoir envers le peuple d'Helonna. Tout le monde a droit à sa liberté, à un foyer. Des droits que Nwalk bafoue. Luménis appartient aux Luméniens et j'espère de tout coeur que notre action trouvera une issue heureuse."
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  16. #16
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait acquiescé d’un simple sourire des yeux. Oui, tout irait mieux s’ils parvenaient à se comprendre. A ne pas se regarder l’un et l’autre mais regarder ensemble dans la même direction. Et ils partaient ensemble dans but commun. Libérer la cité de la lumière du joug de la tyrannie.

    Elle admira le courage de l’Helmite. Il aurait pu dépêcher un petit contingent d’hommes et attendre tranquillement à Manost que se déroule l’histoire. Mais il était parti avec eux pour se battre. Non comme un chef imbu de son pouvoir mais comme un être humain. Ils s’était mêlé aux siens et – elle le savait – ne se mettrait jamais en retrait pour les laisser combattre, quelles que soient les conséquences. Elle se souvint de lui se battant à la place du temple, une flèche dans la cuisse. Il avait lutté avec acharnement jusqu’au bout du combat.


    « Vous avez du courage. Vous allez vous battre pour une cité qui n’est pas la votre alors qu’un bon nombre d’autres personnes auraient tourné la tête en prétextant que l’histoire de les concernait pas. Vous êtes courageux. Je crois … je crois que c’est votre foi qui vous pousse, votre humanité aussi … je vous admire. Nous allons à Luménis mus par des aspirations différentes. Nous sommes différents. Mais quoi qu’il se passe, je serai avec vous »
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  17. #17
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Le coeur de Ravestha s'emplit de joie lorsqu'il entendit les paroles d'Althéa. Elle réaffirmait sa volonté et sa détermination mais cette fois, il n'avait pas eu à le demander. Dans tous les cas, il porta un regard différent sur elle. Car si ses préjugés sur les Helmites au départ étaient tenaces, les siens n'étaient pas mal non plus.
    La Vierge d'Argent, une guilde qu'il avait toujours toléré mais sur laquelle il ne portait pas un regard des plus positifs. Pour lui, il s'agissait plus d'un ramassis de mercenaires qui vivaient pour l'argent même si Elissa s'en défendait. Althéa lui montrait qu'il avait tort, que ses membres avaient une vraie personnalité, et au-delà de cela, des valeurs.


    " Heureusement d'ailleurs que le monde n'est pas fait de personnes semblables. C'est ce qui rend d'autant plus grand leurs alliances lorsqu'elles s'engagent côte à côte dans un même élan pour défendre une cause qui dépasse leur simple personne. Naturellement, Helm ne tolérerait pas ce qui se déroule à Luménis, mais quel être humain normalement pensant pourrait cautionner cette tyrannie ? En tout cas, je suis heureux de vous avoir avec nous, Althéa. Et vous n'êtes pas moins courageuse que je ne le suis, car personne ne sait ce qui peut nous attendre là bas. Peut-être la victoire, peut-être la défaite, peut-être même la mort. En tout cas nous aurons essayé, car sans essai il n'y a pas de succès."
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  18. #18
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Des gens différents. Oh, elle en connaissait. Angelo était doux et compréhensif autant qu'elle était revêche et tête de lard. Agrippa était réfléchi et attentionné autant qu'elle était tête brûlée et impulsive. Titoeil était jovial autant qu'il lui arrivait d'être sombre. Quant à Lothringen, il avait en lui cette ironie douce amère, ce détachement pudique qu'il emportait partout avec soi et cette simplicité qu'il avait su conserver quelles que soient les circonstances, ce en quoi elle ne lui égalerait jamais. Mais ils étaient là, figures indispensables de sa vie manostienne. Petites touches de couleur sans qui le tableau serait devenu fade. C'est auprès d'eux qu'elle aimait vivre. C'est dans leurs regards qu'elle se sentait le mieux, qu'elle apprenait à vivre. Et elle voulait les revoir pour pouvoir vivre encore.

    "Vous avez raison, dit elle l'air sombre, nous ne reviendrons peut être pas. Un coup d'épée au mauvais endroit lors d'une bataille et nous ne serons plus qu'un souvenir ... Et cela m'effraie. Mais on ne peut laisser Luménis sombrer sous la tyrannie. Quel genre d'humains serions nous ? Souvent je m'interroge sur ce que l'on retiendra de moi ... Oui, je l'avoue, j'aimerais laisser mon emprunte. Je ne voudrais pas arriver au moment de ma mort en me disant que je n'ai pas vécu. Je n'aimerais pas qu'on se souvienne de moi pour de hauts faits d'arme. Mais j'aimerais faire de ma vie quelque chose de bien ... Juste savoir que l'on a eu raison de me donner ma place ... J'en ai un peu assez de ne vivre que pour moi même ... Et vous ? Qu'aimeriez vous laisser comme souvenir ?"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  19. #19
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Que voulait-il laisser comme souvenir ? La réponse s'imposa à lui.

    "Je veux être le fondateur de Manost. Je veux que ses habitants soient fiers de leur ville et que le nom de Helm ait la connotation de la sécurité et de la tolérance. Manost doit être leur foyer. J'ai oeuvré presque toute ma vie pour cette ville et ses habitants. J'ai agi selon les principes du Vigilant, toujours dans leur intérêt. Et si Manost reste cette cité bienveillante et protectrice, alors je veux simplement que ses habitants se rappellent que j'ai existé, que j'étais là au commencement. Une reconnaissance par la mémoire. C'est sans doute égoïste, mais telle est mon souhait."
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  20. #20
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    "Non, vous n'êtes pas égoïste. Au bout du compte, on se retrouve tout seul face à la mort. Nous avons tous une manière d'appréhender le passage. Certains prient, d'autres tentent de profiter jusqu'au bout, d'autres encore le prennent avec philosophie et même certains avec le sourire …"

    Elle se souvint du jour où elle aussi avait failli passer de l'autre coté quand un mégalomane lui avait ouvert le bras avec une dague empoisonnée. Il voulait un artefact puissant en l'échange de l'antidote. Un chantage mettant en jeu sa vie mais dont dépendait l'équilibre. S'il l'avait fallu, elle se serait sacrifiée. Même si elle avait eu si peur …Elle avait senti son corps lui échapper et son esprit partir. Une faiblesse qu'elle ne contrôlait pas. Elle s'était sentie si fragile. Mais elle n'avait pas pleuré, ni gémi. Non, elle avait voulu conserver la parcelle de dignité qui lui restait encore. Mais elle avait eu peur. Peur de lâcher prise. Puis, la colère avait fait place à la crainte. Et la crainte avait fait place au renoncement. Et enfin, à l'espoir quand Lothringen était revenu avec l'antidote. Il l'avait sauvée.

    Elle s'était souvenue aussi de Selden, son frère mort dans ses bras après une nuit d'agonie terrible. Elle l'avait vu glisser tout doucement dans l'autre monde, avec des pleurs et des râles. Chaque pleur, chaque cri avait été le sien. Et elle n'avait rien pu faire sinon tenter de l'apaiser. En vain …

    Elle avait immanquablement pensé à son père mort en se sacrifiant pour pouvoir la sauver, dans les ruelles obscures de Mélandis la sombre. En mourrant, il lui avait donné une seconde fois la vie. Une chance de repenser sa vie autrement …


    "La mort m'a très souvent frôlée … Elle est souvent venu rôder autour de moi. Elle a manqué m'emporter. Il y a quelque temps, je l'aurais accueillie avec le sourire. Aujourd'hui, je ne mourrais pour rien au monde"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  21. #21
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    "Ni moi."

    Les mots étaient sortis tout seul. Réduit à l'état quasimment néant de mort-vivant éthéré pendant plusieurs mois, il avait appris ce qu'était le simple bonheur de vivre, d'exister. L'absurdité d'une existence immortelle où l'on ne ressent rien, où l'errance et la folie vous guette un peu plus chaque jour qui passe redonne un sens à la vie.

    "Non pas que je la crains, car quand elle arrivera c'est que l'heure était venue. Mais si je peux repousser l'échéance au maximum, je ne m'en priverai pas. Malheureusement en règle générale, le choix ne nous est pas vraiment laissé. Il reste tant de choses à faire, à découvrir. Non définitivement, je n'ai pas la moindre envie de rejoindre Kelemvor. Mais pour parler de choses moins sombres, avez-vous des projets pour l'avenir, ou prenez-vous plutôt la vie comme elle vient ?"
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  22. #22
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Elle avait souri franchement, laissant apparaître une fossette enfantine sur sa joue que seuls quelques proches avaient le privilège de voir.

    "J'ai des projets oui … Je ne fais que rêver éveillée. Ils partent dans tous sens voyez vous ? J'ai tellement d'envie dont certaines sont mêmes contradictoires …"

    Elle eût un léger rire.

    "J'aimerais profiter un maximum de chaque instant. Il y a tellement de choses à voir, tellement de choses à découvrir, à faire, à rêver. Des gens à connaître, à aimer. Et apprendre … Aujourd'hui, j'ai appris énormément en parlant avec vous. On apprend même à apprendre. Et à trouver un sens. Car il n'y a que la mort qui donne un sens à la vie. On dit parfois que la vie ne vaut rien. Mais moi, je dis que rien ne vaut la vie. Elle est si fragile parfois …"

    Et elle s'interrompit soudain. Un voile sur les paupières, un début de tremblement. La fatigue, l'angoisse mêlées, le trop peu de sommeil. Une crise … Impossible de résister …

    Quelques secondes plus tard, elle s'écroulait aux pieds de Ravestha, secouée de convulsions.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  23. #23
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha vit avec stupéfaction Althéa s'écrouler et se convulser. Sitôt son saisissement passé, il se jeta sur elle pour tenter de l'immobiliser en la tenant fermemant. Il criait son nom, comme si cela allait la ramener à son état normal. Jamais il n'avait été confronté à ce genre de crise mais il tourna Althéa sur le côté, geste classique en cas d'urgence. Déjà quelques marins se pressaient autour d'eux, visiblement inquiets.
    Le Grand Emissaire savait ce genre de crises passagères, encore eut-il fallu qu'il sache combien de temps celle là durerait. A genou à côté d'Althéa, il la maintenait dans sa position malgré les secousses qui agitaient toujours son corps.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  24. #24
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Au bout d’un moment, les convulsions s’espacèrent jusqu’à disparaître complètement. Althéa reprit tout doucement son souffle. La crise avait été brève mais n’avait pas échappé au regard des marins. Le haut mal. Une maladie que certains voyaient comme une punition divine. Et les gens de la mer n’échappaient pas à ce genre de superstitions. Le conseiller manostiens put entendre un concert de rumeurs mêlées.

    « Une fille, et en plus maudite, on ne veut pas de ça sur le bateau, il faut la balancer par-dessus bord. Elle va nous attirer le mauvais œil …
    -Oui, tu as raison, il vaut mieux s’en débarrasser tout de suite … »

    Une assemblée de regards mauvais scrutait le grand émissaire dans l’attente de sa réaction. Et Althéa aussi guettait le chef de l’église. Comment allait il réagir fasse à cette maladie là ? Elle aurait voulu parler, expliquer, mais elle était trop faible pour prononcer un mot.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  25. #25
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha regarda d'abord Althéa, pour s'assurer qu'elle s'était remise de sa crise. Il se releva, libérant la jeune fille de la pression de ses bras, et darda un regard très sévère sur les marins. Avant qu'il n'ouvre la bouche, ces derniers avaient deviné qu'il ne partageait pas leur avis. On pouvait lire de la colère et de l'inquiétude dans leurs yeux.

    "Le premier qui fait un mouvement, c'est lui qui finira par dessus le bord, me fais-je comprendre ?! Bande de poltrons sans jugeotte ! Vous n'avez pas honte d'oser tenir de tels propos devant moi ? Nous sommes en route pour Luménis pour défendre la liberté et tout ce que vous trouvez à faire, c'est de vouloir exécuter sommairement une femme malade sous prétexte qu'elle risque d'attirer le mauvais oeil ? Hors de ma vue ou ce sera moi votre plus grand malheur !"
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  26. #26
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Il y eut un temps de latence peuplé des murmures indistincts. Ravestha crût un instant que l'incident serait clôt mais l'un des marins, le visage buriné par le soleil et les muscles fortifiés par les travaux pénibles prit la parole.

    "Je suis désolé mais ici nous sommes en mer. Une femme atteinte par le haut mal. On ne peut se permettre de la garder avec nous. Valkur n'aime pas les faibles, elle nous perdra tous"

    Derrière lui, certains marins plus hardis que les autres l'encourageaient en se poussant du coude. Non, on ne voulait pas de cette engeance à bord. Et le meneur reprit.

    "Vous devriez savoir cela grand émissaire. Vous avez éprouvé aussi bien que nous la colère des dieux. Il est de notre devoir de les satisfaire"

    A coté de lui, Althéa s'était redressée sur les coudes et le regardait, dans l'attente de sa réaction. Une nouvelle fois, on faisait d'elle une impure, une maudite. Et tout cela la poursuivrait à jamais. Elle se sentait projetée en arrière, du temps où les marins ne l'acceptaient pas. Tout était désormais à refaire. C'était comme si, tout à coup, la mer elle même la rejetait. Une larme fugitive roula sur sa joue.

    Quant à l'homme devant Ravestha, il serrait dans sa poche quelque chose ressemblant à s'y méprendre à une dague. Autour de lui, on retenait son souffle.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  27. #27
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha avisa l'homme qui venait de parler, et surtout sa main dans sa poche. La tension était montée d'un cran mais il ne reculerait pas.

    "La colère des dieux, je l'ai éprouvée et je l'ai combattue. Et si cette femme fait le voyage avec nous, c'est parce que je l'ai jugée suffisamment forte pour qu'elle nous aide dans notre entreprise. Helm est le défenseur des innocents, et que je sache, elle n'a rien fait sinon souffrir d'une crise d'une maladie."

    Le Grand Emissaire se plaça à quelques pas des hommes, fixant sur eux un regard glacial.

    "Maintenant si vous voulez la toucher, il faudra d'abord faire avec moi. Allez-vous lever la main sur moi ?"

    Ce n'était pas un défi, mais bien une menace. Car si les marins avaient l'intention de faire un geste, Ravestha n'aurait aucune pitié. Pour appuyer ses propos, il mit ses mains sur les gardes de ses épées.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  28. #28
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Les marins commencèrent à se disperser en bon ordre. L'homme qui s'opposait à Ravestha cracha à ses pieds puis, lançant un regard méprisant à Althéa il partit rejoindre ses camarades en maugréant
    :

    "Alors, faites attention à elle. Empêchez la de s'approcher trop près du bastingage, on ne sait jamais ..."

    Ne restèrent bientôt sur le pont qu'Althéa et Ravestha. La jeune femme reprit lentement son souffle. Elle se leva tout doucement en s'appuyant sur le bastingage. Elle se sentait encore faible et pouvait difficilement tenir debout. Il faudrait qu'elle se repose. Puis, elle refit face au grand émissaire
    .

    "Merci"

    Elle avait parlé sans oser le regarder. Il s'était mis en danger pour pouvoir la protéger. Tout cela à cause de cette pseudo-malédiction. Mais de quel droit la jugeaient elle ? Qu'avait elle fait pour mériter cela ? Après tout, ce n'était pas eux mais elle qui risquait de mourir à chaque crise.

    Et contre toute attente, c'était le grand émissaire, croyant parmi les croyants qui l'avait secourue sans porter de jugement.


    "Je crois que vous vous êtes fait un ami pour toute la traversée" ajouta-t-elle avec un petit sourire.
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

  29. #29
    Date d'inscription
    novembre 2002
    Messages 
    1 258
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ravestha avait regardé les marins s'éloigner avec un certain soulagement. Un affrontement aurait pu avoir de terribles conséquences. Il s'était mis les marins à dos mais au moins il avait évité une mort absurde à Althéa.

    "Ce genre d'attitude est fortement répréhensible. Nous aurions été à Manost, cela aurait valu de passer en justice. Les menaces de mort basées sur la superstition, ça ne passe pas comme ça. En tout cas j'espère qu'ils vous laisseront en paix. Vous vous sentez mieux au fait ? Vous souhaitez peut-être aller vous reposer."

    Il avait volontairement évité de demander à Althéa si ce genre de crises se produisaient souvent. Il lui faisait suffisamment confiance. Si elle avait fait le choix de venir, c'est qu'elle avait jugé pouvoir prêter main forte malgré ce problème.
    "Quand tu es poursuivi, rien ne sert de courir plus vite que la menace, il faut courir plus vite que tes potes". Proverbe gobelin

  30. #30
    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Pas très loin de Fossy :p
    Messages 
    10 210
    [Quête : l'invasion des ombres]

    Ainsi, il ne la jugeait pas mais se préoccupait de son état de santé. Vraiment, le grand émissaire ne cesserait jamais de la surprendre. Quant à son état de santé, il se dégradait à chacune de ses crises. Oui, elle avait besoin de repos. Par contre, elle ne se sentait pas en assez bon état pour atteindre la cabine.

    "Hé bien, dit elle en rougissant un peu, je ... si vous voulez bien me prêter votre épaule, j'avoue que d'aller me reposer ne me ferait pas de mal"

    Elle tenta de se redresser mais sa tête lui tourna et elle dut s'appuyer à nouveau.

    "Je suis vraiment désolée mais je crois que je n'ai pas vraiment le choix. Si vous le préférez, je peux demander à un matelot de m'accompagner jusqu'à ma chambre"
    Super modératrice (oui, ça pète ) et modératrice de Pillars of Eternity, de la section cinéma et littérature. J'interviens dans cette couleur.
    Mon personnage rp : entre ombre et lumière, entre été et hiver : Angèle d'Aulfray, paladine de Tyr.

Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La Gigue des Ombres
    Par Elzen dans le forum La Grande Bibliothèque Impériale
    Réponses: 91
    Dernier message: 07/03/2010, 22h15
  2. [IWD1][SOLUCE] Mausolée de Kresselack, comment tuer les nécrophages
    Par slys dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/02/2009, 12h59
  3. Vallée des ombres, comment entrer dans la tombe de Kresselack ?
    Par vieuxdebutant dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/12/2004, 04h26
  4. [IWD1][SOLUCE] Une porte fermée à l'entrée du tombeau de Kresselack
    Par Zathistos dans le forum La Taverne du Berceau de l'Hiver (Icewind Dale 1)
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/09/2004, 18h11
  5. Porte des ombres
    Par gynm dans le forum Le Monastère du Corbeau Noir (Icewind Dale 2)
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/09/2003, 09h28

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251